Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2021

45 tours : Les numéros un de 1976

LE FRANCE (Michel Sardou)
6 semaines fragmentées de novembre à janvier

CHICAGO (Frédéric François)
2 semaines fragmentées en novembre et janvier

ET MON PERE (Nicolas Peyrac)
3 semaines en janvier février

JE T'AIME UN PEU TROP (Shuki & Aviva)
1 semaine en février

J'ATTENDRAI (Dalida)
2 semaines en février

QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER LES BLONDES (Sylvie Vartan)
4 semaines en février mars

REQUIEM POUR UN FOU (Johnny Hallyday)
3 semaines en mars avril

AVANT DE NOUS DIRE ADIEU (Jeane Manson)
3 semaines en avril mai

SAVE YOUR KISSES FOR ME (Brotherhood of man)
3 semaines fragmentées en mai 

ALLEZ LES VERTS (Monty et les supporters)
& semaine en mai

LA CEGAL ET LA FORMI (Pierre Péchin)
2 semaine en juin

JE VAIS T'AIMER (Michel Sardou)
3 semaines fragmentées en juin juillet

T'AIMER ENCORE UNE FOIS (Romina Power & Albano)
1 semaine en juin

DERRIERE L'AMOUR (Johnny Hallyday)
4 semaines en juillet aout

PORQUE TE VAS (Jeannette)
9 semaines en aout septembre octobre

DON'T GO BREAKING MY HEART (Elton John & Kiki Dee)
1 semaine en octobre

GABRIELLE (Johnny Hallyday)
2 semaines en octobre

DADDY COOL (Boney M)
8 semaines en novembre et décembre.

1976 est une année qui se cherche. Preuve en est que les deux chansons le plus longtemps en tête viennent d'illustres inconnus, Jeannette et Boney M. Ces derniers ne le resteront pas longtemps, mais ce son nouveau qu'est le disco n'avait, jusque-là, pas engendré de grosses ventes en dehors de Dalida qui l'avait vu venir.
Pour les autres numéros un, pas mal d'invités-surprise comme Nicolas Peyrac, Shuki & Aviva, Jeane Manson, Monty (!) et ses supporters, Pierre Péchin, le couple Power... Et bien sûr la prime Eurovision.
Peu de valeurs "confirmées" : Sardou, Johnny, Frédéric François, Dalida, Sylvie Vartan, Elton John.
A bientôt pour les "chansons-podium".

Commentaires

Donc une semaine de pôle position pour les Supporters...

Écrit par : Leroy | 24/10/2021

une année qui se cherche comme tu dis Patrick, mais de super bons souvenirs cette année 76 avec un été particulièrement ensoleillé et marqué par la sécheresse, les titres que je retiens: "et mon père" de Nicolas Peyrac que j'écoutais en boucle à cette époque, "le France" de Michel Sardou, "avant de nous dire adieu" de Jeane Manson, "porque te vas" de Jeannette un des gros tubes de l'été, "daddy cool" de Boney M et "allez les verts" de Monty et les Supporters qui a illustré pour toujours l'épopée de l'AS St Etienne. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 25/10/2021

La meilleure année des seventies pour Johnny avec 3 titres marquants ! Et puis, surtout, les superbes révélations de Jeane Manson, Nicolas Peyrac et Jeannette mais, pour cette dernière, malheureusement, ce sera malheureusement, son seul succès en France.
On voit aussi que Shuki et Aviva avaient pris le relais de Stone et Charden puisqu'ils auront 3 succès cette année- là.
À propos, Claude François ne fera que des "petites" ventes en 1976 (plus de 200 000 exemplaires à chaque fois quand même) mais l'une de ses chansons figure aujourd'hui parmi ses 5 incontournables. Amitiés à tous.

Écrit par : Leroy | 25/10/2021

Bonjour!
N'est-ce pas l'année de '' La femme est l'avenir de l'homme''? A part ça, j'aime tous ces numéros 1.... Jeannette, Boney M, Peyrac, dont j'ai l'intégrale.
Ce fut une autre formidable année pour la variété.
La sécheresse, oui, mentionnée par Renaud. Je rentrais de Belgique, je crois, et découvrais nos champs brûlés...
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 25/10/2021

Bonjour Patrick et à tous.

Afin que je puisse commenter, qu'entend-tu par n° 1 ( Ventes, SLC...) Merci.

Écrit par : boixiere | 25/10/2021

Bonjour à mes deux Costarmoricains ;-)
@ Boixière, évidemment pas SLC, dont les hits hebdos ont disparu avec l'émission en avril 68, et dont les hits mensuels se sont arrêtés en août 76. De toutes façons ils ne valaient plus rien depuis 1975 avec le boycott de Cloclo.
C'est donc le hit des ventes.

@ Leroy, effectivement Cloclo ne fera plus de n°1 de son vivant, et comme tu dis une chanson incontournable, qui était pourtant une face B, le disque sera le moins vendu "cette année-là".
Contrairement à la légende, il n'est pas mort "en pleine gloire", mais avec quand même de bons succès.

Amitiés;

Écrit par : Cica pour Boixière et Leroy | 25/10/2021

Oui, bon, le beau"michelle"de Lenorman quand même, "Vancouver" de Véronique Danson, "merci John d'être venu" de Christophe, "sorrow" de Mort Shuman, "Dans un vieux rock'n roll" de Sheller, Donna Summer et Peyrac avec "comment t'appelles_tu, et" la fille en baskets"de Delpech pour compléter... Ah, si, j'aimais beaucoup Jesse Green et son "nice and slow"

Écrit par : Jmp | 25/10/2021

Pour Cédric : "La femme est l'avenir de l'homme" n'a pas été un succès en 45 tours.(39eme au mieux.)

Écrit par : Leroy | 25/10/2021

Sécheresse....sur la moitié nord ! Dans les Cévennes où habitaient mes parents il n'a jamais autant plu que cet été-là, et dans l'Isère où j'étais c'était orage sur orage !
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Renaud | 25/10/2021

Peyrac, oui, un des vraiment bons de cette période;
anecdote, moi qui ai épousé une Bastiaise, il reprendra "je pars" (n°3 en 77) pour consacrer un hymne à la gloire de l'équipe de Bastia, alors en finale de coupe d'Europe. Disque inconnu au nord de la Loire, "Bastia" atteindra quand même la 26ème place en national !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 25/10/2021

Parmi les valeurs sûres, Joe Dassin proposait son 33 tours en parallèle ce qui lui a enlevé des ventes pour le 45 tours "Ça va pas changer le monde./Il faut être à Monaco."

Écrit par : Leroy | 25/10/2021

Leroy, merci pour l'info. Amicalement. Cédric

Écrit par : Cédric | 25/10/2021

Patrick, je l'ignorais. Elle figure peut-être sur l'intégrale. Sa chanson sur L. A. me l'avait fait découvrir et j'aime beaucoup sa voix. Je me souviens d'une soirée supersympa à Bastia, au mois d'août....
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 25/10/2021

Une bien belle année ou je retiens "Et mon père" de Nicolas Peyrac. Une année qui se cherche et ou l'on retrouve aussi "Fool to cry" des Rolling Stones .

Écrit par : Jerry OX | 25/10/2021

Et, pour la dernière fois, en 45 tours tout au moins,un sketch sera numéro 1.
En 1973, nous avions eu "La drague", en 1974 "Pot pour rire, M. Le Président",en 1975, enfin,"Le Schimlblick."

Écrit par : Leroy | 26/10/2021

L'année du mariage de mes parents, durant l'été ! A propos de Monty et les Supporters, le 45 tours avait été oublié par Fabrice Ferment dans son livre "40 ans de tubes". Cédric : Tu dis avoir rencontré Nicolas Peyrac à Bastia. Etait-ce en 1978 ? Cette année-là, répondant à une commande de Jean-Pierre Foucault sur RMC, Nicolas Peyrac avait écrit un texte pour le Sporting Club de Bastia en vue de la coupe du monde de football de cette année-là, en réutilisant dessus la musique de son titre "Je pars" sorti un an plus tôt.

La seule mauvaise idée de sa carrière. Transformer une si belle chanson en hymne pour coupe du monde de football. Même si je possède, bien sûr les deux 45 tours, celui de "Je pars" et celui de "Bastia" ! J'aime tout de ce chanteur autrement, artiste que j'ai connu grâce à un 45 tours qui fut l'un de ses derniers succès, "Elle disait", sorti en 1982 (Quelle belle année, celle de ma naissance. Mais même, je n'ai pas honte des tubes de cette année-là : Bachelet, Cristiani, Goldman, Philippe Lavil...) dont mes parents avaient acheté le 45 tours à l'époque.

Quand j'étais petit, à cause de ses cheveux frisés et bruns, indépendamment des chansons, je confondais un peu Nicolas Peyrac avec Julien Clerc ! Ils ont d'ailleurs partagé durant quelques années, la même maison de disques : EMI Pathé-Marconi. Et puis, aussi, Nicolas Peyrac chantait aussi des chansons dont les textes un peu rêveurs pouvaient faire penser à ceux des chansons de Julien Clerc écrites par Etienne Roda-Gil.

Écrit par : Hug | 28/10/2021

Hug , tu n'as pas a avoir honte d'aimer l'année 82 moi qui n'a pas ton âge , je trouve que c'était une bien belle année pour les chansons et d'ailleurs toute la décennie aussi . En 82 j'avais 32 ans mais cela ne m'a pas empêché d'aimer les artistes que tu cites . Il y avait aussi que j'ai adoré , le cimetière des éléphants d'Eddy Mitchell , Romina Power and Al Bano avec félicita , F.R David avec words , Culture Club avec do you really want to Hurd me sans oublier mon groupe préféré français Indochine depuis cette année-là . Suffisamment pour faire un top 10 voir 20 . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 28/10/2021

1982 est aussi l'année d'"Elsa" de Didier Barbelivien,de "Louise" de Gérard Berliner, de "Cambodia" de Kim Wilde, de "Femmes, je vous aime" de Julien Clerc, justement... L'année de mes vingt ans!

Écrit par : Leroy | 29/10/2021

1982 est l'année où j'ai fait mes débuts d'animateur radio ! Oui, de belles chansons, de beaux groupes comme Bananarama, Imagination, et bien sûr Indochine, même si on ne les a vraiment entendus qu'en 83. Je me flatte d'avoir été l'un des premiers à les avoir mis numéro un
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2019/09/16/precurseur-suite-6176335.html
même si ça m'avait attiré les foudres du boss de la radio !
amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy et Jean | 29/10/2021

je rajouterai pour 82 QUATERFLASH Harden my heart, un véritable carton, DIANA ROSS Muscles, PhD , Mc Cartney & Stevie Wonder EBONY AND EVERY, SURVIRVOR, YAZOO, et ROXY MUSIC avec AVALON.

Écrit par : boixiere | 29/10/2021

Écrire un commentaire