Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Patrick JUVET

Une parenthèse Suisse dans tous ces interprètes, au milieu de trois Belges, de deux Egyptiens, d'une Bulgare, d'un Israélien, d'un Américain, d'une Anglaise, d'un Hollandais et de quand même 39 natifs de France.

Comme on sait, nul n'est prophète en son pays, et en 1971, aucun Helvète n'avait entendu parler de Patrick Juvet. Aucun Français non, plus, mais ça n'allait pas tarder.

Son premier 45 tours, Romantiques pas morts, passe inaperçu.

1972.

Il sort la musica en mars, laquelle rentre par le petite porte du hit en mai (n°23) arrive dans les 10 premières en juin, et 2ème en juillet, Kiss Me de C. Jérôme, tube de l'été, était indétrônable. Pas mal pour un second disque...

En octobre, doublé !!! au même endroit à la même heure (typique du "son 73") grimpe peu à peu les échelons pour finir 10e en février.
Ecoute-moi, la face B, arrivera 17ème en mars 73.

Patrick Juvet, lui, finit 16ème au classement des interprètes.

1973 sera son année.

Toujours typique du "son 73", Je vais me marier Marie se classera 10ème en avril. Et 13ème à l'Eurovision.

Sonia, sortie en juillet, sera 4ème en octobre.

Puis encore un doublé. Toujours du cinéma sort en octobre et arrive 1ère en décembre, son seul numéro 1 dans un mois où il y avait pourtant du beau monde (les vieux mariés, les divorcés, Noël Interdit, Angélique, Message personnel, qui c'est celui-là....)

Juvet, lui, arrive carrément premier chanteur de l'année ! Deuxième interprète derrière Stone/Charden.

1974.

La face B de toujours du cinéma, au jardin d'Alice, sera 20ème en février.

Ce qui fera de l'ombre à Love, sortie en janvier, laquelle ne sera pas classée.

On est en 74, mais toujours le "son 73" pour Rappelle-toi Minette, qui sort en mars, au vu du flop de Love. Lentement mais sûrement, elle arrivera jusqu'à la 4ème place au mois de mai.

Il continue à rapprocher ses parutions, et change complètement de style avec regarde, sortie en juin et qui sera dans le hit de juin à septembre, avec une 7ème place en août.

Pas de classement pour Ce n'est pas un chagrin d'amour, sortie en août.

Enfin Nama sort en octobre et sera 8ème en décembre.

Pour cette année 74, Juvet rétrograde (il ne pouvait que rétrograder) d'une petite place, 3ème derrière Johnny - qui reprend ses droits - et un petit nouveau, Daniel Guichard.

Sur l'ensemble de la période SLC, 1963 à 1974, Patrick Juvet est 32ème. Mais bien évidemment ça ne veut rien dire, et si on prend en compte "ses années", 1972 à 1974, il est deuxième ! Juste derrière Johnny....

Et ensuite ?
Ensuite, ça sera évidemment moins bien, mais il va rester dans les hits encore quelques années.

En 1975, Il est trop tard pour faire l'amour sera 11ème en mai.

Magic sort en septembre, mais c'est la face B qui décroche le pompon, j'ai peur de la nuit arrivera 4ème en octobre.

En 1976, Mort ou vif se classe 19ème en avril et Faut pas rêver 6ème en juillet.

A présent je suis sur le bouquin de Lesueur, et aucune trace de Où sont les femmes? sorti en 1977. Bizarre... Ni de mélalomania le disque suivant, mais c'est déjà plus logique.

Toujours selon Lesueur, Juvet revient en 1978 avec d'abord I love america, 3ème en septembre, et fait un véritable carton avec de plus en plus seul,  5 mois dans le hit de novembre à mars, avec une belle 2ème place en décembre, derrière Sardou et son je vole.

Enfin, d'après le même Lesueur, Lady Night sera sa dernière chanson classée, 8ème en juin 1979.
Ce qui me laisse perplexe car Swiss Kiss a il me semble cartonné pendant l'été.

Un petit rappel s'impose : C'est pour éviter ces années "floues", 1976/1984 que je me suis borné à parler des chanteurs uniquement pendant la période SLC.
La prochaine "saga", qui sortira en 2012/2013, traitera des 50 interprètes français de 1985 à 2003. Avant que les groupes de rap "monotube" ou les fillettes de dessins animés prennent le relais.

Où j'en étais ? Ah oui, 1979.

Et à partir de là, c'est vrai qu'on a plus tellement entendu Patrick sur les ondes.

Citons pour mémoire sounds like rock n roll et transit (1980), sans amour (1981), Rêves immoraux (1982), getting to the heart of me (1983), je tombe amoureux (1984), thinking with your body (1896), l'amour avec les yeux (1987), Rêve (1988) et enfin solitudes (1991).

Dernier essai en 2000 avec C'est ça Paris, 33ème au top 50 français :(

Il aura quand même un gros succès en 2007 et 2008 grâce à la pub C...rama qui reprend "où sont les femmes ?"

 

Honnête carrière.

Dimanche prochain, place aux anciens ! Avec une des grosses vedettes entre 1962 et 1971, Michel Laurent.

Je vous embrasse.

Commentaires

"Les vieux mariés" et "les divorcés" le même mois ! Z'avaient de l'humour, à l'époque !

Pour "toujours du cinéma", ma petite soeur avait acheté le 33 tours... Pochette (de mémoire) glacée, tête de Patrick Juvet rayée d'une espèce de collier de diamant... Lorsque ma mère a vu cette pochette, ma soeur s'est faite incendié... "C'est honteux de se maquiller comme ça", "on dirait une fille" etc etc... La pochette et son disque à l'intérieur avait à peine le droit de sortir... Je crois que ce disque n'est jamais passé sur l'électrophone familial. Honteux, je te dis...
Mais j'aimais bien faire mon cinéma...

Écrit par : Psyblog | 12/07/2011

Je n'étais pas un fan de Juvet. Et son orientation sexuelle n'avait rien à voir. Du reste Juvet n'avait jamais caché son homosexualité, alors que des gens comme Hervé Vilard, Joan Baez, Catherine Lara, pour ne citer qu'eux, ont mis du temps avant de faire leur "coming out". Certes les pochettes étaient osées, mais c'était la marque de l'époque. J'ai cependant aimé des chansons comme "j'ai peur de la nuit", et "de plus en plus seul".
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Psyblog | 12/07/2011

bonjour oui c est bien dommage un bel homme comme lui! j ai peur de la nuit et de plus en plus seul!!non quel regale!

Écrit par : jouvet | 23/02/2015

j'adore les chansons de patrick juvet (et mes copines du temps passé aussi ). mes préférées sont la musica , au même endroit a la même heure , toujours du cinéma , au jardin d'alice ( deux titres très glam rock je trouve ) , rappelle-toi minette , faut pas rêver , de plus en plus seul ou encore rêves immoraux . excellents souvenirs !

Écrit par : jean | 23/02/2015

Les commentaires sont fermés.