Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2019

Trop d'hommes blancs de plus de 50 ans !

C'est la nouvelle patronne de France-Télévisions, Delphine Ernotte, surnommée "l'Attila des vieux animateurs" qui a pondu cette phrase.
Patrick Le Lay avait donné 'le temps de cerveau disponible pour Coca-Cola", Ernotte veut apparemment concourir à ce jeu-là !

Donc, pour mettre ses paroles en accord avec ses actes, la charrette a commencé dès son arrivée.

Et d'abord des "piliers". Michel Drucker s'est vu éliminer du dimanche après-midi, où pourtant il avait réussi à succéder à l'icône Jacques Martin. Prétexte : trop vieux !  Remplacé par le "jeune" (50 balais quand même) Laurent Delahousse.

Autre "monument", Julien Lepers a dû quitter "questions pour un champion", qu'il animait avec brio depuis 28 ans, pour le même motif ! 

Idem Patrick Sébastien, à qui la chaîne avait fait signer une "clause de non-dénigrement", prévoyant que le Briviste n'allait pas se laisser faire sans répliquer. Moi qui achète ses bouquins les uns après les autres, j'ai effectivement vu qu'il n'avait pas encore sorti ses griffes. Mais dans son prochain, sans chaînes, je pense qu'il va enfin se défouler comme il l'avait fait dans Putain d'audience voilà une quinzaine d'années.

Exit aussi William Leymergie, celui qui a accompagné nos petits déjeuners depuis presque 35 ans.

Idem Georges Pernoud, éjecté de Thalassa, qu'il avait créée.

D'autres ont préféré négocier, et jouer à ceux qui partent volontairement. 

Ainsi Gérard Holtz et surtout Thierry Beccaro, dont je regardais le motus depuis que j'étais trentenaire.


Finalement les téléspectateurs étant de moins en moins des veaux et ayant exprimé leur mécontement, le jeune loup Delahousse a été obligé de rendre sa place à Michel Drucker.

Mme Ernotte n'est pas non plus de la première jeunesse, elle a 53 ans, et devra quand même se méfier, d'ici moins de 10 ans, de ne pas tomber sur quelqu'un de son acabit...

Je vous embrasse.

12:24 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Tu oublies aussi les femmes. Il y en a au moins une qui a été virée par Mme Ernotte, et non la moindre, Catherine Ceylac qui présentait "Thé ou café" depuis février 1996 (Le 3 février 1996) tous les samedis matins et les dimanches matins avec un énorme succès pour les horaires de diffusion matinale depuis 22 ans et qui a été virée, présentant sa dernière émission en décembre 2018 (Le 1er décembre 2018), non à cause d'une baisse d'audience, mais du fait que Mme Ernotte la trouvait également trop âgée (64 ans). Alors, c'est vrai que sa déclaration ne concernait que les hommes, mais Mme Ernotte a également viré au moins une femme pour cette même raison d'âge. Y en a-t'il d'autres qu'elle ait viré ?

Écrit par : Hug | 17/11/2019

Exact ! Je n'ai pas connaissance d'autres femmes virées ces temps-ci.
Parmi les hommes on peut aussi citer Tex (pour un prétexte foireux) en décembre 2017.
En fouillant sur Google, je suis tombé sur une interwiew de Patrick Sébastien, qui soulève une autre piste, celle de Marlène Schiappa, "la vraie ministre de la télé" :
https://amomama.fr/144197-recemment-evince-de-france-televisions-p.html

Je sens que je vais vite acheter son livre !

Écrit par : Cica pour Hug | 17/11/2019

Bonjour,
Je ne connais pas Delphine Ernotte mais bien assez Mme Schiappa. Malgré le fait que je ne regarde quasiment jamais la télévision, j'ai su pour Tex,viré sans vraie raison et surtout très arbitrairement. Nous sommes à l'heure du grand dégagisme. Bon, je peux dire que j'ai préféré Foucault à x,y ou z. Naturellement, si je devais choisir entre Drucker et Delahousse, je voterais pour le premier en raison d'une certaine éthique. Lepers, très souvent dans la région où j'habite, a été très mal traité; c'est à n'y rien comprendre ou plutôt à se rendre compte que La peur bleue de Guillaume Durand était prémonitoire. Désespèrant.
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 17/11/2019

Dites-moi si je suis lourdingue à son sujet, je posterais moins sur elle ensuite. Vous allez vite comprendre de qui je veux parler en disant cela ! Mais pour moi, la grande époque de la télé s'est arrêtée au début des années 2000, avec l'arrivée de la télé-réalité en masse ! Déjà, la façon dont Dorothée (Puisque bien évidemment c'est d'elle dont je voulais parler) a dû dégager de TF 1 avec toute son équipe en août 1997 prouve déjà qu'à l'époque, la guerre des audiences faisait rage, et qu'on était déjà dans une télévision qui n'avait plus rien d'industriel. Du moins, cela prouve la mentalité TF 1 !

(Bon, là, avec Delphine Ernotte, c'est France Télévisions qui est à blâmer, mais TF 1 n'est pas exempte non plus de dérapages et d'une mentalité médiocre, bien au contraire ! Comme tu l'as précisé Cica, à propos de Patrick Le Lay).

En avril 1987, TF 1 est privatisée. Les émissions jeunesse qui étaient diffusées à ce moment-là sur cette chaîne était "Salut les petits loups" et "Vitamines". Mais les dirigeants de TF 1 se trouvent dans une impasse. Beaucoup d'animateurs de la chaîne sont partis l'année précédente pour rejoindre La 5 de Silvio Berlusconi qui a commencé à être adaptée au marché français et à émettre en France en début d'année 1986. TF 1 se trouve dans l'obligation d'avoir une grille des programmes à remplir pour la rentrée de septembre 1987 mais avec un énorme déficit d'animateurs.

Ce qui les incite à regarder les autres chaînes pour voir ce qui s'y passe, et surtout voir quels sont les animateurs qui cartonnent.

En 1987, cela fait déjà 9 ans que Dorothée cartonne avec "Récré A2" sur Antenne 2, dans le secteur jeunesse, émission dont elle est l'animatrice principale, et pour laquelle elle vient d'ailleurs d'obtenir, grâce à sa productrice Jacqueline Joubert, le 7 d'or de la meilleure émission jeunesse, fin 1986.

Au printemps 1987, les dirigeants de TF 1 tout juste privatisée proposent à ses producteurs de disques (AB Productions : A pour Jean-Luc Azoulay et B pour Claude Berdat) de diffuser sur TF 1 une émission autour de Dorothée et dont ils seraient les producteurs. Dorothée accepte car elle souhaite faire du direct. Au départ, il est d'ailleurs prévu que l'émission ne soit pas différente de "Récré A2". Jacqueline Joubert, directrice des programmes jeunesse d'Antenne 2 et productrice de "Récré A2" se voit proposer de réaliser cette nouvelle émission sur TF 1 qui doit être tenue secrète. Mais un article de journal révèle trop tôt le secret, et Jacqueline Joubert se fâche avec Dorothée et ses producteurs. (Les versions de ce conflit divergent cependant. D'autres disant que Jacqueline Joubert n'a longtemps pas su que Dorothée avait décidé de partir sur TF 1, et que cette dernière le lui aurait caché, la mettant sur le fait accompli. C'est ce que dit Antoine De Caunes, le fils de Jacqueline Joubert, qui signait auparavant des paroles de génériques de dessins animés diffusés dans Récré A2, sous le nom de Paul Persavon (Sic !) et c'est aussi ce que dit Olivier Minne dans son livre "Speakerines" sorti l'an dernier.).

Donc, le 2 septembre 1987, Dorothée, Jacky, Corbier, Ariane et Patrick Simpson-Jones (Qui avaient tous présentés plus ou moins "Récré A2" avec elle durant les années précédentes) présentent en direct pour la première fois le matin et l'après-midi, le "Club Dorothée" diffusé sur TF 1 mais produit par AB Productions, les producteurs discographiques de Dorothée.

Pendant ce temps, sur Antenne 2, "Récré A2" continue avec à la présentation toujours, Marie Dauphin et Charlotte Kady qui l'animaient déjà avec Dorothée avant, qui décident de ne pas suivre Dorothée, pour rester aux côtés de la productrice Jacqueline Joubert qui les a lancées à la télé (Comme elle avait lancé Dorothée à la télé dès 1973 avec "Les mercredis de la jeunesse", d'ailleurs sur la 1ère chaîne de l'ORTF en 1973) et toujours le regretté Cabu, qui lui, participait régulièrement avant à l'émission "Droit de réponse" animée par Michel Polac sur TF 1 de 1981 à 1987, émission incontournable de débat du samedi soir, dont la diffusion s'arrête suite à un désaccord politique entre Michel Polac et les nouveaux dirigeants de TF 1. Pour la même raison politique, Cabu décide de rester sur Antenne 2 à "Récré A2" et de ne pas suivre Dorothée sur TF 1, mais ils resteront éternellement amis.

Sur Antenne 2, Jacqueline Joubert, fâchée avec Dorothée, décide même de mettre sa "concurrente" dans la chanson pour enfants, Chantal Goya sur la chaîne, avec le programme "Le monde magique" où elle présente les personnages de ses spectacles, programme qui ne durera qu'un an car elle préférera ensuite reprendre les tournées de ses spectacles.

Les téléspectateurs suivent Dorothée sur la Une, et le "Club Dorothée" triomphe sur TF 1 durant la première saison (1987-1988), à tel point que "Récré A2" sur Antenne 2 plonge dans les audiences et doit rendre son antenne fin juin 1988 dans une indifférence générale.

Sur TF 1, le "Club Dorothée" continue à cartonner durant les deux années suivantes, mais en 1990, une jeune députée, Ségolène Royal, publie un livre "Le ras-le-bol des bébés zappeurs" dans lequel elle reproche à Dorothée de diffuser trop de dessins animés violents dans ses émissions. Me concernant, je pense d'ailleurs qu'elle n'avait pas tort. Effectivement, par manque de moyens et manque de productivité française, le "Club Dorothée" est un peu contraint de diffuser des dessins animés japonais d'action, visionnés par des psychologues pour en enlever les parties les plus agressives.

Mais la polémique fait rage dans les médias, soutenue par d'autres personnalités que Ségolène Royal. Le créneau jeunesse cartonne en audiences sur TF 1 encore plus dans les années 1992-1993, avec les diffusions des sitcoms créés par AB Productions "Salut Les Musclés", "Premiers baisers", "Les filles d'à côté", "Le miel et les abeilles" mais surtout "Hélène et les garçons". Mais ce genre de programmes est montré du doigt notamment par des journaux comme Télérama.

Au milieu des années 90, alors que le "Club Dorothée" marche toujours très fort et que les sitcoms produites par AB Productions s'appellent maintenant "Le miracle de l'amour" et "Les années fac", TF 1 rentre dans une période appelée "La quête de sens" ! Et petit à petit, va commencer à réduire les horaires de diffusion du "Club Dorothée" et des sitcoms. En coulisses, une certaine Dominique Poussier souhaite imposer une série de dessins animés sans animateurs, et dont seul "Stupeflip" sera diffusée ! Sur France 2, l'émission "Chalu Maureen" avec Maureen Dor tente de concurrencer TF 1 mais en vain. Par-contre, au même moment France 3 remporte un beau succès avec l'émission "Les Minikeums" pour la jeunesse. Elle sera diffusée de 1993 à 2002.

"La quête de sens" de TF 1 consiste à prendre en compte les critiques qui sont adressées à la chaîne par les journaux de presse dite "sérieuse" (Dont Télérama fait partie). Donc ils virent des programmes très populaires pour une simple question d'image, dont "Tout est possible" présentée par Jean-Marc Morandini.

Mais aussi, en 1995-1996, AB Productions, qui produit donc toutes les émissions de Dorothée et les sitcoms diffusées sur TF 1, lance son bouquet satellite, AB Sat, alors que TF 1 participe au lancement de TPS. A cette époque-là, les studios AB Productions de La Plaine-Saint-Denis sont victimes d'un mystérieux incendie.

Et bien évidemment, le 29 août 1997, sur TF 1 le "Club Dorothée" s'éteint sur TF 1, Dorothée et ses collègues animateurs étant virés par Patrick Le Lay pour cause de cette fameuse "quête de sens" justement et aussi parce qu'AB Productions a lancé son propre bouquet Satellite en même temps que celui de TF 1. Les sitcoms diffusées sur TF 1 sont arrêtées à l'exception de "Pour être libre" avec les 2 be 3 (On est à l'époque, en plein phénomène musical Boys Band).

Cette fameuse quête de sens de TF 1 de la fin des années 90, époque où je ne regardais plus trop le "Club Dorothée" (J'avais 15 ans) aurait encore passé à mon sens si elle avait duré. Mais dès 2001, TF 1 refait marche arrière concernant sa quête de sens. (Preuve qu'il ne leur faut pas longtemps pour aller dans le sens du vent). Ainsi, en 1997, Dorothée n'avait que 44 ans lorsqu'elle a quitté TF 1, Ariane Carletti, décédée d'un cancer en septembre dernier, 39 ans seulement, François Corbier, décédé en juillet 2018 d'un cancer, n'avait que 53 ans à l'époque. (Et pour lui, la fin du "Club Dorothée" a été suivie d'années de vraies galères. Il vivait même dans la forêt avec sa famille au moment de la tempête de décembre 1999). Jacky n'avait que 49 ans en 1997, Patrick Simpson-Jones a lui quitté le "Club Dorothée" en 1996 à l'âge de 45 ans.

Oui, en 2001, en avril, M6 programme la première émission de télé-réalité "Loft story" présentée par Benjamin Castaldi qui fait un carton d'audience. Pendant ce temps, TF 1, concurrente directe, casse du sucre sur ce nouveau concept d'émissions. Mais dès le mois d'août 2001, programme l'émission d'aventures de télé-réalité "Koh-Lanta" présentée par Denis Brogniart, puis dès le mois d'octobre 2001, le premier programme de télé-réalité musicale "Star Academy" ! Alors, on se demande où en était leur quête de sens de 1997 !

Et on ne peut pas dire que la télévision française afflue depuis de programmes pour la jeunesse. Il y a des chaînes de télévision mais avec des dessins animés à la chaîne, sans animateurs. Et après on s'étonne que très jeunes, les enfants passent leur temps sur leurs smartphones !

De toutes façons, moi, je ne regarde que "The Voice" de temps en temps (Enfin, surtout l'an dernier, parce qu'il y avait Julien Clerc dans le jury), et les émissions présentées par Laurent Ruquier sur France 2, voire "C à vous" sur France 5 de temps en temps.


Mais plus via Internet que sur la télé elle-même. Via Internet, je regarde aussi toujours la chaîne Melody, ancienne Télé Melody. Mais pour ceux qui s'intéressent à la télé, et à son monde sans pitié, je conseille ardemment les vues des documentaires "La télé des années 80" et "La télé des années 90" diffusés sur France 2 en janvier 2018 et en janvier 2019, et qui vont peut-être être rediffusés en début d'année prochaine !

Écrit par : Hug | 15/12/2019

Écrire un commentaire