Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2019

TOPS MENSUELS DES VENTES DE 45 TOURS FEVRIER 1987

    TOP 30 FRANCAIS  
       
1 1 T'EN VAS PAS Elsa
2 14 ON SE RETROUVERA Francis Lalanne
3 2 VOYAGE VOYAGE Desireless
4 17 FALLAIT PAS COMMENCER Lio
5 4 MAMAN Dorothée
6 6 C'EST LA OUATE Caroline Loeb
7 5 MUSULMANES Michel Sardou
8 9 TES ETATS D'AME ERIC Luna Parker
9 28 CORPS A CORPS Images
10 13 JE DOIS M'EN ALLER Niagara
11 3 PREMIER BAISER Emmanuelle
12 27 LAISSEZ-NOUS CHANTER Gold
13 25 MAGIE NOIRE Philippe Russo
14 21 NOIR ET BLANC Bernard Lavilliers
15 10 P'TIT BOUCHON Sabine Paturel
16 12 CA FAIT RIRE LES OISEAUX Compagnie Créole
17 30 ELLE EST PARTIE Partenaire Particulier
18 22 FLEUR DU MAL Stéphanie
19 7 LA VIE PAR PROCURATION Jean-Jacques Goldman
20 e C'EST COMME CA Rita Mitsouko
21 e LES YEUX DE LAURA Gouts de luxe
22 e PLEURER DES RIVIERES Viktor Lazlo
23 8 L'ENFANT Jeanne Mas
24 11 BASCULE AVEC MOI Marc Lavoine
25 e MOURIR LES SIRENES Canada
26 16 IL FAUDRAIT QUE TU REVIENNES J L Lahaye
27 e DUEL AU SOLEIL Etienne Daho
28 18 JE T'ATTENDS Johnny Hallyday
29 e TRACES DE TOI / LA FIEVRE DANS LE SANG Alain Chamfort
30 e IL FAUDRA LEUR DIRE Francis Cabrel
       
    TOP 15 ETRANGER  
       
1 3 IN THE ARMY NOW Status Quo
2 11 SALLY Carmel
3 2 DON'T LEAVE ME THIS WAY Communards
4 4 TAKE MY BREATH AWAY Berlin
5 1 THE FINAL COUNTDOWN Europe
6 e ALWAYS THE SUN Stranglers
7 9 THE MIRACLE OF LOVE Eurythmics
8 14 TWO OF HEARTS Stacey Q
9 10 YOU KEEP ME HANGIN ON Kim Wilde
10 6 HI HI HI Sandra
11 e YA DO YA Samantha Fox
12 e ROCK THE NIGHT Europe
13 e THE MORE I SEE YOU Valli
14 7 I'VE BEEN LOSING YOU Aha
15 5 TRUE BLUE Madonna

Enfin il est là, et pour me faire pardonner j'étends la sélection française à 30 titres. Je peux me le permettre, avec encore une marge de 9.

Côté français Elsa s'accroche à sa première place, menacée par Francis Lalanne. Lio échoue au pied du podium et on peut saluer la belle performance des Luna Parker. La ouate de Caroline Loeb n'aura pas fait mieux qu'une 6ème place, j'aurais pensé plus. Images n'a pas fini sa montée, de même que Gold. Terminus en revanche pour Niagara, Lavilliers et sans doute Philippe Russo, pas mal pour sa première apparition. Egalement pour Partenaire Particulier et surtout Stéphanie dont l'engouement n'aura duré que l'espace de trois disques.

7 entrées, toutes dans le bas du classement :
- Les Rita Mitsouko n'arriveront pas dans les 10 mais resteront classés assez longtemps.
- Les yeux de Laura n'iront pas beaucoup plus haut.
- Idem pour pleurer des rivières de Viktor Lazlo
- Canada devrait monter de quelques places.
Le hit ex-"caché" dévoile trois autre entrées :
- Duel au soleil de Daho qui s'approchera du top 10 en avril.
- Alain Chamfort serait resté caché avec 25 titres, alors que ce single contient deux belles chansons.
- Francis Cabrel, qui daigne sortir un 45 tours, va faire un méga-tube avec il faudra leur dire. Il aurait pu faire un numéro un sans une certaine "chanson à boire" qui surprendra tout le monde, mais restera quand même classé 9 mois dans le top !

Pas mal "frissonnent" : Yanna Katsoulos à la 34, Licence IV (que doit détester Cabrel) à la 35, Jeanne Mas à la 36, Philippe Cataldo (qu'appréciera sûrement Jean-Marc !) à la 37, Marie-Claire Buzy à la 38 et les Ablettes à la 39.

Côté "étranger" status quo prend la tête, Carmel est juste derrière, les Eurythmics grimpent encore, Kim Wilde aura fait un flop avec pourtant une bonne adaptation de you keep me hangin'on (moins bonne toutefois que celle de Vanilla Fudge).
Entrée des Stranglers qui n'iront pas bien haut, de Samantha Fox qui n'aurait jamais fait carrière si les clips vidéo n'avaient pas existé, de Europe qui fera moins bien que the final countdown, mais un top 5 quand même et de Valli qui devrait entrer dans la 10.

Bonne canicule à tous !

Je vous embrasse.

Commentaires

Canicule, avec Lee Marvin, fabuleux acteur qui se classera numero1 en Angleterre avec la superbe chanson du non moins superbe film Paint your wagon. J'ai le 33 tours pas très loin. Un film trash dans mon souvenir, Canicule.
J'aime bien Status Quo; 1re place méritée. C'est Voulzy qui a chanté les nuits sans Kim Wilde ou c'est tout autre chose? Pleurer des rivières, Mourir les sirènes. Bon, Viktor, c'était pas mal. Un Cabrel qui fait'' chavirer les foules''( j'ai écouté du Johnny récemment.) J'arrive en zone grise, je suivais de moins en moins...
Heureux pourtant de découvrir ce hit! Merci Patrick.
J'ai trouvé dans mes archives en papier une brochure de 1967 consacrée à Adamo,pleine de photos, de gentillesse sur 16 pages. Je restitue quelques mots des dernières lignes: ...Dans huit minutes, pomponné, dans un costume de serge, il entrera en scène, et comme chaque soir depuis soixante-dix mois se produira le miracle du phénomène Adamo...
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 24/07/2019

"On se retrouvera" est le seul vrai tube de Francis Lalanne.Un chanteur pourtant très prometteur quand il chantait "La maison du bonheur."

Écrit par : Leroy | 24/07/2019

87....la quille, enfin, je quitte Paris après 7 longues années pour retrouver le midi à Avignon ou il ne faisait pas encore les chaleurs que l'on connaît aujourd'hui et qui rendent souvent l'lété insupportable....Au hit, pas mal de bonnes choses, je m'y ré-intéresse en retrouvant des terres moins hostiles...Vous ne signalez pas assez peut-être que c'est déjà un des derniers gros tubes de Sardou qui va bientôt passer de mode...Desireless, Russo, Elsa,Daho ( une de ses meilleures à mon avis),les Rita Mitsouko et Canada, c'était pas mal...Mais c'est le hit étranger que je préfère...Surpris que Berlin ne monte pas plus haut,je ne mettais plus de date sur le tube des Stranglers que je voyais en 89-90...A bientôt

Écrit par : jmp | 24/07/2019

question nouveauté française en Février 87 c'était tout bon pour moi en tout cas , Chamfort , Daho , Cabrel , Lazlo , Canada , les Rita , j'avais acheté . pour les nouveautés étrangères je retiens surtout les Stranglers que j'avais connu par le premier album . Cédric , j'avais vu le film Canicule à l'époque , avec Miou-Miou , Bernadette Lafont , Victor Lanoux et Jean Carmet , j'aimais tous les acteurs . Lee Marvin quelle gueule ! c'est vrai que c'était un peu spécial quand même mais rien que pour ces acteurs et aussi les seconds rôles c'était bien . merci de parler d'Adamo , c'est toujours un de mes chanteurs préférés des années 60's et 70's . pour rappel dans SLC Adamo avait toujours le prix orange et Polnareff le prix citron . Renaud doit bien profiter de ses vacances dans la Drôme , il ne doit pas échapper à la canicule lui aussi . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 24/07/2019

Bonjour,je suis actuellement à Saou un petit village entre Crest et Dieulefit et comme dit Jean il fait très chaud dans la Drôme 37 degrés voir plus,pour nous rafraîchir nous partons ce matin pour le mont Gerbier des Joncs où il fait 25 degrés,amitiés à tous,Renaud

Écrit par : Renaud | 25/07/2019

Merci de ton com, mais il y a un truc qui me laisse perplexe. L'article de 1967 sur Adamo
mentionne : " il entrera en scène, et comme chaque soir depuis soixante-dix mois se produira le miracle du phénomène Adamo..."
70 mois ça fait 6 ans, soit des débuts en 1961. Il me semblait que sa carrière avait commencé plus tard, plutôt vers 1963 ? SLC avait attendu 1965 pour le classer, il ne devait pas plaire au tandem Morisse/Filipacchi ! Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 25/07/2019

Francis Lalanne a été injustement boycotté par les radios, alors qu'il a plein de bijoux à son actif.
Déjà, sa première chanson, à l'été 79 "rentre chez toi" que j'ai énormément passé sur mes platines des Hautes-Alpes car pour moi c'était du vécu. Ensuite, oui, "la maison du bonheur" sortie en novembre 79, magnifique. "Fais-moi l'amour pas la guerre" en 1982, pas mal non plus. Et "on se retrouvera", effectivement son seul tube. Dommage, il paye sans doute ses positions politiques. Mais je n'en dis pas plus car apparemment (j'ai vu ça dans un autre blog) tu n'as pas les mêmes que moi ;)
Amitiés quand même

Écrit par : Cica pour Leroy David | 25/07/2019

On ne se tutoie plus ? ;) J'ai fait une partie de mon service militaire à Orange et je peux te dire que si, certes, on n'arrivait pas aux extrêmes actuels, ça cognait quand même pas mal ! 41 degrés quand même en juillet 83....
Sinon pas fini pour Sardou ! Il aura encore quatre tops 5 et quelques tops 10. Sans oublier son gros numéro un avec Garou en 2004...
Amitiés

Écrit par : Cica pour JMP | 25/07/2019

Patrick : Sans entrer dans une discussion "politique", l'alternance de 1981 a apporté un grand espoir de liberté,a deserré des carcans mais voilà : on a voulu imposer de la culture à tout prix tout en méprisant la chanson populaire.Or, celle-ci nous fédère.
Quant à Francis Lalanne, j'ai entendu dire qu'il avait des relations exécrables avec les médias.
Pour ma part, j'aimais bien "Chanson sépia" et "Pleure un bon coup,ma p'tite Véro."

Amitiés,

Écrit par : Leroy | 25/07/2019

David, ton com tombe bien, et je voudrais en profiter pour redire ici (en gros) ce qui n'est pas "passé" dans un autre site, alors que j'y parlais pourtant de musique :

Mon âge relativement avancé me permet de dire que je ne regrette pas, politiquement, les années 60 qui sont celles du Général (j'avais 20 ans à sa mort) et de sa censure. Sardou a été interdit de télé et de radio pour ses "Ricains", Polnareff y a eu droit aussi avec "l'amour avec toi", sans parler de Boris Vian qui du coup est resté "confidentiel" durant sa carrière, et de la plupart des chansons de Brassens.
J'ajoutais aussi dans ce com que je n'allais pas pleurer sur le sort d'une animatrice télé très en vogue qui prenait son émission quotidienne pour une tribune politique.

Là, j'ajouterais que cette alternance de 1981 a permis l'éclosion de radios locales, qui ont permis aux auditeurs d'entendre d'autres chansons que celles imposées par les maisons de disques. J'en ai fait partie pendant 15 ans, je sais de quoi je parle.

Quand à Lalanne, c'est un peu l'exemple dont je parlais précédemment, et heureusement que les radios locales étaient là pour diffuser ses chansons.

Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy David | 25/07/2019

J'avais détesté le Adamo des premières années (style "filles du bord de mer") puis commencé à l'apprécier à partir de 1967 et "inch'allah". Ensuite j'adhèrerai complètement (malgré "crazy lue") et pour ma part, sa chanson "Manuel" de 1977, restée confidentielle, est une des plus belles chansons engagées que je connaisse. Aussi belle - sinon plus - que "Diego libre dans sa tête".
Je possède tous les 45 tours de Salvatore à partir de "en bandoulière" (1966) jusqu'à "dolce Paola" (1993). Et c'est vrai qu'il était affable, contrairement à Polnareff qui certes est un musicien génial mais qui le sait !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 25/07/2019

Renaud si tu es au Mt Gerbier de Jonc tu n'est pas loin d'où je suis ! La canicule prend fin demain après-midi. Oufffff ! Très mauvais pour les parkinsonniens...
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 25/07/2019

cica, ok pour Sardou...J'ai dû le sortir de ma zone à partir de ces années-là! pour le reste, c'est un effet de style le "vous", bon c'est moi qui prend des medocs depuis mon retour de Naples...MOI j'ai fait l'armée en 79 à clermont, et çà cognait déjà très fort l ' été effectivement...Cà doit être aussi l'âge qui accentue cet impression d'inconfort....A bientôt !

Écrit par : jmp | 26/07/2019

Patrick, en te remerciant et pour donner suite à l'article de Desprechins sur Adamo, je reste dans la brochure où je lis: Salvatore avait paru au festival d'Obourg et chanté dans des fancy-fairs quand il gagna,en 1961, le prix Aznavour de Radio-Luxembourg, présenté par Marcel Fort. ( Il y a une photo noir/blanc de l'événement.) L'article dit aussi que c'est grâce à la Hollande qu'il fit son premier disque d'or en 64, Vous permettez, monsieur. Et il ajoute que cette même année il achète une grosse villa, qu'il fait transformer avant de l'offrir à ses parents! Pas eu le temps de lire la suite mais il s'en est passé des choses pour Adamo depuis. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 27/07/2019

Depuis mon escapade alsacienne, retour du train-train quotidien depuis un mois, entre mes 4 murs à Venansault !

Pour ce Top, Elsa est au sommet, avec sa chanson la plus triste. Ceci dit, je m'aperçois que je connais presque tout ce classement. C'est ça d'être un ringard à 37 ans !


Comme dirait mon unique ami (Qui commence à me gonfler quand je l'appelle une fois tous les quinze jours le mardi soir), ce que fait M Pokora maintenant est absolument génial ! Ben, au moins lui, il écoute des chansons actuelles !


Alors, voilà, oui, pour moi Elsa, avec ce titre, qui fait partie de la bande originale du film "La femme de ma vie" de Régis Wargnier où elle tenait l'affiche avec Jane Birkin et Christophe Malavoy, tenait là son plus gros tube, mais aussi sa chanson la plus triste, même si elle est très jolie. Je trouve aussi que c'est à tort sa chanson la plus diffusée aujourd'hui, alors que, par exemple, je trouve, avec le recul, "Jamais nous" (1989), meilleure. Mais son meilleur disque restera l'album "Chaque jour est un long chemin" (1996), que je vous conseille absolument de découvrir ou redécouvrir. Seulement, il est passé largement inaperçu à sa sortie, malgré le fait que Télérama l'ait largement défendu.

L'arrêt de succès d'Elsa se fera malheureusement en 1993, suite au succès mitigé de "Bouscule-moi", titre que je n'ai pas trop aimé à sa sortie car il était trop sexy par rapport à l'image sage et romantique qu'Elsa avait. En plus, j'ai lu il y a peu que son père Georges Lunghini avait absolument tout régenté pour l'album dont la chanson était issue "Douce violence" (1992), convoquant des auteurs (Dont Thierry Séchan, le frère de Renaud, qui avait déjà oeuvré pour Elsa sur son album précédent "Rien que pour ça" (1990)), leur demandant de revoir leurs copies pour obtenir d'eux des textes plus sensuels, sexy. Certainement parce que le deuxième album ("Rien que pour ça", 1990) n'avait pas aussi bien marché qu'espéré, et que parallèlement, Vanessa Paradis obtenait une meilleure image (Mais toujours plus sulfureuse) avec son album fait par Gainsbourg ("Variations sur le même t'aime") puis ensuite celui avec Lenny Kravitz ("Be my baby").

Une véritable erreur artistique que cet album d'Elsa "Douce violence", qui comprenait de beaux titres mais dont "Bouscule-moi" fut le premier extrait, choquant un peu son public de base (Dont moi, j'avais 10 ans, et la voir nue dans une baignoire dans le clip m'avait fortement déçu), public de base qui en majorité n'a pas, à tort, suivi ses productions suivantes.

Je vous conseille donc ce fabuleux album d'Elsa mésestimé à sa sortie "Chaque jour est un long chemin" (1996), très acoustique, un peu à l'image de ce que fera Keren Ann à partir de 2000.

La chanson "T'en va pas" a été reprise en 2014 par la très mignonne Joyce Jonathan via la compilation "Les enfants du Top 50". Ceci dit, en tant que fan d'Elsa m'a interpellé dans le clip de cette reprise : A un moment, on voit une pochette de disque d'Elsa, il s'agit de celle de son premier album sorti en 1988, sauf que... "T'en va pas" ne sera jamais édité sur un album (A part une compil' CD en 1997, en version longue), et ne figure donc pas sur le premier album d'Elsa sorti en 1988, le 45 tours étant sorti en octobre 1986 chez Carrère et Elsa ayant changé de maison de disques entre-temps, passant chez BMG Ariola.

Dans le même ordre d'idées, un groupe a repris récemment de façon rigolote "Les neiges de l'Himalaya" de Dorothée, mais ne montrant pas l'album correspondant à cette chanson dans le vidéo-clip...

Problèmes de droits certainement.

Oui, il y a de bonnes nouveautés dans ce top, côté français. Daho, Cabrel et Chamfort. Ceci dit, pour ce dernier, même si elles étaient sur le même disque, il me semble que "Traces de toi" et "La fièvre dans le sang" n'ont pas été classées au même moment au Top 50.

Au niveau international, bonne entrée pour Valli, mais il s'agit d'une reprise, de la chanson du même titre Dick Haymes. Viktor Lazlo "Pleurer des rivières" est d'ailleurs aussi une reprise l'adaptation de "Cry me a river" de Julie London

Écrit par : Hug | 28/07/2019

Hug, T'en va pas, je l'ai beaucoup entendu autour de l'an 2000; une copine le chantait et nous sortions beaucoup.Son père s'était tiré au moment où ce titre passait et elle lui en voulait encore... Chaque jour est un long chemin, je l'ai probablement déjà dit, j'aime bien. Ça ressemble à une chanson des années 60 qui n'avait pas eu de succès.
Tu évoques Christophe Malavoy et j'avais vu le film où il chante; j'ai quelquepart ou ailleurs le 45 tours mais cest loin. Sais-tu si dans ce film c'est la carrière de Danyel Gérard qui est évoquée? J'ai oublié le titre phare du disque et celui du film, où jouait Brasseur, il me semble. A part ça je n'ai pas vu Elsa dans sa baignoire! Tout de même il devait y avoir pas mal d'eau et de mousse. Sur Instagram j'ai vu ce matin Marina vêtue d'une robe absolument magique! Sinon il y avait Jane Birkin au Paleo... Et Zaz à 60 km... Je ne vois plus Louane, ni sur Insta ni sur FB... Pas revue à la télé non plus mais je ne suis pas assidu. Une tournée, peut-être?
Content de te lire. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 29/07/2019

Cédric : Le seul disque publié par Christophe Malavoy est celui comprenant les chansons de la Bande Originale du film "Souvenirs, souvenirs" d'Ariel Zeitoun, sorti en 1984. La bande originale du film est sorti en 33 tours chez Philips et comprend beaucoup de titres des années 60. Un 45 tours a été issu de l'album, avec les deux chansons chantées par Christophe Malavoy dans le film, c'est-à-dire "Pour aller où je vais" et "Je joue ma vie".

Christophe Malavoy joue les rôles de Rego Boccara et John B. Cutton. Claude Brasseur y joue le rôle de Firmani.

Je n'ai pas vu le film, mais il est fort probable que la carrière de Danyel Gérard y soit évoquée, puisque Wikipedia nous indique que le film parle de deux frères Antoine et Rego Boccara, et qu'Antoine partage sa vie entre ses amis et le lycée et que Rego, l'aîné, revient de la guerre d'Algérie, et ex chanteur-compositeur, souhaite reprendre et percer dans la chanson.

Or, le premier 45 tours 4 titres de Danyel Gérard (Comprenant "When (Viens)" et "D'où reviens-tu Billy Boy ?") est sorti en décembre 1958 chez Barclay, suivi d'un second en 1959 avec "Tout l'amour". Son 3ème disque (Comprenant "Oh ! Marie-Line") n'est sorti qu'en 1961 chez Polydor, car effectivement, entre-temps, il est parti faire son service militaire en Algérie, en pleine guerre.

Il y a donc cette similitude entre la vie de Danyel Gérard et celle du personnage de Rego Boccara incarné par Christophe Malavoy dans ce film "Souvenirs, souvenirs" d'Ariel Zeitoun.

Voici le clip d'Elsa "Bouscule-moi" dont je parlais : https://www.youtube.com/watch?v=yC4OlFtzaCo

En fait, on la voit bien dans une baignoire, mais elle n'y est pas nue. Il n'y a qu'un moment où on voit qu'elle est nue dans le clip, et encore son corps est caché sous un drap blanc. En fait, ce clip ne me fait rien maintenant, mais quand il est sorti, en 1992, j'avais 10 ans, et j'étais fan de la petite Elsa toute douce et romantique de "Quelque chose dans mon coeur", "Un roman d'amitié", "Jour de neige" ou à la limite "Rien que pour ça", et j'avais détesté ce clip. J'étais très fâché qu'elle chante "Bouscule-moi", à tel point que j'avais jeté à la poubelle la K7 de son album "Rien que pour ça" sorti deux ans plus tôt ! Puis, j'avais entendu "Bouscule-moi" à la radio, et finalement, j'avais trouvé que c'était quand même une bonne chanson.

C'est pour cette raison, entre-autres, que je préfère la radio à la vidéo. Quand on entend une chanson à la radio ou qu'on l'écoute chez soi sans en connaître le clip, on peut se faire sa propre représentation imagée de la chanson, et l'apprécier d'autant plus. Alors que quand on voit le clip d'une chanson, on voit la représentation de la chanson d'après un réalisateur, et cette représentation peut ne pas nous plaire, et du coup, sauf si on a la chance de l'entendre à la radio sans la voir, on peut passer à côté d'une chanson qu'on trouverait bonne sans son clip !

En gros, j'avais vu le clip de "Bouscule-moi" que je n'avais pas aimé, donc j'avais d'abord détesté la chanson. Puis, ensuite, quelques mois plus tard, j'avais entendu la chanson à la radio, sans voir le clip, donc, et mon avis avait totalement changé dessus, et je me suis mis à l'apprécier.

J'ai ressenti la même chose petit avec les chansons de Mylène Farmer. Je n'aimais pas les clips de cette dernière "Sans contrefaçon", "Pourvu qu'elles soient douces" et "Sans logique", même si quand j'entendais les chansons à la radio, ça passait. Mais à cette époque, le seul disque de Mylène Farmer qu'on ait acheté est le 45 tours de "Ainsi soit je", car le clip n'était pas violent (C'est le clip avec la biche et où Mylène fait de la balançoire) même s'il est triste. Mais quand j'entendais les chansons de Mylène Farmer à la radio, dans les supermarchés par exemple, j'étais toujours content de les entendre.

Même chose beaucoup plus tard, avec Sheila.

Je pense l'avoir déjà dit : J'ai connu Sheila en 1989 avec la chanson "Le tam-tam du vent" que j'avais bien aimé. Comme elle a fait une grande pause dans sa carrière ensuite (Elle n'est revenue sur scène qu'en 1998), je n'ai pu voir durant les années suivantes que des images d'archives des années 60 / 70 où elle chantait "L'école est finie", "Les rois Mages", "Les gondoles à Venise" et "L'arche de Noé".

Puis, un jour de 2001, ma prof de piano m'apporte des vinyles 33 tours (Je lui avais demandé si elle avait le 45 tours de Rose Laurens "Africa" et le 33 tours de Dorothée "Allo, allo monsieur l'ordinateur" que je recherchais activement) parmi lesquels deux compilations 33 tours de Sheila, que je me suis empressé à mettre sur la platine de mes parents après mon cours de piano. C'était la première fois que j'écoutais du Sheila sans la voir à la télé. Et là, j'ai adoré sa voix ! En une journée j'étais devenu fan d'elle. Le soir-même, elle passait justement à la télé sur TF 1 dans l'émission "Tubes d'un jour, tubes de toujours" présentée par Flavie Flament et Fabrice Ferment. Et là, je la regardais en tant que fan, alors que la veille, Sheila était encore pour moi une chanteuse très ringarde !

Apparemment, Louane n'aurait aucune tournée de prévu cet été.

Elle chante sur "La vie là-bas" le dernier titre du chanteur togolais Toofan : http://www.youtube.com/watch?v=jG1A0Cy3qYo

Certains parient sur le tube de l'été, mais le titre, sorti début juin, d'après le site LesCharts.com, n'est pas encore entré au hit-parade.

Écrit par : Hug | 29/07/2019

Clip d'Elsa "Bouscule-moi" : Http://www.youtube.com/watch?v=yC4OClFtzaCo

Clip de Louane et Toofan "La vie là-bas" : Http://www.youtube.com/watch?v=jG1A0Cy3qYo

Écrit par : Hug | 29/07/2019

Décidément ! Clip d'Elsa "Bouscule-moi" : Http://www.youtube.com/watch?v=yC4OCIFtzaCo

Écrit par : Hug | 29/07/2019

Cette fois, c'est la bonne (Je m'excuse Cica) : Clip d'Elsa "Bouscule-moi": Http://www.youtube.com/watch?v=yC4OIFtzaCo

Écrit par : Hug | 29/07/2019

Merci, Hug, pour ta réponse à propos de Malavoy. J'ai donc son seul 45 tours! Ça m'avait bien plu, ce film.
Donc Louane est un peu en stand-by; disparue des réseaux où on la voyait beaucoup. Il ne reste pas grand'monde. Mylène, j'ai le 45 tours Libertine et,j'écoute de temps à autre son remix dont j'ai déjà parlé. Sheila, ça fait un moment; je vais remettre un de ses cd; jusqu'à 33 titres sur le même. Bon, le disco, c'est autre chose. A part Love me baby, Spacer ou Singing in the rain... Heureusement qu'il y avait Les sommets blancs de Wolfgang ou Kennedy airport ou encore Patrick mon chéri.
J'écouterai les titres référencés. Merci, à bientôt Cédric

Écrit par : Cédric | 30/07/2019

Le problème d'Elsa est l'image qu'elle s'est donnée au départ - une adolescente romantique - , alors que Vanessa Paradis ne s'est pas "enfermée". Deux ans après "Joe le Taxi" elle tournait "noce blanche", alors qu'Elsa a continué de chanter le même style de chansons pendant 5 ans. Et comme tu le soulignes, son public a mal supporté le virage à 180° qu'elle a opéré en 1993, ce qui a stoppé net sa carrière. Alors que Vanessa n'a pas eu ce problème.
Sinon, "traces de toi" et "la fièvre dans le sang" sont sur le même disque
http://www.encyclopedisque.fr/disque/3769.html
Amitiés

Écrit par : Cica pour Hug | 30/07/2019

Cica : En fait, pour Elsa, la baisse de succès s'est faite plus progressivement que ça : Entre 1986 et fin 1989, tous ses singles (Tous, excepté "T'en va pas", inclus sur son "Premier album") se sont classés parmi les 10 premières places du Top 50.

En septembre 1990, après quelques mois de pause, elle revient avec un second album studio "Rien que pour ça" sorti pour promouvoir sa première série de spectacles à l'Olympia en novembre 1990. Seulement voilà, le premier single "Rien que pour ça" écrit par Gérard Presgurvic et composé par elle-même, toujours une douce ballade, mais cette fois plus "guitare-voix" que 100 % synthé, se veut plus sérieux, en parlant du racisme. Le public adhère toujours mais un peu moins qu'avant, car la chanson ne se classe qu'à la 12ème place du Top 50.

Le second extrait de l'album "Pleure doucement" écrit par le frère de Renaud, Thierry Séchan, plus rythmé et plus provocateur au niveau du texte, car Elsa y rembarre gentiment sa meilleure amie qui pleure trop selon elle à cause d'une histoire d'amour ratée ("C'est une histoire d'amour banale" dit-elle) séduit encore moins, en se classant au mieux 24ème du Top 50.

En juin 1991, sort le troisième extrait de cet album, intitulé "Qu'est-ce que ça peut lui faire ?", à nouveau une chanson douce, parlant toujours d'amour mais cette fois avec un peu plus de sensualité déjà, car elle y chante "J'aime un homme qui ne voit pas qu'j'suis une femme" (Alors qu'elle n'a que 18 ans à l'époque) mais aussi "Il marche la tête en l'air et ne pense à l'amour qu'avec celles qui se couchent et partent au petit jour." rate pour la première fois l'entrée au Top 50.

En octobre 1992, 3ème album "Douce violence" avec comme premier extrait "Bouscule-moi" donc qui marche plutôt bien certes (18ème du Top 50) mais dont le succès relatif est trompeur. Elsa (Ou plutôt son entourage artistique) tente effectivement de lui faire chanter des choses plus sexy, avec ce clip plus sexy aussi, mais le fait qu'un an et demi plus tôt, le single précédent ("Qu'est-ce que ça peut lui faire ?") qui avec le recul partait déjà un peu dans ce sens, n'ait pas autant marché qu'espéré, aurait dû faire comprendre à l'entourage d'Elsa qu'il n'était pas bon pour elle de tenter d'imposer une image plus sulfureuse.

Le second single extrait de l'album "Supplice chinois (Toop toop)" la conforte pourtant dans cette image, et ne s'impose cette fois pas du tout, en n'étant pas classé au Top 50.

Pourtant, l'album "Douce violence" comme le dit le titre propose des chansons un peu plus sexy certes, mais encore des chansons douces.

C'est pourquoi pour le 3ème extrait, qui sort à la rentrée 1993, sa maison de disques tente de faire machine arrière et sort en single la douce et jolie ballade, à la fois sensuelle mais aussi romantique "Tout l'temps, tout l'temps" écrite par Jean-Loup Dabadie. Mais bon, c'est trop tard, malgré quelques passages radio, le titre ne s'impose toujours pas, et le succès commercial d'Elsa ne reprendra jamais véritablement, malgré ensuite 3 autres albums (Dont justement les superbes "Chaque jour est un long chemin" en 1996 et "Oser" en 2008) entre 1996 et 2008, et un album en public (à l'Européen) "Connexion" en 2006.

Pour Alain Chamfort, je sais que "Traces de toi" et "La fièvre dans le sang" sont sur le même disque, mais elles n'ont pas été classées en même temps au Top 50.

Le site LesCharts.com nous indique que "Traces de toi" est entré au Top 50 le 11 octobre 1986 à la 42ème place, y a atteint au mieux la 29ème place le 15 novembre 1986 et est sorti du classement le 27 décembre 1986.

Ce même site nous indique que "La fièvre dans le sang" est entré au Top 50 le 28 février 1987 à la 40ème place, est sorti du classement une première fois le 7 mars, y est à nouveau entré le 21 mars à la 49ème place, en est ressorti une seconde fois le 28 mars, y est entré à nouveau le 4 avril à la 49ème place, s'y est classé au mieux à la 36ème place le 18 avril, en est sorti une troisième fois le 2 mai, y est entré à nouveau le 9 mai à 39ème place pour en ressortir définitivement le 16 mai 1987 ! Quel parcours pour cette chanson !

Sans compter qu'elle est à nouveau entrée au classement (Sans doute grâce à des téléchargements) du hit-parade le 30 janvier 2016 à la 108ème place et en est définitivement ressortie le 6 février 2016 !

Écrit par : Hug | 30/07/2019

Février 1987 avec Lio encore au sommet même si çà ne va plus être le cas dans un an...L'entrée d'une des plus touchantes chansons de Francis Cabrel (non reprise sur un album ) fut un bonheur . Bon, le carton rouge (gros rouge) est à donner à Licence IV , mais bon, le TOP 50 se voulait le reflet des goûts des français , en tout cas, Kim Wilde relève le niveau et çà fait du bien !

Écrit par : Jerry OX | 02/08/2019

Bonsoir Patrick et à tous.

Un seul titre, que j'ai du écouter mille fois, un 45 tours usé jusqu'à la couenne,

MOURIR LES SIRENES du groupe Français CANADA. En live sur Google, je n'ai retrouvé qu'un Cover mais qui n'est pas mal.

et Bernard LAVILLIERS, NOIR ET BLANC, superbe.

Écrit par : boixiere | 03/08/2019

Bide et Musique diffuse en ce moment-même "Le géant de papier" de Jean-Jacques Lafon, chanson que j'aime beaucoup, comme Cica, et cela me permet de rappeler que c'est également Jean-Jacques Lafon qui a composé la musique de "Viens boire un p'tit coup à la maison" pour Licence IV sous le pseudonyme transparent et malin de... Jean-Jacques Falon !

Écrit par : Hug | 04/08/2019

Cette chanson, qui fut numéro un des ventes mensuelles en octobre 1985
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2018/11/11/tops-octobre-1985-6104283.html
fait partie de mes préférées, je pense qu'elle est dans mon top 10 personnel.

Écrit par : Cica pour Hug | 05/08/2019

Cica : En réalité, le groupe Licence IV était formé de deux amis de Patrick Sébastien. Le succès qu'il avait obtenu avec "Le géant de papier" avait permis à Jean-Jacques Lafon de faire la première partie d'une tournée de Patrick Sébastien, au cours de laquelle les membres du groupe (formé d'Olivier Guillot, de Francis Vacher, tous deux aujourd'hui décédés, et de l'accordéoniste Gilou) participaient également en reprenant des chansons traditionnelles.

Un jour, pour s'amuser, Jean-Jacques Lafon décide de composer une chanson pour le groupe, et compose la musique de ce qui devient, sur le texte d'Olivier Guillot et Patrice Vacher, "Viens boire un p'tit coup à la maison". La chanson sort en 45 tours chez Talar / Distribution EMI (J'ai vérifié sur le 45 tours, que j'ai acheté des années plus tard. Malgré tout, c'est le genre de disques à avoir chez soi pour pouvoir le passer lors de fêtes familiales ou de soirées animées !), mais, conscient du fait que "Le géant de papier" a donné de lui une image de chanteur romantique, Jean-Jacques Lafon demande à être crédité sous le nom de Jean-Jacques Falon sur le disque, pour ne pas qu'on lui reproche et lui fasse le procès d'avoir composé cette chanson que, bien sûr, il ne considère pas non plus comme une oeuvre magistrale...

Il ne s'attendait peut-être pas non plus à ce que cela devienne un tel tube. Néanmoins, en tant que compositeur, cette chanson lui rapporte pas mal de droits de compositeur. Les années passent, et si sa chanson "Le géant de papier" est encore très souvent rediffusée, lui se fait un peu oublier. Au début des années 2000, invité dans l'émission "Tubes d'un jour, tubes de toujours" présentée par Flavie Flament et Fabrice Ferment pour y rechanter son tube "Le géant de papier", il révèle aussi en interview ce qu'il avait volontairement bien caché depuis 1987, à savoir qu'il était bel et bien aussi le compositeur de "Viens boire un p'tit coup à la maison" pour Licence IV !

Écrit par : Hug | 06/08/2019

Je reprends le début de mon commentaire précédent : Le groupe Licence IV était formé de trois amis de Patrick Sébastien (Olivier Guillot, Francis Vacher et l'accordéoniste Gilou qui accompagnait déjà Patrick sur scène).

Écrit par : Hug | 06/08/2019

Écrire un commentaire