Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2022

Qui était numéro 1....

Il y a 15 ans aujourd'hui

il y a 20 ans

il y a 25 ans  (avec 33 millions d'exemplaires, c'est le single le plus vendu de tous les temps dans le monde)

il y a 30 ans

il y a 35 ans

il y a 40 ans

il y a 45 ans

il y a 50 ans

il y a 55 ans

il y a 60 ans

Très prochainement une belle surprise, surtout pour les plus anciens.

Je vous embrasse

Commentaires

Patrick : il doit y avoir une erreur pour le tube d'il y a 60 ans : ce n'est pas Adamo qui était le premier mais un autre chanteur dont les initiales sont R.A.
En toute amitié,

Écrit par : Leroy | 30/09/2022

Certains risquent d'être surpris par la numéro 1 d'il y a 45 ans mais c'est plus de 500 000 exemplaires écoulés... Une chanteuse qu'on ne voyait jamais dans les émissions des Carpentier...

Écrit par : Leroy | 30/09/2022

la fatigue...
Rectifié bien sûr !
Sinon pour M Torr pas surpris du tout, cette chanson a cartonné dans le sud !
amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 30/09/2022

Bigre ! Celle d'il y a 15 ans, c'est exactement le genre de chansons dont comme cela, je pourrais dire qu'elle est sortie hier. Et pourtant, oui, je sais que c'était bien en 2007. Et d'ailleurs, je la détestais ! Mais, entre nous, je préfère largement ma vie d'aujourd'hui quand même que celle de 2007 où je glandais déjà depuis 2 ans dans cet hôpital de jour de l'hôpital psychiatrique de ma ville à me faire chier avec des infirmières qui m'emmerdaient avec des règles ridicules et inutiles, et où j'attendais vainement de pouvoir rencontrer un jour un(e) assistant(e) social(e) ou un(e) infirmier (ière) pouvant me remettre et me conseiller pour reprendre mes études en tenant compte de mes difficultés. Heureusement que j'ai arrêté cela en 2011 !

Écrit par : Hug | 30/09/2022

dans cette liste des n°1 trois chansons m'ont particulièrement marqué, tout d'abord en 1982 "words" de F.R.David qui effectue un sacré come back, je me suis beaucoup intéressé à la période de ses débuts de 1966 à 1975 à la fois en solo et en groupe avec les Boots et les Variations notamment, il y a de petits bijoux qui démontraient déjà à l'époque ses talents de chanteur, magic records a d'ailleurs sorti une compilation CD avec 28 titres agréables à écouter aussi bien au niveau de la voix comme de l'orchestration. Ensuite en 1967 "une larme aux nuages" de Salvatore Adamo, car c'est un des premiers 45 tours EP neufs que j'ai pu m'acheter avec un peu d'argent gagné à la fin de l'été dans des petits travaux agricoles et enfin en 1962 "j'entends siffler le train" de Richard Anthony, j'étais petit à l'époque mais ce titre faisait l'unanimité de toute la famille devant le poste de télé, il est par contre triste de constater que ce chanteur est de plus en plus oublié dans les médias et dans les rétrospectives des années sixties, il n'est d'ailleurs pas le seul hélas. Amitiés et bon week end à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 01/10/2022

Avec un peu de retard , mais ceux qui m'avait beaucoup plu sont les mêmes que Renaud , à savoir F.R David , Adamo et Richard Anthony , que j'écoute encore comme tous mes disques achetés . Renaud a bon goût ( lol ) . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 01/10/2022

Dans cette liste, je suis désolé, celle que j'aime le moins est celle de Snap. Cela marque pour moi, ce genre de titre, le début de la dance, et donc de courants musicaux que je n'ai jamais tellement appréciés comme le rap, la techno, et ensuite le r'n'b. Mais il est intéressant aussi de noter que ce genre de titres a fait qu'à l'époque je ne regardais plus tellement le Top 50 de Canal + alors présenté par Yvan Le Bolloch et Bruno Solo. Je n'avais pourtant que 10 ans, mais, peut-être parce que je faisais déjà du piano, je détestais ce genre de musique, et le Top 50 commençait à en être envahi.

Et rappelez-vous mais durant quelques années, jusqu'en 1995 à peu près, on ne pouvait plus allumer son poste de radio sans entendre des morceaux comme cela. Je me souviens d'ailleurs qu'en 1994, quasiment les seules chansons françaises qui, je trouve, passaient souvent à la radio étaient "Sur la route" de Gérald De Palmas et "Juste quelqu'un de bien" d'Enzo Enzo. Autrement, c'était ce genre de musique tout le temps, c'est ce qui a donné heureusement selon moi, le vote de la loi sur les quotas de diffusion de musique française, dont je me demande si elle est bien respectée par toutes les radios d'ailleurs, car j'ai le sombre sentiment aujourd'hui que quand je zappe sur les chaînes de radios dans la voiture de mon père par exemple, on n'entend sur certaines d'entre elles que ce genre de musique encore trente ans plus tard.

A l'inverse, le numéro un de 1987 représente au contraire la musique française diffusée à l'époque où le Top 50 était présenté par Marc Toesca sur Canal +. Je n'avais que 5 ans, mais je le regardais déjà. La musique étant ma passion depuis très jeune. A la même époque, je préférais Corynne Charby avec "Pile ou face". Et dans le match opposant Elsa à Vanessa Paradis, je préférais déjà Elsa, dont mon père m'avait acheté le premier 45 tours "T'en va pas", chanson que j'avais adorée, en trouvant la voix de la chanteuse très belle, comme la chanson, mais, ceci dit, en me doutant bien malgré mon très jeune âge, que cette chanson n'était pas très joyeuse. Et qu'il ne s'agissait pas simplement de l'histoire d'une petite fille qui disait à son papa de ne pas la laisser seule avec sa maman le soir pour aller boire des coups avec ses copains, comme mon père me l'avait fait comprendre.

C'est vrai "T'en va pas" est une très belle chanson pour Elsa, mais triste, témoin cependant des divorces grandissants à l'époque, et de la manière dont une adolescente pouvait vivre cela.

Mais en 2017, quand mon père a eu un cancer, je me suis défendu d'écouter cette chanson. De même, cette semaine, il est parti pour quatre jours en Meuse chez ma grande soeur et je me suis défendu d'écouter ce disque. Concernant Elsa encore, à la fin de l'année 1987, malgré mes seulement 5 ans j'adorerai "Quelque chose dans mon coeur" dont je ne comprendrais le sens réel des paroles que durant mon adolescence, une des plus belles chansons sur cette période de la vie, à mon humble avis.

Concernant Vanessa Paradis, mes parents ne m'ont acheté aucun disque d'elle au temps du Top 50 car ils savaient que je lui préférais Elsa. Mais "Joe le taxi" j'aimais bien cette chanson quand même, et effectivement, elle correspond à l'époque du début où je regardais le Top 50, car je me souviens avoir vu ce clip en noir et blanc sur le premier téléviseur de mes parents qui n'émettait qu'en noir et blanc, et qu'effectivement, quelques mois plus tard, mes parents achèteront notre premier téléviseur émettant en couleurs, pour que l'on puisse voir les clips du Top 50 en couleurs (Le clip est aujourd'hui banalisé, à l'époque, il était un phénomène nouveau et de curiosité.). Mais avec le recul, pour moi, la plus belle chanson de Vanessa Paradis, je dirais même de tout son répertoire y compris des années plus récentes, sortira l'année d'après, et fera à nouveau un tube : Il s'agit, bien sûr, de "Marylin et John".

Là, par contre, à l'époque de sa sortie, j'ai eu cette chanson sur une compilation K7 audio "Poly Star 8" achetée parce que je trouvais la fille jolie sur la pochette (Une jolie brune à vélo ressemblant d'ailleurs à Corynne Charby sous la neige. A l'époque, j'avais aussi été charmé par Sabrina et "Boys". Même si je n'avais que 5 / 6 ans, vous voyez que j'étais déjà sensible à la beauté des femmes !) et j'aimais bien "Marylin et John". Aujourd'hui, j'adore cette chanson de Vanessa Paradis. Une des plus belles chansons sur Marylin Monroe (Avec "Norma Jean Baker" de Jane Birkin / Serge Gainsbourg, sortie en 1983 sur l'album de Jane Birkin "Baby alone in Babylone", mais elle est beaucoup plus triste que celle de Vanessa Paradis, car elle relate un peu avec une précision journalistique le récit de la nuit du décès de l'actrice : "5 août 62, 3 heures 42, on l'emmène sans délai à la morgue d'L.A.") mais ici parlant de son couple avec John Kennedy.

Écrit par : Hug | 01/10/2022

Hug , toutes les chansons et les chanteuses que tu cites , j'ai bien aimé malgré que nous ne sommes pas de la même génération . Ah ! Corynne Charby et son pile ou face que ma fille et ses copines à l'époque chantaient à tue-tête ce n'était pas rien . À la télé dans cette chanson en particulier cette belle fille avait beaucoup de charme et cette façon de se tortiller et de se passer les mains dans les cheveux ... ça marque un homme ! Bon il faut dire qu'elle avait été mannequin puis un peu plus tard elle avait posé dans Lui mais là tu étais trop jeune à l'époque . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 01/10/2022

Écrire un commentaire