Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2022

2022, l'été le plus chaud de tous les temps

Enfin, depuis qu'il y a des mesures !
On nous serine que 2022 se classe en seconde position derrière 2003.
FAUX car l'été "météorologique" comprend les mois de juin, juillet et août. Et effectivement, sur ces trois mois-là, 2022 échoue à 0,2 degré de 2003.

Seulement cette année la canicule a frappé dès le 20 mai ! Et le 22 on relevait 37° dans la Drôme, 36° dans l'Aveyron et la Haute-Loire, 35° dans les Pyrénées Atlantiques, les Alpes-Maritimes, l'Isère, l'Ardèche, le Vaucluse et le Cantal, 34° dans la Loire, les Alpes de Haute-Provence, les Hautes Pyrénées, les Bouches du Rhône, le Lot, la Gironde, les Hautes Alpes et la Lozère, 33° dans les Landes (déjà !), le Puy de Dôme, les deux Sèvres, l'Allier, la Charente, la Dordogne, le Tarn, l'Indre, le Tarn et Garonne, la Corrèze et l'Aude, 32° dans le Rhône, la Creuse, le Gard, la Charente-Maritime, l'Hérault, la Haute-Garonne, le Var, le Lot-et-Garonne, la Vienne, la Savoie, la Vendée, la Corse et l'Ariège, 31° dans le Cher, l'Ain, la Haute-Vienne, le Gers, les Pyrénées Orientales et la Loire Atlantique, 30° dans la Nièvre, le Maine et Loire, l'Indre et Loire, la Haute-Savoie et la Côte d'Or...

La moitié de la France au-dessus de la barre des 30° ! Et pourtant cet épisode ne "comptera pas" pour l'été "officiel" de la Maison.
Aussi, pour définir la chaleur d'un été, je me baserai sur le nombre de jours où le thermomètre a marqué 30 degrés et plus.
Par exemple pour la "normale", moyenne des 30 dernières années, ce nombre est de :
moins de 1 pour Brest 
1,2 pour St Brieuc
12 pour La Roche sur Yon
14 pour Paris Montsouris 
18 pour Genève
19 pour Le Puy et Châtillon sur Seine
21 pour Mende
30 pour Bastia
37 pour Toulon et Grenoble
59 pour Nîmes.


Mais que vaut cette "normale" ?

Penchons-nous sur les 100 derniers étés :

IC.JPG

Déjà on peut tordre le cou à la ritournelle des "anciens" : Avant il y avait de VRAIS étés.
Leur été le plus chaud (1947) a été battu par 2022, 2003, 2018 et 2019.
En revanche les étés 1936 (les premiers congés payés), 1954 et surtout 1956 comptent parmi les plus froids connus.

Que représente la "normale" ? 
On le voit bien sur le graphique, les températures montent jusqu'au "grands étés" des années 47/49; puis baissent jusqu'aux deux étés pourris 1977/1978 (1976, finalement été "moyen" est un chant du cygne).
Et remontent depuis. 
Je me suis amusé à faire un graphique avec excel sur les étés depuis 1978.
En rose la moyenne de ces étés : 20°1, la fameuse "normale".
Mais si j'intègre une courbe de tendance (tireté bleu) on voit bien que cette "normale" est en hausse constante. 

étés 77 22.JPG

 

 L'été 2003 qui a marqué tous les esprits se trouvait supérieur de plus de trois degrés à la "normale" de l'époque (20°1). 3 degrés c'est la différence entre Paris et Toulon...
Alors que 2022, sensiblement égal, ne situe qu'à 1°4 au-dessus de la "normale" actuelle qui est de 21°4.
Cette courbe en tireté bleu est instructive car elle montre que, depuis 1978, les températures estivales ont grimpé de 2°7. Soit un degré tous les 16 ans !
Et que si cette tendance se poursuit, 2022 ou 2003 seront des étés "normaux" d'ici 30 ans.

Ceci étant posé, revenons au sujet de la note, à savoir 2022 plus chaud que 2003.
Quelques exemples :

Lille aéroport (je ne prends pas les valeurs des centre-ville, qui augmentent avec les climatiseurs)
normale 7 jours
2003 : 11 jours
2022 : 14 jours.

Strasbourg aéroport
normale 18 jours
2003 : 35 jours
2022 : 44 jours.

Roissy
normale 11 jours
2003 18 jours
2022 21 jours

Clermont Ferrand aéroport
normale 22 jours
2003 43 jours
2022 44 jours

Nîmes base aérienne
normale 59 jours
2003 80 jours
2022 85 jours

Bordeaux aéroport
normale 26 jours
2003 41 jours
2022 47 jours

et pour finir

Brest aéroport
normale 0,8 jour
2003 4 jours
2022 7 jours

C Q F D !!!!

 

Commentaires

j'apprends beaucoup de choses avec ta note cher Patrick sur l'été le plus chaud, notamment l'historique des 100 derniers étés est impressionnant car il démontre sans contestation la hausse des températures constante chaque été depuis le début des années 2000. Et pour cette année 2022 quand je pense à la Drôme dés le 22 mai il faisait 37° c'est vraiment du jamais vu, Jean nous avait dit qu'en juin il y avait aussi beaucoup de chaleur, ma famille à Saou me l'a également confirmé sur juillet -août avec des températures constantes entre entre 35 et 40 degrés; avec ma femme nous y descendons enfin en milieu de cette semaine pour une quinzaine de jours avec des prévisions cette fois plus raisonnables autour de 25 degrés mais aussi des orages et averses, on ne peut pas tout avoir. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 04/09/2022

L'été 2022 celui où la chaleur n'a pas pardonné aux gros patapoufs comme moi ! Quand je pense qu'à 15 ans en 1997 j'étais épais comme un étau et que je me faisais foutre de moi, vu que je pèse 120 kgs aujourd'hui, au moins, cela fait une occasion réelle pour que l'on puisse rigoler de moi comme à l'époque.

Sinon, oui, après l'été 1976, les étés 77, 78 et 80 ont été moins beaux. L'été 79 a été très moyen aussi. Tant mieux pour la droite de Giscard D'Estaing qui avait remis en place cette connerie d'heure d'été !

Écrit par : Hug | 04/09/2022

L'été 2022 celui où la chaleur n'a pas pardonné aux gros patapoufs comme moi ! Quand je pense qu'à 15 ans en 1997 j'étais épais comme un étau et que je me faisais foutre de moi, vu que je pèse 120 kgs aujourd'hui, au moins, cela fait une occasion réelle pour que l'on puisse rigoler de moi comme à l'époque.

Sinon, oui, après l'été 1976, les étés 77, 78 et 80 ont été moins beaux. L'été 79 a été très moyen aussi. Tant mieux pour la droite de Giscard D'Estaing qui avait remis en place cette connerie d'heure d'été !

Écrit par : Hug | 04/09/2022

Mois de Juin dans la Drôme très chaud et même vers le 15 Mai d'après mes amis , le mois d'Avril avait été beau également . À Besançon au mois d'Août très chaud aussi , mes enfants en vacances en Bretagne aussi , dans ma région pareil sans eau bref c'est inquiétant . Personne n'est épargné ! Le plus fatigant c'était que même la nuit c'était chaud . En ce moment les nuits sont plus fraiches et la nuit tombe plus vite donc Renaud a eu raison de retarder ses vacances dans la Drôme . Je lui souhaite avec sa famille de bonnes vacances . Ce n'est pas le moment non plus d'aller en Californie moi qui en rêvait à une époque . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 04/09/2022

Bonjour,
Bonnes vacances, Renaud; non, on ne peut pas tout avoir.
Hug, d'accord avec toi pour l'heure d'été, c'était idiot de la remettre en fonction. Chirac avait proposé de la supprimerais l'Europe n'avait pas suivi.
La Californie, le California dream, oui Jean! Chantée par Julien, Lavil, Richard Anthony, et sans doute d'autres... Oui, Albert Hammond, Mamas and Papas, Eagles,...
À bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 05/09/2022

Patrick, je vais lire attentivement ton très intéressant dossier climatique.
Amicalement. Cédric
Au risque de me répéter, je cite Victor Hugo:-... Et vive les femmes bien faites, la Seine et les grandes chaleurs!

Écrit par : Cédric | 05/09/2022

Erratum: Chirac avait proposé de la supprimer, mais ...
Cédric

Écrit par : Cédric | 05/09/2022

La canicule en Californie est un "marronnier" qui revient tous les ans. Les 45° y sont atteints chaque année, l'an passé c'était même 48° au... Canada !
Quand à l'heure d'été, c'est comme pour le reste, c'est Bruxelles qui décide.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 05/09/2022

Un été dont je ne sais quoi penser. Ce soir je suis un peu triste. Dimanche un voisin de mes parents est décédé. Je le savais malade depuis un mois d'un cancer. Je suis allé le voir au funérarium mardi. Mais jeudi j'ai rêvé de lui et de sa femme, j'ai revu des images de lui mort dans le funérarium. Je ne sais si je dois m'épancher là-dessus, si c'est libérateur ou non. En réalité, ce rêve est peut-être le symbole d'une étape de deuil à faire et surtout d'une pression qui s'en va. Car effectivement, quand je sais qu'une personne va partir, je demande tous les jours à mon père s'il a des "nouvelles".

Alors, quand la personne part, même si c'est lourd, c'est encore plus lourd par le poids de tous les jours à appréhender son décès. Même si c'est une libération pour ce voisin, et même pour moi et certainement ses proches de le savoir parti parce qu'il ne souffre plus.

Mais c'est vrai que cette période de l'année me rappelle aussi de mauvais souvenirs de mêmes jours mêmes dates en 2005, et qu'en plus mon père part dimanche en Meuse pour quatre jours et que j'appréhende comme toujours son départ. Ainsi, hier, j'ai eu l'impression, même si j'ai eu un rendez-vous (Chez une masseuse), d'être physiquement là mais d'avoir l'esprit concentré à la fois sur le passé lointain (2005) comme court (Mardi lorsque je suis allé voir mon voisin décédé) et au futur proche (Dimanche et le départ de mon père pour quelques jours en Meuse). En tout cas, de ne pas être au jour présent. Ce qu'il faut que j'apprenne plus à être quand j'ai des moments de blues. Peut-être que cela viendra avec l'âge et la vie.

Écrit par : Hug | 23/09/2022

Écrire un commentaire