Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2012

SNCF et Handicap : la divine surprise

Ce matin, en me levant, je pensais à ma note d'hier, que je jugeais un peu sévère, écrite sous le coup d'une certaine colère. Et bien qu'elle ait été lue par déjà 9 personnes, je pensais l'effacer.

Mais, alors que mon épouse revenait d'une séance chez l'orthophoniste, je l'ai vue arriver comme une furie dans ma cave. Déjà, ça commençait fort :
"alors, on se dépêche de changer de page en m'entendant arriver ?" alors que j'étais tranquillement en train de regarder un site météo.

Elle était arrivée en trombe parce que.... j'aurais baissé le thermostat du chauffage ! 100 fois que je lui explique que le thermostat en question, une fois qu'il est préréglé (je l'ai fait devant elle voici deux mois) on ne doit plus y toucher, c'est lui qui "gère" le chauffage en fonction de la température intérieure et extérieure. Ca se présente comme ça :
DSCN7796.JPG

Hé oui, c'est bien la température qu'il faisait tout à l'heure à 12h52... Depuis on a perdu 3 degrés.

Enfin passons, je ne suis pas là pour parler météo.

Donc le truc se gère tout seul, et il ne faut surtout pas y toucher car le réglage initial serait à refaire. Et ce n'est pas de la tarte !

Bref, du coup j'ai laissé ma note en place, car elle est finalement justifiée. Même si je sais que c'est sa maladie qui provoque son caractère de chien.
Je me souviens quand, gamin, ma mère me flanquait une correction, elle me disait "tu sais, ce n'est pas toi que je tape, c'est le diable qui est en toi".

Bon, j'en vois qui commencent à regarder alternativement mon texte et le titre de la note. Que viennent faire la SNCF et le handicap dans ces histoires de ménage ?

Tout simplement, je parlais hier d'un couple d'amis devant lequel (se forçant ou pas ?) mon épouse s'était montrée sous son meilleur jour.
Or la femme de ce couple est handicapée. Elle a énormément de mal à marcher. Son mari n'était pas chaud pour faire le parcours Quimper-Pontarlier, avec le changement à Paris. Je lui ai alors parlé du service "handicapés" de la SNCF.
Je savais, l'ayant lu dans La Vie du rail, que ce service était de pointe. Sans cela bien sûr je ne lui aurais pas proposé.

Je pense avoir écrit ici pas mal de notes où je critique la SNCF pour ne pas la féliciter quand elle le mérite.

Car sur ce coup, ils ont été nickel.

Un fauteuil roulant l'attendait à la gare de Quimper, elle a pu gagner son wagon sans problème.
Idem à Montparnasse, où les agents l'ont amenée jusqu'au bus.
Re-idem à la gare de Lyon, où elle a pu parcourir les 500 m entre le hall de la gare et le TGV.

Mon ami le savait, un mail de la SNCF lui ayant précisé tout cela.

Restait l'arrivée à Pontarlier. Là, le mail ne précisait rien. Mais j'avais prévu mon coup, envisageant de passer sur les voies, sur les passages réservés aux agents SNCF, le passage souterrain étant inenvisageable. En plus à 21h10 je savais qu'aucun train ne passerait.

J'allai quand même demander la permission à un agent SNCF, lui précisant que j'attendais une personne handicapée.
"Mme Kermel ? Nous l'attendons, avec un fauteuil, c'est prévu il n'y a pas de souci..."

Là j'en restai sur le cul.

Et effectivement, à l'arrivée du train, qui était à l'heure (enfin, 4 mn de retard, par rapport à la moyenne de 45 mn de l'an passé, c'est pour moi à l'heure) l'agent SNCF était là avec son fauteuil. Comme dirait Michel Sardou.
J'efface, c'est de trop mauvais goût !

Pour le retour, ça a été la même chose.

Alors, pour une fois, je ne peux dire qu'une chose, sur le côté "Handicap", la SNCF assure. Chapeau bas Messieurs-Dames.

Je vous embrasse.

16:19 Publié dans beaux moments, Merci | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sncf, handicap

07/09/2011

La SNCF se fout de ses clients

Faites l'expérience : demandez un trajet province-province, la SNCF vous fera, avec ses TGV hors de prix, passer par Paris.

OK, de Besançon à St Brieuc, de Lille à Bordeaux, ou de Toulon au Havre, pas trop le choix.

En revanche, quand ma fille faisait ses études à Rennes et qu'elle venait nous voir à Biarritz, alors la solution Corail + TER mettait moins de temps, on lui proposait systématiquement un TGV Rennes-Paris, la traversée de Paris, + un TGV Paris-Biarritz. Au total 9h de trajet, alors que par le Corail et le TER elle ne mettait que 7h30.

J'ai voulu voir jusqu'où la SNCF poussait le paradoxe.

J'ai demandé un trajet Granville- Pontorson qui sont à 49 km l'une de l'autre, dans le même département (50).

Faites l'expérience vous-mêmes : allez sur le site voyages-sncf.com, et demandez un trajet Granville-Pontorson.

Je vous livre le résultat :

______________________________________________________________________________________

aaaa.jpg

______________________________________________________________________________________

Le site nous fait d'abord prendre le corail Granville-Paris (340 km), puis le TGV Paris-Rennes (374km), et enfin, après 1h30 d'attente à Rennes, un autocar Rennes-Pontorson (60km).

Il existe des autocars Pontorson-Granville qui font le trajet en moins d'une heure et qui ne coûtent que 2 ou 3 euros (même département).

Là, il ne faut pas moins de la journée (9h en tout) et acquitter la modique somme de 95 euros pour accomplir les quelques 770 km que le site nous a imposés.

Je vous embrasse.

12:55 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sncf

04/11/2010

Vive les transports en commun !

Je suis un farouche opposant au tout-automobile.

En plus la mienne (d'automobile) commençait à émettre des sons pas très catholiques, aussi décidai-je en ce 2 novembre 2010 de revenir du boulot (Lons le saunier) à Pontarlier (où j'avais laissé ma caisse) par les transports en commun.

C'est un trajet qui, par la route, demande 1 heure, voire une heure 5.
Quittant mon boulot à 17h, fort logiquement j'étais à Pontarlier à 18h10 au plus tard.

Par les transports en commun c'est autre chose.

D'abord il faut attendre 18h40 (!) pour prendre un autocar SNCF.
Ultra-moderne, silencieux, climatisé, mais il va se mettre en devoir de passer par le plus de villages possibles.

Si bien qu'au bout d'une heure quinze de trajet, je me retrouve à 50 km de point de départ, à Mouchard.

Mouchard où j'attends 23 minutes afin de prendre le TGV (et oui...) Paris-Lausanne, parti de la capitale à 18h. Heure où j'étais encore à Lons en train d'attendre le car.

20h18, le "Valais" nom donné à ce TGV s'arrête en gare de Mouchard, où je monte.
Là il fonce, et il a du mérite car il doit monter de 290 à 858 m d'altitude.
Bref, à 20h46 (2h06 après être parti de Lons) il arrive à Frasne.
Les voyageurs pour Pontarlier et Neuchâtel doivent prendre un omnibus Suisse.

Lequel, parti je dois le dire presque aussitôt, arrive dans la capitale de l'absinthe à 21h03.

Là je n'ai plus qu'à récupérer ma voiture pour être chez moi vers 21h30.

4h30 pour rallier mon boulot de Lons à Ouhans, 2h23 pour faire Lons- Pontarlier (77km par la route, 110 par la SNCF).

Mais c'est sûr que, même s'il avait neigé 30 cm et qu'il avait fait -10°, le temps SNCF aurait toujours été de 2h23, alors que par la route, c'est quasiment mission impossible.

C'est d'ailleurs là, qu'on les voit, les automobilistes fringants des mois "sans R", tous regroupés sous la protection de la SNCF. Là le car est bourré (pas le conducteur !).

Aussi ai-je décidé, quand ma voiture sera réparée, de continuer à la prendre tant qu'il n'y a pas d'intempéries. Mais dès la première neige sérieuse, alors ce sera la solution SNCF.

Je vous embrasse.

14:37 Publié dans moi, Ras-le bol | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sncf

13/09/2010

Twist SNCF

J'ai voulu, tout à l'heure, réserver un billet de train de Rennes à Paris pour le 13 décembre.
Sachant que les offres "prem's" sont proposées 3 mois avant le jour du voyage, et qu'en général, ces tarifs ne durent guère plus de quelques heures.

Ainsi, vendredi, j'ai pu réserver mon aller pour le 10 décembre. Il ne restait plus que quelques places..

Aujourd'hui, fort logiquement, je demande l'horaire de retour.

Aucun train ne circule au-delà de l'horaire du trajet aller que vous avez indiqué. Veuillez modifier l'heure de votre trajet aller pour afficher plus de propositions.

Bon. Si j'ai bien compris, une grève serait prévue le 13/12 et on me l'aurait caché ???

Plus sérieusement, j'ai alors composé le fameux "3635". Du boulot, car je n'ai nullement l'intention de surpayer pour réserver un billet. 0.34 centimes la minute, faut pas déconner !

Je n'ai pas été déçu.

Je suis tombé sur une machine, qui ne me disait pas de taper un ou de taper 2 enfin taper quoi que ce soit, mais de dire mon souhait à haute et intelligible voix !

"si vous voulez acheter un billet, dites "BILLET".

Oui, c'est ça, je vais dire "billet" à mon téléphone devant mes collègues ahuris, il y en a qui se sont retrouvés à Ste Anne pour moins que ça !

"si vous voulez connaître l'évolution du trafic, dites "TRAFIC"
"si vous voulez connaître des horaires, dites "HORAIRES".

Hé, ho.... c'est quoi ce bintz ? Moi je veux juste parler à quelqu'un pour acheter un billet Rennes-Paris le 13 décembre ! Comme on pouvait le faire il n'y a pas si longtemps, et gratuitement en plus.

"je n'ai rien entendu....
Je répète les propositions.

Si vous voulez acheter un billet "dites" BILLET.

Arggghhhh !

"je suis extremement désolée mais je n'ai toujours rien entendu... je répète pour la dernière fois...

Et si on ne répond pas il se passe quoi ? On saute ? La préposée se suicide ?

"Manifestement, il n'a pas été possible de dialoguer. J'en suis fort désolée, et je vous passe un conseiller".

Au bout de 3 minutes et 10 secondes, soit quand même 1,36 euro , j'obtiens ce que je voulais depuis le début...!

Oui je sais, il doit y avoir des combines. Il doit suffire de taper tel ou tel chiffre pour couper à la litanie de la demoiselle. Comme ça se fait dans pas mal d'entreprises, dont la mienne.

Donc, 1 euro 36 pour m'entendre dire... que le 13 décembre est considéré comme "période de vacances" et que les réservations ne pourront se faire non pas trois mois à l'avance, mais deux !!!!

La logique de la SNCF : Peu de monde, on peut réserver 3 mois avant. C'est bourré, et le délai est ramené à deux mois !!!

Je pense que je vais partir dimanche 12....

 

PS : J'ai l'impression d'être sur mon ancien site : 7 tentatives échouées pour publier ma note....

18:03 Publié dans arnaques, Voyage | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sncf