Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2021

11 ans de blog Cica chez Hautetfort

Et oui, c'est à la fin juillet 2010 que j'ai entamé ce blog chez Hautetfort.
J'avais commencé à bloguer 5 ans et demie auparavant, sur le site Psychologies.com, qui, après s'être bien servi de ses forums puis de ses blogs pour se faire une certaine notoriété les a purement et simplement supprimés. 
Je me suis alors rabattu en 2009 sur ce site où j'ai créé tomber sept fois se relever huit, inspiré de Philippe Labro. Mais ce fut le bide total sur cette plate-forme plutôt politique, pardon je voulais dire que "ce blog n'avait pas trouvé son public" comme on dit pour excuser les bides !
Seconde tentative début 2010 avec Cica 2010, puis voyant que ça accrochait mieux, j'ai viré le 2010 et donc voilà, 11 ans que ça dure.
Ma modestie m'empêchera de mentionner le nombre de pages lues et de commentaires, mais sachez quand même que j'écris ma 1418 ème note...

Quand j'ai commencé j'étais encore en activité, c'était le temps béni où j'écrivais une page de la main droite en un quart d'heure (à présent finie la main droite, je tape péniblement deux trois mots à la minute avec la gauche en faisant une faute à chaque mot) grâce à un puissant ordi de bureau et un clavier nickel.

Ce blog a failli s'arrêter très vite car j'ai déménagé dans un endroit sans internet, donc si je pouvais à la rigueur pondre des notes via un brouillon sur word, impossible de répondre immédiatement aux commentaires.

Le but de ce blog était au départ de faire un journal intime à effet rétroactif, mais en déménageant j'ai trouvé des numéros de salut les copains et l'idée m'est venue de mettre les hit-parades en ligne.

Et au fil des mois, ce blog est devenu de plus en plus axé sur la musique. A tel point que certains "mordus" me rappellent à l'ordre quand je ponds des notes non musicales ! 

Je dois dire merci à ce blog. Car j'arrive à un âge où la mémoire est sélective, et grâce à lui je peux relire au jour le jour ce que j'ai vécu depuis onze ans.
Et quand je lis certaines notes, je me dis que j'ai quand même été solide. Patient et solide.

Grâce à lui j'ai pu avoir gain de cause dans certaines affaires, notamment quand, ayant posé des panneaux photovoltaiques * sur mon toit, EDF me faisait lanterner pour me raccorder au réseau.

Et récemment j'ai pu retrouver mon meilleur ami de jeunesse, grâce à une note "avis de recherche".

J'espère continuer ce blog le plus longtemps possible.

Je vous embrasse.

 

* Déjà que je n'étais pas très copain avec, je zappe désormais la plupart des trémas et des circonflexes, une croix vu ma maladie.

17:39 Publié dans Blog, moi | Lien permanent | Commentaires (10)

20/07/2021

Tour de France : a star is born

J'attendais Julian, mais ce ne fut pas lui.

Inutile de chercher dans le podium, entre les deux jeunes qui ont pris de la potion magique et qui ne savent pas encore doser ses effets et le "bourrin" qui occupe la 3ème place, un pur grimpeur mais qui hélas en dehors des cols est aux abonnés absents.

Pour moi un grand champion doit bien sûr savoir grimper, mais il doit aussi être le meilleur aux contre-la-montre, et bien sûr pouvoir gagner au sprint.

On ne lui demandait pas de gagner aux Champs mais il l'a fait :

Ce champion s'appelle Wout Van Aert, et s'il n'a fait parler la poudre que ces dernières semaines, c'est qu'il n'a pas un dossard se terminant par 1 et que jusque-là il devait servir la soupe à son leader.
Le leader ayant fait faux bond, il a pu alors gagner l'étape du "double Ventoux', puis le chrono de St Emilion et finir en beauté aux Champs.

Ca me me ramène quelques années en arrière, où le meilleur du Tour, Mikel Landa, a dû se dévouer pour son leader, Christopher Froome, bien moins fort que lui.

Le "grand public" n'a probablement rien vu de tout ça.

Dommage....

11/07/2021

TOP MENSUEL VENTES 45 TOURS OCTOBRE 1962

1 1 J'ENTENDS SIFFLER LE TRAIN Richard Anthony 1   4
2 2 CHARIOT Petula Clark 2   4
3 14 LES COMEDIENS Charles Aznavour 3   2
4 3 PAS CETTE CHANSON Johnny Hallyday 4   5
5 21 PARCE QUE TU  SAIS Chaussettes Noires 5   2
6 29 TOUS LES GARCONS ET LES FILLES Françoise Hardy 6   2
7 5 POUR UNE AMOURETTE Leny Escudéro 7   4
8 e JE L'ATTENDS Dalida 8   1
9 6 LE GRAND M Billy Bridge 9   3
10 4 CHEVEUX FOUS ET LEVRES ROSES Compagnons de la Chanson 10   4
11 30 LES COMEDIENS Compagnons de la Chanson 11   2
12 24 JE REVIENDRAI Chats Sauvages 12   2
13 7 LA GROSSE NOCE Gilbert Bécaud 13   4
14 22 YOU DON'T KNOW ME Ray Charles   1 2
15 26 LOCOMOTION Little Eva   2 2
16 28 L'ARBRE DE VIE Leny Escudéro 14   2
17 e AH SI J'ETAIS RESTE CELIBATAIRE André Verchuren 15   1
18 10 TWIST 33 Les Fantomes 16   2
19 e GUITAR TANGO Shadows   3 1
20 8 ROSES BLANCHES DE CORFOU Marie-José 17   4
21 e L'IDOLE DES JEUNES Johnny Hallyday 18   1
22 e LOIN / FAITS POUR S'AIMER Richard Anthony 19   1
23 e LE JOUR LE PLUS LONG John William 20   1
24 15 MADISON TWIST Sylvie Vartan 21   2
25 e LE LOCOMOTION Sylvie Vartan 22   1
26 9 LE MADISON Harold Nicholas 23   3
27 11 CHEVEUX FOUS ET LEVRES ROSES Colette Deréal 24   3
28 17 GOOD LUCK CHARM Elvis Presley   4 3
29 13 ROSES BLANCHES DE CORFOU Nana Mouskouri 25   3
30 e A QUOI CA SERT L'AMOUR Edith Piaf & Théo Sarapo 26   1
            2,4

Richard Anthony pour la 3ème fois consécutive. Et ce n'est pas fini ! Comme Johnny et pas cette chanson, Pétula va se heurter à la forteresse j'entends siffler le train. Belle médaille de bronze pour Aznavour, que j'aurais pensé plus haut. Mais en cette année 62 la concurrence est rude. Eddy et ses Chaussettes top 5 avec une chanson... que je ne connais pas ! Françoise Hardy gravit peu à peu les échelons qui la séparent de la première place. C'est elle qui viendra à bout du train.
Belle entrée de Dalida qui aidée de la face B le jour le plus long ira assez loin. Dick Rivers et ses chats ne font qu'un top 12, ce mois d'octobre est celui où il va commencer sa carrière solo.

Toujours le désert chez les étrangers, et toujours les mêmes : Ray Charles, Elvis, Les Shadows. Plus quelques étoiles filantes, comme Little Eva qui va lancer la mode du locomotion. Et oui, si 72 a été l'année Jésus-Christ, 62 est celle... du train ! J'entends siffler le train, twist SNCF, dans le train de nuit, la valse à mille temps, et donc le locomotion qui sera adapté par la jeune Sylvie Vartan, après le flop de son madison twist. Jeunes, ils le sont presque tous : 24 ans pour le "vétéran" Richard, 20 pour Eddy, 19 pour Johnny, 18 pour Françoise et Sylvie, 17 pour Dick ! Quel changement en un an... Les "boomers" ont pris le pouvoir, et ne le lâcheront que 30 ans plus tard.
Mais je digresse. Pour les étrangers, les places 14, 15, 19 et 28 ! De ce côté la vieille génération résiste, il faudra attendre plus d'un an avant d'en voir occuper les premières places.

Pas d"effet "follow-up" pour Leny Escudéro, mais il se rattrapera lui aussi. Verchuren 17ème, ça me suprend, car si on devait mesurer au nombre de passages sur les ondes, je l'aurais mis dans les premiers ! Dur en cet automne 62 d'échapper à cette chanson...
A la 21ème place arrive l'idole des jeunes de Johnny. Pas de chance pour cette chanson qui elle non plus n'arrivera pas en tête des ventes ! Françoise ne fera pas de cadeau...
La superbe chanson loin de Richard, sortie trop tôt, sera gênée par le train, et du coup n'ira pas si haut qu'elle aurait pu. John William fera un top 5, et Sylvie un top 12, en progrès donc.

Enfin la Grande Edith Piaf fera, avec son jeune mari, un score indigne d'elle. Le disque de trop.

A bientôt pour novembre 62, mois béni où j'aurai l'objet de mes rêves : la télé !

02/07/2021

J'aime toujours le Tour... quand même !

Tout d'abord je précise que j'ai été amené à fermer (provisoirement) les commentaires de la note sur l'âge des chanteurs à cause d'un troll qui commençait à me pourrir la vie, et dont les coms étaient de plus en plus agressifs. 
"quelle méconnaissance musicale ! " a été la phrase de trop. Le regretté Gérard Palaprat assurait que j'étais meilleur que Fabien Lecoeuvre, je pense qu'il exagérait, mais de là à dire que je suis nul ! Tapez sur votre moteur de recherche "âge des chanteurs" et vous verrez qui arrive en premier...
Mais ce genre de "chasse à l'homme" me fait poser la question de rester l'un des rares blogs "sans modération"....

Sinon donc, le Tour de France.
J'aime bien "quand même"....

Ce n'est pas la question du dopage qui me gêne, à partir du moment où la santé du coureur n'est pas mise en danger.  

Pas non plus l'argent qu'ils gagnent, car c'est peanuts à côté de ce que touche un footballeur qui rate un pénalty. 

Mais je déplore que ça soit devenu un spectacle dont on tire plus ou moins les ficelles.
Avec comme scénario, immuable, dans une étape sans intérêt, l'échappée d'un coureur dont l'avance maximum sur le peloton est fixée par les directeurs sportifs, le ou les échappé(s) ayant le temps de montrer leur maillot à la télé.
Plus les chances que l'échappée soit couronnée de succès, plus nombreuses sont les "respirations" (nouveau nom donné à la pub, après avoir usé du mot "pause" jusqu'à la corde). Et puis bien sûr, la masse sprinteuse finit par revenir, forcément.

Les annonceurs doivent trouver mauvaise l'absence de grand champion chez les tricolores. 
Ma génération a frémi devant Anquetil, Poulidor, Thévenet, Hinault et Fignon. 
Depuis, fini. Pas que chez nous d'ailleurs ! 

Les chaînes du service "public" estimant quand même gagner de l'argent, on fait garder le maillot jaune à des coureurs tricolores moins "capés" en les laissant miroiter la victoire à Paris.
Hélas la "vilaine" étape contre la montre la veille vient tout chambouler... 

Je l'avoue, voilà 11 ans, j'ai cru aux chances de Thomas Woeckler. J'en avais même fait une note. Mais j'étais encore assez naïf.

Mais rien n'est perdu ! Il arrive qu'un champion gaulois se révèle sur le Tour. Ce fut le cas en 2019 avec Julian Alaphilippe.
Mais apparemment il n'était pas prévu au programme, car après qu'il eût porté 14 jours la tunique jaune, il était parti pour la garder jusqu'à Paris. Mais un orage (!) bienvenu à Val d'Isère fit stopper opportunément la course alors qu'il était victime d'une défaillance.
Il prendra sa revanche l'année d'après en devenant champion du monde.
Et gagnera la première étape du Tour de cette année, malgré des routes non adaptées et OPI / OMI.

Pour moi, il est de la trempe des anciens "grands" et je suis persuadé que s'il a lui aussi une équipe de grimpeurs à son service, il peut gagner un jour le Tour.

Et c'est voir évoluer ce genre de champion généreux dans tout ce qu'il entreprend qui me fait "malgré tout" regarder le Tour. 
Et puis surtout... les images de notre si belle France ! 

Je vous embrasse.