Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2020

Les enseignements des municipales dans les grandes villes

Par ordre d'importance :

- PARIS : Anne Hidalgo, union des verts et de la gauche, 50%

- MARSEILLE : Michèle Rubirola, union des verts et de la gauche, 40%

- LYON : Grégory Doucet, union des verts et de la gauche 52%

- TOULOUSE : Jean-Luc Moudenc, divers droite, 52%

- NICE : Christian Estrosi, divers droite, 59%

- NANTES : Johanna Rolland, union des verts et de la gauche, 60%

- MONTPELLIER : Michael Delafosse, union des verts et de la gauche, 47%

- STRASBOURG : Jeanne Barseghian, Europe Ecologie les Verts, 42%

- BORDEAUX : Pierre Hurmic, union des verts et de la gauche, 46%

- LILLE : Martine Aubry, PS, 40%

- RENNES : Nathalie Appéré, PS, 65%

- REIMS : Arnaud Robinet, divers droite, 66%

- ST ETIENNE : Gael Perdriou, divers droite, 59%

- LE HAVRE : Edouard Philippe, Les Républicains en Marche, 59%

- TOULON : Hubert Falco, Les Républicains, 61% au premier tour

- GRENOBLE : Eric Piolle, union des verts et de la gauche, 53%

- DIJON : François Rebsamen, PS, 44%

- ANGERS : Christophe Béchu, divers droite, 58%

- NIMES : Jean-Paul Fournier, Les Républicains, 42%

- LE MANS : Stéphane Le Foll, PS, 63%.

Première constatation : Sur les 11 plus grandes villes, une majorité de femmes. Et notamment pour les deux premières.
Politiquement, LREM remporte 1/2 mairie (2.5%), Le PS 4 (20%), Les Républicains 2 1/2 (13%), Les Verts 1 - Strasbourg - (5%), les divers droite 5 (25%) et l'union des verts et de la gauche rafle la mise avec 7 mairies sur 20 (35%).

Il ne s'agit que de l'électorat le plus urbain, mais cette analyse est intéressante.

Je vous embrasse.

28/06/2020

les interprètes mentionnés à SLC qu'un seul mois : H à L

HEUZE Yves : le soleil ça vient d'Italie (n°23 en juillet 72)

HIRTZ Christian : orange rose, orange bleue (49, avril 69)

HOLLOWAY Nancy : t'en vas pas comme ça (36, novembre 63)

HOLLY Buddy : peggy sue (15, avril 64)

HUGO : eternellement (15, avril 69)

IRON BUTTERFLY : real tight (20, avril 69) SLC est passé à côté du somptueux In a gadda da vida (1967), comme Michel dans son bouquin mes années pop !

JAMES Jacky : non ne pleure pas Jeannette (18, janvier 74)

JAMES Tommy : cristal blue persuasion (17, juin 69). Le titre précédent, crimson and clover, méritait d'être classé.

KALAFATE Hadi : à la plage je suis un Jules (19, juin 69)

KEITH : 98.6 (4, février 67)

KIM Andy : rock me gently (20, novembre 74)

KING Anna : baby baby baby (13, avril 64)

LABYRINTHE : ne me quitte pas (19, septembre 70)

LAPOINTE Bobby : saucisson de cheval (13, octobre 66)

LEANDROS Vicky : après toi (20, mai 72) SLC a mal classé ce titre vainqueur de l'Eurovision, qui sera numéro un des ventes de disques deux semaines plus tard.

LECOR Tex : le frigidaire (25, mars 72)

LEGRAND Michel : 1964 (25, juin 65) Un de ces grands noms avec lesquels SLC ne savait quoi faire.

LORY Sabrina : j'ai la musique en moi (15, janvier 1975)

LOTI Agnès : c'est toi mon idole (47, juillet 64)

Je vous embrasse.

19/06/2020

Le tube de l'été 2020 !

J'en prends les paris.




 

De quoi se consoler d'une fête de la musique qui ressemblera à un enterrement, avec interdiction de former des groupes spontanés, distance de un mètre obligatoire entre les participants, lesquels devront dûment rester bâillonnés (les guitaristes seront moins pénalisés lol) et se mettre du gel hydroalcoolique entre chaque morceau joué.

Vive la France !

11/06/2020

Les interprètes mentionnés une seule fois au hit de SLC : D à G

DAVE CLARK FIVE : Can't you see that she's mine (n°5 en juillet 64)

DELANEY AND BONNIE : Someday (14, novembre 69)

DIXIE CUPS : Chapel of love (7, juillet 64)

DOVELLS : You can't sit down (10, juillet 63)

DU JANEYRAUD Gilles : Amour 2000 (11, juin 71)

DUPRE Jean-Noêl : Ca me rappelle les vacances (24, mars 76)

FELLERS Rocky : Killer Joe (2, juillet 63)

FERRE Léo : C'est extra (4, août 69)
Un des interprètes (comme Bécaud, Nougaro, Aznavour) avec lesquels SLC était embarrassé. Ce sera surtout pour braver la censure de cette chanson à la télé que cette chanson sera classée. Ce qui ne sera pas le cas de sa chanson-culte, avec le temps, deux ans plus tard.

FITZGERALD Ella : Get ready (13, octobre 69)
La Grande Ella classée une seule fois, une honte !

FORTUNES : Things i should have known (15, novembre 65) 

FOUNDATIONS : Baby now that i found you (6, novembre 67)

GERRY AND THE PACEMAKERS : It's gonna be alright (8, juin 65)
Noêl Deschamps en fera une superbe adaptation.

GOLDSBORO Bobby : Honey (14, aout 68)
A classer dans la catégorie "inconnue du grand public français, dont l'adaptation sera une réussite". Pour moi la plus belle chanson de Nana Mouskouri.

GORDON Jacky : Ces petites choses (38, septembre 65)


A bientôt pour la suite, je vous embrasse.

07/06/2020

Sur une idée de Michel : les interprètes mentionnés une seule fois au hit SLC A à C

Par ordre alphabétique :

ABRIAL Patrick : Chanson pour Marie (numéro 25, octobre 1969)
Une de mes chansons préférées, qui est hélas passée inaperçue

ACKLES David : Road to Cairo (20, juillet 69)

ALEC : Un oiseau sur la New-York (25, août 69)

ALEPH : Toccata (14, août 70)

AMERICA : Ventury Highway (23 , octobre 72)
Bizarrement, a horse with no name, qui passait souvent en radio, n'a pas été classé.

ARC EN CIEL : on est assez grands pour ça (25, mai 73)
Même remarque que pour la précédente.

ARIANE : Change ta vie (47, avril 64)

AYALA Serge : Tu étais mon ami (49, juin 66)

BABS :  Dans la nuit (48, mars 64)

BARRY Len : 1 2 3 (9, décembre 1965)
Une chanson qui passait pourtant tous les jours à SLC !

BATAILLE Julie : Pas besoin d'éducation sexuelle (21, juin 75)
Top 9 hebdo des ventes de disques. SLC en 1975 ne représentait déjà plus grand-chose.

BEDOS Guy : Discomédia (15, décembre 78)
SLC, passé complètement à côté de la drague, un des titres les plus vendus de 1973, essaie de se rattraper avec celui-ci, qui fera une piètre carrière niveau ventes.

BB JJ : Comme un oiseau blanc (50, mai 67)

BELL Archie : Tighten up (15, mai 68)

BENTON Oscar : Bensonhurst blues (22, juillet 73)
Ce titre aura une seconde vie, et fera un tabac 8 ans plus tard (une des meilleures ventes de l'été 81)

BILLON Pierre : la reine (25, avril 74)
Un seul titre classé du fils de Patachou, filleul de Brassens et parolier de Sardou et Johnny.

BOOTS Randolph : Hey Mr Saxman (6, mai 64)

CARAVELLES : Don't blow your cool (7, mars 64)

CASCADES : Rythmn of the rain (13, juillet 63)

CEDRIC ET CLEO : Adam et Eve (47, avril 66)

CHAMPIONS : The cruel sea (47, novembre 63)

CHAUSSETTES NOIRES (sans Eddy Mitchell) : La nuit est belle (46, juin 64)

CHIFFONS : One fine day (6, juillet 63)

COOKIES : Will power (12, août 63)

COSTA Georges et Michel : Attention aux fleurs (25, décembre 70)

CRYSTALS : Then he kissed me (7, septembre 63).

Finalement il y en a pas mal, si ça vous plaît, je poursuivrai cette "saga". 

Je vous embrasse.

06/06/2020

LES NUMEROS UN DE 1972

Après vous avoir donné mes goûts, voici ceux des français, en terme de ventes de disques.
Ils ne sont que onze à être parvenu au sommet en ventes hebdo, et seulement 7 en mensuel.
Stone & Charden sont les grands gagnants avec 3 titres classés, devant Ringo Willy-Cat (qui n'avait donc pas besoin de Sheila pour sa carrière, laquelle commençait sur les chapeaux de roue avec deux numéro un et un numéro trois) et Mike Brant, qui classent 2 titres.
Autres grands gagnants : les américains Hot Butter avec leur Pop Corn qui tiendra 11 semaines et qui sera le tube de l'été.


L'AVENTURA (Stone & Charden)

6 semaines en janvier février

ELLE JE NE VEUX QU'ELLE (Ringo Willy-Cat)
10 semaines en février mars avril

IL Y A DU SOLEIL SUR LA FRANCE (Stone & Charden)
2 semaines non consécutives en avril puis mai

APRES TOI (Vicky Léandros)
1 semaine en mai 

QUI SAURA (Mike Brant)
4 semaines en mai et juin

KISS ME (C.Jérôme)
3 semaines en juin 

TROP BELLE POUR RESTER SEULE (Ringo Willy-Cat)
3 semaines en juin et juillet

POP CORN (Hot Butter)
11 semaines de juillet à octobre

LAISSE ALLER LA MUSIQUE (Stone & Charden)
2 semaines en octobre

C'EST MA PRIERE (Mike Brant)
6 semaines d'octobre à décembre

LAISSE-MOI VIVRE MA VIE (Frédéric François)
au moins 5 semaines en décembre.


Onze titres c'est peu, alors les médailles d'argent, par ordre d'apparition :

DE TOI (Gérard Lenorman)

POUR LA FIN DU MONDE (Gérard Palaprat)

UNE BELLE HISTOIRE (Michel Fugain)

MY REASON (Demis Roussos)


Ces dernières peu nombreuses, on va voir les chansons "bronzées" :

IL FAIT BEAU IL FAIT BON (Claude François)
L'AMOUR CA FAIT PASSER LE TEMPS (Marcel Amont)
JE VOUDRAIS DORMIR PRES DE TOI (Frédéric François)
BONSOIR CLARA (Michel Sardou)
PARLE PLUS BAS (Dalida)
LES MATINS D'HIVER (Gérard Lenorman)
HIMALAYA (C.Jérôme)
MA JALOUSIE (Ringo Willy-Cat)
FAIS COMME L'OISEAU (Michel Fugain)
POUPEE DE PORCELAINE (Sheila)
CRAZY HORSES (Osmonds)


Des chansons restées très connues et qu'on aurait pensé plus haut :

LA MUSICA (Patrick Juvet) n°4 au printemps
LE LAC MAJEUR (Mort Shuman) n°4 à l'automne
LA CAGE AUX OISEAUX (Pierre Perret) n°5 au printemps
COMME ILS DISENT (Charles Aznavour) n°9 à l'automne

Enfin le classement général des 10 premiers en termes de ventes :

1) POP CORN
2) L'AVENTURA
3) QUI SAURA
4) C'EST MA PRIERE
5) ELLE JE NE VEUX QU'ELLE
6) LAISSE-MOI VIVRE MA VIE
7) KISS ME
8) MY REASON
9) TROP BELLE POUR RESTER SEULE
10) UNE BELLE HISTOIRE

Il faut quand même se rappeler qu'un disque s'achetait environ 5 à 7 francs, soir l'équivalent de 5 à 7 euros 2020, ce qui n'était pas à la portée de toutes les bourses.

Donc les numéros un mensuels à SLC, d'abord français :
L'aventura (janvier) - ce n'est rien (février) - elle je ne veux qu'elle (mars) - pour la fin du monde (avril) - holidays (mai) - qui saura (juin) - kiss me (juillet & aout) - une belle histoire (septembre) - laisse aller la musique (octobre) - c'est ma prière (novembre) - laisse moi vivre ma vie (décembre)

Et en "étrangers":
Shaft (janvier & février) - soley soley (mars) - samson & delilah (avril) - how do you do (mai) - il était une fois la révolution (juin ) - rock off (juillet) - pop corn (aout & septembre) - alone again (octobre) - delta queen (novembre) - sitting (décembre).

Autant pour les français il n'y a pas d'énormités, autant c'est la panique pour les "étrangers". Déjà ils ont classé le mauvais Middle of the road en mars, puis c'est au tour des Stones à l'été, ayant classé rock off au lieu de tumbling dice.

Voilà, j'espère que ça vous aura plu.

Je vous embrasse.