Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2020

coronavirus : la fin avant juin ?

Au tout début, franchement je n'y croyais pas.
Cela a dû se voir dans mes commentaires de l'époque.

Revenons au début : Dès février, le gouvernement a commencé à tirer la sonnette d'alarme sur cette maladie, alors qu'en dehors de la Chine, elle n'avait pas touché grand-monde. Pas un seul décès en Europe à la date du 21 février, et vu que l'affaire Griveaux venait de se produire, j'ai tout de suite pensé à de l'enfumage.
Le 23, le nouveau ministre Olivier Véran déclenche "le stade 1 de l'épidémie". Stade 1 qui sera suivi 6 jours plus tard du Stade 2, le même jour que l'usage du 49.3 par le premier ministre, ce qui me confortera dans la thèse de l'enfumage.

A cette date, il faut le rappeler la maladie n'avait tué personne ailleurs qu'en Italie, où il y avait 17 victimes. Bilan pourtant brandi comme une grande menace par les autorités.
Ce qui me frappe, c'est la fameuse "distanciation sociale", comme la recommandation de ne plus se serrer la main et "d'éviter les embrassades" (sic).
Mais les élections du 15 sont maintenues !!
Je reste alors sur ma position de l'enfumage. Interdire tout contact social pour une maladie qui jusqu'à présent n'a tué que deux douzaines de personnes, déjà "fragiles", c'est moins que la grippe saisonnière.

Mais le 14, changement de "musique" : les écoles vont fermer dès le lundi suivant, idem pour les cafés et restos.
91 morts en France. Mais combien de gens décédés d'une maladie "non nommée" ?
Mais l'Italie, pays voisin, affiche déjà 1500 morts. 191 en Espagne.

Là je commence à réaliser. D'autant que mon kiné m'appelle à neuf heures du soir pour me dire de ne pas venir à son cabinet, vu que je suis très "à risque" (hypertension, diabète, problèmes pulmonaires) et qu'il est prêt à faire les 70 km pour soigner la double hernie discale que je m'étais faite en janvier.

Et puis le 17, confinement, plus de questions à se poser. On ne paralyse pas un pays pour des raisons politiques.

Et tous les soirs, le "Salomon-Show", où est égrené le triste bilan.
Mais un truc me taraude : pourquoi tant de différence avec nos voisins méditerranéens ? Par exemple le 31 mars 3500 morts chez nous, 12.500 en Italie et l'Espagne commence à faire parler d'elle.

On attend alors le "pic", le fameux pic qui tarde tant à venir.
En Italie, il est finalement atteint le 2 avril, les décès journaliers commençant à diminuer.
Ce sera deux jours plus tard en Espagne. Et nous ?
Les chiffres annoncés pompeusement par Salomon sont complètement farfelus ! 1120 morts le 3 avril, serait-ce le pic ? Hé non car si on descend à 500 deux jours après, on remonte à 1417 le 7. Descente à 541, remontée à 1341, re-descente à 561 le 12 puis 1438 le 20 !!! Salomon évoque un "plateau" !
Pendant ce temps, nos voisins descendent, régulèrement.

Alors j'ai eu l'idée de faire un diagramme, avec le nombre de décès journaliers moyennés sur une semaine (par exemple le jour 10 est la moyenne des jours 4 à 10) pour l'Espagne et l'Italie.

Et là O surprise j'ai vu que les courbes ont fini par se rejoindre, en baissant régulièrement. Ainsi, en extrapolant, plus aucun mort dans ces deux pays dès la fin mai.

Par curiosité j'ai intégré les données françaises dans ce diagramme, et ça donne ça :

0405.JPG



 

Et ce qui est rassurant, c'est que la courbe "Gauloise" a l'air, après les valeurs aberrantes du premier mois,,de suivre finalement les deux autres !

Attendons quand même prudemment la suite, les pouvoirs publics continuant à nous prendre pour des billes avec leurs zones vertes et rouges départementales, alors que presque sur tout l'hexagone, elles épousent parfaitement le contour des régions ...

Je vous embrasse.

Commentaires

Il est toujours de bon ton (et sain) de critiquer nos gouvernants (et je ne m’en prive pas, surtout quand ils s’appellent T...p), mais il faut reconnaître qu’ils ont agit rapidement, que ce soit en France ou en Californie (moins touchée, mais heureusement grâce à cela, merci Newsom). Bien que consciente du risque, j'étais moi aussi bien incrédule qu’on en vienne si vite au confinement. Encore plus aux US pays de la liberté individuelle, où les gens le respectent au moins à 95% (mon estimation personnelle!), même sans attestation ni police.

Écrit par : Marie | 05/05/2020

Il est toujours de bon ton (et sain) de critiquer nos gouvernants (et je ne m’en prive pas, surtout quand ils s’appellent T...p), mais il faut reconnaître qu’ils ont agit rapidement, que ce soit en France ou en Californie (moins touchée, mais heureusement grâce à cela, merci Newsom). Bien que consciente du risque, j'étais moi aussi bien incrédule qu’on en vienne si vite au confinement. Encore plus aux US pays de la liberté individuelle, où les gens le respectent au moins à 95% (mon estimation personnelle!), même sans attestation ni police.

Écrit par : Marie | 05/05/2020

Marie, je ne connais pas votre âge, mais en ce qui me concerne j'ai été "vacciné" au sujet des annonces de nos dirigeants depuis fort longtemps (plus de 50 ans).
J'ai vécu mai 68 présenté dans le journal d'infos du Général comme Paris en guerre urbaine, alors que dans 90% de la capitale, tout était tranquille, d'autant plus tranquille que les voitures ne pouvaient plus rouler, faute d'essence !
Plus près de nous, en avril mai 1986, nos dirigeants affirmaient haut et fort que le nuage de Tchernobyl n'avait pas pu nous toucher, alors que toutes les centrales d'une grande moitié est de la France avaient vu leurs capteurs "tilter" dangereusement.
Moi ce qui me hérisse, c'est qu'on nous mente effrontément sur des sujets gravissimes.
Si nos gouvernants étaient respectables, je respecterais à la lettre leurs consignes. Mais ce n'est pas trop le cas, interdisant par exemple les accès aux plages - où la distanciation physique est facile à obtenir - et "en même temps" autorisent la reprise des écoles, du travail, et des transports en commun qui vont avec ! Contradiction totale...
Sinon, vous avez quel temps là-bas ?

Écrit par : Cica pour Marie | 06/05/2020

Patrick , puisque tu parles politique , je me permets de dire que je suis de l'avis de Marie , je ne parle du T ...p c'est un cas vraiment particulier et que je n'aime pas du tout . la Californie m'avais fait rêver . heureux de savoir que Marie nous lit de si loin du pays du soleil et la musique là-bas en ce moment ? amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 06/05/2020

concernant la reprise des écoles le 11 mai, je pose la question: l'éducation nationale est-elle faite pour faire grandir nos enfants ou entretenir la peur ??? il me semble que le catalogue des procédures de 60 pages est beaucoup trop directif et contraignant (il faut bien que le ministère se couvre), il faut un cadre général bien sûr mais ensuite laisser l'autonomie aux maires et aux équipes enseignantes pour l'application des détails sanitaires en fonction des réalités locales des écoles et du terrain. Les enfants sont des êtres vivants et humains avec aussi leur psychologie et non pas des êtres ou objets qu'on met sous cloche.
Concernant les plages, les montagnes et les forêts, je rejoins Patrick, un peu de bon sens et de pragmatisme, par exemple on peut marcher sur la plage en respectant les distances mais ne pas s'asseoir à plusieurs sur une serviette.
Bienvenue à Marie sur le blog, heureux de t'avoir parmi les commentateurs(trices), Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 06/05/2020

Tu as totalement résumé ma pensée, Renaud.
Toutes mes amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 06/05/2020

Écrire un commentaire