Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2011

Orangeade

La semaine dernière, j'ai reçu ce papier de M. Le Maire :

internet2.jpg

Illico je téléphone à France-Télécom pour leur demander si j'était bien "éligible".

"Pas de problème monsieur, vous avez 20 méga sur votre ligne".

20 méga par rapport à 56 kilos, c'est un peu comme si je passais de la marche soutenue au Concorde ! En fait je n'ai pas besoin de tous ces méga, tout ce que je veux, c'est pouvoir, par exemple, accéder à mon blog en une seconde au lieu de plusieurs minutes.

Mais bon, on ne va pas bouder son plaisir. Je lui demande alors ce dont je peux bénéficier, il me répond internet, la télé, le téléphone illimité vers les fixes et une heure vers les mobiles. Pour 32 euros TTC.

Je lui dis que bon, j'allais réfléchir et je mets fin à la conversation.

J'appelle aussitôt mon fournisseur d'accès (le maire a bien dit que je pouvais prendre celui de mon choix) SFR, qui me dit que ma ligne n'est toujours pas équipe pour le Haut-Débit !

Je rappelle alors Orange, pour souscrire à leur offre. Ils me répondent que... c'est déjà fait, (avec mon appel de la veille) et que la livebox arrive le lendemain par colissimo !!!

Là je sais qu'ils sont en tort, car je n'ai strictement rien signé...

Mais bon, j'ai le haut débit, et j'ai aussi le haut dépit envers SFR qui m'avait promis-juré qu'ils s'adapteraient à toutes les offres d'Orange. En clair que ma ligne équipée par Orange devait l'être aussi par SFR. Et du coup je demande à résilier.

C'est vrai en plus que je ne dispose que de 100 heures de bas-débit par mois pour 20 euros.

Soit (je vous passe les calculs) l'équivalent par mois de 17 minutes en ADSL !!!

Ma live-box arrive vendredi 25, alors que j'étais à Lons, et je fais les branchements hier après-midi en arrivant.

Et là, j'apprends que ma ligne n'est pas équipée !

Je remets alors mon petit modem bas-débit et je téléphone au 3900 pour leur demander ce qui se passe.

Là une charmante dame de Dakar ou de la Réunion me répond que ma ligne ne sera activée que le 2 mars au soir !

Va pour le 2 au soir.

Mais ce matin, je reçois un CD ROM d'Orange : le pack sécurité au prix convenu (j'insiste sur ce mot) de 5 euros par mois et je retéléphone. Une voix virile me répond que ça fait partie de ma souscription le 22 février.

Mais c'est quoi que j'ai souscrit au juste ???

On me répond Un abonnement Internet + téléphone illimité sur les fixes + 1 heure sur les mobiles + la télé d'Orange (sur l'ordinateur) + l'anti-virus + la location de la live-box, 3 euros par mois.

En tout, ça me fait donc 40 euros + 16 euros d'abonnement France Télécom !

Là je hurle, on m'avait parlé de 32....

On me renvoie donc à un nouveau numéro où je m'explique. Que je ne veux pas de leur anti-virus à 60 euros par an, ni de leur télé à 24, et que si je suis en zone dégroupée je peux me passer de l'abonnement France-Télécom.
Après quelques minutes d'attente, le préposé me dit que bon, il a rectifié et que je paierai plus que 40 euros en tout au lieu de 56.
Et au lieu de 32 chez SFR :(

Donc voilà où j'en suis, je vous tiendrai au courant de la suite des évènements.

Je vous embrasse.

________________________________________________________________

NOTA : Cette note a été publiée à midi et demie, et s'est retrouvée virée de mon blog cet après-midi. J'ai dû la réenregistrer pour qu'elle réapparaisse ! Puis elle a de nouveau disparu, et de nouveau re-publication.
Bizarre, non ?

27/02/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Claude François - II

Claude François, depuis 1964, vit une grande passion. Avec une jeune chanteuse débutante, qu'elle surnomme "le rêve impossible". Il a 25 ans, elle en a 16, mais qu'importe. Cependant Claude François est très maladroit avec elle, et un jour il lui interdit quasiment d'aller concourir pour l'Eurovision en 1965.

Elle gagne pourtant ce concours, et lorsqu'au téléphone il lui demande "tu es fière de toi ?", elle lui répond... qu'elle le quitte. J'ai souvent remarqué que les femmes prenaient de grandes décisions lorsqu'elles subissaient un stress énorme, positif ou négatif.

Il va avoir du mal à se résoudre au fait que France Gall - c'est elle - l'ait quitté, et ne trouvera l'apaisement que dans une chanson. Bien qu'entretemps il se soit marié !
Jacques Revaux, son compositeur attitré, comptait lui adjoindre des paroles anglaises, mais Claude François a tenu à en faire les paroles. Une chanson qui raconte l'usure du couple.
Aucun des deux ne se doutent que cette chanson sera la plus célèbre dans le monde entier en cette fin de XXème siècle ! Chantée sous le titre My Way par Paul Anka, Elvis Presley, Nina Simone, Frank Sinatra... Et par nos hexagonaux Michel sardou, Faudel, Florent Pagny et les Gypsy kings...

Côté hit-parade SLC, la chanson comme d'habitude est pourant un "numéro un ordinaire" à SLC. Parmi ses succès des années 60, elle ne se classera que 9ème !!
Sortie en novembre 67, elle mettra 5 semaines à devenir numéro 1, le restera deux semaines avant de redescendre. Elle sera même, un moment, concurrencée par sa chanson de Noël l'homme au traîneau.

Pour cette année 67, il se retrouve 5ème parmi les interprètes, 4ème chanteur masculin derrière Adamo, Johnny et Richard Anthony.

Le disque suivant sera un des moins bien classés de sa jeune carrière. Sorti en janvier, Pardon ne sera que 10ème en mars, Ce soir je vais boire 20ème en février...

On ne retiendra pas pour la postérité Jacques a dit, qui pourtant sera numéro un. En...mai 68 !

En juillet, Toi tu voudrais se classe 6ème et après tout 5ème en novembre. Pas bien terrible pour Cloclo..

En septembre c'est une chanson presque autobiographique (mais le sait-il ?) M. Le businessman qui est 6ème le mois d'après, et avec la tête avec le coeur obtient une honorable seconde place en janvier et février 69.

Et Claude françois reprend aussi sa deuxième place (derrière Johnny) en tant qu'interprète de l'année 68.

En janvier 69, alors que la plupart des interprètes ont adopté le modèle "single" (2 titres par disque) Lui est resté au "4 titres". Mais il commence à faire une exception avec Reste et Eloise.
Deux versions du disque seront proposées. Avec les deux chansons précitées, la petite souris en janvier et le magicien en février.
Eloïse, adaptation du tube planétaire de Barry Ryan, se classera 10ème en mars, et Reste, l'adaptation du succès de Frankie Valli  Beggin (et oui, cette chanson date de 1968) sera première en avril.

Encore un tube planétaire adapté par Cloclo, Daydream des Wallace Collection deviendra Rêveries en avril. Numéro 2 en juillet. Tout seul. Il est loin le temps des doublés, voire des triplés...

BIDE sur SLC de son disque suivant, sorti en juillet, un monde de musique ne sera pas classé.

Celui de septembre, oui. Tout éclate tout explose sera 6ème en décembre. Tout seul aussi.

Cette année 1969 verra un creux dans la carrière de Claude François, qui plongera à la 11ème place, 8ème chanteur masculin.

70, son année maudite.
En janvier il sort son dernier "4 titres". Dont une chanson qui aurait bien mérité d'être classée, menteur ou cruel. Mais ce sera Une petite larme m'a trahi qui emportera le morceau, tout juste 7ème en février.
En mars il a un malaise sur scène à Marseille.

Dans son premier "single" du printemps on trouve c'est de l'eau, c'est du vent. Il n'aura droit qu'à une miséreuse 11ème place en juin et juillet 70.
Mais il faut dire aussi que Cloclo a échappé à la mort dans un accident de voiture en mai. Cette année-là 15.000 personnes se tueront au volant !

L'été, merveilleuse chanson, c'est un départ, mais c'est l'autre face qui sera classée, le monde est grand les gens sont beaux : 6ème en novembre.

En novembre où il sort le disque qui va un peu le remettre en selle : Si douce à mon souvenir. Elle met pourtant du temps à démarrer : 22ème en décembre, 11ème en janvier. Mais février et mars 71 vont la voir numéro un.

Et grâce à cette chanson, 1970 n'est pas si mal pour CloClo qui décroche une belle 3ème place derrière Adamo et Johnny.

En mai il sort c'est la même chanson, qui aura la particularité d'avoir fait deux carrières. 9ème en juin, elle quitte le hit ensuite pour réapparaître...en octobre où elle sera 7ème, puis 9ème en novembre !

Le disque suivant les ballons et les billes fait aussi une belle carrière puisqu'elle se classera 3ème en septembre.

Novembre : il fait beau, il fait bon, encore une reprise des hits anglais. C'est une époque où j'écoute fébrilement le "pick of the pops" de la BBC le dimanche soir, et je suis bien placé pour voir les adaptations ! Chanson qui sera numéro 2 en janvier 72.

Cette année 71 verra Claude François reculer à la 5ème place des interprètes.

72 sera-t'elle enfin son année ? Stop au nom de l'amour, c'est décidément trop au niveau des adaptations de succès. Le public n'en veut plus. Et c'est la face B qui va sauver le disque, un peu d'amour beaucoup de haine, 11ème en mai.

Le suivant, Viens à la maison y a le printemps qui chante est une chanson bien française, et bien dans l'époque. Du coup elle se retrouve parmi les tubes de cet été-là, 5ème en juillet et août.

En septembre quand l'épicier ouvre sa boutique n'aura qu'une 19ème place. Bien payé je trouve...

Mais en décembre, le lundi au soleil le ressuscite : 15 semaines dans les 10 permiers, 2ème en janvier 73. Belinda aurait mérité de figurer au classement...

En 72, Cloclo n'a pas fait de grosse année : 4 titres classés, pas de numéro 1.
Seulement... c'est une année maudite pour les "vieux", comme Johnny qui lui aussi n'aura que 4 chansons de classées, ainsi qu'Adamo. Sheila n'en aura que 3, comme Joe Dassin et Michel Delpech, et que dire des Polnareff, Julien Clerc et Sardou qui ne classeront que deux titres !
La relève est arrivée, elle s'appelle Mike Brant, Ringo Willy-Cat, Gérard Lenorman, Véronique Sanson, Stone et Charden, Patrick Juvet, Christian Delagrange...

Et du coup, Claude François sera le premier des interprètes cette année-là !

Année où il fera feu de tout bois : il va créer le magazine Podium, ce qui, on le verra, fera beaucoup de jaloux, et co-animer avec Michel Drucker "Avec le coeur".

Rendez-vous la semaine prochaine pour la fin (ce sera le cas de le dire) de Claude François.

Je vous embrasse.

 

21/02/2011

Le grand numéro de DSK hier sur France 2

DSK.jpgOn peut l'aimer, ou bien le détester.

On peut hésiter sur le fait qu'il soit, ou non, socialiste.

Mais quelle que soit l'opinion qu'on ait de lui, et même si on trouve à gauche des candidats "qui en veulent" beaucoup plus, il faut bien se dire une chose :
Si on veut éviter à tout prix de se reprendre du Sarkozy pour 5 ans, il va falloir avaler la couleuvre Strass-Kahn.

Car si des sondages plus ou moins fantaisistes prêtent quelques 54% contre 46% à Martine Aubry ou à François Hollande contre le sortant, ce ne sont que des sondages, une photo à l'instant t. Rien à voir avec ce que l'électeur va, solennellement, glisser dans l'enveloppe. Là il sera tout seul et n'aura de comptes à rendre à personne, avec tous ses vieux démons qui seront avec lui dans l'isoloir. Voir la différence entre les vraies intentions de vote FN et les résultats...

En fait il fallait prendre du recul pour décoder la prestation de DSK hier.

La première chose qu'on a vu, c'est qu'il na pas l'air de se prendre pour une merde. Le nombre de fois où il a parlé de lui à la troisième personne ("le directeur du FMI ne doit pas ","le directeur du FMI pense que") on peut dire que par rapport à Sakozy il n'a pas fait "je" égal.... (lol)
Tout y était, le regard grave, la pensée forte, le ton autoritaire...

Mais il faut se dire aussi que c'est un atout pour prétendre incarner la fonction suprême en France. DSK est vraiment, de ce côté, à l'égal d'un Obama ou d'un Poutine. Il n'a pas la dégaine d'un garçon de café endimanché du président actuel. J'ai essayé de m'imaginer DSK lançant "casse-toi pauvre con" ou "descends de là si t'es un homme", je n'y suis absolument pas arrivé.

Pour décoder la démonstration de DSK, il faut penser passé, présent et avenir.

Passé : DSK s'est pris une raclée aux primaires socialistes, et cela lui est resté au travers de la gorge. Pas question donc pour lui d'annoncer ce qui n'est même pas une candidature, mais une velléité de canditure. Car avant d'affrocnter l'électeur, il devra, comme en 2007, affronter les camarades...

Le présent : La fonction de DSK est planétaire, celle de président de la république est nationale. Cela DSK le sent bien, que les rapports avec les autres gouvernants ne sont pas les mêmes.
DSK se sent (et il l'est, de par sa fonction) supérieur à ces gouvernants, et ne veut même pas penser que cela, hélas, ne durera pas.
Il "carpediemise" à fond, en savourant d'être un des Grands de la planète.

Mais d'autre part, je pense qu'il en marre d'être sans cesse à l'étranger. Il n'a même pas pu aller à Sarcelles, sa terre d'élection ! Plein de petites phrases attestent qu'il préfèrerait être à la maison : "La France me manque", "mon épouse ne souhaite pas que je fasse un second mandat à New-York, et je l'écoute toujours".

Mieux : il a un moment donné abandonné sa casquette de dirigeant mondial pour se mettre au niveau de son pays. Se rendre compte de la situation des gens.
 On n'a pas dominé la crise sociale, a-t-il expliqué, On a évité l'effondrement, mais on n'a pas évité les souffrances. (…) Dans la population, il y a une souffrance qu’il n’y a pas ailleurs. "

« En France, plus de 6 millions, un quart des salariés, gagnent moins de 750 euros par mois. Dans cette situation-là, il y a une sorte de mécanique négative qui se met en marche et c'est contre ça qu'il faut lutter"

"ce qui compte, c’est ce qu’il se passe dans la rue pour un monsieur tous les jours qui cherche un boulot, qui ne le trouve pas, qui a du mal à payer ses notes d’électricité, son loyer… "

Cela pour bien montrer qu'il est toujours socialiste. S'il ne pensait pas y aller, aurait-il pris cette précaution ? Il aurait très bien pu ne pas parler des affaires intérieures de la France et rester rivé à sa casquette de président du fonds monétaire interantional.

Le futur :
Son mandat au FMI se termine fin 2012. Vu ses déclarations et celles de son épouse, il ne sollicitera pas un second mandat.
Mais fin 2012 c'est loin, et il se voit mal conjuger sa fonction de dirigeant planétaire et celle de prétendant à une primaire d'un parti français ! S'il veut être respecté pendant les mois qui lui restent avant de quitter sa fonction, il lui faut absolument éviter de se déclarer trop tôt.
Les primaires du PS sont à l'automne, je crois par conséquent qu'il attend l'automne pour y participer.

Donc pour moi, c'est clair, au jour d'aujourd'hui (car tout bouge si vite...) il se sent prêt à y aller.
Mais pas encore à le dire.
Tout juste à le suggérer.

Je vous embrasse.

 

16:32 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

20/02/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Claude François - I

I - Octobre 1962 / Septembre 1967

Claude François fait partie de cette génération qui a bouleversé "la chanson de papa".

Quand il a sorti son premier 45 tours sous son nom, n'étaient présents côté Français que Richard Anthony, Johnny Hallyday, Pétula Clark, Sylvie Vartan, Lucky Blondo, Billy Bridge (qui n'allait pas survivre à son invention, le Madison)...
Sheila allait arriver un mois après.
Le 45 tours contient donc Belles Belles Belles, qui pour un premier tube tutoiera les anges, c'est à dire se hissera à la seconde place (Johnny était à l'époque indéboulonnable) et restera 20 semaines dans les 20 premiers.

Il fera un triplé avec son second disque, paru en février 63 : Moi je voudrais me marier sera 5ème en avril, Marche tout droit 7ème en mai, et Dis-lui 3ème pour ce même mois de mai.

Idem avec son troisième 45 tours sorti en juin : Si tu veux être heureux sera 3ème en juillet et août, Des bises de moi pour toi 12ème en octobre (adaptation des Beatles, qui n'étaient pas encore connus à cette époque. Il faudra attendre septembre avec Twist and Shout pour les voir dans un hit-parade français) et surtout Pauvre petite fille riche, qui restera 18 semaines dans les 10 premières, gravissant lentement les échelons pour arriver N°2 en octobre. Derrière Sylvie Vartan et son Watching you. En chipotant, et en ne prenant en compte que les chansons vraiment chantées en Français, Cloclo a été numéro un avec ce titre.

Johnny reprendra ses droits en novembre, mais les perdra de nouveau en décembre.
Avec le 4ème disque de Claude, Si j'avais un marteau qui fut, je m'en souviens, plus qu'un tube, un hymne dans nos cours de lycée. 2ème en novembre, 1ère en décembre, 2ème en janvier 64.
Triplé pour ce disque avec la 13ème place pour En rêvant à Noël et la 17ème pour je veux rester seul avec toi.

Pour cette année 1963 on ne s'étonnera pas que Claude François se positionne comme 2ème interprète derrière Johnny. Il lui faudra néanmoins attendre de longues années avant d'atteindre cette fameuse première place. Malgré qu'en 1968 il ait co-signé et interprété ce qu'il faut bien appeler "la chanson du siècle". On y reviendra.

Petite baisse de régime avec son 5ème disque. Maman chérie (qui est une de mes chansons préférées de Cloclo) ne se classera pas. Petite mèche de cheveux sera tout juste 21ème en mai, et heureusement chaque jour c'est la même chose accèdera à une belle 4ème place en mai également.
Mais bon, doublé quand même !

Son 6ème disque, sorti en juin, avait mis toutes les chances de son côté. Le générique d'une émission célèbre (Intervilles), un beau slow larmoyant et une chanson entraînante.
La première (de ville en ville) ne vit pas la couleur du hit-parade. La troisième (la ferme du bonheur) bien que matraquée par les radios n'arrivera qu'à la 14ème place en juillet, mais la seconde fera un malheur. 21 semaines dans les 20 premières, près de 5 mois dans le top 4, et bien sûr numéro 1 en août 64. J'y pense et puis j'oublie fera date.

PREMIER QUARTE (même Johnny n'y arrivera jamais) de Cloclo avec son 7ème disque : Je sais arrivera 16ème en janvier 1965. Du pain et du beurre fut classé 11ème en novembre. Dona Dona 3ème dès sa sortie en novembre. Mais sans atteindre la première place les cloches sonnaient restera 21 semaines dans le hit, 3ème en décembre, mais aussi 11ème en mars !

Mais à l'époque la lutte est rude, et Cloclo ne sera que le 4ème interprète de l'année.

8ème disque en février 65, avec là aussi, une belle brochette : Terry sera 11ème en avril. Alors salut 8ème en mai. Et Les choses de la maison seront numéro 1 juste une semaine le 1er mai, entre Johnny lui dit adieu, de M. Hallyday, et l'inattendu Va-t'en va-t'en de Dick Rivers.

9ème disque en juin. Triplé encore, avec la 20ème place pour silhouettes en septembre, la 7ème pour sois fier en août et septembre, et la première avec la merveilleuse quand un bateau passe, au mois d'août.

10ème disque en septembre. Doublé seulement, si j'ose dire, avec je t'aime trop toi, adaptation de l'hypertube I got you babe (j'en étais complètement dingue à l'époque) qui se classera 12ème en décembre, et même si tu revenais, que mon père (54 ans) avait acheté (!) et qui sera bien sûr numéro 1 , deux mois de suite, en décembre 65 et janvier 66. Son plus grand succès à cette date.

Pour cette année 65, Claude François montera d'un cran et sera 3ème derrière Johnny et Schmoll (Eddy Mitchell). Le 9ème arrondissement de Paris était en tête cette année-là....

A partir de 1966, il va s'adjoindre 4 danseuses, les Clodettes.

66 qui sera une très bonne année pour lui malgré des débuts un peu difficiles. Pour son 11ème disque, Tout le monde rit d'un clown ne sera que 21ème, et le jouet extraordinaire seulement 4ème en février.

Le 12ème disque sortira en avril. Ces petites choses ne seront que 14èmes en juin. Je tiens un tigre par la queue, allusion à la pub de l'époque de la marque Esso mettez un tigre dans votre moteur ne sera que 11ème en ce même mois de juin. Et C'est moi, c'est moi, l'adaptation de Ring ring i've got to sing (Ferré Grignard) devait être la locomotive de ce disque, elle ne sera pas classée. Mais combien de temps sera 2ème en juin.
En ce mois de juin, Cloclo réussit quand même le prodige de classer 3 chansons dans les 14 premières.

Le 14ème disque, sorti en juin, fera aussi parler de lui. Un triplé aussi, avec j'ai joué et j'ai perdu, 21ème en septembre, Amoureux du monde entier, 10 ème le même mois, et le temps des pleurs  furtivement numéro 1 début septembre entre les deux tubes de Polnareff, love me please love me et l'amour avec toi.

15ème disque, paru en deux exemplaires. Premier exemplaire avec J'attendrai (4ème en janvier et février 67) Sur le banc 21, second en février 67, Miss Félicity Gray, non classée, et j'travaille à l'usine, non classée non plus. Mais cette dernière est rapidement évincée par la maison de disques, remplacée à la hâte par Winchester Cathedral.

Cette année 66 le verra remonter à la seconde place des interprètes, derrière l'indéboulonnable Johnny.

Doublé pour son 16ème disque, sorti en février 1967. Car..tout le monde a besoin d'amour sera 7ème en avril, et qu'est-ce que tu deviens sera première en mai. Rien pour toute la vie, qui me fait monter les larmes à chaque fois que je l'entends depuis à présent 14 ans.
"Toute la vie je reverrai/ce portail ouvert/j'entendrai claquer la portière/et elle qui me disait/très vite je reviendrai"...

Pour l'été, il ne classera qu'une chanson. Mais quand le matin sera première, après être restée 19 semaines dans le top 10, et 11 sur le podium, d'août à octobre.

A la semaine prochaine pour la suite.

Je vous embrasse

17/02/2011

Cica-quizz musical

5 questions auxquelles je vous demande de répondre, sans avoir recours à Google, je ramasse les copies demain soir.

1) Quand Claude François est mort, laquelle de ces chansons était son meilleur succès de l'époque ?

- Alexandrie Alexandra
- Magniolas for ever
- Je vais à Rio
- Ecoute ma chanson

2) de quand date le tube actuel, passé en boucle dans toutes les radios ?

- 1939
- 1959
- 1979
- 1999

3) Combien de semaines la chanson Plus près des étoiles du groupe Gold a été en tête du top 50 ?

- 0
- 3
- 7
- 12

4) Quel âge a Mylène Farmer ?

- 38 ans
- 42 ans
- 46 ans
- 50 ans

5) Quel a été le premier disque enregistré par Hervé Vilard en 1965 ?

- Capri c'est fini
- Fais-la rire
- Une voix qui t'appelle
- Pedro

 

A vos claviers, et pas de triche !

Je vous embrasse.

 

 

15/02/2011

♪♪ un mexicain basané....♪♪

NON LE MEXIQUE NE ME FAIT PLUS SOURIRE

 

1165779_3_fb77_florence-cassez-a-ete-condamnee-au-mexique-a.jpg

 

Tout seul, je ne peux évidemment rien, mais contre cette abominable incarcération qui dure à présent depuis plus de 5 ans, les internautes peuvent, eux, faire beaucoup de choses.

Ils ont réussi à dégommer deux dictateurs, p

eut-être arriveront-ils à faire plier un état preneur d'otages ???

http://www.facebook.com/ihearts#!/group.php?gid=97958709164

20:49 Publié dans actualité, Web | Lien permanent | Commentaires (3)

13/02/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Jacques DUTRONC - II

A partir des années 70 Jacques Dutronc sera plus acteur que chanteur.

Ce qui, pour ma part, vaut mieux, ayant nettement plus apprécié Van Gogh que hymne à l'amour-moi le noeud...

En 1975, il sort le bras mécanique et les roses fanées, sans succès.

76 sera l'année du bon et des méchants, dernière chanson à être classée par SLC, 21ème en mars.

A partir de là, il ne sortira des disques qu'occasionnellement.

Il attendra 1980 pour sortir la chanson précitée L'hymne à l'amour-moi le noeud. Ceux qui ont lu la bio de son épouse savent que ce n'est pas un grand romantique !

Pas de disque en 1981 mais il épouse enfin Françoise Hardy, avec qui il est en couple depuis 1967. Leur fils Thomas (8 ans) pourra enfin assister aux noces de ses parents !

Revenons à Jacques, qui sort en 1982 Savez-vous planquer vos sous. Bide encore une fois...
Mais l'ami Jacques s'en moque, c'est déjà une tête d'affiche au cinéma.

Du reste Dutronc imite à la perfection Serge Gainsbourg, avec des chansons provocatrices, qui iront jusqu'à verser dans la scatologie (Merde in France - Cacapoum en 84 de l'abum Guerre et Pets qui.... sera bien classé ! 4ème en septembre derrière Liberté de Gilbert Montagné, Femme libérée de Cookie Dingler et Mon coeur te dit je t'aime de Frédéric François.

Dutronc, comme Gainsbourg, coupe à cette époque la France en deux : ceux qui l'adoraient et ceux - qui comme moi - le détestaient. Personne ne pourra dire dans ces années-là : "Dutronc, oui, pas mal..."

En 1987 c'est les gars de la narine, et - oh surprise - une belle chanson qui se soucie de nous.

Il sort Opium en 1988, et prend sa revanche de 1968 en ressortant l'opportuniste - version de l'époque - en 1992, chanson qui à cette époque n'avait pas dépassé la 25ème place. Là ce sera un peu mieux...

En même temps on lui octroie le césar du meilleur acteur cette année-là pour Van Gogh.

Dès lors, la chanson pour lui deviendra encore plus secondaire, c'est tout dire !

Album Brèves rencontres en 1995, dans lequel on trouve un duo avec Etienne Daho, tous les goûts sont dans la nature et à part ça.

Puis un autre duo avec son épouse en 2000, puisque vous partez en voyage, qui sera classé dans le top 50 ! 12 ème le 7 mai 2000.

Et en 2003 un album Madame l'existence, qu'on entend encore en radio.

Qu'on aime ou qu'on n'aime pas Jacques Dutronc, on ne peut nier que c'est un artiste qui a couvert 5 décennies, avec ses chansons ou ses films.

De plus, quelque chose que peu de gens savent (non, inutile de vous jeter sur Google, ça n'y est pas !) il avait, en 1966, sorti un dictionnaire où il avait inventé des expressions. Par exemple une "soute" pour désigner une fille. Et une de ces expressions restera célèbre : "c'est le pied". En fait le "pied d'acier" au départ, pour les puristes.

Gros morceau la semaine prochaine, en deux parties aussi : Claude François.

A mardi soir (je pars tout à l'heure pour les journées J-6 et J-5)

Je vous embrasse.

11/02/2011

Sportif sans trop le vouloir...

Voilà ce que c'est de construire une maison sur trois niveaux. Certes, on y a de la place, et chaque pièce est située de telle manière que personne ne gêne personne.

Par exemple les cuisines à l'américaine....
Ah quel bonheur ! Sentir la cuisson d'un chou-fleur, entendre le bruit du lave-vaisselle tandis qu'on est en train d'essayer de regarder la télé, j'ai donné entre 1995 et 2010, mais j'ai juré qu'on ne m'y reprendrait pas.

Idem la pièce où est installé mon ordi, et ma chaîne hifi. Elle a toujours été à côté d'une chambre à coucher ou de la salle à manger. Si bien que ma musique, poussée à un certain niveau, pouvait s'entendre dans les environs immédiats.
Il n'y a que dans un appartement, occupé de septembre 1997 à novembre 1998, que dans ce que ma douce épouse appelle "la pièce à bordel", je n'ai jamais déballé aucun carton. Je n'y ai jamais écouté de musique, mon occupation principale étant le lit, où en dehors des jours de boulot et des jours de visite, je le squattais jusqu'à 11h30, puis de 13h15 à 16h/16h30, et à partir de 20h30. Pas forcément pour dormir, pas mal aussi pour lire, mon lit était une sorte de refuge.

Dans ma nouvelle maison du Odou, les chambres sont au premier, avec un WC-salle de bains.
Au rez-de chaussée se trouve salon, salle à manger, seconde salle de bain, WC séparé (deux WC c'est peut-être un peu snob, mais je vous garantis que personne ne gêne l'autre) , une autre chambre (qui sert de chambre d'amis, qui ont ainsi tous leurs aises) et enfin la cuisine.
Au sous-sol le garage, une buanderie où peuvent ronfler tranquillement la machine à laver et le sèche-linge, la cave à vin, un couloir dans lequel j'entrepose pas mal d'affaires, dont des piles et des ampoules (retenez bien les ampoules, vous verrez que ce n'est pas innocent...) et enfin ma pièce à bordel où se trouve l'ordi (où je peux surfer sans me faire surprendre) et la chaîne Hifi (que je peux faire gueuler sans gêner les autres).

 

Mais, il y a des choses auxquelles je n'avais pas pensé.

Par exemple, hier soir, après avoir éteint l'ordi, je monte me coucher.
Et là, je constate que l'ampoule de ma lampe de chevet est naze.

Je descends alors au sous-sol pour en chercher une autre, et après m'être regrimpé mes deux étages, je m'aperçois qu'elle est à baïonnette alors qu'il en faut une à vis !

Je descends alors au sous-sol pour en chercher une autre, et après m'être regrimpé mes deux étages, je m'aperçois (j'ai fait un copier-coller, ça va plus vite lol) qu'elle est HS. Censée pourtant être dans les "qui marchent".

Je descends alors au sous-sol mais cette fois j'en prends une bonne dizaine, et je finis par en trouver une qui marche.

Et je redescends une nouvelle fois pour ranger celles sont je n'ai pas eu besoin.

Comptez : ça fait 10 étages de montés ! Et pas des petits étages, les plafonds sont à 2m50 !

Un "exploit" que j'aurais refusé d'accomplir si on me l'avait présenté sous une autre forme. C'est à dire, par exemple, de grimper au 10ème étage d'un immeuble sans ascenseur...

Merci à ma maison qui me (nous) permet de faire dus sport !

Je vous embrasse.

Silence utile en début de mois

Avant, sur l'autre site, je me faisais - tout du moins au début - un point d'honneur à faire une note quotidienne. Sur tout ce qui me passait par la tête, mes indignations, mes problèmes avec la SNCF, les hypermarchés...
Oui, les centre auto aussi !
Les anniversaires également : calculez. Un blogueur de 50 ans a en moyenne : 1 épouse, 2 enfants, 1 père, une mère, 4 petit-fils, un filleul, une filleule. Sans compter ceux qui se sont mariés plusieurs fois, qui ont la chance d'avoir 5 générations vivantes dans leur famille.
Il y a aussi les évènements : le mariage, la naissance, le décès. La première rencontre, le premier baiser...
Et les souvenirs perso, dont mon blog abonde.

Tout ça pour vous dire qu'il y aurait matière à faire au moins 20 notes par an rien qu'avec les anniversaires. Tiens, par exemple, cela fait aujourd'hui pile 13 ans que ma maman est partie.

Mais je sais qu'elle me voit "de là-haut", et qu'elle n'a pas besoin qu'on pense à elle les dates fixes.

A présent, non pas que j'estime que mon blog est terminé avec la fin du récit de ma vie, mais je ne note que parcimonieusement, surtout en début de mois.

Et j'ai une raison particulière.

Savoir, parmi les notes les plus anciennes, lesquelles vous lisez encore.
Un truc que je peux faire tant que sont classées les notes "à une visite". Ensuite, devant ma production, elles sont passées à la trappe derrière celles à 2 visites, puis 3, et à la fin du mois, pas moyen de savoir ce qui a été lu au-dessous de 25 visites mensuelles. Sauf par une astuce, que je vous expliquerai en fin de note

Comment procédai-je ?

Le plus bêtement du monde, en regardant ma page "statistique détaillées" que tout bloggueur de hautetfort doit posséder.

Elle se présente comme ceci :

stat.jpg

 

Je laisse tomber "page d'accueil", "atom" et j'en viens aux notes proprement dites.

Ces stats, jour par jour, me permettent de savoir non pas qui a lu (gros avantage sur le site où j'étais avant, où tout le monde mettait un compteur visible par tous) mais quoi est lu.

Bien sûr, en premier on trouve les notes les plus récentes.
Mais en desendant un peu dans la liste, je vois certains trucs.

Par exemple, 5ème note lue depuis le début du mois, "Cica-Chansons", note postée l'été dernier!

En 8ème - mais là c'est une constante, on retroouve une note de l'été dernier aussi, "premier baiser première rupture". Oui c'est une constante, car tous les mois cette note - qui est apparemment votre préférée, comme elle est la mienne - se retrouve toujours dans les 25 notes les plus lues.

Arrivent aussi les notes "Nathalie". Pas moins de 6 parmi les 25 notes que vous avez le plus lues. C'est là que je me dis que cette histoire vous a touchés.

En effet, à la 10ème place, "sur notre nuage 1", postée le 2 octobre. A la 11ème place,"vers les étoiles 8" postée le même jour. A la 12ème "vers les étoiles 1", du 20 sptembre, "sur notre nuage 3", du 4 octobre, "post-TS" du 8 décembre et à la 22ème place (sur presque 200 je le rappelle) "l'espérance folle" du 4 décembre.

Sans oublier d'autres notes comme "la désillusion de Marseille" du 7 août lue 2 fois, et la note sur Christophe, lue deux fois aussi .

 

On arrive à une question qui taraude beaucoup d'esprits.
Comment puis-je savoir combien de fois une note a été lue ?

Travail de fourmi !
Il faut partir des premieèrs statistiques.
En principe, à moins d'être hyper-lu, les notes vers la fin des stat n'ont donc été lues qu'une fois. Ce qui signierait dans mon cas que 0.7% égale une lecture.

Poursuivons, pour vérifier.
Effectivement je vous ensuite 0.14%, pour deux lectures, mais... 0.23% pour trois lectures. Je peux donc affiner en sachant que 3 lectures font les tiers de 0.22% soit 0.073% pour une lecture, aujourd'hui, dans mon blog (ce chiffre diminue bien sûr au fil des jours).
Ce qui est pratique pour déterminer les autres.

Soit la numéro 1, "carton rouge pour feu vert", qui correspond à 2.32 %
Je divise 2.32% par 0.073% et je tombe sur un nombre voisin de 32. Idem pour les autres.

En plus il y a les "repères".

C'est à dire qu'il m'arrive, 1 fois sur 10, d'écrire une note que je regrette. Alors, tout en notant le nombre de visites que cette note avait faite, je la retire. Idem pour les notes sans commentaire. Ou "commentées par charité".

C'est ce qui s'est passé avec ma note "ce que j'aime chez Hautetfort" qui était en fait du premier degré et que les commentaires m'ont montré que mes lecteurs pensaient second degré. Elle était arrivée à 65 visites, je la vire, elle n'est donc plus lue,  et à partir de cette note là, en faisant une règle de trois je peux savoir quel est le nombre de visites pour les autres.

J'espère que vous avez compris tout mon charabia, un truc bien utile pour "faire le ménage" parmi les notes ayant eu peu de lecteurs. de presque 200 je divise par 2 !

Si vous avez des questions...

Je vous embrasse.

07/02/2011

Le crêt Monniot : un panorama remarquable

A seulement 14 km de chez moi, on y accède par une route tout à fait correcte.

Ce lieu est connu pour sa vue exceptionnelle du Mont-Blanc.
Et c'est vrai que le sommet des Alpes y apparaît dans toute sa majesté.

Mais si vous ne venez que pour ça, certes vous verrez le Mont-Blanc, mais aussi ce paysage :

 

DSCN7265a.jpg

 

Paysage Jurassien typique, mais qu'on pourrait qualifier d'assez commun.

Néanmoins, certains jours (jamais en été) l'air est si limpide que, avec une bonne paire de jumelles, on peut voir plus de détails :

crêt monniot 1a.jpgEt là, le Mont-Blanc, il passe en seconde zone ! Car les glaciers que vous voyez au loin sont à plus de cent, voire cent cinquante kilomètres !
Sur la photo ci-dessus on peut voir respectivement de gauche à droite (pour les principaux):
L'Eiger, le Finsterarrhorn (4274m), la Jungfrau (4158m), l'Aletchshorn (4182m), Le Weishorn (4505m), le Mont Rose - frontière avec l'Italie - (4634m) et le Cervin (4478m).

Bien entendu, la vue porte largement au-delà de la photo, qui commence à gauche par le Titlis et à droite par les Dents du Midi et le Mont Blanc. Bref, pas loin de 180 km de massif !

Mais, étant bien connu qu'un petit croquis vaut mieux qu'un long discours, voici une carte qui illustrera parfaitement mon propos :

suisse.jpg

(le trait en pointillé représente le grosso-modo le sud-est, c'est à dire la direction de la ferme)

Sur ce je pars faire mes deux jours à Lons, à mercredi soir.


Je vous embrasse.