Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2020

TOP MENSUEL DES VENTES 45 TOURS FEVRIER 1962

1 1 L'AUTOCIRCULATION Henri Tisot 1   5
2 15 RETIENS LA NUIT Johnny Hallyday 2   2
3 2 VIENS DANSER LE TWIST Johnny Hallyday 3    
4 3 WAP DO WAP Johnny Hallyday 4   3
5 14 PEPPERMINT TWIST Chaussettes Noires 5   2
6 18 YAYA TWIST Petula Clark 6   2
7 4 ROMEO Petula Clark 7   4
8 17 ET MAINTENANT Gilbert Bécaud 8   2
9 5 DOUCE VIOLENCE Johnny Hallyday 9   5
10 8 LA TABLE DE MULTIPLICATION Jacques Bodoin 10   3
11 6 LE TWIST Chaussettes Noires 11   3
12 26 LE LION EST MORT CE SOIR Henri Salvador 12   2
13 10 ESPERANZA Charles Aznavour 13   2
14 30 SOUS LE CIEL ECOSSAIS Dick Rivers & Chats Sauvages 14   3
15 25 ACHETE-MOI UN JUKE-BOX Dalida 15   2
16 7 LAISSE ENTRER LE CIEL Richard Anthony 16   5
17 22 WALKIN BACK TO HAPPINESS Helen Shapiro   1 2
18 e LA LECON DE TWIST Richard Anthony 17   1
19 9 PLUS LOIN QUE LA TERRE Dalida 18   3
20 e TWISTEZ Danny Boy & ses Pénitents 19   1
21 e PEPPERMINT TWIST Vince Taylor   2 1
22 e UN MEXICAIN Marcel Amont 20   1
23 e THERE'S A LOT OF TWISTIN Vince Taylor   3 1
24 14 VALENCIA Marcel Amont 21   3
25 e C'EST BIEN MIEUX COMME CA Gillian Hills & les Ch. Noires 22   1
26 11 CUTIE PIE Pirates 23   4
27 12 FICHE LE CAMP JACK Richard Anthony 24   4
28 e UN MEXICAIN Compagnons de la Chanson 25   1
29 20 LE TWIST DU PERE NOEL Chaussettes Noires 26   3
30 21 LA MARCHE DES ANGES Compagnons de la Chanson 27    

Ca y est, il est là, le top mensuel des ventes de 45 tours pour février 1962, top que vous attendiez tous, et qui nous évitera (moi compris) de faire du hors-sujet sur la note "étiquettes" qui fut une de celles que j'ai le plus rapidement écrites (6 mn) et que je considère pourtant comme une de mes préférées.

Que voit-on en premier dans ce top ? La pauvreté du nombre de chansons dites "étrangères", un an et demie avant l'avènement chez nous des Beatles, deux avant celle des Stones. Seulement deux interprètes de classés : Helen Shapiro et Vince Taylor !

Les "chansons de papa" continuent de décroître : 6, et pas mieux que le top 8 pour la mieux classée d'entre elles, et maintenant de Gilbert Bécaud. Et une idée reçue de balayée pour cette - magnifique - chanson, qui ne sera finalement pas tant vendue que cela !

La "nouvelle vague" française comporte 16 chansons interprétées par 2 chanteurs : Johnny (4 chansons dont les trois premières sur le podium), Richard Anthony (3), une chanteuse (Gillian Hills, la première classée de toute la génération dite "yéyé") et 4 groupes (Chaussettes Noires d'Eddy Mitchell, Chats Sauvages de Dick Rivers, Pirates, Pénitents).
Johnny qui s'il est très présent, ne sera pas si souvent numéro un en cette année 62, devancé notamment par Richard Anthony (la leçon de twist et surtout j'entends siffler le train).

Venons-en au hit proprement dit, et j'invite mon ami Jean à sauter le paragraphe car je suis obligé de parler de politique vu le succès triomphal de l'autocirculation de Henri Tisot. Il faut savoir que la France est en guerre en ce mois de février 1962, et que sous le régime du Général l'heure n'est pas à la rigolade. Cependant, comme tout monarque qui se respecte, il a son bouffon, en la personne d'Henri Tisot qui l'imite (mal, je suis meilleur que lui lol) ce qui permet de faire diminuer la pression chez les Français. On l'ignore sans doute mais le gouvernement Pompidou fraîchement constitué sera été renversé au bout de quelques mois, en octobre 1962 ! La seule motion de censure qui ait abouti à ce jour. Les Français se sont fait peur et sont ensuite rentrés à la niche, comme ils le feront six ans plus tard. Donc Henri Tisot, avec l'autocirculation, sinistre parodie du mot autodétermination dont les français ignoraient pour la plupart le sens. Après ils comprendront ... Surtout ceux qui devront quitter leur terre.
Tisot exploitera le filon avec la dépigeonnisation, qui sera aussi numéro un.

Jean, tu peux revenir ! Ce top est très vieillissant car seulement 7 entrées, et dans le dernier tiers du tableau.
Du coup certaines chansons comme viens danser le twist totalisent plus de 6 mois de classement, 5 mois pour douce violence et laisse entrer le ciel.
Venons-en aux entrées :
- La leçon de twist (le seul air que je sache jouer au piano !) de Richard Anthony, boosté par le vagabond, sera numéro un en avril.
- Twistez n'ira guère plus loin, tout comme
- Peppermint twist by Vince Taylor et
- There's a lot of twistin du même et aussi
- C'est bien mieux comme ça de Gillian Hills & les Chaussettes.
Reste le cas des Mexicains basanés. Car à cette époque, les chansons étaient souvent chantées par plusieurs interprètes. La chanson de Marcel Amont, devenue culte, ne fera toutefois pas mieux qu'un numéro trois. Barré par la leçon de twist et retiens la nuit. Mal tombée ! 
Celle des compagnons, alors sur le déclin (la mort de Piaf signera la leur) fera un top 4, juste derrière celle de Marcel (qui va sur ses 91 ans) .

Johnny, Richard, incontournables, mais il ne faut pas oublier Petula, avec les tops 6 et 7. 62 sera d'ailleurs son année avec à suivre à London (top 5) et chariot (top 2, victime du train de Richard Anthony). 
Le sketch-culte la table de multiplication n'aura, finalement, pas dépassé le top 8. Le lion de Salvador va encore monter, ce qui n'est pas le cas d'Aznavour dont on oublie les ratés, comme cet espéranza (pourtant matraqué à la radio). Du coup, comme Dalida, il essaiera le twist pour son disque suivant !

Je laisse les "spécialistes" parler des deux "étrangers" et je vais prendre un repos bien mérité, car faire de l'écriture sur un clavier de m... , bonjour !

Je vous embrasse.

09/02/2020

Etiquettes

La majorité des gens aiment bien mettre les gens dans des "petites cases".

C'est le cas de mon blog, estampillé à jamais "blog musical".

Les notes qui sortent de ce cadre obtiennent, en nombre, des roues de bicyclette en guise de commentaires. C'est ainsi. Alors que pourtant, les commentateurs qui s'épanchent sur mon blog avec des sujets qui n'ont rien à y voir, sont, eux, commentés ! Mais moi, "le patron" comme le disent - gentiment - certains fidèles je dois rester dans mon sujet !

Et pourtant...
Non ce n'est pas de la chanson d'Aznavour que je vais parler ! Et pourtant, mon blog avait été créé voilà bientôt 10 ans, pour raconter ma vie, une vie que je trouvais bien plus trépidante que certaines bios de célébrités, notamment d'acteurs, qui n'ont bien souvent rien d'autre à dire qu'ils ont connu d'autres acteurs !

Puis ma vie ayant pris, fin 2012, une tournure inattendue, un beau cadeau du Destin, j'ai arrêté de parler de ma vie et j'ai orienté mon blog vers une fonction plus musicale.

Et j'ai alors assisté à quelque chose d'assez significatif : mon lectorat / commentatorat a alors complètement changé, et notamment de sexe ! Comme s'il était incongru (ou louche, pour des conjointes jalouses) pour un homme d'aller commenter un blog où une femme s'épanche et à l'inverse pour des femmes de commenter un blog musical s'il est tenu par un mec..

Chacun chez soi et vive les petites cases...

Dommage !

Je vous embrasse.

07/02/2020

la guerre des sexes

Je vous livre un texte, paru dans "Marianne", qui reflète bien ce que sont en train de devenir les relations entre les hommes et les femmes. Ce texte, du jeune Quamel est un peu exagéré mais si peu...


On ne se rend pas toujours compte à quel point le sexisme et le patriarcat sont présents partout et se cachent parfois sous des apparences de "galanterie", voire de "savoir-vivre".
Heureusement on peut compter sur des personnalités clairvoyantes pour nous en faire prendre conscience. Ainsi Vanessa Descouraux, journaliste à France Inter a dénoncé sur Twitter un cas évident de Mansplaining de rue :
Un gars inconnu : "attention laissez pas votre batterie sur votre vélo, il ya bcp de vols". Alors Jean-Wilfried merci car jusqu'à ta divine intervention je n'avais jamais entendu parler de vols de vélos à Paris. Jamais. Et occupe-toi de ta life.

On voit bien ici à quel point, outre le fait qu'il se croit permis de s'adresser à une jeune femme sans son autorisation, l'homme profite de sa situation de dominant pour l'humilier en la prenant pour une non-initiée, voire une "provinciale" pour asséner une leçon avec la supériorité du "mâle cis hétéro".
Ajoutons à cela le vouvoiement, typique de la condescendance du bourgeois blanc, et l'injonction de faire ce que l'homme dit à travers l'impératif et vous obtenez le parfait condensé du patriarcat décomplexé. Et qui sait si en cas de réponse plus amène de cette femme, l'homme n'en aurait pas profité pour la violer du regard, voire plus tard fantasmer sur elle sans son consentement ? La journaliste a bien fait de réagir de la sorte.
Inversement, le courage de cette femme, qui n'hésite pas à fustiger cette ignoble agression machiste sur Twitter tout en libérant sa parole, est exemplaire. En outre, on sait pertinemment que même lorsqu'ils n'en laissent rien paraître, les messieurs ne pensent qu'à une chose. Derrière un faux gentilhomme de trottoir, il y a toujours un vrai "mâle hot rue".

Cette façon odieuse qu'ont les hommes à s'adresser sans vergogne à des femmes inconnues pour leur expliquer la vie n'est hélas pas rare, et il convient Mesdames de ne pas se laisser berner par ces prétendues marques de politesse et de générosité et de se méfier comme de la syphilis du "Nice Guy Syndrome", car un gars sympa, ça n'existe pas !
Voici quelques conseils pour vous éviter toute désillusion :
- si un homme vous dit bonjour, c'est qu'il cherche à vous "silencier".
- s'il vous dit qu'il vous aime, c'est pour vous réduire au rang d'objet.
- s'il vous demande en mariage, c'est pour contrôler vos dépenses et 
- s'il veut un enfant c'est évidemment pour alourdir votre charge mentale !

Mais pour se libérer totalement de cette emprise sexiste qui contamine tous les rapports sociaux, il convient de ne surtout pas s'arrêter aux situations actuelles et de réinterpréter l'Histoire avec davantage d'objectivité, car celles-ci ne sont qu'une répétition de celles-là, un "remec" en quelque sorte.
Avec le recul, comment ne pas voir un acte misogyne dans l'ordonnance du général De Gaulle donnant le droit de vote aux femmes, ou dans la loi autorisant la contraception proposée par un homme, Lucien Neuwirth ?
Hélas, à l'époque, des féministes moins vigilantes et plus collabites n'ont pas réagi comme il eût phallus !

Enfin, il convient de ne jamais oublier le paternalisme abject dont a fait preuve en mars 2018 le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame à Trèbes, imposant à une femme de prendre sa place d'otage sans même lui demander son avis...

J'avoue que j'ai hésité avant de reproduire le dernier paragraphe, mais je pense que publier un texte tronqué risque de le dénaturer. Il faut prendre le tout ou ne rien prendre.
Pour ma part j'apprécie ce genre d'humour cynique style Bedos (père et fils) ou Desproges avant qu'il ne se prenne le melon...
Je vous mets le lien de son blog, qui n'a qu'un défaut, c'est celui de laisser voir son compteur. Une erreur de jeunesse qui m'a duré une bonne demi-douzaine d'années ! Sans doute a-t'il, comme c'était mon cas, un grand besoin de reconnaissance ? Et de voir 6 chiffres comme nombre de pages vues le rassure ?

Bonne lecture en attendant

Je vous embrasse.

02/02/2020

TOP 15 MENSUEL VENTE DE DISQUES ETRANGERS JUIN 1973

1 3 MONEY Pink Floyd 48 K 3
2 1 GET DOWN Gilbert O Sullivan 46 3
3 e HE Today's People 29 1
4 8 ROYAL SUMMER Anarchic System 28 2
5 e GOIN HOME Osmonds 25 1
6 4 MAMA LOO Humphries Singers 24 2
7 7 THIS WORLD TO DAY IS A MESS Donna Hightower 23 3
8 9 THANK YOU MY LORD Petula Clark 22 2
8 2 FOREVER AND EVER Demis Roussos 19 5
10 e SQUEEZE ME PLEASE ME Slade 13 1
11 e RESERVATION OF EDUCATION Xit 11 1
12 e LIVE AND LET DIE Wings 9 1
13 10 GIVE ME LOVE George Harrisson 9 2
14 e VA DO VIA Drupi 4 1
15 5 MY LOVE Wings 3 1

Très peu de ventes de disques "étrangers" en ce mois de juin 1973. Le premier, Money, n'arrive pas aux 50.000 exemplaires, alors que le mois précédent, avec 51.000, il n'avait que le podium !
Podium désormais atteignable avec 29.000 exemplaires, qui ne vaudrait que la 25ème place chez les français.
Mais je suis très - et agréablement - surpris de voir que he, ma chanson étrangère préférée de l'été soit si bien classée. Pour une fois SLC avait visé juste.
Pour les autres entrées, les Osmonds ne feront pas mieux.
Slade idem.
Xit (que j'ai adoré, les deux faces étant excellentes) iront un peu plus loin.
Les Wings en revanche non, mais cette chanson restera dans les mémoires jusqu'en 1995 (!) puisque elle servira de générique à une émission célèbre, l'heure de vérité !
Enfin va do via sera un des tubes de l'été côté étranger.
Paradoxalement, en cette fin juin, ces tubes-là n'étaient pas tous encore sortis. Seulement un (va do via donc) apparaît ici, il en manque deux autres.
Lesquels ? Vous le saurez après une page de pu d'ici quelques semaines !

Je vous embrasse.