Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2012

Mes vacances d'automne 2012

Globalement : réussies.

• Dimanche 16, nous prenons le TGV pour la Bretagne. Accueillis par notre fille et son (pour l'instant) copain. Pour l'instant car je vois que ma fille est sans cesse plongée dans un bouquin "le mariage de A à Z".
C'est là que j'apprends.... qu'elle se marie l'an prochain !

Lundi 17 : la future mariée sachant que nous finirons nos jours à Morlaix (29), elle s'empresse de nous y amener. Mon épouse s'affole quelque peu lorsqu'elle voit les panneaux LANNION 46, puis LANNION 32 et enfin LANNION 18 mais je la rassure en lui disant qu'il n'y a strictement rien à voir avec le choix de Morlaix et la présence de Nathalie à coté. D'ailleurs sera-t'elle encore là d'ici 5 ans ???
Il faut savoir tourner la page, même si ladite page a quand même duré 20 ans...
Le soir, notre fille souffle ses dernières bougies (28) de demoiselle...

• Mardi 18 : Tour des plages des côtes d'Armor, déjà désertes à cette époque de l'année. Nous découvrons même un site gallo-romain ! Corseul.

DSCN1570.JPG

• Mercredi 19. C'est devenu une habitude : mon futur gendre se fait rouler dans la farine, et désormais ne rentre chez lui que le week-end, son patron l'expédiant à St Nazaire du mardi au vendredi sans compensation financière ! Du coup notre fille nous accompagne à Lorient.

• Jeudi 20. Lorient, où je retrouve mes repères. Nous déjeunons avec ma cousine germaine (82 ans bon pied bon oeil, elle sait se servir de la Toile aussi bien que moi !) mon frère-cousin Jean-Yves et son épouse. Ma tension (il faut que je vous en parle un peu quand même) qui se maintenait vers 16/11 baisse à 12/8 !

• Vendredi 21. Lorient again, invités le midi chez les parents de mon filleul. Lequel, lorque je lui parle du cadeau "royal" (j'avais mis le paquet) que je lui avais fait pour son anniversaire en avril me dit "je ne m'en suis servi qu'une semaine, après ça m'a gavé". Bien compris, ça me fera des économies dans l'avenir ! Le soir chez - encore - des cousins, férus de généalogie, ravis d'apprendre qu'eux aussi descendaient en ligne directe de Charlemagne, Charles Martel, Hugues Capet et Clovis ! Il fait un temps de chien, pas plus de 10 degrés sous la pluie en plein après-midi...
Ma cousine insiste que le fait qu'il faut tout de suite déménager à Morlaix !!! Pas question, j'ai vraiment encore l'intention de profiter d'ici... Et surtout je ne veux pas voir l'air de fuir à cause de trois voisins, comme cela ne manquerait pas de se dire !

• Samedi 22. Vannes le matin, où nous pensons assister à une exposition sur l'arrivée du train dans le Morbihan, mais où nous apprenons que cette exposition.... ne concerne pas les week-ends !
DSCN1582.JPG Bien pour une exposition...
Sans doute réservée aux non-actifs, aux retraités et aux enfants ! Pour moi, c'est plutôt le week-end qu'une expo doit avoir lieu...

C'est l'occasion d'arpenter les rues de la ville où j'ai le plus souffert de mon existence, et de reprendre le train, le coeur joyeux, vers Lorient !

Où Jean-Yves me parle de mon blog. J'évoque son déclin, et là, il va dans le "code-source" de la page, remplace quelques mots HTML par par d'autres, et me dit "tu vas voir à présent le nombre de tes visiteurs...! "

Effectivement, mon blog n'est plus en danger, il est à présent lu par deux à trois mille visiteurs quotidiens, et classé dans les 50 plus lus de Hautetfort !
La notoriété d'un blog dépendrait donc plus des connaissances informatiques de son auteur que de son contenu ??? Pas très moral ça...

• Dimanche 23. Direction Quimper pour voir mon ami Bernard, et son épouse qui ne m'aime pas.
Pincement au coeur lorsque je débarque, pensée pour un ami qui s'est donné la mort en juin dernier.
Encore plus quand l'après-midi sous la pluie battante (ici il a fait 26 degrés...) nous longeons la côte jusqu'à Pont-Aven, en passant par l'endroit où il est inhumé. L'épouse qui ne m'aime pas (elle le fera savoir le lendemain soir) tient quand même elle aussi à nous pousser vers Morlaix dans les mois qui viennent. Non et non ! J'expliquerai alors à Bernard que je ne changerai pas d'endroit tant que mon épouse fera ses crises, sachant bien que nos déboires "Ouhanesques" viennent plus de son état que de certaines notes de mon blog...!

• Lundi 24 : la pluie continue à être battante, mon ami Bernard nous mène à Brest, où circule désormais le tram. Que de choses ont changé depuis que, voici 47 ans, nous arpentions tous les deux les rues de Recouvrance et de St Marc.

• Mardi 25 : La pluie s'est estompée et nous en profitons pour aller à Morlaix. Quimper-Morlaix, 90 km avec des paysages presque de montagne ! Sublime... A faire pour ceux qui ne connaissent pas. Notamment le Roc Trévezel, d'où la vue porte sur 50 km de côtes.
Pour Morlaix aussi :

253552_10151250603752953_1607382477_n.jpg

• Mercredi 26 : Direction Paris, chez Nathalie. Non ! Pas celle à qui vous pensez, mais notre logeuse du moment, dans la rue la plus authentique de Montmartre, pourtant très belle mais sans touriste ou presque. Logement très exigü, qui me rappelle ma douce enfance. Mais la vue du haut des 5 étages (sans ascenseur) est superbe.
Montmartre toujours aussi photogénique :

DSCN1605.JPG

(photo : Cicatrice - vous pouvez la prendre)

• Jeudi 27 : Direction Montreuil. Pour avoir des nouvelles de Gaelle, la jeune femme si gentille qui nous avait hébergés l'an passé et en avril dernier pour une bouchée de pain symbolique, de qui nous étions presque devenus des amis, et qui n'avait plus donné signe de vie depuis le mois de mai.
Elle est très contente de nous voir, et nous explique que cette période avait été noire pour elle : D'abord des locataires indélicats - du coup elle avait arrêté ses hébergements - puis la mort de sa meilleure amie et le piratage de sa boîte mail !
Ella récupéré son "appartement-location" mais nous assure que nous, et nous seuls, y serons à nouveau les bienvenus.
Mieux : Elle a trouvé du travail avec une dame du Jura je crois, attendez je regarde, non, du Doubs, de Montarlier, ou plutôt Pontarlier !
Ah ces "coïncidences" !!!!

• Vendredi 28 : Il ne pleut plus sur Paris aussi nous baladons-nous avec notre ticket à touristes "mobilis", contribuant ainsi à financer l'abonnement presque gratuit des autochtones !
Le soir, dîner spectacle de l'autre côté de paris, avec un groupe dont l'une des chanteuses est également la plus talentueuse des blogueuses du site Psychologies !

DSCN1642.JPG

• Samedi 29 : après une autre balade dans le Paris Historique, la même que, dix ans pile auparavant, j'avais faite avec ma fille et Nathalie (pas la logeuse), afin de me "tester", direction notre TGV qui nous ramène chez nous.
Car je considère toujours là où j'habite comme "chez nous", même si je sais que cela ne sera pas - en principe - celui où nous poserons nos paquets pour la dernière fois.

Enfin, des nouvelles de ma tension :
- chez ma fille, entre 14 et 17.
- à Lorient, entre 12 et 13.
- chez Bernard, entre 15 et 17.
- à Paris, entre 13 et 15.

Pas de doute, c'est bien lié au stress !

Je vous embrasse.




 

 


15/09/2012

Les tubes de l'été : 1981

C'est l'été où j'ai écouté la radio du matin jusqu'au soir ! Sans interruption, en dehors des examens.

Non, je ne passais pas mon bac, j'étais à l'hôpital, pour une tuberculose. J'y ai passé quasiment trois mois entre Montpellier (juin/juillet), Gap (août) et Marseille (septembre). Dire que sur les tubes de cet été là je suis incollable !

Et bien en dehors du super numéro 1 (que j'aurais vu plus tôt dans l'année) et qui bouleverse la hiérarchie, je valide ce classement.

Oui, super numéro 1, avec des paroles de Julien Lepers qui doit se régaler 31 ans après en continuant de palper ses royalties !

Médaille d'or, avec 16.7/20 s'il vous plaît, (numéro 12 en mai) 1er en juin et juillet, 2ème en août et 9ème en septembre :




C'est, je dois dire, le disque que j'ai passé la plus sur ma platine au cours des 20 dernières années ! Non pas cette chanson, mais l'autre, la face B ;-)).
Comme je le disais, pour moi c'était plus "le tube du printemps" qu'autre chose.

La médaille d'argent n'est vraiment pas très loin. Même si elle ne bousculera pas le classement 1965/1981, honneur à cette chanteuse américaine qui a triomphé chez nous.

Médaille d'argent avec 16.2/20 (pas mal du tout), 10ème en juin, 3ème en juillet, 1ère en août et 3ème en septembre (14ème en octobre) :


La troisième place allait revenir à un inconnu. Certains diront même qu'il était le fils caché de Brel tant la ressemblance était grande. Il allait hélas nous quitter très jeune, en 2005 après avoir accumulé les tubes. Cette chanson est également passée énormément sur mes platines depuis 20 ans, tant pour moi elle est évocatrice....

Médaille de bronze avec 15.4/20 (le plus beau score pour une médaille de bronze, une telle note aurait mis la chanson tube de l'été en 1974, année très pauvre, et même en 1976 et 1979 !) 5ème en juin, 2ème en juillet, 3ème en août et 8ème en septembre :


Pour moi, ces trois chansons ont c'est sûr bien mérité leur place, mais ne "cadrent" pas tout à fait avec l'été.
La chanson qui pour moi est le plus représentative de l'été 81, et qui se retrouve quand même 4ème des ventes, avec 12.4/20, 12ème en juin, 4ème en juillet et aout , 11ème en septembre :

- Kids in america (Kim Wilde).

LES IDEES RECUES OU LES PRESQUE TUBES :

- Confidences pour confidences de Jean Schulteis. Passée en boucle en radio, mais elle ne se vendra qu'à partir de septembre (5ème) et arrivera 3ème en octobre.
- Your love, de lime. Beaucoup passée en radio, mais peu vendue : 7ème en août, 15ème en septembre.
- Sara per che ti amo, de Ricchi e Poveri. Certes 2ème en septembre, et aussi en octobre, toujours dans la course en novembre, seulement 13ème en août. Trop tardive...
- Etre une femme de Michel Sardou. Numéro un en mai, 3ème en juin, 6ème en juillet. Trop précoce.
- Et ne la ramène pas, de Sheila. 9ème en juin, 5ème en juillet, mais non classée ensuite. Insuffisant.
- L'amour c'est comme une cigarette de Sylvie Vartan. Juste deux mois classée : 10ème en juillet, 5ème en août. Insuffisant.
- Radio pirate, du grand orchestre du Splendid. A beaucoup servi de générique pour les nouvelles radios libres ! Classée seulement 14ème en mai, 7ème en juin. Dommage...
- Je t'ai aimée de Johnny. Pour une fois bien positionnée. Hélas, seulement une 8ème place en août et une 13ème en septembre...
- La danse des canards de JJ Lionel. La meilleure vente de l'année, mais mal positionnée pour l'été où elle ne sera que 10ème en aout. Certes 1ère en septembre, octobre et novembre. Sans problème le "tube de l'automne".
- Tam tam, de Polnareff. Là c'est l'album "Bulles" qui a cartonné, et tam tam n'a été qu'une chanson parmi les autres, telles que je t'aime ou encore radio. De ce fait, l'effet dispersion a joué, tam tam n'étant classée au mieux que 11ème en août.
- Bad news de Moon Martin, très entendue en radio, mais seulement une 14ème place en septembre.
- Lança perfume de Rita Lee, que Daniel Lesueur donne numéro un en août n'a été, côté ventes, que 12ème !
- Bambou, d'Alain Chamfort, donné deuxième au mois d'août par le même Lesueur, seulement 14ème...
- J'aime regarder les filles de Patrick Coutin : peu de ventes.
- Idem dyslexique de Marie-Claire Buzy.

LES REVELATIONS DE L'ETE 81 :

- bien évidement Pierre Bachelet.
- JJ LIonel, avec sa danse des canards.
- Kim Carnes, avec Bette Davis eyes.
- Kim Wilde, avec Kids in America.

LA RESURRECTION DE L'ETE 81 :

- Evidement Herbert Léonard.
- Michel Polnareff, avec l'album bulles.

NOUVEAU CLASSEMENT GENERAL 1965/1981 :

1) Rain and Tears (1968) 17.5
2) L'amérique (1970) et
    Mes mains sur tes hanches (1965) 17.4
4) En chantant (1978) 17.0
5) Here's to you (1971) 16.9
6) Que je t'aime (1969)
    Pop Corn (1972)
    Rockcollection (1977)
    Pour le plaisir (1981) et

    Adios Amor (1967) 16.7    
10) L'été indien (1975) 16.6.

Dassin toujours en tête avec deux supertubes, puis Demis Roussos, Adamo, Michel Sardou, Joan Baez, Johnny Hallyday, Hot Butter, Laurent Voulzy et Sheila.

Je ne vous dis pas à dimanche prochain car je prends le TGV de 9h23 pour 15 jours de vacances, les 15 jours d'automne rituels qui cette fois-ci ne se feront pas en voiture (fatiguée ainsi que le conducteur) mais en train, toujours selon le même parcours : Dinan - Lorient - Quimper - Paris.

A dimanche 30 !

Je vous embrasse.

12/09/2012

HIT-PARADE de SALUT LES COPAINS du 15 AOUT 1963

6308.jpg

 

Voilà le hit du mois d'août que vous n'avez pas pu avoir, cause hospitalisation. Pour essayer de rattraper les dates, je publierai celui du 15 septembre à mon retour de vacances le 1er octobre, puis je reprendrai les dates anniversaires tous les 15 du mois, jusqu'en 2035 logiquement !

Pour le hit lui-même, on note l'absence des Beatles, alors que des adaptations de ce groupe sont déjà présentes dans le hit (Twiste et chante, Sylvie Vartan, n°30, ex 24 en juillet).

A lundi 1er.

Je vous embrasse.

11/09/2012

Swisslife again

Ce matin je vois sur mon relevé de comptes : Prélèvement HD assurances : 3.80 euros.

Je téléphone tout de suite à Swisslife, qui me répond par une voix venue d'une plateforme située dans ces pays paradisiaques où l'on aimerait venir en vacances.

La jeune femme me répond :

"Il s'agit de la toute nouvelle option "garantie guérison" que vous avez acceptée.
- ???
- Si... Au mois de juin nous vous avons envoyé une lettre où nous vous proposions cette garantie. Vous indiquant qu'il vous suffisait de nous préciser par simple lettre si vous n'en vouliez pas, et de ne rien faire si vous étiez d'accord. Ce que vous avez fait, ce qui pour nous valait pour acceptation.
- Mais ce genre de procédé est illégal !
- Si monsieur, parfaitement légal...."

A ce stade, j'avais le choix entre raccrocher et fouiller dans google pour voir si c'était vrai, ou lui demander gentiment de m'enlever cette option. Mais j'ai trouvé mieux. Je réponds alors :

"Si vous le dites.... A propos, mes mensualités seront bien réduites de moitié à partir du mois prochain?
(long silence)
- Comment ça monsieur ?
- Et bien oui, je vous ai envoyé le mois passé une lettre où je vous demandais de baisser de moitié ma cotisation.. Et qu'en cas de refus de votre part, il vous suffisait de me le signifier par courrier ou par mail (je suis sympa, je leur accordais même le mail !), une non-réponse de votre part signifiant que vous étiez d'accord ?
- Heu.... je ne sais pas.... je vais voir avec mon collègue..."

Puis raccrochage au nez.

J'étais content de mon coup, d'autant que j'imagine leur tête quand ils ont dû recevoir le "ticket modérateur" de mon hospitalisation : 1588 euros !!!
Et ça, ça n'était pas une blague !!

Je vous embrasse.



 

17:08 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (5)

09/09/2012

Les tubes de l'été : 1980

Juste avant de partir pour Luxeuil, je vous livre cette note qui est ma foi très intéressante. S'il n'y a pas de de tube "majeur" (le classement 1965/1979 ne sera pas changé) nous trouvons quand même de "gros calibres", des chanteurs français n'étant plus tout à fait de la première jeunesse (respectivement 18 et 16 ans de carrière). Plus des petits nouveaux, les uns n'étant que des étoiles filantes, le dernier signant en revanche le début d'une longue carrière - qui dure encore - surtout de compositeur.

• Médaille d'or, avec 15.6/20, 8ème en juin, 5ème en juillet, 1ère en août et 3ème en septembre :


• Médaille d'argent, avec 15.4/20, 11ème en juin, 2ème en juillet et août, 6ème en septembre :


• Médaille de bronze, avec 12.4/20, (6ème en mai) 1er en juin et juillet, 8ème en septembre :


 

• à la 4ème place, avec 10.9/20, 7ème en juin, 4ème en juillet, 7ème en août et 15ème en septembre

- Funky town (lipss inc.)

• enfin à la 5ème place, avec 10.8/20, 15ème en juin, 9ème en juillet, 3ème en août, 8ème en septembre :

- Elle (Didier Barbelivien)


LES IDEES RECUES ET LES PRESQUE TUBES :

- Les jardins du ciel, de Jairo. 4èmes en mai, seconds en juin, 3èmes en juillet, 13èmes en août, à un ou deux mois près ils étaient dans le tiercé !
- L'encre de tes yeux de Francis Cabrel. Incoutournable, et pourtant...10ème en juin, 6ème en juillet, 11ème en août. Enorme succès de radio, mais peu de ventes du 45 tours.
- Everybody's gonna learn sometimes, des Korgys. Egalement un immense tube de radio, et de discothèque (combien de taureaux et de gémeaux âgés de 31 ans ont été conçus grâce à ce tube ???) mais sorti trop tard : 6ème en août, 1er en septembre, 3ème en octobre, 11ème en novembre. Eux aussi auraient pu être dans le tiercé.
- Gaby o gaby, d'Alain Bashung. Pas si vendu que ça, finalement... Et trop tardif pour être "tube de l'été".  9ème en août, 2ème en septembre et octobre, 10ème en novembre.
- Banana split de Lio. Trop précoce.... Certes une très belle carrière : 13ème en mars, 1er en avril et mai, 3ème en juin et 13ème en juillet, mais vraiment pas "cadré" pour l'été.
- Papa pingouin, de Sophie et Magaly. 8èmes en mai, 4èmes en juin, plus rien ensuite. Trop court.
- La groupie du pianiste, de Michel Berger. 8ème en juillet, 4ème en août, 14ème en septembre, ça ne fait que 9.3/20....
- La marche des machos, de Karen Cheryl. A la 5ème place l'en passé avec la version originale show me youre man enough, sa version française n'a pas autant marché. 4ème en septembre, certes mais 9ème en octobre, vraiment trop court pour faire un tube.
- Si j'étais président de Gérard Lenorman, un an pile avant on a volé la rose où il avouait ses opinions politiques (et où sa carrière stoppait net). 5ème en juin, après une 12ème place en mai.
 - K7 de Michel Sardou. Pas de tube cet été-là (il allait se rattraper) K7 n'arrivant que 5ème en aout après avoir été 11ème en juillet et avant une 13ème place en septembre. Pas terrible....
- Roxanne de Police, qu'on a ressortie des tiroirs deux ans après sa sortie vu les succès de Message in the bottle et walking on the moon. Raté ! 5ème en septembre, 14ème en août et c'est tout...


LES REVELATIONS DE CET ETE-LA :

- UB40, avec food fort thought.

LA RESURRECTION DE CET ETE-LA  :

- Eddy Mitchell, qui signera, après deux ans d'absence, tu peux préparer le café, qui sera le début d'une seconde carrière, à la fois de chanteur, de comédien et d'animateur télé ! Le plus  complet de tous...

LE CLASSEMENT GENERAL 1965/1980 :

Il n'a pas bougé :

1) Rain and Tears (1968) 17.5
2) L'amérique (1970) et
    Mes mains sur tes hanches (1965) 17.4
4) En chantant (1978) 17.0
5) Here's to you (1971) 16.9
6) Que je t'aime (1969)
    Pop Corn (1972)
    Rockcollection (1977) et

    Adios Amor (1967) 16.7    
10) L'été indien (1975) 16.6

A dimanche 15 pour 1981.


08/09/2012

La chapelle de mon village, prise à l'instant

village sept 2012.jpg

(que je ne citerai pas, Google ne pourra pas moucharder lol)

Le village, que j'aime bien (même si 1.3 % des habitants ne m'aiment pas) est vraiment sympa dans ces couleurs pré-automnales.

Sous le trait rouge, ma maison.

Je vous embrasse.

17:37 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (10)

07/09/2012

Alors, mon blog fermera-t'il fin septembre 2013 ?

C'est la date qu'excel m'a donnée, celle où je passerais au-dessous des 100 visiteurs mensuels.

J'ai longtemps gambergé hier, sur tous les tenants et aboutissants, pesant le pour (mes fidèles lecteurs, un blog qui commence à être connu quoiqu'en dise M. Wikio, une certaine peur de changer, encore une fois) et le contre (le fait que désormais ce blog peut passer pour la "gazette de la commune", que désormais tout mon passé peut être lu par des gens à qui ça ne s'adresserait pas forcément, et également la baisse continue et régulière de mon lectorat).

Hier soir je me suis couché sans avoir trop d'avis tranché sur la question.

Et ce matin, je suis allé voir sur Google analytics quelles ont été mes notes les plus lues hier.
Afin de voir quel "public" avait réagi à ma note d'avant-hier.

Ayant vu ça, je peux vous affirmer que la réponse est non.

Qu'il n'est pas question de fermer mon blog !

Pas plus de lecteurs que d'ordinaire, mais pas les mêmes lectures.
Voyons un peu ce qui a été lu hier :

1) Vers la fin de mon blog.
2) L'inévitable "mais quel âge ont nos chanteurs ?"
3) Retour du Bajura
4) Le crêt Monniot un panorama remarquable
5) L'inévitable "I love your attitude"
6) Lettre à ma fille
7) La dette expliquée aux nuls
8) Suicides
9) Sortie d'hôpital
10) J'ai beaucoup appris.
11) Vers les étoiles -8
12) Tonton l'ermite du Larmont

On peut critiquer les statistiques, mais c'est parfois elles qui vous montrent que les gens vous aiment !

Sur 12 notes à lectorat significatif, la moitié a été lue par des fidèles !!!
Pour une fois les "questions google" sont bousculées (2e, 4e, 5e, 7e, 12e). Tiens, Tonton du Larmont, si ma voiture veut bien tenir le coup - et le bonhomme aussi, j'ai remarqué qu'une heure de voiture consécutive me faisait grimper ma tension au-delà de 18... - on ira le voir cet après-midi !

Ce Monsieur dont j'ai parlé dans mon blog (mon lien est premier sur Google) sans son autorisation, et qui, lorsque je lui ai avoué en juin dernier m'a.... remercié, mérite vraiment un détour ** comme on dit chez Michelin !

Sinon, je constate que vers les étoiles-8 continue inlassablement à être lue.
Une note qui incontestablement a dû me faire du tort pour ceux qui ont pris le train en marche et n'ont pas regardé les 7 autres "vers les étoiles"...
Mais quand on veut tuer son chien, n'est-ce pas ??? Un peu coomme les gens qui ne retiennent de Winston Churchill que les initiales !

Donc, je reste, comme on dit à Questions pour un Champion, et le chat étant chez sa nounou, toujours si ma voiture et moi pouvons nous le permettre, nous avons réservé un hôtel à demi-tarif à Luxeuil, dans le département voisin, de dimanche à mardi.

Elle est pas belle la vie ?

Je vous embrasse.


05/09/2012

Folle nuit à Pontarlier

 

Ca se passe mardi 14 août, jour où mon épouse se met à faire une de ces crises d'hystérie dont elle a le secret.

Je vous rappelle la note que j'avais écrite le 4, émotions attention danger
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2012/08/04/emotio...

Et ce qui devait alors arriver arriva. Une hémorragie.
Fort heureusement par le nez.
Pendant plus d'une heure, je vais pisser le sang, en perdant (vu les analyses pratiquées avant et après) plus d'un litre et demie.
Pendant ce temps-là, je vois chère et tendre avec un seau et une serpillière qui non seulement n'appelle pas les secours, mais se plaint... que je salis le carrealge !!!
C'est une voisine, Lucienne, qui a assisté à tout ça, qui appellera le 15 pour que vers 21h une équipe d'ambulanciers n'arrivent.

Tension : 20/13.
Pulsations : 115.

Direction les urgences de Pontarlier.

Nouvelle prise de tension à 23h (plus de trois heures après), qui donnait encore du 19/11...

Devant ma pâleur on m'assigne un box, on me prend la tension toutes les demi-heures, plus de nouvelles prises de sang, et à 1h du matin, le docteur des urgences me dit "c'est bon, vous pouvez sortir....
- Comment ?
- A vos frais, par un taxi..."

Pas de taxi à cette heure-là durant ce week-end prolongé et j'appelle alors mon épouse, en lui expliquant la situation. En grommelant elle me dit "rendez-vous devant les urgences, d'ci une bonne demie-heure".

C'est ce que je fais. Avec mon t-shirt maculé de sang, mon pantalon déchiré (j'ignore pourquoi) et le sac de plage (sic) contenant mon pyjama, sans portable, j'attends 3/4 d'heure devant les urgences. Les chiens me tournent de plus en plus autour, et du coup je reviens aux urgences.

"Votre voisine a téléphoné, elle interdit à votre épouse de venir vous chercher..."

Je tente une nouvelle fois de faire appeler mon épouse, elle ne répond pas.

Ne me reste que la solution "hôtel".

Je vais alors parcourir Pontarlier de part en part, sur 4 km, entre 2h15 et 3h. Tout est éteint. Pas le moindre endroit où je pourrais, ne serait-ce que ça, téléphoner.

Enfin, au bout de 4 km, après m'être fait contrôler par la police, je vois quelque chose de lumineux.
C'est l'hôtel Ibis.

Il reste des chambres. A 71 euros la nuit mais tant pis. Je demande au veilleur de nuit s'il peut m'en donner une, il me demande une carte bancaire...

Surprise ! Plus de Cb.... On me l'aura piquée à l'hôpital ? Alors, en liquide, je sais qu'il me reste deux billets de 50.
Volés eux aussi !
Il ne me reste plus, après avoir perdu 1 litre et demie de sang, qu'à faire les 14 km restants à pied, en espérant (l'éspérais-je vraiment, à ce stade... ?) d'abord ne pas me faire faucher par une voiture ou un camion, et ensuite ne pas trouver ma porte close.

Mais, dans un ultime réflexe, je demande si je peux téléphoner.
Oui....!
Je tente le numéro de chez moi, et miracle ça répond.

Je demande une fois de plus à mon épouse de venir me chercher.
Il faudra que j'attende une heure sur le trottoir pour qu'elle vienne me récupérer et les quelques 15 minutes où elle conduira seront dignes d'un film d'horreur. Virages pris à 110, quelques bas-côtés, je ne peux m'empêcher de faire le signe de croix en arrivant.

Le lendemain, nouvelle crise d'hystérie de mon épouse, qui fait carrément ses bagages et s'en va. A pied car je lui ai planqué les clés. Je téléphone illico à notre fille, qui me dit d'attendre, qu'elle a souvent fait ça à Vannes, et qu'elle va finir par revenir.
Je descends da ma cave pour chercher mon portable, et là je tombe nez à nez avec l'amie de mon épouse qui me dit "ta femme est partie depuis 20 mn et toi tu es à l'ordinateur ???"
Inutile d'essayer de me justifier, je décide de me mettre à sa recherche, tout en appelant les gendarmes.

Je passe devant l'attroupement de mes voisins, l'amie de mon épouse continue de me houspiller, tandis que le vieux couple (celui qui me lisait depuis 2007) lance à la cantonade "laisse, c'est leurs histoires, il ne faut pas s'en mêler...

Finalement les gendarmes me retrouvent (appelés de leur côtés pour moi par ma fille). et retrouvent mon épouse.
C'est sûr que l'arrivée entre deux gendarmes a dû frapper les esprits..

Je me reprends la tension : 19/13. Je suis à deux doigts d'un nouveau saignement. Je sens du reste l'odeur du sang dans mon nez, qui ne demande qu'à sortir. Vite, un comprimé et je vais me coucher.

Le lendemain 16 août je vais voir mon médecin traitant qui me fait hospitaliser d'urgence. Il sait que ma vie est en danger, et de deux façons différentes.
Pontarlier ne veut pas, complet, ce sera Ornans, à peu près à la même distance de chez moi.

J'y resterai deux semaines.

Voilà.

Je vous embrasse.

18:37 Publié dans détresse, détripage | Lien permanent

Vers la fin de mon blog ?

Mon blog m'a énormément apporté.

Grâce à lui j'ai pu sortir en douceur d'une période de maniaco dépression. J'ai pu lui confier mes peines, mes joies....

A présent, ce blog commence à me desservir. Certes, je ne parle jamais assez précisément des gens qui s'y trouvent pour qu'ils puissent se reconnaître, mais force est de m'apercevoir que c'est le cas, et pour peu que les gens comprennent mal, ils m'en veulent.

Deux choses feraient que j'arrête mon blog sur cette plateforme (mais que j'en recommence un ailleurs)

• le fait est que ce blog est désormais lu par des personnes que je connais "en vrai", et ça me fait perdre énormément d'authenticité.

• la dégringolade d'audience.

Montée régulière pendant la première année, passant de 40 lectures/jour à 100.

Montée plus forte de juillet à novembre 2011, où je passe de 100 à 140 lectures/jour.

Montée encore plus forte de décembre 2011 à mi-février 2012 où j'atteins les 250 lecteurs quotidiens

Plus stagnation de mi-février 2012 jusqu'à fin-mai.

Une période de "folie" due à des évènements tragiques en juin m'ont valu des scores faramineux (340 lecteurs/jour durant ce mois, puis depuis le début de l'été une décrue légère mais régulière :
Je perds 1 lecteur par jour depuis le début de l'été.
Oh certes, ce n'est rien sauf que si cette tendance se confirme, je serai à zéro d'ici 8 mois...
Enfin, pas tout à fait, ça s'amortira.

Autant vous dire que je n'attendrai pas ce moment.

Quand le nombre de mes lecteurs descendront au-dessous de 100, je saborderai ce blog.
Si je suis encore là pour le faire, bien sûr...

D'autant que ce blog est plus devenu une réponse à des questions Google qu'autre chose.

Si je prends, par exemple, la période couvrant tout l'été, du 1er juilet au 31 août, voilà ce que me donne Google Analytics :

• 17% de mes lecteurs vont sur "mais quel âge ont nos chanteurs"
•  5% vont sur "i love your attitude"
•  9% vont sur des notes musicales
•  3% sur des notes "arnaques".
Etc...

Un bon tiers des lecteurs de juillet m'ont pris pour Wikipédia !!

Reste à savoir si c'est à cause de l'été (dont mon hospitalisation), à cause de moi, ou à cause d'autres facteurs.

J'espère que (si la courbe suit son cours), je n'aurai pas, aux environs du 10/20 janvier à vous annoncer que ce blog s'arrête...

Je vous embrasse.



04/09/2012

Les petites arnaques d'EDF

Retour du Bajura.
Très bas, car je me trouvais presque au niveau de Genève !
Du coup on a pu rayonner, faire pas mal d'excursions dans l'Ain et la Haute-Savoie très voisins. Je vous montrerai des photos la prochaine fois.

Pour l'instant, j'ai été accueilli en rentrant par.... la facture d'électricité !

Et là j'ai vu qu'ayant pourtant nettement moins consommé, j'ai quand même plus payé !

Je sais le "succès" qu'a eue ma note sur le vrai prix du carburant (sans doute une des moins lues...) mais quand même je vais essayer de vous montrer l'augmentation réelle de l'électricité sur un tarif heures creuses/heures pleines.

1) L'abonnement.

Il passe de 7.71 euros HT à 7.87. Effectivement, les 2% annoncés sont bien là.

2) Prix du KW

• heures creuses :

En juillet 2011 il était de 0.0567 euros hors tva.
S'ajoutaient la "taxe sur la consommation finale d'électricité" : 0.003 euros (je vais parler en "hors TVA" pour simplifier)
Plus la "contribution au service public d'électricité" : 0.00684 euros
Total 0.06384 euros

En juillet 2012 il passe à 0.0578 euros
S'ajoute la "taxe sur la consommation finale d'électricité"  : 0.0003 euros
Plus la "contribution au service public d'électricité" : 0.0105 euros (soit une augmentation de 55% pour ladite taxe....).
Total 0.06860 euros

Soit une hausse non pas de 2% mais de 7.4% ....

• Heures pleines

Juillet 2011 0.0916 euro
+ "taxe sur la consommation finale d'électricité" 0.003 euros
+ "contribution au service public d'électricité" 0.00684 euros
Total 0.09874 euros.

Juillet 2012 0.0935 euro
+ "taxe sur la consommation finale d'électricité" 0.003 euros
+ "contribution au service public d'électricité"0.0105 euros
Total 0.1043 euro

Soit une hausse de ...5.6 % !

Et ce n'est pas fini.... Il faut savoir lire les petites lignes.

• La "contribution tarifaire d'acheminement" passe de 11.75 euros à 14.52 euros.
Soit une augmentation de....24 % !!!

Résultat des courses : La hausse n'est pas de 2% mais de bien plus.

De combien ?

Prenons l'exemple d'une personne seule consommant 2000 kwh d'heures creuses et 4000 kwh d'heures pleines.

En 2011 :

Abonnement 92.52
Heures creuses : 0.6384 x 2000 = 1276.80
Heures pleines : 0.9874 x 4000 = 3949.60
Contribution tarifaire d'acheminement 11.75 euros
TOTAL pour notre personne seule 5330.67 euros (hors taxe)

En 2012 :

Abonnement 94.44
Heures creuses 0.6860 X 2000 = 1372
Heures pleines : 0.1043 x 4000 = 4172
Contribution tarifaire d'acheminement 14.52 euros
TOTAL pour notre personne seule en 2012 : 5558.52 euros
soit 227.85 euros d'augmentation soit 4.27 %

Prenons d'autre part l'exemple d'un couple avec deux enfants, tout électrique, consommant 6000 kWh d'heures creuses et 12.000 Kwh en heures pleines.

En 2011 :

Abonnement 92.52
Heures creuses : 0.6384 x 6000 = 3830 euros (je passe sur les centimes)
Heures pleines : 0.9874 x 12.000 =11849 euros
Contribution tarifaire d'acheminement  11.75 euros
TOTAL 15.690

En 2012 :

Abonnement 94.44
Heures creuses 0.6860 x 6000 = 4116 euros
Heures pleines 0.1043 x 12.000 = 12.516 euros
Contribution tarifaire d'acheminement 14.52 euros.
TOTAL 16740.
Soit 1050 euros d'augmentation soit 6.7 %

On est encore plus loin des 2%...
En gros on peut parler d'une augmentation de de 4 à 7% suivant la consommation.

Petits bémols :

• D'abord, avec ces prix, nous avons encore l'électricité la moins chère d'Europe.

• Ensuite, pour les "fanas du fuel", si en deux ans - depuis que j'habite ma maison - le prix réel de l'électricité a varié de + 8 à +13 %, le fuel, lui, est passé de 0.55 à 0.94 euros/litre ce qui représente une augmentation de 70% !!!

Moralité : Certes j'ai eu du nez en choisissant l'option "tout électrique" pour ma maison, mais il ne faudrait pas qu'EDF se fiche de notre tronche avec ses 2% !!!

Je vous embrasse.

18:27 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (4)