Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2022

Les "one hit wonders" français : M à Z

MANAU (la tribu de Dana, 1998)
MARC HAMILTON (comme j'ai toujours envie d'aimer, 1970)
MARIE DAUPHIN (bibifoc, 1985)
MARIUS TRESOR (sacré Marius, 1978)
MARLONE (jamais loin de toi, 1992)
MATHIEU FITZGERALD (ma raison de vivre, 1975)
MELODY (alias Nathalie Lefevbre - y a pas que les grands qui rêvent, 1989)
MICHAEL RAITNER (on doit savoir partir, 1977)
MIKA (elle me dit, 2011)
NACASH (elle imagine, 1987)
NATHALIE LHERMITTE (tu es tout ce que j'aime, 1984)
NOE WILLER (toi femme publique, 1985)
PACIFIQUE (quand tu serres mon corps, 1989)
PATRICK ABRIAL (chanson pour Marie, 1969)
PATSY (Liverpool, 1988)
PAUL DALI (je t'aime, 1973)
PETER HOLM (Monya, 1968)
PETIT MATIN (t'as tout dit dis madame, 1973)
PHILIPPE CATALDO (les divas du dancing, 1987)
PHILIPPE LAFONTAINE (coeur de loup, 1989)
PHILIPPE RUSSO (magie noire, 1986)
PHILIPPE SWAN (dans ma rue, 1989)
PIERRE PERRIN (un clair de lune à Maubeuge, 1961)
PIERRE TISSERAND (dis madame s'il vous plaît, 1971)
PORTE-MENTAUX (Elsa Fraulein, 1988)
ROBERT FAREL (les petits boudins, 1987)
ROBERT NYEL (Magali, 1962)
SABRINA LORY (j'ai la musique en moi, 1974)
SANDRA KIM (j'aime la vie, 1986)
SANDY (j'ai faim de toi, 1988)
SHONA (Elodie mon rêve, 1988)
SIMON ET LES MODANAIS (Etoile des neiges, 1988)
STEPHANE ET LES ENFANTS D'ASNIERES - Clémentine Autain (l'enfant do, 1983)
SOPHIE ET MAGALY (le papa pingouin, 1980)
TAXI GIRL (cherchez le garçon, 1981)
TONY PARKER (balance-toi, 2007)
VIVIEN SAVAGE (la p'tite lady, 1984)
WILLIAM BALDE (rayon de soleil, 2008)
ZAPPALA (je danse seul,1984)
ZEBDA (tomber la chemise, 1999)

Ceci pour les chansons de langue française en solo.

Commentaires

Liste impressionnante...
Dans celle-ci, figure Mickaël Raitner qui faisait penser à Mike Brant, il semblait prometteur et, finalement, n'aura eu qu'un seul vrai succès...

Écrit par : Leroy | 28/08/2022

Sur une liste sur gogole, j'approuve PATRICK CAPDEVIELLE Quand t'es dans le désert,
YANNICK Ces soirées-là, notamment que tu pourrais rajouter et il doit y en avoir d'autres.

En tout cas, ça fait encore des souvenirs et je vais m'en réécouter quelques unes.

Bien à tous.

Écrit par : boixiere | 28/08/2022

Michel : J.P. Capdevielle a eu plusieurs succès, notamment "Chiquita" même si on n'entend plus que "Quand t'es dans le désert."
Amitiés,

Écrit par : Leroy | 28/08/2022

Je retiens Monia de Peter Holm , en 68 dans nos booms à l'époque , on attendait bien sur ce slow super collant pour conclure ou pas ! Même chose avec Marc Hamilton un peu plus tard avec comme j'ai toujours envie de toi . Bien aimé Philippe Cataldo ( encore une musique de Jean Schulteis ) . Patsy et les Porte-mentaux aussi , sans oublier Nacash avec elle imagine en 87 et pour moi y'a des jours comme ça en 88 c'était aussi bien . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 28/08/2022

Cher Jean et chers tous:

Je ne sais pas si nous pourrons nous mettre d'accord ( mais c'est hyper passionnant d'en parler) sur ce qu'est un ONE HIT WONDERS.

Pour moi, ce n'est pas forcément un seul tube et puis s'en va, mais un titre dominant tous les autres. C'est très bien expliqué dans un blog.

Impossible de déterminer un ""one hit wonders " chez les Beatles, les Stones, Claude François, Christophe, Juvet, Dassin, et consorts, tellement ils ont eu de chansons à succès.

Un exemple: concernant PROCOL HARUM, même si il y a d'énormes titres comme Salty dog ou autres, je considère A WATER SHADE OF PALE en tant que tel, car il est inégalable. Même chose pour les MOODY BLUES, même chose pour FREE ou BLACK SABBATH.

Jean, tu ne peux pas comparer CHIQUITA et LE DESERT. Dans une certaine musique, j'attribuerais un one hit wonder à NICOLETTA pour " la musique " par exemple.

Bon, ce n'est que mon opinion, je continue de vous lire.

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 28/08/2022

Michel , tu fais erreur , pour Capdevielle ce n'est pas moi mais Leroy . Par contre pour les one hit wonders , cela se discute mais pour moi , un exemple , rien qu'un , le parfait one hit wonders était James Royal avec call my name , car après aucun titre marquant même si j'avais à l'époque acheté le suivant , personne ne pourrait citer un autre titre de lui . Pour les Procol Harum et les Moody Blues c'est autre chose , ils ont fait une grande carrière mais il est vrai aussi que malgré conquistador etc... Le tube reste a water shade of pale pour eux . Pour les Moody Blues c'est encore autre chose , plusieurs tubes comme mélancoly man ( reprise par Dick Rivers ) ou encore a simple game ( reprise par les Four Tops ) ont eu du succès mais il faut rappeler aussi que ces deux groupes étaient plus vendeurs d'albums quand même . Sujet passionnant en effet avec plein d'avis différents mais c'est tant mieux ! Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 29/08/2022

Et qui se souvient de Michel Corringe ,de sa voix grave et de son succès "la route" ?lui aussi, mort dans l'oubli.
https://youtu.be/pbBHl9ysNOI

Écrit par : Hypothétique | 29/08/2022

Bonjour,wow, quelle liste prestigieuse! A suivre...
Hypothètique, oui, j'ai pas mal écouté Michel Corringe.
D'abord La route, mais j'ai acheté les suivants ainsi qu'un 33 tours avec un titre instrumental, Café bleu. A remarquer, Les paumés, les Saintes-Maries, Longwy...
Oublié comme tant d'autres, oui.
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 29/08/2022

Pour moi un "one hit wonder" est un(e) artiste connu(e) que par un seul tube. Qui peuvent avoir sorti d'autres disques, mais totalement inconnus du "grand public". Exemple Sabrina Lory, dont je possède quelques disques.

@ Boixière : le grand tube de Nicoletta est "il est mort le soleil", connu à l'international.
Quand à Desireless, je m'étonne que tu ne connaisses pas "John", qui deux ans après a été un aussi grand tube que "voyage voyage"...

Amitiés

Écrit par : Cica | 29/08/2022

Je suis d'accord avec Patrick , il donne l'exemple de Sabrina Lory , moi j'ai donné l'exemple de James Royal mais je pensais très fort aussi à David McWilliams et aux Irrésistibles qui avaient sorti d'autres disques mais tout le monde se souvient uniquement , pour le premier de days of pearly spencer et pour le second de my year is a day . Je rajoute pour Desireless , que le titre John avait fait même une belle carrière à l'international , en passant ... la chanteuse habite toujours dans la Drôme à Buis-les-Baronnies . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 29/08/2022

Beaucoup d'anciens se rappelle bien de Michel Corringe , en particulier du titre la route qui passait à la radio , mais aussi des paumés et de les Saintes-Maries , les deux musiques étaient de Danyel Gérard , le même qui l'avait lancé dans le métier . J'ai qu'un 33 tours une réédition de 74 , par contre je l'avais vu en concert dans une petite salle , c'est vrai que l'alcool ne l'avait pas aidé ... Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 29/08/2022

Sinon sur ARTE comme d'habitude du bon , les Who pile et face ! puis Joni Mitchell à l'ile de Wight dans un autre genre . Jean

Écrit par : jean | 29/08/2022

oui d'accord avec la définition de Patrick,dans cette liste Marc Hamilton,Philippe Lafontaine, Pierre Perrin avec son clair de lune à Maubeuge sont de bons exemples. C'est plus difficile à trancher pour des artistes comme Patrick Abrial, c'est vrai qu'on retient son tube "chanson pour Marie" mais ensuite d'autres titres sont quand même passés souvent à la radio comme "ma jeunesse est passée ", il a fait une carrière honorable et je crois qu'il chante toujours en concerts. Amitiés à tous, Renaud

Écrit par : Renaud | 29/08/2022

Je suis surpris de voir Manau parmi les one hit wonder. Certes, j'avais vu le groupe aux Sables d'Olonne en première partie d'un concert de Tri Yann en été 1998 au moment où le groupe a connu son plus grand succès commercial avec "La tribu de Dana" dont le refrain reprend l'air de "Tri Martolod". Mais ceci dit, juste après, le groupe a connu un autre tube, moindre avec "Mais qui est la belette ?", adaptation de "La jument de Michao". Le groupe connaîtra un dernier succès avec le titre "Tout le monde" en 1999 ou 2000. Il ne correspond pas à un one hit wonder pour moi.

Le site LesCharts.com nous indique aussi d'autres succès pour Manau : "Panique celtique" en septembre 1998, "L'avenir est un long passé" en avril 1999 (Qui était tout d'abord la face B, le deuxième titre du single "La tribu de Dana"), "La confession" en juillet 1999, et "Fest Noz de Paname" en juin 2001.

Le groupe Pacifique non plus ne correspond pas pour moi à un "One hit wonder". Déjà, certains membres du groupe, les frères Després faisaient partie du groupe Images au moment de la sortie des "Démons de minuit" dont ils ont participé à la composition. Ensuite, effectivement, ils ont fondé Pacifique avec la chanteuse Cathy Lajous. Pacifique a connu un énorme tube fin 1989 avec "Quand tu serres mon corps", joli slow qui n'est plus du tout diffusé aujourd'hui, alors qu'il passait très souvent à la radio et était classé parmi les 10 premiers du Top 50. Mais ensuite, en 1990, le groupe a connu un autre succès avec le titre "Sans un remord" suivi d'"Another love in L.A.".

Je ne comprends pas non plus la présence de Mika. Il a commencé en 2007 avec le tube "Relax (Take it easy)" et il a fait plein de tubes depuis. Peut-être parce qu'"Elle me dit" est soon seul en français.

Pour Melody, il y a eu "Chariot d'étoiles" juste après "Y'a pas que les grands qui rêvent", soit en février 1990. "Chariot d'étoiles" a été ce qu'on appelle un "follow up", un 45 tours qui suit un énorme tube. Mais là, il a pas mal marché. Ceci dit, "Y'a pas que les grands qui rêvent" s'était classé numéro deux du Top 50 durant l'automne 1989, alors que "Chariot d'étoiles" n'atteindra au mieux que la 15ème place en mai 1990. Par contre, dès le 3ème 45 tours "Le prince du roller" à l'automne 1990, son succès s'estompera.

Concernant Philippe Lafontaine, juste après le beau tube "Coeur de loup" en été et en automne 1989, il y aura la chanson encore plus belle "Alexis m'attend", 19ème du Top 50 en mars 1990. Son parcours s'achèvera par sa participation au concours de l'Eurovision en représentant la Belgique avec le titre "Macédomienne", dont il refusera la sortie en 45 tours. En France du moins, car je crois bien qu'il a rencontré d'autres succès en Belgique.

Concernant Marie Dauphin, il est vrai que "Bibifoc", générique du dessin animé du même titre diffusé dans "Récré A2" sur Antenne 2, dont elle était l'une des animatrices a été son seul titre classé au Top 50 de décembre 1985 à juin 1986.

Ceci dit, en tant qu'animatrice de "Récré A2", elle a enregistré d'autres génériques de dessins animés diffusés dans l'émission comme "Lady Oscar" qui ont aussi marqué les enfants à l'époque, sans se vendre assez pour figurer au Top 50, et aussi avec le titre "Y'a des papous" fin 1987, chanson considérée comme le clip comme raciste, alors qu'elle parle d'une jeune fille qui est surprise de l'arrivée de papous dans sa ville, mais n'en a pas peur puisqu'elle tombe amoureuse de l'un d'entre eux qu'elle présente à son père, et surtout critique l'attitude des grands-mères ("Les mémés paniquées prennent leur jambe à leur cou, moi ça m'fait rigoler, j'ai pas peur des papous") et de son père qui en ont peur.

Pour moi, c'est même le contraire d'une chanson raciste. Marie Dauphin voulait dire à son jeune public d'enfants de l'époque, qu'il ne fallait pas imiter ses aînés et ne pas avoir peur de la différence. Bonne chanson mal comprise.

Écrit par : Hug | 29/08/2022

On peut quand même regretter que plusieurs de ces interprètes n'aient pas eu d'autres succès car ils étaient prometteurs.

Écrit par : Leroy | 29/08/2022

Plusieurs de ces interprètes étaient prometteurs,on peut regretter qu'ils n'aient pas pas eu un succès plus durable.

Écrit par : Leroy | 29/08/2022

On peut aussi citer Yoni en 1976 avec "Je ne veux que toi." (Plus de 150 000 exemplaires.)

Écrit par : Leroy | 29/08/2022

Oour Patrick Abrial, il y a aussi le sublime album avec Au clair de la lune.... Mon ami Pierrot, et je prends ma plume pour t'écrire ce mot... Te dire qu'elle est encore plus belle, plus belle qu'avant l'été, ce serait banal à pleurer... Album qui contient La rue des mouettes, ...
Mais je l'ai découvert avec Marie, Ma jeunesse et un autre titre que j'ai aussi en 45 tours dont j'ai oublié le titre.
Vendait-il du disque? Je l'ignore.
À bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 29/08/2022

Cédric, tu te souviens bien et tu évoques comme moi les chansons de Patrick Abrial, curieusement c'est sur le tard à partir de la fin des années 90 que je me suis intéressé beaucoup à lui en achetant trois de ses albums dans les foires aux disques, j'ai été séduit par la poésie et les douces mélodies qui ressortent de ses chansons. A ta question vendait-il du disque ? j'ai bien peur qu'en 45 tours les chiffres soient assez faibles, personnellement il n'y a que "ma jeunesse est passée" que j'avais acheté en 1970 et donc bien plus tard je me suis procuré ses trois premiers albums, son premier sorti en 1966 "j'ai fain", ensuite l'album "chanson pour Marie" sorti en 1969 et enfin l'album magnifique "petite isabelle" sorti en 1970, je ne souviens pas par contre de l'album "au clair de lune" dont tu parles, en tous cas pour moi il reste surtout un artiste de scéne et j'ai vu qu'il publie beaucoup de ses chansons en live sur youtube. Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 30/08/2022

D'après certaines sources "chanson pour Marie" aurait fait plus de 50.000. A vérifier..
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean et Cédric | 30/08/2022

Yoni a eu aussi un beau succès en 76 "aime-moi", qui n'a pas dû être loin des 100.000 ?
J'avais acheté le disque.
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Leroy | 30/08/2022

D'accord pour Yoni, Patrick.
Amitiés,

Écrit par : Leroy | 30/08/2022

Yoni Hallyday.

Écrit par : Hug | 31/08/2022

Par contre, Sandy Stevens et Sophie et Magaly sont bien des one hit wonder, et à leurs corps défendant. Pour des raisons de producteurs. Et pour Sophie et Magaly, l'issue a été tragique.

Écrit par : Hug | 21/09/2022

Pour Tony Parker, je crois qu'il n'est pas un one hit wonder concernant le basket ! Tony Parker a mon âge et je le trouve plutôt intelligent et sympathique. Même s'il l'assume et qu'il a eu du succès, je crois qu'il est conscient que son essai dans la chanson n'était pas de très bonne qualité, mais il s'agissait d'un album.

Et puis bon, pour faire un bon mot, même si ce n'est pas forcément terrible, je pense à lui quand j'entends la chanson "Bonnie and Clyde" de Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot, au moment où ils chantent : "C'est signé Clyde Barrow et Bonnie Parker", et je remplace dans ma tête par : "C'est signé Clyde Barrow et Tony Parker". Enfin, pas très sympa pour lui quand même.

Écrit par : Hug | 21/09/2022

Il y a aussi Jonasz et sa "boîte de jazz" :

Parker
j le connais par coeur ;-)

bonne soirée

Écrit par : Cica pour Hug | 21/09/2022

Cica : Merci pour la blague ! En réalité, Tony Parker est le seul basketteur que j'apprécie. Il est sympathique au moins.


Effectivement, et c'est un peu un problème même pour discuter avec mes collègues de la radio, et peut-être est-ce dû à mon syndrome d'Asperger, qui fait que si j'adore parler musique et politique, voire astrologie, je suis beaucoup moins calé pour pouvoir parler d'autres sujets, d'où mon côté bavard ici mais beaucoup plus réservé en privé aussi, je ne suis vraiment pas un fanatique de sport à la télévision.

Excepté pour le foot quand il y a des coupes du monde, et encore, en 2018, j'étais très vexé que le dimanche 15 juillet, sous prétexte de finale du coupe du monde, le vide-greniers dans lequel je voulais me rendre soit déjà fermé à 18 h 00, et ait fermé à 17 h 30 cause coupe du Monde de football !

Par contre les J O m'intéressent plus, notamment parce que ceux d'été tombent toujours une année bissextile et qu'ainsi, comme j'arrive parfois à prendre une date avec un jour de semaine précis, et à, par cette donnée, savoir à quel jour de la semaine cette même date tombait des années auparavant et même à quel jour de la semaine elle tombera dans quelques années, je sais que par exemple, si, en 2020, mon anniversaire le 15 mars avait lieu un dimanche, en revanche en 2019, il avait lieu un vendredi, 2020 étant une année bissextile avec un 29 février, par contre en 2018, il avait bien lieu un jeudi. En fait, quand il y a une année bissextile, pour trouver à quel jour de la semaine tombait une date dans le passé, il faut retrancher deux jours, alors que quand il n'y a pas d'année bissextile, il suffit de retrancher un jour.

Ainsi, ça m'intéresse de connaître, de savoir quelles années les JO d'été, comme d'hiver jusqu'en 1992 comprise, tombaient.

Autrement, non, je n'aime pas trop regarder le sport à la télé, même si j'ai regardé Roland Garros plus jeune, notamment en 2000 quand Mary Pierce avait remporté la finale Dames. Je préfère faire du sport (Gymnastique) en salles de sport. Autant, je trouve le fait de faire du sport pour soi-même très important, voire primordial pour la santé, autant le regarder à la télé m'ennuie très vite, en réalité.

Écrit par : Hug | 22/09/2022

Bon, le 21 septembre, je voulais commenter sur Sandy Stevens et Sophie et Magaly, et puis j'ai été pris d'un léger coup de blues le jeudi 22 septembre, car comme toi Cica, j'ai aussi des "dates" liées à des événements que je préférerais oublier. Pour le jeudi 22 septembre, il s'agissait du jeudi 22 septembre 2005 bien sûr, où j'étais hospitalisé à l'hôpital psychiatrique de ma ville, alors que j'avais 23 ans et que j'étais en déprime à cause d'études en fac qui ne me convenaient pas et où j'avais subi à nouveau entre 21 et 23 ans du harcèlement moral scolaire comme j'en avais déjà subi au collège, alors qu'au lycée, j'ai connu heureusement une parenthèse enchantée concernant cela surtout lorsque j'étais en 1ère puis en Terminales Littéraire. Même si j'avais déjà de l'agoraphobie qui me faisait avoir des difficultés pour me sentir à l'aise en cours et que lorsque j'étais en première année et en deuxième année de Terminales, j'allais souvent à l'infirmerie parce que j'avais trop peur de faire des malaises en cours, et que lors de la deuxième année de Terminales (En 2002-2003), j'ai dû faire une pause en janvier, en arrêtant d'aller en cours pendant trois mois, tellement j'appréhendais trop.

En réalité, en 2005, mon nouveau psychiatre de l'époque m'avait prescrit du Zyprexa ce qui avait eu pour effets néfastes de ne plus me faire dormir, raison pour laquelle j'ai été hospitalisé en septembre 2005, et ce jeudi 22 septembre 2005, j'étais donc dans une unité de soin où on m'avait redonné du Zyprexa après me l'avoir enlevé parce qu'on croyait que je me droguais. Un vrai cauchemar pour moi qui n'ai jamais fumé de ma vie.

Mais bon "Le 22 septembre, aujourd'hui je m'en fous" comme le chantait ce cher Georges Brassens.

Et cette année, oui, je ne sais pas si cela s'est vu dans mes posts de jeudi soir dernier, mais j'avais effectivement un léger coup de blues parce que j'appréhendais le départ de mon père pour aller voir ma petite soeur en Meuse. Depuis hier, cela va mieux concernant cela. Je suis seul à la maison avec ma mère et tout se passe bien mieux que je ne l'avais prévu. En plus, samedi 17 septembre, un voisin de mes parents que je connaissais depuis mes un an nous a quittés des suites d'un cancer et je suis allé le voir au funérarium mardi dernier 20 septembre.

Mais vivement le samedi 8 octobre, parce que le samedi 8 octobre correspond, en 2005 à celui de ma "libération" : Le samedi où je suis revenu chez mes parents après ces trois semaines trop longues d'hospitalisation au CHS de ma ville. Et encore, ensuite je passerais 6 longues années dans un hôpital de jour de là-bas, mais pendant ces 6 longues années, je me reconstruirais au point de commencer mes chroniques en février 2010 et de quitter cet hôpital de jour en septembre 2011 (malgré le décès de ma tante à 64 ans ce mois-là qui me fera avoir une petite déprime qui, je le pense, durera à peu près jusqu'à début 2016) parce que j'avais cette occupation de mes chroniques radio qui marchait bien. Par contre, durant 6 ans dans cet hôpital de jour, j'aurais attendu que l'on me fasse rencontrer un infirmier ou surtout une assistante sociale qui me permette de me sortir de cette mouise en me faisant reprendre des études qui me conviennent tout en tenant compte de mes difficultés, mais en vain.

Heureusement que j'ai fait du sport grâce à ma grande soeur à partir de janvier 2009, et que grâce à une des coachs sportives qui a vu que je m'y connaissais en musique un soir où on l'avait invitée à prendre un pot avec le coach sportif chez ma grande soeur en décembre 2009 et qu'elle m'a dit qu'elle connaissait quelqu'un qui travaillait dans la radio où je travaille, à laquelle j'ai téléphoné juste après et où, par chance, ils avaient besoin de bénévoles pour de nouvelles émissions.

Concernant Sandy Stevenson et Sophie et Magaly. Commençons d'abord par Sophie et Magaly dont l'histoire est vraiment tragique.

Au départ, Sophie et Magalie Gilles sont deux soeurs jumelles parisiennes. Elles s'inscrivent à une école de danse où, en début d'année 1980, elles sont repérées par l'auteur-compositeur Jean-Paul Cara qui a déjà beaucoup composé de chansons pour l'Eurovision (Dont "L'oiseau et l'enfant" pour Marie Myriam, vainqueur du grand prix de l'Eurovision pour la France en 1977) qui leur fait faire des essais en studio et les choisit pour interpréter "Papa pingouin" chanson choisie par RTL pour représenter le Luxembourg à l'Eurovision en 1980. Mais voilà, l'un des compositeurs du titre est un certain producteur allemand Ralph Siegel, avec lequel les deux jumelles aidées par leurs parents (Elles sont alors, mais pour peu de temps, encore mineures) signent un contrat qu'elles pensent juteux pour leurs carrières sur son label Jupiter Records, distribué en France par Arabella Eurodisc.

Le 45 tours de "Papa pingouin" sort en mars 1980 sous une première pochette. RTL est coéditeur du 45 tours et diffuse tout de suite la chanson en masse sur son antenne, parvenant à faire que, malgré le fait que cela soit une chanson pour enfants qui pour certains est déjà un peu ringarde et n'a pas vraiment sa place dans un concours comme l'Eurovision, la chanson soit déjà un petit succès en France avant la finale de l'Eurovision se tenant le 19 avril 1980 à La Haye au Nederlands Congresgebouw.

Lors du concours, la chanson finit à la 9ème place avec 56 points. Malgré cela, la chanson fait un tube énorme en France, elle se vend au total à plus de 800.000 45 tours, durant le printemps et l'été 1980. Les deux soeurs jumelles deviennent modèles pour OK Magazine. Mais elles se rendent vite compte qu'elles se sont fait manipuler. L'automne suivant, Ralph Siegel leur fait sortir un deuxième disque "Arlequin" dont il ne s'occupe que très peu de la promotion et qui ne se vend pas.

Les deux soeurs perçoivent au total seulement 5.000 Francs sur les ventes de "Papa pingouin" et très peu sur le deuxième disque. Devenues majeures, elles font annuler le contrat, et en signe un nouveau début 1981 avec le producteur français Charles Talar. Ce dernier leur fait sortir au printemps 1981 le single "Toi" puis en décembre 1981 le single "Les nanas de Zorro". Mais Ralph Siegel leur fit un procès pour rupture de contrat abusive, les commande à lui verser une somme très importante d'argent pour dommages et intérêts et saisit en justice les deux disques qu'elles sortent chez Charles Talar, qui ne se vendent pas plus qu'"Arlequin", malgré les passages des "Nanas de Zorro" sur les radios libres.

En avril 1982, les deux soeurs sont invitées à témoigner de leurs cas sur TF 1 lors de l'émission "Droit de réponse" présentée par Michel Polac et consacrée au show-business dans la chanson. Mais seule Magaly s'y rend, sa soeur Sophie venant d'avoir fait une tentative de suicide.

Elle y explique alors leur situation dans cette émission mouvementée dans laquelle à la fin un invité enverra un verre à la tête de Michel Polac !

On n'entend plus du tout parler des deux soeurs jumelles ensuite, qui sont obligées de résilier leur contrat avec Charles Talar et qui abandonnent leurs carrières de chanteuse. Mais la suite de leur vie sera bien triste : Vers 1987, les deux soeurs tombent enceintes en même temps mais leur compagnon les quittent toutes les deux. Magaly se remarie au début des années 90 mais son mari est atteint du Sida et le sait mais, pour leur mariage, fait imprimer un faux test de Sida négatif. Magaly succombe du Sida en avril 1996.

Sa soeur Sophie, elle, retombe en dépression, ne sortant que très peu et vivant volets fermés. Néanmoins, elle obtient le droit de percevoir davantage de royalties lors de toute réédition du "Papa pingouin" sur différentes compilations et à titre posthume pour sa soeur décédée aussi. En 2012, elle apparaît sur France 2 lors d'un numéro de l'émission "Toute une histoire" présentée par Sophie Davant. En 2006, le tube "Papa pingouin" est repris par le groupe de synthèse Pigloo et refait... un tube justement. Cette fois, Sophie (et Magaly à titre posthume) parviennent même à percevoir des droits en tant qu'interprètes originales de la chanson.

Mais toujours déprimée et seule, Sophie nous quitte elle aussi en février 2019.

Concernant Sandy Stevenson, l'histoire n'est pas plus évidente mais tout de même plus joyeuse à termes.

D'origine britannique, elle monte à Paris au début des années 80 et chante dans un cabaret chez Félix, ce qui lui permet de se faire remarquer par le réalisateur de films Michel Nerval qui lui propose le rôle principal de son film "Sandy" avec Les Charlots, film qui sort en 1983 et dont elle chante la chanson principale.

Sa participation à ce film lui permet de sortir un nouveau 45 tours en 1984 en anglais "Everyman's the same" et elle en sort ensuite trois autres en anglais dont un comprenant une version anglaise de "Marguerite" de Richard Cocciante.

Mais surtout, en 1987, la marque de yaourts Chambourcy souhaite changer ses slogans publicitaires. Le patron de la firme Chambourcy fait appel au musicien écossais Marc Miller qui lui présente Sandy, qui enregistre alors le jingle "On a faim de Nature" qui est diffusé à la télévision à partir de septembre 1987, et qui plaît tellement, avec le slogan "Chambourcy oh oui", que les gens vont demander à leur disquaire si ce slogan existe en disque. Devant une telle demande, il est décidé de faire de ce jingle une vraie chanson avec cette fois des paroles sensuelles mais qui ne dénaturent pas trop avec le jingle original censé faire vendre du yaourt. C'est dans cet esprit que la parolière Anne Moustrou écrit alors le texte sensuel de "J'ai faim de toi". Le titre sort au printemps 1988 sous une première pochette avec en tirage promotionnel, en face B "Paris-Lintas compilation" par Vincent Nègre et Alain Laurens et en pressage commerce avec en face B "J'ai faim de toi" en version instrumentale sous deux éditions, l'un avec sur la pochette recto un vague dessin d'un couple enlacé et l'autre avec sur la pochette recto et verso une photo de Sandy sur un fond vert.

Le 45 tours sorti chez Carrère fait un tube et Sandy se retrouve numéro un du Top 50 début juillet 1988. Tout le monde est content. Chambourcy, les auteurs et compositeurs, Carrère la maison de disques de Claude Carrère, producteur de Sheila, jamais mécontente de faire de l'argent, et Sandy qui perçoit des royalties avec un vrai contrat de chanteuse alors que jusque-là elle n'était payée que comme une choriste.

Mais il y a un problème. Une seule personne n'est pas contente. Yves Dessca, parolier français, mais producteur de disques de Sandy sur ses autres titres, mais qui ne croyait pas du tout au succès de ce jingle et de cette chanson et qui avait abandonné la production pour ce titre au profit de Marc Miller du groupe Dice. Donc, il décide tout de même de profiter de la notoriété de Sandy obtenue avec "J'ai faim de toi" pour faire sortir sur étiquette CBS un album en anglais à Sandy en décidant tout d'abord d'y inclure "J'ai faim de toi" et en proposant à Marc Miller un marché comme quoi il lui proposerait 20 % des ventes de l'album si "J'ai faim de toi" y est inclus, mais Marc Miller demande à percevoir plus de 50 % des ventes sur l'album si "J'ai faim de toi" y est inclus, ainsi, Yves Dessca sort l'album en anglais sans "J'ai faim de toi" mais en incluant sur la jaquette un papier avec le message "Après J'ai faim de toi..." sans en prévenir Sandy.

Au même moment, Sandy sort un nouveau 45 tours en français chez Carrère produit par Marc Miller "Comme je respire" qui passe inaperçu, tout comme le suivant qui sort fin 1989, le pourtant joli slow "T'aurais dû". Elle participe aussi à l'enregistrement des disques caritatifs pour le Liban et des Enfants Sans Noël (Qui obtiendra un succès important au Top 50 en janvier 1990) pour Emmaüs. Fin 1989, elle sort chez Carrère l'album en français "Histoires d'amour" reprenant bien sûr cette fois "J'ai faim de toi" mais aussi "Comme je respire" et comprenant "T'aurais dû", mais sans succès non plus. Elle perçoit néanmoins toujours des droits d'interprète sur toute réédition de "J'ai faim de toi" mais a donc dû abandonner sa carrière de chanteuse en 1990 suite à l'échec de son album en français et à sa fâcherie avec Yves Dessca pour ses disques en anglais.

Elle a vécu ensuite à Port-Gentil au Gabon. Aux dernières nouvelles, elle serait retournée vivre en Ecosse où elle aurait été guide touristique.

Écrit par : Hug | 26/09/2022

Écrire un commentaire