Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2017

Les chansons qui marchaient au fil de mes décennies

C'est Michel Boixière qui m'en a donné l'idée : quels étaient les premiers au hit-parade quand j'avais 10, 20, 30, 40, 50 et 60 ans ?

Mes dix ans : Le 30 janvier 1961, dixit Daniel Lesueur, on avait :

1) Je ne regrette rien, d'Edith Piaf
2) Les fiancés d'Auvergne, d'André Verchuren (c'est vrai qu'on en bouffait du musette, dans ces années-là !)
3) Itsi bitsi petit bikini, de Dalida
4) Verte campagne, des Compagnons de la chanson
5) Les enfants du Pirée, de Mélina Mercouri.

Johnny, avec souvenirs souvenirs, n'était que 13ème. 

Mes vingt ans : le 30 janvier 1971. Là je prends le site de Fabrice Ferment, plus sûr :

1) My sweet Lord, de George Harrison
2) La fleur aux dents de Joe Dassin
3) Essayez, de Johnny Hallyday
4) Noël 70, des Poppys
5) Si douce à mon souvenir, de Claude François

Mes 30 ans : le 30 janvier 1981. Toujours Fabrice Ferment :

1) Woman in love, de Barbra Streisand
2) Si, de Karen Cheryl
3) Couleur menthe à l'eau, d'Eddy Mitchell
4) Mon fils ma bataille, de Daniel Balavoine. 
5) Lui, de Michèle Torr

Mes 40 ans, le 30 janvier 1991. je passe le relais au top50:

1) Sadeness, d'Enigma
2) Il faut laisser le temps au temps, Félix Gray et Didier Barbelivien
3) La petite sirène, par Anne
4) Natal, par Chico et Roberta
5) Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? de Benny B

On voit nettement le changement de musique !

Mes 50 ans, le 30 janvier 2001, toujours le top50:

1) Seul, de Garou
2) Daddy DJ, de Daddy DJ
3) L'alizé, de Alizée
4) Elle te rend dingue, de Nuttea.
5) Love don't cost the thong, de Jennifer Lopez.

Mes 60 ans, le 30 janvier 2011:

De pire en pire !

1) Over the rainbow, par Israel Kamakawiwo'ole (sic)
2) Celui, de Colonel Reyel
3) The time des Black eye peas
4) Loca, par Shakira
5) Sun is up, de Inna

On comprendra aisément pourquoi je m'arrêterai sans doute fin 1989 en ce qui concerne mes hits mensuels. C'était la chute du mur de Berlin, mais aussi la chute d'une certaine musique. En ce sens je ne regrette pas d'être né en 1951, quoique j'aurais encore plus apprécié naître deux ans plus tôt comme feu mon frère. Et, toujours musicalement, je serais mort dans les années 90 que je n'aurais pas perdu grand-chose !

Je sais.... Mes parents parlaient de "musique de sauvages" en écoutant ce que l'on nomme aujourd'hui les "yéyés". Mais du moins, au tournant des années 60, les "classiques" sont restés, comme Henri Salvador, Edith Piaf (jusqu'à sa mort), Yves Montand,  Line Renaud (ma préférée d'elle est cours, cours regarde et vois (1968)
Gilbert Bécaud qui nous charmera encore 40 ans, Philippe Clay, Gloria Lasso (essayez de ne pas verser une larme sur cette chanson de 1973 il était beau mon fils ), Charles Aznavour, Annie Cordy (coucou Hug), Dalida, Jacques Brel, Guy Béart (ma préférée, EN 2009, et DE 1967 couleurs vous êtes des larmes) Sacha Distel et bien d'autres...
Pas mal quand même, par rapport à ceux qui ont surnagé après les années 80. Combien ? La génération de mes parents n'avait pas à se plaindre.

Enfin, en regardant les interprètes, aucun n'est présent deux fois dans ces tops 5.... Tout es dit !

Je vous embrasse.

Commentaires

Tu m'as donné l'envie de faire pareil pour mes 10 ans, mes 20 ans, mes 30 ans :

Alors pour mes 10 ans (Excusez-moi d'en rajouter dans le côté pathos, mais ma grand-mère maternelle allait nous quitter peu après, en avril, emportée par un cancer du sein à 62 ans, et après, je n'arriverais jamais à m'entendre avec mon grand-père maternel. Mes grands-parents maternels étaient alsaciens. Sinon, en septembre 1992, à la rentrée en CM2, on ne m'avait pas mis dans la même classe que mes deux copains, j'avais pleuré, et du coup ma mère avait fait le forcing pour m'y mettre mais comme la prof ne m'aimait pas elle m'a fait chier, et du coup j'ai quitté l'école en question au mois de novembre 1992, pour aller faire mon CM2 dans une autre école avec un professeur des écoles qui m'a sauvé ! Il aurait pu incarner "L'instit").

Donc pour mes 10 ans, le Top 50 (d'après le site les Charts.Com) du 13 mars 1992 nous donne : 10°) Fredericks, Goldman, Jones "Un, deux, trois" (Bien !),
9°) Fanny "L'homme à la moto" (Reprise sympa et un peu rock de cette chanson d'Edith Piaf par cette chanteuse adolescente brune originaire du sud-ouest qui avait été révélée dans un concours "Les Numéros 1 de demain" diffusé dans "Sacrée soirée" présenté par Jean-Pierre Foucault).
8°) Patrick Bruel "Qui a le droit ?" (Une de ses plus jolies chansons. Mais ma grande soeur était une Bruelmaniaque et, sans le dire, ça me tapait un peu sur le système !).

7°) Roch Voisine "La promesse" (Idem pour ma grande soeur. Mais cette fois, j'ai toujours préféré Roch Voisine à Patrick Bruel. Les chansons de Roch Voisine sont plus sentimentales que celles de Patrick Bruel mais mieux écrites en général).

6°) Jean-Philippe Audin et Diego Modena "Song of ocarina" (A la kermesse de l'école en CM1, au mois de juin, j'exercerais mes talents de danseur sur ce titre ! LOL !).

5°) Michael Jackson "Remember the time" (Je ne suis pas vraiment fan de Michael et ce titre ne me dit rien. Il y a juste "Black or white " et "Don't stop til you get enough" que j'aime bien de lui.

4°) Les Inconnus "C'est toi que je t'aime" ! (Super génial ! Je les adore ! Les meilleurs comiques français à mon goût !).

3°) François Feldman "Joy" ! (Super génial ! J'étais fan de François Feldman à la fin des années 80 / Début des années 90, et j'aime toujours. Ses chansons sont parfois romantiques et écrites simplement, mais ce type est un excellent mélodiste, et il n'a pas mérité la mise au placard qu'il a vécue ensuite. Ici, cette chanson sur sa fille, qu'il a écrite et composée lui-même n'est malheureusement pas sa meilleure, même si elle est jolie, et puis il a écrit cette chanson pour sa fille au lieu d'étaler sa naissance dans les journaux people à l'époque, ce qui est déjà mieux. Pour moi, ses plus belles chansons sont quand même "Slave", "Les valses de Vienne" et "Magic boulevard". Enfin, bon, oui, à l'époque j'étais fan de cet artiste et j'aime toujours. Il faudrait peut-être que je me penche sur ses albums qui n'ont pas marché...).

2°) Ten Sharp "You" (Un slow américain assez sympa).

1°) George Michael et Elton John "Don't let the sun go down on me". (L'association de deux grandes vedettes, mais malheureusement pour une chanson que je trouve chiante et sans mélodie.)
Donc quelques trucs que je trouve pas mal encore pour les 10 premiers pour mes 10 ans.

Pour les 20 ans, ça se corse. A cette époque, je préparais mon Bac,, hit-parade du 10 mars 2002 : 10°) Pascal Obispo "Millésime" (Bof !)
9°) Anastacia "Paid my dues"
8°) Mario "On se ressemble" (Lol !)
7°) Lââm et Frank Sherbourne "Un monde à nous".
6°) Daho et Dani "Comme un boomerang" (Bien ! D'ailleurs, j'avais eu le CD single pour mon anniversaire !).
5°) Alicia Keys "Falling" (Pas mal).
4°) Atomic Kitten "Eternal flame" (Reprise du titre de The Bangles datant de 1989 !).
3°) Marc Lavoine et Cristina Marocco "J'ai tout oublié" (Sympa au départ mais lourde à force de l'entendre).
2°) Afroman "Because I got high" (Pas terrible !).
1°) Rohff "Qui est l'exemple ?" (Nul !).

Écrit par : hug | 27/05/2017

Tu m'as donné l'envie de faire pareil pour mes 10 ans, mes 20 ans, mes 30 ans :

Alors pour mes 10 ans (Excusez-moi d'en rajouter dans le côté pathos, mais ma grand-mère maternelle allait nous quitter peu après, en avril, emportée par un cancer du sein à 62 ans, et après, je n'arriverais jamais à m'entendre avec mon grand-père maternel. Mes grands-parents maternels étaient alsaciens. Sinon, en septembre 1992, à la rentrée en CM2, on ne m'avait pas mis dans la même classe que mes deux copains, j'avais pleuré, et du coup ma mère avait fait le forcing pour m'y mettre mais comme la prof ne m'aimait pas elle m'a fait chier, et du coup j'ai quitté l'école en question au mois de novembre 1992, pour aller faire mon CM2 dans une autre école avec un professeur des écoles qui m'a sauvé ! Il aurait pu incarner "L'instit").

Donc pour mes 10 ans, le Top 50 (d'après le site les Charts.Com) du 13 mars 1992 nous donne : 10°) Fredericks, Goldman, Jones "Un, deux, trois" (Bien !),
9°) Fanny "L'homme à la moto" (Reprise sympa et un peu rock de cette chanson d'Edith Piaf par cette chanteuse adolescente brune originaire du sud-ouest qui avait été révélée dans un concours "Les Numéros 1 de demain" diffusé dans "Sacrée soirée" présenté par Jean-Pierre Foucault).
8°) Patrick Bruel "Qui a le droit ?" (Une de ses plus jolies chansons. Mais ma grande soeur était une Bruelmaniaque et, sans le dire, ça me tapait un peu sur le système !).

7°) Roch Voisine "La promesse" (Idem pour ma grande soeur. Mais cette fois, j'ai toujours préféré Roch Voisine à Patrick Bruel. Les chansons de Roch Voisine sont plus sentimentales que celles de Patrick Bruel mais mieux écrites en général).

6°) Jean-Philippe Audin et Diego Modena "Song of ocarina" (A la kermesse de l'école en CM1, au mois de juin, j'exercerais mes talents de danseur sur ce titre ! LOL !).

5°) Michael Jackson "Remember the time" (Je ne suis pas vraiment fan de Michael et ce titre ne me dit rien. Il y a juste "Black or white " et "Don't stop til you get enough" que j'aime bien de lui.

4°) Les Inconnus "C'est toi que je t'aime" ! (Super génial ! Je les adore ! Les meilleurs comiques français à mon goût !).

3°) François Feldman "Joy" ! (Super génial ! J'étais fan de François Feldman à la fin des années 80 / Début des années 90, et j'aime toujours. Ses chansons sont parfois romantiques et écrites simplement, mais ce type est un excellent mélodiste, et il n'a pas mérité la mise au placard qu'il a vécue ensuite. Ici, cette chanson sur sa fille, qu'il a écrite et composée lui-même n'est malheureusement pas sa meilleure, même si elle est jolie, et puis il a écrit cette chanson pour sa fille au lieu d'étaler sa naissance dans les journaux people à l'époque, ce qui est déjà mieux. Pour moi, ses plus belles chansons sont quand même "Slave", "Les valses de Vienne" et "Magic boulevard". Enfin, bon, oui, à l'époque j'étais fan de cet artiste et j'aime toujours. Il faudrait peut-être que je me penche sur ses albums qui n'ont pas marché...).

2°) Ten Sharp "You" (Un slow américain assez sympa).

1°) George Michael et Elton John "Don't let the sun go down on me". (L'association de deux grandes vedettes, mais malheureusement pour une chanson que je trouve chiante et sans mélodie.)
Donc quelques trucs que je trouve pas mal encore pour les 10 premiers pour mes 10 ans.

Pour les 20 ans, ça se corse. A cette époque, je préparais mon Bac,, hit-parade du 10 mars 2002 : 10°) Pascal Obispo "Millésime" (Bof !)
9°) Anastacia "Paid my dues"
8°) Mario "On se ressemble" (Lol !)
7°) Lââm et Frank Sherbourne "Un monde à nous".
6°) Daho et Dani "Comme un boomerang" (Bien ! D'ailleurs, j'avais eu le CD single pour mon anniversaire !).
5°) Alicia Keys "Falling" (Pas mal).
4°) Atomic Kitten "Eternal flame" (Reprise du titre de The Bangles datant de 1989 !).
3°) Marc Lavoine et Cristina Marocco "J'ai tout oublié" (Sympa au départ mais lourde à force de l'entendre).
2°) Afroman "Because I got high" (Pas terrible !).
1°) Rohff "Qui est l'exemple ?" (Nul !).

Écrit par : hug | 27/05/2017

Pour mes 30 ans, le hit-parade du 10 mars 2012, là, c'est ma grand-mère paternelle qui allait nous quitter au mois de mai... Mais bon, au mois de mai de cette année-là, il y a eu aussi un certain président qui a quitté le gouvernement !

Alors : 10°) Adele "Someone like you".
9°) Tal "Le sens de la vie" (Nul !)
8°) Lykke Li "I follow rivers".
7°) Pitbull feat. Chris Brown "International love".
6°) Irma "I know".
5°) Shakira "Je l'aime à mourir" (Insupportable ! J'ai dû me coltiner cette reprise durant 6 mois à la salle de sports !).
4°) Sexion d'Assaut "Avant qu'elle parte".
3°) Lana Del Rey "Video games".
2°) Gotye feat. Kimbra "Somebody that I used to know".
1°) Michel Telo "Ai se eu te pego".

Autant dire pas grand chose qui m'ait marqué !

Merci Cica de m'avoir permis en le faisant toi-même de faire ça.

Écrit par : hug | 27/05/2017

Je désespérais que quelqu'un vienne me commenter ! Il est vrai que cette note n'est pas trop "personnelle", mais c'est assez amusant de voir l'évolution des chansons à travers les âges. Toi Hug tu n'as pas eu de chance, même si pour tes dix ans, visiblement ça n'était pas trop "pollué".

D'accord avec toi pour Feldman, qui est un de mes préférés pour la période 85/93. Cette histoire de téléthon n'a été à mon avis qu'un prétexte pour l'évincer. Le milieu du show biz est si tordu !
Les Inconnus : mon panthéon de l'humour. Un quart de siècle plus tard, la plupart des sketches n'ont pas pris une ride. Roch Voisine j'adore aussi, j'ai découvert "Hélène" à... Montréal ! Je sais ça peut paraître gros, mais si j'étais resté en France, ça n'aurait rien changé car cette chanson est entrée la même semaine dans le top50... Bruel j'ai adoré, mais seulement à partir de 89. Ses premières chansons étaient un peu nulles. Fanny et l'homme à la moto je déteste car cette chanson fut une de mes favorites dans les années 50 interprétée par Piaf. Goldman, au-dessus de tout le monde, et je déplore ne l'avoir plus entendu chanter après 2007.

L'année de tes 20 ans fut pour moi une "annus horribilis". J'étais en Bretagne et je me faisais gentiment massacrer et harceler par mes gentils collègues de Vannes. J'étais tombé sur de vrais méchants, surtout un, qui portait mes initiales...
Je retiendrai Marc Lavoine en duo, offert par ma fille pour Noël 2001, et aussi millésime, que j'ai adoré. Et que, malgré certaines circonstances, j'adore encore.

Pour celle de tes 30 ans, elle avait bien débuté, puis tempête entre mai et septembre, c'est un jeu Facebook ("song pop") qui en octobre me sauvera la vie !!!
Comme toi aucun des titres ne m'a marqués. Mais à 61 ans (à l'époque) c'est normal, ça me rassure de voir que c'est pareil pour un jeune !

Amitiés

Écrit par : cica pour hug | 27/05/2017

Pour Cica : L'année de mes 20 ans ne fut pas géniale pour moi non plus tu sais, enfin... Ratage du bac à même pas un point près. Mais surtout j'étais en Terminales et j'ai étudié "Si c'est un homme" de Primo Levi et "Le joueur d'échecs" de Stefan Zweig, deux romans qui m'ont fait beaucoup me poser de questions sur moi-même et me tourmenter sur la question comme Goldman le dirait : "Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt ?". D'autant plus que l'attitude de la prof n'était pas très aidante à ce propos. Elle en faisait trop à ce sujet. Et je souffrais déjà d'agoraphobie, ce qui signifie que si j'avais des amis (Voire des ami"e"s) au lycée, ce qui était vrai, j'étais dans l'impossibilité de les fréquenter ailleurs qu'au lycée, donc pas de sorties le week-end quoi... Enfin... Musicalement, ce qui m'a surtout marqué en 2002, c'est Axelle Red et Renaud, duo qui est sorti un peu plus tard dans l'année, mais qui a fini par m'insupporter à force de l'entendre...

Et surtout l'album "Quelqu'un m'a dit" de Carla Bruni dont j'ai eu le CD à Noël 2002, mais dont, depuis fin 2007, j'ai envie de jouer au frisbee avec, tout comme avec le 45 tours de Michel Sardou "Le temps des colonies", allez savoir pourquoi !

Pour 2012, rien de très marquant musicalement en effet. J'étais déjà à fond dans mes chroniques depuis déjà 2 ans, et si le début de l'année était moyen à cause d'une ambiance moyenne au studio (Je n'en rajouterais pas plus), ça s'est relativement amélioré en été. C'était aussi l'année où je me suis lancé dans la lecture de livres pour l'association Valentin Haüy. A la radio, c'est aussi l'année où j'ai appris à monter mes chroniques moi-même et où une de mes collègues m'a invitée dans une de ses émissions dans les "conditions" du direct. Je dis bien dans les conditions du direct. Car d'habitude son émission était en direct, mais elle a compris que comme j'étais stressé il valait mieux qu'on l'enregistre la veille, mais en ne coupant pratiquement rien au montage.

Je regardais déjà "On n'est pas couché" en 2012. Le phénomène musical de l'année c'était le chanteur Psy

Écrit par : hug | 27/05/2017

c'était le chanteur Psy avec "Gangnam Style", autant dire pas terrible ! Moi en 2012, j'ai fait des chroniques sur Georgette Plana, Charlotte Julian, Demis Roussos, La Compagnie Créole, Richard Gotainer autant dire que j'étais vraiment (pas) dans le coup, mais que même c'était mieux que ce qui passait à la radio à l'époque ! En fait, j'écoutais pas mal Nostalgie à l'époque et me rendais compte que c'était souvent les mêmes chanteurs avec les mêmes chansons qui revenaient dans la programmation et j'essayais de passer d'autres artistes à mes auditeurs, car parfois je considère que ce qui est considéré comme "ringard" l'est simplement parce que même les radios nostalgiques ne le rediffuse plus. Quelqu'un comme Joe Dassin est encore très fréquemment rediffusé, c'est pourquoi ses chansons sont reprises par des chanteurs qui n'étaient même pas nés lors de sa disparition, quelqu'un comme Pierre Perret, par exemple, que soit dit en passant je ne considère pas comme un "ringard" n'est même pas rediffusé sur les radios nostalgiques avec les chansons qui ont fait son succès !

Écrit par : hug | 27/05/2017

je vous ai lu avec attention , mais moi c'est le courage qui m'a freiné , voila la vérité . encore félicitations à vous deux . jean

Écrit par : jean | 28/05/2017

Pour Cica : François Feldman et l'histoire du Téléthon, c'est très exagéré.

En fait, je crois que ce n'est pas cela qui est la cause de sa perte de vitesse, mais plutôt une baisse de succès continue à partir de 1993, et une certaine attitude distante que François Feldman avait avec les médias à l'époque qui n'ont pas manqué de tirer à boulets rouges sur lui suite à ce microscopique faux pas...

Pour le succès de François Feldman, c'est venu très lentement pour lui. Son premier disque en français ("Comme une petite fille") sort en... 1977 ! Sans aucun succès. Il fait un second 45 tours soul en anglais (What a night ou quelque chose comme ça), pas de succès en France, mais en Belgique.

Ensuite au début des années 80, il sort quelques disques en français personnels mais ça ne marche pas non plus. Il participe aux arrangements de disques d'autres artistes ("Vacances, j'oublie tout" d'Elegance, pour qui il chante dans les choeurs, "L'apérobic" des Charlots ! etc...).

Pour lui, il connaît un petit succès en 1984 avec le titre "Wally boule noire", mais vraiment tout petit. Il réenregistrera ce titre en 1991 sur son album "Magic Boul'vard" d'ailleurs.

Mais il faut attendre un nouveau contrat discographique chez Philips fin 1986 pour que ça marche vraiment avec le titre "Rien que pour toi", suivi d'un 45 tours qui ne trouve pas son public "Demain c'est toi" en 1987. Mais heureusement, fin 1987, sort le magnifique "Slave" et ça fait un carton. Son premier album "Vivre, vivre" qui le comprend renferme deux autres succès, en 1988-1989 : "Je te retrouverai" et "Le mal de toi".

Fort de sa notoriété, il compose un tube pour une jeune artiste : "J'aurais voulu te dire" de Caroline Legrand en 1988 / 1989 (Mais elle, elle sera une "One hit wonder". Et contrairement à ce que j'ai longtemps cru à son sujet, elle n'est pas la fille du compositeur Michel Legrand.).

Pour l'été 89, il écrit et compose aussi "Joue pas" pour sa choriste Jonièce Jamison qu'il chante en duo avec elle, et qui sera le 2ème tube de l'été (2ème du Top 50 derrière la "Lambada" de Kaoma), et le titre annonce l'album "Une présence" qui sort en fin d'année.

L'album "Une présence" est un carton avec en plus de "Joue pas", "Les valses de Vienne", "C'est toi qui m'as fait" et "Petit Franck", plus un deuxième duo avec Jonièce Jamison "J'ai peur", que des titres classés dans les 10 premiers du Top 50 entre fin 1989 et le printemps 1991 (Dont deux en n°1).

L'album suivant "Magic boul'vard" qui sort pour l'automne 1991 se vend bien aussi, seulement si tous les titres qui en sont extraits se classent à nouveau au Top 50 : "Le serpent qui danse", "Magic Boul'vard", "Joy", "Tombé d'amour"), seul "Joy" se classe au-dessus de la 10ème place du Top 50, y atteignant même la 1ère place durant plusieurs semaines.

En 1993, il sort l'album "Indigo" qui se vend correctement les premières semaines, mais au total se vendra beaucoup moins car aucun titre ne s'en détache. Idem pour l'album dance suivant en 1995 "Destination". En 1996, il participe au Téléthon et dit donc "Tout le monde debout !" quand il est en train de chanter "Joue pas" avec Jonièce Jamison et provoque involontairement un moment de gêne sur le plateau, mais son succès avait donc déjà baissé.

Mais il se trouve que dans les années où ça cartonnait (Entre 1987 et 1993), François Feldman parlait peu de lui dans les médias, et même j'avais lu une interview de lui à l'époque où il avait dit que de toutes façons, s'il était nominé aux Victoires de la Musique (Et il l'a été plusieurs fois !) il ne s'y rendrait pas, parce que le gratin du show-biz, c'était pas trop son truc.

Donc en fait, il venait chanter ses chansons dans les émissions de variétés, et n'aimait pas trop parler de lui ni dans les journaux, ni dans les cérémonies mondaines. En fait, je crois que comme ça cartonnait pour lui on a voulu faire de lui un produit du show-business, alors que lui ne cherchait qu'à faire son métier d'auteur-compositeur-interprète et à venir à la télé pour présenter ses chansons, mais en conservant une certaine discrétion qui a certainement fait tâche pour lui dans le milieu. Enfin, c'est mon avis.

D'ailleurs, maintenant quand il dit "Tout le monde debout" sur scène, il rajoute toujours : "Enfin, ceux qui peuvent " !

Et puis, en décembre dernier c'est un des membres du groupe Kids United qui a fait cette erreur !

(Voilà. Excusez-moi d'avoir écrit long !).

Écrit par : hug | 01/06/2017

Écrire un commentaire