Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2017

Confession

Non, non, lecteurs des Côtes d'Armor (sauf Leroy David et Boixière), ne vous précipitez pas sur cette note avec la langue de Tex Avery, c'est de hit-parade qu'il s'agit !

Voilà l'affaire, comme disait Gainsbourg : ce hit a bien failli être arrêté !

Plusieurs facteurs sont entrés en jeu pour ça :

- D'abord le fait que j'ai constaté une nette baisse de commentaires depuis quelque temps : 66 commentaires sur février, 31 sur mars et 14 sur avril. Pas besoin d'avoir le QI d'Einstein pour voir une diminution de moitié à chaque fois.
Certes je ne vais pas tomber dans les travers d'il y a douze ans, mais à quoi bon écrire tout seul ? C'est ce dont j'avais peur.

- le fait que les français ne représentent plus grand-chose. 7/15 en mars, 5/15 en avril et 5/15 en mai.  Le disco m'a tuer, comme on disait dans le temps !

- La faillibilité de ce top. Leroy David m'a fait entrevoir que le hit de Fabrice Ferment ne serait pas la bible absolue, comme je le pensais... C'est vrai que la "moça chorava" de Linda de Suza ne me disait rien, mais la petite fille qui pleurait, oui....!

Alors, continuer ou pas ? Comme pour un suicide, LA grande question à se poser est : 
- à qui cela va faire de peine ?
Pour cela regarder le nombre de commentateurs de la note précédente : Leroy David, Hug, et Jean. Trois.
Ainsi j'aurai "raté" mon "forum" !!

J'ai laissé passer quelque temps, favorisé par un déplacement ce week-end, et j'ai réfléchi.

- d'abord j'ai vu le gentil com de Cédric

Et justement la raison numéro deux qui emporte le morceau, m'encourage à continuer !
4 français dans le top 15, mais: Hervé Vilard en un, Michèle Torr en deux, Annie Cordy en trois et Demis Roussos en quatre, rien que pour ce hit incroyable, je continue !

Vous aurez mon top demain ou après-demain, promis.

Je vous embrasse.

Commentaires

Ça me fait de la peine que tu continues.

...

...

...

Non, je plaisantais.

Écrit par : 1671137.fr | 03/04/2017

patrick , bien sur il faut que tu continues . tu n'a pas aimé le disco , mais la vague disco va bientôt prendre fin , sois patient ! d'ailleurs la vague punk se termine aussi , remarquez qu'ici personne n'en parlait , j'avais essayé mais sans succès . bien sur que les étrangers dominent mais tu n'y peux rien , c'était le réel . encore plus en vente d'albums d'ailleurs . donc on est quatre/cinq a attendre et puis les années 80 arrivent , d'autres belles chansons vont nous rappeler de bons souvenirs . amitiés . jean

Écrit par : jean | 03/04/2017

je suis content Patrick que tu continues, ne serait ce que pour maintenir les échanges riches et fraternels avec toi et aussi avec et entre les commentateurs, cela dit ton interrogation a le mérite d'être posée et je t'en suis reconnaissant. Personnellement ce qui me gêne un peu dans ces hits de ventes à partir des années 70 et cela va s'accélérer avec les années 80 (avec l'arrivée du top 50) c'est que seuls les ventes de singles sont comptabilisées et pas les albums, aussi beaucoup d'artistes français sont ainsi pénalisés (je pense à Renaud, Michel Jonasz, Julien Clerc, Yves Duteil, Philippe Chatel, J.M.Caradec, Yves Simon, Jacques Higelin ... voir même Souchon et Cabrel et encore beaucoup d'autres) car ils sont d'abord reconnus par leurs albums plutôt que les singles. Conséquence, en ce qui me concerne j'ai du mal à commenter les chansons de Carlos, Hervé Vilard, Plastic Bertrand ou Linda de Suza (si je prends par exemple le hit d'avril 79) et préférerait disserter davantage sur Yves Simon, Gérard Palaprat ou Caradec. Cela dit je reconnais que la solution idéale n'est pas simple car il y a aussi les étrangers et je comprends que le classement des ventes est plus facile et efficace en se limitant aux singles.
Je continuerai de toute façon à rester fidèle à ton blog d'autant que je prends toujours beaucoup de plaisir à lire les commentaires riches et pertinents de mes collègues commentateurs. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 03/04/2017

Merci, Patrick, de poursuivre. Et l'été 1979 va nous amener de la variété française de qualité :Outre Cabrel, Joe Dassin et Danyel Gérard.Puis, en 1980,France Gall, Michel Berger,Bernard Lavilliers et toujours Cabrel.De plus,Sylvie Vartan fera deux tubes successifs.

Écrit par : Leroy David | 03/04/2017

De plus,en 1979,Johnny sera "toujours là" de même Qu'Hervé Vilard qui aura un nouveau tube à l'été 80 ainsi que François Valéry un peu avant.Sans compter le Grand Orchestre du Splendid.Mais j'en dévoile peut-être un peu trop?

Écrit par : Leroy David | 03/04/2017

Content aussi que tu continues ! Moi je n'ai pas connu et pour cause, ces années disco, mais j'avoue j'aime bien en entendre de temps en temps du disco, mais pas pendant une heure entière. Mais vous savez, je pense que si j'avais à commenter le hit-parade des années 1994 ou 1995, où il n'y avait que de la dance et du rap, et tous ceux des années 2000, avec l'arrivée du r'n'b ça m'ennuierait autant que ça a l'air d'ennuyer Cica de commenter ces hits-parades disco.

Mais ceci dit, c'est vrai que je suis (peut-être un peu trop) nostalgique des années 80 musicales. Du moins de la fin, les années que j'ai connues où il y avait le Top 50. Quand on pense qu'en 1989 par exemple, dans le Top 50 on pouvait trouver des chanteuses débutantes comme Elsa et Vanessa Paradis et des plus âgées comme Sheila ("Le tam-tam du vent", fin octobre 1989) et France Gall ("La chanson d'Azima"), et parmi les chanteurs des jeunes comme Florent Pagny ou Roch Voisine (Qui débarque avec "Hélène"), François Feldman mais aussi le disque de Charles Aznavour pour l'Arménie ou Johnny et Eddy encore, les classements étaient variés musicalement à l'époque.

Les années 80, même si elles ont un son spécifique (Synthés) n'étaient pas de mauvaises années musicales, et là, 1979, c'est la dernière grande année du disco. En France, il y aura encore un groupe disco : Ottawan qui durera trois ans (Entre 1979 et 1982) et c'est tout. Ensuite, il y aura La Compagnie Créole mais ce ne sera plus vraiment du disco. La mode des années 80, c'est plutôt la pop new wave, inaugurée un peu par une certaine Lio qui va sans doute bientôt arriver avec son "Banana-Split". Il va y avoir aussi un retour de bonnes chansons à textes avec Cabrel, Bachelet, Cristiani et son "Max" (Mais en 1982 seulement), Goldman... Alors, Cica, ne te décourage pas !

Écrit par : hug | 04/04/2017

Et puis les 66 commentaires sur février, j'y suis pour beaucoup. J'avais besoin de me livrer il y a 3 semaines. Peut-être ça sera le cas aussi la semaine prochaine, mon père retournant à l'hôpital pour 5 jours cause chimio. Mais en même temps, je pense que c'est ton blog Cica, et je crains un peu de faire trop pleurer sur moi...


En ce moment, c'est sur mes choix de chroniques que je rame, mais j'ai aussi un copain qui ne va pas bien. Sans parler de mon père, même s'il réagit bien à son traitement. Mais comme je le disais, à mon avis Cica tu vas bien pouvoir tenir ton blog au moins jusqu'aux années Top 50, novembre 1984. Le début des années 80, même si les hits anglo-saxons sont de plus en plus présents, la chanson française va connaître une meilleure époque, notamment grâce à la libéralisation des FM, la création de la fête de la Musique, puis des Victoires de la Musique. A mon avis, il y aura plus de français dans les classements des années 1980, 1981 et 1982 au moins.

Écrit par : hug | 04/04/2017

Ca ne me dérange pas du tout, Hug, que tu t'appuies sur mon blog pour t'épancher. C'est un endroit où je rêve que des personnes échangent entre eux, partagent leurs goûts, leurs joies, leurs soucis. Je pense beaucoup à ton père, même si je ne t'en parle pas beaucoup.
Jean et quelques-une le savent, mon blog a ét très "intimiste" jusqu'en 2012 inclus et que les circonstances de la vie m'obligent à me cantonner dans la chanson (qui de toutes façons y a toujours été présente - ma note "les tubes de l'été 1976" datant de juillet 2012 a été vue 1800 fois !) mais ce n'est que partie remise.
Oui je continue, car comme dit Leroy David, 1979 et 1980 vont nous amener de belles choses.
Merci en tout cas d'avoir répondu à cette note un tant soit peu "calmiéresque".
Je vous embrasse.

Écrit par : cica pour hug (et les autres) | 04/04/2017

Bonsoir Patrick et à tous.

Je suis resté absent quelques temps pour cause de bouclage de "Mes années pop"
Vous ne pouvez pas savoir le boulot que ça demande en relecture, on trouve toujours une babiole à rectifier et vous n'y pouvez rien : MEME S'IL NE SUBSISTE QUE DIX FAUTES SUR 170 PAGES, LA PERSONNE NE POURRA S'EMPECHER DE PENSER QUE LE TEXTE N'A PAS ETE RELU, C'EST COMME CA!

Patrick, bien sûr que tu continue, ton travail est une mine d'or pour tous les passionnés de musique et de stats. Il y a plein de choses à en tirer et peu importe le nombre de français ou d'anglais dans le hit.
Alors, je vais aller mettre mon grain de sel dans les hits, maintenant que j'ai fini ce sale boulot de relecture mais... il reste la promo et c'est ch.... à faire aussi.

Salut à tous, je vous embrasse.

Écrit par : boixiere | 06/04/2017

michel , je te souhaite un grand succès avec ton livre . à bientôt de te lire . amitiés . jean

Écrit par : jean | 07/04/2017

Moi aussi Boixière, dis-nous quand ton livre sort. Il y aura des acheteurs ! Si je peux m'épancher, je m'épanche. De 2001 à septembre dernier, j'allais voir très souvent un médecin acupuncteur avec lequel je m'entendais très bien (peut-être trop ?). Au début, il me faisait faire de l'hypnose Ericksonnienne et j'avais pu avoir mon bac grâce à ça en 2003, et je l'avais invité à venir savourer ma victoire chez mes parents et il m'avait donné des 45 tours de sa collection...

En mars 2016, même chose. Pour mon anniversaire, il m'avait offert un 33 tours. Un disque compilation intitulé "Toujours chic" avec des chansons rares de chanteuses des années 60. Un disque de collection que je garde précieusement car il est de couleur blanc rosé. Il est parti à la retraite le 30 septembre dernier et depuis, je fais toujours de l'acupuncture une fois par semaine mais n'arrive pas à trouver un acupuncteur avec lequel je m'entende aussi bien qu'avec lui. Peut-être est-ce pour cela que je suis un peu plus déprimé en 2017 qu'en 2016, mais pas seulement.

En plus des circonstances que j'ai déjà évoquées ici, 2017 est une année impaire comme 2005. Et depuis 2005, je crains les années impaires. Mais 2017 particulièrement parce qu'en horoscope chinois c'est l'année du coq comme l'était 2005, et que l'année du coq n'est pas positive pour les personnes qui comme moi sont chiens en astrologie chinoise. Enfin, la seule autre année du chien que j'ai déjà vécue, c'était 1993, et j'avais 11 ans et c'était pas "si mal". J'explique le "pas si mal" : En septembre 1992, j'entrais en CM2 et je faisais une sorte de dépression infantile à cause du décès de ma grand-mère maternelle survenu en avril à l'âge de 62 ans d'un cancer du sein. Je l'aimais beaucoup ma mamie alsacienne...:(.

Et je ne m'entendrais d'ailleurs plus jamais avec mon grand-père maternel...

Donc, en septembre, rentrée des classes et j'anticipais déjà de rentrer en CM2 dans la classe d'une prof que je n'aimais pas... Sauf que c'était dans cette classe où mes 2 seuls copains étaient inscrits et que cette conne de prof m'avait écartée de sa liste parce que ça s'était mal passé avec ma grande soeur...

Donc à la rentrée, je me retrouvais dans la classe de l'autre prof de CM2 mais sans mes 2 copains ! Ma mère était allée gueuler et dès l'après-midi j'étais dans la classe de mes 2 copains, mais l'instit a été si horrible qu'elle me faisait faire des pages d'écriture pendant que les autres faisaient du ping-pong et que surtout, j'avais eu 4,5 / 5 à un devoir de géographie et qu'elle m'avait mis pour appréciation "Feuille mal collée" !! Le pompon, c'est en novembre, un jour où on était à la piscine où elle m'a enfermé dans les toilettes parce que je traînais à faire mes lacets de chaussures. C'est ce jour-là, revenu en pleurs à la maison, qu'avec ma mère, on a décidé de me changer d'école.

On a eu l'idée de téléphoner à la maman d'une ancienne élève de l'école qui avait aussi changé d'école depuis septembre. Je suis donc entré dans cette "nouvelle" école en novembre 1992 avec un maître adorable. En 1993, c'était donc pas si mal parce que j'étais en CM2 avec ce prof (En plus, c'était l'année où "L'instit" a commencé à être diffusé, et j'avais l'impression de l'avoir en personne !), et j'étais bien content d'avoir quitté l'autre instit peau de vache. Le seul hic, c'est que je voyais forcément moins mes 2 copains de classe de l'école précédente, même si on se voyait toujours en dehors, et qu'au début, être le nouveau de la classe a forcément suscité des jalousies de la part de mes petits camarades. Mais j'étais tellement heureux avec ce nouveau prof, un prof qui faisait aimer apprendre et qu'on aimerait tous avoir. Oui, donc 1993, c'était pas si mal.

Écrit par : hug | 07/04/2017

Moi aussi, je crois pas mal aux "années en".
Par exemple, je sais que les années en 1 me sont maléfiques (sauf 1991) , les années en 2 celles du rêve exaucé, en 3 celles de l'amour (hormis 2003, annus horribilis), en 5 celles des projets (1975, 1985, 2005)... Il faudra que je fouille pour essayer de voir d'autres terminaisons.
Amitiés.

Écrit par : cica pour hug | 09/04/2017

Bonsoir à tous,
Je me manifeste malgré mon silence tout au long de ces années à consulter ce site passionnant créé par un passionné. Merci à toi CICATRICE. Je me suis longtemps régalé à consulter tous ces hit parade et me replonger dans ces années bénies de ma jeunesse et redécouvrir certaines chansons que j'avais oubliées ou zappées à l'époque. Il y en avait pas mal que je ne connaissais pas malgré une écoute assidue du hit-parade SLC. Je dois dire que je me suis éveillé à la musique rock, pop et variété dans les années 1964-1969. Pour moi ce sont, de loin, les meilleures. Certains artistes de l'époque ont tout inventé de ce qu'on entend aujourd'hui. Ils ont inspiré toutes les générations qui ont suivi ces années. Personnellement j'estime qu'après 1969 j'ai évolué dans la recherche de la qualité musicale en basculant vers le rock "progressif" et j'ai ainsi quitté l'intérêt de ces hit-parades qui ne voulaient plus rien dire pour moi car ils représentaient la "soupe variété" qu'on voulait nous vendre. Donc, pour revenir au pourquoi de ce message que je t'adresse, je continue de consulter hebdomadairement ton site car je suis impressionné par ton travail et j'estime qu'il mérite grand intérêt, même si les chansons de 1979 ne me font pas vibrer (à part Renaud, Voulzy et Souchon). Je suppose que d'autres comme moi consultent tes écrits mais ne se manifestent pas forcément. Je le fais ce soir dans le but de t'encourager et te dire merci. Bien cordialement. Gérard.

Écrit par : Viceconti | 09/04/2017

Pour Cica : Alors, les années en "3" me sont peut-être plutôt favorables. (1983, j'étais un tout petit garçon apparemment mignon, un an, je ne m'en souviens plus (A part les photos, bien sûr, j'ai cependant quelques images, car j'ai parlé très tôt), 1993, c'était cette année plutôt bonne avec mon professeur des écoles sympa, 2003, le début et la fin étaient très moyens, mais le milieu excellent. (Début 2003, je redoublais pour une bouchée de pain ma Terminale. Dans mon lycée, il y avait une prof de philo qui était redoutée par tout le monde. Lors de ma première année de Terminales (En 2001 / 2002), j'avais eu la chance de ne pas l'avoir, mais j'avais parlé d'elle à des filles qui étaient dans ma classe en 1ère et qui elles avaient la malchance d'être dans la classe de Terminales dont elle était la prof. Et je leur avais dit que je craignais de l'avoir si je redoublais : Réponse : "T'inquiète pas, elle va prendre sa retraite !". Résultat, en 2002, je redouble ma Terminale après avoir loupé l'oral de lettres classiques mais vraiment de très peu, et en septembre, je me retrouve en classe avec elle comme prof de philo ! Il lui restait 6 mois à faire !

Du coup, j'étais très fatigué. Surtout un peu avant Noël et après (A cette époque, je passais tous mes Noëls en Alsace avec ma famille, et faire la navette Vendée-Alsace et inversement, c'était fatiguant, surtout à Noël. Mais surtout, avant Noël, je ne m'étais pas senti à mon aise à un cours sur la psychologie, car cette prof était une bavarde et j'avais peur qu'elle nous demande si on avait déjà consulté un psy et j'étais à côté de mon amoureuse... Donc j'étais sorti de cours, et j'étais fatigué. Après Noël, j'ai déjà dit ici que j'étais agoraphobe, je ne pouvais plus gérer le stress qu'était d'aller aux cours. Donc en janvier 2003, je me suis arrêté quelques temps, et j'ai repris les cours petit à petit en mars, mais le 8 juillet... Youpi : J'étais reçu ! Donc l'été 2003, avec la grande chaleur, c'était festif jusqu'à quasi la mi-août... Puis, bien vite, les problèmes sont revenus avant mon entrée en fac, et en fin d'année, cette fac ne me plaisait pas, mais ce n'était que le début du cauchemar avant deux ans de grosse déprime...),

2013 était une année pas trop mal, sans rien de particulier, mais un peu de pause, après des années 2011 et 2012 un peu tristes et avant une année 2014 compliquée aussi.

Écrit par : hug | 09/04/2017

Enfin, quand je disais que 2013 était une année sans rien de particulier, c'est un peu faux. C'est une année où j'avais plein de travail bénévole bien sûr. C'est l'année où j'ai lu mon premier livre pour l'association des aveugles Valentin Haüy : "Tenir et se tenir" un livre d'entretiens entre Patrick Poivre D'Arvor et deux journalistes. Mais c'est vrai que j'ai commencé à lire le livre pendant l'été, et avec la préparation et le montage de mes chroniques en même temps, je n'ai fini de le lire pour l'association Valentin Haüy que pour l'été 2014 !

Écrit par : hug | 10/04/2017

Bonjour Patrick et à tous.

Ne prenez surtout pas mal ce que je vais dire, mais parler à la fois hits et musique et d'un autre côté vie et problèmes personnels ( aussi légitimes et compréhensibles qu'ils soient) devient illisible.

Écrit par : boixiere | 10/04/2017

D'abord, bienvenue à toi, nouveau commentateur. On a qui plus est pas mal de points communs, à savoir que moi aussi j'ai vraiment découvert la musique rock en 1965, et que 69 a marqué un premier tournant, sans doute dû non pas à mai 68 comme pas mal le disent à tort, mais... d'avril 68, date de la fin de l'émission "salut les copains". Et du coup, pas mal de ceux qu'on a appellé les "chanteurs yéyé" ont commencé une traversée du désert, comme France Gall, Eddy Mitchell, Dick Rivers etc, ce qui a entraîné une certaine désaffection des "teen agers".
Pour ne rien te cacher Gérard - du reste je ne m'en cache pas - ces années disco me pèsent énormément, et c'est un peu pour ça que j'ai eu un "petit coup de mou", cela s'ajoutant à une nette diminution des commentaires. Je sais que les mois à venir vont apporter un nouveau souffle, avec des gens comme Bachelet, Rose Laurens, Julie Piétri, et plus tard Goldman et quelques autres.
Toutes mes amitiés et bonne lecture.
Patrick

Écrit par : cica pour Viceconti | 10/04/2017

Quand je suis arrivé sur les blogs, voilà pile douze ans, j'avais la manie de répondre immédiatement quand un commentaire me heurtait. Mais là je me suis fixé une règle avec ce blog-là, attendre au moins 4 ou 5 heures avant de répondre. Ce que je fais aujourd'hui.
Alors Michel, au risque de perdre un commentateur, je te répondrai que si depuis 2014 j'évite moi-même au maximum d'écrire des notes "intimistes", je ne me vois pas du tout en revanche censurer mes commentateurs, dans la mesure où il n'y a pas d'attaque personnelle dedans. Et je sais de quoi je parle...
Certains blogs demandent une "validation" avant publication, moi je préfère le "sans filet" et le "spontané".

Et pour répondre précisément à ta question, si certes le forum de discussion sur les chansons qui s'est créé autour de mes hit-parades est super intéressant (je ne demande même pas à ce que l'on y soit assidu....) ce blog peut aussi permettre à ceux qui le souhaitent de s'épancher.

Et vois-tu - pardon ! - j'encourage les commentateurs à le faire si ça peut les aider, car si
moi-même voilà déjà pas mal d'années je n'avais pas pu trouver ce genre d'espace pour y déverser ma détresse, je pense que personne ici n'aurait le loisir de consulter les hits et autres tops que je livre chaque semaine.

Bien à toi.

Écrit par : CICA POUR BOIXIERE | 10/04/2017

Suite au com que je viens de faire, juste pour te dire que pour moi, il n'y aucun souci à ce que tu t'épanches ici, Hug. Le lecteur est assez grand pour faire son tri s'il le souhaite !
Amitiés

Écrit par : cica pour hug | 10/04/2017

Cher Patrick,

Non, tu n'as pas perdu un commentateur car tu es dans ton droit de me faire les remarques que tu juges utiles. Et surtout que Hug ne se sente pas visé.
De mon côté, j'espère ne pas avoir perdu deux lecteurs...

Écrit par : boixiere | 11/04/2017

De mon côté, tu me m'auras pas perdu, quid des autres je ne sais pas. Mais justement Michel je m'étonne que quelqu'un qui fasse la promotion de son livre puisse poster des commentaires si surprenants !! Surtout qu'il n'y a rien "d'illisible", chacun à mon sens peut s'y retrouver !
Sans rancune

Écrit par : cica pour Boixière | 11/04/2017

Mais je vais te dire quelque chose Patrick: je ne fais pas la course au lecteur, ce qui compte, c'est que je puisse parler de mon livre à des gens et qu'ils soient satisfaits.

Pour mon premier livre sur la course des 24 heures du Mans, j'ai refusé un éditeur écossais, qui ne voulait que faire du fric en Angleterre et moi, ça ne m'intéresse pas. Les fonds sont versés à mon association, l'Orée.
On apporte, mon épouse et moi, un soin tout particulier à nos livres par respect des lecteurs.

Bon j'espère que Hug ne m'en veut pas,c'est ça présentement le plus important, il faut positiver, s'accrocher à la vie comme un bernique à son rocher, c'est ce que je dis tous les jours à quelqu'un qui m'est proche... et qui va mourir.

Je vous embrasse tous et m'en vais de ce pas... m'épancher sur le dernier hit!

Écrit par : boixiere | 11/04/2017

Non, je ne t'en veux pas, Boixière.

Parfois, j'écris des commentaires un peu longs, et le fait que je ne pense pas toujours à les aérer en ne changeant pas assez souvent de paragraphes peut les rendre illisibles.

Écrit par : hug | 11/04/2017

Allez, pour en terminer pour ma part avec ces confessions:

Figurez vous, Patrick en particulier, que ce blog m'a inspiré en partie la teneur de mon livre, je m'explique:
Ca fait en effet plusieurs mois que sur la forme, je précise, ce mélange des genres me dérangeait. On parlait musique, passionnément, et puis d'un coup, un ou plusieurs épisodes personnels.
Alors , je me suis jeté un défi: en 374 pages, et bien que chaque chanson, chaque titre évoque forcément un souvenir heureux ou douloureux ( et croyez moi, je peux vous en raconter sur ma propre existence) je me suis fixé un objectif: ne pas parler de moi. Et j'ai réussi non sans mal, au pire, quelques anecdotes, mais des lieux et jamais des personnes.

Voilà: Patrick, une fois de plus et sans langue de bois, ton blog est génial, et toi Hug, raconte moi encore des histoires, je te lirai avec plaisir.

Bien à vous deux et à vous tous.

Sortie " MES ANNEES POP " dans 10 jours, je vous donnerai le lien pour réserver.

Écrit par : boixiere | 11/04/2017

Mon cher Michel, alors dans quelques mois je vais perdre un lecteur ! Parce qu'en ce moment, je suis disons "muselé" par le fait que je ne peux plus parler de ma vie perso, sans que ces notes se retrouvent illico sur le bureau de la juge aux affaires matrimoniales.
Mais une fois que ce sera fini, je reprendrai la formule que Jean et pas mal d'autres ont connu avant 2014, c'est à dire à la fois mes "humeurs", et aussi mes chers hit-parades. Du reste, j'ai commencé à parler musique dès le début de ce blog, d'abord en évoquant les chanteurs qui avaient été classés dans SLC, de Adamo à Hervé Vilard, puis avec mes notes "lourdes" (dures à charger) sur les tubes de l'été, puis les hits de SLC dès avril 2012 (cinq ans !) d'abord mensuels puis hebdomadaires.
Mais je suis d'accord avec toi, pour un livre c'est différent. Il ne faut pas se disperser, et donc éviter de mêler sa vie perso au sujet, c'est effectivement fastidieux pour un lecteur qui n'a pas acheté le bouquin pou ça ! J'ai quelques exemples que par charité je ne citerai pas !
A bientôt

Écrit par : cica pour Boixière | 12/04/2017

Écrire un commentaire