Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2016

MICHEL DELPECH

 

Michel Delpech fait (faisait, dur à écrire à l'imparfait désormais) partie des "grands". Ils n'étaient en effet  qu'une poignée à sortir encore des disques - et qui marchent - à la fois dans les années 60 et les années 2000. Je ne vois que Johnny, Eddy Mitchell, Adamo, Hugues Aufray, Julien Clerc, Michel Sardou, et Delpech bien sûr. 8 qui ont résisté, sur 50...c'est à la fois très peu et pas mal. Pas mal de se permettre de couvrir 5 décennies.

Pourtant Delpech démarre mal.

En 1963, premier disque Anatole : un bide. Viré par sa maison de disques, Vogue.

En 1964, deuxième disque Elle se moque de toi. Un bide.

En juin 1965, troisième disque, avec Chantal Goya, Clopain-Clopant. Bide.

En septembre il signe son 4ème disque Chez Laurette, succès d'estime, sans plus. Il n'a pas été plus loin que la 20ème place des ventes de disques en octobre, et rien du tout chez SLC.

Et oui ! Chez Laurette devra attendre que son chanteur ait obtenu une certaine notoriété pour être passée dans toutes les radios. Mais en cet automne 1965, c'est le bide, aucun doute là-dessus, j'étais à l'affût de tout ce qui se passait à cette époque, je tenais même des cahiers, je repérais la moindre chanson de seconde zone, mais je n'ai jamais entendu chez Laurette sur SLC.

Il faudra attendre décembre 65 et son 5ème disque, plus de bac, pour qu'enfin ça commence à frémir. Oh bien sûr pas de classement dans les hits, mais quelques passages radio.

66 commence avec un autre bide, Marie-toi Marie-Jo, sorti en mars. Mais Michel Delpech ne se décourage pas, et sort au printemps Inventaire 66, sorte de résumé de l'année. On l'entendra tout l'été, et même s'il ne fera pas mieux qu'une 10 ème place à SLC - la référence à l'époque- , Delpech était alors lancé. Et on attend "son second disque", qui sera en fait... le 8ème !
Je me sens tout petit sera 20ème, et on entend encore le restaurant chinois dans certaines radios "nostalgiques."

Cette année 66 l'aura fait sortir du bois, mais il est encore loin de faire partie des chanteurs les plus connus.

Pas mieux pour 67, avec Tête de Turc qui sera tout juste 38ème en février.

Festival le vre, Barclay qui a viré Sardou l'accueille.
Mais la gloire n'arrive pas pour autant. Succès d'estime pour Il faut regarder les étoiles, sortie en mai, idem pour Qu'est-ce qui m'arrive sortie en décembre.

Les petits cailloux blancss, sortis en mars 68 sont dans quand même le hit en mai. 20èmes, juste juste...
Poupée cassée sortie en octobre sera à peine dans l'antichambre du hit-parade en février et mars 69.
Enfin Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit, sortie en décembre, sera elle aussi dans "l'antichambre" (34ème en avril 69).

Echec encore de son dernier 45 tours EP en juin 69, Quand la pluie tombe en été.

Delpech qui se souvient sans doute de son premier tube, qui était en fait une "chanson-reportage". Il va alors faire de même en octobre avec Wight is Wight. Et là c'est le jackpot ! 16 semaines dans le hit, et il arrive enfin sur le podium.
Mais 69 ne le verra toujours pas dans le "gratin" des interprètes.

70 oui. Où il place je suis pour à la 10ème position en juin.
Et c'est là que Chez Laurette va ressortir en single, chanson que beaucoup découvriront alors. Dont bibi...

Quoi qu'aient pu en dire MM Lecoeuvre et Jouffra dans certains médias, à chaud.

Sa plus belle chanson, il la sort à l'automne 70. Période où je suis très mal dans ma peau à la suite d'un immense chagrin d'amour, et qui me fait apprécier le négro-spiritual un coup de pied dans la montagne.
Chanson qui explique qu'il ne faut pas toucher à l'ordre établi si on tient à sa peau. C'est du reste la chanson de Delpech que je passerai le plus en tant qu'animateur. Environ 30 fois... Sur 15 ans, mais 30 fois quand même.
C'est un tube aussi, classée 14 semaines, 6ème en février 1971.

Et enfin, Michel Delpech entre dans le "gratin", il se classe 19ème interprète chez SLC pour 1970. Il entre dans ce classement en même temps que Jean-François Michael et Michel Sardou.

En 71, il enregistre le blé en herbe, persuadé que ce sera un tube. Mais que mettre en
face B ? Finalement il opte pour une nouvelle chanson à minettes. "Du remplissage", dira-t-il bien plus tard. Mais c'est un fait, Pour un flirt sera plebiscité par son public (beaucoup de minettes !) et sera numéro un, même tube de l'été 71 !

Beau succès aussi pour la vie la vie, classé 9ème en février 72.

Grâce à son tube de l'été, Delpech se se hisse au 15ème rang chez les interprètes pour 1971 chez SLC.

Il démarre 1972 avec une chanson incompréhensible pour les moins de 20 ans, l'amour en wagon-lit. Une époque où on ne courait pas après le temps, et où on savait déguster le plaisir de voyager à 80 à l'heure installé dans un lit confortable. L'amour en TGV ne marcherait pas si bien, je pense !
Bref cette chanson ferroviaire lui vaut une 21ème place en avril.

Pour l'été, superbe chanson, 62 nos 15 ans, que le public plébiscite. Delpech ne refera pas le coup de 71, mais quand même 14 semaines de présence, une 7ème place en août et une 5ème en septembre. Chanson à mon avis lancée trop tard, et qui vaut largement les Pop Corn ou autres Kiss me qui ont régné cet été-là.

Et il montera encore d'un cran chez les interprètes avec une chanson engagée, sans avoir l'air, en novembre 72, Que Marianne était jolie. 7ème en décembre.


11ème place pour Michel Delpech en 1972, 9ème chez les hommes, ce sera son meilleur classement chez SLC.

Et arrive 73, l'année que je préfère chez Delpech.
Je n'ai jamais compris pourquoi les aveux, sortis en mars, n'avaient jamais été classés. Ni la piètre 14ème place en juillet de Rimbaud chanterait qui aurait mérité mieux.
En revanche il va frapper un grand coup à l'automne.
Une chanson qui sera classée 5 mois d'affilée, dont trois dans les 7 premiers, et qui arrivera à la seconde place en mars 1974 alors qu'elle fut meilleure des ventes fin 73 : les divorcés. Chanson qui sera à l'origine du divorce par consentement mutuel en 1975 !!!

Malgré cela, Michel Delpech régresse sur l'année, et n'occupe que la 16ème place parmi les interprètes de 1973.

En 1974, deux superbes chansons : Je pense à toi qui sera 13ème en juin, et je l'attendais, qui sera 5ème durant l'hiver.

Ensuite, Michel Delpech va s'affirmer de plus en plus et montrer qu'il n'est pas que vedette yéyé que les années 70 et surtout 80 vont balayer comme un fétu de paille.

En 1975, Delpech va frapper fort : D'abord avec Le chasseur, qui sera 5ème à SLC en mai (*) et quand j'étais chanteurr, qui va arriver à la 4ème place (*). Delpech s'imaginait alors à 73 ans dans une maison de retraite, et ne pensait vraiment pas faire un album à 63 ans ! Ni disparaître à 70 ;(

Pour 76, on trouve ce lundi-là, 9ème chez SLC en avril 76 (*), tu me fais planer, 4ème en juin (*) et la fille avec ses baskets, 4ème chez Lesueur en octobre. Sans nul doute, il aurait alors figuré parmi les 5 meilleurs interprètes de l'année si ce classement avait existé.

En 77, le loir-et cher se hisse à la seconde place en août, juste derrière un nouveau venu nommé Laurent Voulzy et son Rockcollection.
Fais un bébé occupera lui aussi la seconde place en décembre, derrière Salma y a salama de Dalida.

En 78, vu d'avion un soir se classera 3ème en novembre. On voit que Michel est toujours à la mode, quoi que puisse penser M. Dubosc !

79 verra deux succès : Trente manières de quitter une fille, dans les 15 premières en mai, et Je cherche un endroit qui sera - toujours d'après Lesueur - 7 ème en juillet.

En revanche, 80 le verra ramer, notamment avec Docker.
Il tombe en dépression en 1981, ayant quand même enregistré Bombay.

 

Puis c'est le désert. Delpech dira souvent dans ses interviews qu'il n'a pas sorti de disques pendant 5 ans au moins.
J'aurais pu le croire si, en décembre 1983 je n'avais pas fait l'emplette de Animaux Animaux, en 1984 de loin d'ici qui sera même classé au top 50 (!) 16ème chanson française le 16 novembre.

Là il épouse Geneviève, et reprend goût à son métier.

Suit J'peux pas dormir  et oubliez tout ce que je vous ai dit en 1986.

En 1987 c'est petite france, et en 1988 ces mots-là et fais glisser tes bas. Il fait comme Herbert Léonard et s'essaie (pourquoi pas ? ) à la chanson érotique.

Pleurer le chanteur sort en 1989, et en 1990 une superproduction : la naissance de son fils Emmanuel, qu'accompagne une des chansons de lui que je préfère j'étais un ange.

1991 ce sera la voix du Brésil et 1992 terre d'amour.

En 2004, sortie de l'album comme vous, et en 2009 Sexa, dont sera extraite la chanson-tube Ce soir je passe à la télé.
Cet album sera même classé au niveau ventes, en septembre 2009.

Pas mal pour quelqu'un qui a eu 44 ans de carrière derrière lui !

Je vous embrasse.

(*) plus ou moins une place : SLC a boycotté Cloclo de 1975 à la fin.

 Voilà sa dernière chanson, de 2009 :


Commentaires

ce n'est pas chantal goya mais chantal simon qui chantait avec michel delpech pour le disque copains-clopant . pour laurette , sylvie avait raison , dans le poste familiale je l'entendais a cette époque , c'était surement pour ça que je l'avais acheté . puis acheté , succès ou pas tous ces disques suivants , j'étais devenu un fan sans le savoir ! je n'avais pas encore lu cette rétrospective qui me fait bien plaisir . jean

Écrit par : jean | 03/01/2016

pour moi, son meilleur album est "comme vous" de 2004 duquel on entendait à la radio " sauver ma peau"
pour le reste, en 70, c'est plutôt " chérie lise" qui s'imposait sur les ondes que "je suis pour" classé par slc et que je préférais
a plus pour le hit de mars 74

Écrit par : jean-marc pelat | 03/01/2016

Bonjour,
Merci Patrick pour ces lignes sur Michel Delpech,retraçant sa belle carrière. J'étais un ange,j'aime aussi. Je crois que l'on a pas mentionné Le roi de rien,que je connais par coeur et chante encore quelquefois. C'est vrai qu'il a fait tellement de merveilles,avec des arrangements sublimes,souvent. J'ai quasiment tout Delpech,Chez Laurette en vinyl; ce dernier titre a gardé toute sa magie pour moi. C'était aussi un homme de foi; il l'avait longuement évoquée au cours de l'émission L'entretien. Un chanteur d'une grande humanité,si cela peut se dire ainsi. A bientôt,Cédric

Écrit par : Cédric | 03/01/2016

j'ai eu comme un pincement au coeur en apprenant le décès de Michel Delpech, c'est à la fois le chanteur et l'homme que j'apprécie. Concernant "chez Laurette" il est vrai comme raconte Cica qu'Europe 1 s'était montré assez discret sur cette chanson, mais par contre je me souviens que ce titre avait plus de diffusion sur RTL et il était classé honorablement dans le hit parade de cette station. En commentaire du hit SLC de décembre 73 j'avais évoqué qu'il avait été le témoin de son époque dans beaucoup de ses chansons, c'était dans la période des trente glorieuses où les gens se sentaient peut être plus heureux, moins de chômage et de tensions sociales. Personnellement l'album que je préfère est celui sorti en 1975 "quand j'étais chanteur" enregistré à Londres avec de superbes orchestrations et qui comporte d'autres titres moins connus mais sublimes comme "ce lundi là" ou "la fille avec des baskets". Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 03/01/2016

Salut Patrick et à tous.

Merci pour ce témoignage sur Delpech, du "vécu" agréable à lire.

Tu aurais pu citer "Rock en URSS" en 1986 qui passe pour un bide mais que personnellement, j'aime bien.
Chanson signée Delpech-Golemanas pour les paroles, Patrick Roche pour la musique.

Pour le reste, très attristé, inconsolable. J'ai l'impression d'avoir perdu un ami et de ne pas en avoir assez profité.
WIGHT IS WIGHT - RIMBAUD CHANTERAIT - LE LOIR-ET CHER - ANIMAUX ANIMAUX , ce sont mes préférées.

Écrit par : boixiere | 03/01/2016

mes préférées à moi de michel delpech , mais c'est vrai que c'est très dur de choisir seulement quelques titres de sa copieuse discographie . décennie 60 , le classique et incontournable chez laurette , inventaire 66 et wight is wight . décennie 70 , 62 nos 15 ans , les aveux , quand j'étais chanteur et tu me fais planer , sans parler de mon album préféré de 1974 dit le chasseur avec des bijoux moins connus comme la maison est en ruine , ce fou de nicolas , le retour de claire ou encore un jour , tu verras de mouloudji . décennie 80 , animaux animaux et bombay . décennie 90 , les voix du brésil mais j'avoue qu'après je connaissais ce que j'entendais a la radio ! hier soir bel hommage sur la 3 , quel plaisir de revoir michel delpech et son magnifique sourire , sa gentillesse et sa franchise . jean

Écrit par : jean | 04/01/2016

Merci Patrick pour ce long résumé, une vraie encyclopédie ! Moi aussi j'aimais bien Delpech et j'ai regardé la 3 hier soir. J'ai un double CD 34 titres que j'écoute souvent, des textes simples mais bien écrits, chroniques sociales de son époque. Dommage qu'on entende à la radio toujours les m^mes titres, à peu près, les incontournables, Chez Laurette, Pour un flirt ou Le chasseur, trop entendues. Mes préférées: Les aveux, Le blé en herbe, Je suis pour, Animaux animaux, J'étais un ange, Un coup de pied dans la montagne et Ce lundi-là, et quand même Whight is Whight mais un peu trop entendue donc mois d'émotion. Et une très belle version de Un jour tu verras de Mouloudji. Encore un que la fin des années 70 et le début de 80 avait snobé, comme Fugain, Lenorman ou Guichard entre autres, à tort, selon moi. C'est vrai que Je cherche un endroit était pas terrible, mais son retour avec Animaux était bien dans la veine,avec sa belle voix. Par contre, je l'ai toujours trouvé trop consensuel, à la télé, avec son sourire, et avec ses bouquins autobiographiques à répétition, il me gonflais un peu. Qu'il repose en paix, et il s'est battu courageusement contre cette saloperie. Amitiés

Écrit par : Bernard | 04/01/2016

Il faut aussi citer ''La fin du chemin'',une ultime belle chanson. Trop de bonnes choses pour toutes les mentionner, Viviane,par exemple ou Paul et Bérengère(sont toujours à l'heure...) où Fuir au soleil(quitter cette fille,ne plus penser à ses beaux seins....). Cordialement Cédric

Écrit par : Cédric | 04/01/2016

quelques chansons de michel delpech que j'aimais bien , fin des années 60 ou le succès tardait à venir . poupée cassée de 68 ( parole michel delpech , musique j-j debout ) ou encore en 69 il y a des jours ou l'on ferait mieux de rester au lit ( parole de roger dumas , musique jacques datin ) .c'était avant son grand tube wight is wight . vu à la télé ( comme on dit aujourd'hui ) ou michel delpech chantait cette chanson entrainante , des peintres le recouvraient de peinture , un bon souvenir pour moi ce titre ! mais comme le dit si bien cédric ,impossible de les citer tous . amitiés à tous . jean

Écrit par : jean | 05/01/2016

un autre chanteur s'est fait recouvrir de peinture durant sa chanson, c'était Pascal Danel et ses "neiges du kilimandjaro"

On peut encore voir çà sur You Tube.( Où on a tort d'aller trop facilement moi le premier, alors que l'on a le français Dailymotion....

Écrit par : boixiere | 05/01/2016

Les commentaires sont fermés.