Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2020

TOP MENSUEL ETRANGERS SEPTEMBRE 1992

1 2 RYTHM IS A DANCER Snap  
2 5 THE WORLD IS STONE Cyndi Lauper  
3 1 PLEASE DONT GO Double you  
4 6 JUMP Kriss Kross  
5 3 I LOVE ROCK N ROLL Joan Jett  
6 12 KNOCKIN HEAVEN S DOOR Guns & Roses  
7 6 WHO IS IT Michael Jackson  
8 4 THE ONE Elton John  
9 e THIS USED TO MY PLAYGROUND Madonna 1
10 e PERCHE LO FAI Marco Masini 1
11 15 COME AS YOU ARE Nirvana  
12 19 EXPRESSION Salt n Pepa  
13 20 BOHEMIAN RAPSODY Queen  
14 13 BARCELONA F. Mercury & M. Caballe  
15 8 RENDEZ VOUS Alpha Blondy  
16 e IT'S PROBABLY ME Sting 1
17 9 TOO FUNKY George Michael  
18 10 DIDI Khaled  
19 11 DO IT TO ME Lionel Richie  
20 17 IT S A FINE DAY Opus III  

Top très vieillissant (seulement 3 entrées) et plutôt rétro.

On retrouve en effet des chansons sorties des années auparavant, parfois telles quelles (les numéros 4 et 13), ou adaptées (2, 6 et 20).

Vanessa Paradis est "frissonnante" avec la 21ème place, on la retrouvera en entrée assez haute en octobre.

Prochain top : avril 62; un mois dont je me souviens très bien.

Je vous embrasse.

Commentaires

Comme pour moi, les étrangers des années 90 ne vous inspirent pas.
Vu le boulot que ça donne, j'arrête là cette série.

Écrit par : Cica pour TOUS | 06/07/2020

Hello Patrick et à tous.

Et bien moi, je ne crache pas sur ce hit!

Ma préférée est classée n° 3 please don't go de DOUBLE YOU, j'adore ! SNAP très bon, j'étais très disco, je note aussi deux slows avec ELTON JOHN et GUNS & ROSES,

Joan Jett et son "can the can" à elle, le formidable STING, Marco Massini qui vous fait venir les larmes (quand je repense à ma première épouse italienne) idem avec UNA STORIA IMPORTANTE où je craque à chaque fois,

et que dire des QUEEN ?.............

Encore Patrick!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 29/09/2020

On verra, si j'ai le temps, Michel. Tu avoueras qu'attendre trois mois pour voir un commentaire n'est pas encourageant !
En plus tu insistes sur des chansons anciennes, comme "can the can" (1973), "una storia importante" (1985) et "bohemian rhapsody" (1976) ! Alors que des perles se trouvent dans ce hit, comme les n° 6, 8 et 16.
Sinon pour les français je continuerai ces années 90, à raison d'un hit par mois.

Les Queen ? j'attends 1996 et "you don't fool me" !

Écrit par : Cica pour Boixière | 30/09/2020

cadeau....

https://www.youtube.com/watch?v=Z6IPluIJLpw

Écrit par : boixiere | 30/09/2020

Beau cadeau en effet... Les chansons font instantanément replonger dans le temps, et si je serais bien incapable de dater précisément ce que j'ai fait en cette année 96, des "bribes violentes" me reviennent dans la tronche. Je me revois complètement zombie, dans mon lit en train de transpirer sous l'effet des antidépresseurs que je prenais par paquets. Je revois ma pauvre gamine avec son appareil dentaire qu'elle devait porter la nuit, vision qui souvent me tirera des larmes (elle ne l'a jamais su). Je revois l'enfer du boulot, à cause d'une ordure de chef qui traduisait son incapacité notoire par du harcèlement limite persécution envers la moitié de son personnel . Je revois.... ma varicelle (!) que je bénirai car elle me procurera une pause bénéfique. Je revois des vacances à Lorient dont j'attendrai beaucoup et qui seront finalement atroces car je serai critiqué par ma propre famille.
Ceci pour les "horreurs" ! Oui, you don't fool me c'est tout ça...

Allez, vite un coup de remontant pour chasser tout ça :

https://youtu.be/5yGLB9fvu3w

Écrit par : Cica pour Boixière | 30/09/2020

j'avais laissé un commentaire pour ce top à ce moment là mais je ne le vois pas , donc j'ai recommencé hier , sans plus de succès . alors je recommence ce matin . je pense comme Michel , les années 90 il y a du bon et des perles . en 92 faire connaitre bohemian rapsody des Queen à certains jeunes , je trouve ça bien , vu que ce titre est indémodable . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 01/10/2020

the WHO, et ce titre, je vais le mettre demain dans mon SHOW du vendredi.

j'en ai connu moi aussi des "délires " surtout après mon premier divorce, on se demande même comment on s'en est sorti....

le pire fut un jour de semaine en 1981 où je me suis retrouvé vers minuit rue Strasbourg st denis, une bouteille de champagne dans la main, deux p..... dans chaque bras...
Et mon éducation ce jour là, m'a empêché de toucher le fond, merci à mes parents.

je vous embrasse.

Écrit par : boixiere | 01/10/2020

Même question et même époque pour moi ! Abandonné par mon épouse le jour de Noel 79, union minée par la vache enragée que je lui ai fait manger pendant 5 ans, je me demandais comment je m'en sortirais en ces années 80 et 81.
Pas le champagne dans une célèbre rue parisienne, ce sera par... une radio à Gap, où je m'étourdirai à mort, allant jusqu'à effectuer 36 heures d'émissions par semaine, avec 14 heures de trajet depuis chez moi, s'ajoutant aux 39 heures de boulot ! Plus les sorties en boîte. Mes parents, à 400 km de là, ne se doutaient de rien...

Écrit par : Cica pour Boixière | 01/10/2020

Mes enfants regardent parfois les photos de mariage de 1973 et me disent: elle était belle...

oui, et je l'aimais. Alors impossible de s'en sortir lorsque l'appartement du jour au lendemain est vide. Il faut y être passé pour se rendre compte de la terrible douleur, doublée d'une terrible solitude.

L'alcool fait son apparition, le stress, les week end sans personne, plus d'amis communs, ils ont disparus eux aussi.

Et puis une petite étudiante en Lettres modernes, à RENNES II, qui fait son entrée dans ma vie, nous sommes en 19+82 et on entend cela dans la voiture

https://www.youtube.com/watch?v=8kNtnmaCOcs

ce sera notre chanson !

j'ai eu la fameuse 'deuxième chance " comme mon fils qui vient de rencontrer une nana extra, après beaucoup de "coups de vent "

tiens d'ailleurs, on attend 160 km/h chez nous pour la nuit.

Allez Patrick, le pire est derrière nous, il me semble.

bises à tous.

Écrit par : boixiere | 01/10/2020

Michel , je suis heureux que tu sois comblé à présent ainsi que ton fils et puis le coup de folie c'était un coup de génie pour Thierry Pastor et pour toi aussi en même temps . amitiés . Jean

Écrit par : jean | 02/10/2020

On a presque des vies parallèles Michel, tout du moins jusqu'en 1985 ! Premier mariage en 74 pour moi, 73 pour toi. Elles nous ont abandonné à la même époque (80/81) notre "deuxième chance" est apparue en 82/83. Après pour moi ça se corse car la maladie s'y met en septembre 85, transformant ma seconde épouse du tout au tout. On dit "pour le meilleur et pour le pire", et seulement deux ans et demie après notre rencontre ce sera, non pas le pire, mais très dur. J'ai vu que le gouvernement faisait quelque chose pour les "aidants", il n'est que temps de les reconnaître, pour ma part je l'ai été pendant 28 ans, je n'ai pas pu tenir plus.
A présent que je suis malade à mon tour (neurologique aussi mais pas la même maladie, mon caractère n'a pas changé) c'est moi qui suis "aidé", et je dois dire que si ma chérie n'était pas là pour me faciliter la vie au maximum, je ne sais pas ce que je deviendrais. En plus elle ne le fait pas par devoir mais par amour, ça met du baume au coeur.
Bien sur que le pire est derrière moi, ce "pire" ayant quand même duré 6 ans, de mars 1997 au 23 février 2003, avec en point d'orgue 1998 qui a additionné la mort de ma maman, la révélation du mépris de mon père et de ma famille, la maladie de mon ex épouse, le harcèlement au boulot, le départ d'un être cher à l'autre bout de la Terre, entre "autres".

Écrit par : Cica pour Boixière | 03/10/2020

Écrire un commentaire