Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2011

Le sort de Bob va se jouer cette semaine

D'un côté, mon épouse, qui ne rêve que de l'euthanasier, ne voyant que des "bénéfices" à court terme (l'hiver arrive, on devra le faire coucher dedans et il risque de s'oublier... les vacances sont dans un peu plus de deux mois, que va-t'on en faire ? ..... Ses croquettes "chat diabétique" nous coûtent 30 euros par mois)

De mon côté, je joue la montre, ne tenant pas du tout à ce que Bob, tant qu'il ne souffre pas (et il ne souffre pas) soit tué.
Alors, d'un côté je relativise la chose. Pour l'hiver, je pense que le garage et la buanderie feront l'affaire pour la nuit, en lui laissant un petit coin de fenêtre ouverte s'il veut faire ses besoins.

Pour les vacances, on lui trouvera une pension. Deux fois 9 jours, ça fait 18, que multiplie 7, ça fait 126 euros, notre chat vaut quand même plus de 126 euros.
Question pognon, c'est vrai que depuis le début de l'année ça chiffre, avec ses croquettes spéciales. Mais il suffit de se priver d'autre chose (par exemple de l'apéro. Le "Macvin" est certes excellent mais coûte deux fois plus cher que le Martini.)

Pour l'instant ma tactique est simple : je joue la montre, comme on dit, et je me refuse à le faire piquer si son taux de diabète ne monte pas. De ce fait, tous les trois mois, on le fait analyser. Et les deux dernières analyses sont encourageantes. Les croquettes font effet, et son diabète non seulement ne monte pas mais baisse légèrement.

Mais demain, c'est le jour de l'analyse, pratiquée tous les trimestres (mi-avril, mi-juillet, mi-octobre).

Je comptais la repousser d'encore quelques jours mais la météo ne l'entend pas de cette
oreille : jeudi matin, quelques centimètres de neige recouvriront les routes autour de Pontarlier. Or - Bob doit être à jeun - c'est le matin que l'analyse doit être faite.

Donc demain soir, c'est le résultat de l'analyse qui déterminera le sort de Bob.

Si son diabète recommence à monter, je pense qu'il ne verra pas le mois de novembre.
S'il stagne, je lutterai de toutes mes forces, et s'il continue à descendre, le sursis lui sera accordé. Jusqu'à la prochaine analyse (mi-janvier)

J'ai averti mon épouse : pour moi, quels que soient les résutats, je suis contre l'assassinat du chat. Je n'oublie pas qu'il "fait partie de la famille", et quand l'un de nous était malade il allait sur son lit. Je parle à l'imparfait car à présent, il y a des hautes marches pour accéder aux chambres, qui sont un barrage pour lui.

Quand à elle, je sais qu'elle est - contrairement aux apparences - très "secondaire", et que si sur le moment elle ne verra que les avantages, le printemps revenu elle réalisera que nous ne sommes plus que deux.  Et ça ça risque de lui faire mal... Elle a dû oublier QUI lui tenait compagnie pendant mes jours de folie pour le boulot entre novembre et mars ???

Vous me direz, mais es-tu si faible avec elle que tu ne peux t'opposer à ce qu'elle fasse tuer le chat ?

C'est compter sans ses crises de démence...

Lisez cette note, vous comprendrez :

http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/01/27/la-der...

Pour moi c'était déjà une tentative de meurtre !

Il se peut très bien qu'un jour, elle fasse pire, voire "dans les règles" en profitant que je suis "en bas à l'ordinateur" pour prendre le matou dans la voiture et le conduire à l'abbatoir.

Demain soir, je saurai.

Je saurai si je peux encore profiter de mon chat pour trois mois supplémentaires.

DSCN7540.JPG

Je vous embrasse

12:24 Publié dans ceux que j'aime, moi | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : bob

Commentaires

Croisons donc les doigts pour que le taux baisse ;-)
Bonne semaine

Écrit par : Teb | 17/10/2011

et oui, croisons les doigts...
ici, tu vois, un chat de moins depuis février, un chien de plus depuis deux mois... pensionnaire parce que son maître est hospitalisé (grave cas)! Alors, oui, croisons les doigts.
Bises en pensées

Écrit par : Brigitte | 17/10/2011

On croise tous les doigts..
Brigitte, le chien de plus est-il aussi... imposant que celui que j'ai vu chez toi ?

des bises.

Écrit par : Cica pour Teb et Brigitte | 17/10/2011

Je ne connais pas Bob cependant je ne lui souhaite que du bien !

Écrit par : Cristophe | 17/10/2011

Cica! Ne fais pas ça! Reste sur ta position de ne PAS tuer le chat ! Si Bob est vaillant, qu'il accède toujours à sa gamelle, qu'il bouffe, et qu'il ne se plaint pas, il n'y a aucune raison que tu le fasses piquer! Il serait quasi-aveugle, boiteux, miaulant plaintivement... Je comprendrais, mais s'il n'y a pas de dégradation de son état de santé, d'ailleurs est-ce que tu en as constaté depuis 3 mois ?
Si ce n'est pas le cas, laisse-lui le temps de vivre sa vie de chat...

Écrit par : Julius | 17/10/2011

Ne t'inquiète pas, on a eu une discussion assez "serrée" entre mon épouse et moi ce matin en emmenant le chat faire sa prise de sang - il n'a rien dit pendant les 2 h qu'ont duré le truc (voyage, attente, récupération de tubes à dache, re-attente, portage du tube de Bob à dache, re-voyage...) et je lui ai dit assez méchamment que si on tuait tous ceux qui sont malades et qui ont besoins de soins à vie, la Terre serait vite dépeuplée... Je ne sais pas si elle a compris le message mais ensuite je ne l'ai plus entendue. Si elle fait ça derrière mon dos, il y aura des mesures de rétorsion. Dont la première sera d'abréger considérablement les visites à l'hôpital lors de sa prochaine crise....
Sinon, pour répondre à ta question, c'est non : plus ça va, plus il est en forme, et cerise sur le gâteau, il devient adorable. Rien à voir avec la peste de Lons le Saunier où il me narguait.
Résultats ce soir.
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Julius | 18/10/2011

Non, c'est un plus petit gabarit... un Border Collie...
Bises et pensées pour les résultats ce soir.

Écrit par : Brigitte | 18/10/2011

Les commentaires sont fermés.