Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2014

(dernier) HIT PARADE SALUT LES COPAINS DU 15 AVRIL 1968

6804.JPG

Le jeudi 4 avril 1968 à 17 h, alors que j'étais comme tous les jours collé devant mon poste sur Europe 1 pour écouter mon émission favorite, après le bulletin d'information qui parlait de l'assassinat de Martin Luther King, alors que je m'attends à mon générique habituel, passe alors "Tiger" de Bryan Auger.
Quézaco ?
"Campus, une émission présentée par François Jouffa"...
Sans prévenir, l'émission Salut les Copains était morte :(
Et comme la musique était quelque peu différente de celle diffusée par SLC, je pense que bon nombre d'auditeurs - dont moi - et surtout bon nombre d'auditrices ont dû déserter Europe à cette heure-là, et donc plus se consacrer à leurs devoirs !
J'ai une thèse très personnelle, à savoir que si l'émission SLC avait existé le mois d'après, peut-être que les manifs de lycéens auraient été moins fournies... Ainsi que les Assemblées Générales ! Pour ma part j'aurais préféré sans nul doute d'écouter Monty et Demis Roussos qu'un collègue barbu à Louis-Le-Grand (qui, en face de la Sorbonne, a été fermé dès le début des émeutes)

A dimanche prochain quand même pour un hit parade bâtard qui sera plus celui d'Europe 1 que d'autre chose !
Je vous embrasse.

24/08/2014

HIT PARADE SALUT LES COPAINS DU 15 MARS 1968

6803.JPG

10/08/2014

HIT PARADE SALUT LES COPAINS DU 15 FEVRIER 1968

6802.JPG

Cee mois-là, le Général de Gaulle nous avait octroyé des vacances supplémentaires en février afin que tout le monde puisse profiter des JO de Grenoble. Le lycéen que j'étais en fut ravi et passa ces vacances rivé devant la télé (sauf pendant SLC !) à les regarder !

Beau doublé pour Adamo, qui ne l'oublions pas fut l'interprète n°1 selon SLC en 1967. Lequel bloque comme un garçon qui ne dépassera jamais la 3ème position.
Surprise, Claude Righi se hisse à la septième position. Mais c'est un chant du cygne pour lui, SLC ne devait jamais plus le classer ensuite.
Eric Charden entre 8ème dans la dynamique de le monde est gris le monde est bleu. Son épouse Stone ne fait désormais plus que des 40èmes positions, il faudra attendre qu'elle fasse un duo avec son mari pour renouer avec les premières places, encore trois ans pour cela !
Monty entame sa belle série avec pour la vie, qui finira 2ème, avant son tube de l'été attends-moi qui sera son seul n°1, et qui après toi qui sera sur le podium à l'automne.
SLC va passer complètement à côté des roses blanches des Sunlights, qui sera la meilleure vente du mois, et qui ressuscitera la version originale de Berthe Sylva.
L'"oiseau" Ronnie ne dépassera pas la 28ème place avec son pivert, dernier succès pour lui.
Mes rêves de satin, une de mes chansons préférées, arrive dans le hit. Patricia a été à mon sens une chanteuse trop méconnue...
Antoine méritait mieux qu'une 44ème place pour l'eau a monté les marches. Ca lui apprendra à faire de belles chansons !

Côté étranger, le king est de nouveau numéro 1.  Les Moody Blues seconds, avant d'occuper la première place par intermittence (ils n'apparaîtront jamais en tête sur le hit, le 15 du mois).
La mort d'Otis Redding le fait connaître au grand public. Comme ça sera le cas pour Bob Marley ! Dommage...

A la semaine prochaine pour l'avant-dernier hit de SLC.
Je vous embrasse.

08/08/2014

HIT PARADE SALUT LES COPAINS DU 15 JANVIER 1968

6801.JPG

Cloclo arrive en tête sans se douter que sa chanson ferait le tour du monde !
Sheila classe deux chansons dans les 4, bravo :)
Sinon, remarquer le rétro des années folles qui s'installe en ce début 68 : Si Riquita jolie fleur de java (1926) chantée par Georgette Plana est boudée par SLC, ce n'est pas le cas de l'adaptation des Roses Blanches (1925) des Sunlights !
Brigitte Bardot apparaît de nouveau dans le classement après 4 ans d'interruption.
SLC passe une nouvelle fois à côté d'un tube planétaire, en négligeant totalement il est mort le soleil de Nicoletta, qui, contrairement à ce qu'on peut croire n'est pas l'adaptation de The sun Died !
Bien fait pour Joe Dassin, car si la touchante Marie-Jeanne a été négligée, la scie pauvre doucou ne l'est pas moins !
Enfin arrivée d'un grand nom au cours de cet hiver 67/68 : C Jérôme, alias Claude Dhôtel, qui allait être un des chanteurs les plus populaires au cours de la première moitié des années 70, avant de faire un come-back fantastique à l'été 1985.

Côté "étranger", on voit que The Days of Pearly Spencer montrait déjà le bout de son museau ! Mais hélas alors qu'il était le tube incontesté de début 68, il ne cessera de descendre ensuite :(
68 sera l'année des cuivres et des orgues; Save me de Julie Driscoll, et surtout la montée de Nights in white satin des Moody Blues qui tranchent là complètement avec leur style habituel. Ca leur réussira, ils en feront même un tube de l'été !

Voilà, à la prochaine pour février 68.
Je vous embrasse.