Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2013

HIT-PARADE de SALUT LES COPAINS du 15 OCTOBRE 1965

6510.JPG

En tête avec 5 chansons Johnny Hallyday.

Seconds avec 4 chansons Eddy Mitchell et Richard Anthony.

4èmes avec 3 chansons Sylvie Vartan, Sheila, Claude François, Noël Deschamps (à son apogée) et France Gall.

9 èmes avec 2 chansons Adamo, Franck Alamo, Hugues Aufray, Petula Clark, Dick Rivers.

14èmes avec une seule chanson Christophe, Françoise Hardy, Hervé Vilard, Ronnie Bird, Sandie Shaw, Marjorie Noël, Guy Marchand, Monty, Olivier Despax.

Côté "petits nouveaux", on note le groupe espagnol Los Brincos à la 30ème place, et Akim en duo avec Sheila.

Pour les "étrangers", les Beatles sont en tête avec 4 chansons.

En second les Stones avec 2 chansons.

Puis Donovan, Tom Jones, Bob Dylan, Sonny and Cher, the Byrds, the Turtles, the Animals, et les Small faces.

A dimanche prochain pour le hit de novembre 1965, pour la petit histoire, le premier que j'ai lu ! Ensuite je m'abonnerai, et j'écumerai les marchés aux puces pour avoir d'autres numéros...

Je vous embrasse.

26/09/2013

Une superbe photo

K5R_5947-3 (Copier).jpgJ'ai reçu d'une amie du net une photo prise par un de ses amis.

Elle qui connaît mon penchant pour le Mont-Blanc m'a envoyé cette photo prise des hauts de.... Dijon !!!

Le sommet se trouve à 210 km de là !

Juste devant, le Haut-Jura (qui se situe dans l'Ain !) à 120 km..

Encore devant, en bleu plus foncé, les premiers sommets du Jura, près de Champagnole, à 100 km.

Et au premier plan, les premiers contreforts du Jura, au niveau de Poligny, à 70 km.

Bravo à Robert Oustric d'avoir pris cette photo, moi qui collectionne depuis des années celles de cette belle montagne.

Je vous embrasse.

22/09/2013

HIT-PARADE de SALUT LES COPAINS du 15 SEPTEMBRE 1965

 

6509.jpg

le King Johnny reprend son trône en force avec pas moins de 6 chansons classées !

2èmes avec trois chansons Sylvie Vartan, Claude François, Sheila, Eddy Mitchell (qui chute lourdement) Dick Rivers.

7èmes avec deux chansons Sandie Shaw, Richard Anthony, France Gall, Hugues Aufray, Françoise Hardy, Monty et Noël Deschamps.

14 èmes avec une seule chanson Adamo (mais la n°1 quand même) Christophe (n°3) Ronnie Bird, Hervé Vilard, Frank Alamo, Michèle Torr, Guy Marchand, Olivier Despax, les Surfs, Marjorie Noël et Pétula Clark.

Deux "nouveaux" : le groupe Les Dauphins et Jacky Gordon, qui ne laisseront pas de trace immuable dans le hit...

Côté étranger, les Beatles retrouvent leur trône avec 4 chansons (1,5, 8, 13) .
Suit Donovan avec deux chansons
Puis les Stones, Bob Dylan, Tom Jones, Shawn Elliott, les Byrds, les Animals, les Kinks et Sam the Cham.

Rendez-vous dimanche 29, pour le hit-parade du mois d'octobre 1965.

21/09/2013

Mais d'où vient l'expression "allez les Bleus" ?

A présent, cette expression s'entend pour n'importe quelle équipe sportive française.

Basket, hand-ball, pétanque, Rugby, volley, football et même... hockey sur glace !

Pourtant cette expression vient à l'origine du football.

De quand ?

Tout le monde dira évidemment, de 1998, quand l'équipe de foot menée par Aimé Jacquet remporta la coupe du monde. Qui n'a pas, à l'époque, qu'il aimât le foot ou pas, crié ce soir-là "allez les bleus ?"

Plus tard, l'équipe de France de rugby, plus régulière au niveau mondial (mais jamais victorieuse)  aura aussi droit à l'appellation contrôlée.

Mais avant 1998 ?

On avait cité cette expression en 1992, lors des Jeux Olympiques de Barcelone, pour désigner l'équipe de France de hand-ball, connue sous le nom des "bronzés", et qui venait de révéler au grand public ce sport jusqu'alors très scolaire.

Je pense que c'est la première fois pour une équipe de France.

Mais on avait déjà crié "allez les bleus" dans un stade....

Et beaucoup plus tôt ! en 1978....

C'est dans les gradins du stade Furiani à Bastia que, pour la première fois, l'expression "allez les bleus" a traversé la Méditerranée. Lors de la finale de la Coupe d'Europe qui opposa les Lions de Bastia à Eindhoven, première fois qu'une équipe française accédait à une finale de coupe d'Europe.

Pour ceux qui ne me croiraient pas, ils peuvent écouter la chanson "Viva Bastia" interprétée par le talentueux Mathieu Fitzgerald (de son vrai nom Mathieu Battestini)

http://www.corsefootball.fr/accueil/chansons-clip-scb-gfc...

Je vous embrasse.

11/09/2013

Départ en mini-vacances

Comme tous les ans à cette époque, les plus grandes vacances de l'année.

Soit, et ce depuis 2007 :

• 3 jours pleins chez ma fille, à Lamballe (22), pour son anniversaire
• 3 jours pleins à Lorient, dans ma famille
• 2 jours pleins à Quimper, chez mon ami Bernard
• 4 jours pleins à Paris

Plus les délais de route, soit 2 jours pour aller chez ma fille, 1 journée de chez elle à Lorient, 1 journée de Lorient à Quimper, une journée de Quimper à Paris, et une journée de Paris à Ouhans.

Soit 18 jours, en général du 15 septembre au 3 octobre, voire plus tard, si la "nuit blanche" parisienne a lieu plus tard.

Cette année, les 18 jours sont ramenés à 4 !

Je pars chez ma fille demain, je couche à Paris, mais vu qu'elle travaille, je n'y reste que deux jours pleins, le week-end.

Pas de Lorient cette fois.
J'ai trouvé certaines attitudes de membres de ma famille assez cavalières, allant jusqu'au méga-lapin de Noël chez les uns (alors que j'avais reçu leurs deux enfants pendant 10 jours lors de leurs vacances de février, soit mon filleul et sa soeur, qui m'a récompensé en... me virant de ses amis Facebook !)

Idem une cousine, qui toujours sur le même Facebook n'a pas arrêté de me chercher des poux, pas seulement à moi, mais aussi en s'attaquant à quelqu'un de très cher pour moi et à sa région, sans aucune raison.

Quimper, rayé aussi, comme mon ami de 48 ans Bernard m'a rayé de ses amis Facebook. Je lui en ai demandé la raison, j'attends encore la réponse !

Quand à Paris, Là aussi quelques déceptions, comme par exemple une jeune femme de 28 ans, qui nous a toujours considérés comme sa "seconde famille", et dont j'ai appris la naissance de son fils sur.... Facebook !!

Donc, cette fois, retour de Lamballe direct Ouhans lundi.

D'autres facteurs entrent en jeu.

Par exemple le budget. Il faut savoir que dans ma famille à Lorient nous ne sommes pas reçus pour dormir !! La dernière fois (je ne rigole pas...) c'était en 1988 !!!

Donc 4 nuits d'hôtel plus au moins 5 doubles repas au resto.

Idem pour Paris, 5 jours de "logement", le logement étant en général un appartement où on peut faire sa cuisine. Et par définition plus cher qu'une chambre seule.

Et le manque à gagner pour nous, car nous faisons aussi chambres d'hôte.

Soit dans les 600 euros en tout quand même !

Sachant d'autre part que, 4 semaines après, nous nous envolons pour Bastia, où cette fois, nous allons passer des vacances de nabab. Du moins si je m'en réfère à la dernière fois, soit en avril dernier.

Avec notre budget de retraité il faut se montrer raisonnable, d'autant qu'aller dans des endroits où ne nous sommes pas si attendus que cela n'est guère enthousiasmant.

Nous reverrons Lorient (peut-être Quimper) et Paris aux fêtes de fin d'année. Là nous prendrons notre temps, avant de repartir pour de nouvelles vacances au soleil une semaine après !

Elle est pas belle la vie ?

Je vous embrasse.

12:51 Publié dans moi, Voyage | Lien permanent | Commentaires (5)

09/09/2013

HIT-PARADE de SALUT LES COPAINS du 15 AOUT 1965

6508.JPG

 

Johnny reprend son trône en fanfare avec 6 chansons.

2ème avec 4 chansons Eddy Mitchell, qui perd sa place de leader.

3èmes avec trois chansons Claude François, Sheila, Sylvie Vartan, Françoise Hardy.

7èmes avec deux chansons Richard Anthony, Dick Rivers, Hugues Aufray, Monty, Noël Deschamps, Sandie Shaw et Willy Lewis.

14èmes avec une seule chanson Adamo (qui va vite prendre sa revanche), France Gall, Ronnie Bird, Frank Alamo, Michèle Torr, Les Surfs, Petula Clark, Marjorie Noel, Chantal Goya.

Les "nouveaux" sont les Dauphins, puis trois poids lourds dont on n'aura pas fini de parler :
Guy Marchand, Hervé Vilard, et Christophe.

Côté étranger Les Animals prennent la tête avec deux chansons (dont We've got to get out of this place, qui va faire plaisir à Cristophe). Deux aussi, mais moins bien classées pour les Beatles.

En 3ème on trouve les Stones, puis Les Zombies, Tom Jones, Sam the Sham, Les Byrds, Bob Dylan, Les Kinks, Shawn Elliott, Donovan, les Who et les Everly Brothers.

Pas de hit-parade la semaine prochaine car je serai en vacances.

Rendez-vous le 22 pour tout connaître de septembre 1965.

Je vous embrasse.

06/09/2013

le travail c'est la "Santé"

En référence à la prison du même nom....

Il n'y a pas si longtemps, le travail était perçu comme une valeur noble. Beaucoup commençaient à travailler très jeunes, parfois même 14 ans, et attendaient 65 ans pour prendre une retraite "bien méritée".

S'il y avait une hiérarchie obligatoire dans ce monde-là, il en existait aussi une, tacite, qui puisait ses racines dans l'ancienneté.

J'ai connu un temps pas si lointain où le minot de 25 ans, voire de 35, avait une certaine admiration, voire déférence, envers ses collègues qui avaient 30 ans de "boîte". L'expérience était alors une vraie valeur.
Mais le problème, toujours resté tabou, c'est que les "anciens" avaient un salaire plus élevé que les "débutants", même plus gradés.

J'ai moi-même fait cette triste expérience, en 1994.

J'étais directeur départemental dans ma profession, et j'avoue que ce n'était pas 39 mais plutôt 70 heures que j'abattais par semaine. Je ne ménageais pas alors ma peine, menant de front pas mal de disciplines à la fois. J'étais respecté, et par mes collègues, et par le monde du travail.

Survint un triste individu que j'avais moi-même appelé pour que mon travail ainsi que celui de mes collègues puisse être allégé. J'avoue qu'elles n"étaient pas très chaudes, l'une d'elles demandant d'ailleurs immédiatement sa mutation en lisant le nom de celui qui allait chapeauter le centre.

C'était non pas un petit con, mais un grand, d'une trentaine d'années, qui avait réussi un examen professionnel et qui "officiellement" était donc plus gradé que moi.

Je dis "petit con" car c'est ce qu'il me dira souvent, quand il me verra mal à l'aise....
Dès qu'il arriva, il nous dit ces deux phrases :

1) jusqu'à présent, votre devise c'était "pour vivre heureux vivons cachés", maintenant vous allez en ch...

2) Ici le boulot a été fait n'importe comment jusqu'à présent (merci !) je peux vous garantir que ça va changer.

Et effectivement, ça allait changer....
Non pas qu'il y aura plus de boulot, mais que ce triste sire allait faire régner la terreur sur le centre.
Lui-même s'adaptera très vite aux quelques 18 heures de service effectif qu'il abattra dans son bureau en lisant "voiles et voiliers"....

Je passe sur les méthodes employées, mais ce sinistre individu va me persécuter jusqu'à ce que je demande grâce.

La raison ?
C'est la phrase qu'il m'assènera 3 ans durant :
"Au fait, Patrick, tu gagnes combien ???"

Certes, je gagnais plus que lui. Beaucoup plus ! Et ça, il l'avait en travers de la gorge....



2013.

Mon copain Jean-François était jusqu'à présent un prof bien intégré dans son collège Parisien.

56 ans, dont 30 de carrière, tous ses élèves étaient contents du savoir qu'il leur avait dispensé, il continuait à accomplir un travail propre et bien fait, à quelques années de la retraite.

Et un beau jour, la veille de la rentrée (donc lundi dernier), on lui annonça que pour des raisons "techniques", il devrait changer d'affectation et professer dans un établissement d'Aubervilliers. Bien sûr à quelques kilomètres seulement de là où il enseignait depuis à présent 15 ans, mais dans une collège réputé très "difficile" où la durée de séjour n'excédait pas les trois années en moyenne, pour les jeunes frais émoulus qui héritaient de ce poste.

La mort dans l'âme, mon copain Jean-François préféra donner sa démission. Il ne se voyait pas affronter quelques petits marlous qui se feraient une réputation de "kékous" sur son dos. A 56 ans il avait passé l'âge...

Lui qui croyait que 30 ans de bons et loyaux services étaient une référence, il s'aperçut qu'en fait il n'était qu'un pion que l'inspection d'académie pouvait déplacer à sa guise...

Vous avez dit "morale" ?

Je vous embrasse.

01/09/2013

HIT-PARADE de SALUT LES COPAINS du 15 JUILLET 1965

6507.jpg

NI VILARD NI CHRISTOPHE...

Premiers ex-aequo Claude François et Eddy Mitchell avec 5 chansons

Médaille de bronze Sylvie Vartan qui classe les 4 chansons de son 45 tours, et... Monty, alors à son sommet.
5èmes avec trois chansons pour Johnny Hallyday qui peine à revenir après son service militaire et son mariage. Puis Richard Anthony et Sheila.

8èmes avec deux chansons Dick Rivers, Françoise Hardy, Hugues Aufray, Adamo, Ronnie Bird et Noel Deschamps.

14 èmes avec une seule chanson Frank Alamo (n°3) puis France Gall (n°14), Pétula Clark (n°17), Chantal Goya, Jean-Pierre Alane, Les surfs, Michèle Torr, Sandie Shaw, Thierry Vincent.

Les nouveaux sont Marjorie Noël (pourtant chanteuse de ma chansons préférée l'hiver précédent) et Willy Lewis.
On peut balayer une idée reçue : aucune trace ni de Christophe ni de Hervé Vilard. Et l'auditeur radio acharné que j'étais confirme la chose, en juillet 65 ces deux chanteurs ne passaient que confidentiellement...

Côté étranger les Stones gardent la tête avec deux chansons (n° 1 et 12) suivis des Beatles (3 et 15), et des Animals.
Puis Tom Jones, Sam the Cham, Bob Dylan, Les Byrds, Wayne Fontana, les Everly Brothers, les Kinks, les Moody Blues et les Zombies.

Sans doute la plus belle affiche des sixties !

A la semaine prochaine pour aout 65, où, peut-être verrons nous Vilard et Christophe ???

Je vous embrasse.