Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2022

Les chansons de quand j'avais 9 ans

TOP VENTES 45 TOURS FEVRIER 1960

 

1 1 MILORD Edth Piaf 1    
2 2 SALADE DE FRUITS Bourvil 2    
3 15 L'ENTERREMENT DE CORNELIUS Gilbert Bécaud 3    
4 9 LUNA CAPRESE Dalida   1  
5 10 SALADE DE FRUITS Annie Cordy 4    
6 5 NOUVELLE VAGUE Richard Anthony 5    
7 3 MON HOMME EST UN GUIGNOL Colette Renard 6    
8 11 ADONIS Gloria Lasso 7    
9 20 IVANHOE Georges Guétary 8    
10 6 LA VALSE A 1000 TEMPS Jacques Brel 9    
11 18 MILORD Franck Pourcel 10    
12 23 SALADE DE FRUITS Franck Pourcel 11   2
13 21 LES FLAMANDES Jacques Brel 12   2
14 4 PERSONNALITES Sacha Distel 13    
15 22 LES CLOCHES DE LISBONNE Maria Candido 14   2
16 25 OH CAROL Neil Sedaka   2  
17 24 MA FEMME EST UNE POUPEE Henri Genès 15    
18 e MUSTAPHA Bob Azzam 16   1
19 8 LE MARCHAND DE BONHEUR Compagnons de la chanson 17    
20 e JEREMIE VOICI L'HEURE Caterina Valente 18   1
21 e RONDE MEXICAINE Compagnons de la chanson 19   1
22 13 NE JOUE PAS Dalida 20    
23 e UNE ROSE ROUGE Francis Lemarque     1
24 14 MINUIT CHRETIEN Maria Candido 21    
25 e LES CLOCHES DE LISBONNE Gloria Lasso 22   1

 

J'en connais 21 sur 25 ! Apparemment la salade de fruits (jolie jolie jolie) était au menu, pas moins de trois versions... Et dans les 12 premiers.
La domination de la Grande Edith ne m'étonne pas, elle passait en boucle. C'était du reste une de mes préférées. Sinon, en dehors des "salades" on entendait aussi beaucoup les numéros 3, 6, 7, 8, 10, 13, 14, 18, 19, 21 et 22. Surtout la 18, qui serait interdite de nos jours wokistes !
Tous ces interprètes sont morts, mais le mois de mars verra arriver deux "survivants".
Pour en revenir à mes préférées (à l'époque), je rajouterai à Milord mon homme est un guignol (j'adorais Colette Renard), Adonis, le marchand de bonheur et la ronde mexicaine. Je détestais l'enterrement de Cornélius, lui préférant les 3 autres chansons du disque : quand tu n'es pas là, ah si j'avais des sous et pilou pilou hé. C'était le temps où les 4 chansons d'un disque étaient des tubes (d'où une réflexion métaphysique sur ce classement qui porte sur des disques et non pas des chansons).

Voilà, j'espère que ça vous aura plu, j'arrête pour ce soir, c'est le moment où ma souris ne m'obéit plus !

Je vous embrasse.

Commentaires

j'étais dans ma 10 ème année , mais je me rappelle bien de ces titres , entendu à la radio ou pour certain en disques de mes parents et un peu à la télé puisque c'était l'année que mes parents ont acheté une télé une Grammont plus exactement , première image que j'ai vu à la télé c'était Guy Béart . À part Maria Candido et Caterina Valente qui ne me dit rien , par contre j'aimais bien Dalida mais cette chanson je ne vois pas ... mais je vais les écouter pour voir . Dans cette liste à l'époque j'aimais beaucoup voir et entendre les Compagnons de la Chanson et Bourvil . J'imagine qu'un des survivants est Marcel Amont que j'aimais beaucoup aussi . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 02/10/2022

Bonjour Patrick et à tous.

1952, donc j'avais 7 1/2 ans, et là franchement, je m'en souviens mais c'était plus pour mes parents.

Je ne me sens pas concerné du tout, pas de quoi commencer ma culture musicale. Par contre, ce sujet ne m'est pas indifférant car cela me rappelle des souvenirs...

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 03/10/2022

j'avais 8 ans et demi mais bientôt 9 à cette époque, honnêtement je me souviens d'une douzaine de titres seulement sur cette liste, ceux dont je me rappelle le plus sont "salade de fruit" de Bourvil, "Milord" d'Edith Piaf car ma grande soeur avait acheté le disque, "les flamandes" et "la valse à mille temps" de Jacques Brel, ceux que je préférais, comme Jean, c'est les Compagnons de la Chanson avec "le marchand de bonheur" et beaucoup d'autres titres, ils passaient souvent à la télévision et j'appréciais la voix de Fred Mella le soliste. Je me rappelle bien aussi de Georges Guétary avec sa chanson "dis papa" sortie je pense plus tard en 1962, par contre sa chanson "Ivanhoé" ne me dit rien, mais ce titre me rappelle une chanson de Pierre Vassiliu sortie en 1965 avec le même titre " Ivanhoé" et qui devait même figurer au hit parade de Salut les copains. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 03/10/2022

Bien sûr Patrick que cela nous plaît!
Bonjour, Milord, superbe, une chanson que j'avais apprise et dont j'ai un single; une belle pochette et en face B, une merveille, Je sais comment.
Ensuite Mustapha! Je m'en souviens parce que cette chanson horripilait Léo Ferré en raison de ''...la sauce à la tomate...'' disait-il. A part cet extrait il y en avait un autre,''..Quand je t'ai vue sur ton balcon, tu m'as dit monte et ne fais pas de façons...'' Plus tard, Evariste l'avait un peu modifié, cet extrait; cela donnait ''... Quand je t'ai vue sur ton balcon, tu m'a dit Intégre et ne fais pas le con...''
Les Compagnons, bien sûr, et leur Ronde mexicaine autant que Le marchand.
Patrick, tu détestais Cornelius; ma préférée sur ce super 45 tours, c'est Pilou Pilou hé, moi j'attends le jour où j'irai...
Tout de même, en 6 Nouvelle vague! Ah! C'est presque encore actuel pour moi tellement j'ai aimé cette époque! Une petite MG, 3 compères / assis dans la bagnole sous un réverbère, une jambe ou 2 par-dessus la portière, c'est la nouvelle vague... 3 mignonnes approchent fort bien balancées, elles chantent une chanson d'Elvis Presley.... Et là je me dis que Presley c'était pour la rime ou la frime; parce qu'Elvis n'était pas encore de retour et en son absence due au service militaire en Allemagne, d'autres l'avaient remplacé dans les hits-parades.
Ne pouvant tous les citer, j'ajoute la valse du grand Jacques en me disant que certains titres de lui ne doivent pas passer si souvent à la radio; j'espère me tromper mais Les remparts de Varsovie, par exemple, cela amuse-t-il encore dans cet univers wokisé insipide?
Salut à tous, à bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 03/10/2022

1960, bien loin tout ça ... Salut les copains n'existait pas encore.
Beaucoup de souvenirs, pas de télé à la maison, toutes ces chansons je les ais entendu sur notre poste de radio à lampes qui mettait un certain temps à s'allumer (pas encore de transistors à l'époque).
Je ne retiendrai qu'une chanson "Ne joue pas" , non pas interprétée par Dalida mais par Colette Deréal que j'ai découvert il n'y a pas bien longtemps en regardant un DVD des cinq dernières minutes daté de 1959. Ce titre chanté par Colette Deréal dans cet épisode aurait cartonné et lancé sa carrière de chanteuse semble t'il ?

Écrit par : Marc | 03/10/2022

Patrick : L'autre vivant(e) doit être Pétula Clark!

Écrit par : Leroy | 03/10/2022

Je n'aurai la télé que 3 ans plus tard (novembre 62) mais la vieille radio d'avant-guerre avec cadre restait toujours branchée, et dans mon super appart' de 13 mètres carrés difficile de ne pas l'entendre ! Du coup je me souviens de quasiment de toutes les chansons de mon enfance.
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Jean | 03/10/2022

Musicalement tu n'es pas né avant 1964 :-))
Pour bibi c'est l'inverse, le latin fera que, entre 1962 et mi 65 je serai moins fidèle au poste !
je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Boixière | 03/10/2022

Ivanhoé de Vassiliu sera classé en février 66. Pas la même chanson !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 03/10/2022

Beaucoup de souvenirs de cette période de gamin que nous étions à cette époque . Marc cite Colette Deréal , je l'avais déjà dit mais j'aimais beaucoup voir et entendre cette chanteuse qui passait très souvent surtout à la télé , apparemment je l'avais trouvé à mon goût , c'est peut-être bien une des premières fois que je me suis dit tiens tiens elle est jolie cette femme , peut-être pas en 60 mais je pense plutôt vers 61 ou 62 . Après c'était la petite France Gall qui m'avait séduit . En tout cas pour Colette Deréal , je me rappelle bien de sa chanson ne joue pas mais aussi de on se reverra et Telstar . Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 03/10/2022

Cédric ton com tombe bien car je n'ai toujours pas compris le sens de "madame de Varsovie"...
Si tu peux m'éclairer !
amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 04/10/2022

J'adorais Colette Deréal et "ne joue pas" fut un de ses tout premiers disques.
Mais elle n'a pas résisté à la vague yéyé et sa carrière sera confidentielle à partir de 1963.
Ma préférée d'elle est "on se reverra" (1962)
Amitiés

Écrit par : Cica pour Marc | 04/10/2022

va savoir.... !
amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 04/10/2022

A mon avis, Patrick, Brel avait parfois des accès de misogynie et Les remparts de Varsovie en sont un exemple! Car Madame a parfaitement le droit de se promener sur les remparts, accompagnée ou non d'un c.. qui la trouve jolie! Quant à sa condition plus ou moins modeste, selon le refrain, à l'Alcazar, reconnaissons que Madame n'y est pour rien.
Il y a sans doute une autre explication mais je trouve la mienne plausible. Même chose dans La ville s'endormait, ou il disait son désaccord avec Aragon et Ferrat. Amicalement. Cédric

Écrit par : Cédric | 04/10/2022

J'adorais Colette Deréal et "ne joue pas" fut un de ses tout premiers disques.
Mais elle n'a pas résisté à la vague yéyé et sa carrière sera confidentielle à partir de 1963.
Ma préférée d'elle est "on se reverra" (1962)
Amitiés

Écrit par : Cica pour Marc et Jean | 05/10/2022

@ PATRICK / Si, je suis né MUSICALEMENT EN 1963, avec les Beach Boys, Beatles, Trini LOPEZ, etc...

Pour simplifier, dès les premiers " BEATLES ", j'ai plongé. Donc, 11 ans.

Ma plus belle année étant 67 je ne le dirai jamais assez.

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 05/10/2022

Michel , j'ai toujours cru que tu étais né en 67 avec a whiter shade of pale des fameux Procol Harum ( lol ) . Pour revenir sur ce tube culte , pour beaucoup d'ici , tout m'avais plu , un slow langoureux , le son , la voix de Gary Brooker et sans oublier l'orgue majestueux de Matthew Fisher , sa pochette cartonnée glacée et leur look flamboyant des musiciens sur la photo , bien année 67 . A propos du conflit des droits d'auteur de cette chanson , que Matthew Fisher a gagné en partie , je trouve que ce n'est que justice , comment imaginer ce slow sans l'orgue de Matthew Fisher ? Dans une interview , le musicien avait déclaré qu'il ne s'est jamais s'agit d'argent mais il s'agissait de faire en sorte que tout le monde connaisse la part que j'ai joué dans l'écriture de cette chanson . Qu'en penses-tu Michel ? Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 05/10/2022

@ Jean, j'en parle page 10 dans MES ANNES POP, c'est justifié.

A WATER SHADE OF PALE fut pour moi une DEFLAGRATION, au même titre que WITH A LITTLE HELP FROM MY FRIEND de Joe Cocker, au même titre que A DAY IN THE LIFE des Beatles, au même titre que THE DAYS OF PEARLY SPENCER du regretté David Mc Williams, au même titre que BERNADETTE des Four Tops, au même titre que SINCE I'VE BEEN LOVING YOU de Led Zeppelin, au même titre que JUST A ILLUSION d'Imagination, au même titre que TOO SHY de Kajagogo, au même titre que ALL RIGHT NOW du groupe Free, au même titre que CHIMENE de René Joly, au même titre que DEAD END STREET des Kinks ou encore END OF THE WORLD des Aphrodite's Child et je m'arrête là.

Autant de titres qui m'ont fait rêver, pleurer, espérer, danser, aimer bref, je les emmène avec moi dans mon monde à moi, romantique....

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 05/10/2022

Ben tiens, KAJAGOGO

https://www.youtube.com/watch?v=EXndkQqosPY

Écrit par : boixiere | 05/10/2022

Michel , rien que les noms que tu cites me font saliver , mais bien sur certains plus que d'autres . Je note ... qu'un français ? Pour mes hits perso je n'ai jamais réussi à mélanger les étrangers avec les français , ni mélanger les années 60's avec les années 70's , ni les années 80 's ... ainsi de suite . Une question de son aussi donc chaque décennie à son top hit mais je l'avais déjà dit . Que c'est bon de commencer la journée avec nos musiques préférés . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 06/10/2022

Michel , tu as oublié une chanson dans ta liste ... les Moody Blues nights in white satin mais c'est vrai de faire un top 10 c'est très dur . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 06/10/2022

Souvent évoquée, Colette Deréal, que j'aime aussi. Sa version du succès des Compagnons ''Cheveux fous et lèvres roses'' me plaisait bien.
Un mot sur Silhouettes, tant qu'on y est. En 1957 plusieurs groupes l'avaient mise à leur répertoire mais ce furent les Rays qui l'amenèrent au sommet du Billboard; sympa par Clo-Clo.
À bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 07/10/2022

Impressionnant comme ce hit-parade regorge de classiques de la chanson que même moi, qui étais loin d'être né en 1960, je connais.

"Milord" d'Edith Piaf, une de mes chansons préférées d'elle, avec "Non, je ne regrette rien". "Salade de fruits" d'Annie Cordy, "Nouvelle vague" de Richard Anthony, j'aime bien aussi, chanson annonciatrice de la mode yé-yé. "Mustapha" je connais aussi, grâce à une reprise. Effectivement, en 1993, Bob Azzam en personne l'avait chantée en duo avec... devinez qui ! (Celle qu'il est rare que je ne cite pas dans un de mes messages !) Dorothée lors d'une de ses émissions de prime-time sur TF 1 "Dorothée rock'n'roll show". En fait, déjà en 1977, son producteur Jean-Luc Azoulay avait lancé son label AB Productions avec Claude Berdat en produisant un 45 tours comprenant une reprise disco de "Mustapha" par un groupe mystérieux Les Allumettes (Qui sortira ensuite le 45 tours "El Babarre" et "Craque-moi" que je possède).


"La valse à mille temps" j'aime bien aussi et "Les flamandes" également. "Le marchand de bonheur" aussi. "Minuit Chrétiens", classique traditionnel de Noël qui me rappelle mon grand-père maternel (Décédé en 2000) alsacien qui la chantait toujours à Noël.

Sinon, me concernant, je serais dans l'incapacité totale de dire les chansons à succès de mars 1991, le mois de mes 9 ans. Seulement que je m'étais acheté le 45 tours de Chico et Roberta "Natal" (Chico et Roberta, deux enfants brésiliens qui apparaissaient déjà en 1989 dans le vidéo-clip de la "Lambada" par Kaoma) peu avant et qu'à mon anniversaire j'en avais eu un de Pierre Bachelet "Yé yé les tambours" pas classé au Top 50. Un peu plus tard, j'avais acheté à ma grande soeur le 45 tours de Patrick Bruel "Place des grands hommes" une de ses meilleures chansons.

1991, une année où je citerais aussi entre autres titres qui m'ont marqués : "Saga Africa" de Yannick Noah, "Auteuil, Neuilly, Passy" des Inconnus, "Bouge de là" de MC Solaar, bien sûr "Les neiges de l'Himalaya" de la même Dorothée, la très belle "Tout c'qui nous sépare" de Jil Caplan, "Désenchantée" de Mylène Farmer, "Qui a le droit" de Bruel, ou encore "Le dernier qui a parlé" d'Amina, la chanson dont on oublie toujours aujourd'hui qu'avec La France a failli à nouveau remporter l'Eurovision 14 ans après la victoire de Marie Myriam avec "L'oiseau et l'enfant". Mais ce fut, en 1991, finalement la Suède avec Carola et le titre "Fangad av em stormvind" qui remporta la victoire de l'Eurovision, bien qu'ayant le même nombre de points total qu'Amina pour la France, tout simplement, parce que depuis 1969 où quatre pays (Dont la France) avaient fini gagnants, en cas d'égalité de nombre total de points à la fin du concours entre plusieurs pays, on doit établir un recomptage des points que chacun des pays en question a obtenu de la part des jurys des autres pays.

Et en 1991, ainsi, la France avait obtenu deux fois huit points de la part des autres pays, ce qui était moins que la Suède qui a donc ainsi, pu remporter le concours.

Écrit par : Hug | 08/10/2022

Une autre chanson marquante de 1991 pour moi l'année de mes 9 ans donc, "Hijo de la luna" par Mecano, mais aussi le morceau instrumental "Song of ocarina" de Jean-Philippe Audin et Diego Modena, morceau qui ne m'avait absolument pas marqué à sa sortie durant l'automne 1991, mais sur lequel j'ai ensuite dansé à la kermesse de l'école que je fréquentais alors, en CM1, en juin 1992 ! (L'année d'avant, j'avais dansé sur "Jardins d'enfants" de Début de Soirée, quand j'étais en CE 2. Et ces maîtresses de CE 2 avaient, quelques années plus tôt, fait danser ma grande soeur et sa classe sur "La queuleuleu" de Bézu !). Pour 1991 aussi, "Déjeuner en paix" de Stephan Eicher et "Petite Marie" de Francis Cabrel dans sa version en public du triple album en public "D'une ombre à l'autre".

Écrit par : Hug | 08/10/2022

Sinon, je finirais par un trait d'humour : Ne vous méprenez pas : La chanson "Mon homme est un guignol" de Colette Renard que je connais grâce à Bide et Musique n'a absolument rien à voir avec "C'est Guignol !" de Chantal Goya !

Écrit par : Hug | 08/10/2022

@ Hug: Intéressant ton développement Hug, et quelle mémoire, et quelle culture !

Mais surtout, tu ne fais quasiment pas de fautes d'orthographe, contrairement à certains sites où ce n'est plus possible, tellement c'est bourré de fautes.

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 08/10/2022

Boixière : Merci. Votre commentaire me fait très plaisir.

Écrit par : Hug | 08/10/2022

Je suis bien d'accord avec Michel , Hug est bon ! Année 91 une décennie avec beaucoup de merveilles que j'avais acheté . Déjà cité par Hug comme le titre que j'adore encore et toujours déjeuner en paix de Stephan Eicher mais aussi les Rembrants avec just the way it is , baby , le groupe R.E.M avec losing my religion ... trois titres cultes pour moi ! En français il y avait aussi Michel Fugain avec la belle chanson chaque jour de plus , Marc Lavoine avec Paris , magnifique hommage sur Paris que j'adore , Bernard Lavillier avec Outremer , Fredéricks , Goldman & Jones avec trois chansons dont a nos actes manqués . Yannik Noah , Renaud , les Inconnus ,Thierry Hazard c'était bien aussi en 1991 . Sans oublier les Clash avec should i stay or should i go qui fut repris pour une pub bien connu . Hug , pour tes 9 ans tu étais gâté question musique ! Amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 08/10/2022

Les CLASH, ce ne serait pas une pub pour jeans ?

Sinon, moi 91, c'est d'abord SEAL avec "crazy", mais aussi GENESIS "no son of mine", LONDON BEAT " I've been thinkink about you "

et puis SCORPIONS, Dana DAWSON et son " Romantic World " Les Rembrandts comme Jean, ZENSA UNA DONNA de Zucherro & Paul Young, Beverly Craven " Promise Me " Bryan Adams, REM etc...

C'est aussi UN HOMME HEUREUX de Scheller et Johnny LIBRE DANS SA TETE?

mon dieu, N'EN JETEZ PLUS !

Écrit par : boixiere | 08/10/2022

Tiens, LONDON BEAT

https://www.youtube.com/watch?v=dGw3w_njQ4g

Écrit par : boixiere | 08/10/2022

Oui l'ami Michel c'était bien pour une pub de jeans ce titre des Clash , ah ! bien sur les Scorpions avec Wind of change ! Mais on ne peut pas tous les citer ... on se calme ! Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 08/10/2022

Sans oublier une chanson qui influera sur ma destinée :changer de vie par François Valéry.
Sinon, should i stay c'est 1982, avec certes une reprise en 1991. Je ne sais pas si elles ont été citées mais je pense aussi à cash city de luc de la rochelière, misery et temptation de Indra, regrets de Farmer/Murat, hail hail rock n roll de garland jeffreys....

Écrit par : Cica | 09/10/2022

Oui Patrick , le titre should i stay or should i go des Clash était bien sorti en 82 , l'album combat rock que j'avais acheté à l'époque ou je m'intéressais au punk rock , moins aujourd'hui à part eux et quelques autres quand même . Mais il fallu la pub Levi's 501 pour que le grand public connaisse ce titre , effectivement beaucoup plus tard . Avec cet album c'était vraiment la fin du groupe , le dernier album en 85 compte pour des prunes . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 09/10/2022

Boixière : Mon Dieu, j'avais oublié "Un homme heureux" de William Sheller. Chanson que j'adore pourtant. Et un peu incomprise. Car elle paraît triste comme cela, alors qu'elle ne l'est pas. En réalité, quand on écoute attentivement les paroles, on se rend compte que c'est une chanson sur la quête du bonheur amoureux et du bonheur personnel.

Écrit par : Hug | 10/10/2022

Moi aussi, dans mes " déflagrations " j'ai oublié un titre, et de taille : On entendait que cela sur le dance floor début 80: GIVE ME THE NIGHT de George Benson. On peut y ajouter dans une moindre mesure STOMP des Brothers Johnson, toute une époque pour moi, entre deux mariages, où je passais la journée au travail dans les endroits chics (Passy) et une partie de la nuit , ce que j'appelle mes noyades, dans les endroits "sales ", Strasbourg St Denis...victime aujourd'hui de gentrification. Il n'y a plus le respect des traditions mon bob monsieur.

Écrit par : boixiere | 10/10/2022

Écrire un commentaire