Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

TOP 15 DES VENTES DE DISQUES JANVIER 1983

1 2 QUAND LA MUSIQUE EST BONNE Jean-Jacques Goldman 1  
2 3 WOT Captain sensible   1
3 14 DO YOU REALLY WANT TO LOVE ME Culture Club   2
4 9 DER KOMMISSAR Falco   3
5 1 HOU LA MENTEUSE Dorothée 2  
6 33 AFRICA Rose Laurens 3  
7 4 DON'T GO Yazoo   4
8 6 GYM TONIC Véronique et Davina 4  
9 26 LA COLEGIALA Rodolfo i su tipica   5
10 24 PASS THE DUTCHIE Musical Youth   6
11 28 YOUR EYES Cook da Book   7
12 19 MIDNIGHT BLUE Louise Tucker   8
13 e LILI VOULAIT ALLER DANSER Julien Clerc 5  
14 5 ECRIS-MOI Pierre Bachelet 6  
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

Je reviens juste du cimetière de Hyères, où j'ai été sur la tombe de mes parents. Cela fait aujourd'hui 20 ans que ma maman est partie, c'est le genre de chose sur laquelle le temps n'efface rien, bien au contraire.
Etrange de voir mes parents à présent si proches de moi... Même pas une demie-heure en TER.
Mais c'est trop tard. Du temps de leur vivant, la distance entre eux et moi a varié de 170 km (1987 à 1997) à 900 km (1998) . Autant vous dire que cette année 1998, je la hais. Elle m'a tout enlevé de ce que j'avais à l'époque, tout... Ah oui, j'y ai étrenné ma première maison ! La belle affaire...
Mais la roue tourne et 2018 sera celle du renouveau.
Bon, retour à 1983, l'année où j'étais "la vedette radiophonique" des Hautes-Alpes, Médiamétrie me situant même devant Foucault ! Janvier voit en tête Jean-Jacques Goldman - qui piaffait derrière Dorothée - et Captain Sensible qui garde sa couronne étrangère. Dorothée ne lâche rien, et se trouve sur la seconde marche, avec Culture Club, qui n'en restera pas là. Le bronze échoit à Falco, et à Rose Laurens qui elle non plus n'en restera pas là. "Nescafé" est cinquième, il gardera cette place le mois prochain. 6ème place pour Musical Youth, qui ira encore plus haut. Du reste pour beaucoup de chansons ce mois de janvier est une étape, c'est aussi le cas de la BO de la Boum 2 et de Louise Tucker et Midnight blue. A la radio on passait aussi la version des Dreamers que personnellement je préfère. Michèle Torr en fera une adaptation (qui sera classée) mais rien à voir !
Arrivée directement à la 5ème place française de Julien Clerc avec lili voulait aller danser (une étape aussi pour lui) mais autant j'ai aimé Femmes je vous aime, autant je n'aime pas ce Julien-là, le Julien des coeur de rocker, la fille aux bas nylon, Mélissa, la fille aux bas nylon, Hélène et autres mon ange. Il faudra attendre 1989 et fais-moi une place pour retrouver celui est pour moi le "vrai" Julien Clerc. Lequel figure pour moi sur le podium français masculin des 5 dernières décennies, derrière Johnny et Sardou. Navré pour les fans de Claude François - un de mes interprètes préférés au demeurant - mais personne ne sait s'il aurait bien négocié le virage des années 80, et aussi 90. Julien Clerc a eu pour sa part un succès ininterrompu de 1968 à 1993, ne pas l'oublier.

Je me suis encore égaré, j'en viens à présent au hit caché, en commençant par celles qui le seraient restées :
- Monsieur Bobard de Pit et Rik.
- Child Come away, de Kim Wilde.
- Poupée sucrée, de Ritchy, qui aura quand même connu le top 10.
- Fais-moi l'amour pas la guerre, de Francis Lalanne. Je n'aime pas trop le bonhomme, mais j'adore le chanteur, de la maison du bonheur à On se retrouvera en passant par sa première, pour moi la plus belle : rentre chez toi .
Il est vrai que cette chanson, à mes modestes dimensions, je lavais vécue à l'époque.
- On a volé la rose, de Gérard Lenorman. Pour moi une 15ème place très bien payée pour celui qui avait chanté si j'étais président. On voit à présent pourquoi ! N'est pas Sardou qui veut, chacun à sa place.
- Guy Béart, avec une chanson que je ne connaissais pas.
- Dionne Warwick, une des plus grandes chanteuses de sixties (qui avait bien mis en valeur le "son Bacharach") avec Heartbreaker, que j'avais mis souvent sur mes platines.
- Vendeur de larmes, de Daniel Balavoine, qui fera apparemment un bide sur le 45 tours alors que - là je suis d'accord - l'album se vendra pas mal.

Les autres iront plus loin.
Jusqu'où ?

Rendez-vous dimanche prochain pour le savoir !

Je vous embrasse.

Commentaires

Bonjour! Merci Patrick! JJG en tête,tout va bien! Côté entrées,de bonnes surprises pour moi. En faisant un petit tour par Dionne Warwick d'abord; des merveilles dans les années 60,dont la version anglophone de quelques gros succès de SLC. J'ai 33 tours et cd ainsi qu'une belle compilation de Burt Bacharach,l'extraordinaire B.B souvent signant avec David. Guy Béart,une jolie histoire! La chanson porte-bonheur... On est loin de Rotatives ou de l'eau vive mais j'ai bien aimé. Pour Julien,généreux sur scène et l'un des grands en albums,il faisait du Plamondon (aujourd'hui un vieux monsieur qui prend peut-être encore son p'tit déj. au Montreux Palace) un auteur génial aux antipodes d'Étienne,bien sûr, mais si Lily m'a surpris à la première écoute, j'ai assez vite commencé à l'aimer. Pour des raisons partageables d'ailleurs. C'est vrai que Fais-moi une place, c'était délicieux. La version de Françoise également. Voilà,pour évoquer une autre jolie chanson de Françoise!
Décès de l'un des derniers Temptations. Que de grands succès pour ce groupe et le duo avec les Supremes n'etait pas des moindres. Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 04/02/2018

Pour ce hit, moi je pense aussi que "Lili voulait aller danser", et les tubes 80 ne sont pas le meilleur de Julien, mais c'est celui de ma tendre enfance. Donc j'ai des souvenirs sur ces chansons-là, surtout "Mélissa" d'ailleurs. A noter que c'est vrai que la face B du 45 tours de "Lili voulait aller danser", qui s'intitule "Blasphème" est plus jolie pour moi. Ecrite par un auteur méconnu, un certain Bernard Lauze, que Julien n'a jamais rencontré. Il lui avait envoyé ses textes par courrier.

Et c'est vrai aussi que l'album "Fais-moi une place" est un très bon album. Celui-ci me rappelle aussi mon enfance. En fait, c'est plutôt 1990 que 1989. Mais je sais que sur le 45 tours il est indiqué 1989 et sur l'album 1990. En réalité, l'album comme le 45 tours sont sortis au tout début de l'année 1990, au mois de janvier d'ailleurs me semble-t'il. Il est certainement inscrit 1989 sur le 45 tours car la chanson a été écrite et composée en 1989. D'ailleurs, la version de Françoise Hardy est sortie fin 1989, sur la compilation "20 ans, 20 titres", mais elle ne fut pas proposée en 45 tours. (C'est "Je ne suis là pour personne" (Dans une nouvelle version) et sa version de "En résumé, en conclusion" (Aussi chantée par Jean-Pierre Mader) qui furent proposées en 45 tours pour la promotion de cette compilation). La version de Julien Clerc de "Fais-moi une place" est entrée au Top 50 en février 1990.

Sinon, je suis surpris de voir entrer dans le classement "C'est la merde" par Guy Béart et "On a volé la rose" par Gérard Lenorman. Ces deux chansons vont entraîner la mise à pieds de ces deux artistes. Pour Guy Béart, il faudra attendre 1986 pour qu'il revienne un peu avec le titre "Demain je recommence", l'année où malheureusement pour lui, Serge Gainsbourg s'oppose à lui dans l'émission "Apostrophes" à propos de la chanson "art mineur" / "art majeur" ! Je vois qu'apparemment Serge Gainsbourg et Guy Béart ne s'appréciaient pas. Ce qui serait marrant serait de savoir si leurs deux filles respectives (Charlotte et Emmanuelle) s'apprécient ou non. Je crois qu'elles ont joué ensemble dans "La bûche" de Danièle Thompson.

Pour Gérard Lenorman, c'est que sa chanson "On a volé la rose" a été comprise comme une critique du socialisme, ce qui n'était pas vraiment le cas. Lui, il aura encore un succès d'estime avec "Vive les vacances" en 1983 (Je préfère celle de Dorothée, excusez-moi !), puis enchaînera les disques sans succès dont fin 1986, une version française de "Take my breath away" de Berlin (Chanson du film "Top Gun"), intitulée "Le bleu des regrets". Il sera ensuite désigné par la Sacem pour représenter la France à l'Eurovision en 1988 avec le titre "Chanteur de charme" (avec lequel il finira 10ème, face à Lara Fabian, 4ème avec "Croire" pour le Luxembourg et Céline Dion, 1ère pour la Suisse avec "Ne partez pas sans moi"). Il sortira aussi cette année-là le titre courageux "Je suis un con" (Sic !) (Mettre cette affirmation au recto de la pochette d'un 45 tours fallait oser !) (Lagaf' fera allusion à ce titre dans un de ses sketchs musicaux).

Le vrai retour aura lieu pour Gérard Lenorman seulement fin 2011 avec le succès de son album "Duos de mes chansons" qui restera plus d'un an parmi les meilleures ventes d'albums.

Écrit par : Hug | 04/02/2018

pour le top , le premier de 83 , je salue les entrées de Daniel Balavoine , de Francis Lalanne et dans un autre genre de Survivor . mais pour moi le joyau des entrées c'est bien sur la merveilleuse Dionne Warwick des années 60's avec Heartbreaker composé par les délicieux Bee Gees , une combinaison gagnante et quelle voix ! et tellement de tubes dès 62 avec don't make me over en 62 , très bien reprise par Nancy Holloway sous le titre t'en vas pas comme ça où encore walk on by en 64 . je rejoins Cédric , elle est parfaite avec ces auteurs- compositeurs d'exceptions . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 05/02/2018

Tout à fait d'accord pour Dionne Warwick, qui fut une de mes folies d'adolescent (musicalement bien sûr). J'adorais ce style "Bacharach" dont Dionne fut la plus grande interprète, avec Cilla Black et Dusty Springfield (les deux souvent classée très haut dans le hit BBC). Ne pas oublier non plus Sandie Shaw, que j'adorais aussi, ni Tom Jones, ni Herb Alpert, ni les Carpenters.
Les adaptations en français ont principalement été faites par Nancy Holloway, mais aussi par Pétula Clark (ceux qui ont un coeur), Richard Anthony (oui va plus loin) et... Claude François (maman chérie).
Amitiés.

Écrit par : cica pour Cédric et Jean | 05/02/2018

Patrick,les noms que tu mentionnes font du bien! Pour Bacharach,on peut ajouter Quand un bateau passe,Donne-moi ma chance,Chaque instant de chaque jour,oui il faut croire... Cilla Black,je l'écoute encore,sans doute moins que Dusty. De grandes interprètes,oui! À bientôt Cédric

Écrit par : cédric | 06/02/2018

grâce à Dionne Warwick et à son heartbreaker des Bee Gees , nous sommes un peu revenus à reparler des années 60 . de reparler des petites chanteuses anglaises comme de Sandie Shaw qui avait du succès chez nous , la preuve , elle avait sorti quand même 12 EP 4 titres et 1 SP2 titres en français quand même ! à noter que Sandie Shaw avait chanté en 70 la chanson de Michel Delpech Wight is Wight de belle manière ! Cilla Black et son you're my world quelle chanson dont d'ailleurs Dionne Warwick avait aussi chanté en 68 . ne pas oublier aussi Mary Hopkin et son magnifique those were the days en 68 , Lulu ( marié quatre ans à Maurice Gibb des Bee Gees ) , Petula Clark et bien sur la voix de Dusty Springfield qui avait fait un disque en français . je vous conseille d'écouter de Lulu sa très bonne version en 74 de la chanson de David Bowie , le classique the man who sold the world ( sa version avait été 3 troisième en UK ) ! l'occasion par ce temps de ressortir les vinyles où les CD de ces chanteuses ! comme le dit Cédric et Patrick ces noms nous font toujours du bien ! amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 07/02/2018

J'avais oublié Sheila et Dalida ! En plus je l'ai adorée à l'époque cette chanson "chaque instant de chaque jour"...
Comme quoi, nous les "anciens" revenons toujours aux fondamentaux, les années 60.
De Cilla Black j'ai adoré "step inside love" (février 68) "surround yourself with sorrow" et "conversations" (1969). Quand à Lulu je l'ai connue avec "the boat that i row" et "to sir with love" (1967). En revanche pas du tout aimé "boom bang a bang" formaté pour l'Eurovision, qu'elle a co-remporté en 1969.
Amitiés

Écrit par : cica pour Jean et Cédric | 07/02/2018

Bonsoir Patrick et à tous.

Je n'ai pas dû commenter les deux derniers hits, il est donc temps que je salue l'entrée de novembre et la perf de Culture Club.
Pour ceux qui ont lu " mes années pop " je parle longuement de Boy Georges ( j'adore les androgynes et lui en particulier) son humour, son talent, ses faiblesses et elles sont nombreuses, c'est un personnage de roman ce type.
Et vous aurez remarqué que personne n'est en mesure de citer ses musiciens, IL est Culture Club à lui seul.

Falco fût un étonnement et Survivor une bombe.

Puisque nous sommes en janvier 83, on aurait dû voir apparaître Icehouse et son "hey little girl", single sorti en octobre 82 et soi-disant n° 13 en France suivant l'IFOP, infodics et Wicki.

Mais encore de la foutaise puisqu'il (SEO de ma part) jamais rentré au top 50...

Souvenir, très beau titre

https://www.youtube.com/watch?v=OKDYyFf1s0I

je vous embrasse et vous remercie de votre éclairage.

Écrit par : boixiere | 07/02/2018

Wiki, s'ils sont aussi bons que pour Gérard Palaprat, cela ne m'étonne pas plus que ça.
Sinon tu ne notes pas une petite ressemblance avec "Johnny and Mary" ?
Amitiés

Écrit par : cica pour Boixière | 09/02/2018

Je suis peut être une exception ici mais j'aime bien la période 80 de julien Clerc et l'arrivée en janvier 1983 de "Lili voulait aller danser" me réjouit. bien sur , je préfère (et de loin) la grande époque 1968-1978 avec son auteur fétiche Étienne Roda-Gil qui était d'ailleurs un personnage pittoresque, grande gueule au grand cœur et une superbe plume et il faut avouer que la ribambelle de tubesqu'il a pondu tel "La Californie", "Ce n’est rien"," Si on chantait", "Le Patineur"," This Melody" (une de mes préférées ) ," Elle voulait qu’on l’appelle Venise", "Ça fait pleurer le bon Dieu", et le tube de la réconciliation après une longue fâcherie avec le superbe " Utile" , çà claque dans une carrière de compositeur-interprète comme celle de Julien Clerc mais j'aime aussi la suite de sa carrière ou il a touché un autre public .

Content de voir le nouveau titre de Daniel Balavoine "Vendeurs de larmes" et le très drôle "C'est la merde" de Guy Béart , chanteur de talent que l'on oublie ou que l'on moque bien trop souvent.

Bon week end !!

Écrit par : Jerry OX | 09/02/2018

Jerry Ox,non tu n'es pas le seul ici; je continue d'acheter les cd de Julien et à me rendre à ses spectacles. Il a même fait une tournée hommage à Étienne; magnifique! Mais le pittoresque me surprend un peu,pour ce dernier! Quant à la chanson porte-bonheur de Guy... C'est une jolie astuce de ce grand de la chanson française! Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 09/02/2018

Bonsoir Patrick et à tous.

Jerry Ox et Cédric, j'ai aussi une sympathie pour Julien Clerc. Tous les titres que vous citez, y compris les bas nylon, ont été des succès.

Mais je reste fidèle aux tous premières chansons de 1969 il me semble, "la cavalerie" "Ivanovitch" " la petite sorcière malade " " Yann et les dauphins " etc etc... Rien à jeter dans ce CD que je possède et que j'écoute avec la même émotion à chaque fois.

Ce fut une véritable fraîcheur, son arrivée, dans le monde de la chanson. Un peu comme Balavoine ou Cabrel ou d'autres. Il a bien vieilli en plus, je me rappelle des moqueries de l'époque où les médisants disaient qu'ils chantait comme une chèvre...

Mais qu'importe! Ivanovitch est là..

https://www.youtube.com/watch?v=NzBR7uUSU3s

bien à vous.

Écrit par : boixiere | 09/02/2018

Oui,Michel,des titres sublimes! Je les écoute sur cd mais j'ai gardé les super45 tours. Des jours entiers à t'aimer,Loco,Le Caravanier. Le chanteur qui bèle; il avait chanté Berce-moi,ce qui donnait Bèèèrce-moi,est-ce pour ça? La chanson etait belle,quoi qu'il en soit. L'accueillant pour la première fois,Jacques Martin lui avait promis une grande carrière parce qu'il chantait comme personne! À bientôt,Cédric

Écrit par : cédric | 09/02/2018

P.S.
La jupe en laine,c'est bien aussi! Cédric

Écrit par : cédric | 09/02/2018

concernant Julien Clerc j'ai également une nette préférence pour ses deux premiers albums (période 68 à 70) avec des textes sublimes de Roda-Gil et Maurice Vallet, je pense à Yann et les
dauphins, la Tarentelle, la cavalerie, si tu reviens, quatre heures du matin...avec une mention spéciale pour une moins connue qui s'appelle "sur tes pas" magnifique chanson sur le thème de la rupture dont je vous joins le lien sur youtube:
https://youtu.be/UN8T4IM8Pis je ne me lasse pas de réécouter ces deux albums, comme le dit Michel B sa voix et son interprétation ont apporté beaucoup de fraîcheur à la chanson française. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 10/02/2018

Non. Nous ne lassons pas d'écouter nos vedettes. Polnareff lui aussi a "révolutionné" notre SLC.

la plus belle ?

https://www.youtube.com/watch?v=cF3HfnBDgQg

Écrit par : boixiere | 10/02/2018

Écrire un commentaire