Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2017

TOP 35 DES VENTES DE DISQUES MAI 1982

1 1 CAMBODIA Kim Wilde   1
2 4 LE COUP DE FOLIE Thierry Pastor 1  
3 10 HITS DES ANNEES 60 Génération 60 2  
4 14 MUSICA Michel Sardou 3  
5 8 LE SAMPA Richard Gotainer 4  
6 21 ROCK-AMADOUR Gérard Blanchard 5  
7 16 I WON'T LET YOU DOWN P H D   2
8 6 IT'S GOOD TO BE THE KING Mel Brooks   3
9 3 FLASH IN THE NIGHT Secret service   4
10 17 SO GLAD I HAVE YOU Nikka Costa   5
11 26 FELICITA Romina Power & Albano   6
12 9 IL SUFFIRA D'UN SIGNE Jean-Jacques Goldman 6  
13 e EDEN IS A MAGIC WORLD Pop Concerto Orchestra   7
14 2 CHACUN FAIT CE QUI LUI PLAIT Chagrin d'amour 7  
15 32 EBONY AND EVORY Paul Mc Cartney & Stevie Wonder   8
16 25 DON'T YOU WANT ME Human League   9
17 5 ROX ET ROUKY Dorothée 8  
18 7 ON MY OWN Nikka Costa   10
19 11 JE L'AIME TANT Hervé Vilard 9  
20 e BLUE EYES Elton John   11
21 e MEMORY Barbra Streisand   12
22 28 SOLITAIRE Martine Clémenceau 10  
23 12 HARDEN MY HEART Quarterflash   13
24 e JUST AN ILLUSION Imagination   14
25 e NATURELLEMENT / JE ME SOUVIENS Karen Cheryl 11  
26 e CHAGRIN D'LABOUR Les Charlots 12  
27 13 OH JULIE Shakin Stevens   15
28 e VICTORIA POUR L'EQUIPE DE FRANCE Les Seniors 13  
29 e LES CORONS Pierre Bachelet 14  
30 22 MONTPELLIER Johnny Hallyday 15  
31 23 REMI SANS FAMILLE Générique TV 16  
32 e STUPID CUPID Joanna Wyatt   16
33 27 AINSI SOIT-IL Louis Chedid 17  
34 24 COMME VORREI Ricchi & Poveri   17
35 18 LA CHANSON DE NONO Nono 18  

Malgré mes "rediffusions" sur Johnny, j'ai quand même eu le temps de préparer ce top de mai. Pas de différences avec le mensuel de FF sur les 7 premières chansons, une place de différence pour 6 autres, deux places de différences pour une (Mel Brooks, désavantagé sur le "mensuel"), trois places pour une autre (il suffira d'un signe, 9ème sur le mensuel, 12ème sur ma compil), et pour la 15ème place, c'est Human League qui a la faveur du mensuel, McCartney/Wonder qui a la mienne. 
Compte tenu de la faible différence globale, je reviens à ma formule précédente, à savoir partir des 15 premiers du mensuel et faire la compil pour les autres. 

En tête Kim Wilde again, et côté français Thierry Pastor avec son coup de folie. J'aimais bien, mais celle qu'il enregistrera ensuite, where is my love, sera sublime, bien que peu vendue (sauf dans les Hautes-Alpes lol).
Suivent d'un côté le medley des années 60 (la nostalgiemania continuait - heureusement pour l'animateur que je serai..) et PHD, belle chanson qui le méritait bien. Et en 3) Sardou avec musica ainsi que Mel Brooks avec sa daube.
Belle performance - sa meilleure - pour Gotainer avec son sampa, 4ème.

Les meilleures entrées sont :
- Pop Concerto Orchestra avec Eden is a magic world. Etrange destinée pour cette chanson, qui était sortie six ans auparavant en face B de come on come on, et qui servira ensuite de pub pour la marque Téléfunken, du temps où celle-ci - comme Grandin - n'était pas encore une marque discount pour prix d'appels. Ce sera un des tubes de l'été.
- Elton John, dont le blue eyes restera "caché".
- Memory de Barbra Streisand, qui contrairement aux idées reçues ne fera pas un carton niveau ventes. 
- Just an illusion, qui sera aussi un des tubes de l'été.
- Je me souviens, de Karen Cheryl, qui ne me laisse aucun souvenir ! Elle restera "cachée" aussi.
- Les Charlots, qui font leur grand retour après 6 ans de traversée du désert. Leurs deux singles suivants marcheront bien.
- Une "chanson foot" dont je ne souviens plus. Je me souviens très bien en revanche de la coupe du Monde, qui nous a été volée par les Allemands, par le truchement de leur gardien de but qui a sauvagement agressé un de nos joueurs. Mais passons...
- Les Corons de Pierre Bachelet, qui sera sa chanson la plus populaire, et... la plus populiste aussi. Perso, je n'ai jamais trop apprécié cette chanson démago. Valable aussi pour la Maritza, j'ai gardé l'accent et autres du même tonneau. Johnny, Dutronc et Eddy n'ont jamais chanté le square de la Trinité ! La fille du square ne parlait pas de ce square-là.
- Stupid Cupid de la petite Joanna Wyatt, qui ira loin aussi.

Les plus fortes progressions :
- au moins 23 places pour Pop Concerto Orchestra
- 17 places pour Ebony and Evory
- au moins 16 places pour Blue Eyes
- au moins 15 places pour Memory
- 15 places pour Gérard Blanchard (futur numéro un) et les amoureux italiens.

Le plus gros gadin est enregistré par Shakin Stevens avec O Julie.

Terminus 9 pour Human League, 10 pour Martine Clémenceau.

On notera que le regretté Johnny n'aura pas dépassé la 22ème place (14ème française) avec Montpellier. Et qu'on ne me parle pas d'album, car quelque part un aigle ne s'est que peu vendu si j'en crois Wikim... Pédia pardon ! 
Mais notre Johnny se rattrapera, trois ans plus tard Berger lui signera le fameux Tennessee. Et il ne faut pas oublier que son plus gros succès sortira... en 2002 !!! Et je ne parle pas de cette semaine où il classe 11 singles dans les 13 premiers...

A dimanche prochain pour juin 82.

Je vous embrasse.

Commentaires

"Je me souviens" est certainement peut-être la plus belle chanson de Karen Cheryl, et la plus émouvante aussi. Ecrite par Humbert Petrucci et Didier Barbelivien et composée par Jean-Claude Petit, il s'agit d'un hommage à Claude François. Un hommage légitime car Karen était fan de Claude François quand elle était jeune et qu'elle a chanté avec lui "C'est comme ça que l'on s'est aimé" au cours de l'émission télévisée "Mosaïque" à Genève, le 30 novembre 1977 (Dixit la légende d'une petite photo en noir et blanc qu'on peut voir sur la pochette du 45 tours au-dessus d'une photo plus grande de Karen prise en 1981).


Le 45 tours comprenant cette chanson est bien sorti en 1982, mais Karen a commencé à promouvoir cette chanson bien avant la sortie du disque, car on peut la voir chanter ça dans une émission "N°1 Julio Iglesias" (Dans une prestation très sensuelle) datant du 22 décembre 1981, émission rediffusée sur Télé Melody en 2008. A noter que "Je me souviens" est la face B du 45 tours et que c'est une ballade romantique, la face A comprend "Naturell'ment", une chanson écrite par Didier Barbelivien et Humbert Petrucci et composée par Claude Morgan, beaucoup plus tonique, mais malheureusement trop ressemblante au style habituel des chansons de Karen.

CICA : Comme je l'ai déjà dit, je ne suis vraiment pas très fan de Claude François. Et vraiment, je trouve que cette chanson de Karen "Je me souviens" est un très bel hommage au chanteur. Je te conseille d'aller la (re) découvrir. Parfois vaut mieux une bonne chanson en hommage à un chanteur disparu que de mauvaises reprises (N'est-ce pas M. Pokora) ?

Pour Karen, je la trouvais déjà très jolie quand j'étais petit, mais je l'ai davantage connue comme animatrice que comme chanteuse. Néanmoins, en 1987, elle a sorti "A l'envers, à l'endroit", titre qui passait beaucoup à la radio et à la télé, mais qui n'a pas assez vendu pour être classé au Top 50, mais elle l'avait chanté sur un podium où j'avais tanné mes parents pour qu'on aille la voir, à la Foire Exposition de ma ville : La Roche-Sur-Yon. C'était au printemps 1988, j'avais 6 ans et je m'en souviens très bien. Je la trouvais très belle sur les affiches annonçant sa venue ! Elle est donc la première chanteuse que j'ai vue sur scène !

Et comble de bonheur, j'ai commencé vraiment ma collection de vinyles 45 tours en 2000 / 2001, et à cette époque, j'avais su dans une émission ("Toutes les chansons ont une histoire" présentée par Frédéric Joly sur TF1, avec le journaliste François Jouffa) que Karen Cheryl refusait que ses albums 33 tours et que ses 45 tours soient réédités en CD. Il n'existe donc que deux CD compilations d'elle : Le premier "Les n°1 20 Coeurs" est une vraie compilation avec ses plus grands hits, mais elle est devenue quasi introuvable car sortie en 1993, et le deuxième est en réalité la réédition des deux chansons de ses 45 tours "A l'envers à l'endroit" (1987) et "Où sont les anges ?" (1989), avec aussi leurs faces B : "Via Addis-Abeba" et "Pagaille", et leurs remixes...

Donc je collectionne les 45 tours de Karen (Qui eux ne sont pas des raretés), car je sais que c'est quasiment introuvable en CD !

Écrit par : Hug | 10/12/2017

merci Patrick pour le top à l'heure malgré la surcharge de travail que tu as eu pour la raison que l'on sait . pas trop de souvenirs de la petite Joanna wyatt . le groupe Imagination entendu souvent mais pas acheté pour autant non plus . Pop Concerto Orchestra , Barbra Streisand , Pierre Bachelet et Elton John de bien bonnes entrées . quel tube quand même ce coup de folie de Thierry Pastor a y repensé ! Jean

Écrit par : jean | 10/12/2017

Bonjour à tous,
N'étant pas fan de JOHNNY je ne me suis pas exprimé au sujet de sa triste disparition. J'ai juste envoyé un sms de tendres pensées à un de mes amis qui aimait beaucoup ce monument de scène. Pour dédramatiser je lui écrivais que je décrétais désormais la journée du 06 décembre "journée nationale du Johnny Hallyday" et que j'avais une pensée pour tous ses fans. Il m'a répondu par un message bouleversant que je voulais partager avec vous. Vraiment un bel hommage de la part de mon ami. Voici ce qu'il m'a répondu :
"Merci Gérard, comme tu peux l'imaginer je suis très mal depuis de bonne heure ce matin après ce décès. Je ressens la perte d'un proche, très proche car ses chansons m'ont beaucoup aidé depuis mon enfance. Je connais des dizaines et des dizaines de textes. Je les ai chantés, criés, hurlés. Je l'aimais et l'aime toujours grâce à l'amour qu'il m'a procuré. Une grande aide psychologique. Aujourd'hui il me reste tout ce que je veux retrouver sur internet, YouTube, mes DVD, mes CD, etc... C'est la naissance des souvenirs à partir d'aujourd'hui. Mais il faudra du temps... Merci Gérard, je vais vider mes gouttières sous mes yeux pleins de pluie. A bientôt. Merci."
De le lire j'en ai pleuré, bouleversé par ce qu'il ressentait. Jamais je n'aurai pensé qu'un artiste pouvait provoquer de tels sentiments. Moi qui suis fan total de Gérard MANSET, je n'imagine pas qu'un jour sa mort puisse provoquer en moi de tels émois. Je l'ai vécu récemment quand Gerry RAFFERTY est décédé mais ce n'était pas à ce point là. J'en viens à me poser la question : suis-je vraiment fan ?
Voilà, excusez-moi d'avoir été hors propos sur le top 35 de mai 1982 mais je tenais à exprimer ce que je viens de vous écrire.
Que la musique continue à vivre éternellement pour les sentiments qu'elle nous procure et les questionnements qu'elle nous propose.
Gérard VICECONTI

Écrit par : GérardViceconti | 11/12/2017

Bonjour à tous,
Pas trop fan de Jouhnny non plus, même si se période 69-73 est respectable ( mais encore trop de reprises à mon goût); j'aime bien le 45t de 72 "Avant" et "Tu peux partir si tu le veux" qui n'a pas trop marché mais qui représente bien le Johnny de cette époque: carré mais encore un peu romantique avec une belle voix; pour la période ci-dessus, "cartes postales d'alabama" ( reprise encore" de l'hiver 83 était pas mal et les albums avec Berger et Goldman corrects...Surpris quand même par l'engouement de sa disparition...Il compensait , à mon avis, sa faiblesse de compositeur-auteur ( ce n'est pas le seul) par une présence hors normes...Bah, il restera, mais je pense que sans lui, la période Française du rock 2è génération ( 68-75) aurait été plus riches en artisies..Mais le marché du disque en France reste petit et il fallait à tout prix maintenir à flots notre Johnny national ...

Écrit par : jm pelat | 11/12/2017

Patrick , avant de poster un autre commentaire , je voudrai que tu m'expliques ce que tu as voulu dire par arrête de faire ton Caliméro , vu que cette expression personne me l'avait déjà dit et que je ne connaissais pas le personnage . donc surprise ! vu que tu ne l'avais pas encore dit pour un autre que moi comme par exemple Michel qui apparemment n'a pas toujours les même goûts où Hug , c'est ça qui fait le charme du forum aussi . comment dois-je le prendre ? histoire que je m'améliore dans mes commentaires où que j'écrive le minimum . merci pour ta réponse . Jean

Écrit par : jean | 11/12/2017

Mea culpa, je viens de visionner la chanson "je me souviens" sur youtube, et c'est vrai qu'elle est émouvante. Mais je persiste à dire que je ne la connaissais pas ! Tu as donné la raison : c'est la face B de "naturellement", qu'en revanche je connaissais. Fabrice Ferment a dû s'inspirer de "encyclopédisque", qui le donne en face A. Sinon je partage totalement tes goûts en ce qui concerne la chanteuse, qui, à 62 ans est du reste encore très belle.
Une petite colle - que j'ai peut-être déjà posée ? je radote de plus en plus (Jean, voilà un exemple de "faire son caliméro !") :
Quel est le (gros) point commun entre Karen Cheryl et France Gall ?
Amitiés.

Écrit par : cica pour hug | 11/12/2017

Je refais mon com : "faire son caliméro", c'est, quand on a conscience qu'on a des qualités, s'autodénigrer pour attirer l'attention des autres sur les qualités en question.
Ta phrase "je vais y aller de mon commentaire , même si ça intéresse personne" entre parfaitement dans ce cadre, car tu fais partie de mes commentateurs les plus fidèles et les plus complets, et ce serait dommage pour forum sur la chanson qui s'est constitué sur ce blog perde un de ses piliers à cause de ma maladresse :(
Alors reste, je t'en prie, mais arrête de penser que les autres n'aiment pas tes coms !
Amitiés, Patrick

Écrit par : cica pour Jean | 11/12/2017

J'ai constaté le phénomène chez beaucoup de proches. Si les "fans" - dont je suis - ont été certes très peinés, le phénomène a été "amorti" car ils s'y attendaient plus ou moins. Moi-même je l'évoquais dans mon précédent top35. Mais beaucoup de gens n'ont réalisé cette perte monumentale qu'après avoir appris la nouvelle, et se sont retrouvés désemparés sans jusque-là avoir été vraiment "fans". Si je peux oser cette comparaison, c'est un peu comme l'électricité : ça paraît normal, comme allant de soi, jusqu'au jour où il y a une panne. Là on réalise...
Merci de votre com Gérard, amitiés.

Écrit par : cica pour Gérard Viceconti | 11/12/2017

Ce top ventes de mai 82 fait apparaître le grand tube de Pierre Bachelet "les corons" titre sur lequel Cica ouvre un débat intéressant sur les chansons jugées populistes voir démago, étant moi même un gars originaire du nord et habitant toujours cette région (même si je réside aussi un peu dans la Drôme) j'ai un avis sur ce sujet. C'est vrai qu'il y a une tendance regrettable dans certaines chansons, certains films et aussi certains reportages des médias à considérer le nord comme une région misérabiliste où il y a encore des mineurs (alors que les derniers puits de mines sont fermés depuis 1990), une région avec beaucoup d'alcooliques buveurs de bière (alors que de nouvelles petites brasseries envahissent la France) et une région sans soleil où il fait très froid (alors qu'en regardant la météo nationale on s'aperçoit qu'elle est rarement la région la plus froide), en cela certaines chansons comme "les gens du nord" d'Enrico Macias et certains films comme "bienvenue chez les ch'tis" n'ont pas fait avancer les choses. En matière de clichés, le parallèle avec d'autres régions peut d'ailleurs être fait également je le reconnais. Cela dit pour revenir à la chanson de Bachelet "les corons", elle est peut être moins pire que d'autres car elle évoque l'histoire et le patrimoine de cette région, ainsi je me souviens que ma soeur qui habitait la Dordogne à cette période pleurait chaque fois qu'elle entendait cette chanson qui lui rappelait sa région natale, elle est aussi reprise en choeur à chaque mi-temps des matchs du RC Lens au stade Bollaert par les supporters. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 11/12/2017

Les corons,qu'a chantés Richard, plus tard. Sauf erreur,le père de Pierre Bachelet est mort de la silicose,mais, comme l'a chanté Johnny,j'en mettrais pas ma main au feu. Ceci dit, j'ai beaucoup aimé Romina et Al bano. Hug,la prochaine fois que je verrai Joyce,je penserai à Romina... Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 11/12/2017

Aragon,aussi. L'accordéon s'est tu/Dans le pays des mines/Sans l'alcool de l'oubli le café n'est pas bon/ La colère a le goût sauvage du charbon/ Te souviens-tu des yeux immenses des gamines?(Enfer-les -mines) Ça n'apporte pas grand'chose au dossier mais... Cédric

Écrit par : cédric | 11/12/2017

Pour Mel Brooks, il s'agit bien de rap mais humoristique à l'image de son film "La folle histoire du monde."

Écrit par : Leroy David | 11/12/2017

Cédric : En fait c'est en revoyant des photos de Romina Power pour mes chroniques récentes que je me suis rendu compte d'une certaine ressemblance entre elle et Joyce Jonathan !

Pour Cica : Justement, en parlant de Karen Cheryl et France Gall, et surtout de ressemblance, je trouve qu'en 1977, Karen (Dont le prénom s'orthographiait encore Carène) avait une coupe de cheveux la faisant ressembler à France Gall, de longs cheveux blonds coupés un peu au carré sur le devant. A aller voir sur Youtube, une prestation télé de septembre 1977 de Carène Cheryl sur la chanson "Epouse-moi" (Si j'avais vécu et avais eu une vingtaine d'années à l'époque, je lui aurais certainement "Mais c'est quand tu veux, ma Chéri(l) e!"), elle ressemble à s'y méprendre à France Gall excepté un tout petit détail : France a les yeux marrons et Carène les yeux bleus !

Le point commun entre elles ? Peut-être le fait que Karen ait aussi enregistré la chanson "Musique" créée par France Gall en 1977, sur l'album du groupe Dear Garçon en 1999. Sinon, à part cela, leurs coupes de cheveux ressemblantes à une époque et le fait qu'elles aient plus ou moins côtoyé Claude François à une époque différente, je ne vois pas de quel point commun tu veux parler.

En réalité, en ce qui concerne les chansons où les chanteurs parlent de l'endroit où ils ont vécu, "Les corons" de Pierre Bachelet est un peu faussée, même si me concernant je trouve que c'est une très belle chanson. Un peu faussée, parce que s'il a de la famille dans le Nord et y a passé des vacances, il a toujours vécu à Paris !

Sinon, contrairement à toi, j'aime bien quand les artistes parlent d'un endroit qu'ils ont connu dans leur jeunesse et il y en a plusieurs comme ça : "Bourg-la-Reine" de Julien Clerc, chanson dont je ne connais que le titre mais je sais qu'il y a vécu...

Pour Sylvie Vartan, j'aime beaucoup "La Maritza" qui est pour moi une de ses plus belles chansons. Concernant Mireille Mathieu, j'aime bien la chanson "J'ai gardé l'accent", mais j'ai plus écouté sa chanson "Quand on revient" qui date de 1967 où, là, c'est encore plus populiste car elle dit que même si elle voyage à travers le monde grâce à son métier de chanteuse, elle préfère toujours quand elle revient en France et surtout quand elle revoit son "Vieux pont d'Avignon" !

Sinon, je pense que quand les artistes évoquent leur région d'origine avec la musique, c'est aussi pour s'en rapprocher : Exemple avec Nolwenn Leroy et son album "Bretonne" sorti en 2010. Elle a gagné la Star Academy en 2002, et a tout de suite connu le succès avec un répertoire un peu standard pour une chanteuse de variétés à belle voix, si bien qu'au bout de son 4ème album, elle a éprouvé le besoin de se rapprocher de ses racines musicales en sortant cet album "Bretonne" où elle a repris de vieux traditionnels bretons et "Brest" de Miossec et "Ma Bretagne quand elle pleut" de Jean-Michel Caradec.

Et je me suis rendu compte également que mes chansons préférées de Patricia Kaas sont "D'Allemagne" (1988) et "Une fille de l'est" (1999), une très jolie chanson écrite et composée par Jean-Jacques Goldman pour Patricia sur son album "Le mot de passe", et qui n'a malheureusement pas très bien marché à sa sortie, alors que j'aurais tant aimé qu'elle devienne un vrai tube ! C'est une superbe chanson émouvante sur la Lorraine, et Patricia Kaas parle de l'amour droit simple et sincère d'une fille de l'Est, et ça me fait penser à ma famille, à ma mère originaire d'Alsace, ce n'est pas une de mes préférées, c'est ma chanson préférée de Patricia Kaas !

Tu les connais ces deux chansons (Enfin "D'Allemagne", je n'en doute pas !) ? Tu les aimes bien ou pas ?

Écrit par : Hug | 12/12/2017

Sinon, en réalité, pour le 45 tours de Karen Cheryl c'est plus complexe que ça. Le single est d'abord sorti avec "Naturellement" en face A et "Je me souviens" en face B, et le pressage comprenait un rond de vinyle gravé gris avec une étoile dessinée pour indiquer la face A ("Naturellement" donc) et deux étoiles pour indiquer la face B ("Je me souviens"), il y a eu un second pressage avec un rond de vinyle en papier noir mais les mêmes indications sur chacune des faces. Et puis Karen a préféré chanter davantage "Je me souviens" en télé, ce qui a donné lieu à un troisième pressage du 45 tours (Celui que j'ai), toujours avec un rond de vinyle en papier noir, mais où sur le côté où il y a "Naturellement", on trouve comme indication une étoile blanche dessinée et sur le côté où il y a "Je me souviens", on trouve comme indication un carré blanc dessiné ! (Ce qui n'avait d'ailleurs pas de lien avec le "carré blanc" dont Karen parle dans "Naturellement" !).

Ce qui laisse plutôt supposer que "Naturellement" restait toujours la face A, mais que "Je me souviens", que Karen chantait souvent à la télé, n'était plus officiellement une vraie face B passant inaperçue, mais plutôt une face A' ! Ou du moins, les deux faces du disque étaient devenues des faces A !

Écrit par : Hug | 12/12/2017

Patrick , j'avais cru que tu voulais dire un genre de pipelette , je m'interrogeais , vu que je ne connaissais pas le personnage . j'ai sans doute aussi mal formulé ma phrase . comme Cédric et toi , vous étiez fan de Johnny , j'ai voulu dire simplement que mon avis d'un non fan comme moi , du coup ne servait peut-être pas à grand-chose et j'ai quand même fais mon commentaire mais crois-moi je n'ai jamais pensé à attirer l'attention sur moi où autre chose . cordialement . Jean

Écrit par : jean | 12/12/2017

Jean, cela fait belle lurette qu'il n'y a plus de "pipelettes" sur mon blog ! En dehors de quelques pisse-vinaigre de temps en temps sur "mais quel âge ont nos chanteurs", qui se défoulent en me demandant pourquoi machin alors qu'il est né en Belgique mais pas truc, vu qu'il a quand même fait un 45 tours...
Sinon depuis presque quatre ans (mars 2014 exactement), que du bon ! Vous êtes tous différents, et c'est justement ça qui entretient la flamme du forum ! Heureusement qu'il n'y a pas que des fans d'un même chanteur, ça tournerait au fan-club ! Et j'en ai déjà un (celui du regretté Palaprat).
L'essentiel est que tu saches que tes commentaires sont de qualité, et même indispensables.
Amitiés

Écrit par : cica pour Jean | 12/12/2017

J'ai revu hier soir le film "Jean-Philippe", qui bien que daté (2006) souligne comme tu dis sa "présence hors normes". C'est vrai que mettre en face le vibrionnant Fabrice Luchini faisait - à dessein - un gros contraste, mais il faut reconnaître que le mec Hallyday en imposait intrinsèquement, avec sa carrure, sa démarche, sa façon de parler. Et je reste convaincu que s'il n'avait pas été chanteur, il aurait fait une carrière d'acteur époustouflante, de la race des Gabin, Delon, Ventura....
En revanche je ne vois pas pourquoi sans lui, la période Française du rock 2è génération (68-75) aurait été plus riche en artistes ? Ce n'est pas Johnny qui a fait "tourner le vent", mais - il faut bien le rappeler - la fin de l'émission "salut les copains" en avril 68. Johnny n'a rien empêché, et en parlant de 75, il a été un des rares à ne pas tomber dans ce fichu disco ! Et puisque tu parles de marché du disque, dans ces années-là il commençait à reprendre des couleurs, vu que le prix devenait abordable (cf mon commentaire là-dessus).

Écrit par : cica pour Jean-Marc Pelat | 12/12/2017

D'abord Renaud, je ne critique pas les ch'tis ! J'y ai bossé un moment en 2007 (Météo-France Villeneuve d'Asq en tant que prévisionniste régional) et j'ai été frappé de voir combien ces gens sont chaleureux et accueillants. Et je sais que les clichés sur l'alcoolisme sont entièrement faux.
J'ai vu aussi la communion entre le public des deux équipes de foot et leurs joueurs, public qui déborde largement des stades.
Je taclais Bachelet car on ne m'enlèvera pas de la tête qu'il fait cette chanson pour avoir "un coeur de cible" assez large, l'exemple de ta soeur l'illustre parfaitement. Idem - j'en ai parlé dans ma note - pour Mireille Mathieu, Michèle Torr. Egalement Nolwenn Leroy, qui au bout de 8 ans de carrière, s'est tout à coup aperçue qu'elle était bretonne, alors que ses ventes commençaient à chuter. Là-bas ça a fait un carton !
A l'opposé se situe "Castelsarrasin" de Pierre Perret, qui, après 15 ans de succès, a chanté sa ville natale (coeur de cible assez réduit !), à la grande stupéfaction de beaucoup - dont moi - qui le pensaient titi Parigot.
Renaud, lui vrai Parigot, a chanté aussi le jardin du Luxembourg (comme Gérard Palaprat), mais "codé". Seuls les gamins du "Luco" des années 60 pouvaient comprendre ce qu'étaient les bonbons à un franc et les Mistrals Gagnants. Renaud, qui a interprété d'ailleurs magistralement le rôle du chti Lantier en 1993.

On est loin du top 82 ! Amitiés

Écrit par : cica pour Renaud | 12/12/2017

Pour le Top 82, je note la parodie des Charlots "Chagrin d'labour", que je trouve bien plus drôle que l'originale de Chagrin d'amour. Je note aussi Les Seniors "Victoria pour l'équipe de France", chanson que je n'ai jamais entendue, mais qui, je le sais, n'est toutefois pas l'hymne officiel de la coupe du monde de cette année-là. Peut-être certains d'entre vous s'en souviennent : Cette année-là il y avait Dalida qui chantait "La chanson du Mundial 82", mais l'hymne officiel était chanté par... Denise Fabre ! Il s'agissait de "Ollé la France" ! Une chanson géniale, que j'adore (Voyez mon second degré) que j'ai achetée en 45 tours en 2010. Et je l'ai commentée sur Bide et Musique en écrivant : "Non contente d'être une très grande dame de la télévision (Ce qui est vrai), Denise Fabre est aussi une très grande dame de la chanson". La vidéo est disponible sur Youtube où on voit Denise chanter la chanson dans une émission de Patrick Sabatier. Pour ceux qui veulent aller la voir, ça vaut le détour !

Écrit par : Hug | 12/12/2017

En réponse à Patrick: il y a eu une première polémique après 66 et le premier "creux" de Johnny quand les Nôel Deschamps, Olivier Despax et autres Ronnie Bird sont apparus: Johnny ne "vampirisait-il pas " un peu trop le renouveau du rock en France ? On peut à mon avis se poser aussi la question après 69: tous les bons groupes d'alors ( ZOO, Titanic, Magma, Triangle, Ange Dynastie Crisis....) n'auraient-ils pas fait meilleure carrière si Johnny n'avait pas été là? C'est vrai que je me reconnaissais pas mal dans ces groupes, plus que dans JH , d'ou ma question...

Écrit par : jm pelat | 13/12/2017

En réponse à Patrick: il y a eu une première polémique après 66 et le premier "creux" de Johnny quand les Nôel Deschamps, Olivier Despax et autres Ronnie Bird sont apparus: Johnny ne "vampirisait-il pas " un peu trop le renouveau du rock en France ? On peut à mon avis se poser aussi la question après 69: tous les bons groupes d'alors ( ZOO, Titanic, Magma, Triangle, Ange Dynastie Crisis....) n'auraient-ils pas fait meilleure carrière si Johnny n'avait pas été là? C'est vrai que je me reconnaissais pas mal dans ces groupes, plus que dans JH , d'ou ma question...

Écrit par : jm pelat | 13/12/2017

Le grand point commun avec les deux chanteuses, c'est... leur prénom ! Elles s'appellent toutes les deux Isabelle...
Pour Patricia Kaas, oui j'aime bien "une fille de l'est". Nettement moins "D'Allemagne". Pour moi il y a deux Patricia Kaas : avant et après "je te dis vous". Cet album fait partie des 3 que je préfère dans la chanson française pour les années 90. Je suis fou de "entrer dans la lumière", "il me dit que je suis belle" (ma chanson préférée des années 90 et 2000 toutes catégories confondues) et aussi "ceux qui n'ont rien". En revanche, je n'accrochais pas avec ses premiers succès comme "mademoiselle chante le blues" "mon mec à moi", "elle voulait jouer cabaret". A signaler que son premier 45 tours "jalouse" se négocie dans les 400 euros !
Pour ceux qui ont chanté une région, comme je l'ai dit à Renaud, le tout est de savoir dans quel but. Nolwenn Leroy, pour se rapprocher de la Bretagne ? Pour l'instant, elle a quitté Paris pour... Aix en Provence ! Pas très breton l'endroit.. Mais le marché Breton, c'est 4 miilions de personnes qui vivent là-bas, plus pas mal d'originaires ayant dû quitter leur terre pour Paris. Et je ne parle pas de ceux qui y ont des racines, comme... moi ! Et aussi ceux qui y passent leurs vacances et qui sont nostalgiques. Bref pas loin de 10 millions de personnes.
Sylvie a enregistré "la Maritza" (elle avoue elle-même que l'auteur s'est inspiré d'une carte géographique pour trouver le nom de cette rivière !) alors qu'elle était en perte de vitesse.
Respect au contraire qui ont chanté leur région pour des raisons "non-alimentaires", comme Perret, Renaud, Julien Clerc, Nougaro.
Amitiés

Écrit par : cica pour hug | 13/12/2017

Ce n'est pas le même public. Et j'en reviens toujours à la même chose, lorsque Campus a remplacé SLC. J'avais été complètement dérouté - et une bonne partie de ma génération avec -
par la chute des Richard Anthony, Eddy Mitchell, Dick Rivers, Frank Alamo, Monty, Ronnie Bird, Christophe, Hervé Vilard, au profit de ceux que tu cites. Moi je n'étais pas encore prêt à entendre ce genre de musique, et j'ai alors "fui" vers le hit anglais de la BBC. Mais je ne pense pas que Johnny ait influé là-dessus en quoi que ce soit. Enfin c'est mon avis !
Amitiés

Écrit par : cica pour Jean-Marc Pelat | 13/12/2017

Pour Cica : Ah oui, c'est vrai, je ne pensais pas du tout à leur simple prénom pour France et Karen, qui s'appellent toutes deux Isabelle. Donc, cela leur fait plusieurs points communs en fait !

Enfin, tant qu'à faire, j'ai moi aussi une fois comparé Karen à... Mylène Farmer ! En réalité, dans un vieux "Platine Magazine" datant de 1994, j'avais lu quand j'avais eu le numéro (C'est-à-dire bien plus tard. En 1994, je n'avais que 12 ans et je ne lisais pas encore vraiment de magazines sérieux sur la musique. J'avais acheté des Top 50 Magazine de 1988 à 1990 (Oui, je savais à peine lire que j'avais déjà des Top 50 Magazine !), et je lisais des revues comme Star Club que ma grande soeur achetaient ! La honte avec le recul ! Lol !. Platine Magazine je n'ai connu cette revue qu'en 1999. Et j'avais commandé cet ancien numéro pour mon Noël 2000) une interview de Bertrand Lepage qui s'occupait à l'époque de Mylène Farmer (Il s'est suicidé depuis) et disait que pour les chorégraphies de Mylène Farmer, il s'était inspiré de Sylvie Vartan, mais pas seulement, aussi de quelques petites choses qu'il avait pu voir en télés.

Or, moi, quand je vois des images en télés (Sur la chaîne câblée Melody) de Karen Cheryl s'agitant sur du disco ("Show me you're man enough") et surtout "Les nouveaux romantiques" où on voit Karen chanter sa chanson avec derrière elle ses deux danseurs faire une chorégraphie très "chevaleresque", c'est irrémédiable, je pense au clip de Mylène Farmer "Pourvu qu'elles soient douces" avec ses chevaliers. ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait eu une inspiration (volontairement cachée) de la chorégraphie de Karen Cheryl !

Sinon, pour les premiers disques de Patricia Kaas, moi non plus, au départ, je n'aimais pas sa façon de chanter et suis sûr que Jean-Jacques Goldman (Sur l'album "Je te dis vous") lui a fait corriger sa façon de prononcer certains mots quand elle chantait. (Il a fait la même chose ensuite pour Céline Dion sur l'album "D'eux", et cette dernière dira, non sans humour, qu'il lui a appris à "déchanter" !). Mais maintenant, j'aime bien écouter les premiers disques de Patricia Kaas. Et d'ailleurs, la chanson "Jalouse" était pas mal pour un premier essai.

Concernant Nolwenn Leroy, si j'ai bien aimé "Bretonne" et que j'ai trouvé le disque suivant "Ô filles de l'eau" agréable à écouter (Du moins ce qu'on en a entendu à la radio à l'époque de sa sortie en 2012), j'avoue que je trouve son dernier album "Gemme" creux. C'est toujours joli musicalement mais les textes sont un peu plats, je trouve. J'étais allé l'écouter sur Deezer après que Christine Angot dans "On n'est pas couché" l'ait un peu allumée.

D'ailleurs cette Christine Angot, sur les 3 ou 4 premiers "On n'est pas couché" qu'elle a tournés ça allait, mais suite à la polémique qu'il y a eu autour d'elle, je la trouve de plus en plus agressive et antipathique, et j'ai bien peur qu'elle fasse éteindre l'émission de Ruquier avec déjà une baisse considérable d'audience mais aussi de moins en moins d'invités voulant venir se confronter à ses griffes ! Je commence à regretter Vanessa Burggraf, c'est dire ! Alors que l'an dernier, je disais juste qu'elle avait relevé le niveau "physique" de l'émission mais abaissé le niveau "intellectuel" !

Sinon, pour les ressemblances, je trouve que Christine Angot me fait penser à Sharleen Spiteri, la chanteuse du groupe Texas, une vraie rockeuse donc !

Je ferme la parenthèse "On n'est pas couché" !

Sinon, pour Sylvie Vartan, cela m'étonne ce que tu me dis à propos de "La Maritza", mais puisque c'est elle-même qui le dit, je te crois. Cela m'étonne parce que, au vu du livre "40 ans de tubes" de Fabrice Ferment et le Syndicat National de l'Edition Phonographique paru aux éditions Larivière en 2001, "La Maritza" est sorti fin 1968 et s'est vendu à 500.000 45 tours, mais si Sylvie Vartan a eu une petite période de trou un peu plus tôt, ce n'est pas juste avant mais en 1966. Effectivement, de 1962 à 1965, il n'y a pas eu une année sans qu'elle ait au moins une grosse vente en 45 tours, mais en 1966, aucun gros tube marquant.

Cette année 1966 correspondant aussi à une période très difficile pour Johnny (C'est l'année des "Elucubrations d'Antoine", mais Johnny reviendra vraiment en fin d'année avec successivement "Noir c'est noir" et "Si j'étais un charpentier"), mais surtout pour Sylvie et lui d'une période de troubles dans leur couple et aussi de la naissance de leur fils David. Par contre, en 1967, Sylvie revient d'abord avec le tube "Deux minutes 35 de bonheur" en duo avec Carlos, et puis en fin d'année avec "Comme un garçon". L'été 1968 lui donne une nouvelle grosse vente en 45 tours avec "Irrésistiblement" (Avec sur l'autre face du disque "Baby Capone") et enfin, en fin d'année, elle sort "La Maritza". Donc la période n'était pas si difficile que cela pour elle !

Écrit par : Hug | 13/12/2017

patrick , je suis d'accord ce n'était pas le même public qui aimait ces groupes cités par Jean-Marc . sauf par des gars comme moi . j'imagine que je n'étais pas le seul . pour dire la vérité beaucoup avait quitté l'émission SLC pour écouter le président Rosko et son minimax , d'ailleurs dans une interview Daniel Filipacchi lui-même l'avait confirmé. plus pop, plus rock , tellement original et plus varié aussi ( vivement que Cédric retrouve l'interview de lui ) . donc après je suis passé doucement à Campus de Michel Lancelot , crée par François Jouffa ( encore lui ) . pour arriver à tous ces groupes français cités et aussi aidé par le magazine Best , belle période aussi . Triangle , Ange et Zoo surtout . Magma , vraiment pas mon truc . bref , je ne crois pas qu'il avait concurrence avec Johnny Hallyday qui était un artiste solo et déjà idolâtré . mais c'est mon avis . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 13/12/2017

Total respect pour le Président Rosko qui est, lui "un vrai" animateur de radio, c'est à dire qu'il était seul aux platines. Je l'écoutais aussi, juste avant SLC, car j'avais à cette époque un emploi du temps "royal" : les 6 matinées certes, mais seulement deux après-midi, dont le samedi.
Rosko passait des titres que ne passait pas Daniel. Lui aussi avait ses "chouchous", comme Friday on my mind, My friend jack (je me souviens qu'il plaçait toujours, avec son accent "my friend Jacky cheveux longs" oh yes what a joke !), Matthew and son, 98.6, Ha ha said the "clune" (il prononçait comme ça), les Bee Gees et leur premier titre, etc.
Il a "raté" Jimi Hendrix - comme SLC - , et dans une moindre mesure Procol Harum, découvert par Europe (pas SLC mais "dans le vent" de Hubert le 12 mai 67 au soir), bref tu l'auras compris je suis un fan !
Mais en revanche j'ai eu beaucoup de mal à glisser vers "le nouveau rock" de l'époque, je n'y suis vraiment parvenu qu'en... 1972, quand je suis tombé à la renverse devant "tout feu tout flamme" de Ange. Entre 69 et 71, je passais mes dimanches soir à essayer de déchiffrer le hit "pick of the pops" de la BBC. Et j'ai réussi à garder mes "cahiers de musique" de cette époque !
Amitiés

Écrit par : cica pour Jean | 14/12/2017

Si l'on regarde sur l'année, Sylvie Vartan était bel et bien en perte de vitesse. En termes de ventes, 11ème place annuelle pour "irrésistiblement", "l'oiseau" et" comme un garçon" n'étant pas dans les 60 premiers. "la Maritza" a occupé, elle, la 18ème place. Et pour l'année 69, seul "on a toutes besoin d'un homme" sera classé...46ème ! Mais -je l'ai évoqué avec Jean-Marc et Jean - avril 68 (pas mai, avril) a été un coup de massue pour cette première génération de "yéyé", dont Sylvie Vartan. Elle a su ensuite (mal à mon goût) rebondir avec ses chansons de comédie musicale, dont "on a toutes besoin d'un homme" était la première mouture. Sheila - dont j'ai regardé le show au Casino de Paris la semaine dernière, le jour des obsèques de Johnny - s'en est mieux sortie.
Amitiés.

Écrit par : cica pour hug | 14/12/2017

CICA : Oui, c'est vrai, Sheila s'en est mieux sortie, mais elle a eu un petit coup de massue aussi suite à "Petite fille de français moyen" : D'après le livre de Fabrice Ferment, de 1963 à 1968, soit de "L'école est finie" (Son deuxième 45 tours) à "Petite fille de Français moyen", tous ses 45 tours avaient été de grosses ventes. Mais ensuite, juste après "Petite fille de Français moyen", elle sort pour l'automne 1968 le 45 tours "Long sera l'hiver" / "La vamp" qui ne marche pas autant qu'espéré, et c'est la même chose pour le suivant "Arlequin" qui sort en février 1969 (Pour Mardi-Gras !), et ensuite son 21ème comprenant "La colline de Santa Maria" et "Love maestro please" qui sort pour l'été 1969, elle revient avec à une grosse vente fin 1969 avec "Oncle Jo", suivi au printemps 1970 de "Julietta".

Mais ensuite, son premier 2 titres "Ma vie à t'aimer" à l'été 1970 ne se vend pas. Mais il est suivi par "Reviens, je t'aime" à l'automne qui lui se vend. Ensuite, c'est en 1971 le gros tube avec "Les Rois Mages", et dans les années 70, Sheila enchaîne les énormes tubes "Poupée de porcelaine" en 1972, "Les gondoles à Venise" avec Ringo en 1973, "Mélancolie" en 1973, "Tu es le soleil" et "Ne fais pas tanguer le bateau" en 74, "C'est le coeur (Les ordres du docteur)" et "Quel tempérament de feu !" en 1975, "Un prince en exil", "Patrick mon chéri" en 1976 et son dernier tube dans une veine populaire "L'arche de Noé", mais aussi les singles qui se vendent moins : "Blancs, jaunes, rouges, noirs" en 1971, "J'adore (En duo avec Aldo Maccione)" ne sont pas des gros succès comme "Samson et Dalila", "Le mari de mama", "Adam et Eve", "Le couple", "Aimer avant de mourir", "Les femmes" et "L'amour qui brûle en moi".

Ensuite, en 1977, malgré un single à succès en solo ("Kennedy airport" en 1978), c'est le disco avec B. Devotion dont 3 tubes marquent : "Love me baby", "Singing in the rain" et "Spacer": "I don't need a doctor", "You light my fire", "Seven lonely days", "No no no no" et "King of the world" se vendent moins.

En 80 / 81, Sheila revient en français mais ne marche plus très bien : "Pilote sur les ondes" est un timide succès, "Les sommets blancs de Wolfgang" un bide (Mais pourtant une bonne chanson), puis en 81, tube avec "Et ne la ramène pas", pas terrible et bide avec "Une affaire d'amour" et "Little darling", tout comme en 82 avec "Runner" et "La tendresse d'un homme". En 82, "Glori-Gloria" se vend bien, tout comme "Tangue au" en 1983.

Par la suite, malheureusement, Sheila ne vend pratiquement plus rien : Début 84, "Jeanie" malgré un son très moderne, ne convainc pas, tout comme "Emmenez-moi" et "Film à l'envers" plus tard. Ensuite, durant les années "Top 50" (1984-1991), Sheila aura 3 titres classés (Ce qui est mieux que ses collègues Sylvie Vartan et Françoise Hardy, mais bien sûr moins bien que France Gall) mais à des places très modestes : "Je suis comme toi" début 85, "Comme aujourd'hui" au printemps 87, et "Le tam-tam du vent" en octobre / novembre 89. On peut dire que 89 est quand même l'année de l'arrêt de carrière discographique de Sheila : Elle sortira encore un single ("On s'dit plus rien" en 92), des remixes de "Les rois Mages" et "Spacer" qui se classeront au hit-parade en 98 et 99, mais seulement 2 albums originaux : "Dense" en 1999 et "Solide" fin 2012. (J'ai encore écrit long, mais en ce qui concerne Sheila, je m'y connais !).

Je suis d'accord avec toi concernant l'évolution de carrière de Sylvie Vartan, mais pour moi la décennie la pire de sa carrière c'est sans conteste les années 80 : Avec des adaptations ridicules comme "Tape tape" (De "Pata pata" de Miriam Makeba), mais surtout "Danse ta vie" (De "What a feeling" d'Irene Cara du film "Flashdance") et "Déprime" (De "Sweet dreams" d'Eurythmics) en 1983 ! Durant cette décennie, elle ne connaît d'ailleurs que deux gros tubes : "L'amour c'est comme une cigarette" (Adaptation de "Morning train" de Sheena Easton) en 1981 et "La première fois qu'on s'aimera" en duo avec Michel Sardou en 1983. Ensuite, il faudra attendre un remix de "Quand tu es là" début 1991 pour qu'elle revende bien un single, malgré le bel album "Confidanses" en 1989 avec les beaux titres "C'est fatal" et "Il pleut sur London". Durant la décennie 1990, elle n'aura qu'un seul succès d'importance : Le très beau "Je n'aime encore que toi" en 1996 !

Excuse-moi d'avoir écrit si long sur Sheila et Sylvie Vartan. Mais tu sais, Sheila du moins, même si je suis né l'année qui nous occupe ici (Donc en mars 1982), et que je n'ai pas connu vraiment la grande période de gloire de Sheila, elle est en quelque sorte devenue une de mes idoles aussi en octobre 2001 quand, alors que je voulais avoir une belle collection de vinyles et que ce qui passait à la radio de neuf me convenait peu (Merci Eve Angeli, le rap, la dance, et les chanteuses à voix genre Lara Fabian, Hélène Ségara, que j'aimais bien mais sans l'assumer !), j'ai voulu mieux connaître des chansons et des artistes à la gloire un peu passée et que ma prof de piano de l'époque m'a donné des vinyles dont deux compilations 33 tours de Sheila grâce auxquelles je suis devenu fan d'elle du jour au lendemain !

Écrit par : Hug | 14/12/2017

Bonsoir à tous,
A vous lire je me suis régalé. Que de choses intéressantes développées dans vos écrits ! Et de plus les quelques polémiques qui se sont montrées ont été traitées en souplesse. Félicitations à tous, j'aime quand un blog avance dans ce sens. Les "pisse vinaigre" sont allés voir ailleurs et ont déserté ton blog Cica...
Bon j'ai aimé repenser au Président Rosko, Michel Lancelot, ils m'avaient fait évoluer musicalement par leurs choix et leurs goûts. Lancelot adorait MANSET, comme moi. A l'époque j'écoutais aussi Radio Caroline (quand c'était possible) et surtout , je vois que vous l'avez oublié, "Le Pop Club" de José Arthur. C'est par lui que j'ai découvert Pete Brown, Family, King Crimson, Ian Matthews et plein d'autres. C'est grâce à lui(ou à cause de lui) que j'ai basculé dans le rock Progressif.
Cica, tu as adoré "Tout feu tout flamme", super chanson, super musique. Christian Descamps est aussi charismatique sur scène que Johnny. Mais quand il décèdera ça restera confidentiel et il ne descendra pas les Champs-Elysées, d'ailleurs il s'en fout.
Je remarque que les auteurs-compositeurs sont moins adulés que les interprètes. Johnny, Piaf, Mike Brant, Claude François ont provoqué d'immenses chagrins voyants.
Brel, Brassens, Barbara, Ferré, pour ne citer qu'eux (du beau monde !) ont eu droit à des deuils sobres et tout en retenue.
Personnellement devinez vers laquelle catégorie je penche ?
Le monde des idoles fabriquées ou non et plus clinquants que celui des créateurs besogneux.
A part cela, j'avais lancé un petit débat sur "qu'est-ce qu'un fan, un vrai ?". C'était pas intitulé comme cela mais la perche était tendue. Je constate que personne ne l'a saisie. J'ai fait un bide...

Écrit par : GérardViceconti | 14/12/2017

Gérard,ce blog a parlé de José Arthur,mais lors de son décès. Un type extraordinaire à l'humour vitriolé! Bien sûr que j'écoutais son pop club. Il a laissé un gros bouquin,''2 ou 3 choses à vous dire.'' Pour le reste,beaucoup de choses dites,la petite Sheila - aux obsèques de Johnny- fait partie de mes préférées,donc quand on en parle,j'aime bien. L'avantage d'une intégrale,c'est que l'on peut écouter sur le mode chronologique et sur le livret accompagnateur Sheila fait des commentaires sur chacun de ses titres. Etc.
Je ne donne plus mes habits à l'Abbé Pierre; il ne les porte jamais... Se plaignait José Arthur. J'admire la longueur des commentaires,merci à tous. À bientôt! Cédric

Écrit par : cédric | 15/12/2017

Gérard , je vois bien que tu préfères les auteurs-compositeurs , je rajoute Jean Ferrat , Yves Simon , Maxime Le Forestier , Renaud , Bernard Lavilliers , quand même . pour la question posée et sans réponse sur les idoles . je ne voulais pas me lancer , pour la bonne raison que je trouve ça ridicule cette idolâtrie . que se soit pour Claude François où pour Johnny Hallyday surtout pour Johnny Hallyday . voir des gens avec des tatouages de lui sur leurs corps , faire des kilomètres pour voir des dizaines de concerts du même artiste sans compter les pleurs pour l'enterrement comme si c'était des parents proches . personnelles j'était fan de certains artistes et groupes , je me contentais d'acheter leurs disques , de les voir sur scène au moins une fois où deux . un truc drôle , il y a très longtemps que j'écoute de la musique maintenant et qu'on me disait que j'écoutais de la musique de drogués . sauf que certains qui me disaient ça , trouvent aujourd'hui Hallyday un dieu vivant , oubliant la cocaïne , l'alcool et les cigarettes fumés à la chaine , qui ne lui a pas rendu service . d'ailleurs sur la fin il aurait pu , puisqu'il était écouté par ses fans , dire quelque chose à ce sujet , que c'était de la merde tous ses produits , à mon avis . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 15/12/2017

Qu'est-ce que le dream? Guy Skornik ou Skornick? Mais être fan,je n'en sais rien; je fonctionne comme Jean. Concernant les sixties,j'aimais quasiment tout ce qui passait. Avec des préférences et des chansons que j'écoutais 5 ou 6 fois de suite; des albums parfois. C'était un univers d'ado; chez des filles qui passaient des disques en flirtant un peu,etc. Découverte de chanteurs,teuses ,groupes,etc. Il me revient des titres;Sugar Shake,de Danyel,Les garçons pleurent,de Richard,Uns lacrima sul viso,de Bobby Solo, Le petit Gonzales de Dalida, Si douce à mon souvenir de Clo-clo,Devil in disguise,Elvis,Nathalie,Bécaud,Les comédiens d'Aznavour, La mémoire et la mer de Léo et les Beatles,les Stones,les Bee Gees,Tommy des WHO et j'en reste là parce que ça ne fait que commencer... Être fan,j'ai lu un roman anglo-saxon sur l'histoire d'une fan. Inimaginable. À bientôt. Cédric

Écrit par : cédric | 15/12/2017

Hug . tu es vraiment pointu dans ce que tu aimes , encore bravo . pour revenir à Rosko , comme le dit Patrick , il passait des artistes et groupes que lui seul passait et avait ses chouchous bien sur . c'était grâce à lui que j'ai connu des chanteurs français comme Gil Now , Patrick Auger , le duo Tom et Jerry , Perkins et Jean Mareska , j'avais même cru que ces chanteurs allaient faire une carrière et puis non , dommage ! ma question avez-vous d'autres souvenirs musicaux de cette émission . car il n'y a pas d'archives de Minimax . outre les groupes cités par Patrick , c'est vrai , pour la première fois entendu comme le premier succès des Bee Gees où encore les Smoke avec une incroyable intro et sans oublier des blacks incroyables , découvert chez lui . Cédric , l'interview de Rosko c'est peut-être celui de 67 dans Rock& Folk ? j'ai hâte de te lire ! Jean

Écrit par : jean | 15/12/2017

Je retiens de ce mois de mai 1982 le gros carton "Cambodia"de la pétillante Kim Wilde , l'inénarrable "Coup de folie" de Thierry Pastor qui a inondé les ondes alors que j'étais môme . De jolis succès populaires avec des mélodies enlevées (le secret d'un tube ?) avec "la "Musica" (do ré mi ré do si la sol) de Michel Sardou et le rigolo et malin "le Sampa" du génial Richard Gotainer pour clore les réjouissances sans oublier mon coup de cœur à cette époque (mai 1982 donc ) le "Rock Amadour" de Gérard Blanchard que j'avais découvert à la télévision lors d'une édition des "Jeux de 20 heures" sur FR3 .

Concernant Johnny Hallyday qui vient de nous quitter et dont vous parlez beaucoup ici et c'est bien normal, il est encore dans une période de creux en 1982 , il lui faudra attendre 1985 et son album "Rock And Roll Attitude" concocté par Michel Berger pour revenir en haut du Hit Parade et changer un peu son image aussi .

Écrit par : Jerry OX | 15/12/2017

Jean : Merci. Mais "Pointu dans ce que j'aime", il ne faut pas exagérer ! Je me fie surtout au livre de Fabrice Ferment, c'est pour cela que je sais qu'il y a des singles de Sheila qui ont moins vendu que d'autres. Mais finalement, tu sais, à part "Ma vie à t'aimer" en 1970, "J'adore" en 1971 (En duo avec Aldo Maccione), "Les sommets blancs de Wolfgang" et "Une affaire d'amour" en 1981 qui ont été de vrais flops (Le dernier titre parce que Sheila n'a fait que quelques émissions de télé en le défendant), tous les singles de Sheila ont plus ou moins marché entre 1963 et 1981 !

Écrit par : Hug | 15/12/2017

Jean,je cherche! Ce n'était pas dans rock et folk,que j'ai encore quelque part. Je les achetais tous,à cette époque.
Hug,je cherche aussi le livre accompagnant l'intégrale de Sheila afin d'éventuellement communiquer l'une ou l'autre anecdote... Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 15/12/2017

Cédric , je crois comprendre que tu avais encore des magazines Rock&Folk . si tu veux échanger où vendre le magazine avec l'interview de Rosko de 67 , je suis preneur . il me manque les neuf premiers sauf celui avec Sony et Cher en couverture . donc tous ces numéros je les recherche . je les avais malheureusement à cette époque , je découpais pas mal d'articles . à moins si cela ne t'intéresses pas de t'en séparer , de regarder certaines chroniques pour moi . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 16/12/2017

Bonsoir Patrick et à tous.

Que de commentaires intéressants à lire, quelques propos rebelles, il en faut.

Moi je serai ultra rapide et je ne retiens qu'un seul titre: JUST AN ILLUSION. Merci aux IMAGINATION de m'avoir tant fait vibrer, j'ai du écouter le titre 3000 fois!

J'étais en signature avec mon épouse à Langueux (22) aujourd'hui dans une librairie qui s'appelle IMAGINE.
Son fond de commerce, ce sont d'abord les anciens vinyls et j'ai vu partir pas mal de 33 t de Johnny. J'ai notamment ce fameux 33 où il y a le titre FUMEE que j'aime tant.

Sachez également que la plupart des points de vente ont reçu des livres sur Johnny d'office et d'autorité, sans même les avoir commandé !

On imagine mieux ainsi le traffic des affaires après son décès.
Bref, je vous embrasse, avec illusions !

Écrit par : boixiere | 16/12/2017

ce que souligne Michel Boixere concernant les livres de Johnny est intéressant et révélateur de l'état lamentable de la distribution du livre en France, alors que les petits éditeurs notamment régionaux peinent à assurer la distribution de leurs livres faute de moyens, les grandes maisons d'édition nous inondent de leurs produits en les imposant aux librairies et aux points de vente. La loi sur le prix unique du livre instaurée par Jack Lang en 1981 ne suffit plus, c'est l'inégalité dans la distribution qui est en cause et pour l'industrie du disque c'est pareil. En cette période de fêtes lorsque je me promène dans les grandes librairies et les grands magasins (Fnac et autres...) je suis consterné par le manque d'imagination et de créativité dans les étalages et les têtes de gondole, toujours les mêmes écrivains et artistes mis en valeur, on imagine les pressions financières qui leur sont imposées....je n'irai pas jusqu'à dire que les ventes de livres et disques de ce fait soient faussées car bien entendu la responsabilité du public qui les achète est importante et on a heureusement de temps à autre de belles surprises en tête des ventes grâce aussi à des libraires qui font bien leur boulot mais il faut avouer que c'est de plus en plus difficile. Finalement c'est la vente sur internet qui permet encore de sauvegarder une certaine diversité dans le choix des livres et des supports de musique, là aussi jusqu'à quand ? Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 17/12/2017

Dans la petite librairie où je me procure mes livres,je demande ce que je veux,qu'en général ils n'ont pas,mais qu'ils me commandent. Bien sûr que c'est le moment de proposer des livres sur Johnny. J'ai d'ailleurs acheté 2 ou 3 choses sur lui mais celui acheté il y a 2 ans,contenant un cd,me suffit. Ce fut une époque bénie malgré les privilèges et les injustices mais certains tournants sont inéluctables; par exemple, la genette ne pouvait survivre à l'invasion du chat... Bon,il y a des exemples plus frappants. Mais Johnny avait quelque chose de plus,Elvis aussi même s'il n'a pas survécu à de mauvaises habitudes. J'ai écouté Que je t'aime par Amel Bent... Maintenant le cd,dont la mort etait annoncée en 2004, n'en finit pas de mourir; comme dans la chanson de Prévert. Clap de fin pour bon nombre de choses; c'est peut-être le thriller nordique qui sauvera les librairies qui subsistent! Cordialement,à suivre,Cédric

Écrit par : cédric | 17/12/2017

Petite revanche mes amis, regardez bien cette photo, c'était hier chez un libraire à SAINT BRIEUC, le livre de mon épouse " les flammes de l'Estran " meilleure vente de la semaine, entre Johnny et Depardieu...

ouf, les petits s'en sortent parfois...

https://www.facebook.com/LOr%C3%A9e-137872562976617/

Écrit par : boixiere | 17/12/2017

Je vais me faire tuer, mais pour moi, un chanteur ne doit pas forcément avoir l'estampille "auteur" ou "compositeur" (ou les deux) pour être excellent. J'ai un exemple en tête : Dick Rivers.
Et pour répondre à ta question sur les "vrais" fans, je te dirai comme Fabrice dans "Jean-Philippe" : Une personne - homme ou femme - qui place son idole avant tout le reste, boulot ou vie familiale, quitte à les perdre.
Personnellement, je ne me considère pas comme faisant partie de ceux-là, fan peut-être mais dans des limites raisonnables ! Amitiés.

Écrit par : cica pour Gérard Viceconti | 17/12/2017

C'est grâce à José Artur que j'ai pu participer à une émission de télé, le 20 novembre 68. Vu l'heure où il passait je ne pouvais l'écouter qu'en vacances, et souvent dans mon lit l'oreille collée à mon "ministor" !
Amitiés.

Écrit par : cica pour Cédric | 17/12/2017

Blanchard a eu une idée géniale de faire du rock avec un accordéon ! Je l'ai très souvent passé à la radio, laquelle, au départ, passait du musette à tour de bras ! J'ai quelque peu contribué au changement de cap de cette radio, via des gens comme Blanchard. Jusqu'à, l'année d'après, classer "l'aventurier" d'Indochine numéro un dans mon hit-parade avant tout le monde, avec certes une bonne engueulade du "boss" de la station !!! Johnny à l'époque, était dans un "creux" côté vente de disques, mais en revanche sur un sommet côté sentimental avec la rencontre de Nathalie Baye, qui a été à mon sens - je sais, peu de gens partagent cette opinion - la femme de sa vie, entre le besoin d'une mère pour un ado attardé, puis d'infirmière pour un senior de plus en plus fragile. Nathalie Baye a été le "pendant" de Johnny, alors en pleine maturité, et s'il n'y avait pas eu "la bande" ça aurait pu marcher. Je m'expliquerai plus si on me le demande.
Et, justement, c'est quand le couple a commencé à battre de l'aile que Johnny, qui a alors chanté sa peine, a recommencé à cartonner.
Amitiés.

Écrit par : cica pour Jerry OX | 17/12/2017

D'accord avec Renaud sur le "choix" que les libraires nous propose. En tête de gondole, d'abord les politiques. Voilà quatre décennies, j'étais fan absolu de ce genre d'opus qui se périme en général au bout de quelques mois, suite à un "changement de cap" (lol, on peut dire aussi "trahison") de leurs auteurs. A présent j'ai compris !
Ma librairie à moi ce n'est pas Charlemagne (la plus grande librairie de mon secteur) mais... Price Minister !
Amitiés

Écrit par : cica pour Renaud et Boixière | 17/12/2017

Les commentaires sont fermés.