Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2019

A propos de la "grève"

(noter les guillemets)

ENTENDU un cheminot au journal de 13h:

"je me suis mis en grève jusqu'au 24, et ensuite j'ai posé des congés pour les vacances".

QUESTION :

Quand Martinez et Cie clament à cor et à cris "qu"ils arrêteront la grève dans la minute où la réforme est abandonnée" , ne serait-ce pas nous prendre pour des c... puisque certains n'hésitent pas à dire devant les caméras qu'ils se sont déjà octroyé 1 mois de vacances depuis le 5 dont la moitié de "congé sans solde" sous prétexte de "mouvement" ???

Sinon, premier fusible sauté, Delevoye. Casser le thermomètre ne suffira pas à faire baisser la fièvre.

Mercredi sautera le second, Berger, à qui on "accordera" vraisemblablement son "os", à savoir une baisse de "l'âge pivot", mesure "bonus" non prévue qui semble avoir été prise pour mieux ensuite la retirer et faire semblant de reculer...

Pendant ce temps les travailleurs galèrent, les commerçants se désespèrent, les grands-parents sont chagrinés de ne pas pouvoir voir leurs petits-enfants à la Noël (quand ils ont le droit de les voir, mais ça c'est un autre sujet !)

Pendant ce temps les pubs télé nous vantent les SUV et autres hybrides hors de prix, car ils savent que faute de trains, seule la bagnole peut sauver la mise.

Heureusement nos "braves" routiers sont là, qui parachèvent le boulot en commençant à bloquer les routes.

Joyeux Noël quand même !

Je vous embrasse.

Commentaires

Patrick, tout-à-fait d'accord avec le paragraphe qui commence par "Pendant ce temps..."
Amitiés,

Écrit par : Leroy | 17/12/2019

Concernant cette grève je suis partagé, d"un côté je trouve cette réforme des retraites mal ficelée avec beaucoup de flou et comme disait quelqu'un "quand c'est flou c'est qu'il y a un loup", mais d'un autre côté il faudrait pour les syndicats repenser leurs formes d'action qui font beaucoup de mal aux gens modestes, aux précaires contraints d'aller travailler avec cette galère des transports et aux petits commerçants lourdement pénalisés. Et comme dit Patrick " Joyeux Noël quand même", amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 18/12/2019

Nous nous rapprochons de Noël et bien sûr, il serait temps que chacun puisse se déplacer et préparer ses voyages sans qu'il y ait d'incertitudes. Et il y a tout ce que, Patrick et Renaud, vous mentionnez. Je pense tout de même que ce gâchis aurait pu être évité si un projet transparent avait été présenté en lieu et place de ce cafouillage. Il faut aussi avoir conscience que ce n'est pas rien de perdre des acquis sociaux durement obtenus. Mais je pense qu'à terme la plupart des pays où le rapport actifs/ improductifs change ou va changer doivent revoir la question de la retraite. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 18/12/2019

A mon humble avis, les deux parties ne demandaient qu'à en découdre, les macronistes ayant choisi cette période critique en pariant que les syndicats n'oseraient pas aller plus loin que 15 jours de grève.
C'est mal connaître la culture syndicale (j'étais chez "solidaires") en général et les "caisses de grève" en particulier, outil qui a permis aux "météorologues en colère" de tenir un mois à l'été 89.
Et une occasion en or de prolonger des vacances de Noël, comme je l'ai écrit dans la note.

Donc, combats de coqs qui se terminera à la rentrée de janvier, ayant fait quelques victimes collatérales au passage...

Avec mon épouse on a eu le nez creux car c'est la seule fois où ne sommes pas allés à Paris à cette période depuis les 6 ans que nous vivons ensemble !

Sinon pour rassurer Cédric, les caisses de retraite sont loin d'être en déficit grâce notamment à Fillon/Raffarin (2003) et Sarkozy (2010) !

Écrit par : Cica pour Leroy Renaud et Cédric | 18/12/2019

Ah! Patrick, en terme de références, c'est vrai que ces trois-là c'est du lourd! Cédric

Écrit par : Cédric | 18/12/2019

Les commentaires sont fermés.