Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2018

TOPS MENSUELS DECEMBRE 1985

1 2 JE TE DONNE / CONFIDENTIEL Jean-Jacques Goldman 1
2 3 ET TU DANSES AVEC LUI C.Jérôme 2
3 1 LEMON INCEST Charlotte & Serge Gainsbourg 3
4 19 EN L'AN 2001 Pierre Bachelet 6
5 11 CHANTEUR DE JAZZ Michel Sardou 11
6 18 PAPA CHANTEUR Jean-Luc Lahaye 12
7 6 TOI FEMME PUBLIQUE Noé Willer 15
8 13 EMBRASSE-MOI IDIOT Bill Baxter 16
9 1 LE GEANT DE PAPIER Jean-Jacques Lafon 18
10 17 L'AZIZA Daniel Balavoine 19
11 8 NE RACCROCHE PAS Christophe 23
12 16 LA CHANSON DE ZORRO Douchka 25
13 5 JE MARCHE SEUL Jean-Jacques Goldman 26
14 7 JE T'AIME A L'ITALIENNE Frédéric François 30
15 22 LES MONDES ENGLOUTIS Mini Star  
16 e QUELQUE CHOSE DE TENNESSEE Johnny Hallyday  
17 e LE JOUR S'EST LEVE Téléphone  
18 e L'ALPHABET EN CHANTANT Chantal Goya  
19 e BIBIFOC Marie Dauphin  
20 e TROIS NUITS PAR SEMAINE / 3EME SEXE Indochine  
21 e ALLO ALLO MR L'ORDINATEUR Dorothée  
22 10 MUSIQUES NOIRES Thierry Pastor  
23 9 UN PIED DEVANT L'AUTRE Mader  
24 15 COMMENT CA VA POUR VOUS ? Patrick Bruel  
25 12 PLUS PRES DES ETOILES Gold  
         
    TOP 15 ETRANGER    
         
1 2 INTO THE GROOVE Madonna 4
1 9 PART TIME LOVER Stevie Wonder 4
3 1 LOVER WHY Century 7
4 4 CHACHACHA Finzy Kontini 9
5 e TAKE ON ME Aha 10
6 6 THERE MUST BE AN ANGEL Eurythmics 13
7 5 WE DON'T NEED ANOTHER HERO Tina Turner 14
8 3 UNA STORIA IMPORTANTE Eros Ramazzoti 17
9 e MARIA MAGDALENA Sandra 20
10 e CHERI CHERI LADY Modern Talking 21
11 e FUTURE BRAIN Den Harrow 22
12 7 THE GIRL OF LUCIFER Monte Cristo 24
13 e I'M A LOVER Andrea 27
14 e HOT SHOT Jimmy Cliff 28
15 8 CHERISH Kool & the gang 29

Avant toute chose, que je vous confirme ma méthode de travail : Pour chaque semaine entière, j'attribue 50 points à la chanson classée 1ère, 49 à la deuxième etc. Pour les semaines partielles, je fais en proportion.
Je me suis rendu à l'évidence pour le classement "étranger", Madonna et Stevie Wonder avaient le même nombre de points (190). Et même en allant chercher la décimale ! Ils sont donc premiers ex-aequo.

Ceci étant posé, si certes j'arrive cette fois à trouver mes 25 français, c'est grâce aux chansons enfantines !
En effet si j'enlève Douchka, Mini Star, Chantal Goya, Marie Dauphin et Dorothée, reste 20, et encore, en l'an 2001 pourrait être dans cette liste. La chanson française est toujours très pauvre en cette fin d'année 85...
Heureusement, du "sang neuf" arrive ! Le nouveau Johnny et son quelque chose de Tennessee, contrairement à ce qu'ont dit les "spécialistes" ne fera pas un carton monumental. Disons une sixième voire une cinquième place, au mieux. Le nouveau Téléphone, lui, devrait faire un podium, tout comme le nouvel Indochine dont le single contient deux tubes. Qu'auraient donné les 2 chansons séparément ? En tout cas ils seront classés 8 mois avec ce disque ! Chantal Goya a vu sa carrière exploser en vol le 13 décembre, et cette 18ème place sera son bâton de maréchal ! Sera-ce profitable à Dorothée ? RDV dimanche prochain.
Sinon en tête Goldman, qui barre la route à C.Jérôme. Bachelet, Lahaye, Sardou vont encore monter. Balavoine avait atteint son sommet mais son décès va le propulser en tête. Et finalement Douchka accroche une belle 12ème place.

Côté étranger, Madonna touche son premier numéro un, tandis que dress you yup est "frissonnant". On note 5 entrées, dont la belle Sandra qui ne nous quittera plus.

A dimanche prochain pour 1986;

Je vous embrasse.

Commentaires

A propos de Chantal Goya, j'aimerais ajouter que "L'alphabet en chantant" est en réalité la face B du 45 tours de "Felix le chat", à une époque où il était de plus en plus difficile de connaître le succès grâce à une face B. Et cette chanson "L'alphabet en chantant" est une énigme, Chantal Goya aime toujours à dire qu'elle en est l'auteure-compositrice, et qu'elle l'a écrite et composée pour une amie institutrice, même que son mari Jean-Jacques Debout lui aurait dit "Si en plus, tu fais tout comme une grande, maintenant". Le site Sacem-Les Oeuvres, confirme qu'elle en est la seule auteure-compositrice, mais ceci dit sur le disque lui-même le seul auteur-compositeur en est Jean-Jacques Debout.

Pour "Bibifoc", j'adorais ce générique quand j'avais 3 / 4 ans. Marie Dauphin était la co-animatrice de Dorothée dans "Récré A2". Elle était lancée par Jacqueline Joubert, qui avait aussi lancé Dorothée comme animatrice en 1973 dans l'émission "Les mercredis de la jeunesse" sur l'ORTF. En réalité, elles paraissaient amies dans les médias à l'époque, mais en coulisses, ce n'était apparemment pas vraiment le cas. D'ailleurs, Marie Dauphin ne suivra pas Dorothée en 1987 lorsque cette dernière migrera sur TF1 pour y présenter le "Club Dorothée" et restera à animer (Avec Cabu et Charlotte Kady) "Récré A2" sur Antenne 2 mais l'émission ne pourra pas lutter contre le "Club Dorothée", et s'arrêtera dans une relative indifférence fin juin 1988.

Marie Dauphin a repris sa carrière de chanteuse il y a quelques années. A plus de 50 ans, elle est toujours aussi mignonne. "Bibifoc" sera son unique tube de chanteuse, même si ce n'est pas le meilleur générique qu'elle ait chanté. Elle tentera de lancer un répertoire hors génériques de dessins animés en 1987 avec le titre "Y'a des papous". Mais cette chanson sera taxée de raciste alors que cela raconte au contraire l'histoire d'une petite fille qui se promène dans sa ville, y voit des papous et constate que les mamies en ont peur, tout comme son père, alors qu'elle est amoureuse d'un d'eux. C'est au contraire une très bonne chanson sur le racisme vu par une jeune fille par rapport à la vision du monde de ses aînés, et par ce biais-là, cela disait justement aux enfants de l'époque de respecter la différence. Mais, à n'y rien comprendre, cela a été perçu comme raciste et a fait que Marie Dauphin n'a pas persisté à chanter des chansons hors génériques de dessins animés !

Pour Dorothée, "Allo, allo monsieur l'ordinateur" marchera jusqu'en avril 1986. Le très bel album qui la comprend a été primé "Meilleur album de chansons pour enfants" aux victoires de la Musique en novembre 1985 pour la présence du titre "Les petits Ewoks". Alors qu'aux Victoires de la Musique 1994, Dorothée sera sifflée.
En 1985 / 1986, je me souviens très bien, même si j'étais petit, que l'image de Dorothée était au "Top" et c'était normal d'ailleurs. (Fait peu connu à cette époque, par exemple, Dorothée a sorti un 45 tours livre-disque où elle chante le générique d'une rubrique littéraire de "Récré A2" "Latulu et Lireli", mais aussi "En sortant de l'école", chanson d'Yves Montand basée sur un poème de Jacques Prévert, "La fourmi" chanson de Juliette Gréco d'après un poème de Robert Desnos, "Le petit cheval" de Georges Brassens d'après le poème de Paul Fort, et récite "Conversation" de Jean Tardieu et "Chez moi" de René De Obaldia). Elle versait donc davantage dans le culturel que Chantal Goya et Douchka et c'est pour cela que je la préfère de loin. Mais son image changera quand elle passera sur TF1 en 1987 avec le "Club Dorothée" où on insistera trop sur la diffusion de dessins animés japonais, alors que le vaste programme proposait aussi de bonnes rubriques comme "Terre attention danger" et "Des millions de copains".

"Allô, allô monsieur l'ordinateur" à mon avis n'aura pas droit à un podium. Par-contre, "Maman" fin 1986 / Début 1987 si, mais bizarrement, j'ai l'impression qu'aujourd'hui "Allô, allô monsieur l'ordinateur" est plus resté dans l'inconscient collectif, alors qu'il a moins marché que "Maman".

Écrit par : Hug | 25/11/2018

pour ce top de Décembre 85 quelques belles entrées comme Téléphone et le titre quelque chose de Tennessee même si je ne suis pas un fan d'Hallyday , cette chanson était bonne , normal c'était de Michel Berger . mais la meilleure nouveauté pour moi c'était quand même Indochine avec le single doublé trois nuit par semaine / 3eme sexe , deux classiques des années 80's , toujours diffusés actuellement . l'album 3 est certainement leur meilleur pour les années 80's . pour les étrangers , sympa le titre de Modern Talking et celui de Jimmy Cliff , les autres entrées bof ! amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 26/11/2018

L'arrivée en décembre 1985 de "Quelque chose de Tennessee" de Johnny Hallyday écrit et composé par Michel Berger apportait un vrai renouveau pour le chanteur qui ne rencontrait plus trop le succès depuis "Ma gueule" en 1979 .je note l'entrée du groupe Indochine avec un 45 tours à deux tubes , ce qui dans les années 80 était assez rare il me semble .

Écrit par : Jerry OX | 26/11/2018

C'est marrant qu'on évoque régulièrement dans les émissions sur Johnny son "renouveau" avec "quelque chose de tennessee" et l'album de Michel Berger. "le chanteur abandonné" est pourtant issu du même album, et a eu quand même droit à une 7ème place, ce que "Tennessee" ne fera pas. Ce qui est vrai, c'est une certaine traversée du désert depuis "ma gueule" qui a dû faire un podium début 80 derrière les Buggles et Pink Floyd.
Il faudra attendre le fabuleux (pour moi son meilleur) album "gang" signé Goldman pour voir ressusciter le Taulier, avec des morceaux comme "je t'attends", "j'oublierai ton nom", "je te promets" et "Laura". Cependant pas de numéro un avec ces chansons, ce n'est qu"en 2002 qu'on le verra au sommet, avec
Non, pas "Marie" ! "tous ensemble" sera aussi classé en tête à l'occasion de la (minable) coupe du Monde. Années 2000 qui verront aussi le couronnement de "mon plus beau Noël/ma religion dans son regard" - qui sera le dernier single que j'achèterai - "la loi du silence" et "ça n'finira jamais".
Pour la petite histoire, c'est une chanson de Johnny ("ne reviens pas") qui a été un des détonateurs de ma petite "bêtise" du 23 février 2003 ! Tout était dit dans cette chanson.

Sinon, c'est vrai que faire deux tubes sur un seul single, total respect ! J'animais le hit parade dans ma petite radio locale à l'époque et j'avais classé les deux titres. Il n'y a que la bande à Nicola pour se permettre ça !

Amitiés

Écrit par : Cica pour Jerry Ox | 26/11/2018

Cica : Pour Indochine, je me demande justement quelle était la chanson sur ces deux-là qui passaient au Top 50 ?

En tout cas, pour Chantal Goya, la face A du 45 tours était "Félix le chat", et "L'alphabet en chantant" était effectivement la face B. En fait, il faut penser que Chantal venait de sortir ce titre quand elle s'est faite agresser par une institutrice au "Jeu de la vérité" le 13 décembre 1985...

Alors que toute une génération d'enfants, dont moi, a appris l'alphabet sur cette chanson. Ceci dit, après avoir vu maintes fois la vidéo sur Youtube, je comprends ce que l'institutrice lui reprochait. C'est moi-même ce que je reproche à Chantal Goya : Ses chansons sont trop sur des personnages enfantins et ne parlent pas assez du quotidien des enfants pour être éducatives pour la vie de tous les jours.

Téléphone arrive dans le Top avec une chanson ("Le jour s'est levé") que j'écoutais il y a quelques années, mais que je zappe maintenant à chaque fois que je l'entends à la radio : Les paroles sont en fait, je trouve, déprimantes au possible. En fait, j'ai l'impression que cette chanson annonce vraiment la fin du groupe, officialisée quelques mois plus tard. Je me souviens que le dernier lundi de Pâques en date, je me suis réveillé avec cette chanson en tête, inutile de préciser dans quelle humeur cela m'a mis !

Pour Johnny, je pensais à cette chanson hier : Dans ce milieu des années 80, il est en couple avec Nathalie Baye et travaille avec Michel Berger qui lui écrit cette chanson sur Tennessee Williams. Il est donc dans une passe de se donner une image plus sérieuse, plus "intello" toutes proportions gardées. Tout ça pour sortir onze ans plus tard avec cette c...e de Laëticia Boudoux.


J'ai passé une partie de ma nuit de jeudi à vendredi à visionner sur Youtube les entretiens qu'a donnés à ce propos la journaliste du Monde Léna Lutaud à la suite de la sortie de son livre : "Ils se sont tant aimés...L'affaire Johnny telle qu'on ne vous l'a jamais racontée". Edifiant !

Pour Sandra, ce premier tube "Maria Magdalena" est à ne pas confondre avec la chanson de Julie Pietri de 1979, d'ailleurs seulement titrée à l'époque "Magdalena", mais adaptée par Jean-Marie Moreau de "Maria Magdalena" de Trigo Limpio, mais reprise en 2003 par Jessica Marquez (De la Star Academy 1) sous le titre "Maria Magdalena". La chanson de Sandra, tout comme celle de Julie d'ailleurs, je l'adore. Toujours aussi efficace même 33 ans après sa sortie.

Je suis aussi content de l'entrée de A-ha avec ce tube "Take on me", au clip novateur. Avec le recul, le groupe A-ha était un peu comparé à un Boys Band mais pourtant, il a fait de très belles choses, comme en 1990, une reprise particulièrement réussie de "Crying in the rain" de The Everly Brothers.

Écrit par : Hug | 26/11/2018

Bonjour, je profite d'un bon moment. Mais ça ne dure jamais longtemps( voir Michel Rivard). Crying in the rain,adaptée par Richard Anthony en 62 qui la réenregistrera pour le Reader digest en 69. Il y a aussi la version Carole King que j'écoute parfois. Tennessee,le plus vient de Nathalie qui donne avec sa très jolie intro une dimension inédite à la chanson. De Goldman,je suis le seul à la mentionner,J'la croise tous les matins,5h40,elle va prendre son train et moi j'rentre. Chantal a chanté Félix le chat,je ne le savais pas; le chat botté,oui. Mais le chat le plus étonnant de la bd fut celui qui vivait à Coconino,Krazy cat. Merci de ce hit,Patrick,salut à tous et, après tout la couleur ne fait pas l'homme. Hugues l'a chanté. Et comme le disait Krazy cat en 1925, je reviendrai quand je serai de retour. Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 27/11/2018

Pour Cédric : Oui, j'ai récemment fait une chronique sur la chanson "Crying in the rain" dans ma série sur les chansons qui ont connu des adaptations françaises, car même si elle ne semble pas être passée à la postérité, j'adore la version française qu'en a faite Richard Anthony en 1962 "J'irai pleurer sous la pluie", elle est vraiment magnifique.

En réalité, étant loin d'être né en 1962 (Il faudra encore attendre 20 ans !), j'ai bien sûr d'abord connu la version de "Crying in the rain" par A-ha sortie en 1990 et achetée à l'époque en 45 tours par mon père, car on l'aimait bien. Mais pendant de très nombreuses années, j'ignorais que A-ha avait effectué une reprise.


En 2007, j'achète le 45 tours de Richard Anthony qui comprend cette adaptation française, mais pas pour ce titre, pour les beaucoup plus connues "J'irai twister le blues" et "J'entends siffler le train". Mais onze ans plus tard, je me souviens toujours de ma surprise lors de la première écoute de "J'irai pleurer sous la pluie", reconnaissant assez vite l'air de la chanson chantée par A-ha. Comme je savais que le disque de Richard Anthony datait de 1962, j'ai donc appris à cette occasion que A-ha avait fait en réalité une reprise, et suis allé vérifier sur Internet où j'ai vu qu'effectivement "Crying in the rain" avait été créé par The Everly Brothers en 1962, et bien sûr, non par A-ha !


Pour la chanson de Chantal Goya sur "Félix le chat" et qui était donc la face A du 45 tours comprenant "L'alphabet en chantant" en face B, je vais juste citer les paroles du refrain : "Félix le chat, Félix le chat, tu n'me rattraperas pas, je suis une souris qui danse, je suis une souris qui chante, mais tu peux toujours attendre, tu n'me croqueras pas. Félix le chat, Félix le chat, tu n'me rattraperas pas. Félix le chat, Félix le chat, je veux bien jouer avec toi. Je suis une souris qui danse, je suis une souris qui chante, je n'suis pas bien méchante, j'veux bien jouer à chat. Félix le chat, Félix le chat, jouer à chat avec toi !". Bien évidemment, comme toujours avec les chansons écrites et composées par Jean-Jacques Debout pour son épouse, c'est toujours très intellos, n'est-ce pas ?

Mais la face B a appris l'alphabet à beaucoup d'enfants, et ainsi alors qu'elle faisait la promo de ce disque au "Jeu de la vérité", Chantal Goya a dû prendre d'autant plus l'attaque de la supposée (Car il y a un doute) institutrice lui reprochant, je cite " de se cantonner dans un personnage de femme enfant confinant les enfants dans un système qui a l'avantage d'être très commercial, mais l'inconvénient, pour eux surtout, d'être abêtissant", de plein fouet !

"L'alphabet en chantant" sera le dernier vrai succès commercial de Chantal Goya. Elle proposera le plus réussi "Dou ni dou ni day" fin 1986, mais la chanson, adaptation par Jean-Jacques Debout de "Uni duni te" du groupe d'enfants Trem Da Alegria (Je pense que c'est portugais, à vérifier ?), n'aura qu'un succès limité, se classant seulement deux semaines au Top 50 en janvier 1987, alors que Dorothée elle, cartonnait avec "Maman" (4ème du Top au même moment), et présent dans le classement entre la mi-décembre 1986 et la fin mai 1987.

Écrit par : Hug | 27/11/2018

Richard Anthony était ma grande idole au début des années 60. A cette époque (j'avais 10 ans) je le préférais à Johnny, qui il est vrai n'a pas donné le meilleur dans sa période "vogue". Ce n'est qu'en 1963 que j'ai commencé à "idoler" Johnny, avec des tubes comme "les bras en croix" ou" pour moi la vie va commencer".
Sinon, Hug tu n'es pas le seul à découvrir des vieux tubes grâce à leurs reprises. Et c'est tant mieux car ça signifie que notre musique n'était pas si mal que ça !

Écrit par : Cica pour Cédric et Hug | 27/11/2018

Cica : Oui, mais en général, je préfère les versions originales aux reprises. Enfin, disons, quand je connais les versions originales avant leurs reprises.

Pour A-ha, la reprise est aussi vraiment très bonne. Sinon, au niveau des reprises, j'ai bien aimé en 1998 / 1999, la reprise de "La vie ne m'apprend rien" de Daniel Balavoine par Liane Foly et celle de "Tous les cris, les SOS" de Daniel Balavoine par Léna Khann, puis début 2000 la reprise des "Trois cloches" d'Edith Piaf et les Compagnons de la Chanson par Tina Arena.

Sinon, dois-je l'avouer ? En 2001, c'est par la Star Academy que j'ai découvert la chanson "La musique", chanson chantée pour la première fois en français par Nicoletta en 1967, mais qui est l'adaptation par Ann Grégory de "Angelica" de Gene Pitney.

A l'époque, j'écoutais RFM où j'avais déjà découvert de belles chansons de Nicoletta, comme "Il est mort le soleil" ou "Fio Maravilla", mais "La musique" n'y était jamais diffusée. Et quand j'ai écouté pour la première fois la version de Nicoletta, je l'ai trouvée bien trop molle par rapport à la version de la Star Academy !

Mais rassure-toi Cica, toi qui es fan de Nicoletta, j'ai vraiment découvert la version de Nicoletta en 2010 sur la compilation 3 CD de Salut Les Copains, et en en achetant le 45 tours, et aujourd'hui je la préfère de loin à celle de la Star Academy ! J'ai l'album (Le premier) de la Star Academy comprenant cette chanson (Merci à ma grande soeur d'avoir acheté ce chef-d'oeuvre à l'époque !), et récemment, j'ai fait exprès d'écouter "La musique" par Nicoletta et d'enchaîner ensuite avec la version de Star Academy ! No comment ! Si Nicoletta est accompagnée par l'orchestre de Jean Bouchéty, j'ai bien l'impression qu'un des candidats de la Star Academy de cette année-là était venu au château de Dammarie-Les-Lys avec son orgue Bontempi et que lors d'une soirée entre amis, les élèves se sont amusés à s'enregistrer en s'accompagnant avec !

Je plaisante bien sûr !

Et pour parler de cette promotion de la Star Ac', j'ai bien sûr détesté l'album de Jenifer "Ma déclaration" où elle reprend du France Gall (2013), tant je trouve qu'on dirait du karaoké ! Par-contre, j'ai adoré l'album de Nolwenn Leroy "Bretonne" (2010) et pour le peu que j'en ai écouté, j'aime bien les reprises de son dernier album "Folk". Dommage que ce qu'elle propose dans son propre répertoire soit moins bon que les chansons qu'elle reprend.

Mais je pense que les deux pires reprises que j'ai entendues pour moi en tout cas sont celles de "Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux" de Michel Berger par Lââm et celle de "La parisienne" de Marie-Paule Belle par Zaz ! J'ai déjà parlé de cette dernière ici, je ne l'apprécie pas particulièrement, mais je respecte ceux qui l'apprécient.

Je n'ai pas non plus aimé les albums de "Génération Goldman" en 2012 et 2013, mais bon, c'était chanté par des chanteurs qui n'ont rien à dire autrement (M Pokora entre-autres), donc c'était normal pour eux de donner un peu de consistance à leur répertoire en reprenant les chansons de Goldman.

Écrit par : Hug | 27/11/2018

Bonjour à tous, côté français l'entrée la plus marquante pour moi c'est Indochine avec "trois jours par semaine" et surtout "troisième sexe" qui démontre que ce groupe a toujours été à travers l'expression de ses chansons en avance sur l'évolution de la société; j'ai bien aimé aussi "quelque chose de Tennessee" titre de Johnny Hallyday issu de l'album signé par Michel Berger, notamment l'intro avec la voix superbe de Nathalie Baye, pour le reste de ce top français je pousse aussi comme Jean un grand "bof ", même si je me souviens que mes filles fredonnaient "allo allo mr l'ordinateur". Côté étranger, je retiens le souvenir de Jimmy Cliff avec "hot shot". Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 27/11/2018

Renaud : Moi, je ne pousse pas un "bof" sur ce Top. Les génériques qui entrent ont marqué les gens de ma génération. Au moins, face à cela je ne me sens pas en décalage complet avec les gens de ma génération, contrairement au fait d'avoir 36 ans, de vivre toujours chez mes parents, de ne pas avoir d'enfants et pas de travail payé et d'avoir été victime de moqueries et de harcèlement moral plus que n'importe qui voire même plus qu'une personne anonyme de 80 ans, comme c'est le cas quand je doute, comme aujourd'hui.

Concernant "Allô, allô monsieur l'ordinateur", la chanson est en réalité tout à fait dans l'ère de son temps, car contemporaine à l'arrivée du PC, et au plan Informatique Pour Tous. Ceci dit, en tant que fan de Dorothée, je regrette que ses producteurs Claude Berdat et Jean-Luc Azoulay (auteur et co-compositeur, avec le musicien Gérard Salesses de la plupart de ses chansons) aient très souvent préféré l'efficacité commerciale à la qualité. Mais c'est le cas avec de nombreux artistes. Ici, la face B du 45 tours "Dam dam di dou dam dam" est une jolie ballade où Dorothée nous raconte la nostalgie de son enfance / adolescence en prenant pour points de repère l'émission Salut Les Copains et la France sous le général de Gaulle. Bref, la France des années 60. Une jolie chanson mais reléguée en face B. Comme fan de Dorothée, je sais qu'elle a chanté de très belles chansons qui sont restées trop discrètes dans son répertoire, de simples "titres d'albums" et qui lui auraient donné une image plus profonde si elles avaient été exploitées en singles par ses producteurs !

Écrit par : Hug | 27/11/2018

Hug, là où je te rejoins c'est que l'époque musicale des années 80, 90... n'est plus du tout la même que celle des années 60, 70. D'abord dans les années 60 les maisons de disques laissaient un peu plus de temps aux jeunes chanteur(se)s pour connaître le succès, beaucoup faisaient un bide à leur premier disque mais on leur donnait une seconde chance voir plus, ensuite les super 45 tours EP avec quatre titres permettaient aux artistes de développer plusieurs facettes de leur talent, on a connu ainsi des face B qui ont rencontré plus de succès que le titre phare du 45 tours. Ensuite à cette époque les passages à la télé et dans les radios dépendaient uniquement du choix des programmateurs sans contrepartie financière (disons la plupart du temps je ne suis pas non plus naïf), à partir surtout de la fin des années 80 ce n'est plus la même chose, en France pour être certain d'être programmé sur les antennes radio et télé il faut payer la plupart du temps (je m'appuie pour cela sur des témoignages d'artistes rencontrés personnellement). Pour ce qui est de la mémoire musicale, c'est encore pire pour la France qui ne sait pas gérer cette mémoire, les programmes musicaux sur les radios (il suffit de prendre Nostalgie comme exemple) et les chaînes TV passent toujours les mêmes artistes et les mêmes chansons, il faut toutefois rendre hommage au travail ingrat mais fabuleux de quelques maisons d'édition comme EPM (qui vient par exemple de sortir un superbe coffret intégrale CD de Jean Michel Caradec), comme Magic Records ou comme Marianne Mélodie, sans oublier la chaîne télé Mélody, ce sont grâce à elles que le public peut encore avoir la chance de découvrir ou redécouvrir bon nombre de chanteur(se)s injustement oublié(e)s. La situation est moins tragique pour l'instant dans des pays voisins comme la Belgique (étant voisin) où des antennes radio comme Classic 21(groupe RTBF) font un travail de diffusion remarquable sur les décennies antérieures. amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 28/11/2018

Renaud : C'est justement à ce propos que je me suis mis à collectionner les 45 tours au début des années 2000, quitte à passer pour un ringard auprès des gens de ma génération.

Au début des années 2000, les chanteurs français ou francophones qu'on entendait sur les ondes et qu'on voyait à la télé étaient de plus en plus réduits (En gros, c'était Hélène Ségara, Lara Fabian, Garou, Tina Arena, Céline Dion, Natasha St-Pier, De Palmas, Alizée, Lorie, les chanteurs des comédies musicales "Roméo et Juliette" et "Les dix commandements" ou alors Eve Angeli (Dont, je l'avoue, j'ai aimé le premier tube "Avant de partir" qui était quand même une belle chanson. Dommage qu'elle ait joué un personnage de niaise dans des émissions de télé-réalité et dans des interviews alors qu'elle ne l'est à mon avis pas du tout), et le sympathique Yannick avec "Ces soirées-là", qui a été médiatisé à outrance avant de retomber aussi vite dans l'oubli.

Trouvant qu'on entendait et voyait toujours les mêmes, c'est pour cela que j'ai écouté RFM, où j'ai connu des chansons de Nicoletta et de Joe Dassin, par exemple, mais où j'ai aussi vite constaté que c'était les mêmes qui tournaient en boucles. Puis, j'ai commencé à collectionner les 45 tours aussi pour cette raison. A Noël 2001, j'ai demandé à ma grand-mère le livre de Fabrice Ferment et le Syndicat National de l'Edition Phonographique "40 ans de tubes" publié aux éditions Larivière, dont il y avait eu une sorte d'émission de lancement, de promotion sur TF1 "Tubes d'un jour, tubes de toujours" présentée par Flavie Flament et Fabrice Ferment lui-même.

C'est là que je me suis rendu compte que beaucoup d'artistes (Dont Sheila, Enrico Macias, Karen Cheryl, Demis Roussos, Nana Mouskouri, Sylvie Vartan, et même Johnny Hallyday et Michel Sardou, Mireille Mathieu) avaient connu de gros succès en 45 tours, gros succès jamais rediffusés ni à la télé ni sur les ondes.

Je parlais justement tout à l'heure sur Youtube de Mireille Mathieu, sous une vidéo de sa récente apparition à C à vous, pour la promotion de son dernier album "Mes classiques". Quelqu'un la traitait de "nulle", moi, j'ai dit que je pensais qu'elle était juste "ringarde", "has been", "vintage", ce qui est bien différent. Car effectivement, c'est en achetant ses 45 tours à partir de cette époque, que j'ai connu ses tubes, tant ils ne sont jamais rediffusés nulle part.

J'ai remarqué grâce à ce livre aussi que certains artistes moins variété que ceux cités, que je croyais avoir été de gros vendeurs (Serge Gainsbourg, Michel Berger, Jane Birkin, Alain Souchon, Julien Clerc, Véronique Sanson, Laurent Voulzy, Françoise Hardy, et pour les plus récents Zazie par exemple, qui malgré d'énormes passages radio avec certains titres comme "Zen" ou "Larsen" n'était pas une grosse vendeuse de CD singles) n'en étaient pas, en singles, 45 tours du moins.

Écrit par : Hug | 28/11/2018

Renaud : Sans vouloir me vanter, la mémoire musicale, c'est aussi ce que j'essaie à mon niveau, de perpétuer dans ma chronique "Vintage" sur Graffiti Urban Radio.

Et si je fais cette chronique, c'est aussi un peu grâce au livre suscité de Fabrice Ferment et le Syndicat National de l'Edition Phonographique.

Et, à un autre degré, grâce à la webradio Bide et Musique, et plus particulièrement à l'émission "Cacophonix" animée par un certain Lezardpion et une certaine Rex. Grâce à cette émission, j'ai découvert qu'on pouvait faire de la radio, parler de la musique qu'on aime avec passion mais dans une détente, une décontraction complète tout en étant sérieux. Cela m'a permis de me dire que moi aussi je pouvais le faire.

Et grâce à Bide et Musique, j'ai justement pu mettre un nom sur certaines chansons et certains chanteurs que j'avais entendus à la radio quand j'étais enfant sans pouvoir le faire. Par exemple, pour la chanson "Quelqu'un, quelque part" de Catherine Ferry, dont j'ai parlé la semaine dernière (Sur le Top précédent), en réalité, en 1986, mon père avait acheté à un de ses amis, un gros poste de radio gris qu'il avait installé sur son meuble de chaîne, avec le magnéto K7 et la platine. Pendant les deux premières années où il l'avait, mon père essayait de capter (On habitait déjà à Venansault, petit village d'où je vous écris actuellement, Vendée, à 10 kms de la ville chef-lieu de département La Roche-sur-Yon où je suis né) autant de radios FM qu'il le pouvait, car ça ne passait pas très bien !

Et il avait souvent des K7 à porter de mains, pour "copier" (Aujourd'hui on dirait malheureusement "pirater" et ce n'est plus très bien vu) tout ce qu'il pouvait et qui lui paraissait pas mal. Un jour, il avait enregistré "Quelqu'un, quelque part" de Catherine Ferry donc, depuis la radio, et on a ensuite beaucoup écouté la K7 en question. Mais évidemment, pas le nom de l'interprète de la chanson. Il m'a fallu attendre 2000 pour acheter un numéro de Platine Magazine où il y avait la discographie de Catherine Ferry pour voir qu'elle avait sorti ce disque, et qu'il s'agissait peut-être d'elle, alors que je pensais qu'il s'agissait de Julie Pietri, puis de découvrir Bide et Musique au début des années 2000, pour voir que les paroles concordaient, et enfin de pouvoir l'y entendre en 2007, pour voir qu'effectivement cette chanson dont je recherchais l'identité depuis plus de 20 ans (!!) était bien "Quelqu'un, quelque part" chantée par Catherine Ferry en 1986 !

Écrit par : Hug | 28/11/2018

Triste nouvelle ! Décès de Pit du duo de comiques Pit et Rik (Tube "La cicrane et la froumi" en 1981). J'ai découvert ce duo sur Bide et Musique, ils ont fait plein de chansons marrantes mais savamment écrites et composées. Triste:(. L'humour en chansons amusant mais bien écrit est un genre malheureusement de plus en plus rare.

Écrit par : Hug | 30/11/2018

Écrire un commentaire