Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2021

TOP MENSUEL FRANCAIS JANVIER 1993

1 1 DUR DUR D'ETRE BEBE Jordy 5
2 2 LES MARIES DE VENDEE D. Barbelivien & Anais 4
3 5 POUR L'AMOUR D'UN GARCON Hélène 3
4 3 LA LEGENDE OOCHIGEAS Roch Voisine 4
5 4 LE LION EST MORT CE SOIR Pow Wow 4
6 7 QUE MON COEUR LACHE Mylène Farmer 3
7 12 IL SUFFIRA D'UN SIGNE (live) Frederick Goldman & Jones 2
8 6 CHANGER TOUT CA Bernard Minet 4
9 14 DES LARMES DES MAUX Infidèles 3
10 11 TOSTAKY Noir Désir 3
11 9 L'AUVERGNAT Les Enfoirés 3
12 13 QUE FERA LA BELLE Anne 2
13 e LA GUITARE FAIT MAL Johnny Hallyday 1
14 20 CHANSON HARD ROCK Les Inconnus 2
15 e ANTISOCIAL Trust 1
16 19 TOUTES LES GUITARES DU ROCK N ROLL Dorothée 2
17 10 PETIT PAPA NOEL- Tino Rossi 2
18 16 ANTOINE DAICONE Les Musclés 2
19 15 DONNE-MA CHANCE Les BB 3
20 e L'OPPORTUNISTE Dutronc 1
21 17 PLUS QUE TOUT AU MONDE Pascal Obispo 3
22 8 BOUSCULE-MOI Elsa 4
23 e AIME-MOI ENCORE Les Charts 1
24 e LE CINEMA D'AUDIARD Michel Sardou 1
25 e QU'EST CE QU'ON A FAIT ? Florent Pagny 1
        2,6

Vous avez demandé la musique ? Ne quittez pas ! Ce hit est très vieillissant, avec seulement 6 entrées dont deux "fausses" (la 15 et la 20) et 8 montées.
Mais il est intéressant dans la mesure où on y trouve les chanteurs de référence pour chaque décennie : Johnny pour les années 60, Sardou pour les 70, Goldman pour les 80, Pagny pour les 90, et Calogéro (via son groupe les Charts) pour les 2000.
Parmi les montées, terminus pour Hélène (beau podium quand même), Mylène Farmer, Goldman, Anne, les Inconnus et Dorothée.
Pow Wow, pourtant en descente, n'a pas dit son dernier mot, ni Noir Désir, et surtout les Infidèles, qui pourraient rêver à un podium...
Parmi les 6 entrées, seulement 2 tops 10. Et pas du tout ceux qui pourraient venir à l'esprit !
Je vous embrasse.

Commentaires

Dernier classement de Dorothée dans un hit-parade avant bien longtemps. Avant janvier 2006 exactement et son remix de "Hou ! La menteuse". En tant que fan, j'explique cette baisse soudaine des ventes de disques de Dorothée par un manque de renouvellement dans le style des chansons. Depuis 1982 et son album contenant "Rox et Rouky", "Tchou tchou le petit train", "Hou ! La menteuse" et "La valise" dans leurs enregistrements originaux, Dorothée sortait un album par an, oui, par an, et généralement au mois de septembre ou au mois d'octobre, pour que le top des ventes se produise à Noël. (J'ai eu plusieurs de ses albums, en 33 tours ou K7 audio à Noël justement).

L'album comprenant ce titre "Toutes les guitares du rock'n'roll" (Le nommé "Une histoire d'amour", du nom de la première chanson, mais aucun des albums de Dorothée ne portant officiellement de titre, à part l'album "Pour faire une chanson" en 1983 et l'album "Maman" en 1986 dont les titres ne sont pas mentionnés au recto de la pochette, comme lorsqu'il s'agit d'albums portant officiellement un titre, mais étant mentionnés au-dessus des titres de chansons sur chaque face des deux trente-tours des albums concernés), donc cet album de 1992, n'était, rétrospectivement pas son meilleur.

L'intérêt principal était d'y trouver des chansons qu'elle avait chantées pour la première fois à la télé lors de son show prime-time exceptionnel diffusé le samedi soir avant la rentrée des classes "Le cadeau de la rentrée", et que j'avais regardé en l'enregistrant en même temps sur une VHS, et dont j'avais essayé d'enregistrer ensuite les chansons de la VHS sur une cassette audio, avec un micro une piste que ma soeur et moi avions connecté sur le haut-parleur de la télé (Je ne vous raconte pas la qualité du son obtenu sur la cassette audio !).

Me concernant, 1992 est certainement la pire année de mon enfance, celle de mes dix ans, et de ma grand-mère maternelle décédée d'un cancer du sein. Et aussi, accessoirement, celle, au début de l'année, où l'un de mes deux seuls copains venait de perdre son père. Triste, très triste année 1992, qui, heureusement, se terminera bien.

Le "cadeau" de ma rentrée 1992, était un cadeau empoisonné. Deux jours après avoir regardé le prime-time de Dorothée du même nom, j'entrais en CM2 et me retrouvais dans une classe de CM2 sans mes deux seuls copains de classe !

Ma mère est allée gueuler auprès de la directrice qui m'aimait bien pourtant, la bonne soeur également institutrice de français en CE2, mais qui avait dû s'exécuter contre son gré, face à la mère de mon copain dont le père était décédé plus tôt dans l'année, qui était institutrice dans l'école et tenait à ce que son fils soit dans la même classe que mon autre copain. Ce qui s'est fait à mon détriment par la prof de CM2 de la classe dans laquelle ils avaient été inscrits, qui ne voulait pas m'avoir car elle avait eu ma soeur 3 ans plus tôt avec laquelle cela s'était mal passé, surtout lorsque mon père s'était opposé à ce qu'elle redouble son CM2, ce que l'institutrice avait conservé comme un échec, et qu'elle va me faire payer.

Car oui, dès le jour-même, me semble-t'il, ma mère est allée gueuler l'après-midi pour que je sois mis dans la même classe que mes deux copains, et ce fut fait, si ma mémoire est bonne, dans l'après-midi (Après la récréation de l'après-midi) ou le lendemain.

Mais l'institutrice de CM2, même si j'étais du coup, dans la même classe que mes deux copains, se vengera sur moi en étant volontairement méchante. Exemple : Géographie Devoir 4,5 / 5, et même pas un "Bien" comme compliment dans la marge du cahier mais un "Feuille mal collée"... Suite du message dans quelques heures. Je suis pressé d'aller faire mes courses et les magasins ferment à 18 h 00 !

Écrit par : Hug | 19/01/2021

salut patrick et à tous: qu'appelle tu fausse entrée pourla 15 et la 20 ? Jamais entendu parler mais je suis là pour apprendre .

Écrit par : boixiere | 19/01/2021

Michel , Patrick veut dire que c'était deux succès qu'il avaient ressorti en single . Antisocial date de 80 et l'opportuniste date de 68 . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 19/01/2021

je me disais aussi...Dutronc 1993.....

je ne sais pas jusqu'où grimperont les INFIDELES mais j'adore toujours autant cette chanson.

Sinon RIEN ne m'inspire, c'est très pauvre.....

Écrit par : boixiere | 19/01/2021

merci Jean.

je t'envois en MP ce que j'aime de YELAWOLF , les textes sont forts, et pourtant je déteste le RAP mais il y a la musique, franchement c'est chouette.

Écrit par : boixiere | 19/01/2021

pas de gros changement par rapport donc à Décembre 92 que nous avons déjà fait . une des meilleures chansons pour moi reste de ce classement , le live de il suffira d'un signe de Frederick , Goldman & Jones . ressortir antisocial de Trust c'était plutôt bien pour la faire connaitre aux plus jeunes d'ailleurs un jeune collègue à cette époque m'avait amené le disque croyant que je ne le connaissait pas , il me rappelle encore cette anecdote quand je le croise . l'opportuniste de Jacques Dutronc , pas plus tard qu'avant-hier je l'avais écouté mais par Indochine , chanson reprise en 82 sur leur premier album l'aventurier . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 19/01/2021

Michel , j'ai écouté quelques titres de Yelawolf mais pas trop mon truc . sinon le gars est bien fourni en tatouage , entre nous c'est moche les tatouages , pendant mon service militaire c'était la mode à cette époque , mais je n'en voulais pas , j'ai bien fait . cordialement . Jean

Écrit par : jean | 19/01/2021

(Suite de mon message précédent) : Oui, en septembre 1992, je suis donc rentrée en CM 2 avec cette professeur des écoles qui m'a fait tellement de mal. (Je crois en avoir déjà parlé).

Et si d'habitude, même si j'ai une mémoire d'éléphant, il m'arrive quand même très rarement de savoir exactement à quelle date, je me suis acheté un disque.

Mais cet album en cassette audio de Dorothée, je sais précisément à quelle date je me le suis acheté. Le mercredi 11 novembre 1992.

En réalité, j'ai changé d'école quand, le jeudi 5 novembre 1992, cette institutrice m'a laissé seul dans les vestiaires de la piscine municipale de ma ville parce que je savais tout juste faire mes lacets de chaussures et que j'avais fait attendre mes collègues dans le car pour revenir à l'école pour midi.

Sa collègue est venue me chercher dans les vestiaires, et quand je suis arrivé dans le car, mon institutrice m'a dit : "Heureusement que ma collègue est venue te chercher". Du haut de mes dix ans, j'ai fondu en larmes. Et quand je suis revenu à la maison, avec ma mère, nous avons décidé que je n'irai pas en classe l'après-midi, et j'ai dit à mes parents tout ce que cette institutrice m'avait fait souffrir depuis le début de l'année, mais surtout, l'après-midi on a téléphoné à une ancienne camarade de classe qui avait changé d'école parce que son père était gendarme et que la gendarmerie de ma ville n'était plus à la même adresse.

Elle nous a dit que sa fille se trouvait très heureuse dans cette classe et cette nouvelle école. J'ai rencontré mon instituteur le samedi 7 novembre. Et il était bien plus jeune et plus sympa que mon ancienne institutrice. Le lundi 9 novembre, je suis entré dans sa classe, et j'étais de nouveau un petit garçon heureux après toute cette période difficile.

Le mercredi 11 novembre donc, je me suis acheté cet album de Dorothée "Une histoire d'amour" avec ce titre "Toutes les guitares du rock'n'roll" en cassette audio, pour me récompenser de toute cette période triste que j'avais endurée et pour célébrer la nouvelle période, bien plus joyeuse, qui s'ouvrait à moi avec mon nouveau professeur des écoles.

J'ai bien aimé cet album, et j'étais content de pouvoir retrouver en bon état les nouvelles chansons qu'elle avait chantées pour la première fois lors de son show du samedi soir de début septembre "Le cadeau de la rentrée", parmi lesquelles La Valise 93, Une histoire d'amour, La musique dans la peau (Un titre zouk, mais qui n'est pas du tout sans rappeler le tube "Maldon' (Sous-titré d'ailleurs "La musique dans la peau") de Zouk Machine, le tube de l'été 1990, qui sera à nouveau le tube de l'été en 2013, chanté par d'autres chanteuses, Zouk Machine qui venait souvent au "Club Dorothée" à l'époque et qui participait aussi à ce show du samedi soir de Dorothée), et surtout ces deux titres rock : "Toutes les guitares du rock'n'roll" et sa reprise de "Great balls of fire", carrément en duo avec Jerry Lee Lewis !

Cet album de Dorothée est bien sympathique, mais avec le recul, en tant que fan, il sent la redîte. Toujours une Valise sur chaque album, la chanson "Mourir mon coeur" rappelle trop le tube "Les neiges de l'Himalaya" de l'album précédent (1991), la chanson "Une histoire d'amour" rappelle trop, elle "Chagrin d'amour" de l'album de 1990, quant à "Toutes les guitares du rock'n'roll" et "Great balls of fire", cela faisait déjà plusieurs années que Dorothée était dans un "trip" rock'n'roll.

Etrange pour une chanteuse pour enfants !

A l'époque, en 1992, même si j'étais déjà fan, il me manquait tout de même deux albums d'elle : Celui de 1984 (Avec "Qu'il est bête !") et celui de 1989 (Avec "Tremblement de terre" et "Nicolas et Marjolaine") que je découvrirais vraiment plus tard, dans les années 2000, via leurs 33 tours respectifs !

Je connaissais néanmoins un peu celui de 1984 car des cousins possédaient le 33 tours et nous l'avaient prêté, mais on n'avait eu le temps que d'en enregistrer quatre chansons sur une cassette audio : "Qu'il est bête !", "Les filles", "Où est passé ma valise ?" et "C'est dur de travailler". Ma cousine me donnera le 33 tours en 2001 ce qui m'embêtera, parce qu'en réalité, il appartient à son frère. Mais bon, j'ai retrouvé ce disque en meilleur état sur Internet en 2012, donc s'il le souhaite, je peux le redonner à mon cousin, si je lui en parle un jour...

Cet album de 1984 comprend d'ailleurs la plus belle chanson de Dorothée "Ca compte aussi la gentillesse"

Je n'avais pas vraiment aimé "Tremblement de terre" en 1989 quand la chanson est sortie, alors que je collectionnais déjà les albums de Dorothée, et ainsi je n'avais pas demandé à mes parents de m'acheter l'album, dont je n'achèterais le 33 tours qu'en 2006. Ainsi, je découvrirais vraiment une autre chanson rock de Dorothée que j'ignorais jusque-là : "Dorothée rock".

Mais le trip "rock'n'roll" de Dorothée a commencé en 1987, sur son album "Docteur" avec le titre "Le rock'n'roll est de retour". Ensuite, en 1989, il y eut donc "Dorothée rock", ensuite encore, en 1991, l'excellent titre "Monsieur Bill", sur Bill Haley. Donc, en 1992, "Toutes les guitares du rock'n'roll" et "Great balls of fire", ça commençait à paraître du réchauffé.

Il y aura ensuite "Toute ma vie, j'ai chanté du rock'n'roll" en 1993 sur l'album "2394", et carrément l'album "Nashville" enregistré à Nashville en 1994.

Mais, en fait, un peu lassé d'avoir l'impression d'entendre toujours les mêmes chansons sur chacun de ces albums, je n'achèterais pas les albums de Dorothée suivant ce "Une histoire d'amour" de 1992.

Je n'ai acheté "Nashville" qu'en 2015 dans un vide-greniers. Et je ne possède toujours pas ses albums de 1993, 1995, 1996, qui, d'après ce que j'en ai écouté sur Internet sont loin de valoir ceux des années 80 !

Bien sûr, en 2010, je suis allé la voir à l'Olympia, très beau et émouvant spectacle, mais là aussi, il y eut une énorme erreur : Celle de lui faire sortir un nouvel album studio inédit, album studio remplies de nouvelles chansons expréssément faites pour son retour à l'Olympia. Et pas forcément pour du mieux. Faire chanter à Dorothée à 56 ans "Méfie-toi des garçons" (Et comme son producteur Jean-Luc Azoulay n'est jamais avide de nouvelles idées, en 1994, il avait déjà écrit, pour Hélène, une chanson intitulée "Méfie-toi des garçons" !) était pour le moins dépassé. "Ma maman m'avait bien dit "Méfie-toi des garçons", ils vont te trouver jolie, te chanter des chansons...", je suis désolé, même si j'ai un respect et un amour enfantin pour Dorothée, à 56 ans, ça ne passe plus de chanter des chansons comme celles-là !

Et si certaines chansons de cet album studio de 2010 passaient bien à l'Olympia, hormis le contexte du spectacle, cela faisait dépassé. Comment son producteur a-t'il pu penser qu'une chanson comme "Coup de tonnerre", qui rappelle trop "Tremblement de terre" de 1989 en moins bien, pouvait fonctionner en radios en 2010 ? En plus sans l'appui télévisuel du "Club Dorothée" qu'elle avait à l'époque ! Parfois, il faut être réaliste...

Pour revenir à 1992 / 1993, donc je n'achetais pas son album suivant "2394" de 1993 ! Par-contre, en février 2006, j'achèterai le single de son retour "Hou ! La menteuse (Remix)", et les suivants comprenant les remix de "La valise" et de "Allô, allô monsieur l'ordinateur".

L'année 2005 a donc été terrible pour moi, aussi. Mais en décembre 2005, j'étais ravi de revoir Dorothée à la télé dans le "Vivement dimanche prochain" de Michel Drucker consacré à Chantal Goya. Ainsi, j'achetais ces 3 singles de remix, attendant un vrai retour de Dorothée. Je me suis même dit qu'en 2004 / 2005, en plus de mes études, de la fac où ça se passait mal, je déprimais un peu aussi parce qu'avec les années, mon idole Dorothée me manquait terriblement. D'autant plus qu'en 2004, elle avait été annoncée pour remplacer Gérard Klein dans "L'instit", et elle a tourné quelques épisodes qui n'ont jamais été diffusés, car la responsable fiction de France 2 de l'époque n'a pas souhaité diffuser un feuilleton avec la présence de Dorothée comme actrice !

Déçu par l'album de Dorothée de 1992, en revanche, en 1993, j'achetais l'album d'Hélène comprenant ce tube "Pour l'amour d'un garçon", générique d'"Hélène et les garçons". Et c'est limite si je ne l'ai pas préféré à l'album de Dorothée. L'album d'Hélène propose aussi la jolie ballade country "La route de San Francisco", et sa plus belle chanson : "La guitare et la rose", chanson qui, au niveau de la mélodie n'est toutefois pas sans rappeler le titre "Je voudrais faire cette chanson" écrit et composé par Yves Duteil pour Fabienne Thibeault en 1981.

Par-contre, je n'achetais pas l'album suivant d'Hélène, car son tube "Je m'appelle Hélène", du haut de mes seulement onze ans, me paraissait quand même un peu niais ! Et là aussi, il y a un certain pompage avec une autre chanson de Fabienne Thibeault : "Un garçon pas comme les autres", qu'elle a créée dans "Starmania" en 1978, d'autant plus qu'écrite par Luc Plamondon et composée par Michel Berger, la chanson venait d'être reprise, en 1993, par Céline Dion, qui venait d'en faire un nouveau tube. Sans compter que "Je m'appelle Hélène" reprend aussi, dans sa thématique de texte, la même trame que "L'idole des jeunes", adaptation par Ralph Bernet de "Teenage idol" de Ricky Nelson, chantée par Johnny Hallyday en 1962. Même histoire : Celle de la jeune star qui cartonne auprès des jeunes et dont on parle dans les journaux, mais qui se retrouve seule, sans amour, le soir quand elle rentre chez elle.

Écrit par : Hug | 19/01/2021

Très intéressant, Hug, ton com sur Dorothée. Je ne savais pas pour Bill Haley qu'elle n'a pourtant pas dû connaître. Il est arrivé en tête du Billboard au milieu de l'année 1955, succèdant à Cerisiers roses et pommiers blancs,- en anglais, par Prez Prado- et plus rien ne fut comme avant; l'ère du rock'n'roll commençait. Mais pour les Great balls of fire, ... Enfin... A part ça, heureux que tu te sois bien rétabli de douloureux accident dont les furent si longues et pénibles.
Cordialement, Cédric

Écrit par : Cédric | 19/01/2021

Erratum... Heureux que tu te sois bien rétabli de ce douloureux accident dont les suites furent si longues et pénibles.

Écrit par : Cédric | 19/01/2021

Cédric : Merci, oui, j'en suis rétabli, et heureusement ! Néanmoins, je fais toujours des séances de kiné pour un mal de cou, et aussi voir une pédicure pour un problème d'ongles de pieds, et tout cela est toujours lié à ma chute à vélo. Aussi, parfois ce second confinement m'ennuie parce que j'aimerais bien justement pouvoir profiter de mon rétablissement pour sortir à nouveau. Mais en ce moment, ce n'est pas évident... Mais tant pis, on en viendra bientôt à bout de ces couvre-feux et confinements, je pense.

Toujours à propos de Dorothée, elle est née le 14 juillet 1953, soit trois mois après que Bill Haley ait sorti son premier tube "Crazy man, crazy". Son "trip" rock'n'roll, débuté en 1987 avec le titre (Pas extrait en single) "Le rock'n'roll est de retour" sur son album "Docteur" prendra de l'ampleur quand, en 1990, elle fera une tournée en Chine, et que les jeunes enfants chinois, qui ne comprenaient pas ce qu'elle chantait, l'ont rebaptisée "Dorothée rock'n'roll".

Cela ira même jusqu'au fait qu'elle présente trois prime-times rock sur TF 1 : "Dorothée rock'n'roll show" diffusé en octobre 1993, et "Dorothée réveillon rock'n'roll show 1993-1994", diffusé le 31 décembre 1993, et "Dorothée réveillon rock'n'roll show 1994-1995", diffusé le 31 décembre 1994. Elle y chantera des duos avec Ray Charles, Screamin Jay Hawkins, et même Chuck Berry (Sur "Memphis Tennessee") !

Écrit par : Hug | 20/01/2021

Pour moi, les tops 10 seront Les Charts "Aime-moi encore" et Jacques Dutronc "L'opportuniste".

Écrit par : Hasni | 20/01/2021

Oh, et j'espère qu'Hug s'en est remis

Écrit par : Hasni | 20/01/2021

Hasni : Oui, je me suis remis de ma chute à vélo de l'an dernier. Enfin, physiquement presque à 100 % sauf pour ce que j'ai écrit, mon cou qui est un peu contracté et me fait avoir des vertiges et la tête qui tourne de temps en temps, mais je vais voir un kiné qui me soigne cela. Cela est dû au fait que j'aie dû porter un coude-au-corps à mon bras gauche pendant plus d'un mois (Du 8 mai au 11 juin), et aussi mes doigts de pied, car j'ai eu un ongle incarné. Cela est dû au fait que j'ai dû avoir une résine à la jambe gauche pendant plus d'un mois.

Psychologiquement, c'est autre chose. Je ne vais pas reparler en détails de mon passé. Ce n'est pas mon blog et je l'ai déjà écrit. En gros, j'ai connu des choses douloureuses, dont durant cette année 1992 avec, à 10 ans, la mort de ma grand-mère maternelle d'un cancer du sein à l'âge de 62 ans, et ensuite, à la rentrée de septembre, cette professeur de CM2 qui m'a fait tellement de mal.

Au collège, j'ai eu un corset pour scoliose (De 18°), par prudence car ma grande soeur avait eu aussi une scoliose beaucoup plus forte (de 40°), soignée entre l'automne 1987 me semble-t'il (Elle avait alors 9 ans et moi 5 ans. Notre petite soeur n'était pas encore née) et l'été 1991 (Ma grande soeur avait donc 13 ans, moi 9 ans et ma petite soeur 2 ans) qui s'était soldée par une importante opération en juin de cette année-là et un mois de repos dans un foyer en juillet.

Me concernant, quand, en 1994, le professeur qu'on allait voir à Nantes m'a annoncé que j'allais avoir un corset par précaution parce que ma scoliose était plus petite mais qu'il valait mieux éviter l'opération, cela ne m'a pas fait plaisir, mais à l'âge de 12 ans, j'ai pris cela avec courage, car justement c'était pour m'éviter cette grosse opération que ma grande soeur avait subie.

En fait, cela m'a même soulagé d'avoir un corset. Malheureusement, je l'ai porté pendant quatre ans jour et nuit, puis pendant un an la nuit seulement.

Et cela au pire moment, entre 12 ans et 17 ans, (1994 et 1999). Physiquement, ce qui était le plus dur est que j'étais en pleine croissance et que j'ai poussé comme un champignon en perdant beaucoup de poids ou du moins, en ne prenant pas un gramme, si bien qu'à 15 ans, je devais mesurer 1 m 85 pour 54 kg !

Car, dès que je mangeais trop, j'avais des diarrhées. Mais je l'acceptais, c'était ça ou on m'enlevait mon corset avec risque de scoliose grandissante, et de grosse opération.

En 1998, le professeur que j'allais voir a estimé que ma scoliose était bloquée, qu'elle n'évoluerait plus. Donc, il m'a retiré mon corset le jour, mais en le conservant la nuit.

Il me l'a enlevé le 30 juin 1999, alors que le rendez-vous avait été décalé de deux mois. Mais, entre-temps, entre décembre 1998 où il m'avait vu pour la dernière fois, et cette fois-là, j'avais plongé, contre mon gré, dans la déprime, surtout dans l'agoraphobie.

Si bien que je suis arrivé devant le professeur en brancard après avoir reçu une piqûre de valium pour me calmer.

Oui, parce que durant mes deux dernières années de collège, j'ai été victime de moqueries. Et surtout entre la 4ème et la 3ème, j'ai eu une professeur d'histoire-géo plus jeune que l'institutrice de CM2 mais tout aussi désagréable et qui, je crois, parce que je l'ai eu deux ans, m'a fait plus de mal que l'institutrice. D'autant que là, je n'avais plus de copains de classe, mais des camarades qui se moquaient de moi, et m'envoyaient des boulettes de papier, mais surtout tentaient de tailler mon corset avec leurs règles ou leurs équerres, parce que, selon eux, j'avais un dos en plastique.

Alors, mon corps a parlé. J'ai fait de l'agoraphobie avec peur de faire des malaises à chaque fois que j'allais dans un endroit public, petit-à-petit, à partir de l'âge de 14 ans.

Je suis allé me confier à cette prof d'histoire-géo en 3ème, au mois de mars 1998, soit trois mois avant de quitter le collège seulement, parce que c'était la prof titulaire bien que je n'appréciais pas du tout.

Et ce parce que je sentais bien que les moqueries que je subissais en classe depuis en fait plus d'un an avaient un impact de plus en plus dur sur mon quotidien, vis-à-vis de cette agoraphobie grandissante.

Je lui ai dit que j'en avais assez que mes camarades de classe se moquent de moi, mais je lui ai dit cela pour qu'elle le dise, évidemment, en conseil de classe. Je ne sais pas si elle l'a fait. Mais, en tout cas, elle en a parlé en ma présence, devant la classe entière, un jour, à la fin d'un cours. En disant : "Il y a quelqu'un qui trouve qu'il y a une mauvaise ambiance dans la classe, cette personne-là, c'est Hugo !". Alors, cela s'est retourné contre moi. J'étais le fayot qui était allé cafter !

Une horreur. C'est pour cela qu'alors que j'étais très bon élève en 6ème et 5ème, mes résultats ont chuté calamiteusement en 4ème et 3ème, parce que je ne sentais pas cette prof, et j'avais raison, et les élèves qui se foutaient de moi.

Du coup, je n'avais pas une assez bonne moyenne pour pouvoir passer en seconde. Je n'ai pas obtenu mon brevet des collèges. Mais, comme je ne pouvais pas supporter l'idée de devoir redoubler ma 3ème dans ce collège avec cette prof, on a fait appel, pour que je puisse entrer en seconde, dans un lycée public avec option théâtre et musique.

Je suis passé devant un comité de profs pour défendre mon dossier, qui a été accepté, et je suis ainsi entré, en septembre 1998, en seconde dans ce lycée public.

Durant les premières semaines, je me suis senti revivre. A part la prof titulaire, un peu vieillotte, et que je retrouverais en 1ère L où elle était beaucoup plus à l'aise, les profs étaient en majorité sympas et mes camarades de classe aussi.

Mais parmi les profs un peu sévères, il y avait aussi ceux de théâtre et de musique. Et j'ai un peu mesestimé leurs options. Avec ces deux cours en plus, j'avais un emploi du temps de ministre ! Puis, en octobre 1998, je me suis fait opérer des dents de sagesse durant les vacances de la Toussaint, et en une fois. J'en suis revenu très fatigué, avec seulement 5 jours de repos avant de reprendre les cours.

En décembre 1998, une camarade de classe que j'appréciais beaucoup, je n'en étais pas amoureux, mais c'était une fille dont j'appréciais beaucoup la gentillesse et l'humour, et qui faisait des cours de musique avec moi, est partie faire des études de cuisine apparemment sur des bateaux de croisière.

Son départ m'a beaucoup attristé. Je crois que j'ai connu à l'époque un "Chagrin d'amitié" (Et justement, à ce moment-là, j'ai beaucoup écouté la magnifique mais méconnue chanson de Dorothée, justement, écrite par Michel Jourdan et composée par Charles Aznavour, sur son album "Allô, allô monsieur l'ordinateur" de 1985, "Chagrin d'amitié").

Et en janvier 1999, j'ai chanté la Messe Nelson de Haydn avec la chorale de mon lycée, mais avec des répétitions, des concerts à Nantes, et dans ma ville, La Roche-Sur-Yon, où j'ai failli faire un malaise. J'ai ensuite fait des malaises dans des supermarchés et des églises surtout...

Jusqu'en 2003, ma scolarité a été dure à cause de cela, peur de faire des malaises en classe. J'ai obtenu mon Bac en 2003 alors que j'avais dû m'interrompre pendant l'année, parce que j'avais raté mon Bac en 2002 pour une bouchée de pain à cause d'une prof de français qui, à l'oral de rattrapage, n'a pas souhaité me donner les points nécessaires pour que j'obtienne mon Bac, et ce malgré un 14 en philo à l'oral de rattrapage aussi.

Enfin, bref, à la rentrée de 2003, je me suis retrouvé en fac où j'ai fait deux ans de LEA après avoir obtenu mon Bac L, et me suis retrouvé avec des petits cons, et des professeurs pas du tout motivés, car c'était dans la fac de ma ville La Roche-Sur-Yon et des professeurs de la fac de Nantes, dont celle de ma ville dépend.

J'ai redoublé ma première année de LEA, et l'année 2005 fut terrible, car j'ai changé de psychiatre (J'allais voir la même psychiatre depuis 1992, avec des interruptions) et je suis tombé sur un con, qui dès la première entrevue m'a dit : "Il faut que vous fassiez des efforts." Alors que je faisais des efforts incommensurables pour me rendre à ces cours de fac ennuyeux avec des élèves très peu matures.

J'étais, à 23 ans, complètement largué dans mes études et dans mon corps aussi, ayant toujours les mêmes difficultés pour sortir. Pour couronner le tout, ce psychiatre m'a prescrit du Zyprexa, ce qui m'a fait avoir des insomnies et m'a entraîné tout droit à l'H.P., la veille du mariage d'un de mes cousins en Bretagne, H.P. où, le premier soir, j'ai eu l'impression d'être accueilli comme si j'étais Patrick Dils (Le plus célèbre homme accusé pour des meurtres qu'il n'a jamais commis), car la police et les pompiers sont venus chez mes parents, et j'ai rencontré une médecin psychiatre qui m'a posé des questions façon interrogatoire de police et me suis retrouvé attaché dans un lit !

Après 3 semaines d'hospitalisation complète, je suis sorti, mais ensuite, j'ai vécu, d'octobre 2005 à juin 2011, plus de cinq ans en hospitalisation psychiatrique de jour. Avec des ateliers quand même, et heureusement sous de bons traitements médicamenteux. Cela est allé de mieux en mieux pour moi durant ces années-là, qui, jusqu'en 2009, me sont apparues comme très longue.

Les deux années de "lumières au bout du tunnel" ont été pour moi 2009 (Malgré le décès de mon grand-père paternel) et 2010 (Malgré le kyste pilonydal de ma petite soeur). Je suis entré en salle de sport et j'ai enregistré mes premières chroniques radio.

La suite, je l'ai déjà écrite plusieurs fois sur ce blog...

J'ai connu quelques soucis professionnels en 2018 et 2019. Je souhaitais que 2020 les mettent à plat, ce qui n'a pas pu être le cas cause confinement et de ma chute à vélo. Cette satanée chute à vélo m'a surtout fait comprendre que je suis quelqu'un qui, en temps normal, se fait beaucoup trop de soucis personnels à cause des sentiments, du ressenti que j'ai avec les gens que je côtoie, et envers ce que les gens que je n'apprécie pas, me renvoient de moi.

Et qu'ainsi, je me gâche un peu trop souvent la vie pour rien, à cause de ces mauvaises ententes. Alors qu'il peut toujours y avoir un jour un problème physique, comme celui que j'ai connu avec ma chute à vélo, qui peut vous empêcher de vous déplacer dans la vie de tous les jours, et qu'ainsi dans la vie, il faut se battre pour ne pas que les personnes mesquines qui nous entourent en temps normal nous entament psychologiquement.

Et surtout, j'attends avec impatience le jour où je referais du vélo, qui viendra le plus tôt possible, je l'espère, car je n'ai pas envie d'avoir un traumatisme comme certaines personnes qui ont eu un accident de voiture en ont ensuite, parfois, quand il s'agit pour elles de reconduire.

Écrit par : Hug | 20/01/2021

Dur dur d'être bébé toujours en tête, il est vrai que je me souviens d'avoir acheté la K7 pour mes filles, sinon mes préférés dans les entrées: Dutronc avec "l'opportuniste " une de ses meilleures chansons avec des superbes paroles de Jacques Lanzmann dont je n'ai toujours pas compris pourquoi Jacques Dutronc a voulu coupé ses relations avec lui , les Charts " aime moi encore " où l'on ressentait déjà le talent créatif de Calogéro, et enfin Michel Sardou pour son hommage nostalgique au "cinéma d'Audiard ".
Hug je souhaite que tu puisses reprendre le vélo le plus tôt possible pour booster ta joie de vivre, amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 20/01/2021

Comme je l'ai dit, les Infidèles feront au minimum un top 4, et peut-être même un podium avec cette superbe chanson qu'il faut avoir vue sur scène. Ils sont Jurassiens et j'habitais le Jura entre 2007 et 2011, et j'ai eu la chance de les voir sur plusieurs scènes là-bas. Je ne pourrais plus à présent car avec eux... pas de places assises !!
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Boixière | 20/01/2021

Exact ! On doit avoir la même source ;-)

Écrit par : Cica pour Hasni | 20/01/2021

Wouhou!

(Je pense, en effet. Personnellement, j’utilise « les charts.com » et vous?)

Écrit par : Hasni | 20/01/2021

Très peu de changement en effet, c'est côté "étranger" que ça se passait. Je pense du coup démarrer un classement étranger pour cette époque.
D'accord avec toi pour "il suffira d'un signe" et du coup l'original semble fade à côté ! Quand à l'opportuniste, c'est une des préférées de Nicola Sirkis, lequel n'adhère pas du tout aux Trust d'après ses "confessions".
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 20/01/2021

chartsinfrance.net.

Écrit par : Cica pour Hasni | 20/01/2021

Bon, le point commun, c'est qu'on a une source fiable (pas comme sur certains blogs que j'ai lu…)

Écrit par : Hasni | 20/01/2021

Patrick , très bonne idée pour le classement étranger . j'ai beaucoup aimé Fredericks , Goldman & Jones , Carole Fredericks apportait beaucoup au trio . Indochine ne faisait pas beaucoup de reprises , par contre j'aime mieux leur reprise de je t'aime tant d'Elli et Jacno de 82 sur l'excellent album la république des Meteors de 2009 . amitiés . Jean

Écrit par : jean | 20/01/2021

Hug , tu as eu beaucoup de courage maintenant je te souhaite sincèrement le meilleur pour toi . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 20/01/2021

Janvier 1993 avec le tonitruant "Tostaky " de Noir Désir et le très réussi "Plus que tout au mode " de Pascal Obispo qui marque fortement les années 90 , comme dirait Pascal Sevran "on est bien !!". Par contre, Jordy .....

Écrit par : Jerry OX | 21/01/2021

Jerry OX : A maintenant 33 ans, Jordy est plus de 8 fois plus âgé que l'âge qu'il avait quand il a connu la célébrité...

Ce qui prouve bien que 33 ans est un âge de vieux, comme je l'ai pensé l'avant-veille de mon anniversaire en mars 2015...

Jean : Oui, j'ai eu beaucoup de courage, en 2015 aussi. Parfois, je me dis que n'importe quel autre jeune qui aurait connu ce que j'ai vécu aurait pu tomber très facilement dans l'alcool, la cigarette voire la drogue. Moi, je suis tombé dans la déprime plusieurs fois, dans les psychotropes dès l'âge de 17 ans, mais c'est plus sain que si j'avais bu, fumé, ou si je m'étais drogué.

Or, jamais quoi que ce soit de cet ordre, hormis, bien sûr, quelques verres d'alcool de temps en temps lors de soirées familiales. Mon maximum a été 4 verres lors d'un mariage familial durant l'été 1998.

Rien de particulier. En fait, c'était un mariage auquel, comme à chaque fois, je n'avais pas vraiment envie d'aller. Mais là, d'autant plus que certains de mes cousins n'avaient pas été invités et que du coup, je ne connaissais pas grand monde, et j'avais peur de m'ennuyer.

J'avais un peu mal au ventre ce jour-là, à tel point que j'ai pris quelque chose pour digérer pendant l'apéritif, mais ensuite, au repas, j'étais assis à la même table qu'un cousin et j'ai donc bu quatre verres, cela m'a juste détendu et a fait que j'étais beaucoup plus joyeux et que j'ai passé une bonne soirée, à tel point que je ne voulais plus quitter le mariage.

Mais l'alcool et le tabac ne sont pas des solutions pour affronter les problèmes en face pour les combattre. Mais parfois, cela dépasse le contrôle des personnes qui en sont victimes, bien évidemment.

"L'opportuniste" de Jacques Dutronc c'est dans la version en public au Casino de Paris. Cette chanson irait bien aux dirigeants de TF 1. Dorothée, puisque je parlais d'elle, a été virée de TF 1 en 1997, parce que sa société de productions d'émissions et de disques AB Productions venait de lancer AB Satellite alors que TF 1 se lançait dans TPS. Mais surtout parce que TF 1 était en quête de sens. En gros, les programmes de TF 1 étaient très critiqués depuis 10 ans et la privatisation de la chaîne.

La chaîne voyait son audience réduire et pensait que cela était dû aux mauvaises critiques des émissions. Donc, Dorothée a été virée en 1997, ainsi que ses producteurs et toutes les sitcoms produites par AB Productions. Ainsi, les programmes jeunesse de la chaîne ont été très réduits ensuite.

Mais surtout 4 ans passent. Je poste cela aussi parce que, par nostalgie, je regarde sur Youtube, les anciens primes de Star Academy ! (Lol !) Oui, pendant le premier confinement toutes les émissions de Star Academy ont été publiées sur Youtube, et cela cartonne. Je suis même tombé sur des vidéos d'un youtubeur qui critique les émissions de Star Academy en les regardant.

Déjà quand on pense au nom de cette émission et au nombre de "Stars" qui en sont sorties... C'est pour cela qu'à propos de Jenifer et de Magalie Vaé, je dis que ce ne sont pas des vedettes, mais des "Stars"... de l'Académie du même nom !

Mais cette émission est bien la preuve que TF 1 est pro dans le retournement de veste. Et que la chanson "L'opportuniste" de Jacques Dutronc va bien à la chaîne.

Donc en 1997, TF 1 vire Dorothée et aussi Morandini, pour cause de "quête de sens". Quatre ans passent. Est-ce l'Alzheimer qui guette ? En 2001, l'année maudîte pour la télévision française, M6 diffuse "Loft story" qui fait un tabac, mais est très critiquée, notamment par TF 1 qui s'en donne à coeur-joie, disant que jamais une telle émission ne sera diffusée sur la chaîne. Mais les audiences de TF 1 sont en baisse. Alors, dès l'été, TF 1 programme "L'île de la tentation", et en septembre, la première saison de "Star Academy" qui n'est autre qu'une copie de "Loft story" avec seulement un parti pris musical avec des cours de musique comme dans "Fame".

Alors, voilà, TF 1 retourne sa veste, toujours du bon côté, et depuis des années.

Écrit par : Hug | 21/01/2021

Écrire un commentaire