Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2020

TOP MENSUEL VENTES DE DISQUES MARS 1962

            mois  
1 2 RETIENS LA NUIT Johnny Hallyday 1   3  
2 1 L'AUTOCIRCULATION Henri Tisot 2   6  
3 18 LA LECON DE TWIST Richard Anthony 3   2  
4 6 YAYA TWIST Pétula Clark 4   3  
5 12 LE LION EST MORT CE SOIR Henri Salvador 5   3  
6 22 UN MEXICAIN Marcel Amont 6   2  
7 14 SOUS LE CIEL ECOSSAIS Dick Rivers & Chats Sauvages 7   3  
8 15 ACHETE-MOI UN JUKE-BOX Dalida 8   3  
9 5 PEPPERMINT TWIST Chaussettes Noires 9   4  
10 3 VIENS DANSER LE TWIST Johnny Hallyday 10      
11 8 ET MAINTENANT Gilbert Bécaud 11   3  
12 28 UN MEXICAIN Compagnons de la Chanson 12   2  
13 25 C'EST BIEN MIEUX COMME CA Gillian Hills & les Ch. Noires 13   2  
14 10 LA TABLE DE MULTIPLICATION Jacques Bodoin 14   3  
15 9 DOUCE VIOLENCE Johnny Hallyday 15   6  
16 4 WAP DO WAP Johnny Hallyday 16   4  
17 7 ROMEO Pétula Clark 17   5  
18 e ALLELUIA Charles Aznavour 18   1  
19 11 LE TWIST Chaussettes Noires 19   4  
20 21 PEPPERMINT TWIST Vince Taylor   1 2  
21 20 TWISTEZ Danny Boy & ses Pénitents 20   2  
22 e LES ENCHAINES Chaussettes Noires 21   1  
23 e A LONDON Pétula Clark 22   1  
24 e TWIST A ST TROPEZ Dick Rivers & Chats Sauvages 23   1  
25 e UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE Pierre Perrin 24   1  
26 23 THERE'S A LOT OF TWISTIN Vince Taylor   2 2  
27 17 WALKIN BACK TO HAPPINESS Helen Shapiro   3 3  
28 e LES BOURGEOIS Jacques Brel 25   1  
29 e SIDONIE Brigitte Bardot 26   1  
30 13 ESPERANZA Charles Aznavour 27   3  

Mars 1962 fait partie de ces mois dont je me souviens parfaitement. J'étais en sixième, et j'attendais fébrilement les vacances de Pâques où j'allais partir en colo. En attendant tous les samedis après-midi, j'étais en balade avec mon père pour explorer ce qui me passionnait : la Petite Ceinture de Paris, voie ferrée mystérieuse. Le jeudi après-midi je me rendais chez mon ami Jean-Pierre, camarade de classe avec lequel j'avais rapidement sympathisé. Pratique pour moi, il habitait rue Marié-Davy, à deux pas du métro Alésia, donc direct par la ligne 4, ce qui rassurait ma maman, assez inquiète que je prenne le métro tout seul !

Côté chansons, ce hit est assez conforme à mes souvenirs.

Période à cheval entre deux mondes, où les "anciens" étaient soit partis, soit obligés de s'adapter, comme Dalida et Charles Aznavour qui s'étaient mis temporairement au twist.
Et la "grande vague" de 1962 n'était pas encore apparue, à savoir Claude François, Sylvie Vartan, Françoise Hardy, Sheila, Lucky Blondo... Et qui verra voler de leurs propres ailes Eddy Mitchell et Dick Rivers.
Période où les chanteuses françaises ne se vendaient que peu. Ma préférée était alors Colette Deréal, et j'étais fou de sa chanson on se reverra sortie justement en cette fin d'hiver 1962.
Côté "yéyées", Sylvie Vartan était alors confidentielle, seule Gillian Hills tirait son épingle du jeu.
Ce mois de mars 1962 voit aussi s'éteindre la folie des groupes qui à un moment donné occupaient la moitié du hit français. Seuls subsistent les Chats Sauvages et les Chaussettes Noires, les Pénitents bougeant encore un peu.
Côté "étrangers", c'est la bérézina totale ! Aucun dans les 20 meilleures ventes.

Le numéro un est tout à fait conforme à mes souvenirs, Johnny qui à ce moment-là était déjà le "taulier" avec 4 titres dans les 16 premiers, dont un, viens danser le twist, était sorti près d'un an auparavant. Richard Anthony est juste derrière, je dirai même "juste à côté" car il va être au sommet en mai et surtout d'août à novembre !
Pétula Clark était aussi parmi mes chanteuses préférées. Et ce depuis près de trois ans avec prends mon coeur. Son yaya twist a frôlé le podium, et arrive à London qui fera un top 5 alors que Roméo est encore là !

Surprise, le lion de Salvador, qu'on entendait sans arrêt, n'aura fait qu'un top 5 ! En revanche on bouffait du mexicain basané et la 6ème place de Marcel Amont ne m'étonne pas. Et la version des Compagnons fera mieux encore !
Dick Rivers et ses Chats classent 2 titres, le premier ne me disant rien, mais le second sera au fil des ans la "référence" du regretté Dick, chanson qui on le verra ne se vendra pas tellement. St Tropez aura sa BB, son twist, ses gendarmes, sa Lorada... et même son clip Happy dans lequel je figure - furtivement - aux côtés de mon épouse. A l'époque j'arrivais encore à danser !
Encore une de mes chouchoutes, Dalida, celle qui vend le plus de disques à l'époque, et qui sera au top en juillet.

Une autre idée reçue qui s'écroule, et maintenant, présenté comme un des plus grands succès de Bécaud, n'aura été que numéro 8..
Aznavour donc, se met au twist et ma foi Alleluia ne se vendra pas trop mal, dans le top 10 jusqu'en juin.

Il faut arriver jusqu'au top 21 pour voir le premier "étranger" classé ! Vince Taylor classe 2 chansons alors que Helen Shapiro rétrograde à la 27 ème place.
Parmi les entrées on remarque un bijou à la 22ème place. Unchained Melody chanté en français par Eddy Mitchell. Ecoutez, c'est franchement pas mal..
Entre aussi le fameux clair de lune à Maubeuge, interprété par le chauffeur de taxi Pierre Perrin, chanson qui fera une carrière honorable. Petite apparition de Jacques Brel (oui je sais, "vendeur d'albums") et de Brigitte Bardot.

Voilà pour ce hit d"il y a 58 ans !

Je vous embrasse.

07/04/2020

Coronavirus : enfin le bout ?

Un petit croquis valant mieux qu'un long discours, voici le tableau excel élaboré à partir des chiffres officiels du gouvernement, sur les entrées journalières en réanimation pour cause de COVID 19 depuis le 17 mars, début du confinement.

REA.JPG



Le "pic" a commencé le 26 mars, avec 550 entrées, a duré jusqu'au 1er avril (382) et depuis est en phase descendante amortie, avec des diminutions journalières de :
- 16% entre le 1er et le 2 avril
- 31% entre le 2 et le 3
- 33% entre le 3 et le 4
- 21% entre le 4 et le 5
- 33% entre le 5 et le 6, où on n'observe plus que 94 entrées (à comparer aux 550 du 26 mars).

Reste à prier que la tendance reste la même !

04/04/2020

TOP 20 FRANCAIS SEPTEMBRE 1992

        nm
1 1 LE CHAT Pow Wow  
2 5 RESTE AVEC MOI Francis Lalanne  
3 2 RIEN QUE DE L EAU Véronique Sanson  
4 8 PARADOXAL SYSTEME Laurent Voulzy  
5 13 TU NE ME DOIS RIEN Stephan Eicher  
6 3 CAROLINE MC Solaar  
7 10 TUE-MOI Florent Pagny  
8 e DUR DUR D'ETRE BEBE Jordy 1
9 7 IMPLORA Audin & Modena  
10 19 SOUS LE SOLEIL DE BODEGA Mano Negra  
11 12 DJ Zouk Machine  
12 4 J AI ENCORE REVE D ELLE Il était une fois  
13 6 TOMBE D AMOUR François Feldman  
14 9 ET PUIS JE SAIS Johnny Hallyday  
15 e TRUE TO YOU Johnny Hallyday 1
16 14 A LA TELE A LA RADIO Arthur  
17 20 Y A QUE LES FILLES QUI M'INTERESSENT Dany Brillant  
18 17 BLEU MEDITERRANEE Frédéric François  
19 11 MENDIANT D AMOUR Julio Iglesias  
20 e UNE HISTOIRE D'AMOUR Dorothée 1

1300 ème note !
En ces temps de confinement, j'avance dans mes tops :)
Même si ce foutu parkinson me ralentit énormément (faut dire qu'avec le PC que j'ai je ne suis pas aidé, entre les majuscules et minuscules qu'il faut deviner, les touches à moitié effacées ou même décollées par minou) à cause des fautes de frappes de plus en plus fréquentes et que je dois corriger, étant obligé de rester à la maison (pas celle du Puy, la petite du Gévaudan) le surf permet de passer mes journées.

Donc le top.
Très vieillissant, seulement 3 entrées.
Il y aurait pu y en avoir 4 si Vanessa Paradis n'avait pas songé à l'international... Du coup be my baby sera dans le top étranger.

- les valeurs sûres :
Laurent Voulzy avec un extrait de son meilleur album. Florent Pagny, François Feldman, Julio Iglesias, Frédéric François (je n'aime pas ses chansons mais chapeau l'artiste) et bien sûr Johnny, le "taulier" qui classe encore deux chansons. Ses deux derniers 45 tours !

- les confirmations :
Stephan Eicher, Dany Brillant, Zouk Machine et Dorothée.

- les idées reçues :
Une seule, mais de taille : Sous le soleil de Bodega, qui n'aura finalement fait qu'un top 10 !

- les révélations :
Pow Wow, incroyable numéro un. Mc Solaar, Audin / Modena à la flûte. Et surtout Francis Lalanne, top 2 cinq ans après on se retrouvera !

- les "coups" :
Jordy, bien sûr ! Sans oublier Arthur, presque inconnu à l'époque.

- les come-backs :
Véronique Sanson bien évidemment.

- les rediffusions :
J'ai encore rêvé d'elle, 17 ans plus tard. 

Je vous embrasse (par le clavier je peux !)

31/03/2020

les 10 chanteurs des années 60 à 80 : CHRISTOPHE

On devrait toujours dire avant
L'importance que les gens prennent
Tant qu'il est encore temps...

(David Hallyday - 1999)


 



Christophe, de son vrai nom Daniel, avait sorti son premier disque, Reviens Sophie, en 1963. Bide, comme c'est souvent le cas pour les tout premiers disques.

Du coup il ne sort rien en 1964.

Puis il se décide à nouveau, et sort Aline en juin 1965. Aline qui - comme Capri c'est fini - n'a jamais été le tube de l'été. Le tube de l'été indien, très certainement en revanche, car n°8 à SLC en août, 3 en septembre et 4 en octobre, il a été effectivement numéro un sur cette période avec un million d'exemplaires vendus.

En septembre suivent Les Marionnettes, qui restèrent quelques 17 semaines dans les 25 premiers, classées 4ème en novembre et 5ème en décembre. En octobre, on trouvait donc deux fois Christophe dans les 10 premiers : 4 ème avec Aline et 10ème avec Les Marionnettes.

Ces deux tubes de suite propulseront Christophe chez les Grands, pour SLC, 17ème interprète sur l'année, 12ème masculin.

66 sera l'année de son service militaire. Comme on dit chez les spécialistes, il fut de la "66-2" ! Mais contrairement à plusieurs chanteurs - dont Frank Alamo et surtout Danyel Gérard, dont la place à son retour avait été piquée par le jeune Johnny Hallyday - sa carrière n'en sera pas affectée.
Il va même en faire une chanson, cette vie-là, classée 14ème en mars. Doublé avec la face B J'ai remarché, 20ème en mai !
En mai justement, ils s'en prend aux profs avec deux ans d'avance avec Excusez-moi Mr le Professeur. 3ème en juin, pas mal....
Et pour l'été, malgré l'hypermatraquage dans l'émission SLC, Tu es folle n'arrivera que 44ème à peine. Le chouchou du concurrent de la soirée, Hubert, sera mieux classé : J'ai entendu la mer sera 7ème en septembre.

Et pour terminer cette année 66, Maman, sortie en novembre et qui sera classée 7ème en janvier 67.
Avec pas moins de 5 tubes, Christophe entrera dans le club très fermé des 10 interprètes les plus classés en 1966.

Et voilà....



Cela pourrait s'arrêter là en effet, car pendant de longues années il ne sera plus classé. Du reste il fera de moins en moins de disques, vraisemblablement lâché à l'époque par Barclay.
Et... récupéré par Michèle Torr ! Mais chhht, on arrive là dans le domaine de "Voici" plutôt que SLC. Mais il faut quand même savoir qu'un certain Romain de 52 ans a comme parents Christophe et Michèle Torr...!

J'ai l'honneur de posséder le 45 tours promo de Confession, la seule chanson de Christophe sortie en 1967,
 âprement gagnée dans l'émission SLC justement ! Mais très confidentielle...

Aucun disque en 1968 ni en 1969, apparemment Christophe semble avoir disparu corps et biens côté galettes. Il est alors tenté par le cinéma, signant la musique du film The Girl from Salina.

Dont il fera un vinyle  en mars 1970 sous le label "Motors". De même que La petite fille du 3ème en septembre. Elles ne seront pas classées mais saluons cependant l'artiste qui a recommencé à sortir des disques. Et cette fois ce sera pour longtemps... La petite fille du 3ème ne dépassera cependant pas la 21ème vente des chansons françaises en hebdo, le 24 février 1971. Retournez le disque pour entendre Mère tu es la seule, peut-être sa plus belle chanson.

1971 où sort mal, qui ne se vend pas, puis mes passagères, bide également, pas mieux que la 23ème place en hebdo.
Fait chaud ce soir lui fera renouer avec le hit SLC, où il sera 25ème en décembre.

Et ce sera le come-back en 1972.

Si Oh mon amour, sortie en avril, ne se vend que peu, SLC la classera 13ème en juin.
Main dans la main ressortira en septembre. Cette fois pari gagné, car c'est la chanson de Christophe qui restera le plus dans les 25 premiers à SLC : 19 semaines. Et surtout une belle 5ème place au mois de novembre.
Côté ventes, la 12ème place toutes catégories (12 français dans les 12 premiers !) le 5 novembre 1972;

Du coup, la 18ème place sur l'année à SLC. Chapeau, car peu ont réussi leur come-back après une telle interruption. Et un pied de nez à Barclay, un !

1973 le verra sortir ma vie est une histoire d'amour en février : 14ème en mars et avril à SLC, 16ème côté ventes en mars.
Mieux, un des tubes de l'été 1973 à SLC, avec Belle, classée 6ème en août et 3ème en septembre.  Même si les ventes ne suivent pas.

En décembre ce sera la paire les paradis perdus/Mama. A mon sens un de ses meilleurs disques. L'une ne sera pas classée (alors qu'elle était passée sans arrêt sur Radio 2, l'émission nocturne d'Europe 1) l'autre, Mama donc, n'aura qu'une 21ème place en février 1974. Ce sera mieux niveau ventes, avec 11 semaines de présence dans le top 50 et une 22ème place en mars

Enfin 1974.
Bide avec Mickey en février, Mama l'ayant "télescopée" !
Mais L'amour toujours l'amour sera 16ème à l'été bien que peu vendue (tout juste dans le top 50 des ventes)
Son meilleur tube de l'année sera Senorita, sorti en novembre, et qui arrivera 12ème à SLC , top 5 à Europe 1 et côté ventes top 10 en hebdo.

Sur la période, 1964/1973, malgré l'interruption entre 1966 et 1971, il est quand même 22ème avec 15 chansons de classées.
Mais il n'aura fait que la moitié de sa carrière !

Alors, ensuite ?

On quitte SLC, qui ne représente plus rien, et on s'intéresse au hit-parade des ventes.

1975 le verra encore plus haut.
6ème place hebdo pour les mots bleus le 8 juin derrière dis-lui, tu t'en vas, mon coeur est malade, les acadiens et le chasseur.
TOP 4 pour petite fille du soleil le 19 octobre derrière la ballade des gens heureux, du côté de chez Swann et danse-la chante-la.

Ce sera moins bien en 1976 avec merci john d'être venu et une autre vie.

Un peu mieux en 1977 avec Daisy et la dolce vita.

Pas en 1978 malgré un peu menteur - que j'ai achetée.
Au Cora d'Alès qui venait d'ouvrir ;-))

Un an et demie s'écoule, on pense que cette fois c'est fini pour Christophe.





Mais 78 et 79 voient une mode du rétro (s'y sont mis quand même la mère de son fils Michèle Torr et C. Jérôme, entre autres) probablement due à une réaction à cette musique formatée qu'est le disco - une tentative de musique formatée ayant été essayée sans succès en 1973 (rrata-tata).
Christophe s'engouffre alors dans la brèche, ressort son Aline. Telle quelle. Qui le verra renouer avec la première place. 1 million et demie de ventes ! Mieux que la première fois...

L'Italie et Agitation en 1980 feront un bide, de même que ses rééditions des Marionnettes et de la route de Salina (1982).

Alors, cette fois, vraiment fini, Christophe ?

Que nenni. En mars 1983 sort Succès fou, qui sera numéro un des ventes françaises à l'été !

Et le bougre continue ! J'ai pas touchée est classée en 1984, de même que Ne raccroche pas en 1985. Et là on est déjà dans le top 50 !!!

Après le bide de chiqué chiqué en 1988, il entame les 90's avec la re-sortie de  la dolce vita. Mais sans succès.

Il continuera néanmoins à sortir des albums : Bevilacqua (son vrai nom) en 1996, comm si la terre penchait en 2001, aimer ce que nous sommes en 2006, paradis retrouvé en 2013, et les vestiges du chaos en 2016.

Au total, Christophe est un des tout meilleurs sur les décennies 60/70/80. La période 63/74 n'est donc pas très représentative.

Sur ces trois fameuses décennies, on peut dire que Christophe est dans les 10 premiers chanteurs français.

Chanteurs dont ne font plus partie Johnny Hallyday, Charles Aznavour, Michel Delpech, Marie Laforêt, Dick Rivers, Alain Barrière, Gérard Palaprat, Rose Laurens, Jacques Higelin, France Gall, Michel Berger, Richard Anthony, Guy Béart, Leny Escudero, et je dois en oublier.

Mauvaise nouvelle quand au front de la "saloperie", l'Italie (dont est originaire Christophe) comptabilise 837 nouveaux décès depuis hier. Prions pour que je n'aie pas à modifier ma note sur l'âge des chanteurs...

Coudes à tous.

21/03/2020

Les tubes de l'été 1971 selon le chiffre des ventes

J'avais déjà fait une note en ce sens (très peu commentée) le 24 juin 2012, basée sur d'autres sources.

Et il s'avère qu'il y a pas mal de différences, notamment pour le podium.

Ce top est le total des ventes entre le 21 juin et le 19 septembre. Gros boulot mais en cette période de confinement je n'ai que ça à faire, et en plus ça me botte !

Un grand merci à Eric !

A la fin de mes calculs, je me suis aperçu que pas mal de chansons qui passaient énormément en radio (et pour ça je l'écoutais la radio, deux mois aux Menuires alors en plein chantier sans voiture, le transistor marchait à fond !) ne figurent pas dans le top 20, comme berce-moi de Julien Clerc et même ... fais-moi un signe de feu mon copain Gérard Palaprat, que SLC classera quand même en seconde position.

En revanche des surprises, des chanteurs que l'on n'attendait pas, des groupes aussi. Le piètre score de "cadors" de l'époque comme Johnny, Joe Dassin, Polnareff ou Claude François. Et l'absence d'Adamo et de Mike Brant....

En revanche la double présence d'une chanteuse (qui le mérite) dans le top 20 !



Alors on y va.


Première surprise, les deux premiers se tiennent à 8000 ventes ! J'ai fait et refait les calculs, et c'est bien ça..

Alors MEDAILLE D'OR d'une courte tête, avec 452.000 ventes sur les 13 semaines et c'est une face B

1.jpg
Qui était seconde dans ma note de 2012, moins bien étayée.
Partie à 37.000 ventes/semaine au début de l'été, elle culmine à 47.000 le 18 juillet puis descend tout doucement et reste encore à 16.000 à la fin.


 MEDAILLE D'ARGENT et première chez les "étrangers", avec 444.000 :
Capture.JPG
Elle a eu son "peak" (son pic !!!) juste au début de l'été avec 58.000 ventes puis descend tout doucement pour finir à 19.000. A une semaine près elle occupait la première place, que du reste je lui avais octroyée en 2012.

MEDAILLE DE BRONZE avec 416.000 ventes :
9954.jpg
Ce jeune chanteur alors inconnu est à 4000 ventes au début de l'été, et son pic sera 43.000 le 29 août. Bien cadré, je l'avais aussi classé 3ème il y a 8 ans.

Grosse "marche" (90.000 ventes) entre le podium et le 4ème enfin "les" 4èmes, et c'est la seconde surprise :
(encore une face B !!!) avec 327.000 ventes :
11192 (1).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je les avais mis 5èmes en 2012. 
Ils ont navigué entre 21.000 et 32.000; leur pic se situant le 4 juillet. Alors que parallèlement, Non rien n'a changé a continué de se vendre durant tout l'été, et avec 110.000 unités ce titre est 21ème, passant devant Palaprat ! 
Mais je vous l'ai dit, on verra mieux, avec une chanteuse qui classera deux titres dans ce top 20.

Numéro cinq, avec au moins 316.000 ventes :
R-2581817-1311089323.jpeg.jpg
















Que j'avais mis 4ème en 2012.
Commençant l'année avec moins de 4000 ventes au début de l'été, elle est montée en puissance pour atteindre un pic de 31.000 début août, descendant ensuite jusqu'à 26.000.

Top 6, Johnny avec O ma jolie Sarah, avec 306.000, en baisse continue entre le début de l'été (47.000) et la fin (6000). 

Top 7 Michel Sardou avec je t'aime je t'aime, 290.000 ventes. Pic à 38.000 le 4 juillet. En 1971, Sardou était en train de prendre son envol, et cette 7ème place est loin d'être un bide, contrairement au top 6 de Johnny alors star depuis 10 ans.

En 8 ème place, un one hit wonder, qui atteint les 235.000 :
51RhhXLsV8L.jpg












 



Pic à 25.000 la semaine du 25 août. On n'en entendra plus parler ensuite.

IDEE RECUE, le succès phénoménal de Jesus, autre one hit wonder, qui n'aura vendu que 226.000 exemplaires durant ces 13 semaines, répartis sur tout l'été avec un pic qui ne dépassera pas les 22.000. Pas mieux que la 9ème place pour lui.

Une autre surprise, le numéro 10 qui vend 202.000 exemplaires de 
4154.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Encore une face B, achetée en masse par les "croulants" qui s'indignaient de voir leurs rejetons oser se rebeller contre le régime légèrement obscurantiste d'un Général qui lui-même s'exclamait "la vieillesse est un naufrage", alors qu'eux-mêmes avaient connu la guerre. Chanson qui a fait naître des vives discussions dans les familles, surtout quand la "marmaille" faisait remarquer à juste titre que le "résistant" Philippe Clay avait 12 ans quand la guerre a commencé !

LA ONZIEME PLACE revient à Sheila et ses Rois Mages, disque sorti au mois de mars, et qui ne "concourait" pas pour l'été. Chanson qui sera du reste un des plus gros succès de Sheila pour les années 70 avec plus de 600.000 exemplaires vendus.

LA DOUZIEME PLACE revient à
Capture.JPG
















Qui en vend 195.000 exemplaires (toujours sur les 13 semaines de l'été).
Boostée à mort par les radios, cette - superbe - chanson ne commencera à se vendre que fin juillet et ne fera un pic qu'à 26.000 en septembre. 

TOP 13 avec 190.000 ventes pour
Capture.JPG
















"bide" relatif après des tubes comme les champs-élysées, c'est la vie Lily ou l'Amérique.
Elle débute l'été à 6000, fait un pic à 25.000 fin juillet et redescend à moins de 4000 fin septembre.

Quatorzième, avec 175.000 exemplaires vendus pendant l'été, la consécration après 4 ans de carrière de
Capture.JPG
















J'avais personnellement adoré - et acheté - son nocturne deux ans auparavant (une des trois chansons que j'ai le plus écoutées dans les années 2000). En ce qui concerne Il, les ventes s'étaleront jusqu'à... février 72 !
Pic à 24.000 en septembre.

J'en ai parlé, une chanteuse va classer deux disques cet été-là !!
Capture.JPGCapture 2.JPG
















TOP 15 pour Soleil, qui prendra son envol durant l'été (en tout près de 300.000 exemplaires dont 170.000 pour l'été) et top 18 pour souviens-toi de moi, qui avait commencé à se vendre en juin.
Je n'ai jamais compris pourquoi sa maison de disques, alors que souviens-toi de moi prenait un bon départ, a lancé soleil dans la foulée, condamnant de fait la première, et obérant le succès de la seconde, qui méritait mieux que le top 15 de l'été. Si l'on fait la somme des ventes des deux disques durant l'été, on arrive à près de 300.000, soit l'équivalent du top 7..
Quoiqu'il en soit, Marie peut être considérée comme une des révélations de l'année 71.

On en revient au classement, avec en 16ème position Claude François qui continue dans le Tamla Motown en adaptant cette fois the same old song. C'est la même chanson sera sur le moment un bide retentissant, ne devant sa gloire qu'à Green et Lejeune, et ne vendra pas plus de 23.000 exemplaires dans sa meilleure semaine.

Décevant aussi Polnareff dont le comme Juliette et Roméo, pourtant matraqué dans toutes les radios (et pas que celles du VIIIème !) ne vend que 130.000 exemplaires avec un petit pic de 15.000 et du coup pas mieux que la 17ème place.

Deux surprises pour fermer le top. Numéro 19
maxresdefault.jpg









Et numéro 20
Capture.JPG
















Un one hit wonder qui ne fera plus parler de lui ensuite.

L'ami Gérard Palaprat n'est que 22ème pour cet été 71 qui l'a néanmoins lancé.

Voilà pour cette note qui m'a pris 20 heures en tout, entre Parkinson et un clavier de m... !
Mais j'ai été ravi de la faire, pendant ce confinement qui ne fait hélas que commencer.

Coudes à tous !



12/03/2020

Les faces B de légende

J'en dénombre au moins cinq.

D'abord Jacques Brel en 1959. Son amour des trains lui fera composer la valse à mille temps, dont le rythme rappelle celui des trains poussifs qui mettaient un certain temps à s'élancer.
Cette chanson sera un des tubes du début de l'année 1960, à tel point que Jean Poiret en fera un pastiche en 1961, la vache à mille francs ! Inspirée par la hausse galopante du prix du bifteck, je me souviens encore des panneaux SUIVEZ LE BOEUF dans les boucheries. J'en avais cinq dans un rayon de 100 m autour de chez moi !
Mais en retournant le disque, on pourra apercevoir, discrète, une chanson intitulée ne me quitte pas, laquelle devra attendre quelques années, voire quelques décennies pour devenir le standard que l'on sait.

brel.JPG

En 1962 c'est un certain Serge Gainsbourg, déjà connu avec le poinçonneur des Lilas (1958), l'eau à la bouche (1960), et la chanson de Prévert (1961), qui sortira un disque avec comme locomotive vilaine fille mauvais garçon.
Cette chanson sera un bide interprétée par lui, mais aura du succès chantée par Pétula Clark.
En retournant le disque, on pourra y voir l'appareil à sous, que Brigitte Bardot mettra en valeur.
Et enfin bien cachée, la javanaise, qui aura, bien plus tard, le succès que l'on sait.

gainsbourg.JPG

On saute sept ans et on arrive à 1969 où Joe Dassin sort Le chemin de papa. Mais Europe 1 mise tout de suite sur la face B du disque et c'est comme ça que les Champs-Elysées deviendra un incontournable.

dassin.JPG

1973. Johnny rame comme un malade et a du mal à remplir les salles. Après tu peux partir si tu veux qui ne fera pas trembler les hit-parades, il sort comme un corbeau blanc qui fera un peu mieux : podium "de copinage" à SLC, top 5 des ventes françaises mensuelles. Le feu sorti après en mai fera des ventes catastrophiques, et il faudra que Johnny chante tout de suite après j'ai un problème avec son épouse pour que sa carrière redémarre, avec Noel interdit, prends ma vie, etc.
Mais qui, à l'époque, aura remarqué au dos du corbeau toute la musique que j'aime ? Peu de gens, le hit de SLC ne le mentionnera même pas ! La légende veut que Johnny ait eu avec cette chanson un succès immédiat, mais les mélomanes de ma génération peuvent témoigner que c'est faux !

hallyday.JPG

Je m'arrêterai à 1974 avec Alain Souchon qui avait eu, l'année précédente, un petit succès d'estime avec l'amour 1830 et qui sort un single dont la locomotive est petite annonce. Bide total, jusqu'à ce qu'une radio diffuse un peu plus tard la face B, qui près de 6 mois après, trouve un succès très relatif.
Là encore les tablettes ne mentent pas : pas mieux que le top 45 hebdo en avril 75.
Mais plus tard j'ai dix ans sera passé en boucle !!!

souchon.JPG



Je me suis limité à 5, mais il y en a des tas d'autres, notamment avec Sheila :

- 1964 : vous les copains je ne vous oublierai jamais, face B de écoute ce disque.

- 1965 : le folklore américain, face B de tous les deux.

- 1967 : oh mon Dieu qu'elle est mignonne, face B du kilt.

Je vous embrasse (si, si...)



08/03/2020

alors, ce coronavirus ?

Qui fait trembler la planète, info ou intox ?

En tout état de cause, je me rappelle avoir écrit cette note voilà 8 ans.

Je vous embrasse vous salue !

01/03/2020

les numéros un des ventes pour l'année 1971

NOEL 70    Poppys
6 semaines, décembre / janvier

MY SWEET LORD    George Harrison
6 semaines, janvier / février

NON NON RIEN N'A CHANGE    Poppys
6 semaines non consécutives mars / avril et mai

UNE HISTOIRE D'AMOUR   Mireille Mathieu
3 semaines, avril / mai

LES ROIS MAGES   Sheila
3 semaines, mai

OH MA JOLIE SARAH  Johnny Hallyday
4 semaines, mai juin 

HERE'S TO YOU   Joan Baez
3 semaines, juin juillet

POUR UN FLIRT  Michel Delpech
4 semaines juillet août

THE FOOL   Gilbert Montagné
8 semaines août septembre

MAMY BLUE    Pop Tops
1 semaine  octobre

MAMY BLUE   Nicoletta
6 semaines octobre novembre

LE RIRE DU SERGENT   Michel Sardou
2 semaines non consécutives novembre

L'AVVENTURA    Stone & Charden
au moins 5 semaines non consécutives novembre décembre et au-delà

En gras les chansons restées au sommet au moins 4 semaines.

LES NUMEROS DEUX :

WE SHALL DANCE   Demis Roussos 

LE JOUR SE LEVE    Esther Galil 

MAMY BLUE   Joel Daydé

Cette année 71 voit éclore des "petits nouveaux, comme les Poppys (deux numéros un, un numéro 3 et un numéro 4, le groupe incontesté de l'année),  Gilbert Montagné, Stone/Charden, Demis Roussos, Joel Daydé, Esther Galil, Gérard Lenorman, Marie, Martin Circus, Patrick Topaloff, Pierre Groscolas, Ringo Willy-Cat, Thierry Le Luron, Triangle.

Le retour de quelques "anciens" des années 50 comme Léo Ferré (avec le temps, incroyablement pas plus haut que le top 25), Marcel Amont (l'amour ça fait passer le temps, qui fera un podium) Philippe Clay, avec 2 chansons "réac" qui feront 9 et 11.

La consécration pour Gérard Palaprat avec fais-moi un signe et pour la fin du monde, tous les deux en tête à SLC.

Une mauvaise passe pour quelques "grands", comme Claude François, Dalida, Hervé Vilard, Christophe, Hugues Aufray, Pierre Perret (qui qu'il dise dans son autobio a cappella), Richard Anthony, Eddy Mitchell, Dick Rivers, les Stones, Sylvie Vartan...

Enfin la chanson de l'année, incontestablement Mamy Blue, numéro un 7 semaines par le groupe espagnol les pop tops et surtout Nicoletta, qui en fera un standard incontournable. Joël Daydé la hissera en seconde place, et aussi Ricky Shayne qui ne dépassera pas la 25ème place.

Je vous embrasse.

23/02/2020

TOP MENSUEL DES VENTES 45 TOURS FEVRIER 1962

1 1 L'AUTOCIRCULATION Henri Tisot 1   5
2 15 RETIENS LA NUIT Johnny Hallyday 2   2
3 2 VIENS DANSER LE TWIST Johnny Hallyday 3    
4 3 WAP DO WAP Johnny Hallyday 4   3
5 14 PEPPERMINT TWIST Chaussettes Noires 5   2
6 18 YAYA TWIST Petula Clark 6   2
7 4 ROMEO Petula Clark 7   4
8 17 ET MAINTENANT Gilbert Bécaud 8   2
9 5 DOUCE VIOLENCE Johnny Hallyday 9   5
10 8 LA TABLE DE MULTIPLICATION Jacques Bodoin 10   3
11 6 LE TWIST Chaussettes Noires 11   3
12 26 LE LION EST MORT CE SOIR Henri Salvador 12   2
13 10 ESPERANZA Charles Aznavour 13   2
14 30 SOUS LE CIEL ECOSSAIS Dick Rivers & Chats Sauvages 14   3
15 25 ACHETE-MOI UN JUKE-BOX Dalida 15   2
16 7 LAISSE ENTRER LE CIEL Richard Anthony 16   5
17 22 WALKIN BACK TO HAPPINESS Helen Shapiro   1 2
18 e LA LECON DE TWIST Richard Anthony 17   1
19 9 PLUS LOIN QUE LA TERRE Dalida 18   3
20 e TWISTEZ Danny Boy & ses Pénitents 19   1
21 e PEPPERMINT TWIST Vince Taylor   2 1
22 e UN MEXICAIN Marcel Amont 20   1
23 e THERE'S A LOT OF TWISTIN Vince Taylor   3 1
24 14 VALENCIA Marcel Amont 21   3
25 e C'EST BIEN MIEUX COMME CA Gillian Hills & les Ch. Noires 22   1
26 11 CUTIE PIE Pirates 23   4
27 12 FICHE LE CAMP JACK Richard Anthony 24   4
28 e UN MEXICAIN Compagnons de la Chanson 25   1
29 20 LE TWIST DU PERE NOEL Chaussettes Noires 26   3
30 21 LA MARCHE DES ANGES Compagnons de la Chanson 27    

Ca y est, il est là, le top mensuel des ventes de 45 tours pour février 1962, top que vous attendiez tous, et qui nous évitera (moi compris) de faire du hors-sujet sur la note "étiquettes" qui fut une de celles que j'ai le plus rapidement écrites (6 mn) et que je considère pourtant comme une de mes préférées.

Que voit-on en premier dans ce top ? La pauvreté du nombre de chansons dites "étrangères", un an et demie avant l'avènement chez nous des Beatles, deux avant celle des Stones. Seulement deux interprètes de classés : Helen Shapiro et Vince Taylor !

Les "chansons de papa" continuent de décroître : 6, et pas mieux que le top 8 pour la mieux classée d'entre elles, et maintenant de Gilbert Bécaud. Et une idée reçue de balayée pour cette - magnifique - chanson, qui ne sera finalement pas tant vendue que cela !

La "nouvelle vague" française comporte 16 chansons interprétées par 2 chanteurs : Johnny (4 chansons dont les trois premières sur le podium), Richard Anthony (3), une chanteuse (Gillian Hills, la première classée de toute la génération dite "yéyé") et 4 groupes (Chaussettes Noires d'Eddy Mitchell, Chats Sauvages de Dick Rivers, Pirates, Pénitents).
Johnny qui s'il est très présent, ne sera pas si souvent numéro un en cette année 62, devancé notamment par Richard Anthony (la leçon de twist et surtout j'entends siffler le train).

Venons-en au hit proprement dit, et j'invite mon ami Jean à sauter le paragraphe car je suis obligé de parler de politique vu le succès triomphal de l'autocirculation de Henri Tisot. Il faut savoir que la France est en guerre en ce mois de février 1962, et que sous le régime du Général l'heure n'est pas à la rigolade. Cependant, comme tout monarque qui se respecte, il a son bouffon, en la personne d'Henri Tisot qui l'imite (mal, je suis meilleur que lui lol) ce qui permet de faire diminuer la pression chez les Français. On l'ignore sans doute mais le gouvernement Pompidou fraîchement constitué sera été renversé au bout de quelques mois, en octobre 1962 ! La seule motion de censure qui ait abouti à ce jour. Les Français se sont fait peur et sont ensuite rentrés à la niche, comme ils le feront six ans plus tard. Donc Henri Tisot, avec l'autocirculation, sinistre parodie du mot autodétermination dont les français ignoraient pour la plupart le sens. Après ils comprendront ... Surtout ceux qui devront quitter leur terre.
Tisot exploitera le filon avec la dépigeonnisation, qui sera aussi numéro un.

Jean, tu peux revenir ! Ce top est très vieillissant car seulement 7 entrées, et dans le dernier tiers du tableau.
Du coup certaines chansons comme viens danser le twist totalisent plus de 6 mois de classement, 5 mois pour douce violence et laisse entrer le ciel.
Venons-en aux entrées :
- La leçon de twist (le seul air que je sache jouer au piano !) de Richard Anthony, boosté par le vagabond, sera numéro un en avril.
- Twistez n'ira guère plus loin, tout comme
- Peppermint twist by Vince Taylor et
- There's a lot of twistin du même et aussi
- C'est bien mieux comme ça de Gillian Hills & les Chaussettes.
Reste le cas des Mexicains basanés. Car à cette époque, les chansons étaient souvent chantées par plusieurs interprètes. La chanson de Marcel Amont, devenue culte, ne fera toutefois pas mieux qu'un numéro trois. Barré par la leçon de twist et retiens la nuit. Mal tombée ! 
Celle des compagnons, alors sur le déclin (la mort de Piaf signera la leur) fera un top 4, juste derrière celle de Marcel (qui va sur ses 91 ans) .

Johnny, Richard, incontournables, mais il ne faut pas oublier Petula, avec les tops 6 et 7. 62 sera d'ailleurs son année avec à suivre à London (top 5) et chariot (top 2, victime du train de Richard Anthony). 
Le sketch-culte la table de multiplication n'aura, finalement, pas dépassé le top 8. Le lion de Salvador va encore monter, ce qui n'est pas le cas d'Aznavour dont on oublie les ratés, comme cet espéranza (pourtant matraqué à la radio). Du coup, comme Dalida, il essaiera le twist pour son disque suivant !

Je laisse les "spécialistes" parler des deux "étrangers" et je vais prendre un repos bien mérité, car faire de l'écriture sur un clavier de m... , bonjour !

Je vous embrasse.

09/02/2020

Etiquettes

La majorité des gens aiment bien mettre les gens dans des "petites cases".

C'est le cas de mon blog, estampillé à jamais "blog musical".

Les notes qui sortent de ce cadre obtiennent, en nombre, des roues de bicyclette en guise de commentaires. C'est ainsi. Alors que pourtant, les commentateurs qui s'épanchent sur mon blog avec des sujets qui n'ont rien à y voir, sont, eux, commentés ! Mais moi, "le patron" comme le disent - gentiment - certains fidèles je dois rester dans mon sujet !

Et pourtant...
Non ce n'est pas de la chanson d'Aznavour que je vais parler ! Et pourtant, mon blog avait été créé voilà bientôt 10 ans, pour raconter ma vie, une vie que je trouvais bien plus trépidante que certaines bios de célébrités, notamment d'acteurs, qui n'ont bien souvent rien d'autre à dire qu'ils ont connu d'autres acteurs !

Puis ma vie ayant pris, fin 2012, une tournure inattendue, un beau cadeau du Destin, j'ai arrêté de parler de ma vie et j'ai orienté mon blog vers une fonction plus musicale.

Et j'ai alors assisté à quelque chose d'assez significatif : mon lectorat / commentatorat a alors complètement changé, et notamment de sexe ! Comme s'il était incongru (ou louche, pour des conjointes jalouses) pour un homme d'aller commenter un blog où une femme s'épanche et à l'inverse pour des femmes de commenter un blog musical s'il est tenu par un mec..

Chacun chez soi et vive les petites cases...

Dommage !

Je vous embrasse.