Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2011

Le chiffre du jour : 9 %

C'est le nombre d'électeurs appelés à voter aujourd"hui qui ont glissé un bulletin UMP dans l'urne.

 

Ne voulant pas tirer sur une ambulance, je m'abstiendrai de tout autre commentaire.

 

Je vous embrasse.

22:18 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

25/03/2011

la notion d'"avenir" selon Alain Rémond

Alain Rémond. Après des études de philosophie, il devient professeur d’audiovisuel, puis critique de cinéma. Alain Rémond entre en 1973 comme journaliste à Télérama. Rédacteur en chef adjoint à Paris-Hebdo en 1979, il rejoint Les Nouvelles Littéraires en 1980. C’est à lui que l’on doit la création, en 1981, de la rubrique "Mon Œil" de Télérama, dont il deviendra rédacteur en chef jusqu'en 2002.Alain Rémond a par ailleurs participé pendant six ans à l'émission Arrêt sur images, diffusée sur France 5.Actuellement, il rédige toutes les semaines une chronique dans Marianne et un billet chaque jour dans La Croix.

Comme vous le voyez, ce n'est pas n'importe qui...
Beaucoup de lecteurs de "Marianne" se précipitent en premier sur sa dernière page, pour lire Rémond.

Au sujet de l'"avenir", je me suis longtemps étripé, fâché avec ceux et celles qui prétendaient que notre avenir ne dépendait que de nous-mêmes, que le "Destin" n'existait pas, et que ceux qui prétendaient le contraire étaient des peureux fatalistes.

Moi je prétends le contraire. Si certes nous avons une petite marge de manoeuvre (pas si petite que ça d'ailleurs), le reste de notre avenir nous est dicté par ce que j'appelle le Destin - pour ne pas fâcher personne.

L'exemple de mes vacances à Lisbonne l'an passé peut illustrer mon propos.
Nous avions les billets depuis longtemps à l'avance. Nous avions réservé l'hôtel depuis longtemps également. A part la maladie, rien ne pouvait nous empêcher de passer nos huit jours au soleil.

Patatras ! La grève des trains !
C'est là qu'intervient "la marge de manoeuvre" dont je parlais plus haut. Soit j'annulais tout, soit je prenais ma voiture pour rejoindre Lyon. Ce qui ne m'arrangeait pas du tout, vu comment conduisent nos amis du Rhône, et le problème du stationnement.

J'ai choisi la seconde solution. Mais, entre-temps, il y avait ce fameux problème du volcan Islandais qui clouait au sol de plus en plus d'appareils. Belle intox, cette affaire d'ailleurs, on en reparlera.
Et là je ne pouvais rien faire, sinon prier pour que l'aéroport de Lyon soit ouvert (il avait déjà fermé) et que celui de Lisbonne ne soit pas touché.

Il s'en est fallu d'un cheveu, mais nous avons pu faire le voyage sans encombre. Une place de parking s'est libérée "comme par magie" lors de notre arrivée à l'hôtel...
Mais je le répète, cela ne dépendait en aucun cas de nous et de notre volonté, aussi grande fût-elle.

Jusqu'à présent je n'avais guère trouvé de partisans de ma notion d'avenir guidée plus ou moins par le destin, mais cette semaine, c'est M. Rémond en personne qui en parle, mieux que je ne pourrais le faire moi-même :

______________________________________________________________________________________

 

rémond.jpg

______________________________________________________________________________________

 

A méditer, pour les "destino-sceptiques" !

Je vous embrasse.

22/03/2011

Nos policiers sont-ils des handicapés ?

Disons, certains d'entre eux le considèrent....

police.jpg

21/03/2011

La fin des laboratoires de proximité ?

Notre ministre Mme Bachelot a validé l'ordonnance Ballereau du 15.01..2010. 
les conséquences sont catastrophiques...


Au plus tôt en 2013 et au + tard en 2016, les laboratoires d'analyses médicales de
proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront probablement DISPARU au
profit d'USINES à analyses (une par département pour les départements qui
le "méritent". Pour les départements les + ruraux il faudra faire un peu + de route...).

Pourquoi ?
Et bien en vertu d'une ordonnance parue en 2010 qui livre le "marché" de l'analyse
médicale aux FINANCIERS du CAC 40...

Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs
de labos, figurent des assurances de santé privées, peut-être la vôtre, qui auront
ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...


Il y a une solution pour s'opposer à ce scandale : FAIRE CIRCULER massivement
et SIGNER cette pétition : http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php


50 000 signatures à ce jour ; c'est peu dans l'absolu mais au vu de la discrétion
de cette ordonnance, c'est beaucoup !

C'est parce que très peu de gens sont au courant que cette réforme peut passer ;
il faut donc la REVELER au grand jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN
DE LA PETITION :http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php


SIGNEZ ET FAITES SIGNER !!!
Cordialement.
Annie Vatré
Médecin biologiste
----------------------------------------
Ligue des Droits de l'Homme
Fédération du Rhône
5 place Bellecour
69002 Lyon
ldh.rhone@gmail.com


20/03/2011

L'autisme de l'UMP

Depuis 1965, j'ai assisté à un certain nombre de soirées électorales.

Mais là, je suis abasourdi.

Je rappelle les résultats provisoires à l'heure où j'imprime :

PS : 26% des suffrages exprimés
UMP : 16%
FN : 14%.

Que nous dit l'UMP, qui vient de subir la bérézina la plus complète de son histoire ?

1) ces élections sont "locales". Air connu, quand le pouvoir en place perd ces élections, elles sont locales, quand il les gagne, c'est "un succès pour la majorité". On passe et on oublie ces petits arguments du café du commerce.

2) Les gens se sont abstenus.
Oui, mais... les télévisions aussi, qui depuis longue date ont zappé ce qui aurait pu être une soirée electorale !
Et pourquoi les électeurs se sont-ils abstenus ? Simple : on appelle à voter pour une structure que sarkozy va détruire dans 3 ans. Suppression et des départements, et des régions. Quand on a la fièvre, le mieux est de casser le thermomètre !

Qui est allé voter dans ces conditions ? Les gens "politisés". Qui ne votaient pas pour untel ou ubtel mais pour tel ou tel parti.

Quand je vois la mine réjouie des Copé ou des Novelli qui semblent heureux avec... on s'accroche, même pas 8% des électeurs inscrits !!!

Le pire, c'est l'alliance tacite avec le Diable, comme ils disent : Pas de "front républicain" en cas de duel PS-FN.
Si le dit PS avait agi comme ça en 2002, peut-être que Chirac n'aurait pas eu un score de république bananière ???

Bref, ces gens en bout de course ne veulent pas entendre que l'on a plus que marre d'eux et de leurs dégâts.
Leur seule chance actuellement est la divison en face, et l'attitude irresponsable de Strauss-Kahn...

Signe "local" : pour la première fois, à Ouhans, mon village, la droite a été mise en ballotage lors d'un scrutin.

Je vous embrasse.

 

21:12 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ump

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Michel FUGAIN

Michel Fugain a démarré en 1966, avec un premier disque qui, comme la plupart des premiers disques, ne marchera pas. Il s'agit de c'est que je t'aime.

En décembre, c'est déjà mieux. Son second LP contient tu peux compter sur moi, qui sera deux mois dans l'antichambre du top 25, et surtout prends ta guitare, reste avec moi, avec une musique très typique de cette fin 66. Elle sera 4ème en février 67. Beau début...

Fugain ne sortira qu'un disque tous les 4/5 mois environ, contrairement aux autres artistes dont le débit était trimestriel.
Je n'aurai pas le temps sort donc en avril, et cette chanson va marquer l'année 1967. Débuts mous dans les 50 premiers en mai et juin, puis elle entre dans le hit proprement dit, n'atteignant péniblement la 14ème place qu'en septembre. Elle sort du hit en octobre, et restera dans l'antichambre, les 50, pendant deux autres mois. Au final, c'est une chanson qui sera restée 13 semaines dans le hit, mais pas moins de 8 mois dans les 50.

Il faut quand même, à ce stade que j'explique ce terme "antichambre".
En fait jusqu'en 1969, le hit de SLC comptera 50 chansons. Puis 25. Et si je veux faire une comparaison valable jusqu'en 1974, je suis obligé de ne prendre que les 25, même si j'en ai 50 à ma disposition. Ce que je nomme "l'antichambre", c'est tout simplement les places 26 à 50, qui ne seront plus visibles à partir de 1969.

Voilà...

Sa plus belle chanson, Daisy, sort en novembre, et arrivera 12ème en février 68.

Mais pour cette année 67, Fugain ne rentre pas dans le gotha des 20 meilleurs interprètes français.

FUGAIN PEDOPHILE !
Non, j'exagère, mais au milieu de ce XXIème siècle étonnament puritain, pensez-vous que ces paroles-là seraient passées :

Les fleurs de mandarine Ont entre quatorze et seize ans
Déjà femmes au fond de leurs yeux Les fleurs de mandarine
Vont s'épanouir au soleil Et devenir le fruit
Ce bon fruit qui M'a toujours mis L'eau à la bouche

Mais nous sommes juste après le mois de mai, et cette chanson-là sera un des tubes de Michel. Direct 13ème en juillet, puis 11ème en août, elle sera classée 7ème en septembre, et ne quittera le hit qu'en novembre, après 21 semaines de présence !

Mais toujours pas de Fugain dans le classement annuel...

Il avait sorti une chanson en décembre 68, qui ne sera classée qu'en 69, et comptera donc pour 69.
Je n'ai pas changé sera presque un bide, accrochant avec peine une 25ème place en février.

Son premier single, la corde au cou, sort en juin 69, mais n'aura pas droit au classement.

Le temps met longtemps, sorti en novembre ne sera que 23ème en décembre.

Fin 69, Fugain semble devenu "has been". Impression confirmée par ses chansons de 1970, qui ne marcheront pas, du moins sur le moment. Par exemple balade en Bugatti, de mars 70, est à présent sur toutes les ondes "nostalgiques", mais guère entendue à l'époque. En revanche, c'est pas de ma faute si j'ai pas fait Verdun sera boycottée par une partie du public, à la limite de la censure du Général !

Mais 1971 va le voir surgir de sa léthargie.
Doublé sur le même single avec la paire on laisse tous un jour (7ème en mars, 13 semaines de présence) et soleil (6ème en avril). Ca commence bien !

En juin sort le temps de ma chanson, qui grappillant une place par mois, arrivera 14ème en septembre.

Enfin Ne cherche pas le titre-phare de sa comédie musicale, un enfant dans la ville, sera classé 7ème en novembre.
Et Michel Fugain devient du coup numéro trois parmi les interprètes français de 1971, derrière Julien Clerc et Adamo !

Puis c'est la création du Big Bazar. Qui, on l'a vu, et contrairement à une idée reçue, ne doit pas sa réussite à Fugain, déjà au sommet avant sa création.

Cela dit, c'est avec ce groupe qu'il va décrocher la timbale. Une chanson qui sortira au printemps, et qui sera le tube français de cet été-là ! 23 semaines dans le hit. 16 dans les 10 premières. 8 dans les trois, numéro 1 en septembre, j'ai nommé une belle histoire.
Fugain devient une star....

Il enchaîne avec fais comme l'oiseau à l'automne, 10ème en décembre.

Mais - on l'a vu avec Claude François - cette année 72 est l'année des nouveaux arrivants, et Fugain bousculé par cette vague dégringole à la 15ème place des interprètes.

En juin 73, chante comme si tu devais mourir demain sera classé 15 semaines avec une belle 5ème place en août.

Mais c'est la fête sort certes en décembre, mais ne sera comptabilisé que pour 74. Ce qui fait que Fugain sort - définitvement - du classement des interprètes.

C'est la fête va rester 18 semaines dans le hit, de janvier à mai, 4ème en février. Chanson de circonstance qui "saluait" le choc pétrolier :

Merde que ma ville est belle Sans ces putains de camions
Plus de gaz-oil mais du gazon Jusque sur le goudron

Pour la période étudiée, 1963/1974, Michel Fugain n'est que 24ème sur 50.

Et ensuite ?

Il est toujours là en 1974 avec en roue libre, 18ème en septembre.
Mais pas cette sublime chanson : la vieille dame.

Idem en 75 avec un de ses plus grands tubes, Les acadiens, qui frôlera la première place début août.

Jolis sapins n'est que 23ème en décembre 75.

Le printemps fait un tabac en 76, numéro 2 en mai.

Mais pas le grain de sable, pourtant pas mal passée en radio. Ni vis ta vie.

Pendant dix années, Michel ne classera plus une chanson.

En 1977, ni Le chiffon rouge  ni fantaisie bleue

Ni Papa en 1978.

En 1979, Fugain prend le rythme d'un 45 tours par trimestre, essaie de reconquérir ses fans.
Mais peine perdue, des chansons comme Loulou, Bonjour Nostalgie, Les ailes dans le dos, Joe dis-moi ce que tu en penses ne seront pas classées.

En 1980 il frôle le come-back avec Les sud-américaines qui auraient, je crois, été dans la fameuse "antichambre" si elle avait encore existé.

Oh docteur ne fait pas recette pour cette même année mais en 1981 papy martineau est de nouveau aux portes du hit.

En 1982 où tu voudras quand tu voudras fait un bide, ainsi que le coeur au sud en 1983.

Fugain s'occupe alors d'une troupe de théâtre à Nice et la chanson devient secondaire pour lui.

On notera quand même en 1985 la fille de Rockefeller et Saxo.

1986. Sortie de Librement, puis de Viva la Vida qui va de nouveau renouer avec le top 50.

Des années du vent, sortie en 1987 ne sera pas classée, mais les années guitare en 1989 le sera, 19ème le 18 mars 1990.

Tout comme chaque jour de plus qui sera 13ème le 24 novembre 1991.
Et enfin, une belle 9ème place au top 50 pour 2000 ans et un jour le 13 novembre 1998.

En 2001, pour moi l'une de ses plus belels chansons,  Encore se place 13ème le 13 mai. Ca porte bonheur !!!

Mais en 2002, de nouveau l'antichambre pour l'eau qu'on boit. Année où il perd sa fille Laurette, ce qui le plonge dans un désespoir profond.

Désormais plus de singles pour Michel, que des albums, qui se classent honorablement.

Voilà pour Fugain, Grand Monsieur lui aussi, car ayant couvert 5 décennies, certes avec des hauts et des bas...

Comme celle à qui on va s'attaquer la semaine prochaine, la plus grande carrière pour une chanteuse depuis Edith Piaf, j'ai nommé France Gall.

Je vous embrasse.

 

 

18/03/2011

Les infos au JT de 20h

20 février

LYBIE

 

25 février

LYBIE

 

1er mars

LYBIE

 

6 mars

LYBIE

 

11 mars

LYBIE
JAPON

 

16 mars

JAPON
LYBIE

 

21 mars

LYBIE
JAPON

 

........

20:49 Publié dans actualité, psy | Lien permanent | Commentaires (1)

Pubs internet : attention aux attrapes-gogos !

Et j'en suis un !!!

J'ai bêtement cliqué sur un lien publicitaire, qui me proposait de réparer les erreurs de mon PC.

REPAREZ LES ERREURS DU PC, c'était écrit en gros, et en Français.

TELECHARGEZ MAINTENANT, m'invitait-on.

Je télécharge, et en 5 secondes tout était terminé. Pensée émue pour la période bas-débit où ce même téléchargement aurait duré....16 minutes !

Ensuite, je l'installe. Toujours en Français.... Super, me dis-je !

Entrez votre adresse mail. Je la rentre, vu qu'elle n'est pas composée de mon nom et prénom.

Lancez l'analyse. Je la lance, et je vois que 586 problèmes ont été trouvés.

 

Là je me mets à la place du gogo, du néophyte. Qui ne regarde juste que le chiffre et pas d'où viennent les erreurs.
Là il panique, alors que tout internaute disons "moyen", sait comment corriger ces problèmes avec des logiciels gratuits.

Je clique sur "réparer". Comme le ferait le néophyte, qui se dirait "peut-être que rien n'est perdu ?"

Moi, si je clique , c'est pour savoir où ils veulent en venir !!

Et là, une fenêtre qui s'ouvre.

Vous êtes à 3 étapes de retrouver votre Pc d'origine
Veuillez vous enregistrer pour revoir votre clé d'activation.

Prénom : Pompon.
Nom : Basque
E-mail : Pomponbasque@hotmail.fr

Et là, je vois qu'on me demande - toujours en excellent français - la modique somme de 29.95 euros (sourire en pensant à Pierre Bellemare et son imitateur fétiche Laurent Gerra).

Et là, j'arrive au coeur de la chose.

A savoir mon numéro de CB.
Là je pense qu'il est inutile d'aller plus loin, et je clos l'affaire.

Mais il me faut quand même désinstaller le programme de mon ordinateur.

Panneau de configuration ---> Programmes ---> Désinstaller.

 

Et là, tout est en anglais ! C'est vrai, inutile de perdre du temps avec ces radins de Froggies qui n'ont pas voulu marcher dans la combine...

Finalement, grâce à mon anglais scolaire, j'arrive à me débarrasser de la chose.

Mais qu'aurait fait un néophyte anxieux ne connaissant pas un mot de rosbi d'anglais ?
Il aurait acheté le truc pardi !!!

Donc danger avec ces "scanners" qui ne sont ni meilleurs ni pires que ceux qu'on peut trouver gratos (Avast, Ccleaner, Sypbot) et qui prennent le moindre défaut de votre PC pour une erreur grave.

Voilà, à bon entendeur, salut !

Je vous embrasse

11:14 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (2)

17/03/2011

La Sécu Sécon....

Je vais vous en raconter une bien bonne.

Lors de la dernière crise d'épilepsie de mon épouse, il avait été démontreé que c'était le manque de sommeil qui avait été à l'origine de cette crise. Et aussi de celle d'avant.

Et par conséquent, elle devait prendre un comprimé de somnifère tous les soirs.

C'est là qu'on arrive dans le courtelinesque.

La Sécu a jugé que ce médicament n'était pas obligatoire pour sa pathologie. Donc n'entrant pas en ligne pour le fameux 100%. Donc doit être remboursé par la mutuelle.
Pas grave, c'est vrai que grâce à son 100% la mutuelle ne verse pas trop d'argent pour mon épouse.

Mais pire, ce médicament a été, depuis un mois, jugé "non renouvelable".

Traduction : Au lieu d'une visite trimestrielle, nous devons aller chez notre médecin une fois par mois.

Résultat :

1) 3 fois plus de consultation de médecin, soit 2 x 16.60 euros par patient que doit débourser en plus la sécu.
Et on parle de déficit !!!

2) A chaque fois, consultation obligatoire. Donc pour mon épouse 3 fois plus de consultations chez un médecin de campagne déjà débordé.
Idem pour ceux qui prennent ce médicament. Ils doivent y aller 3 fois plus.

3 ) Et par conséquent, les autres patients  - qui souvent présentent de graves pathologies - ont moins de "créneaux" pour se rendre chez le médecin, et doivent attendre beaucoup plus pour un rendez-vous.

C'était dans ma série "coups de gueule".

Je vous embrasse

11:55 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (4)

16/03/2011

A regarder absolument

nature.pps

Je vous embrasse