Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2011

sortie demain finalement

C'était prévu pour cet après-midi, mais ils ont encore quelques examens supplémentaires à faire.

hier, j'ai été la voir deux fois. Limitées à 1h20 pour cause de disque de stationnement (ne me parlez pas du parking souterrain de l'hôpital de Pontarlier !!) .

Première fois, balade dans les couloirs.
Seconde fois, sortie dans la cour de l'hôpital. L'air frais lui a filé une bonne claque.

Entre les deux fois, balade autour de Pontarlier.

J'ai voulu revoir un endroit où j'avais traîné pour la première fois mes guêtres voici 41 ans. C'était en solex.   http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/09/01/premie....

J'avais 19 ans et demie, et j'avais cru apercevoir derrière les sapins un espèce de truc blanchâtre.

Depuis, vu tous les belvédères que j'ai arpentés dans la région, je peux dire que je suis un fan du "truc blanchâtre" !

Mais hier, j'avoue que j'en suis resté sur le cul. Voilà (le zoom est très très raisonnable) ce que j'ai vu, sur le sommet de l'Herba (1302m), inconnu des guides :

DSCN0013.JPG

Encore mieux qu'à Lons le Saunier, où j'étais pourtant plus près, mais aussi beaucoup moins haut. Et le Géant ressortant derrière une forêt de sapins, c'est là qu'on peut vraiment dire que la Nature est belle...

je vous embrasse.

11:23 Publié dans beaux moments | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : épilepsie

05/08/2011

Ca va mieux !

Encore un chassé-croisé aujourd'hui !

Ce matin l'hôpital de Dole me dit qu'elle va être transférée à Besançon en début d'après-midi.

Parti par le car jusqu'à Besançon (arrivée 13h10) j'y mange un morceau et prends ensuite le bus urbain direction le CHU, après avoir eu confirmation auprès d'eux. Il est 14h15.

14h20. Coup de fil de Dole, me disant qu'elle ne partira qu'à 16h30, en raison de la demande d'ambulances. Arrivée prévue à Besançon 17h30.

Mon car de retour est à 18h25...

Je descends alors en catastrophe, et attend en priant qu'un autre bus arrive dans l'autre
sens ! Car si je veux voir mon épouse, le seul train qui me le permette part à 46....

Il y a un Dieu pour les époux d'hospitalisées, car dans la minute je suis dans un autre bus en direction de la gare, où j'arrive à choper "le 46". Qui partira avec 10 minutes de retard et arrivera avec 3 minutes d'avance. En certains endroits, le TER a frôlé le 200 ! Je l'ai chronométré...

Bref, 16h je suis à Dole, devant une épouse qui a bien récupéré. Elle rouspète (bon signe) contre tous ces trucs qui lui encombrent le nez. Elle sait où elle est. Me parle de son frère (que je n'ai pas prévenu, suite à sa réaction devant la crise de mon épouse chez lui en 2004). Se souvient de ma visite hier. Me parle de gens qui devaient venir déjeuner le lendemain (c'est vrai). Dit que l'endroit est climatisé.

Bref, en dehors d'une élocution rendue difficile par l'intubation, c'est une épouse tirée d'affaire que je retrouve. Ce soir elle dort à Besançon, dans un service spécialisé, et la semaine prochaine elle passera par la case "Pontarlier" avant de revenir chez nous.

Ce sera le record : probablement 10 jours d'hospitalisation !
Le "record" inverse revient sans contexte au CHU Charles Nicolle de Rouen, où - en 2004 - admise à 18h, on l'a priée de sortir - faute de place - à 23h !!!!

Il est des endroits où il est préférable d'être bien portant que d'autres...

Je vous embrasse.

20:51 Publié dans actualité, moi | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : épilepsie

01/08/2011

Mon épouse est dans le coma

L'hélico vient de partir, elle sera au CHU de Besançon dans quelques minutes.

Crise très forte, au point qu'il a fallu la plonger dans un coma artificiel pour éviter que son coeur lâche.

Crise attendue, vu les signes qui se développaient depuis quelque temps.

Je vous tiendrai au courant, dès que moi-même j'aurai des nouvelles.

Je vous embrasse.

13/08/2010

Des nouvelles

Je suis à Strasbourg, aux deux-tiers de mon "marathon" Alsacien.


J'ai vu que des internautes s'inquiétaient, dont une de "là-bas" (entre parenthèses je n'aurais jamais pensé que la frontière entre "là-bas" et le reste de la planète était si importante.... je suis assez déçu de certains, mais bah, c'est comme ça...)

 

Donc mon épouse va bien. Et le chat aussi.

Elle s'est même assagie, comprenant qu'elle avait tout fait cette fois pour en arriver là, et sans doute - comme moi - remerciant le ciel que la crise ne soit pas venue quelques minutes plus tard. Là, la voiture était à l'arrêt.

 

Je vois les choses positivement. D'abord, je pense qu'elle n'est plus anxieuse de venir dans le Haut-Doubs (je ne cite pas le nom du village, je sais que Google m'attend au virage, je vous en raconterai d'ailleurs une bien bonne à ce sujet) tant l'attitude des habitants l'ont touchée. On est loin de 2006, et surtout de 2007...

 

Ensuite je crois qu'elle a enfin pris conscience qu'il lui faut éviter de prendre la voiture toute seule pour de si longs trajets.

Mais j'avoue qu'on a tous eu chaud....

 

Je remercie donc Cri-Cri, Fiamella (trois fois, Fiamella, lol - non je ne "modère" rien sur ce blog), Symphonie 1 et Anne A. de s'être inquiétées.


A peut-être demain (le cyber est juste en face de mon hôtel).

 

 

18:38 Publié dans Merci, moi | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : épilepsie, solidarité

11/08/2010

La totale !

L'endroit est sombre.

Les gens qui traînent ont une mine vraiment patibulaire...

Mais bon, c'est mon choix, et je ne vais pas m'arrêter dans l'escalier. Oui, l'escalier en colimaçon, tandis que je suis une dame d'un certain âge (disons la cinquantaine).

Il est des besoins auxquels je dois me satisfaire....

On arrive à l'étage, et la dame me fait payer.

 

 

Puis me désigne un ordinateur.

Car.... c'est au cyber café que je suis !!!!

Je plaisante, mais pourtant l'heure est grave. Je résume :

 

1) Je suis en Alsace - sans véhicule - jusqu'à lundi pour remplacer quelqu'un en urgence.

 

2) Mon épouse est à l'hôpital de Pontarlier.

 

3) Notre chat est tout seul, ravitaillé par des voisins.

 

Quand hier matin, mon épouse m'a annoncé au téléphone qu'elle allait dans le Haut-Doubs, je me suis rappelé la dernière fois et j'ai essayé de la dissuader.

"t'inquiète pas, je connais la route à présent".

 

Elle m'appelle hier de Pontarlier, 11h33, pour me dire qu'elle n'avait plus que deux ou trois trucs à faire, et qu'elle rentrait aussitôt. Qu'elle m'appelait dès son retour, vers 17h, le chat étant dans la maison.

 

17h, pas d'appel.

 

J'appelle moi-même à 18h. Personne.

 

Ainsi que 19h, 20h, 21h....

 

Là je commence à baliser. Je vois la scène : Mon épouse s'est payé une crise au volant, avec toutes les conséquence que je vous laisse imaginer.

En fait j'étais presque dans le vrai. Mon épouse avait bel et bien fait une crise au volant, mais par chance, la sentant venir - je suppose - n'avait pas encore mis le contact.

 

Elle a été découverte inanimée dans la voiture hier soir vers 21h, par des futurs voisins que ma fille - prévenue - avait fini par appeler.

 

Le reste est habituel, Pompiers, Samu, Hôpital...

 

C'est ce matin au boulot que je trouve le mail de ma fille expliquant tout ça.

 

Mon épouse est en lieu sûr, mais pas mon chat. J'arrive à joindre le voisin chez qui j'avais remis les clés, qui aussitôt arrive délivrer la pauvre bête qui était enfermée depuis plus de 24h.

 

Donc voilà....

 

Je comptais vous écrire "bonjour de Colmar", et intégralement en noir et blanc pour ne pas perturber l'agrégateur de Anne, illustré d'une photo pour faire plaisir à Alain, et finalement ça ne sera pas pour cette fois !

 

Bon, chacun est hors de danger, je file me coucher, demain le réveil sonne une nouvelle fois (la 3ème) à 5h.

 

Je vous embrasse.

 

 

 

 

 

 

 

20:25 Publié dans moi | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : épilepsie