Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2018

TOPS OCTOBRE 1985

    TOP 25 FRANCAIS    
         
1 5 LE GEANT DE PAPIER Jean-Jacques Lafon 6
2 1 JE MARCHE SEUL Jean-Jacques Goldman 7
3 1 PLUS PRES DES ETOILES Gold 9
4 4 UN PIED DEVANT L'AUTRE Mader 14
5 19 ET TU DANSES AVEC LUI C.Jérôme 16
6 3 MARCIA BAILA Rita Mitsouko  
7 7 MUSIQUES NOIRES Thierry Pastor  
8 11 COEUR EN STEREO Jeanne Mas  
9 e LEMON INCEST Charlotte & Serge Gainsbourg  
10 8 TOMBE POUR LA FRANCE Etienne Daho  
11 11 COMMENT CA VA POUR VOUS ? Patrick Bruel  
12 20 TOI FEMME PUBLIQUE Noé Willer  
13 6 ELLE A LES YEUX REVOLVER Marc Lavoine  
14 e JE T'AIME A L'ITALIENNE Frédéric François  
15 e NE RACCROCHE PAS Christophe  
16 9 LE CHANTEUR ABANDONNE Johnny Hallyday  
17 e NOUS DEUX Jessie Garon  
18 re LA CHANSON DE ZORRO Disney Channel  
19 e EMBRASSE-MOI IDIOT Bill Baxter  
20 17 CHOCACAO Annie Cordy  
21 10 ETHIOPIE Chanteurs sans frontières  
22 14 MARIONNETTISTE Pierre Bachelet  
23 e JE TE DONNE / CONFIDENTIEL Jean-Jacques Goldman  
24 16 CANARY BAY Indochine  
25 18 LE BAL MASQUE Compagnie Créole  
         
    TOP 15 ETRANGER    
         
1 7 LOVER WHY Century 1
2 5 UNA STORIA IMPORTANTE Eros Ramazzoti 2
3 1 TARZAN BOY Baltimora 3
4 e INTO THE GROOVE Madonna 4
5 e WE DON'T NEED ANOTHER HERO Tina Turner 5
6 e CHACHACHA Finzy Kontini 8
7 15 MORE THAN I CAN BEAR Matt Bianco 10
8 8 DON QUICHOTTE Magazine 60 11
9 10 YOU CAN WIN IF YOU WANT Modern Talking 12
10 e THE GIRL OF LUCIFER Monte Cristo 13
11 e CHERISH Kool & the gang 15
12 13 A VIEW TO A KILL Duran Duran 17
13 3 PARADISE MI AMOR Lune de Miel 18
14 6 COMANCHERO Moon Ray 19
15 e UNDER THE ICE Topo & Roby 20

LA DIVINE SURPRISE !
En élaborant ce top, je m'en apercevais, et me disais...et si ??? Et bien oui, ne devançant Goldman que de quelques poussières le géant de papier est la chanson française la plus vendue en octobre 1985 ! Et cela est corroboré par Fabrice Ferment qui lui a des chiffres certainement plus proches de la réalité que mes moyennes.
Chanson française en français dois-je préciser car les français qui ont le plus cartonné ce mois-là sont ceux du groupe Century !
Plus de renouvellement côté étranger (6/15) que côté français (6/25).
Pour les français, C Jérôme prend son temps, comme Noé Willer ; la chanson à voix est de retour avec Lemon Incest (on sentait que Gainsbarre avait nettement pris le dessus), Jeanne Mas piétine, revoilà Christophe et Frédéric François, apparition de Jesse Garon, arrivée de Bill Baxter, qui devrait aller loin, mais pas tout de suite, et entrée d'un nouveau single du grand Jean-Jacques. D'un côté la lénifiante je te donne, et de l'autre la perle confidentiel. Quelle est la part respective de ces deux chansons dans la vente du disque ? C'est pour cette raison qu'un top des ventes avant 1970 ne signifierait pas grand-chose. Pour septembre 1966 par exemple, si Noir c'est noir est incontestablement en tête, ce classement des ventes zapperait la face B Génération perdue ! Idem pour Polnareff et love me please love me / l'amour avec toi ...

Côté étranger de belles entrées avec Madonna, Tina Turner, Finzy Kontini... Modern Talking ne renouvelle pas l'exploit de you're my heart you're my soul, du coup on ne les reverra plus au premier plan..

Tiens j'ai un peu de temps, je vais passer en revue quelques "one hit wonders" de cette année 1985:
Fox the fox, Ivan, Al Corley, Bibie, Kimera, Limahl, Kazino, Modern Talking, Opus, Moon Ray, Scotch, Baltimora, Lune de Miel, Stargo, Century, Jean-Jacques Lafon, Finzy Kontini, Monte Cristo, Matt Bianco, Noé Willer, Den Harrow, Bill Baxter...
A dimanche prochain

Je vous embrasse.

Commentaires

Tout bon des deux côtés;notamment à l'étranger: j'adorais Matt Bianco ( reprise de qui déjà ?), Tina Rurner, Kool and the gang...Coté French,à part Frederic François, la compagnie créole et Annie Cordy, je prends tout ..

Écrit par : jm pelat | 11/11/2018

Patrick: plusieurs certes dans cette liste mais ce n'est pas le cas d'Al Corley (2succes),de Matt Bianco, ni surtout de Modern Talking qui aura un beau succès en 1986 avec "Brother Louis".
En toute amitié,

Écrit par : Leroy | 11/11/2018

Bibie aura 2 succès également.

Écrit par : Leroy | 11/11/2018

Oui, Bibie a une carrière à éclipse : Son premier 45 tours "Tout doucement" est un énorme tube, mais son deuxième : "Chanteuse de chansons d'amour", fin 1985 passe inaperçu. Elle revient en force cependant durant l'été 1986 avec un second tube "J'veux pas l'savoir" mais pas aussi fort que "Tout doucement". Fin 1986, son 4ème 45 tours comprend sans doute sa plus belle chanson (à mon sens) : "Les femmes reviennent et les hommes s'en vont". Mais malheureusement, ce sera son chant du cygne. Après d'autres disques chez Tréma (Notamment "En souvenir de moi" en 1988), Bibie arrêtera sa carrière au début des années 90, en 1993 exactement, après les échecs répétés de ses albums "Tendresse-moi" (1988), "Bibie" (1990), et "Femmes d'ici ou d'ailleurs" (1992).

Elle tentera un retour en 2003 avec l'album "Sereine", année où son tube "Tout doucement" connaît une seconde jeunesse en étant repris par Gad Elmaleh dans son film "Chouchou", et en participant l'année suivante à la seconde édition de l'émission "Retour gagnant" en février 2004, édition malheureusement gagnée par Jean-Luc Lahaye ! Croyez-moi, je m'en souviens encore, et surtout de ma cruelle déception ! Mais bon, lors de la première édition de cette émission, en mai 2003, j'avais été ravi de la victoire de Julie Pietri. Mais Julie Pietri n'a pas forcément réussi son retour, malgré deux albums, dont un assez surprenant ("Autour de minuit" où elle reprend des classiques de la variété française en versions jazz) mais réussi.



Bibie, quant à elle, a ensuite fait partie de la tournée "RFM Party 80 Love & Party".

Cica : Que veux-tu dire par "retour de la chanson à voix avec Lemon Incest" ? Hormis le propos de cette chanson qui a choqué, alors que les paroles sont "L'amour que nous ne ferons jamais ensemble est le plus beau, le plus troublant, le plus pur le plus enivrant". Mais bon, en même temps, je pense que Gainsbourg savait qu'il choquerait, j'ai vu récemment le clip où Serge et Charlotte sont allongés sur un lit, mais qu'il a prétendu le contraire. Quant à Charlotte, elle dit qu'elle chantait faux, et je trouve qu'elle a raison. Mais elle chante mieux aujourd'hui.


Je pense que la version de "La chanson de Zorro" qui rentre au Top en octobre 1985 est celle de Douchka. Vérifie bien, celle du Disney Channel est rentrée au classement quelques semaines plus tôt (Mois), et vient de le quitter. Cette version est en fait chantée par Jean Stout. Celle de Douchka est beaucoup plus synthétique. Pour moi, c'est d'ailleurs un massacre !

Frédéric François arrive avec une chanson que j'aime bien "Je t'aime à l'italienne", qui fait partie de ses classiques, alors qu'elle s'est beaucoup moins vendue que certaines autres comme "Mon coeur te dit je t'aime" et même, parmi celles de ses débuts, que "Laisse-moi vivre ma vie".

La chanson de Christophe "Ne raccroche pas" n'a rien à voir avec celle de Sheila du même titre sortie en 1963 (Même 45 tours que "L'école est finie"), adaptation par Ralph Bernet de "Don't hang up" de The Orlons. La chanson de Christophe parle de Stéphanie De Monaco. Apparemment, la princesse déprimait à l'époque. Du moins, d'après ce que dit Christophe "Allô, Stéphanie, ne raccroche pas, c'est samedi, je passais par-là, près du palais, je t'offre un verre". Du reste, Stéphanie ne va pas raccrocher au contraire. Quelques mois plus tard (Février 1986, pour ses 21 ans), elle sortira "Ouragan" qui va tout dévaster entre avril et octobre 1986...

Jesse Garon, j'aime bien aussi, un très bon musicien. Il avait sorti "C'est lundi" en 1984, titre que je n'ai pas vu passer dans les classements, d'ailleurs, qui mise à part la phrase si peu poétique "Envie de pipi" (Eh oui, il a osé !), est un bon morceau qui nous parle de la vie d'un jeune chômeur sur un air swing et sur un texte formé de couplets écrit sous forme de 5 vers de trois syllabes (trisyllabes) suivis d'un vers de 5 syllabes (Pentasyllabes).

"Embrasse-moi idiot" j'aime bien aussi, c'est une chanson rigolote, elle passe encore régulièrement à la radio et je suis à chaque fois content de l'entendre.

Au niveau des hits internationaux, Madonna arrive avec ce qui est en fait son premier très gros tube en France "Into the groove", chanson du film "Recherche Susan désespérément". Je préfère de loin "La isla bonita", et encore plus la très belle "Frozen". Pour Tina Turner, "We don't need another hero" est la chanson du film "Mad Max au-delà du dôme du tonnerre" dans lequel elle jouait le rôle d'Entité. La chanson est pour moi une grande réussite, mais pour les fans de Mad Max, ce film est souvent considéré comme le moins bon de la série.

Écrit par : Hug | 12/11/2018

Moi je ne prends pas tout ! Déjà "Lemon incest" chanson aussi nulle qu'immorale, sans parler de la "voix" de la jeune Charlotte. Gainsbourg disait "la chanson est un art mineur". J'ajouterai que CETTE chanson est un art minable !! En plus ce compositeur (doué !) se permet de massacrer Chopin !
Amitiés
PS : inondations à Mende ?

Écrit par : Cica pour jm Pelat | 12/11/2018

Cica : Ah ! D'accord ! Par ce commentaire à Jm Pelat, je vois ce que tu penses de "Lemon incest". Pour le côté immoral de la chanson, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi parce que Charlotte chante, à défaut d'autres termes "L'amour que nous ne ferons jamais ensemble". Mais bon, avec un tel clip, Serge Gainsbourg savait très bien qu'il allait provoquer.

Par-contre, sur la qualité discutable de la chanson en elle-même, je suis d'accord avec toi. La chanson est très répétitive, en plus d'être un emprunt à Chopin. La vérité, c'est que Charlotte jouait du piano et surtout jouait ce morceau que Serge appréciait beaucoup. Mais bon, ayant fait du piano de l'âge de 6 ans à 22 ans, je me souviens que j'avais un livre de piano ("Ma méthode de piano") où le morceau s'y trouvait et dans lequel il était noté ("Violemment revisité par Serge Gainsbourg"). Il est vrai que quand il utilise un morceau classique pour le remixer comme ça, c'est moyen.

Et pour la voix de Charlotte, elle-même reconnaît qu'à l'époque elle chantait très faux !

Elle fera quelques progrès pour son premier album solo en 1986 ("Charlotte for ever") avec le titre "Elastique" qui ne se classera pas au Top 50, aujourd'hui, elle n'a toujours pas une voix puissante, mais chante juste.


"Lemon incest" fait partie de l'album de Serge Gainsbourg "Love on the beat", considéré avec le recul comme l'un des moins bons de sa discographie. Pourtant, l'année précédente, Serge donnait le meilleur de lui-même pour Jane Birkin avec l'album "Baby alone in Babylone", album dont j'ai déjà souvent parlé ici. Moi aussi, je trouve que sur la fin de sa "carrière" et de sa vie, Serge Gainsbourg aura été bien meilleur pour ses interprètes que pour lui-même. Pour lui-même, ce sont ses chansons du "Poinçonneur des lilas" (1958) à "Je suis venu te dire que je m'en vais" (1973) qui sont encore remarquables aujourd'hui.


Ensuite, avec le reggae, puis le funk, ses chansons sont très (trop ?) ancrées par les époques musicales dans lesquelles elles sont sorties. Contrairement à beaucoup, par-contre, même si elle est rigolote, moi j'aime beaucoup "L'ami Caouette" (1975), car le texte sous des dehors comiques est en fait très astucieux. Il fallait les trouver ces jeux de mots. Mais voilà, pour Serge Gainsbourg, retenir ce qu'il a fait pour lui-même et pour d'autres interprètes entre 1958 et 1973, mais seulement ce qu'il a fait pour d'autres interprètes entre 1973 et 1991. Et même, encore, l'album "Made in China" qu'il a écrit et composé pour sa compagne Bambou en 1989 est loin d'être réussi !

Me concernant, en 1990, à l'âge de 8 ans, j'ai adoré "White and black blues" qu'il a écrit pour Joëlle Ursull (Eurovision France 1990), mais les fans de Serge n'ont pas aimé.

Écrit par : Hug | 12/11/2018

de bonnes entrées dans ce top d'Octobre pour moi , Bill Baxter , Christophe même si ce n'est pas une de mes préférées de lui , Jean-Jacques Goldman . immoral où pas , j'avais bien aimé et acheté lemon incest de Charlotte et Serge Gainbourg , bien sur que c'était de la provoc . Serge Gainsbourg avait tellement fait de belles choses …. donc pour moi respect pour l'auteur et le compositeur ! j' aime les chansons de lui en particulier pour France Gall et Dominique Walter . pour les étrangers j'avais acheté aussi Tina Turner , Madonna et Kool et the Gang , super cherish ! pour Madonna je suis bien d'accord que son titre la isla bonita était bien meilleure . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 12/11/2018

Rien n'est plus triste qu'un génie en déchéance et qui joue la provoc pour encore faire parler de lui. En plus se servir de sa propre fille !
Respect, total respect pour le chanteur-auteur-compositeur qu'il a été dans les années 50 60 et début 70. Jalonnées de merveilles comme le poinçonneur des lilas (qui m'avait interpellé à l'époque), l'eau à la bouche, la chanson de prévert, chez les yéyé, vilaine fille mauvais garçon (pour Pétula), la javanaise, l'appareil à sous (pour BB), Marilu, qui est in qui est out, baby pop (pour France Gall), les papillons noirs (pour Michèle Arnaud), comic strip, requiem pour un con, initials BB (qui me rappelle mai 68), Melody Nelson, Marilou sous la neige, balade de Johnny Jane.
Mais pour moi après 76, c'est fini. Y compris l'ami caouette, des paroles faciles à composer (prendre une syllabe et trouver des mots commençant avec cette syllabe, il suffit d'un bon dico)
C'est ça que je reprochais à Gainsbourg : n'avoir pas su s'arrêter à temps.

Écrit par : Cica pour Jean et Hug | 13/11/2018

Au Portugal, le groupe Century était connu seulement en 1987 (va-t-on savoir pourquoi). Au début, la chanson me plaisait, mais, à la fin, elle a fini par me saouler, car elle passait sans cesse dans toutes les radios... Puis, il a disparu (au fait qu'est-il devenu?).

Pour les listes que tu publies, on voit que la plupart des chanteurs, surtout étrangers, ont eu une carrière éphémère...

Écrit par : Carla | 13/11/2018

Cica : En fait, ce qui est un peu agaçant avec Gainsbourg dans le fond, c'est d'avoir voulu s'accorder à toutes les modes musicales.

J'ai souvent parlé ici de l'album de Jane Birkin "Baby alone in Babylone" sorti en 1983, et considéré comme le plus bel album de Jane, que j'aime beaucoup écouter. Et comme il est très bien dit sur le site ClashDoherty, c'est d'autant plus surprenant car cet album est concocté par Serge Gainsbourg un an avant la sortie de son "minable" (En gros, c'était ça qui était dit) "Love on the beat".

Mais moi, franchement, quand j'écoute l'album "Baby alone in Babylone", j'y retrouve quand même musicalement quelques petits reproches à faire à Serge Gainsbourg... ou pas d'ailleurs.

Car déjà, si on peut lui reprocher son emprunt d'oeuvres classiques, en revanche là, pour "Baby alone in Babylone", la chanson qui donne son titre à l'album (et qui d'ailleurs le clôt), c'est majestueux (D'après le 3ème mouvement de la 3ème symphonie de Johannes Brahms). D'ailleurs, Jane Birkin dira elle-même, que Serge Gainsbourg était très humble en musique, et que lorsqu'il estimait qu'il n'avait pas assez de bonnes mélodies en réserve pour elle ou d'autres de ses interprètes, il empruntait des mélodies classiques qu'il admirait afin de leur faire les plus beaux cadeaux.

Presque tout cet album de Jane est sublime : "Baby Lou" (Chanson empruntée à Alain Chamfort qui l'a créée en 1977, puis reprise par Lio en 1982), "Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve", le plus grand classique de l'album et mérité, "Norma Jean Baker", "Overseas Telegram" (Bien que très répétitive, chanson écrite et composée en 1969 mais seulement enregistrée par Catherine Deneuve en 1981 puis reprise par Serge la même année sur son album "Mauvaises nouvelles des étoiles" avant d'être donc reprise par Jane sur une autre mélodie 2 ans plus tard), "Con, c'est con ces conséquences", "En rire de peur d'être obligée d'en pleurer" (Toutes deux magnifiques chansons sur leur rupture), "Rupture au miroir", très belle chanson aussi provocatrice elle aussi, car elle parle de l'amour entre Jane et une petite fille, mais contrairement à "Lemon incest" c'est traité de façon délicate et poétique, "Les dessous chics" et "Baby alone in Babylone", les deux autres classiques de l'album.

Par-contre, les deux autres chansons qui "restent" de l'album, j'ai beaucoup plus de mal à les supporter : "Partie perdue", malgré le texte beau, à nouveau sur la rupture entre Jane et lui, le côté "boum-boum" faux disco de la mélodie a sans doute très mal vieilli, en tout cas m'empêche d'apprécier vraiment la chanson. "Haine pour aime", beaucoup de gens l'aiment bien cette chanson, mais pas moi, car même si le texte est astucieux "Amour hélas ne prend qu'un M, faute de frappe c'est N pour M" qu'il utilisera plus tard pour "Tandem" de Vanessa Paradis, la mélodie est très répétitive, et surtout très funk, avec le même fatras de synthétiseurs que pour "Partie perdue", très à la mode en 1983 mais qui prêtent à sourire aujourd'hui, et la mélodie est si aiguë que la voix de Jane s'y perd, donnant un chant à la limite de la justesse, comme pour Charlotte deux ans plus tard.

Enfin, c'est un très bel album quand même, mais je retrouve dans ces deux chansons, tout ce qu'on peut reprocher au Gainsbourg (Gainsbarre ?) de l'époque : Une volonté exacerbée de coller à la mode du moment quitte à se moquer de l'intemporalité des chansons. Cette attitude dans le fond un peu cynique sera une des clés pour tenter de comprendre son attitude fin 1986 face à Guy Béart dans "Apostrophes" de Bernard Pivot.

L'émission où il dit que "la chanson est un art mineur". Sur ce plateau, se trouvaient autrement comme invités Pierre Perret, Louis Chedid, Maxime Le Forestier, Anne Sylvestre et donc Guy Béart. A cette époque, Maxime Le Forestier était dans une sorte de creux de vague, et était un peu assimilé "baba-cool des années 70". Il reviendra cependant au premier plan un an et demi plus tard avec une musique plus "world" grâce à "Né quelque part". Louis Chedid était aussi à la mode ("Anne, ma soeur Anne" n'est pas loin) mais ne vend pas autant de disques que Serge Gainsbourg. Quant aux trois autres, ce sont tous des artisans de la chanson française de qualité, mais très classiques au niveau des arrangements.

Par rapport à tous ceux-là, sur le plateau, Serge Gainsbourg était celui qui était le plus "dans le coup". Aussi quand il balance à Guy Béart que "La chanson est un art mineur", faut-il y comprendre, d'après moi, que Serge Gainsbourg beaucoup plus habitué à l'époque aux meilleures places de ventes de 45 tours et d'albums que la majorité des artistes du plateau, veut dire que hormis la chanson française de qualité que défendaient ces artistes, pas la peine d'avoir beaucoup de génie pour réussir une chanson d'un point de vue artistique peut-être mais surtout commercial. Ne pas oublier que, comme Cica le démontrera plus tard, les chansons les plus vendues de cette année-là en France (1986) donc sont "Ouragan" de Stéphanie De Monaco et "Les démons de minuit" d'Images. Et cela, Serge Gainsbourg très concerné (en tout cas plus que les autres artistes du plateau) à l'époque par le classement des meilleures ventes de singles de l'époque (Le Top 50 donc) était sans doute loin de l'ignorer !

Écrit par : Hug | 13/11/2018

J'ai l'impression que mon précédent message n'est pas paru.

Écrit par : Hug | 13/11/2018

dans les entrées, beau souvenir de Jessie Garon avec "nous deux", j'avais acheté à l'époque son album en format K7, pratiquement toutes les chansons étaient bonnes comme "c'est lundi", Jessie Garon avait une belle voix avec un style très personnel, y compris avec son look, cheveux gominés, très rock and roll, il me rappelait un peu le début des années 60, dommage que le succès s'est limité pour lui à ce premier album. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 13/11/2018

Alors, octobre 1985 l'arrivée du controversé "Lemon Incest" de Charlotte & Serge Gainsbourg va faire couler beaucoup d'encre et le 45 tours va cartonner et pourtant c'est , comme tu le dis, Gainsbarre qui prend le dessus donc c'est moins bon quoi que fort bien produit. Jessie Garon et le réussi "Nous deux" et Christophe avec "Ne raccroche pas" sans oublier "Into the groove" de Madonna et un bon Kool & the gang , le niveau remonte !

Écrit par : Jerry OX | 13/11/2018

Renaud : D'accord pour Jesse Garon. Mais en même temps, on peut constater que les années 80 ont vu un retour du rock'n'roll / rockabilly des années 60. Aux Etats-Unis d'abord avec le groupe The Stray Cats et ensuite de The Fat Boys puis en France, dans une version aseptisée avec Les Forbans (Le groupe préféré de Cica ! Lol !), l'adolescent Billy, et Jesse Garon. Mais par rapport aux susnommés Jesse Garon était à la fois rock et blues.

Jessé Garon et Les Forbans se sont retrouvés à l'occasion d'un album commun : "D'un commun accord" sorti en 2006. Jessé Garon est devenu prêtre, moine, en tout cas spécialiste du poète, savant et théologien anglais Alcuin !

En 1985, sur son second album "Hommage", il adaptera "That's all right, mama" d'Arthur Grudup, pour en faire un sympathique "Tout va très bien maman", qui passait à la radio à l'époque (Mon père l'avait enregistré sur une cassette et j'ai mis des années à retrouver le titre et l'interprète), mais qui a échappé au Top 50 et fut un peu son "chant du cygne", malgré d'autres albums jusqu'en 1988.

La mode rétro rockabilly se poursuivra jusqu'en 1990 avec le grand succès des Vagabonds, groupe sympathique qui triomphera avec son medley "Le temps des yéyés" suivi du succès "Le temps des copains", mais qui seront les derniers artistes de ce genre musical à être véritablement connus en France.

Écrit par : Hug | 13/11/2018

Bonjour,plus de réseau pendant quelques semaines

Écrit par : cédric | 14/11/2018

Cédric , heureux d'avoir de tes nouvelles même si cela est gênant de nos jours de ne pas avoir internet . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 16/11/2018

courage en effet pour Cédric, je viens moi même d'être prévenu par SFR que des travaux pour dit-il "améliorer le haut débit" dans mon quartier durant trois semaines vont perturber notre réseau. amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 16/11/2018

Salut Patrick
non, pas d'inondations à Mende et beau temps sur Avignon ! en Octobre 85, je déprime à Paris car ma mutation pour le Sud n'avance pas ! même ma pile de 45t reste dans ses cartons, c'est pas peu dire; je crois que c'est la dernière apparition de Christophe dans un hit, ni "chiqué, chiqué" en 88 ni "le tourene-coeur " en 96 issu de l'album "bevilacqua", ni "la man " en 2001 ne rentreront;, saus dans les charts albums....

Écrit par : jean marc pelat | 18/11/2018

Pour les avoir vécues, je peux te dire que ce qu'on appellera "le rock à Billy" n'existera quasiment pas dans les années 60, du moins en France. Cette musique qui a notamment été interprétée par Eddy Cochran, Bill Haley, Buddy Holly, Elvis évidemment, Gene Vincent etc, date surtout des années 50. La chanson la plus connue de ce genre musical (rock around the clock) date de ...1954 !
A l'époque, les radios françaises passaient Edith Piaf, Yves Montand, Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Dalida, Charles Trenet, Jacqueline François, Marcel Amont, Annie Cordy, Sacha Distel, les Compagnons etc...
En 1961 on est passés directement de Maurice Chevalier aux Chaussettes Noires, la chanson "le twist du canotier" illustre bien cette transition.
Bref, le fameux "rock à billy" ne s'est fait connaître du grand public qu'après coup, qu'à partir du moment où les rockers - comme feu Johnny - ont été assez connus pour le faire partager. Je situerai ça vers 1964. Mais "live", peu de monde en vérité !
C'est bien d'avoir 68 balais, car on peut balayer pas mal de "légendes" .

Écrit par : Cica pour Hug | 18/11/2018

Courage ! Il ne faut pas te l' SFR par ton fournisseur d'accès !
amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 18/11/2018

Cica : Merci pour cette précision.

Écrit par : Hug | 18/11/2018

Écrire un commentaire