Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2017

TOP 35 DES VENTES DE DISQUES JUILLET 1982

1 2 EDEN IS A MAGIC WORLD Pop Concerto Orchestra   1
2 11 LES CORONS Pierre Bachelet 1  
3 10 JUST AN ILLUSION Imagination   2
4 8 MEMORY Barbra Streisand   3
5 16 STUPID CUPID Joanna Wyatt   4
6 3 FELICITA Romina Power & Albano   5
7 20 I LOVE ROCK AND ROLL Joan Jett   6
8 1 ROCK-AMADOUR Gérard Blanchard 2  
9 30 LOUISE Gérard Berliner 3  
10 18 VIVRE OU SURVIVRE Daniel Balavoine 4  
11 14 CHAGRIN D'LABOUR Les Charlots 5  
12 33 ELSA Didier Barbelivien 6  
13 26 CA DONNE ENVIE D'AIMER Herbert Léonard 7  
14 9 EBONY AND EVORY Paul Mc Cartney & Stevie Wonder   7
15 29 LE CIMETIERE DES ELEPHANTS Eddy Mitchell 8  
16 e FEMME QUE J'AIME Jean-Luc Lahaye 9  
17 6 I WON'T LET YOU DOWN P H D   8
18 e 28 DEGRES A L'OMBRE Jean-François Maurice 10  
19 23 THE LION SLEEPS TONIGHT Tight Fit   9
20 7 HITS DES ANNEES 60 Génération 60 11  
21 e CAN'T TAKE MY EYES OF YOU Boys Town Gang   10
22 e CA C'EST VRAIMENT TOI Téléphone 12  
23 4 CAMBODIA Kim Wilde   11
24 e IL TAPE SUR DES BAMBOUS Philippe Lavil 13  
25 5 LE COUP DE FOLIE Thierry Pastor 14  
26 e ISLANDS OF LOST SOULS Blondie   12
27 15 VICTORIA POUR L'EQUIPE DE FRANCE Les Seniors 15  
28 e WORDS F R David   13
29 25 LA CHANSON DU MUNDIAL Dalida 16  
30 12 MUSICA Michel Sardou 17  
31 e DO I DO Stevie Wonder   14
32 e MON AMERIQUE A MOI / AVE MARIA Johnny Hallyday 18  
33 28 AVEC L'AMOUR EN PLUS Claire d'Asta 19  
34 17 SO GLAD I HAVE YOU Nikka Costa   15
35 13 LE SAMPA Richard Gotainer 20  

Je vous livre ce top 35 ce soir, au pied du sapin. C'est mon cadeau de Noël à mes fidèles commentateurs ! Même si le (relativement) faible de commentaires cette semaine me laisse à penser qu'ils sont déjà en vacances ;)
En tête Pop Concerto Orchestra, côté "étranger" (si l'on veut !) et Pierre Bachelet côté "français". Finalement ce dernier ne sera pas le tube de l'été, si l'on regarde ses places obtenues : 11-2-3-6. Il n'est même pas second, c''est à Eden is a magic world que revient le titre, suivi de just an illusion, qui est aussi second mensuel ce mois de juillet. Je partage totalement l'opinion de Michel Boixière, concernant just an illusion et Louise. Dès l'intro du premier, je me revois aux manettes de la radio ! Moi aussi je l'ai mise des centaines de fois, sur ma chaîne et sur les platines de la radio. Quand à Louise, cette chanson, qui donne un autre éclairage sur la "Belle Epoque", celui vu par la "France d'en bas", elle a été reçue comme un choc dans la torpeur de l'été. Sortie plus tard, elle aurait cartonné.
Bref je m'égare encore une fois. Avec imagination second donc il faut plonger à la 8ème place générale pour trouver le second français, Gérard Blanchard. Et pour le bronze, c'est Barbra Streisand (qui, finalement n'ira pas plus haut, je pensais mieux pour cette chanson) et Louise, la fameuse Louise qui me faisait - me fait toujours - monter les larmes. Idem pour elle, qui ne fera pas mieux qu'un podium.

Les entrées :
- Femme que j'aime à la 16ème place. En fait, avec ma compil elle se situerait plutôt à la 11) ou à la 12), mais je pense que FF a voulu faire un fleur à Eddy Mitchell afin qu'il figure dans son top 15 mensuel. Ca n'aurait rien changé de toutes façons pour Jean-Luc Lahaye, qui va vite grimper au sommet pour le mois d'août. Côté radios, cette chanson avait surtout marché en mars/avril, mais il n'est jamais trop tard...!
- Jean-François Maurice avec 28° à l'ombre. C'est là qu'on peut juger du réchauffement climatique, parce que 28° à l'ombre sur Monaco, c'est à présent lors d'une vague de froid en été ! Les hasards de la vie vont faire que, suite à ma typhoïde de juillet, je passerai le mois d'août à travailler sur la Côte d'Azur ! Je vous raconterai.. Ce "one hit wonder" (enfin je suppose, Leroy David me le confirmera) sera un des tubeurs de l'été.
- Can't take my eyes of you des Boys Town Gang. C'est un de mes chouchous Frankie Valli qui avait sorti l'original en 1967, mais c'est... Line Renaud qui fera connaître la chanson au grand public en 1969 !
- J'en connais qui vont être contents de l'apparition de Téléphone dans le top, qui restera "invisible" côté mensuel. Je pense qu'il gagneront quand même quelques places.
- Un revenant, Philippe Lavil, avec il tape sur des bambous. "et c'est numéro un", ajoute-t'il ! Ce le sera, en septembre, et même en octobre !
- Blondie, qui nous fait replonger dans les années 50.
- Un autre revenant, F R David, dont j'avais énormément apprécié fleur de satin en 1967. J'avais même acheté le 45 tours. Changement radical de style pour ce français natif de Ferryville, qui du coup le consacrera, avec la première place générale en octobre. Beaucoup ne connaissaient pas sa carrière des années 60, et il fera des émules, comme David Christie qui lui, fera une troisième carrière !
- I do i do de Stevie Wonder, elle aussi chanson-type de cet été-là. Elle aura aussi son petit succès.
- Johnny, qui comme je le mettais en commentaire, connaissait certes un grand "creux" discographique, mais allait tutoyer les anges côté coeur en rencontrant la femme de sa vie, celle qui arrivera presque à le "dompter". Mais "la bande" était encore trop forte... J'ai aussi mis Ave Maria dans le classement, car si la face A est pas mal, la B est magnifique.

Sinon, Joanna Wyatt monte encore d'une place, à la 4ème, qu'elle va garder. Terminus top 6/7 pour Joan Jett, qui ressortira des années plus tard.
Terminus aussi au pied du podium pour Daniel Balavoine, suivi par les Charlots, qui signent une belle 5ème place pour leur retour. Elsa 6ème, elle ne bougera pas non plus. Terminus 7 pour Herbert Léonard, qui va faire parler de lui l'année suivante, en duo avec.... ? La réponse est facile !
Schmoll n'ira pas plus haut que le top 8 (en fait le 10, mais bon) mais quand même, respect pour ce chanteur, qui aura quand même traversé lui aussi 5 décennies. Ils ne sont pas nombreux dans ce cas.
Enfin Tight fit n'aura pas été bien loin avec son lion.

A l'année prochaine pour le top d'août.

Je vous embrasse.

Commentaires

Bonjour! Merci du cadeau,Patrick! Joyeux Noël! L'entrée que je préfère,Lavil; puis FR DAVID et Johnny. J'avais aimé Lavil avec À la califourchon,Avec les filles, Descend un peu de ton cheval... ( Mister Lee?) Ça commence par Ta cadillac rouillée s'ennuie... Et Février de l'année dernière.avant sa période ''vacances''. Je ne sais pas ce qu'il devient mais c'était bien. Le duo d'Herbert,n'est-ce pas avec Julie Pietri. A moins que ce soit un autre; il me semble qu'il n'en a pas fait un seul... 36 commentaires la semaine dernière; pas si mal! En te remerciant de nous offrir ces petits bonheurs hebdomadaires; en vrai professionnel,avec tes coms très bien faits. Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 24/12/2017

Descend avec s,c'est mieux. Cédric

Écrit par : cédric | 24/12/2017

Pour Cédric: La chanson de Philippe Lavil date de 1977 et s'appelle "Hey, Mister Lee." Elle a frôlé le Top 20 sur le site "Chartsventes" ce qui signifie qu'elle a dû se vendre à près de 100 000 exemplaires.Pas si mal après une longue absence.Cordialement.

Écrit par : Leroy David | 24/12/2017

Pour Cica: Le titre de J.F.Maurice (en fait, Jean Albertini qui a travaillé pour C. Jérôme, Michèle Torr) était déjà sorti à l'été 78 en même temps que "Sea, sex et sun mais avait dû se vendre un peu moins bien qu'en 1978.
Bonne fête de Noël!

Écrit par : Leroy David | 24/12/2017

Rectificatif:... "avait dû se vendre un peu moins bien qu'en 1982."

Écrit par : Leroy David | 24/12/2017

Merci Leroy pour cette précision; tant mieux pour lui,j'aimais beaucoup cette chanson. Bon Noël Leroy! Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 24/12/2017

"28 degrés à l'ombre" est l'un des classiques de Bide et Musique. A découvrir aussi le surprenant "Disconection", face B de la première édition du 45 tours en 1978. Derrière le pseudonyme de Jean-François Maurice se cachait en réalité Jean Albertini parolier de beaucoup d'artistes, comme Michèle Torr dont il était le producteur. Il nous a quittés en 1996.

Sinon, "Words" me rappelle la K7 que mon oncle nous avait faite et déjà évoquée ici avec Pierre Bachelet et Johnny Hallyday. Cette chanson a toujours horripilé ma mère, professeure d'anglais, à cause en particulier de son énorme faute de grammaire "Words don't come easy to me" (Ce qui signifie en faites "Les mots ne viennent pas faciles à moi", soit pas grand chose. Cela aurait dû être "Words don't come easily to me" pour signifier "Les mots ne me viennent pas facilement".).


Pour Philippe Lavil, chanson sympathique. Par contre, je ne sais pas s'il est aujourd'hui fier d'être l'auteur du texte de la chanson de la face B du 45 tours : "Tennis" !

Écrit par : Hug | 24/12/2017

Je n'avais pas du tout aimé "avec les filles je ne sais pas", encore moins "il tape sur des bambous", mais en bon fan de westerns que j'étais voilà 40 ans, j'avais adoré "mister lee". De la même veine que "y en a marre de ce western" de Dick Rivers. Quand à 28 degrés à l'ombre, je savais que Jean-François Maurice l'avait déjà lancée en 1978. Je sais également que le même JFM est la voix masculine qui donne la réplique à Michèle Torr dans "j'aime". Grand parolier, qui a écrit pour Danel "la plage aux romantiques", pour C.Jérôme "kiss me", mais il s'est ensuite rattrapé avec "et tu danses avec lui", et a remis Michèle Torr en selle avec "emmène-moi danser ce soir".
Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy David et Cédric | 25/12/2017

Pour Philippe Lavil, j'aime bien écouter ses chansons de temps en temps, mais sans plus. En fait, comme chansons marquantes, il a eu "A la califourchon" premier succès en 1969, "Avec les filles je ne sais pas" en 1970, chanson marrante en réalité avec Carlos et Mylène Demongeot dans le scopitone, "Hey Mister Lee" en 1977, et après une grande période d'insuccès, ce retour en 1982 avec "Il tape sur des bambous", suivi ensuite en 1984 de "Jamaïcaine" chanson qui obtiendra un succès d'estime (CICA nous confirmera ou non si elle se classera dans les meilleures ventes de septembre ou octobre 1984, mais en tout cas, contemporaine à l'arrivée du Top 50 en novembre 1984 elle ne s'y classera pas), puis suivi de "Elle préfère l'amour en mer", grand succès au printemps 1985...

Nouvelle baisse de succès ensuite, puis retour en 1987 avec le tube "Kolé séré" en duo avec Jocelyne Béroard de Kassav', et enfin dernier succès fin 1991 avec le titre "De Bretagne ou d'ailleurs" qui passait pas mal à la radio à l'époque mais qui n'a pas résisté au temps.

Philippe Lavil a co-composé en 1975 avec Julien Clerc la musique de la chanson "Dors bien" de Julien sur son album "N°7". (Pas la meilleure chanson de ce disque d'ailleurs). Mais surtout, Philippe Lavil a certains titres méconnus à écouter (Dans les bides) : "Le petit ouistiti" (Il y aurait une allusion coquine que cela ne m'étonnerait pas) en 1969 me semble t'il, et aussi "Elle tricote des pulls pour personne" (A vous de trouver la contrepèterie) en 1986.

Écrit par : Hug | 25/12/2017

En 1983,il y a eu aussi, dans cette veine exotique, "Rio" et "San Miguel" qui devaient figurer sur un même 45 tours et qu'on a pas mal entendues.
Auparavant, en 1971, il y a eu aussi "Fort de France" qui n'a pas dû être un succès.

Écrit par : Leroy David | 25/12/2017

Leroy David : Merci de compléter mes informations. En fait, comme je l'ai dit, pour les années antérieures à 1987, je dis essentiellement ce que je sais, n'étant pas né ou étant trop jeune pour me souvenir vraiment de ce qui passait à la radio ! Par contre, à partir de 1987, année où à l'âge de 5 ans j'ai commencé à regarder beaucoup le Top 50, et à partir de laquelle j'ai donc pu savoir plus ce qui marchait, je parle aussi de ce dont je me souviens !

Cica : Par contre, en parlant de Julien Clerc, je sais que "Femmes, je vous aime" (Premier extrait de son album "Femmes, Indiscrétion, Blasphème, son premier album sorti chez Virgin) est contemporain de "Femme que j'aime" de Jean-Luc Lahaye. Mais cela s'est beaucoup moins vendu en 45 tours. Julien étant (Avant "Lili voulait aller danser" sorti à l'automne 1982) essentiellement un vendeur d'albums. Mais "Femmes je vous aime" arrivera-t'il parmi les meilleures ventes de 45 tours ? Ce serait justice car la chanson est beaucoup plus belle que celle de Lahaye !

Écrit par : Hug | 25/12/2017

d'abord merci Patrick pour ce top de Juillet , même par un jour de Noel . beaucoup de nouveautés qui me plaisaient bien comme Stevie Wonder , Blondie , Téléphone , Jean-françois Maurice . Boys Town Gang et sa superbe reprise de Frankie Valli , qu'on retrouve dans le film culte voyage au bout de l'enfer avec Robert De Niro . une reprise réussie pour moi . sans oublier F R David ( de son vrai nom Robert Fitoussi ) avec words , super tube que j'ai adoré . après avoir été dans le groupe Trèfles mais surtout le groupe les Boots , il débute une carrière solo . c'est grâce au magazine Rock & Folk en 67 que j'avais connu ce chanteur qui avait repris le titre des Beatles , strawberry field forever sous le titre il est plus facile dans son premier EP et que Rosko avait passé dans Minimax . le deuxième EP , toujours bon , il y avait cette bonne reprise des Bee Gees de sir Geoffrey saved the world ( une face B du single words ) sous le titre sir Geoffrey le sauveur . ces deux disques m'avait marqué . après pas mal de singles je l'ai retrouvé comme chanteur sur le quatrième et dernier album des Variations en 75 , café de Paris , il remplaçait Jo leeb sans problème . avec le très bon guitariste Marc Tobaly . à noter qu'il portait des lunettes et pourtant ce n'était pas courant dans les années 60 sur les pochettes de disques , à part deux-trois . j'ai été un peu long mais les années 60/70 j'adore ! j'ai adoré aussi David Christie que Patrick a cité , on en reparlera un de ces jours de lui , je l'espère , il le mérite , paix à son âme . Jean

Écrit par : jean | 25/12/2017

pour les fans des années 60 , j'avais oublié de mentionner la reprise du succès words de FR David par le groupe anglais les Tremeloes en 83 . mais il y eu d'autres reprises de ce titre bien sur . Jean

Écrit par : jean | 26/12/2017

Les Tremoloes existaient donc encore en 83? J'ai des cd de se groupe sixties que j'aimais beaucoup; dans les charts ils avaient réussi encore un gros truc en RFA fin 68,My little Lady,puis en 69 Call me number1 et un 3me en 70. Mais après je les ai perdus de vue. Un bon groupe,parmi d'autres dans ces années mythiques. À bientôt. Cédric

Écrit par : cédric | 26/12/2017

justement pour David Christie , en 82 j'avais aimé donc acheté ce fameux titre saddle up , genre disco-funk très dansant ( mille excuses à Hug et Patrick ) qu'il avait signé J. Bolden . comme il avait bien vendu , peut-être bientôt dans le top ? du moins je l'espère ! il faut signaler que le monsieur a commencé en 65 avec de la bonne variété mais c'était en 68 qu'il fait son tube Julie puis deux petites perles bleues et belle . aussi un gros tube pour une chanteuse par la suite etc... un chanteur à lunettes bien sympathique qui malheureusement à mis fin à ces jours à la mort de sa fille . Jean

Écrit par : jean | 26/12/2017

je viens de m'apercevoir que je viens de faire une erreur , saddle up de David Christie serait une reprise du groupe People's Choice . je ne le savais pas ! Jean

Écrit par : jean | 26/12/2017

Hug, pas de "jamaicaine" dans le top 35. Quand à "femmes je vous aime", je ne le vois pas dans les 15 de FF. Cette chanson, sortie en 1982, m'a marqué, car lié à un épisode sentimental. Qui n'aura duré que quelques mois, mais m'aura néanmoins laissé un bon souvenir, comme la chanson !
Amitiés

Écrit par : Cica pour hug | 26/12/2017

Tu en connais un bout sur l'ami FR David ! Merci pour ces précisions.
Pour le regretté David Christie - porteur aussi de lunettes - , qui s'est donné la mort voilà presque 21 ans, j'ai aimé sa première période des années 60, où il a contribué à remettre à la mode le prénom "Julie". Je retiens de cette période l'année 68 avec des perles comme "deux petites perles bleues" (dont le sens est révélé à la fin de la chanson !) "pour une étoile qui naît", et "seul".
J'ai bien aimé aussi en 73 "notre premier enfant", même s'il ne s'est que peu vendu (29ème en hebdo). En revanche sa période "napoleon jones" (1975) m'a moins plu, malgré de bons titres comme "i love to love" (peut-être le premier chanteur disco apparu en France ?). J'ai ADORE "toujours la même rumba" (1978) mais pas du tout ses années 80 dont le fameux "saddle up".
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 26/12/2017

On a parlé des tremeloes ? J'arrive ! Peu de gens en France connaissaient ce groupe, c'est par le hit BBC que je l'ai découvert, en 1966. Silence is golden, numéro un là-bas, puis here comes my baby, even the bad times are good, tout ça en 67; en 68 suddenly you love me que Dassin a adapté avec siffler sur la colline. Toujours en 68 my little lady, et toujours Dassin derrière avec ma bonne étoile. Puis number one en 1969 et me and my life en 70. Après, je n'ai plus pu écouter le hit de la BBC mais je suppose qu'ils ont dû sortir de bons titres !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 26/12/2017

Pour Jean et Cica : Oui, David Christie était à l'époque en 97, avec la chanteuse Nina Morato (Qui a représenté la France à l'Eurovision en 1994 avec le titre "Je suis un vrai garçon" entre-autres) avec laquelle il avait une fille de 12 ans qui est décédée après avoir avalé par mégarde une trop forte dose de médicaments. Et c'est à la suite de cette épreuve qu'il s'est suicidé.

Pour Julien Clerc, "Femmes je vous aime" est une chanson qu'il ne voulait pas chanter. Pour cet album, Julien avait fait comme d'habitude, c'est-à-dire qu'il avait convié ses auteurs à tour de rôle pour leur faire écouter les musiques qu'il avait composées pour qu'ils puissent écrire des textes dessus. A l'époque, Julien était brouillé avec Etienne Roda-Gil et sollicitait d'autres auteurs comme Maxime Le Forestier, Serge Gainsbourg, Luc Plamondon et surtout Jean-Loup Dabadie qui lui avait déjà offert en 1978 le texte de "Ma préférence". Pour l'album "Femmes, Indiscrétion, Blasphème", Jean-Loup Dabadie était le dernier à être venu écouter les musiques de Julien. Plusieurs musiques lui plaisent mais elles ont toutes été réservées par d'autres auteurs. A l'écoute de celle de ce qui allait devenir "Femmes je vous aime", Jean-Loup est très séduit par ce qu'il entend. Julien trouve la musique démodée mais la lui copie quand même sur cassette.

Jean-Loup Dabadie se passe et se repasse la K7 de la mélodie de Julien mais rien ne lui vient à l'esprit. Jusqu'au jour où il se rend à Cogolin rendre visite à Claude Sautet. Là, sur la musique, il entend Julien chanter "Femmes, je vous aime" et il écrit le texte peu après. Mais quand il le présente à Bertrand De Labbey, l'agent de Julien, ce dernier est sûr que Julien va refuser de la chanter. C'est effectivement ce qui se passe. Julien trouve que le texte renforce son image de Don Juan, image qu'il cherche à faire oublier. Jean-Loup argumente et Julien finit par convenir de tester la chanson sur scène d'abord. Et quand il la chante sur scène pour la première fois, le public, sans la connaître la chante avec lui. Julien se décide donc à l'enregistrer sur son album, et le jour de l'enregistrement, voit derrière la cabine d'enregistrement une femme en pleurs lorsqu'il l'enregistre. Il sait ainsi qu'il a raison d'avoir finalement accepté de l'enregistrer.

D'après propos de Fabien Lecoeuvre dans "Le petit Lecoeuvre illustré" publié aux éditions du Rocher en 2013, réédité en 2015.

Écrit par : Hug | 26/12/2017

Hug,cette anecdote montre bien l'importance que l'on donnait à une chanson à cette époque. Un titre,c'était un investissement,l'occasion de s'offrir une vie meilleure; un bateau,une nouvelle maison,un mariage de légende. Ce monde-là a disparu. Il y a 3 ans j'avais vu Fugain,toujours bon,jeune d'esprit; bon spectacle,généreux. Il n'a pu s'empêcher de commenter UNE BELLE HISTOIRE qui a complétement bouleversé son existence. Tout d'un coup,il était un homme riche pouvant faire des folies. Pour Julien,c'est Mélissa, dit-il dans ses spectacles,sa chanson fétiche,celle qui lui a permis d'encore améliorer son ordinaire. Il fait petites et grandes salles,et son ON ATTENDAIT NOËL est superbe. ( son dernier album.) Évidemment, la fougue de la jeunesse du Caravanier est loin,bien loin mais il reste tout en haut,Julien. À bientôt. Cédric.

Écrit par : cédric | 27/12/2017

à propos des Tremeloes et aussi pour parler de ceux que j'aimais bien et qui n'ont pas eu le même succès que certains artistes . Sullivan , de son vrai nom Claude Perraudin , en 67 avait fait une reprise de la chanson des Tremeloes , even the bad times are good , sous le titre comme un poisson dans l'eau , bonne reprise et joyeuse . je vous cite les autres chansons qui sont sur ce EP et que je trouve bien , vu que je l'avais acheté . ma cage est vide , chanson pour Sonia et sur le chemin . dommage qu'un succès pour ce chanteur sympathique , les palais de l'Orient en 67 avec à la main , une sitar sur la pochette , d'ailleurs aussi dans le magazine Salut Les Copains . lui aussi parti bien trop jeune ! Jean

Écrit par : jean | 27/12/2017

Ah! Sullivan! Jean,je l'aimais bien et j'ai acheté de lui au moins 2 EP. Les titres,sur l'un il y a Les palais de l'orient mais à part ça j'ai tout oublié. Perraudin,c'était le nom de l'un de mes instructeurs,à l'armée! Donc,Sullivan n'est plus de ce monde... Si le ciel un jour le veut/ Le vent soutenant mes voeux/ Sur mon tapis je m'envolerai/ Pour ne plus revenir jamais.... Ça commençait ainsi et c'était sur un 33 tours qu'en principe je n'ai pas. Merci Jean,bon souvenir. À bientôt. Cédric

Écrit par : cédric | 27/12/2017

Jean : Oui, Julien reste tout en haut. Pour moi, Julien Clerc a autant marqué ma vie que Dorothée. Oui, osons la comparaison ! Parce que tous les deux je les ai écoutés dès l'enfance et les ai toujours écoutés ensuite ! Ma mère a toujours beaucoup aimé Julien Clerc. Je me souviens même d'une K7 que mon père nous avait faite où il n'y avait quasiment que des titres de Julien Clerc et de Dorothée, c'est dire !

Récemment, Julien Clerc a dit quelque chose qui m'a ému et qui est tout à fait vrai dans une interview, c'est-à-dire que les femmes qui étaient fans de lui en gros dans les années 70, ont "mis du Julien Clerc dans le biberon de leurs enfants !". Ben, c'est tout à fait vrai me concernant !

Parce que, ma mère bien que fan n'avait quand j'étais enfant, pas énormément de disques de lui : Seulement deux 33 tours compilations ("Disque d'or vol. 2" de 1980 et "Préférences" de 1985) et les deux 45 tours de "Lili voulait aller danser" et "Mélissa". On a ensuite acheté les deux albums "Fais-moi une place" et "Utile" en K7, puis ensuite d'autres albums plus récents, mais j'étais plus âgé.

Et moi dans les années 2000, j'ai acheté des 45 tours de lui des années 70 et 80 que ma mère n'avait pas et même les 33 tours des albums "N°7", "Jaloux" (Un de mes albums préférés de lui), "Clerc Julien" (Quand je joue), "Femmes, Indiscrétion, Blasphème" justement et "Fais-moi une place" que je connaissais déjà donc car on l'avait acheté en K7 à l'époque de sa sortie, mais le format 33 tours tient plus longtemps que le format K7, si vous voyez ce que je veux dire... La K7 pour peu qu'on l'ait mise au soleil, qu'on l'embobine mal, ou même (Comme c'est le cas pour celle de cet album) qu'on ne l'écoute plus pendant longtemps, le son s'abîmait.

Écrit par : Hug | 27/12/2017

Hug , comme je ne suis pas fan de Julien clerc , tu voulais dire Cédric . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 27/12/2017

Pour Hug: Merci pour cette anecdote sur Julien Clerc.Toutefois, je n'ai guère confiance en Fabien Lecoeuvre car il fait beaucoup d'erreurs notamment au niveau des dates de sorties des disques et surtout de leurs ventes qu'il surévalue énormément.

Écrit par : Leroy David | 27/12/2017

Jean : Oui, je voulais dire Cédric, pardon.

Cédric : J'ai écouté l'album "A nos amours", j'aime bien évidemment. Mais j'ai l'impression que depuis quelques temps, Julien Clerc chante moins juste qu'avant. Mais ceci dit, ses compositions sont toujours aussi belles et je suis content qu'il se soit associé à Calogero pour cet album, car j'ai toujours trouvé une certaine ressemblance dans leur construction mélodique entre les mélodies de Julien Clerc et celles de Calogero. J'ai l'impression que Calogero apprécie beaucoup les mélodies de Julien Clerc, et d'ailleurs Calogero, même si je n'aime pas toutes ses chansons et que je trouve les paroles un peu faibles parfois, je trouve qu'il a toujours un sens de la bonne mélodie.

Écrit par : Hug | 27/12/2017

Voici quelques exemples: 800 000 exemplaires pour "La valise en carton" alors que Linda a dû en vendre 4 fois moins,1 million pour "Le France" en 2 mois (800 000 pour la durée totale de son exploitation),1 million pour "Mistral gagnant" alors que ce titre n'est même pas entré au Top 50.

Écrit par : Leroy David | 27/12/2017

Leroy David : J'ai remarqué aussi qu'il était très approximatif sur les chiffres de ventes (Aymeric Caron qui quand il était à "On n'est pas couché" regrettait toujours que les auteurs de livres ne citent pas scrupuleusement des chiffres officiels, n'aimerait pas ça !). Mais ceci dit, je pense que les anecdotes racontées par Fabien Lecoeuvre, qui était avant attaché de presse, sont authentiques.

Écrit par : Hug | 28/12/2017

Aymeric Caron,j'e l'ai écouté quelques fois dans On n'est pas couché; vu qu'il était défenseur des animaux,il m'était sympathique. Récemment,dans une émission où il avait de vrais contradicteurs j'ai constaté qu'il était incapable de soutenir une argumentation de philosophie de base. Il connaît juste un minimum de vocabulaire pour exprimer des ''banalités'' mais les connaisseurs ne s'y trompent pas. Ceci dit,il milite pour la cause animale et pourvu qu'il continue. Cordialement. Julien Clerc n'y arrive plis dans les aigus; ça limite un peu mais c'est toujours bon. Cédric

Écrit par : cédric | 28/12/2017

N'y arrive plus,pardon. À bientôt. Cédric

Écrit par : cédric | 28/12/2017

Les commentaires sont fermés.