Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2018

Etats d'âme

A cette heure-là, je devrais être en train de "livrer" mes tops mensuels de janvier 1986.

"Livrer"....

Quand j'ai créé ce blog, en juillet 2010, mon but était de me raconter. D'abord ce qu'avait été ma vie jusqu'à mes 59 ans, puis faire une sorte de journal où je confierais ici mes peines, mes joies, mes projets.

A la fin de cette même année 2010, passionné par les chansons, j'ai entamé une série sur les 50 chanteurs et chanteuses les plus populaires pour Salut les Copains.
"En même temps" un récapitulatif sur l'âge des chanteurs, que je m'efforce de tenir à jour au fur et à mesure des apparitions (depuis 8 ans il y en a eu quelques-unes) et hélas les décès.
O surprise, ce récapitulatif a l'air de servir de référence, puisque lu 185.000 fois !!! La seconde (hit-parade SLC du 15 février 1970) n'a été vue "que" 15.000 fois.

En 2011 j'ai entamé une "saga" sur les tubes de l'été.

En 2012 (15 avril), j'ai commencé à publier les hits de Salut les Copains. A l'époque j'étais un précurseur, car désormais, plein de blogs les proposent. Tant mieux !

En cette première année (pleine) de retraité, j'avais du pain sur la planche... Entre les chansons et la narration live de ce que je vivais, j'étais toujours en train d'écrire !

Du reste, quand en novembre 2013 j'ai dû prendre une grave décision, ce blog m'a servi car j'ai pu y lire tout mon quotidien depuis sa création 3 ans plus tôt. Et s'il est encore là dans quelques années, il pourra servir de "témoin" pour celles et ceux qui se poseraient des questions sur cette décision.


Mais six mois après, j'ai dû me censurer, pour de sordides raisons, et me cantonner à la partie "chansons".

De temps en temps, il m'arrive d'écrire encore quelques notes inspirées par l'actualité. Comme par exemple hier, sur la tournure que prend le mouvement des "gilets jaunes".

Le bide !
Aucun commentaire sur un sujet que je considère comme très important. Ayant vécu mai 68, j'aurais aimé une discussion sur ce mouvement des "gilets jaunes". Mais apparemment, je dois rester cantonné au domaine de la chanson...

Soit.

Je suis quand même lucide,car à bien y réfléchir, finalement qu'est-ce que j'apporte ? Certains commentateurs (pour qui j'avais gardé les "étrangers") ne viennent plus ou presque. Et pour la chanson française de ces années 80, je m'aperçois que d'autres (jeunes) commentateurs en savent beaucoup plus que moi.

Je vous rassure tout de suite, tout ce speech caliméresque n'est pas pour annoncer l'arrêt de ces tops. Ni même passer aux années 70 (où je serais néanmoins plus à l'aise).

Juste pour vous dire que je trouve dommage de n'être plus qu'un "compilateur de tops", même si - je dois le reconnaître - je prends un réel plaisir à resituer ces chansons dans le style "Salut les Copains" .

Je vous embrasse.

18:51 Publié dans détripage | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Cica : Me concernant, il n'est pas un jour sans que je me connecte à ton blog. J'ai donc lu ta note sur les Gilets Jaunes hier, note qui sera lue pendant la semaine, je n'en doute pas. Si je n'y ai pas répondu, c'est parce que je voulais la relire pour bien comprendre ton point de vue sur la question.

Pour moi, j'aime bien généralement quand il y a du mouvement en France, mais à condition que ce soit pour de bonnes idées. Fin 2012 / Début 2013, j'avais été très agacé au contraire des "Manifs pour tous" ! D'après moi, heureusement que la loi sur le mariage homosexuel a été votée : Il était tellement injuste pour moi qu'en France en 2013, pays où les 3 mots les plus importants sont "Liberté Egalité Fraternité" le mariage homosexuel donne lieu à une telle opposition !


Concernant le mouvement des Gilets Jaunes, si la hausse du prix de pétrole et l'augmentation du pouvoir d'achat peuvent être des raisons de colère, le fait que le mouvement soit défendu par Marine Le Pen et Laurent Wauquiez fait que je m'en méfie énormément. Je pense que ce mouvement est aussi défendu par beaucoup de personnes qui ne sont pas allés voter en 2017 et qui oublient que Macron était face à Le Pen, et que si cette dernière avait été élue, le pays ne serait pas mieux porté, au contraire !

Écrit par : Hug | 02/12/2018

En tout cas, j'espère que tu vas continuer ton Top, justement parce que au moins, le titre de ton sujet m'a tout de suite fait penser à une chanson qui sera l'un des succès de l'année 1986 que tu vas aborder : "Tes états d'âme, Eric" par Luna Parker, qui fera partie des meilleures ventes en décembre 1986 je pense ! Je pensais justement hier à cette chanson, que j'ai redécouverte il y a maintenant une dizaine d'années sur Bide et Musique !

Écrit par : Hug | 02/12/2018

Salut Patrick
un petit mot de sympathie pour toi et ton blog
En ce qui me concerne, je reste encore un peu actif politiquement bien que retraité, et je ne veux pas casser l'ambiance bon enfant quand même de ce blog
bon, je suis à gauche, bien sûr, mais ce n'est pas l'essentiel: très dur ce qui se passe, ici sur Avignon, on avait pas vu autant d'affrontements en ville avec les flics depuis 68, dixit les anciens....J'espère qu'une partie des revendications sera enfin sur la table cette semaine entre ces néo manifestants et ce gouvernement si faible sur la forme, et si sourd sur le fond qui mène une véritable politique de classe....Comme tous les autres d'ailleurs en Europe et ailleurs, quand ce ne sont pas carrément des dictatures qui imposent leurs choix
triste période, ou sont nos sixties seventies joyeuses malgré toutes les grèves et soulèvements d'alors ?
Je vous embrasse tous

Écrit par : jean marc pelat | 02/12/2018

Patrick , je n'ai pas souhaité mettre de commentaire sur ce sujet car on avait dit pas de politique ! déjà avant tu en avait touché un mot en réponse à Michel . déjà que la situation est pesante et maintenant dramatique ! je pense totalement la même chose qu'Hug , parfaitement résumé dans ses commentaires . je rejoins aussi Jean-Marc dans son commentaire , oui je suis un modéré . j'espère que la situation va vite se finir , malheureusement je ne le crois pas . c'est bien politique , du moins vers chez nous . le jaune et la signature de tract est lourdement conseillé ! résultat j 'évite la voiture et voir Paris dans ce déchainement de violence que j'adore me rend triste . mare de cette situation ! pour le top je suis toujours preneur et fidèle , Hug , j'ai adoré Luna Parker , quel souvenir ! amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 02/12/2018

je découvre que l'on a beaucoup de points communs autour de ton blog cher Patrick, moi aussi concernant les gilets jaunes je me retrouve parfaitement dans les commentaires de Jean Marc, Hug et Jean. Il devient urgent pour la France de retrouver les valeurs qui ont créé la république, qu'a t-on fait de la liberté, de l'égalité ? et pire qu'a t-on fait de la fraternité ??? amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 03/12/2018

Je suis ravi que vous m'ayez donné votre point de vue. Car j'avais 17 ans en 68 et j'étais au quartier latin, j'ai vu des scènes de violence qui on fait pas mal de morts (vérité encore cachée aujourdhui) et j'ai l'impression que le même scénario se produit, rigoureusement le même :
On retrouve un mouvement spontané, qui finalement n'a que peu de revendications.
Comme en 68 le pouvoir reste inflexible, et les jours suivants des heurts ont lieu entre manifestants et CRS (j'y étais la première nuit - en 68 !). Comme en 68, les CRS chargent violemment, laissant hébétés les manifestants. Certains d'entre eux, effrayés, partent aussitôt, mais ceux qui ont été indignés par ces assauts des "forces de l'ordre" ripostent avec ce qu'ils ont sous la main.
Entrent en scène les vrais "casseurs" (on les reconnaît facilement avec les caméras de surveillance) qui commencent à faire leur triste besogne, alors que les CRS n'interviennent que "très mollement". Par peur, et aussi parce que les dégradations sont du pain bénit pour le pouvoir, qui dans les télés pourra s'épancher sur les dégâts en oubliant les causes du mouvement.
Tout comme voilà 50 ans !
Sauf que là il n'y a pas que "télé-pouvoir" (France-télés) mais d'autres chaînes comme LCI qui relatent objectivement les faits. Leur vidéo d'hier soir à 20h50 était très bien faite.
Non Jean, je ne fais pas de politique, parce que ce mouvement, justement, échappe aux politiques !!!
Bref, le pouvoir joue le pourrissement, sans se rendre compte de ce qui se passe. Sans Pompidou, mai 68 aboutissait à une guerre civile entre ceux qui étaient vraiment informés et les autres.
Si le pouvoir ne donne pas une sortie honorable aux gilets jaunes, on va vers un samedi d'horreur..

Écrit par : Cica pour ceux qui m'ont commenté | 03/12/2018

Bonjour! Les gilets ont donc pris leur place dans ce blog. Même vu d'ici,avec des témoignages de personnes qui vivent ces semaines affligeantes,je ne crois pas que le président puisse laisser se poursuivre ce mécontentement plus longtemps. J'étais à Paris en 68,69,70... Mais les réseaux sociaux sont hyperactifs aujourd'hui et il est difficile d'échapper,où que l'on soit,à l'actualité. On évoque des blocages de lycées,pas forcément anodins. Bon,Édouard Philippe,l'ancien maire du Havre,sait écrire; sous un pseudo,de préférence,il aura de nouveau le temps de peaufiner ses polars; s'il fait partie de la charrette. De plus,Noël approche et ce n'est pas possible en 2018 de ne pas en tenir compte. Vraisemblablement,la fièvre va retomber. Laurent Voulzy,qui prépare 3 soirées de noël à Montreux,avec 240 choristes,( je m'en réjouis) se sentait un peu dépaysé lors des répétitions mais ça ira(ça ira,ça ira). La connexion, merci Jean et Renaud d'avoir compati,c'est selon les jours mais mieux. Compati sans s? Tant pis! Les années 80, plein de bonnes et belles choses tout de même. Cordiaux messages à tous. Cédric

Écrit par : cédric | 03/12/2018

Écrire un commentaire