Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2019

Les villes de grande solitude : Sanary !

C'était il y a deux ans.

Un vide-grenier à deux kilomètres de chez moi.  Qui se prolonge après 13h, chose rare dans le Var.

En général j'y cherche deux choses : les disques et les livres.  Côté disques, j'avais réussi à dégotter quelques belles pièces, mais en revanche peu de choix dans les bouquins.

Juste avant de partir j'avise un stand. Alleluia, plein de livres !

Et je finis par en trouver un.

Je demande le prix à la jeune femme, qui me répond "un euro". Banco.
Mais ce visage ne m'était pas inconnu...

Prenant mon culot à deux mains, je lui demande si elle et son mari sont du coin.

- Oui, on habite Sanary.

- Nous aussi, quartier des Prats.

- Ah ça alors, nous aussi ! Dans l'immeuble qui avait pris feu en 2014.

- Incroyable, nous aussi !!!

On finit par découvrir...  qu'on est voisins de palier..... !

En dehors des quelques rares bonjour ou bonsoir à travers les portes (peu) entrebâillées, on ne s'était jamais, en deux ans, encore adressés la parole !

Et depuis ce jour, voilà deux ans, c'est la même chose...

J'aurais pu essayer de les revoir aujourd'hui car avait lieu le vide-grenier.  Mais trop la flemme !

Je vous embrasse.

 

P.S.  J'anticipe un éventuel com de Cristophe qui me dirait "et si tu allais frapper à leur
porte ?
"

Je répondrai alors que dans notre petit immeuble de trois étages, frapper à la porte de quelqu'un, c'est presque une agression !

17:08 Publié dans psy | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

C'est tellement agréable de te lire, Patrick! Tu sais raconter en peu de mots,dire ce qu'il faut quand il faut. C'est merveilleux d'être transporté dans un autre univers en quelques lignes... Peintre,tu aurais su capter l'essentiel,ce qu'on retient,ce qui touche; cela s'appelle le talent.
Merci de ce si beau texte. Cédric

Écrit par : Cédric | 06/05/2019

Même chose que Cédric. Je prends beaucoup de plaisir à te lire. Je vois que toi aussi tu fais les vide-greniers pour les disques ? Ben, moi aussi depuis une quinzaine d'années. Généralement j'y achète beaucoup de 45 tours ou des CD singles, plus rarement des 33 tours et des CD albums. J'ai encore trouvé quelques perles au niveau 45 tours dimanche dernier comme Chantal Goya et Guy Mardel "Prends une rose", Plastic Bertrand "Jacques Cousteau" (Un pur nanar mais dont il est l'auteur des paroles !), et "L'escargot" du joueur de foot Joël Bats (Dont Joël est, là aussi, lui-même l'auteur !). Par-contre j'étais très heureux (Au premier degré) de trouver le 45 tours de Serge Lama "L'Algérie", avec en face B sa plus belle chanson (Selon moi) : "Mon ami, mon maître". Et aussi le CD single de "Lucie" de Pascal Obispo qui, avec le recul, est la seule chanson que j'apprécie de ce dernier.

Écrit par : Hug | 08/05/2019

Tout à fait d'accord avec Hug en ce qui concerne Serge Lama et Pascal Obispo.

Écrit par : Leroy | 08/05/2019

Hug et Leroy, hier j'ai retrouvé un double cd de Lama que je n'avais jamais écouté,où il chante d'anciens titres réorchestrés,dont l'Algérie. Je me souviens du premier passage de cette chanson sur Europe1; l'animateur avait dit qu'il n'était pas sûr qu'il pourrait la diffuser une 2e fois! Quant à Obispo, à part Lucie,il y a un autre titre que j'aime,co-signé avec Étienne( très bon texte): Ce qu'on voit allée Rimbaud. Roda-Gil aimait particulièrement Rimbaud. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 08/05/2019

Je possède un collector, acheté en 1974 (à Chamonix !) : "c'est mon ami c'est mon maître" en face A, "l'Algérie" en face B. Ils ont ensuite rapidement inversé les faces...
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Cédric | 08/05/2019

Cica : Pour le disque de Serge Lama, ce ne serait pas par hasard l'inverse ? C'est-à-dire d'abord le pressage avec en face A "L'Algérie" et en face B "Mon ami, mon maître" et ensuite le pressage avec les chansons des deux faces inversées ? "L'Algérie" a apparemment moins bien marché dans les hit-parades que "Mon ami, mon maître", à l'époque.

Écrit par : Hug | 10/05/2019

Les commentaires sont fermés.