Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2011

CE MATIN JE SUIS SORTI DU NUCLEAIRE

DSCN7542.JPG

Je vous embrasse

10:57 Publié dans moi, Science | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : photovoltaïque

02/06/2011

Ma désintoxication : mes progrès

Je vous avais dit, juste avant de prendre ma retraite, que j'allais baisser progressivement la dose de somnifères/tranquillisants que je prends le soir.

En février j'étais donc à

5 mg de A *
200 mg de B *
10 mg de C *

Depuis mars, j'ai baissé la dose de B, progressivement, chaque début de mois.

- 12.5% début mars
- 14.3% début avril
- 16.7% début mai
- 20% début juin.

A présent, j'ai donc réduit de moitié le B.

Ma dose quotidienne est donc actuellement

5 mg de A
100 mg de B
10 mg de C

Je dois le dire, cela n'a pas été facile. Entre les endormissements à 2 -3 h du matin, les cauchemars qui vous faisaient réveiller en sueur, ça n'a pas été une partie de plaisir.

Je vais continuer, le but étant de me passer totalement du B.

Ma dose sera de 75 mg début juillet
50 mg début août
25 mg début septembre.
Plus de C début octobre.

Après on s'attaquera au A !

Je vous tiendrai au courant de tout ça au fil des mois.

Je vous embrasse.

PS : pour ceux qui s'y connaissent en pharmacie, A = Témesta, B = Atarax, et C = Stilnox.

12:10 Publié dans moi, psy, Science | Lien permanent | Commentaires (3)

11/02/2011

Silence utile en début de mois

Avant, sur l'autre site, je me faisais - tout du moins au début - un point d'honneur à faire une note quotidienne. Sur tout ce qui me passait par la tête, mes indignations, mes problèmes avec la SNCF, les hypermarchés...
Oui, les centre auto aussi !
Les anniversaires également : calculez. Un blogueur de 50 ans a en moyenne : 1 épouse, 2 enfants, 1 père, une mère, 4 petit-fils, un filleul, une filleule. Sans compter ceux qui se sont mariés plusieurs fois, qui ont la chance d'avoir 5 générations vivantes dans leur famille.
Il y a aussi les évènements : le mariage, la naissance, le décès. La première rencontre, le premier baiser...
Et les souvenirs perso, dont mon blog abonde.

Tout ça pour vous dire qu'il y aurait matière à faire au moins 20 notes par an rien qu'avec les anniversaires. Tiens, par exemple, cela fait aujourd'hui pile 13 ans que ma maman est partie.

Mais je sais qu'elle me voit "de là-haut", et qu'elle n'a pas besoin qu'on pense à elle les dates fixes.

A présent, non pas que j'estime que mon blog est terminé avec la fin du récit de ma vie, mais je ne note que parcimonieusement, surtout en début de mois.

Et j'ai une raison particulière.

Savoir, parmi les notes les plus anciennes, lesquelles vous lisez encore.
Un truc que je peux faire tant que sont classées les notes "à une visite". Ensuite, devant ma production, elles sont passées à la trappe derrière celles à 2 visites, puis 3, et à la fin du mois, pas moyen de savoir ce qui a été lu au-dessous de 25 visites mensuelles. Sauf par une astuce, que je vous expliquerai en fin de note

Comment procédai-je ?

Le plus bêtement du monde, en regardant ma page "statistique détaillées" que tout bloggueur de hautetfort doit posséder.

Elle se présente comme ceci :

stat.jpg

 

Je laisse tomber "page d'accueil", "atom" et j'en viens aux notes proprement dites.

Ces stats, jour par jour, me permettent de savoir non pas qui a lu (gros avantage sur le site où j'étais avant, où tout le monde mettait un compteur visible par tous) mais quoi est lu.

Bien sûr, en premier on trouve les notes les plus récentes.
Mais en desendant un peu dans la liste, je vois certains trucs.

Par exemple, 5ème note lue depuis le début du mois, "Cica-Chansons", note postée l'été dernier!

En 8ème - mais là c'est une constante, on retroouve une note de l'été dernier aussi, "premier baiser première rupture". Oui c'est une constante, car tous les mois cette note - qui est apparemment votre préférée, comme elle est la mienne - se retrouve toujours dans les 25 notes les plus lues.

Arrivent aussi les notes "Nathalie". Pas moins de 6 parmi les 25 notes que vous avez le plus lues. C'est là que je me dis que cette histoire vous a touchés.

En effet, à la 10ème place, "sur notre nuage 1", postée le 2 octobre. A la 11ème place,"vers les étoiles 8" postée le même jour. A la 12ème "vers les étoiles 1", du 20 sptembre, "sur notre nuage 3", du 4 octobre, "post-TS" du 8 décembre et à la 22ème place (sur presque 200 je le rappelle) "l'espérance folle" du 4 décembre.

Sans oublier d'autres notes comme "la désillusion de Marseille" du 7 août lue 2 fois, et la note sur Christophe, lue deux fois aussi .

 

On arrive à une question qui taraude beaucoup d'esprits.
Comment puis-je savoir combien de fois une note a été lue ?

Travail de fourmi !
Il faut partir des premieèrs statistiques.
En principe, à moins d'être hyper-lu, les notes vers la fin des stat n'ont donc été lues qu'une fois. Ce qui signierait dans mon cas que 0.7% égale une lecture.

Poursuivons, pour vérifier.
Effectivement je vous ensuite 0.14%, pour deux lectures, mais... 0.23% pour trois lectures. Je peux donc affiner en sachant que 3 lectures font les tiers de 0.22% soit 0.073% pour une lecture, aujourd'hui, dans mon blog (ce chiffre diminue bien sûr au fil des jours).
Ce qui est pratique pour déterminer les autres.

Soit la numéro 1, "carton rouge pour feu vert", qui correspond à 2.32 %
Je divise 2.32% par 0.073% et je tombe sur un nombre voisin de 32. Idem pour les autres.

En plus il y a les "repères".

C'est à dire qu'il m'arrive, 1 fois sur 10, d'écrire une note que je regrette. Alors, tout en notant le nombre de visites que cette note avait faite, je la retire. Idem pour les notes sans commentaire. Ou "commentées par charité".

C'est ce qui s'est passé avec ma note "ce que j'aime chez Hautetfort" qui était en fait du premier degré et que les commentaires m'ont montré que mes lecteurs pensaient second degré. Elle était arrivée à 65 visites, je la vire, elle n'est donc plus lue,  et à partir de cette note là, en faisant une règle de trois je peux savoir quel est le nombre de visites pour les autres.

J'espère que vous avez compris tout mon charabia, un truc bien utile pour "faire le ménage" parmi les notes ayant eu peu de lecteurs. de presque 200 je divise par 2 !

Si vous avez des questions...

Je vous embrasse.

17/01/2011

Nous descendons tous de Rois et d'Empereurs

Cela fait deux trois ans que je me suis féru de Généalogie, et que par l'intermédiaire d'Internet, partant de 4 ou 5 générations, je suis arrivé à remonter le plus souvent au XVIème siècle, mais pas mal de fois au XVème, et j'ai 2 branches qui remontent au XIVème.

Le principe est simple : j'avais mis le peu que j'avais en ligne, puis une internaute a vu cet arbre, et m'a tout de suite contacté. En effet, deux personnes de mon arbre coïncidaient avec le sien.
Le sien qui était très fourni, et j'ai pu ajouter d'un coup environ 200 personnes !

Une autre internaute m'a également contacté, qui ne connaissait absolument pas la précédente, et m'a fait progresser de 150 personnes. Et ainsi de suite.

Plusieurs arbres étaient d'accord sur un point : je descendais d'un certain Blaise de Montagnac.

Et voici ce que j'ai trouvé :

http://www.winancetre.com/graph/AA_chrono.pdf

En agrandissant, j'ai trouvé mon Blaise de Montagnac dans les "cheminées" du haut de l'arbre. J'ai bien vérifié que tous ses descendants étaient les miens - du moins jusqu'à un certain niveau - et ayant bien la preuve que c'étaient mes descendants, j'ai pu ajouter de nouvelles générations sur mon arbre.
8 très exactement, qui m'ont fait remonter au Chevalier Pierre Haleyne, qui a vécu dans le haut Moyen-äge.


Mais en bon scientifique, je ne me suis pas contenté de ça. J'ai de nouveau tapé sur gogol "Blaise de Montagnac", et je suis tombé sur une liste, dite d'Aboville.

http://www.winancetre.com/graph/LD.pdf

Là aussi j'ai pu vérifier que j'avais les mêmes personnes , même si le classement était fait de manière différente.
Je retrouvais donc mon Pierre Haleyne tout en haut, et ses descendants.
Et donc mon Blaise de Montagnac 9 générations en-dessous.

Mais un truc m'a frappé.
La petite-fille de Pierre Haleyne, Marguerite de la Chassaigne, a eu pour enfants avec son mari Jean 1er de Montaignac d'abord mon Guillaume qui a donné naissance à toute ma famille.
Mais aussi, juste avant, un dénommé Guy 1er, frère de l'autre donc.

Et si on suit la descendance de ce Guy 1er, on tombe sur des gens assez connus, que je vous laisse donc découvrir.
Dont quelques Louis (XV, XVI et XVIII)...

A ce moment je m'imaginais sorti de la cuisse de Jupiter, j'étais ravi, et le Roi n'était pas mon cousin.
Heu, si, justement ! Cousin éloigné mais cousin quand même.

 

Mais vous aussi !!!

Et je vais le démontrer mathématiquement.

Au lieu de procéder comme la religion catholique, qui prétend que nous descendons tous d'Adam et Eve, je vais faire la démarche inverse.

Sachant, au départ, que nous descendons tous obligatoirement d'un père et d'une mère, et que chaque génération est d'en moyenne 25 ans :

- Voici 25 ans, nous descendions donc environ de quatre personnes (nos grand-parents). Vous me suivez ?

- Voici 50 ans, de 8 personnes

- Voici 75 ans, de 16.

- Voici 100 ans, de 32.

Je laisse maintenant Excel faire le boulot, et je saute les étapes.

A l'aube de la Révolution, c'est de 1024 personnes que chacun de nous descendons.

Quand Louis XIV a construit le château de Versailles, près de 33.000 personnes sont nos ascendants directs.

Sous François 1er, ce chiffre grimpe à plus de deux millions.

33 millions sous Jeanne d'Arc.

Et près de 540 millions en 1310, voici sept siècles.

STOP !

Le monde, à l'époque, était peuplé par "seulement" 400 millions d'individus.

Et parmi ces individus, fatalement se sont trouvés englobés les plus grands empereurs, rois, etc.

Nous pouvons donc dire avec certitude que nous sommes les descendants directs de ces personnes.

Certes à des degrés divers.

Pour certaines, c'est assez récent, comme le Comte de Paris.

Mais pour d'autres, c'est plus ancien, mais si l'on pouvait remonter TOUTES nos branches, on aurait des surprises !

Je vous embrasse.

 


11:21 Publié dans histoire, moi, Science | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : généalogie