Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2019

Depuis le début de mon blog

Soit le 22 juillet 2010, nous ont quittés (liste non exhaustive) :

MICK MICHEYL (97 ANS)

PATACHOU (96)

GEORGETTE PLANA (95)

CHARLES AZNAVOUR (94)

CORA VAUCAIRE (93)

JEANNE MOREAU (89)

JOHN WILLIAM
ROBERT NYEL (86)

COLETTE RENARD
GUY BEART (85)

MAGALI NOEL (83)

LENY ESCUDERO (82)

FRANCOIS DEGUELT
JEAN-CLAUDE DARNAL (81)

GEORGES MOUSTAKI
JEAN FERRAT (79)

RICHARD ANTHONY
JACQUES HIGELIN (77)

PIERRE VASSILIU (76)

ANNE VANDERLOVE
FRANCK FERNANDEL (75)

JOHNNY HALLYDAY (74)

DICK RIVERS
FRANCOIS CORBIER (73)

FRANCE GALL
FRANCK ALAMO (70)

CHRISTIAN ADAM
ERIC CHARDEN
MICHEL DELPECH
DEMIS ROUSSOS
GERARD RINALDI (69)


GILLES MARCHAL (68)

GERARD PALAPRAT
LAURENT ROSSI (67)

HERVE CHRISTIANI (66)

ROSE LAURENS
PATRICK TOPALOFF (65)

FRAMBOISIER (64)

ARIANE (61)

MAURANE (57)

GERARD BERLINER (54)

Liste non exhaustive je le rappelle, et je me doute que les sodomiseurs de dyptères vont se précipiter pour faire des ajouts (pourquoi lui et pas lui ?).

Mon but n'est pas de faire de l'audience (d'où le titre de ma note, qui n'aboutira qu'à peu de recherches Google) mais pour que mes fidèles lecteurs puissent "faire le point" sur ce triste sujet.

Statistiquement, l'âge médian des disparitions est de 75 ans, et l'âge le plus fréquent est
69 ans.

Je ne chante pas, mais je serre les fesses...

Commentaires

Patrick : Pour (un peu) te rassurer, Demis Roussos est mort, certes, l'année de ses 69 mais, né le 15 juin, (comme Johnny),et mort en janvier, il ne les avait pas atteints. Quant à Christian Adam Wikipédia (oui, je sais) annonce qu'il est mort à 74 ans.

Écrit par : Leroy | 06/10/2019

Bonsoir Patrick et à tous.

le batteur légendaire de CREAM est décédé ce e dimanche.

On y ajoute à hauteur de son talent, le batteur de JIMMY HENDRIX EXPERIENCE et un autre dont j'ai oublié le nom, j'aimerais qu'on y associe le batteur de LED ZEPPELIN, tout de même !

Écrit par : boixiere | 06/10/2019

Ne pas oublier Nicolas Skorsky retrouvé mort égorgé en octobre 2014 dans son appartement à 62 ANS ! il doit y en avoir plein d'autres, bien sûr !

Écrit par : jmp | 07/10/2019

Michel , Ginger Baker était un grand batteur mais dans les interviews un vrai c … je rajoute à la liste un chanteur que j'aimais bien Sullivan , que j'avais rencontré à Paris dans un bar et d'une vraie gentillesse , mort en 2013 . pour rappel les palais de l' Orient ( son tube ), j'avais bien aimé son EP comme un poisson dans l'eau et le titre ma cage est vide . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 07/10/2019

Justement, la semaine dernière, pensant à ma collection de 45 tours, et au fait qu'on était en 2019, et qu'ainsi une nouvelle décennie allait bientôt s'ouvrir, j'ai pensé aussi à tous les artistes dont je possède des 45 tours et qui nous ont quitté depuis 10 ans. J'avais d'ailleurs oublié de penser à Frank Alamo et à Pierre Vassiliu. J'ai aussi fait le constat que tous ces artistes étaient plus jeunes qu'Annie Cordy, Annie Cordy qui, depuis 2013 et le décès de Georgette Plana, doit être la doyenne de ma collection de disques.

Écrit par : Hug | 07/10/2019

Tu as ouvert ton blog le 22 juillet 2010 ? Et bien, tu ne me croiras peut-être pas, mais je me souviens exactement de ce que j'ai fait ce jour-là ! J'avais déjà commencé l'écriture et l'enregistrement de mes chroniques, mais j'étais encore à l'hôpital de jour de l'HP de ma ville (Mais plus pour longtemps, pour un an encore seulement). Le matin, je m'étais rendu à ma séance de balnéothérapie, puis j'étais allé manger à l'HP (Quelle horreur ! De la bouffe de cantine pas du tout raffinée. Je me demande encore si oui ou non ils donnaient encore du pamplemousse à manger en entrée aux patients, alors que ce fruit est reconnu pour être incompatible avec certains médicaments).

Et l'après-midi, je m'étais rendu dans la chapelle de l'HP pour... prier. Prier parce que le lendemain, je devais me rendre en Normandie avec mes parents et mes soeurs pour le mariage d'un cousin, et je tenais à m'y rendre d'autant plus qu'en septembre 2005, je n'avais pas pu me rendre au dernier mariage familial, car il avait lieu en Bretagne le lendemain de ma malheureuse hospitalisation. Donc je tenais à relever ce défi. Le soir avant de me coucher, je me souviens avoir écouté, pour me donner du courage, le 45 tours de Marie Laforêt "Viens sur la montagne" sur lequel il y a aussi une jolie chanson intitulée "Les noces de campagne".

Et le lendemain, assez tôt le matin, direction la région normande avec ma famille, où le mariage devait avoir lieu le samedi.

Écrit par : Hug | 07/10/2019

en 9 ans que de pertes importantes dans le monde de la chanson, la grande injustice c'est l'énorme différence que l'on constate dans le traitement de l'information par les médias suite à leur décès d'un artiste à l'autre. On ne peut qu'être étonné par exemple du peu d'écho de la disparation de Jean Claude Darnal (grand auteur compositeur en plus d'être chanteur), François Deguelt, Gilles Marchal, Gérard Palaprat (on l'a d'ailleurs déjà évoqué avec Patrick) et d'autres encore. Je l'ai déjà écrit sur ce blog, contrairement à d'autres pays voisins la France ne sait pas gérer sa mémoire musicale, que ce soit dans les hommages rendus ou les rétrospectives des décennies précédentes on ne parle dans les radios et chaînes de télé (excepté Mélody tv) que des stars en laissant de côté les autres qui ont pourtant marqué leur époque, il reste heureusement youtube pour retrouver ces artistes injustement oubliés ainsi que des maisons d'édition courageuses comme Magic Records, EPM, Marianne Mélodie pour rééditer leurs oeuvres. Merci Patrick de nous avoir rappelé leur nom et leur mémoire. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 08/10/2019

Renaud : Je suis d'accord avec ton message. Et crois-moi à mon niveau, à travers mes chroniques, je m'emploie aussi à raviver la mémoire musicale française, en essayant le plus possible de parler d'artistes dont les médias omettent de parler. En les mélangeant, il est vrai, à des artistes moins oubliés.

Mais c'est peut-être pour ça aussi que ma chronique peut paraître "ringarde".

Écrit par : Hug | 08/10/2019

Renaud : Enfin, bon, moi, ce n'est pas ce que je pense de la musique française des années 60 à 90.

Je pense surtout que l'apparition du rap au début des années 90 a fait que l'on s'est concentré sur les textes de chanson, mais en omettant parfois la qualité des mélodies.

Or, durant les décennies précédentes, la musique française reposait sur la qualité des mélodies, parfois plus que sur celle des paroles.

Mais en fait ce qui peut paraître "démodé" c'est tout simplement ce que les médias ne diffusent plus.

Cela n'empêche pas que ce qui a été démodé un jour peut revenir à la mode. Les gens oublient par exemple que Claude François, après sa mort (Survenue le 11 mars 1978) et l'énorme succès posthume rencontré par "Alexandrie, Alexandra", a été assez vite oublié par les médias.

Dans les années 80, il n'était, paraît-il, pas bon de le revendiquer, même si Karen Cheryl a obtenu un succès important avec sa chanson "Je me souviens" en son hommage en 1982.


Claude François n'est redevenu "à la mode" qu'à partir du début des années 90, au moment où ses chansons ont été remixées, et du coup, ont été rediffusées. Même chose pour Dalida. Il a fallu attendre quelques années après son décès pour que son répertoire soit à nouveau à la mode à travers de nombreux remixes.

Pour Joe Dassin, décédé en 1980, c'est la même chose. Il a fallu attendre une nouvelle sortie de "L'été indien" en 1989 pour que son répertoire ressorte d'un certain oubli.

En fait, ce sont encore une fois les médias qui font tout. Les radios nostalgiques comme Nostalgie ou RFM ont aussi un certain pouvoir sur la pérennité ou non de certains artistes et ce même de leur vivant. En fait, la semaine dernière, Rika Zaraï a refait parler d'elle en disant qu'elle allait mieux. Elle, elle peut compter sur Télé Melody ou sur Bide et Musique pour rediffuser ses chansons, car question radios, aucune n'ose. (Bon, c'est vrai, ses chansons sont festives pour la plupart ("Casatschok", "Balapapa", "Sans chemise, sans pantalon") et ce style de musique n'est plus très à la mode. Elle a aussi chanté des chansons très kitsch comme "Super skate".) Mais bon, tout cela pour dire qu'elle fait partie des trop nombreux artistes enterrés par les médias alors qu'ils sont encore vivants.

Écrit par : Hug | 08/10/2019

Concernant Claude François, je ne suis pas du tout d'accord ! Je suis énormément sorti en boîte entre 1982 et 1986, et "Alexandrie Alexandra" passait systématiquement. Et pas qu'elle. "Magnolias" était aussi souvent passée, comme "je vais à Rio", et à chaque fois, c'était la folie sur la piste.

Moi-même, entre 1985 et 1987 il m'est arrivé d'animer des bals (bénévolement), et je savais que pour "sauver une piste", Cloclo était toujours le bon remède.

Je précise aussi que (toujours bénévole) j'ai été animateur sur Nostalgie entre 1988 et 1990. Pas de souci pour Claude François, les gens en redemandaient.

Alors que le "Cloclo disco" n'est pas ce qu'il a fait de mieux... On est loin de "j'y pense et puis j'oublie", "je sais", "Terry", "quand un bateau passe", "toute la vie" (ma préférée de lui depuis plus de 20 ans), "reste", "c'est un départ", "le téléphone pleure", "la solitude c'est après"...

Écrit par : Cica pour Hug | 09/10/2019

Patrick, le site du journal "Le Point" classé toutes les chansons de Claude François "de la pire à la meilleure" et les chansons "discos" ne sont pas aux toutes premières places.Et ce ne sont pas forcément les plus gros tubes non plus.Et "La solitude, c'est après" est dans les dix premières.

Amitiés,

Écrit par : Leroy | 09/10/2019

Bonsoir Patrick et à tous.

Je souscris aux dires de Patrick, ALEXANDRIE ALEXANDRA a marché comme pas possible, surtout après sa disparition. J'aime aussi MAGNOLIAS.

Mais celle qui tient la corde, c'est J'ATTENDRAIS, reprise des FOUR TOPS, qui me fait toujours le même effet.

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 09/10/2019

je l'avais déjà dit , le seul disque de Claude François que j'avais acheté et donc aimé c'était même si tu revenais , pour moi sa meilleure . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 10/10/2019

Bonjour,
Michel, j'ai lu L'indien des Grèves! Heureux de t'avoir découvert écrivain; vraiment du plaisir et de l'intérêt. L'ornithologie y est bienvenue aussi; un sujet qui m'a été familier er bien sûr de la compassion pour les victimes de cette époque de tragédies. Merci d'en avoir parlé sur le site de Patrick; j'aime toujours découvrir, malgré le temps qui court...
Cordialement. J'ai lu tous les commentaires et je reviendrai. Merci à Patrick de continuer, merci à tous!
Cédric

Écrit par : Cédric | 10/10/2019

puisqu'on est un peu par hasard sur clo-clo, pour moi c'est ses 5 premiers EP avec des reprises terribles, et puis, après, j'aime bien des titres secondaires pour beaucoup comme "si douce à mon souvenir", "en attendant ", "je te demande pardon": mais plus on rentre dans les seventies, plus le personnage devient un peu odieux et plein d'excès et çà gâche le contenu...Même si j'ai eu un coup de coeur pour Magnolias sans savoir que c'était sa dernière de son vivant...

Écrit par : jmp | 10/10/2019

Concernant Claude François je rejoins Jean Marc, j'ai beaucoup aimé ses débuts avec il est vrai de superbes adaptations anglaises et américaines jusque l'année 1966, sa voix a ensuite changé et même devenue pour moi criarde dans les années 70. D'accord aussi avec Hug quand il dit que les médias font tout, on sait que des médias radio-télé influencent énormément les ventes en se faisant financer par les maisons de disques.
Autre sujet, je viens d'apprendre le décès de Marie-José Nat, magnifique actrice, elle avait obtenu en 1974 le prix d'interprétation féminine au festival de Cannes pour son rôle dans le très beau film de Michel Drach "les violons du bal" dont un certain Jacques Monty avait composé la bande originale et la chanson du film. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 11/10/2019

Cica : Je te crois pour Claude François en ce qui concerne les diffusions radio de ses titres au milieu des années 80. Ceci dit, en fait, si j'ai émis ce postulat comme quoi Claude François était un peu has been dans les années 80, c'est parce qu'en 1987, "Comme d'habitude" est ressorti en 45 tours et est entré au Top 50 mais n'a scruté que le bas du classement. Par-contre, deux ans plus tard, la chanson est reprise par Florent Pagny lors d'une émission hommage et fait l'objet d'un 45 tours qui atteint les 20 premières places du classement. Ensuite, un remix de ses chansons "Version 90" atteint les meilleures places du Top 50 durant le printemps 1990.

Moi aussi, je préfère le Claude François des débuts. J'aime bien "Belles, belles, belles", mais surtout "Pauvre petite fille riche". Je viens de monter une de mes chroniques dans laquelle j'ai mis "Si j'avais un marteau". La genèse de cette chanson est impressionnante. Au départ, elle s'appelait "The hammer song" et a été créée en 1950 par le groupe The Weavers dont les auteurs-compositeurs Lee Hays et Pete Seeger faisaient alors partie. Mais il s'agissait d'une protest song parlant des travailleurs américains et critiquant le gouvernement américain.

La chanson n'obtient aucun succès par The Weavers, ensuite en 1956 Pete Seeger la reprend en solo, mais ce n'est que par le groupe Peter, Paul and Mary qui la reprend en 1962 que la chanson (Rebaptisée "If I had a hammer") devient un succès. Trini Lopez la reprend en 1963 dans une version twist, version qui devient un succès en France et qui inspire Claude François pour sa version française.

"If I had a hammer" est ensuite beaucoup reprise ensuite, et il en existe même des versions instrumentales et des versions étrangères dans d'autres langues que le français.

Claude François enregistre "Si j'avais un marteau", une version française aseptisée, adaptée par lui-même et Vline Buggy, qui cartonne, mais les critiques lui reprochent d'avoir volontairement écarté le côté engagé du texte de la version originale. Mais qu'importe, "Si j'avais un marteau" est immédiatement repris par le groupe malgache Les Surfs et la chanteuse française Chris Kersen. Elle sera ensuite reprise en extrait par le groupe Génération 60 dans son medley "Hits des années 60" en 1981, puis samplée par l'auteur-compositeur Peter Kitsch en 1991 dans son morceau rap en franglais "Dad laisse-moi conduire la cad". Enfin, elle est reprise en 1998 par Hugues Aufray. L'année suivante, Charlotte De Turckheim s'en inspire pour le titre de son film "Mon père, ma mère, mes frères et mes soeurs". En 2011, elle est reprise par un groupe punk d'Avignon dont le nom m'échappe. Puis en 2014, elle est reprise par le groupe Les Graffitis et le sosie de Claude François Christophe Debeaulieu.

Écrit par : Hug | 11/10/2019

Pour ma part j'ai quelques CD de Claude François mais il me manque une chanson de cet artiste, celle que j'ai toujours mise au dessus des autres, ma préférée en quelque sorte … "les cloches sonnaient"

Écrit par : Marc | 11/10/2019

oui, le 45t "les cloches sonnaient" est magique avec 4 tubes !

Écrit par : jmp | 11/10/2019

Trois, Jean-Marc, "du pain et du beurre", bof...
SLC le saluera en classant les 4 titres : "Donna donna" d'abord, qui entrera direct 3 en novembre 64 mais qui n'ira pas plus loin. "Les cloches sonnaient", qui sera la véritable locomotive du disque, classé 7 mois, avec lui aussi un podium (décembre). "Du pain et du beurre", qui fera un top 11, et "je sais" qui fera un top 16.
Autre chose que le disco !

Écrit par : Cica pour Marc et JMP | 11/10/2019

Dans le classement du point, on trouve, successivement, "Comme d'habitude" à la première place suivie de "17 ans", "Le lundi au soleil", "Joue quelque chose de simple",face B de la deuxième édition du "Chanteur malheureux" qui pointe à la sixième place. Et "Même si tu revenais" est bien classée.( 14 ème sur plus de 270 chansons.

Écrit par : Leroy | 12/10/2019

Je voulais dire du "Point." Fichu correcteur !

Écrit par : Leroy | 12/10/2019

bonsoir patrick et à tous.

mon ordi vient de "sauter" j'utilise celuide mme juste ce soir je vais donc rester un moment sans communiquer

cédric, merci infiniment de tes commentaires sur mon livre, les auteurs ont besoin en permanence de confiance

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 13/10/2019

Dans le classement du "Point" des meilleurs titres de Sardou on trouve en 5 "Les vieux mariés", "Vladimir Ilitch" est quatrième, "Je ne suis pas mort,je dors", troisième, "Le France" deuxième et à la première place, on trouve "Les villes de grande solitude", un titre quasi prophétique. Toutes des chansons de qualité mais seules deux d'entre elles ont été de gros succès niveau ventes.

Écrit par : Leroy | 25/10/2019

"les villes de solitude" (pas "grande" lol) est en fait une face B, la A étant une chanson très antimilitariste, "la marche en avant", que Pompidou dans ses derniers instants avait pris le soin d'interdire de télé ! Sinon la légende disait que "je ne suis pas mort je dors" avait été écrite pour Claude François.
Sardou a toujours été prophétique, il y a aussi "un enfant", qui n'aurait pas du tout le même sens 47 ans après. Idem pour "je veux l'épouser pour un soir", qui avait fait un petit scandale à sa sortie, juste après "les villes de solitude".
Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 25/10/2019

"Un enfant" est 38eme, "Je veux l'épouser pour un soir", 40eme.
Pas si mal sur 323 chansons.

Écrit par : Leroy | 25/10/2019

Écrire un commentaire