Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2019

TOP 30 VENTES 45 TOURS NOVEMBRE 1961

1 7 VIENS DANSER LE TWIST Johnny Hallyday 1  
2 1 IL FAUT SAVOIR Charles Aznavour 2  
3 19 L'AUTOCIRCULATION Henri Tisot 3  
4 9 LAISSE ENTRER LE CIEL Richard Anthony 4  
5 2 LA MARCHE DES ANGES Compagnons de la Chanson 5  
6 4 DACTYLO ROCK Chaussettes Noires 6  
7 6 SI TU M'ECRIVAIS Marie-José 7  
8 15 LE GOUT DE LA VIOLENCE B O du film 8  
9 22 DOUCE VIOLENCE Johnny Hallyday 9  
10 9 LAISSE LES FILLES Johnny Hallyday 10  
11 25 OUBLIE LARRY Les Pirates 11  
12 3 BRIGITTE BARDOT Jorge Veiga   1
13 e ROMEO Petula Clark 12  
14 21 WHAT I D SAY Ray Charles   2
15 30 LITTLE SISTER Elvis Presley   3
16 26 LA CUCARACHA Los Machucambos   4
17 e LES CANONS DE NAVARONE B O du film   5
18 17 AVEC UNE POIGNEE DE TERRE Dalida 13  
19 28 LAST NIGHT Les Barons   6
20 e FICHE LE CAMP JACK Richard Anthony 14  
21 e C MON EVERYBODY Vince Taylor   7
22 e YOU DON'T KNOW Helen Shapiro   8
23 e KON TIKI Shadows   9
24 5 GEORGIA ON MY MIND Ray Charles   10
25 e LA MARMITE Dario Moreno 15  
26 e CROQUE LA POMME Danny Boy & ses Pénitents 16  
27 e CUTY PIE Les Pirates 17  
28 10 DANS LE COEUR DE MA BLONDE Marcel Amont 18  
29 e SO GLAD YOU'RE MINE Vince Taylor   11
30 e LET'S TWIST AGAIN Chubby Checker   12

Ces tops de ventes de disques sont très intéressants, car situés à la charnière de ce qui sera "la vague yéyé", et les chansons de grand-papa.
18 français, 12 étrangers.
4 catégories chez les français :
1) les "anciens", ceux dont mon enfance a été bercée, au nombre de 7 dans ce top de novembre :
- Charles Aznavour, au sommet, et qui va y rester encore pas mal d'années. Il faut savoir passe de la 1ère à la 2ème place.
- Les Compagnons de la chanson, qui eux vont laisser pas mal de plumes, mais qui continueront cependant de vendre des disques jusqu'au début des années 70. En attendant ils sont à leur zénith en cette année 61.
- Marie-José, qu'on ne reverra plus dans un hit-parade.
- Pétula Clark, qui sort des disques depuis les années 40, et qui est en pleine ascension. Marin cède la place à Roméo, qui va grimper très haut.
- Dalida, qui en est à sa 6ème année de carrière, et - tout comme Johnny - s'adaptera à toutes les modes et ainsi tiendra le coup jusqu'au début des années 80. Avec une poignée de terre est une chanson yéyé, chantée aussi par Johnny et Richard Anthony.
- Dario Moreno qui tient le gros tube avec la marmite, qui sera néanmoins son chant du cygne.
- Marcel Amont (toujours vivant à l'heure où j'écris cette note) qui fera comme les Compagnons, et sa carrière va durer encore une quinzaine d'années.

2) les yéyés en groupe, au nombre de 4 dans ce top :
- Les Chaussettes Noires, d'où se détachera Eddy Mitchell.
- Les Pirates, alors à leur apogée (2 titres dans ce top) qui, à l'instar de beaucoup, ne résisteront pas au service militaire... Il paraît que ça forgeait un homme, mais dans les années 60 ça fusillait surtout les carrières !
- les Barons. Gloire éphémère niveau ventes, mais last night sera quand même.... l'indicatif de salut les copains !
- Danny Boy et ses Pénitents, même remarque que pour les Pirates.

3) les yéyés solo, deux seulement dans ce top :
- Johnny, qui casse la baraque avec 3 chansons dans les 10 premiers ! Lucien Morisse avait eu tout faux..
- Richard Anthony, le challenger, présent depuis 1958. 
Il n'est pas dans ce top mais il ne faut pas oublier le troisième larron Danyel Gérard qui lui aussi a commencé en 1958.

4) les humoristes,, représentés ici par Henri Tisot.
Celui-ci faisait rire les français en imitant le Général (moins bien que moi !) et dans ce top sur un sujet extrêmement grave. Ce disque arrivera en tête des ventes en décembre.

Chez les étrangers, trois catégories :

1) les latinos, représentés par Jorge veiga (Brigitte Bardot, également chantée par Dario Moréno) et Los Machucambos, alors au sommet.

2) les groupes. A l'époque les seuls qui marchaient étaient les Shadows (avec Cliff Richard)

3) les interprètes solo : Ray Charles et Elvis Presley dominaient alors tout le monde. Il ne faut pas oublier non plus Vince Taylor, Chubby Checker et Helen Shapiro.

Sans oublier les bandes originales de film, au nombre de deux dans ce top.

A bientôt

Je vous embrasse

Commentaires

connais pas les chansons de Marcel Amont, les Pirates, Danny boy. Mais quel bonheur de mettre une interprète sur "you don't know", une de ses mélodies qui vous fichaient le cafard un dimanche du début des sixtees...j'adorais "romeo", tremplin vers son énorme "chariot", en 62...Ray Charles, bien sûr...Mais en aura t-il d'autres au hit ?

Écrit par : jmp | 29/06/2019

marie-josé, vague souvenir...

Écrit par : jmp | 29/06/2019

surpris de ne pas voir apparaître dans cette période la sublime Colette Deréal qui était aussi présentatrice des variétés à la TV

Écrit par : jmp | 29/06/2019

Colette Deréal c'était ma préférée ! En novembre 61 elle chantait "dum dum", puis ce sera "on se reverra" , "cheveux fous et lèvres roses" en 1962. "on se reverra" sera classé à partir d'avril 62.
Mais les ventes de disques "en direct" ne reflétaient pas le succès des chansons à l'époque. Un exemple type : "et maintenant" de Gilbert Bécaud ne dépassera pas là 8ème place !!!

Écrit par : cica pour JMP | 29/06/2019

Patriclk, que penses-tu de la ressemblance entre Helen Shapiro "you don't know" et le pastiche de Dario Moreno "tout l'amour que j'ai pour toi" ? Peut-on considérer qu'il s'agit d'une reprise ?

Écrit par : jmp | 30/06/2019

Jean-Marc !!!! Tu ne t'es pas aperçu que "tout l'amour que j'ai pour toi" c'est "la lettre à Elise" de Beethoven ?? Rhôôô ^^

Écrit par : cica pour JMP | 30/06/2019

Je rentre aujourd'hui d'une semaine d'un circuit vacances en Bretagne où j'ai donc pu échapper (sans le vouloir) à la canicule, je pense à Jean qui nous a décrit le temps chaud à Nyons mais je pense qu'il supporte mieux la chaleur que moi et arrivant dans la Drôme fin juillet je redoute une nouvelle poussée des températures, il faudra dans ce cas m'adapter et gagner la montagne fraîche du Vercors notamment.
Revenons à la chanson, 1961 c'est la période de l'enfance pour moi, à la maison nous avions les disques de Pétula Clark "Roméo", Marcel Amont "dans le coeur de ma blonde" et les Shadows bien sûr avec "kon tiki" et "apache", je garde une certaine tendresse pour ces titres que j'aime réécouter souvent; mes parents n'étaient pas très fans de Charles Aznavour que j'ai découvert par la suite et "il faut savoir" est pour moi une de ses plus belles chansons, dont j'ai retrouvé et acquis le 45 tours dans une foire aux disques. Belle année 1961 dont je garde une certaine mélancolie, j'étais un enfant insouciant et heureux à l'école primaire. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 30/06/2019

Bonsoir Patrick et à tous,

Il faudra encore attendre deux ans ( 1963) j'ai onze ans, pour que ma vie musicale commence vraiment, avec les BEACH BOYS, le balbutiement des BEATLES, les CHAUSSETTES NOIRES, les SURFS etc...
Mais ça explose en 1964 quand on rajoute les ANIMALS / les KINKS, MANFRED MAN, les STONES et les SUPREMES !

Écrit par : boixiere | 30/06/2019

là, je n'ai réellement rien qui me parle.

Écrit par : boixiere | 30/06/2019

Bonjour,
You don't know a été adapté par Richard, Tu ne sais pas. Tisot, j'aimais bien; il disait: Vous verrez,même après ma mort on se souviendra,on dira Tisot, c'était le gars qui imitait le Général! Il est parti tôt. Les canons de Navarone, La marmite, aussi par les Compagnons. J'ai une compilation de Dario Moreno, disparu alors qu'il allait faire la tournée du cirque Spirou, sur le tarmac d'un aéroport,peut-être; en tout cas subitement à 46 ans. Autant dire en pleine jeunesse. Et Richard, Fiche le camp, Jack et C'mon everybody devenu Comment vas-tu mentir? Danyel n'est pas là mais peut-être que son Marsupilami sera classé... Merci de ce classement, Patrick. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 01/07/2019

Renaud et à tous , hier soir nous sommes rentrés de la Drôme , toujours avec la forte chaleur et de la circulation bien sur . vitesse réduite sur l'autoroute du à la pollution . j'aime en effet la chaleur mais la dernière semaine je n'avais jamais connu ça . depuis trois ans maintenant que nous partons en Juin je répète à ma femme que c'est exceptionnel mais elle me croit plus . Renaud , il te reste les montagnes drômoises pour te rafraichir . avantage pour mon fruit préféré les abricots étaient excellents . sinon pour Novembre 61 j'étais dans ma onzième année alors encore un peu jeune pour me souvenir de tout . par contre à la télé Colette Deréal où elle passait souvent j'aimais bien la voir , elle représentait le chic parisien pour moi , j'étais aussi sensible à Isabelle Aubret et aussi à la mignonne Anne-Marie Peysson qui en 65 avait chanté au soleil de Nyons et que j'avais vu sur un trottoir là-bas un peu plus tard …mes premiers émois sans doute . pour les chansons de 61 trop de bonnes ! pour n'en citer que trois où quatre Charles Aznavour , les Chaussettes Noires , Richard Anthony et le savoureux tube de Chubby Checker let's twist again . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 01/07/2019

Rentrée 1961 en revanche pas belle pour moi car je quittais la petite école primaire de St Germain des Prés (3 classes dédoublées, 60 élèves) pour "l'usine" du Lycée Montaigne (3000 élèves, 100 classes, avec la fameuse sonnerie des intercours) avec en "prime" près de 6 km à faire pédibus tous les jours (4 fois 1km500), avec le bd st germain à traverser, pas facile pour un gamin de 10 ans !
En revanche musicalement de beaux souvenirs car contrairement à Michel je n'avais pas encore tout à fait adhéré au "nouveau style", et j'étais satisfait des chansons des années 50 qui avaient bercé mon enfance.
Amitiés

Écrit par : cica pour Renaud | 03/07/2019

Michel que tu as dû être malheureux lol ! Tu ne retiens rien des français 73, rien ne te parle dans ce hit.... Sinon en 1961 les chats et les chaussettes étaient déjà là ! Pour ma part, il me faudra attendre 1964 et mon premier Teppaz pour adhérer complètement à cette "nouvelle musique" au point d'en devenir dingue !
Ainsi tu as fait partie des rares qui ont découvert les Beach Boys en 1963 ? Moi c'était en décembre 1965 avec "the little girl i once knew". Une IMMENSE émotion musicale que ce titre que - malgré le prix - j'ai fini par acheter neuf, et que j'irai jusqu'à passer jusqu'à 20 fois par jour. Ce n'est qu'après que j'ai eu connaissance de leurs titres précédents dont I get around et fun fun fun.
En 1966 je tomberai raide devant wouldn it be nice !
Sinon oui grosse explosion en 64 avec les groupes "majeurs" (Beatles, Stones, Kinks, Animals, Supremes) .
Amitiés

Écrit par : cica pour Boixière | 03/07/2019

Tisot, pas ma tasse de thé ! Qu'a-t'il fait d'autre finalement qu'imiter De Gaulle (et pas si bien que ça... il avait un débit beaucoup trop rapide par rapport à son modèle, ah si je pouvais te faire écouter mon imitation à moi !!! Pour un amateur je me débrouille vraiment pas trop mal...) ?
Mais sous son "règne" (à De Gaulle) l'atmosphère était devenue si pesante que ce devait être un exutoire pour les français, comme le sera "le petit rapporteur" sous Giscard.
Sinon pas de Marsupilami dans les écrans radar ! C'était l'époque des "mini-livres" du journal Spirou, que je dévorais semaine après semaine. Je ne ratais pas Johan et Pirlouit, l'oncle Paul (le top, de la vraie pédagogie), la patrouille des castors, Gaston Lagaffe aux prises avec Fantasio qui essayait vainement de faire signer des contrats à De Maesmaker, les schtroumpfs évidemment !
De ce point de vue là, entre Pilote et Spirou, on a eu c'est certain une belle enfance...
Sans avoir besoin d'un casque vissé en permanence dans les oreilles et de tapoter un petit truc rectangulaire. Bon, je "vieuconne" mais c'est vrai quoi !!!
Amitiés

Écrit par : cica pour Cédric | 03/07/2019

Alors petit point météo pour ton épouse :

Nyons, température "normale" pour une seconde quinzaine de juin 27 degrés.

2017, 36 degrés le 23 juin, 35 le 13.
2019, 40° le 26, 41° le 27, 39° le 28, 40° le 29, 39° le 30 !!! Record absolu battu bien entendu...
Et je félicite (aie les chevilles) le prévisionniste en retraite Cica, qui disait le 23 juin :

"Sinon profite bien de la "fraîcheur", demain à Nyons ce sera du 36 à l'ombre, entre 38° et 40° les 8 jours suivants !"

Je ne m'attendais pas aux 41° ...

Amitiés

Écrit par : cica pour Jean | 03/07/2019

Patrick, pour Tisot, je suis d'accord avec toi; il n'imitait pas si bien le Général. Mais il a fait d'autres choses et tout de même il a fait partie d'une certaine insouciance. Ensuite, on pourrait dire qu'il s'est tourné vers la religion et je l'avais entendu dans ce registre.
Spirou et Pilote! Wow! Oui, moi aussi et tu mentionnes la mini-bibliothèque et l'oncle Paul et pour ce dernier je pense comme toi. Ah! Le Pauvre Fantasio et l'infâme Gaston à cause de qui ces contrats ne sont jamais signés! Annie Cordy avait aussi chanté le Marsupilami,mais avant Danyel. Merci de tes lignes,à bientôt. Houba! Cédric

Écrit par : Cédric | 04/07/2019

Écrire un commentaire