Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2018

TOPS MENSUELS SEPTEMBRE 1985

    TOP 20 FRANCAIS    
         
1 1 PLUS PRES DES ETOILES Gold 1
1 2 JE MARCHE SEUL Jean-Jacques Goldman 1
3 3 MARCIA BAILA Rita Mitsouko 6
4 10 UN PIED DEVANT L'AUTRE Mader 7
5 19 LE GEANT DE PAPIER Jean-Jacques Lafon 10
6 4 ELLE A LES YEUX REVOLVER Marc Lavoine 12
7 6 MUSIQUES NOIRES Thierry Pastor 15
8 7 TOMBE POUR LA FRANCE Etienne Daho 17
9 9 LE CHANTEUR ABANDONNE Johnny Hallyday  
10 5 ETHIOPIE Chanteurs sans frontières  
11 15 COEUR EN STEREO Jeanne Mas  
12 18 COMMENT CA VA POUR VOUS ? Patrick Bruel  
13 13 BONHOMME APRES L'AMOUR Patrick Sébastien  
14 11 MARIONNETTISTE Pierre Bachelet  
15 8 TOUT DOUCEMENT Bibie  
16 17 CANARY BAY Indochine  
17 14 CHOCACAO Annie Cordy  
18 12 LE BAL MASQUE Compagnie Créole  
19 e ET TU DANSES AVEC LUI C.Jérôme  
20 e TOI FEMME PUBLIQUE Noé Willer  
         
    TOP 15 ETRANGER    
         
1 2 TARZAN BOY Baltimora 3
2 1 LIFE IS LIVE Opus 4
3 3 PARADISE MI AMOR Lune de Miel 5
4 5 COLD DRESSES Al Corley 8
5 e UNA STORIA IMPORTANTE Eros Ramazzoti 9
6 4 COMANCHERO Moon Ray 11
7 e LOVER WHY Century 13
8 e DON QUICHOTTE Magazine 60 14
9 8 SHAKE THE DISEASE Depeche Mode 16
10 e YOU CAN WIN IF YOU WANT Modern Talking 18
11 11 BAILA Ivan 19
12 6 YOU'RE MY HEART YOU'RE MY SOUL Modern Talking 20
13 e A VIEW TO A KILL Duran Duran 21
14 12 19 Paul Hardcastle 22
15 e MORE THAN I CAN BEAR Matt Bianco 23

Ne pensez pas à de la fainéantise de ma part, ni un rapport avec l'effondrement des commentaires sur ces tops (53 pour juin, 11 pour juillet, 9 pour août) mais - véridique - sur les 5 semaines que j'ai traitées, du 30 août au 3 octobre, je n'ai réussi à trouver que 20 titres en français ! Alors oui, j'aurais pu user de subterfuges, comme récupérer des titres à venir, ou recaser de vieilles chansons mais j'ai préféré ne pas tricher. Si j'avais eu au moins 23 titres, à la rigueur. Mais là...
Ce peu de titres français "vieillit" ce top, qui n'enregistre aucune entrée sur les 18 premiers, mais maintient des chansons qui n'auraient pas été là ou si haut placées sans ça : comment ça va pour vous de Patrick Bruel par exemple qui obtient une 12ème place inespérée, le maintien de Patrick Sébastien, de Johnny et d'Annie Cordy ainsi que la montée d'Indochine. 
Une fois n'est pas coutume, deux titres sont ax-aequo à la première place, ayant obtenu le même nombre de points. Et devant les trois "intouchables" de l'été, Mader arrive au pied du podium, presque aussi bien que Macumba, et Jean-Jacques Lafon prend la 5ème place. Etant 7 et 10 du général, ce n'est pas dû à l'effet rareté des français, qui ne se fait sentir qu'à partir de la 8ème place, mais à leur mérite. Petit bide en revanche pour Jeanne Mas et son coeur en stéréo, peut-être va-t'elle se rattraper ?
Donc, deux entrées, et pas des moindres : Le come-back inattendu de C.Jérôme, qui quitte la chanson à minettes pour un slow d'enfer, hélas sorti trop tard pour faire un tube de l'été. Et le one hit wonder Noé Willer, dont la femme publique fera son chemin.
Et tu danses avec lui est une chanson composée par Didier Barbelivien, proposée à C.Jérôme en 1979 qui la refuse, avant de retrouver la cassette plusieurs années plus tard et de décider de finalement l'enregistrer. Refus sans doute dû à l'insuccès de son émouvante chanson les mamans, peut-être avait-il jugé que son public n'était pas prêt pour des chansons plus sérieuses ? Voir le bide de Joe Dassin avec Marie-Jeanne entre les deux nullités  les dalton et les petits pains au chocolat ! Il ne ressortira du bois qu'en 1969 avec c'est la vie Lily.
Deux entrées, donc deux sorties : Douchka, qui n'était pas vraiment entrée, et Mélissa de Julien Clerc, quand même présente au top depuis janvier !

Côté étranger (très international), en revanche, tout va bien ! 6 entrées, dont de belles. D'abord une italienne avec les débuts d'un monsieur qui ira loin, Eros Ramazzotti. Puis deux groupes... français (!), Century qui sera numéro un incontesté de l'automne et Magazine 60. Suit le groupe allemand Modern talking, et les britanniques Duran Duran et Matt Bianco. Sinon pas de changement dans le tiercé de tête, Al Corley ne parvenant pas à l'intégrer avec une chanson bien plus rapide que square rooms. Terminus 8 pour les anglais de Depeche Mode, 11 pour les espagnols de Ivan. Sans oublier l'italienne Moon Ray !

J'espère que je pourrai de nouveau faire un top 25 français la semaine prochaine. En attendant

Je vous embrasse.

Commentaires

Concernant Noé Willers,c'est quand même un petit come-back puisque "le monde à l'envers" en 72 avait quand même un petit peu marché ( j'ai le 45t)
J'en profite pour vous faire un petit coucou à tous et à bientôt je pense...enfin, on ne va pas vers les bonnes années à mon goût !

Écrit par : jean marc pelat | 04/11/2018

A mon goût aussi, et je pense à celui des commentateurs, qui se font de plus en plus rares. Quand je pense au "forum" qui suivait chaque publication du hit SLC...
En plus, sur un excellent site j'ai trouvé des tops 50 hebdos des années 70, je brûle d'envie de m'en servir !
Amitiés

Écrit par : cica pour jean-marc | 04/11/2018

Bonsoir Patrick et à tous.

Beaucoup de baisse de fréquentation ces 15 derniers jours aussi pour APRES LA COURSE, donc ne t'en fais pas Patrick, c'est cause à la Toussaint.

Mais je suis le 1er fautif, je me fais peu bavard et pourtant, il y a de bonnes choses, j'ai déjà parlé de GOLD, de Thierry Pastor.
Ayant été marié à une italienne, "Una storia importante" reste un morceau culte pour moi, qui m'amène toujours un coup au coeur dès que je l'évoque.

Puisque vous évoquez dans le hit les RITA MITSOUKO, il vous fait découvrir ou (re) découvrir leurs gamins, et leur groupe MINUIT, ça déménage!

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 04/11/2018

Jean Marc Pelat : D'après le livre de Fabrice Ferment et le SNEP "40 ans de tubes", 1985 n'est effectivement pas une grande année en termes de variété française surtout. (En tout, 3 chansons en français n°1 du Top 50 et une en français en anglais, contre 5 en anglais) Mais 1986 va inverser la tendance : (Une chanson n°1 du Top 50 en français et en anglais : La même que fin 1985, mais de laquelle s'agit-il ?), et ensuite, 7 chansons en français n°1 du Top 50 contre seulement 2 en anglais sur toute l'année.


L'année 1986, dont je connais bien les classements, est pour moi meilleure que l'année 1985. Et en ce qui concerne mon enfance aussi.

Mais bon...

Par-contre, 1987 verra moins de titres classés n°1 du Top 50, car il y aura deux chansons qui resteront très longtemps au top du top, dont une certaine dont les créateurs du Top 50 (Philippe Gildas qui nous a quitté, entre-autres...:() se seraient bien passés ! Mais pour moi, musicalement les années 80 sont bien meilleures musicalement que les années 90.

Je comprends le choix de Cica d'arrêter le Top 50 fin 1989, car les années 1990, malgré quelques beaux gros tubes comme par exemple "Pour que tu m'aimes encore" de Céline Dion (Et Goldman), les tubes d'Axelle Red "Sensualité", "Rester femme" et "Parce que c'est toi", Zazie "Larsen", "Zen", "Un point c'est toi', la (seule ?) bonne chanson de Pascal Obispo "Lucie", ou encore "Aller plus haut" de Tina Arena (1999), "Il y a trop de gens qui t'aiment" d'Hélène Ségara (1999), "Belle" de Notre-Dame de Paris (1998) et même "La tribu de Dana" de Manau qui sont de belles et de bonnes chansons, seront essentiellement des années de marketing musical comme avec dès le début le petit Jordy (Enfin, en 1992), Ophélie Winter, les 2 be 3, Alliage, Larusso, Lââm, toutes ces vedettes lancées dans un seul but commercial et aussitôt consommées, aussitôt ringardes !

Sans oublier le rap, et la dance ! Bref, savourons encore et encore les années 80, même si 1985 n'est pas la meilleure année musicale de cette décennie. Mais malheureusement, 1989 sera moins bonne rétrospectivement.

Écrit par : Hug | 04/11/2018

Pour Hug:La chanson moitié française moitié anglaise numéro 1 en 85 et 86 doit être "Je te donne."

Écrit par : LEROY | 04/11/2018

Leroy : Oui, Leroy, gagné ! Chanson qui refera un tube en 96 dans sa pathétique version par The Worlds Apart, et un nouveau tube en 2013 par la Génération Goldman. Bref, une chanson entendue et réentendue, mais dont la version originale reste inégalable ! Sans doute au moins parce qu'elle est sincère. D'ailleurs, Jean-Jacques croyait aussi fort au succès commercial de cette chanson que sa maison de disques n'y croyait pas au départ, réticente à l'idée qu'elle soit enregistrée en duo. Goldman a bien fait d'insister.

En ce qui concerne les chansons qui entrent dans ce classement, "Et tu danses avec lui" par C. Jérôme était pour moi la quintessence du "ringard" quand j'étais adolescent, à la fin des années 90, époque où je l'ai vraiment redécouverte. En 85, j'étais tout petit, mais avec le recul, je suis sûr de l'avoir entendue. Oui, à la fin des années 90, je l'ai redécouverte quand j'ai acheté un livre de partitions de tubes des années 80 / 90 dans laquelle elle se trouvait. J'aimais bien la jouer et la chanter, mais pour moi, C. Jérôme c'était ringard. Même si je le trouvais sympathique et que son décès m'avait rendu triste.

Mais les années passant, collectionnant énormément de disques, je me suis mis à apprécier certaines chansons de C. Jérôme comme "Kiss me" que j'ai en 45 tours, et d'autres que je n'ai pas en 45 tours comme "C'est moi", une chanson à très belle mélodie je trouve, et justement celle-ci "Et tu danses avec lui", que j'ai écoutée il y a peu sur Bide et Musique et que j'apprécie de plus en plus. Et puis, il paraît que C. Jérôme était un homme très sympathique, ce que confirme son interview par Raphaël Mezrahi, où il prouve qu'il était simple, n'avait pas la grosse tête, car réagit bien aux questions "stupides" de Raphaël Mezrahi contrairement à beaucoup d'artistes qui s'en offusquaient.

Pour Noé Willer, la chanson "Toi femme publique" est assez mal nommée, car s'il le dit beaucoup dans le refrain, dans le couplet, en revanche, il répète toujours "Ils te parlent, ils te parlent d'amour" tellement qu'on peut croire que la chanson s'intitule comme ça.

Pour "Cho ka ka o", plusieurs souvenirs. Un premier, en été 1986. Un de mes oncles alsaciens était venu passer quelques jours en Vendée chez nous avec sa petite amie de l'époque, sa petite amie, qui s'était bien occupée de moi et de ma grande sœur et qui nous avait appris cette chanson !

Bien plus tard, sur Bide et Musique, je l'ai redécouverte. Mais pour autant, j'ai mis longtemps à acheter le disque. J'en ai d'abord acheté une dizaine d'autres d'Annie Cordy "La bonne du curé", "Tata Yoyo", "ça ira mieux demain", si bien qu'en 2012, j'avais tous les "classiques" d'Annie Cordy (Période CBS, années 70 / 80, je connais beaucoup moins sa période des années 50 aux années 70 chez Pathé-Marconi, malgré quelques surprises comme ce "Choucrouten tango" succulent de 1962 !).

31 décembre 2012 : Je suis au réveillon avec mes parents pour plusieurs jours chez des amis à Foix, des amis qui ont un fils de mon âge qui était d'ailleurs en maternelle avec moi. Ils savent que j'adore la musique et que je collectionne les vinyles. Et que me donnent-ils comme cadeau ? Le 45 tours d'Annie Cordy "Cho ka ka o" qu'ils avaient acheté à leur fils à l'époque et qu'avec le recul, je me souviens d'avoir écouté avec lui dans mon enfance !

Ils me le donnent en précisant qu'il y a bien 20 ans sinon plus que le disque n'avait pas été écouté chez eux !

Rentré en Vendée, je recense les paroles, et il devient mon disque de chevet : J'écoute et chante la chanson tous les jours durant toute l'année 2013 ! Je l'ai racheté en 2016 dans une bourse aux disques organisée par ma radio, car la pochette qu'ils m'avaient donnée, était un peu abîmée. Mais je pense qu'entre 2013 et 2016, le 45 tours a été plus de 100 fois plus écouté que chez eux en plus de 20 ans !

Écrit par : Hug | 05/11/2018

pour ce top de septembre 85 il faut reconnaître en effet une certaine pauvreté dans la chanson française, je rejoins Jean Marc et les commentaires suivants dans ce constat, en fait peu de révélations et de renouvellement dans cette décennie des années 80 à part quelques exceptions (Indochine, Goldman, Balavoine, Bruel, Lavoine et quelques autres). C'est moins le cas côté étranger, je retrouve avec plaisir Eros Ramazzoti et son "una storia importante" dont j'avais apprécié la pochette de l'album "cuori agitati" où son visage apparaît avec sa main bandée comme un boxeur. Concernant C Jérôme je confirme pour Hug qu'il était une personne sympathique et bienveillante,durant les années 90 il animait sur Radio Monte Carlo une émission consacrée aux années sixties et ce qui m'a marqué chez lui c'est sa fidélité et son attention dans sa programmation à tous les artistes de cette période y compris ceux oubliés qui n'avaient pas réussi leur come back comme Lucky Blondo ou Monty par exemple, à l'inverse des radios comme Nostalgie et d'autres. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 05/11/2018

deux entrées sympas quand même pour ce top , Noé Willer et C.Jérôme mais c'était bien sur les nouveautés étrangères qui étaient plus nombreuses qui me plaisaient pour ce top comme Moderne Talking , Eros Ramazzoti , Duran Duran , Matt Bianco ( ha ! ce groupe britannique et sa musique mélangeant la pop avec le funk-jazz ) sans oublier le groupe français Century et son super tube lover why qu'on retrouvera en 86 avec son single Jane . contrairement à certains je trouve toujours mon bonheur dans ce top des années 80's . n'oublions pas que les 80's nous ont donné des perles comme mistral gagnant de Renaud , Jane Birkin avec quoi etc… bref moi le fan absolu des années 60's et bien sur 70's , j'aime aussi les 80's . petite anecdote , C.Jérôme , sur qu'il était super sympa , vu à Chaumont avec une de mes copines qui lui avait fait signer un vieux succès de lui le petit chaperon rouge est mort de 67 , il avait bien rit en disant à ma copine et à moi qu'il avait depuis sorti beaucoup d'autres disques , il était vraiment sincère ce gars sans chichi , mort bien trop jeune . j'aime bien ces EP's de lui de 67 à 71 et aussi son titre c'est moi . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 05/11/2018

Automne 1985 et ce gros tube des Rita Mitsouko "Marcia baila" qui est fort bien classé au TOP 50 .Tiens Patrick Sébastien fut classé au TOP 50 avec "Bonhomme après l'amour" il aura donc touché à tous les registres. C'est aussi le retour de C.Jérôme qui fut un grand absent des Hit Parade depuis la fin des années 70 et qui allait faire un carton avec ce slow sur lequel j'ai eu l'occasion de flirter...

Écrit par : Jerry OX | 06/11/2018

En 1985, faut encore attendre quelques années pour voir encore des révélations durables apparaître vraiment (Même si Marc Lavoine et Patrick Bruel sont déjà là et pour longtemps) : Mylène Farmer, Florent Pagny, Vanessa Paradis, Patricia Kaas, la regrettée Maurane, et sa copine Liane Foly.

Mylène Farmer est déjà en passe de devenir une vedette. Son premier single "Maman a tort" a été ce que l'on peut appeler "un joli succès d'estime" avec quand même 100.000 exemplaires vendus en 1984, même s'il ne s'est jamais assez vendu pour pouvoir figurer dans les premiers classements du Top. Par-contre, en 1985, son deuxième single ("On est tous des imbéciles") se vautre complètement et elle voit peu après son premier contrat discographique (chez RCA) être résilié. Elle signe un deuxième contrat cette fois chez Polydor, mais le premier single qu'elle y sort ("Plus grandir") avec son clip glauque à souhait en décembre 1985 se vend aussi assez mal. Mais son 4ème 45 tours et 2ème chez Polydor "Libertine" en juin 1986 l'impose enfin et depuis, tous ses nombreux singles (Même leurs rééditions !) se sont classés au Top 50 / Hit-parade. Au vu de cet incroyable succès, il est intéressant de se rappeler que la notoriété de Mylène a été "progressive". Comme celle de Céline Dion.

Céline Dion qui en 1985, révélée en 1983 avec "D'amour ou d'amitié", est dans un creux avec une chanson très vieillotte "C'est pour vivre", creux qui durera jusqu'en 1988 où elle gagnera l'Eurovision pour la Suisse avec "Ne partez pas sans moi".

En 1985, Patricia Kaas sort son premier 45 tours "Jalouse" avec lequel elle fait déjà beaucoup de promotion télé et obtient aussi quelques passages radio mais sans décoller du tout au niveau des ventes. Il lui faudra attendre l'automne 1987 pour connaître son premier vrai succès avec "Mademoiselle chante le blues".

Toujours en 1985, Vanessa Paradis enregistre son premier 45 tours "La magie des surprises-parties", avec lequel elle participe à l'Eurovision Junior à Turin. Mais le disque ne sort pas car sa famille s'y oppose. Il ne sortira qu'en 1987 chez AB, après l'énorme succès obtenu par "Joe le taxi" son premier tube n°1 durant l'été 87.

En 85, Maurane rame aussi. Arrivée en France depuis 1980, elle sort des disques depuis cette date sur le label de Pierre Barouh Saravah. En 1985, c'est le 45 tours "Moi l'argent toi jeune" qui sort. Elle fait des télés mais le disque ne décolle pas au niveau des ventes. Elle sortira son premier album l'année suivante "Danser", fera un spectacle au Sentier des Halles à Paris en 1986 / 1987 qui aura un certain retentissement, mais il faudra attendre la fin de l'année 1988 pour qu'elle soit vraiment remarquée au moment de la sortie de l'album de la deuxième version de l'opéra-rock "Starmania" écrit par Luc Plamondon et composé par Michel Berger, dans lequel elle reprend le rôle de Marie-Jeanne, la serveuse automate et la chanson "Les uns contre les autres" créés dix ans plus tôt par Fabienne Thibeault. La version de cette chanson par Maurane fera une petite apparition dans le Top 50 à l'automne 1988, et après malgré l'accueil très favorable de sa chanson "Toutes les mamas" en 89, il faudra attendre la fin de l'année 1993, pour voir Maurane consacrée au hit-parade avec le superbe "Sur un prélude de Bach". La suite, on la connaît.

Et pour Liane Foly, en 1985, originaire de Lyon, elle vient de monter à Paris, où elle rencontre l'auteur Philippe Viennet et le compositeur André Manoukian, avec lesquels elle va travailler. Le premier fruit de leur travail est un premier 45 tours "Besoin de toi" qui sort cette année-là, mais sans retentissement. Il faudra attendre 1988 et son premier album chez Virgin("The man I love") pour qu'elle soit vraiment révélée avec l'honnête succès "ça va, ça vient". Elle fera mieux avec l'album suivant ("Rêve orange") et le single "Au fur et à mesure" début 1991. La suite, on la connaît aussi.

En 1985, Florent Pagny, déjà comédien depuis 5 ans, chante la chanson "Boomerang" qui sort en 45 tours, extraite de la Bande Originale du film "Blessure" de Michel Gérard dans lequel il joue. Il faudra attendre le début de l'année 1988 pour qu'il connaisse son premier tube avec "N'importe quoi".

Tous ces gens seront présents dans les classements du Top 50 de la fin des années 80, et sont tous plus ou moins toujours dans l'actualité aujourd'hui.

Pour moi, les années 90 nous ont livrés bien plus de produits jetables et beaucoup moins d'artistes que les années 80 !

Écrit par : Hug | 06/11/2018

je lis des critiques sur les années 90. J'y ai trouvé pourtant de belles pépites avec Alanah Myles, Dave Stewart, Tears for Fears, Seal, Genesis, Scorpions, Double You, Ten Sharp, Queen, Bryan Adams, Toussouf n'Dour, Robert Miles, Texas etc...

Mais c'est vrai qu'à partir de 96/97 ça devient pauvre.

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 07/11/2018

Boixiere : Mes critiques sur la musique des années 90 portent seulement sur la musique française de ces années-là. Moi, par exemple, en 1996, j'ai beaucoup aimé "Lemon tree" de Fool's Garden. Autrement, dans le genre de pop commerciale futile, il y a évidemment eu le phénomène des Spice Girls, qui vont d'ailleurs se reformer pour quelques concerts. A l'époque, un seul de leurs titres m'a plu "Two become one". Le reste ? Du marketing pur et simple.

Écrit par : Hug | 07/11/2018

Fool's garden, ça me rappelle un peu POLICE. Un peu (beaucoup aussi) aussi, la voix de Sting.

je rajoute pour les années 90 de belles découvertes ou de bons tubes comme Tori Amos, Culture Beat, UB 40, Wet Wet Wet, The Cramberries, Mike & The Mechanics (un quart de Genesis) Take That, Everything but the Girl, Luniz,

Oasis, The Verve, Anggun, The Rembrandts, MC Solaar, Aerosmith, Ace of Base, ecoetera.

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 07/11/2018

Boixiere : D'Anggun, j'ai beaucoup aimé le titre "Au nom de la lune" en 1998. Mais que dire de son "évolution" r'n'b des années 2000 avec le titre "Etre une femme" ? Et que dire aussi de sa chanson ratée "Echo (You and I)" représentant la France à l'Eurovision en 2012 ? Sinon de dire qu'elle verse maintenant dans la variété la plus insipide qui soit ?

Écrit par : Hug | 07/11/2018

Je ne réponds que maintenant car le nouveau Google chrome est une m.... sans nom, qui ne retient pas les identifiants, que ce soit sur mon blog ou un autre. Je vais "migrer" (comme ils disent sur Facebook) vers Mozilla, je le sens.
J'ai écouté des centaines fois le disque de Goldman, mais pas "je te donne" que je considère comme une chanson quelconque, dans la veine de "c'est ta chance". En revanche la face B, "confidentiel" est à mon sens la plus belle du grand Jean-Jacques, et pour l'instant je n'ai jamais encore pu l'écouter en gardant les yeux secs...
En ce qui concerne "chocacao", c'est du Cordy classique, que je ne dénigre pas car elle a toujours chanté pour les enfants, et je n'oublie pas que je n'arrêtais pas de fredonner "hello le soleil brille", voilà... 60 ans ! Mais je suis bluffé par la longévité de cette chanson : 25/12/10/12/14/17 et elle sera encore classée en octobre, soit au moins 7 mois !
Sinon je suis d'accord au sujet des années 80, je dirai "moins pires" que les 90.

Sinon Hug on pourrait s'associer pour faire des notes, moi ce serait "des chiffres" et toi "les lettres" !
Amitiés

Écrit par : cica pour Hug | 07/11/2018

On est tous d'accord au sujet de C.Jérôme, et j'ai été ravi qu'il revienne dans un style radicalement différent de ses succès à minettes, retournant à ses sources (le petit chaperon rouge est mort, les lilas, quand la mer se retire, mélancolie). Il continuera avec "comme si" en 86 (Hug peut-il nous prédire à quelle place il arrivera ?) et une superbe reprise de "derniers baisers". En plus, il était - comme Dick Rivers - un excellent animateur de radio. Mort à 54 ans, ça fait froid dans le dos.
Jean évoquait "mistral gagnant", j'adore cette chanson, qui me rappelle "le Luco" des années 60, si bien chanté par Dassin, Nicoletta, Palaprat, c'était vraiment "son" jardin à Gérard.
Amitiés

Écrit par : cica pour Renaud et Jean | 07/11/2018

Michel, je te ferai remarquer que Tears for fears, Texas, Genesis, Scorpions, Queen, étaient déjà la dans les 80's. Mais d'accord avec toi, plus rien à partir de 1998 si ce n'est Isabelle Boulay.
Oui Jerry, c'était vraiment la machine à emballer ce slow de C.Jérôme !
Amitiés

Écrit par : cica pour Boixière et Jerry Ox | 07/11/2018

Cica : Pourquoi pas ?

Mais en même temps, on pourrait aussi ajouter Boixière, parce que lui, il s'y connaît beaucoup mieux que moi en chanson internationale. Me concernant, je sais que je connais beaucoup de choses sur la chanson de variété française des années 60 aux années 2000, mais j'avoue ne pas bien connaître la carrière d'artistes moins médiatiques. C'est vrai, vous pouvez me demander ce que vous voulez sur Véronique Sanson, Alain Souchon, Jane Birkin, Sheila, Julien Clerc, Jean-Jacques Goldman, Dorothée, Chantal Goya, Françoise Hardy, France Gall, Sylvie Vartan, je pourrais vous répondre avec plaisir. Mais par exemple, demandez-moi des choses sur Brigitte Fontaine, Catherine Ribeiro, Juliette, Mama Béa, Magma, Kent, Arno, Allain Leprest et je sécherais beaucoup plus...

Et en chanson internationale, vous pouvez me demander des choses sur ABBA, Bruce Springsteen, Barbra Streisand ou Cyndi Lauper. Bon, je suis d'accord, Cica. Mais je pense que l'aide de Boixière serait un plus.

Écrit par : Hug | 07/11/2018

"Comme si" n'a, malheureusement pas, été classé au Top 50.

Écrit par : Leroy | 07/11/2018

Cica : Concernant Annie Cordy, connais-tu sa merveilleuse chanson de 1977 "Petit pâté" ? C'est la face A du 45 tours comprenant "Boing boing" en face B. C'est la face B qui a le mieux marché. J'adore "Petit pâté". Mon exemplaire du 45 tours comprend le tampon d'une charcuterie de Talmont-Saint-Hilaire (Vendée 85). Oui, incroyable, le disque était aussi vendu dans les charcuteries !

Alors, voilà un extrait des paroles : "A l'école déjà on avait tous un surnom, le fils du pharmacien on l'appelait Coton. On disait, en voyant le fils de l'hôtelier : "Tiens, voilà Dodo.". Quant à moi, on m'avait baptisée Petit Pâté, on m'appelait Mademoiselle Petit Pâté, ça m'est resté, parce que j'étais la fille d'un charcutier. J'ai dû goûter vraiment à toutes les spécialités. Oh ! Quel délice ! Je préfère la saucisse au pain d'épice etc...". Je la connais par coeur. Il m'est déjà arrivé de la chanter en fête de famille.

Écrit par : Hug | 07/11/2018

Tout de même, les chansons d'Annie Cordy, comme celles de Carlos d'ailleurs, sont parfois à double sens. C'est le cas, justement, de "Chocacao."La chanson comprend des allusions grivoises.

Écrit par : Leroy | 07/11/2018

décès de Francis Lai à 86 ans mais tout le monde le sait , moins médiatique le décès de Raymond Vincent à 73 ans ex du groupe pop belge Wallace Collection , co-auteur du fabuleux tube daydream et d'autres titres pas mal du tout . Claude François l'avait reprise . Jean

Écrit par : jean | 08/11/2018

Francis a même été présent dans le Top des 45 tours: avec "Bilitis" en 1977 et avec l'indicatif du "Cinéma de Minuit" en 1975.(Plus de 300 000 exemplaires.)

Écrit par : Leroy | 08/11/2018

@Jean et à tous:
Non, Raymond Vincent ne m'aurait rien dit, mais Wallace Collection, quel tube, j'ai A.DO.RE Faudrait que je me reporte aux SLC de l'époque mais il a du faire dans les trois premiers.

Il a fallu que j'aille sur le WIKI anglais pour voir que c'est lui qui jouait du violoncelle.
Toute ma jeunesse qui une fois de plus fout le camp. Me faire ça.... le jour de mes 66 ans !

Je vous embrasse.

Écrit par : boixiere | 08/11/2018

si je ne m'abuse, Wallace Collection est dans " mes années pop " ou alors " gross " oubli de ma part et paire de claque.

Écrit par : boixiere | 08/11/2018

Bon anniversaire, Boîxiere !

Écrit par : Leroy | 08/11/2018

Joyeux anniversaire Boixière !

Écrit par : Hug | 08/11/2018

merci les amis.

Ma vie est désormais dévouée à mes deux petites filles , Léanne et Eline, respectivement de 3 ans (2015) et 7 mois (2018)

Je me suis fixé un challenge: fêter à toutes les deux leur 20 ans, soit 2035 et 2038. Né en 1952, faîtes le compte, ça fait que 86 ans.

J'ai arrêté de fumer déjà depuis 3 ans et demi; je fais 1 h 15 de marche par jour, et je mange légumes et viande blanche.

ah je sais... mon taux PSA est pas terrible, à tel point que mon urologue veut me faire passer une I.R.M en janvier, problème: je suis claustro, et il est hors de question que je rentre là dedans!

Sur ce, je vous embrasse et vous souhaite une nuit de...Daydream...

Écrit par : boixiere | 08/11/2018

bon anniversaire Michel , profite bien de la vie et de tes petites filles . encore un anniversaire , celui de l'album blanc des Beatles , 50 ans tout rond . ça se fête non ? l'ami Cédric a (re )disparu , vivement qu'il revienne avec ses anecdotes ! amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 09/11/2018

Bon anniversaire Michel. Moi aussi je me suis fixé un challenge du même ordre : faire la connaissance de mes petits-enfants (qu'on me cache, je dois passer à leurs yeux pour un criminel !) avant leur majorité et pour cela rester en vie jusqu'en octobre 2033 pour Margot et mars 2036 pour Raphaël. J'aurai 82 ans pour la première et 85 pour le second.
Quand je pense que tu es à quelques kilomètres d'eux (ils sont à Lamballe) et que j'ignore totalement à qui ils ressemblent ! Je n'ai su leur existence que par le journal municipal de Lamballe, et je n'ai qu'une photo.
Je peux y arriver, malgré hypertension, diabète, cholestérol, parkinson et petit problème cardiaque.
Je me vois me présenter à eux :"bonjour je suis votre grand-père". Et là la réponse :"vous êtes sorti de prison ?" ou un truc de ce genre. Ha la la....
N'empêche oui, ça a fait 5 ans hier que je suis sorti de prison, pas la même, mais un genre de prison dont on parle peu, celle des "aidants"...
Bon on en revient à la musique : Wallace Collection, super, surtout "love", leur second opus.
https://youtu.be/x32HxPD7bK0
Daydream classé second à SLC, et premier chez Fabrice Ferment.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Boixière | 09/11/2018

Je me souviens des tout débuts de la 3ème chaîne, fin 1972. Les programmes finissaient alors vers 23h, et le "générique de fin" était justement ces fameuses "étoiles du cinéma". L'heure de se coucher pour la majorité des gens, mais pas pour le bidasse que j'étais et qui bossait la nuit (à la météo, pas au poste de garde !) Toute une époque, que je ne regrette pas, malgré mes 22 ans !
Amitiés.
(premier commentaire avec Mozilla !)

Écrit par : Cica pour Leroy David | 09/11/2018

Bonsoir Patrick et à tous.

Patrick, je n'aurais pas dû parler de mes petites filles.... par rapport à toi, mille excuses, j'y penserai dorénavant.

Quand je regarde les hits UK et US de ces dernières années, entre le RAP, le hip hop, l'électro (toujours le même son dans l'ensemble) on rgrette nos bons vieux hits des années 60 et 70.

Toutefois, et c'est mon avis, on trouve quelques pépites, je l'ai passée dans APRES LA COURSE hier.

Kaya Stewart ( fille de David A Stewart)

https://www.youtube.com/watch?v=_hT34akSqJw

je vous embrasse et une pensée pour tous nos morts de 14/18 militaires et civils.

Écrit par : boixiere | 10/11/2018

Michel, ne t'excuse pas, ça me fait plaisir au contraire que tu sortes un peu le nez du guidon...
Ce que je n'admets pas, tu vois, c'est de prendre ces enfants "en otage". On m'a toujours dit "de ne pas mêler les enfants aux histoires de grandes personnes". Ce que j'ai moi-même mis en pratique voilà presque un quart de siècle: mon ex-couple était mort depuis longtemps, et une belle histoire d'amour m'était tombée dessus. Mais je me suis sacrifié pour éviter à ma fille de payer les pots cassés, et d'aller dans un endroit qu'elle n'aimait pas et où on ne l'aimait pas, et bien sûr sans pouvoir voir son père. J'ai attendu qu'elle ait l'âge de comprendre, et à ses 17 ans je lui ai tout avoué, et deux mois après c'est elle-même qui m'"autorisait" à quitter sa mère. Bien sûr trop tard pour moi.
Donc je pose la question : qu'on fait mes petits-enfants pour qu'on les cache à leur grand-père ? Et même à l'inverse, qu'ai-je fait de si honteux moi-même ? La juge m'a accordé "les torts réciproques" malgré les wagons de saloperies fournies par "la partie adverse"...!

Cela dit, moi je ne me pose pas en victime. Voilà pile 5 ans et 1 jour, le 10 novembre 2013, ma fille m'a mis devant un choix : soit rester avec sa mère se doutant que je n'aurais pas survécu longtemps, soit vivre ma vie en sachant bien (elle a insisté sur ce point) qu'alors je faisais une croix sur elle et mes futurs petits-enfants. J'étais donc averti.

Depuis ce jour-là, je vis une belle histoire d'amour avec une femme merveilleuse, même si on doit faire attention à tout (mon ex - elle m'avait prévenue aussi - m'a laissé financièrement "en slip") cela étant secondaire et temporaire.
On me proposerait ce "marché" aujourd'hui je signerais.
Mais eux ? Ils signent quoi ? A trois ans tu sais ce que c'est qu'un grand-père, je ne te l'apprends pas Michel. Je ne comprends pas l'attitude de ma fille avec ses enfants, surtout avec le boulot qu'elle occupe.. Si tu savais !!!

J'espère que le site "Hautetfort" va durer quelques années, que mes petits-enfants puissent lire mon blog, savoir quelle vie leur papy a mené avant d'oser penser à lui, enfin.
Allez on ferme la "parenthèse" et on revient aux chansons !
Je t'embrasse Michel.

Écrit par : Cica pour Boixière | 11/11/2018

Écrire un commentaire