Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2019

MON TOP 75 DE 1967

2000 LIGHT YEARS FROM HOME Rolling Stones
A DAY IN THE LIFE Beatles
A WHITER SHADE OF PALE Procol Harum
ALICE Eddy Mitchell
APESANTEUR Michel Jonasz & Le King Set
ARANJUEZ MON AMOUR Richard Anthony
BYE BYE MONSIEUR Noël Deschamps
CALL MY NAME James Royal
CIAO AMORE CIAO Dalida
DAISY Michel Fugain
DANDELION Rolling Stones
DEATH OF A CLOWN Kinks
ENSEMBLE Adamo
EPISTLE TO DIPPY Donovan
EXCERPT FROM A TEENAGE OPERA Keith West
   
FLOWERMAN Syn
GOOD TIMES Animals
HERE WE GO ROUND THE MULBERRY BUSH Traffic
HEY JOE Jimi Hendrix
HOLE IN MY SHOE Traffic
HOLIDAY Bee Gees
I WAS MADE TO LOVE HER Stevie Wonder
IN A GADDA DA VIDA Iron Butterfly
IT MUST BE HIM Vicki Karr
ITCHICOO PARK Small Faces
J'AI TANT DE REVES DANS MES BAGAGES Adamo
JE M'ACCROCHE A MON REVE Johnny Hallyday
JE NE ME RETOURNERAI PAS Eddy Mitchell
JE NE POURRAI JAMAIS T'OUBLIER TOUT A FAIT Hugues Aufray
JE REVERRAI TOUTE MA VIE Les Rover
KING MIDAS IN REVERSE Hollies
L'IDOLE Jacques Dutronc
LA PETITE FILLE DE L'HIVER Johnny Hallyday
LE PAUVRE GUITARISTE Michel Polnareff
LE PETIT CHAPERON ROUGE EST MORT C. Jerôme
LE ROI DES FOURMIS Michel Polnareff
LE TEMPS DU JAZZ Les Sunlights
LES BALLONS ROUGES Serge Lama
LES CLOCHES Gilbert Bécaud
LET'S PRETEND Lulu
LIGHT MY FIRE Doors
LIKE AN OLD TIME MOVIE Scott Mc Kenzie
MAGICAL MYSTERY TOUR Beatles
MERCI BEAUCOUP Gilbert Bécaud
MES REVES D'ENFANT Monty
MES REVES DE SATIN Patricia
MY WORLD FELL DOWN Sagittarius
NEVER MY LOVE Association
NIGHTS IN WHITE SATIN Moody Blues
PARDON Claude François
PETIT Michel Sardou
POUR OUBLIER QU'ON S'EST AIMES Nicoletta
PRES DU COEUR LES BLESSURES Hugues Aufray
QUI A TUE DAVY MOORE Graeme Allwright
REFLECTIONS Diana Ross & Supremes
SAN FRANCISCAN NIGHTS Animals
SEE EMILY PLAY Pink Floyd
SHE'S A RAINBOW Rolling Stones
SOMEBODY TO LOVE Jefferson Airplane
STEP INSIDE LOVE Cilla Black
TANT QU'IL Y AURA DES ROSES Rover
TIN SOLDIER Small Faces
TO LOVE SOMEBODY Bee Gees
TOUTE LA VIE Claude François
VALLERI Monkees
VIVA MONA Eric Charden
VOILA Françoise Hardy
WATERLOO SUNSET Kinks
WE LOVE YOU Rolling Stones
WHEN I WAS YOUNG Animals
WORLD Bee Gees
YOU BETTER RUN Young Rascals
YOU KEEP ME HANGIN ON Vanilla Fudge
YOU ONLY LIVE TWICE Nancy Sinatra

Le voilà mon top 75 de 1967 ! Année où je me suis le plus collé à mon transistor, avec l'ouverture d'un beau cahier pour l'occasion :

DSCN4304.JPG


Cette fois une majorité d' "étrangers", où les Rolling Stones et les Bee Gees sont bien représentés avec 4 titres, les Animals avec 3 titres.
En bleu mon top 20, mes préférées étant (par ordre alphabétique de l'interprète) except from a teenage opera de Keith West, in a gadda da vida de Iron Butterfly, le temps du Jazz des Sunlights, les cloches de Gilbert Bécaud, mes rêves d'enfant de Monty, pour oublier qu'on s'est aimés de Nicoletta et toute la vie de Claude François.

Je vous embrasse.

Commentaires

Patrick : En ce qui concerne les Bee Gees, j'aime beaucoup "New-York mining disaster 1941" qui doit aussi dater de 1967.

Amitiés,

Écrit par : Leroy | 10/04/2019

Waouah! Patrick,des merveilles! Pour first of may,n'est-ce pas 69? Après I've gotta get a message to you?
Rien que Light my fire.... A plus. Cédric

Écrit par : Cédric | 10/04/2019

Rectifié et republié ! Ca va faire bizarre ce trou au milieu du top et les commentaires antérieurs à la note mais je ne pouvais pas laisser ça !
amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 10/04/2019

C'est par ce titre que j'avais découvert ce groupe en avril via "minimax" du Président Rosko. Il faut reconnaître que SLC avait assez bien réagi, la classant dès le hit de mai. Je l'aime bien, mais sans plus. Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 10/04/2019

perso;, je préfère la version de Nino Ferrer qui est le compositeur de "pour oublier qu'on s'est aimés"; faut dire que j'adore Nino, sous évalué, alors que Nicoletta est limite variété dans sa carrière avec de bons titres et de moins bons, même si elle avait "quelque chose", c'est certain vocalement notamment .
67 ne m'inspire pas trop, les curés peut -être ( 6è ); Patrick, tu ne mets pas Eric Charden et son "monde gris, monde beau " ?

Écrit par : jmp | 10/04/2019

Cest spectaculaire! Je connais tout mais pas le temps de tout réécouter,hélas! Itchicoo park ou Viva Mona. J'achetais tous les Charden.les Jefferson, San Franciscan nights, Les cloches,Près du coeur les blessures, Voilà,je regarde les autres,pourtant je ne leur trouve rien....Qui a tué Davy Moore,qui est responsable et pourquoi est-il mort? Nancy Sinatra,fabuleuse aussi! Et tous les autres... Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 10/04/2019

comme on disait à cette époque ...formidable , terrible l'année 67 , après déjà une excellente année 65 puis 66 voila encore le plein d'excellentes chansons tant françaises qu'étrangères . pour autant je n'oublie pas l'année 63 puis 64 qui fut le début de ma passion dévorante pour les vinyles . bref je vais détailler ce top 67 avec gourmandise . pour me faire plaisir et peut-être à certains je mettrai mon top prochainement . Patrick je viens d'acheter le dernier JukeBox Magazine , il parle de Gérard Palaprat avec une belle photo de lui . je regrette que les amis commentateurs ne mettent pas leurs tops à eux . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 10/04/2019

C'est par ce titre que j'avais découvert ce groupe en avril via "minimax" du Président Rosko. Il faut reconnaître que SLC avait assez bien réagi, la classant dès le hit de mai. Je l'aime bien, mais sans plus. Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 11/04/2019

En grattant un peu, Patrick, tu as quand même laissé des places pour d'autres: Myriam Makata ( tape), Scoot Mc Enzie "san francisco", Michel Fugain " je n'aurais pas le temps", Joe Dassin " La Marie-jeanne" sont des titres incontournables de 67 à mes yeux...Tiens, et puis même un petit Clo-clo "mais quand le matin" qui annonçait dans le rythme ce qu'il allait faire avec tant de succès dans les 70'
a bientôt ..

Écrit par : jmp | 11/04/2019

En grattant un peu, Patrick, tu as quand même laissé des places pour d'autres: Myriam Makata ( tape), Scoot Mc Enzie "san francisco", Michel Fugain " je n'aurais pas le temps", Joe Dassin " La Marie-jeanne" sont des titres incontournables de 67 à mes yeux...Tiens, et puis même un petit Clo-clo "mais quand le matin" qui annonçait dans le rythme ce qu'il allait faire avec tant de succès dans les 70'
a bientôt ..

Écrit par : jmp | 11/04/2019

En 1967 j'étais à cheval sur mes deux secondes ;-) Donc l'horreur pour moi et mon transistor était mon refuge !
Je sais que "pour oublier qu'on s'est aimé" est de Nino Ferrer, mais sa version a été connue après coup. Du reste le disque de Nicoletta (son premier) est également passé inaperçu à sa sortie, il a fallu le succès de "la musique" et "je ne pense qu'à t'aimer" pour que les radios le diffusent.
Je dis bien "je ne pense qu'à t'aimer" car l'autre face "il est mort le soleil" avait été zappée par SLC !
J'aime bien "le monde est gris" mais pas au point de le mettre dans mes 75; en revanche "viva Mona" oui. Du reste peu d'"incontournables" dans mon top. Quand à la Marie-Jeanne de Dassin, elle n'était pas loin d'y entrer !
Amitiés

Écrit par : Cica pour jmp | 11/04/2019

Jean, merci de l'info, je vais tout de suite acheter "juke-box magazine" . J'étais abonné à ce journal dans les années 80 pour l'argus des 45 tours !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 11/04/2019

mon top 67 français pour commencer . Gil Now son premier disque EP avec trois excellents titres orignaux français comme le titre ça vaut mieux pour toi signé Monty-Charden , les villes et le diable dans le coeur . Eddy Mitchell avec ma préférée je ne me retournerai pas mais aussi les titres mes promesses , Alice , chacun pour soi , le début de la fin , rien qu'une femme , au delà de mes rêves et bye bye prêcheur , vraiment une bonne année pour Eddy . Laurent avec ma reine de Saba et comme un clown . Monty rêves d'enfant . Claude Morgan viens le temps d'une danse . Noel Deschamps Mars , le 9 Mars . Ronnie Bird je serre les poings . Serge Reggiani le petit garçon , Pascal Danel la plage aux romantiques . France Gall bébé requin . Patrick Auger quelques arbres . Dominique Walter mr Applebee et les petits boudins . Perkins combien de temps . Adamo Inch Allah et ensemble . Sullivan ma cage est vide . Jean Mareska lady Jane . bon j'arrête là la prochaine fois sera le top étranger 67 . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 11/04/2019

Pour répondre à Jean je me retrouve intégralement dans les choix de Patrick, j'y ajouterais My Friend Jack des Smoke qui m'avait particulièrement marqué (morceau que j'avais tendance à écouter en boucle).
Mon petit billet d'humeur … autant j'ai adoré les Problèmes que j'ai pu ressentir du dégout pour les Charlots qui commençaient à émerger en 67…
Je reviens sur la disparition dernière de Scott Engel (grand admirateur de Jacques Brel) qui m'a vraiment peiné !!
Amitiés à tous

Écrit par : Marc | 12/04/2019

Laurent bien sûr ! j'adore de 63 "le pantin" à 72, j'ai un cd compil, il me manque son album de 78 je crois....Oublié, mais très bon chanteur-compositeur

Écrit par : jmp | 12/04/2019

Marc , ne le prends pas mal mon top de 67 , ce n'est pas un concours avec Patrick , c'est tout simplement mes goûts musicaux . sinon j'ai adoré aussi les Smoke et son my friend Jack et son intro , écouté la première fois sur un jukebox … quel son ! amicalement . Jean

Écrit par : jean | 12/04/2019

Rassures toi Jean, ton idée est excellente, d'ailleurs il me tarde de lire tes choix pour les hits étrangers.

Écrit par : Marc | 12/04/2019

JMP , belle voix ce Laurent . j'avais acheté ces deux EP's ma reine de Saba et comme un clown en 67 . fin de l'année dernière j'ai acheté le 33 tours enfin , donc 52 après , il faut dire que je ne l'avais jamais vu . belle pochette , la même que celle de comme un clown avec ses titres . cordialement . Jean

Écrit par : jean | 12/04/2019

Marc , ce soir normalement , ce sera plus pop et plus rock bien sur que le hit français qui était plus variété . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 12/04/2019

My friend Jack "cheveux longs" comme disait le Président Rosko, chanson qui aurait bien été dans un top 100, avec une intro magistrale.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Marc | 12/04/2019

allez pour me faire plaisir mon hit 67 étrangers . pour commencer une de mes préférées de cette année là James Royal avec call my name . les Beatles avec penny lane , the fool on the hill , she's leaving home , hello goodbye et all you need is love …juste incroyable tous ces hits ! les Rolling Stones avec ruby tuesday , she's a rainbow , we love you et let's spend the night together très bons tout ça ! Eric Burdon & the Animals avec hey gyp , good time , when i was young et San Francisco nigths , quelle belle année pour eux aussi malgré le changement de personnels . les Kinks plus pop qu'au début mais toujours excellents avec mister pleasant , village green et days . les Bee Gees avec massachusett et holiday . les Turtles avec happy together , un de mes groupes préférés américains . Procol Harum a whiter shade of pale . les Moody Blues nights in white satin , Herman's Hermits no milk today . les Box Tops the letter. Flower Pot Men let's go to San Francisco . Brenton Wood gimme little sign . Donovan mellow yellow , Dave Davies death of clown . Billy Joe Royal avec hush . les Smoke my friend Jack . voila mes 30 titres de ma jeunesse qui m'ont toujours donné beaucoup de plaisir et encore aujourd'hui . amitiés à tous et vivement le top de 68 qui était lui aussi exceptionnel . Jean

Écrit par : jean | 12/04/2019

Étant cette semaine en vacances dans la Drôme j'ai pris connaissance de vos commentaires sur cette belle année 1967 ,j'ai quelques compléments à ajouter mais je les ferai à mon retour mardi soir pour plus de facilité pour écrire,amitiés, Renaud

Écrit par : Renaud | 13/04/2019

Étant cette semaine en vacances dans la Drôme j'ai pris connaissance de vos commentaires sur cette belle année 1967 ,j'ai quelques compléments à ajouter mais je les ferai à mon retour mardi soir pour plus de facilité pour écrire,amitiés, Renaud

Écrit par : Renaud | 13/04/2019

quelle chance Renaud d'être dans la Drôme , nous c'est Juin à Nyons , les jours sont plus longs . peut-être qu'un jour nous aurons l'occasion de nous voir dans ce beau département . à bientôt pour ton commentaire et tes choix musicaux . cordialement . Jean

Écrit par : jean | 13/04/2019

Jean,j'ai eu une pensée pour toi jeudi car nous sommes allés au marché de Nyons,ensuite nous sommes allés déjeuner dans un resto que tu connais peut-être, l'auberge de la vallée de l'Oule à Cornillon sur l'oule près de Remuzat.amities,renaud

Écrit par : Renaud | 13/04/2019

Jean pas grand chose à ajouter dans tes choix car tout est vraiment bon et tout me plait ... nos gouts ont tendance à se superposer … il faut dire qu'il n'y avait vraiment rien à jeter dans cette année 67.
Pour me démarquer peut-être aimerais-je y inclure le Picture of Lily des Who.

L'ancien animateur de SLC Hubert Wayaffe vient de nous quitter…
Amitiés

Écrit par : Marc | 13/04/2019

Je suis passé dans la Drôme dimanche dernier (Pierrelatte) sur la route de Sanary à l'Auvergne.
Déjeuné au resto d'autoroute de Mornas, sorti à Bollène. Dieu que ces lieux ont changé depuis 54 ans, depuis l'été 65 où, de Valréas, je rayonnais de tous les côtés à vélo ! Dieulefit pour moi c'était un col à près de 500m soit 300 m de montée quand même depuis Valréas ! J'ignorais alors que Jacques Bodoin y mourrait :-(
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud et Jean | 13/04/2019

Hubert ! En 1973 je travaillais de nuit (à Orange !) et je l'écoutais dans ce qui reste pour moi une émission-culte : Radio 2 sur Europe 1, en alternance avec François Diwo.
Hécatombe depuis quelques années, qui va hélas aller en s'accélérant.

Écrit par : Cica pour Marc | 13/04/2019

Marc , sur ce EP des Who que j'ai aussi , c'est le titre doctor doctor que je préfére depuis toujours . c'est marrant je voulais le mettre dans mon top à la place des Smoke avec my friend Jack , mais sans faire attention mon commentaire était parti . pour doctor doctor c'est le son et la voix que j'aime , à fond bien sur comme en 67 . Patrick et Marc , pour la mort d'Hubert je venait de l'apprendre . j'ai même un disque avec lui qui chantait avec le duo Tom et Jerry des années 60's . le titre un p'tit beaujolais en 70 , pas vraiment un tube par contre ! je le répète Tom et Jerry en 66 avaient fait un excellent premier EP , les quatre titres étaient très bons puis après quatre disques ont disparu mais ont participé à beaucoup de disques des autres vedettes . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 13/04/2019

Renaud , bien sur que je connais , je vais toujours faire un tour au petit lac de Cornillon , superbe paysage puis nous allons à la Motte-Chalencon , dans les années 70 le feuilleton Fabien de le Drôme avait été tourné là et à Saint-May , j'avais assisté au tournage quelques jours par connaissance . à Montmorin , un peu plus loin où nous avons des amis et un bon petit restaurant . l'auberge je le connais et quelle vue ! cette route je ne m'en lasse pas . pour le marché de Nyons , ce jour là ce n'est pas facile du tout de se garer . de très bons souvenirs . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 14/04/2019

Cica : Je suis d'accord en gros avec toi concernant les chansons françaises. 1967 est je trouve une année un peu vide en ce qui concerne la chanson française, enfin d'après les titres de cette année-là présentés dans le livre de Fabrice Ferment "40 ans de tubes". Mais moins vide que les années actuelles. Ceci dit, me concernant, de Polnareff, j'aurai mis "Âme câline", une de mes chansons préférées de lui.

Écrit par : Hug | 16/04/2019

Je ne dirai pas que 1967 a été pauvre en chansons françaises, mais qu'elle a été riche pour les anglo-saxonnes. Du temps où je n'étais pas malade, je jouais à un quizz-chansons sur Facebook et la première série "années" que j'ai remportée fut 1967.
Cela dit on a eu du très bon Polnareff en cette année 67, rien à jeter, même "tatatata" dont je n'avais pas tout de suite compris le sens !
Je n'ai aussi toujours pas compris non plus pourquoi SLC avait si bien classé (8) la débile "y a qu'un cheveu", véritable verrue au milieu de six belles années, de "la poupée" à "holidays".

Écrit par : Cica pour Hug | 16/04/2019

Cica : En fait, je ne suis pas tout à fait d'accord concernant ta non-appréciation de "Y' a qu'un cheveu". C'est vrai, elle est décevante pour du Polnareff, mais en même temps, il y a quelques années, je l'avais diffusée dans une de mes chroniques répertoriant les faces B à succès de certains artistes, et je l'avais ainsi un peu (re) découverte. Je l'ai trouvée très rigolote, et très bien écrite. En fait, il faut la prendre avec humour.


Même si c'est vrai qu'on n'attend pas Polnareff dans ce registre. Si elle avait été chantée par Patrick Topaloff, Carlos, Les Charlots ou tout autre chanteur plus "humoristique", elle aurait été considérée comme un chef d'œuvre !

La raison pour laquelle SLC l'a bien classée ? Tout simplement, elle était la face B ou tout du moins sur le même disque que "Le bal des Lazes". Et là où Polnareff et Pierre Delanoë (Pour le texte) avait beaucoup travaillé pour "Le bal des Lazes", les radios et les médias de l'époque ont préféré diffuser "Y'a qu'un cheveu", pour laquelle Polnareff n'avait pas beaucoup travaillé, parce qu'elle était rigolote, alors que "Le bal des Lazes" commence par "Je serai pendu demain matin". "Le bal des Lazes" sera ainsi boycottée à sa sortie, et il faudra attendre des années pour qu'elle devienne petit à petit un classique du répertoire de Michel Polnareff.

Écrit par : Hug | 16/04/2019

Boycottée par qui ? Dans le cahier vert que j'ai mis sur ma note, je notais les passages des chansons à SLC. "Le bal des Laze" y passait tous les jours, parfois deux fois certains jours !

Écrit par : Cica pour Hug | 16/04/2019

Cica : Je te crois. Effectivement, je n'étais pas né en 1967, donc je ne peux pas vérifier les infos que je prends dans des livres. Là, en l'occurrence, je tiens cette information de Bertrand Dicale dans son livre "Les miscellanées de la chanson française". Mais aussi de Fabien Lecoeuvre dans son livre "1 001 histoires secrètes de chansons", qui dit page 294 dans l'article dédié au "Bal des Lazes", je cite "Pour la face B de ce titre, Michel Polnareff enregistre une chanson beaucoup plus légère dans un style country intitulée Y'a qu'un ch'veu. A la grande colère de Michel Polnareff, au moment de la sortie du 45 tours, les radios (Non précisées) ne diffusent pas Le bal des Lazes, mais lui préfèrent la face B. Le chanteur apprendra plus tard que les radios refusent de diffuser Le Bal des Laze à cause de la première phrase du texte : "Je serai pendu demain matin." Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le 45 tours Le Bal des Laze n'a pas très bien fonctionné commercialement, en revanche, il est devenu avec les années une référence en matière de chanson française.".

Du fait que Fabien Lecoeuvre avait déjà commis une fausse information concernant la genèse de "Fais-moi un signe" de Gérard Palaprat, je vais commencer par moins le croire.

De toutes façons, il faut se méfier de beaucoup de ces bouquins qui racontent la genèse des chansons. Il y a quelques semaines, j'ai acheté par hasard le livre d'une certaine journaliste Catherine Chantepie "L'histoire des tubes de la chanson française", dans lequel elle dit texto que l'auteur de "Il a neigé sur Yesterday" pour Marie Laforêt n'est autre que Didier Barbelivien, alors qu'il s'agit de Michel Jourdan ! D'ailleurs, cet auteur, qui a écrit par ailleurs de très belles chansons pour Dorothée, et plus récemment pour Calogero, n'a pas donné son meilleur pour Marie Laforêt du moins à travers "Il a neigé sur Yesterday" ou alors il n'était pas doué en anglais, car écrire "Penny Lane aujourd'hui a deux enfants mais il pleut sur l'île de Wight au printemps" et plus tard "Penny Lane c'est déjà loin maintenant mais jamais elle n'aura de cheveux blancs", alors que Penny Lane n'est pas une personne mais le nom d'une avenue. A lane en anglais signifiant une avenue !


Alors, pour "Le bal des Laze", peut-être que c'était RTL qui l'a boycotté !

Écrit par : Hug | 16/04/2019

Me voici rentré de mes vacances dans la Drôme, j'ai pris connaissance de tous les commentaires qui m'ont appris beaucoup de choses sur cette fabuleuse année 1967. Côté français la grande majorité des titres du top de Patrick rejoint mes préférences, j'ajouterai simplement quelques chansons: "Fille sauvage" de Richard Anthony, pour Eddy Mitchell "Alice" et "le début de la fin", pour Nicoletta "la musique", pour Monty j'ajoute "la vie que j'aime" et "le coeur d'une fille", pour Adamo "notre roman" et enfin Joe Dassin avec le sublime "Marie Jeanne". Côté étranger, 1967 est pour moi l'année la plus prolifique des sixties, c'est la liste du top de Jean qui rejoint pratiquement à 100% mes goûts, je rajouterai un titre " ha ha said the clown" de Manfred Mann un groupe que j'adore et dont je trouve que leur carrière est injustement sous estimée. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 16/04/2019

Renaud : Contrairement à toi, je n'aime pas trop "Alice" d'Eddy Mitchell. En fait, je me rends compte que concernant Eddy Mitchell, sur toute sa carrière hormis "Couleur menthe à l'eau" et "Un portrait de Norman Rockwell" ou à la limite "La dernière séance" qui sont de très jolies chansons, je trouve ses slows, ses ballades, oui, j'ose le dire, "chiantes", "molles", comme par exemple "Le cimetière des éléphants", ou "Comme quand j'étais môme" mais surtout "J'ai oublié de l'oublier", chanson que lui-même apprécie particulièrement, mais que je trouve molle, avec une mélodie qui ne "décolle" pas assez pour sauver la chanson. Alors que j'aime bien la plupart de ses titres rock comme "Et s'il n'en reste qu'un", "Miss Caroline" (Pas rock, mais qui balance bien), "C'est un rocker", "Et la voix d'Elvis", "A crédit et en stéréo", "Lèche-bottes blues" mais surtout "Il chante, il gratte", chanson méconnue de l'album "Mr. Eddy" mais qui déménage vraiment.

"Ah ah said the clown" a été chanté en français par Frank Alamo sous le titre "Oh oh fait le clown" (Adaptation : Michel Jourdan). Je croyais également que "Do wah diddy" avait aussi été créé par Manfred Mann mais en fait c'est The Exciters qui a créé ce titre avant que Manfred Mann ne le reprenne (Source: Secondhandsongs.com), chanson qui en français a bien sûr été chantée par Sheila sous le titre "Vous les copains, je ne vous oublierai jamais" (Adaptation par Claude Carrère et Hubert Ithier), reprise par Richard Gotainer en 1996 sur l'album-compilation de divers artistes "Les plus belles chansons françaises : 1964" des éditions Atlas, par Vanessa Paradis en 2010 sur la B.O. du film "Thelma, Louise et Chantal" de Benoît Pétré, et enfin par Camille Lou en 2017 sur son album de reprises de Sheila "Love me baby".

Écrit par : Hug | 17/04/2019

Hug, concernant Eddy Mitchell il y a en effet l'éternel débat entre ceux qui préfèrent l'Eddy "lover" et ceux qui préfèrent l'Eddy " rocker", question de goût certainement, pour moi il y a de bons titres dans les deux, sinon il y a une catégorie particulière que j'apprécie chez Eddy Mitchell ce sont les chansons dites réalistes qui traite de la vie quotidienne, notamment celles enregistrées à la fin des années 70 comme "il ne rentre pas ce soir" qui évoque les sentiments d'un cadre qui vient d'être viré de son entreprise et qui traîne sa soirée de bar en bar, j'aime aussi la chanson " tu peux préparer le café noir" sur le thème de la rupture dans un couple...ces années 78, 79 sont d'ailleurs pour moi les années d'Eddy que je préfère. amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 17/04/2019

Hug , comme quoi les goûts et les couleurs … j'adore les slows où ballades en général et en particulier d'Eddy . je suis sensible à sa voix . depuis j'ai oublié de l'oublier du compositeur Pierre Papadiamondis , pour moi un grand compositeur et pianiste , tellement de tubes pour Eddy composés par lui . pour mon top 67 perso la plupart de mes titres préférés d'Eddy sont de Pierre Papadiamondis justement . j'apprécie tout autant Eddy rocker comme Renaud . en 81 j'adore aussi pauvre baby doll . bref j'aime Eddy et les chansons de son ami Pierre . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 17/04/2019

Eddy Mitchell, rien à jeter, du "twist du canotier" (1962) avec les Chaussettes et le Grand Maurice à "les tuniques bleues et les indiens" (1996). 35 ans de pur bonheur, même si par périodes le public n'a pas suivi.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean et Renaud | 17/04/2019

Renaud , bien sur Manfred Mann avec ha ! ha! said the clown et leur nouveau chanteur Mike d'Abo , qui avait cartonné en France et que j'avais acheté aussi ainsi que mighty quinn , de la bonne pop anglaise . la première période était bonne aussi avec le chanteur Paul Jones , parti faire une carrière solo et un film privilège . même Claude Righi , chanteur que j'aime , en 66 avait repris du Manfred Mann , son titre machine sur son EP qui avait pour titre principal l'excellente chanson elle . que de bons souvenirs ! amitiés . Jean

Écrit par : jean | 17/04/2019

J'avais acheté "on n'y peut rien" de Claude Righi et j'ai eu l'heureuse surprise d'entendre, 16 ans plus tard, cette chanson adaptée par les Pretenders (I want to sleep).
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 18/04/2019

Jean et Patrick, merci de parler de Claude Righi à la fois chanteur et parolier que j'apprécie également, le 45 tours que je préfère et que j'avais acheté c'est celui avec la chanson "personne", je la réécoute souvent, encore d'ailleurs un artiste injustement oublié et qui n'a pas la chance d'être réédité en CD; on oublie également qu'il a été le parolier talentueux de pas mal de chansons de Ronnie Bird comme "elle m'attend", "tu perds ton temps", "fais attention" et d'autres encore.amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 18/04/2019

Renaud et Patrick , d'ailleurs Claude Righi est dans mon top 66 les titres elle et personne y sont bien sur bien classés , surtout personne . je les écoute souvent . il a toujours été très discret . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 18/04/2019

"On n'y peut rien" de Claude Righi, ne me disais rien, je suis donc allé sur internet pour l'écouter.
En fait cette chanson je la connais bien mais dans sa version anglaise : "I go to sleep" interprétée par les Kinks et à priori ce sont eux qui sont à l'origine de ce morceau vu qu'il s'agit d'une composition de Ray Davies.
Amitiés

Écrit par : Marc | 19/04/2019

Cica : "Le bal des Lazes" a été diffusé sur Europe 1, certainement parce qu'à cette époque Michel Polnareff était sous contrat avec les Disques AZ, label qui appartenait à Lucien Morisse, qui a aussi été à un moment donné directeur général de Europe 1. A vrai dire, les disques sortis chez RCA Victor (label appartenant à l'époque à Daniel Filipacchi, qui animait Salut Les Copains sur Europe 1) et les disques sortis chez Disques AZ étaient forcément prioritaires par rapport aux autres pour être diffusés sur Europe 1 à l'époque, tout comme les disques AB Productions (Voyez où je veux en venir), étaient prioritaires pour être promus sur Antenne 2 dans les années 1980 puis sur TF 1 entre 1987 et 1997 et pas sur les autres chaînes télé, plus tard les disques M6 Interactions ne seront diffusés que sur M6 et les disques Une Musique puis Universal France en priorité sur TF 1, tout comme les radios dans les années 60 qui étaient affiliées à des firmes de disques.


Donc "Le bal des Lazes" de ce fait a bien été diffusé sur Europe 1 à sa sortie en 1968. Par-contre, la chanson a été boycottée par les autres radios de l'époque, parce qu'elle commençait par "Je serai pendu demain matin", autres radios qui ont elles, privilégié la diffusion de "Y'a qu'un ch'veu" sur le même disque.

Sinon, concernant la chanson "I go to sleep", écrite et composée par Ray Davies, elle est d'abord enregistrée sous forme de démo par The Kinks fin 1964 / Début 1965 pendant les sessions d'enregistrements de l'album "Kinda Kinks" mais finalement pas enregistrée par le groupe. La démo ne figurera que sur la réédition de l'album "Kinda Kinks" sortie en 2004.

"I go to sleep" est finalement enregistrée en 1965 par Peggy Lee, le groupe anglais The Applejacks et par Cher sur son premier album solo.

La même année, Claude Righi en écrit et en enregistre une première adaptation française sous le titre "On n'y peut rien".

En 1981, "I go to sleep" est reprise par le groupe The Pretenders, dont la chanteuse Chrissie Hynde est alors la petite amie de Ray Davies. Cette version obtient un grand succès international, extraite de l'album "Pretenders II", si bien qu'en 1982, la très belle et élégante chanteuse Julie Pietri en écrit, contre l'avis de son producteur de l'époque Claude Carrère (Qui était réticent à l'idée qu'elle écrive elle-même ou adapte elle-même les textes de ses chansons, car Monsieur n'aimait pas trop partager SES royalties avec SES artistes) et enregistre une seconde adaptation française à succès sous le titre "Et c'est comme si", pensant écrire à l'époque une adaptation française du tube de The Pretenders, elle sera d'ailleurs la première en France en 2004 à dire qu'en fait la première version de cette chanson est la démo enregistrée par The Kinks en 1964 / 1965.

En 1997, la très belle et élégante actrice-chanteuse québécoise francophone Carole Laure en écrit et chante une 3ème adaptation française intitulée "Dormir" qui sort sur son album "Sentiments naturels".

Enfin, en 2008, la chanson "I go to sleep" est reprise par la chanteuse australienne Sia Furler sur son album "Some people have real problems". Cette version entre à la 32ème place des charts australiens seulement en novembre 2010. Voilà pour ces chansons !

Écrit par : Hug | 19/04/2019

Bonjour!
Juste une question pour Patrick,d'abord.. Dans ton top tu inclus les Sunlights,devenus célèbres à SLC avec Le déserteur de Vian. ( bonne version de Richard, dont Jean Ferrat se moquera!) Les Sunlights ont aussi eu un bon succès avec Loin des yeux,loin du coeur; or c'est la même chanson que Pour toi ce n'était rien, d'Hervé Vilard. Adaptation?
Hug,tu mentionne Carole Laure,dont j'ai quelques titres et qui a joué aux côtés d'Yves Montand dans La menace. Un film vu il y a longtemps au cinéma mais dont je me souviens. Carole Laure y était vraiment très,très belle. Par ailleurs elle chantait bien. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 19/04/2019

Les deux chansons (très belles) sont deux adaptations d'une chanson italienne signée Modugno/Bonnacorti. Laquelle ? Je ne sais pas :-(
Les Sunlights ont eu le privilège de faire redécouvrir des chansons en les adaptant aux sonorités de l'époque. "le déserteur" chanté par Vian était un désastre commercial, et "les roses blanches" inconnues au bataillon pour les baby-boomers. Idem, l'écoute de l'original de Berthe Sylva m'écorchait les oreilles !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 20/04/2019

Merci Patrick de ta réponse. J'ai oublié un s au début du 2e paragraphe. J'espère que les fautes que je fais de temps en temps ne sont pas le début d'un processus; j'avais lu, ado, Des fleurs pour Algernon! Berthe Sylva,oui,je dois avoir une compilation. Dans l'idée,Guy Béart avait fait Hôtel-Dieu; ... La voix au téléphone oubliait la pitié,alors j'ai couru dans la ville/ Elle ne bougeait plus déjà d'une moitié,l'autre est maintenant immobile.... Une chanson qui me revient.
Joyeuses Pâques à tous! Cédric

Écrit par : Cédric | 21/04/2019

Joyeuses Pâques à tous . Jean

Écrit par : jean | 21/04/2019

Juste pour indiquer que IN A GADDA DA VIDA de IRON BUTTERFLY est sorti en juillet 1968.
Si j'ai un peu de temps je te scannerai mes hit parades perso de 1967.

Écrit par : ROQUANCOURT | 17/05/2019

Je me suis fié à ce qu'il y a écrit sur la pochette ! Car la première fois que j'ai entendu cette chanson c'était en 1971... Shame on me ;)
17 minutes de pur bonheur, qu'on ne voit pas passer tant la richesse du morceau est grande. J'attends tes hits.
Patrick

Écrit par : Cica pour Roquancourt | 17/05/2019

je l'avais acheté en 68 ce disque d'Iron Butterfly qui avait eu un succès phénoménal . d'ailleurs dans les boites en 69 , 70 et même 71 les DJ le passaient encore souvent à cette époque en province je précise , à mon avis aussi pour être tranquille un bon moment d'ailleurs en même temps ils passaient get ready des Rare Earth ( sorti lui en 69 ) qui lui aussi durait un max . il y a très longtemps que je n'ai pas écouté Iron Butterfly surement à cause du solo de batterie , c'était la mode et ça je n'aimais pas du tout , en concert c'était pareil on avait droit au solo de batterie . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 17/05/2019

Moi aussi c'est en boîte (à Paris) que j'ai entendu pour la première fois ce titre. Comme tu dis, pour les DJ c'était l'aubaine, et moi-même, plus tard, je ne résisterai pas à la tentation de le passer à la radio ! En revanche j'ai toujours adoré la batterie...
Amitiés.

Ps ce soir janvier 87 !

Écrit par : Cica pour Jean | 18/05/2019

dans le même genre dans la durée , Johnny Rivers avec John Lee Hooker en 67 avec son tempo rock bluesy culte . surtout célèbre en France plus tard en 70 . j'ai beaucoup dansé sur ce disque dans les boites , je me le passe encore de temps en temps . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 18/05/2019

Les commentaires sont fermés.