Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2019

les 50 interprètes de la période 63/74 : Eric CHARDEN

Visiblement les années 80 n'ont pas l'air d'intéresser grand monde !
2 commentaires (constructifs) et 12 lectures pour mars 87, là je me pose vraiment la question de savoir si je dois continuer cette compil (difficile) du top 50 ou pas...


Eric Charden donc :

Le regretté Eric Charden a existé musicalement bien avant sa femme Annie (Stone), en solo. Et il existera après.

C'est en 1963 qu'il sort son premier 45 tours Symphonie en bleu. Suivra la même année Casoar.
Des bides, à une époque où les yé-yés avaient déjà pris le pouvoir.

En 1964, idem : pas d'écho pour son unique 45 tours, j'ai la tête pleine de Provence.

En 1965 son premier relatif succès, amour limite zéro, mais pas assez pour avoir l'honneur d'entrer dans le hit de salut les copains.

66, léger frémissement avec je te veux, qui est classé 42ème en mai.

Mariage avec Stone.

Mais aucun succès pour Claudie (juillet) et il ne faut plus y penser (octobre)


Et 1967 va le voir exploser.

Sans coeur sortie en janvier arrivera 8 ème en avril, alors que son épouse est également classée avec baby stone.
Marquée dans la main restera 12 semaines dans les 25 premiers, pendant l'été.

Mais c'est en octobre qu'il va signer son plus grand succès, le monde est gris le monde est bleu : 17 semaines de classement, et un numéro 2 à la clé en décembre.
La face B, Viva Mona (que je préfère) se paiera même le luxe d'aller aux portes du classement, 33ème en octobre.

Bref, pour cette année 67, pour Salut les Copains, Charden se hisse à la 12ème place des interprètes, 9ème chez les messieurs.


1968 sera un meilleur cru.

Si tu m'aimes est 8ème en février, Il y a 1000 façons de dire je t'aime sera dans les 20 en mai 68, Soudain en plein été restera 18 semaines dans le classement, entre juin et septembre (12ème en août).
Son single de l'automne fera un doublé, sauve-moi et petite fille arrivant à se hisser dans les 25 premiers !

Pour cette année-là, Charden est 7ème, 5ème chez les messieurs juste derrière Johnny, Cloclo, Adamo et Michel Polnareff.

Puis c'est la descente, du moins pour sa carrière solo.

En 1969, la chine sera tout juste 24ème en mai. Et tu es née 12ème en octobre, lili dit Lou 23ème en novembre.
Sur l'année, Charden se retrouve à la 18ème place. Classé pour la dernière fois en tant que chanteur solo.


1970 sera une année limite avec doux c'est doux 25ème en février et le visage qui voyage 22ème en juillet.


C'est 1971 qui va le voir prendre une autre dimension.

En mai sort d'un côté accroche ton wagon, qui ne fera pas mieux que la 24ème place en juin.

Mais il s'essaie aussi en duo avec son épouse Stone. Le seul bébé qui ne pleure pas sera classé 14ème en juillet.
Début d'une fructueuse collaboration qui les mettra tout en haut de l'affiche en 1973.

Charden va cependant recommencer à chanter en solo en 1974, et frapper un grand coup avec 14 ans les gauloises, qui se hissera 6ème à SLC en novembre. Cette chanson va le faire renouer avec les ventes de disques, après 7 ans moroses 14 ans les gauloises est au pied du podium français pour la semaine du 27 octobre, derrière le téléphone pleure, amoureux de ma femme et Johnny rider. Cloclo, Richard Anthony et Johnny. Du beau monde...

Pour la période 63/74 Eric Charden, avec 15 chansons classées prend la 21ème place côté Salut les Copains.

En 1975 Charden se séparera de Stone. Du coup année "vierge" pour son ex-mari !

Timide réapparition en 1976, elle sortait de l'ordinaire pointant 29ème vente au printemps et gros bide pour j'taime bien en novembre.

77 verra son retour avec d'abord joue contre joue 16 ans 16 ans 28ème "général"  à l'été mais surtout pense à moi, sorti en octobre échouera lui aussi en février 78 au pied du podium français derrière Plastic Bertrand, Chantal Goya et Claude François !

Pour cette année 78 Lucie fera un score moyen, de même que pardonne, mais Charden sera un des rares à ne pas avoir succombé aux sirènes du disco.

1979 démarre moyennement avec promène, mais l'été va le voir enfin tutoyer les anges ! Second derrière Dalida début septembre avec l'été sera chaud.

Ce sera son dernier grand succès.

Pour mémoire allume en 1980 ne fera pas des étincelles, allez bijou n'en parlons pas.

Pour 1981, il fera un top 20 français en hebdo avec les mots qui me font chanter, mais ça m'arrive encore se vendra peu.

Comme on est tous des idoles et t'as beau bronzer beau on voit la marque du maillot en 1982. La formule ne marche pas à tous les coups...

Passeront aussi inaperçues mon père qui chantait (1983) on t'a revue en ville et née pour aimer (1984) Essaye une fille (1985) Epinglée en bleu et je la vois partout (1987).

Essai de come-back en 1992 avec je rocke ma vie.

Et la déchéance, la maison de retraite pour chanteurs en 2007 : l'inévitable tournée age tendre et tête de bois...

Eric Charden décèdera le 29 avril 2012.

Je vous embrasse.

 

23/09/2019

TOPS DE MARS 1987 (rectifié)

    TOP 30 FRANCAIS  
       
1 2 ON SE RETROUVERA Francis Lalanne
2 1 T'EN VAS PAS Elsa
3 9 CORPS A CORPS Images
4 12 LAISSEZ-NOUS CHANTER Gold
5 3 VOYAGE VOYAGE Desireless
6 4 FALLAIT PAS COMMENCER Lio
7 e VIENS BOIRE UN PETIT COUP A LA MAISON Licence IV
8 e SAUVEZ-MOI Jeanne Mas
9 20 C'EST COMME CA Rita Mitsouko
10 13 MAGIE NOIRE Philippe Russo
11 5 MAMAN Dorothée
12 18 FLEUR DU MAL Stéphanie
13 10 JE DOIS M'EN ALLER Niagara
14 30 IL FAUDRA LEUR DIRE Francis Cabrel & les enfants
15 8 TES ETATS D'AME ERIC Luna Parker
16 e LES DIVAS DU DANCING Philippe Cataldo
17 6 C'EST LA OUATE Caroline Loeb
18 27 DUEL AU SOLEIL Etienne Daho
19 e THAI NANA Kazero
20 14 NOIR ET BLANC Bernard Lavilliers
21 17 ELLE EST PARTIE Partenaire Particulier
22 21 LES YEUX DE LAURA Gouts de luxe
23 e BODY PHYSICAL Marie-Claire Buzy
24 25 MOURIR LES SIRENES Canada
25 7 MUSULMANES Michel Sardou
26 16 CA FAIT RIRE LES OISEAUX Compagnie Créole
27 22 PLEURER DES RIVIERES Viktor Lazlo
28 e LES AUTRES SONT JALOUX Yanna Katsoulos
29 e TU DIS QUE TU L'M Dennis Twist
30 15 P'TIT BOUCHON Sabine Paturel
       
    TOP 15 ETRANGER  
       
1 1 IN THE ARMY NOW Status Quo
2 2 SALLY Carmel
3 12 ROCK THE NIGHT Europe
4 e ELECTRICA SALSA Off
5 13 THE MORE I SEE YOU Valli
6 3 DON'T LEAVE ME THIS WAY Communards
7 6 ALWAYS THE SUN Stranglers
8 e CONCRETE AND CLAY Hong Kong Syndikat
9 11 DO YA DO YA Samantha Fox
10 e I LOVE TO LOVE Tina Charles
11 e WALK LIKE AN EGYPTIAN Bangles
12 e OPEN YOUR HEART Madonna
13 9 YOU KEEP ME HANGIN ON Kim Wilde
14 8 TWO OF HEARTS Stacey Q
15 5 THE FINAL COUNTDOWN Europe

Erreur rectifiée. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, il y avait aussi eu Brooklyn by the sea de Mort Shuman, mais son faible score n'avait pas nécessité de correctif, alors que là il s'agit d'une chanson qui est dans le top 20. Même si elle n'a pas marqué les foules !

Donc top de mars 87. Top de mon arrivée à Mende, où enfin je pouvais voir l'émission top 50, animée par Marc Toesca. Auparavant j'étais dans un petit village alpin perché à 1000 m d'altitude où on ne captait pas Canal Plus. Je vais désormais tous les enregistrer sur cassette, du moins les chansons qui m'intéressent. En juillet 1993, quand le top s'arrêtera, j'aurai une trentaine de C180 uniquement remplies de tops ! Et dire qu'elles ont dû probablement finir à la déchetterie d'Ouhans...

Côté français, c'est un top vieillissant, avec seulement 7 entrées. En tête, interversion entre les deux premières, tandis que Gold et Images se classent juste derrière.
Première entrée, Licence IV. J'ai été surpris de leur ascension au premier abord, puis je me suis souvenu de la folie de la danse des canards et autres petits chats ! On oublie trop que les chansons de noces et banquets, c'est un marché. En revanche je ne me doutais pas qu'ils seraient en tête pendant trois mois...
La seconde entrée est signée Jeanne Mas, alors la chanteuse française la plus vendue. Elle devrait faire un podium avec sauvez-moi. Terminus pour Philippe Russo et Stéphanie, laquelle grappille encore quelques places. Les Rita Mitsouko devraient encore monter un peu et Cabrel prend son temps, il fait partie du "club des privés de première place à cause de Licence IV" !
Troisième entrée, Philippe Cataldo et ses divas du dancing. Avant d'arriver à Mende j'aimais déjà cette chanson entraînante, même si je ne comprenais rien aux paroles. Mais - je pense à JMP - ensuite tout s'éclairera pour moi ! Cependant il me faudra attendre sept ans pour mieux apprécier... Ce "one hit wonder" fera un top 10.
Donc en 4ème entrée le fameux thai na na qui ne m'a pas spécialement marqué pour que je le situe dans les étrangers ! Il faut dire que les années 80 et suivantes seront propices aux "étoiles filantes" de ce genre. Sur ce top 30 il n'y en a pas moins de 8 !!!!
Terminus pour Etienne Daho et Canada, j'avais beaucoup apprécié mourir les sirènes. 
Marie-Claire Buzy est la 5 ème entrée mais elle n'ira pas plus loin, de même que Yanna Katsoulos. La 7ème entrée, tu dis que tu l'M, ne sera en revanche pas loin d'un top 10.

Parmi les "frémissants", du beau monde : Johnny (32ème), Sheila (36ème), Patrick Sébastien (37ème) et.... Claude François 39ème avec Comme d'habitude !!! Seul Johnny quittera cette antichambre, et devrait faire un bon score avec cet extrait de l'album Gang signé Goldman, album qui le remettra en selle après quelques années de galère. Car pour la première fois depuis onze ans (Gabrielle), on le reverra numéro un, au moins en ventes hebdo !
Côté étranger, c'est l'inverse du hit français. Très "jeune" avec 5 entrées sur 15 chansons; trop jeune, je dirais un hit qui se cherche, après le funky et avant la house music. Certes il y a des "valeurs sûres" comme Status Quo, les Stranglers, Madonna et Kim Wilde, mais les autres sont des étoiles filantes. C'est même une française qui occupe la 5ème place !

Donc voilà, à dans quelques semaines pour avril. 

Je vous embrasse.

PS j'ai gardé vos commentaires et je vais les republier.

16/09/2019

Précurseur (suite)

Ca sert de faire les cartons ! Je retrouve des trésors...
Déjà un thermomètre auquel je tenais beaucoup, et que je pensais disparu entre mes différents déménagements (5 depuis 2006). Un thermomètre que j'avais acheté en octobre 1972, et que j'avais amené avec moi lors de mon service militaire. Thermomètre "illégal" qui me permettait de connaître la température qu'il faisait durant mes classes. Illégal car dans l'enceinte de la base, nous ne devions rien posséder qui ne soit pas estampillé "armée", des chaussures (et chaussettes) à la chemise, en passant par les sous-vêtements !
Du coup je regardais amoureusement ce thermomètre qui était la seule chose "civile" que je pouvais voir...
Et encore, en cachette !

Et puis tout un carton concernant la radio de Gap.
Dont mes hit-parades que j'élaborais soigneusement en vue des les afficher au rayon disques du Prisunc de Gap.

Et donc celui dont j'avais mis le podcast voilà quelques semaines. Le voilà :

HIT RADIO 5 001.jpg



On y voit donc Indochine en numéro un, présent dans mon hit depuis 6 semaines !

Egalement la présence d'illustres inconnus en dehors de la zone de diffusion de la radio, comme Patrick Alexandroni (8) ou Jean-Claude Lannes (20).

Je vous embrasse.

 

 

05/09/2019

TOP MENSUEL VENTES DE 45 TOURS DECEMBRE 1961

1 3 L'AUTOCIRCULATION Henri Tisot 1  
2 1 VIENS DANSER LE TWIST Johnny Hallyday 2  
3 13 ROMEO Pétula Clark 3  
4 4 LAISSE ENTRER LE CIEL Richard Anthony 4  
5 20 FICHE LE CAMP JACK Richard Anthony 5  
6 22 YOU DON'T KNOW Helen Shapiro   1
7 27 CUTY PIE Les Pirates 6  
8 e WAP DO WAP Johnny Hallyday 7  
9 5 LA MARCHE DES ANGES Compagnons de la Chanson 8  
10 2 IL FAUT SAVOIR Charles Aznavour 9  
11 23 KON TIKI Shadows   2
12 29 SO GLAD YOU'RE MINE Vince Taylor   3
13 30 LET'S TWIST AGAIN Chubby Checker   4
14 9 DOUCE VIOLENCE Johnny Hallyday 10  
15 25 LA MARMITE Dario Moreno 11  
16 8 LE GOUT DE LA VIOLENCE B O du film 12  
17 e HIT THE ROAD JACK Ray Charles   5
18 6 DACTYLO ROCK Chaussettes Noires 13  
19 e TU PEINS TON VISAGE Chats Sauvages 14  
20 e LE TWIST DU PERE NOEL Chaussettes Noires 15  
21 e LE TWIST Chaussettes Noires 16  
22 e PLUS LOIN QUE LA TERRE Dalida 17  
23 11 OUBLIE LARRY Les Pirates 18  
24 7 SI TU M'ECRIVAIS Marie-José 19  
25 e BIEN TROP TIMIDE Johnny Hallyday 20  
26 17 LES CANONS DE NAVARONE B O du film 21  
27 e LA CHANSONNETTE Yves Montand 22  
28 e VALENCIA Marcel Amont 23  
29 21 C MON EVERYBODY Vince Taylor   6
30 e LA TABLE DE MULTIPLICATION Jacques Bodoin 24  

C'est la bérézina pour les chansons étrangères ! 20% seulement, soit deux fois moins qu'en novembre. 
Venons-en tout de suite à elles.
C'est Helen Shapiro qui décroche la médaille d'or. Vince Taylor classe 2 chansons, restent les Shadows, Chubby Checker et Ray Charles.

Coté français, me restent en mémoire les numéros 2 à 5, 8 à 11, 14, 17, 21 à 24. Surpris de constater que la marmite n'aura pas fait de top 10, on l'entendait très souvent. De même que Rosa de Jacques Brel, qui n'a pas dû sortir en 45 tours.
A l'étude de ce top, force est de constater que le twist est omnipésent. Même le Père Noël est mis à contribution !

Les "anciens" perdent du terrain, avec les Compagnons (8èmes), Aznavour (9 et un "frissonnant", Espéranza), Dario Moreno (11), Dalida (17), Marie-José (19), Yves Montand (22) et Marcel Amont (24) soit 7 chansons plutôt dans le bas du tableau. Je pourrais citer Petula parmi eux, qui chante depuis 1949 quand même !

Les groupes font fureur, avec les Chaussettes Noires (3 titres), les Chats Sauvages, et les Pirates. Et encore, de "faux" groupes car déjà Eddy Mitchell et Dick Rivers étaient dans les starting-blocks.

En solo, c'est Richard Anthony qui continue de dominer, avec deux chansons dans le top 5. Johnny suit, avec certes 4 chansons, mais dont trois sont mal classées. Petula Clark est également très bien placée, avec Roméo qu'on entendait très souvent.

Deux bandes de films, assez mal classées.

Enfin les "comiques" sont bien là aussi, avec la médaille d'or pour Henri Tisot. Un sketch que les pieds-noirs n'ont pas dû apprécier à sa juste valeur ! Bodoin en revanche est rassembleur, qui "venge" tous les enfants des écoles.

Je vous embrasse.

01/09/2019

mon "Parkinson-mètre"

Ou la bonne occasion de mesurer mon Parkinson.
C'est sur le chemin du retour, entre l'Auvergne et Sanary, que je peux mieux le faire.

C'était hier.
Départ de Pont d'Alleyras par 6 km de montée en virages serrés. Dès le départ je suis dans l'ambiance.
Mais ce genre de route me convient parfaitement, ayant souvent vécu en montagne. Même si la route est devenue sous-dimensionnée (enfin, que les bagnoles sont devenues des masodontes ! Les Renault 4 ou autres 2CV mesurent 1,48 m de large, la moindre Dacia
1,90 m...)
Puis je suis sur le plateau, ça tourne moins mais ça monte toujours. Je me trouve à 1100 m d'altitude, et je vais rester à ce niveau durant près de 50 bornes.

Tout va bien jusque-là. Heureusement...

Km 21. Costaros. Là je vais prendre une nationale que je connais bien, la 88.  Une route que j'ai prise très souvent entre 1987 et 1995, celle qui relie Mende au Puy et aussi à Clermont-Ferrand. Je vais la longer sur 13 km.

Km 34. Embranchement. Entre la route qu'affectionne chérie - que je vais prendre - et ma préférée, la "Régordane", route large et peu fréquentée qui c'est vrai tournicote pas mal et qui peut être inconfortable pour un passager.

Je continue, tout droit, entre 1200 et 1350 m d'altitude. Entrée en Ardèche, département qui me verra faire le tiers de mon parcours.
Je passe devant la célèbre Auberge Rouge immortalisée dans un film de Fernandel.

Km 53. Col de la Chavade, 1268m, limite de partage des eaux océan-Méditerranée, et aussi limite de partage des chauffeurs, entre les "normaux" et les "dingos". Là fini de rire car commence "la descente de la mort", à savoir 700 m de dénivelé sur 9 km avec des épingles à cheveux tout le long. Oui je sais, j'ai déjà écrit plus haut que ce genre de route ne me déplaisait pas.
Sauf que là, c'est la nationale à 3 voies, le seul chemin qui permet aux camions de relier Marseille (et au-delà vers Toulon et Nice) à Clermont-Ferrand (et le centre de la France). Dix mille véhicules par jour y passent ! Je n'oublie pas qu'en juin 2012 j'y ai laissé tout mon système de freinage...

Km 63, Mayres, véritable bas de la descente.
Ma main commence à trembloter sur le levier de vitesse, mais je tiens toujours.

Là commence "la route des villages". A savoir que sur 22 km, les deux tiers seront en agglomération. Avec feux rouges, rond-points, priorités et ralentisseurs. La joie !
A la fin de ces villages, place aux longs tunnels non éclairés du secteur d'Aubenas ! Avec les lunettes de soleil, le pied quand on passe de la lumière aux ténèbres...

Km 93, Aubenas. 
Je tremble toujours, mais je peux continuer.
D'autant que la route devient plus cool. Je me refais une santé sur les 50 km qui m'amènent jusque dans la vallée du Rhône. 

Km 145, Pierrelatte. Je ne tremble presque plus. Dehors 36 degrés à l'ombre. Ombre que je cherche pour garer la voiture, car notre minou est dedans ! On trouve la place finalement assez vite, et le resto pas trop loin. Les 36 degrés me tombent alors dessus, et je sais alors que je ne conduirai pas beaucoup plus loin...

Repas vite expédié, direction l'autoroute à 28 km de là, Orange-Nord.

Mais je n'y parviendrai pas. Du côté de Mornas, tremblotant comme une feuille et voyant tourner le paysage, je m'arrête sur un parking et cède la place du conducteur à mon épouse.

Laquelle, en bonne méridionale, sera loin de paniquer devant la conduite sur autoroute de ses compatriotes, retrouvant vite ses "marques" qu'elle avait laissées le 7 juillet dernier.
Je l'ai déjà dit ici, la conduite à l'Italienne je laisse ça aux autres, de préférence à ceux qui ont plus de chevaux que nous sous le capot.

Donc, le résultat du test.

Au-delà de ce qu'espérais. J'ai résisté à la descente de la mort, à l'enfilade des villages-rues Ardéchois, aux tunnels, et au bout de presque 3 heures de conduite non stop j'étais presque frais et dispos.
Ce qui m'a tué, c'est les 36 degrés subis pendant près d'une heure (le resto était ouvert à tous les vents. Comme le font les gens du sud qui ont chaud dans une pièce fermée à 25 degrés mais qui respirent avec 10 degrés de plus avec "de l'air")...

En tout cas je suis bien content que ce soit la dernière fois que l'on fasse ce trajet !

Je vous embrasse.

28/08/2019

Précurseur !

La fin du hit-parade que j'animais (et fabriquais) à la radio de Gap en mai 1983.

Où je classe en tête le groupe Indochine, qui n'était même pas arrivé dans le top 20 des ventes hebdo...
podcast
Le "patron" de la radio me passera sur le moment un bon savon pour avoir "osé" placer ce titre en tête, puis se ravisera progressivement au fur et à mesure que la chanson sera populaire...

Je vous embrasse

24/08/2019

les 50 interprètes de la période 63/74 : Mike BRANT

Pour une fois, Salut les Copains ne sera pas la référence. En effet le premier 45 tours de Mike Brant a été purement et simplement ignoré par le magazine alors que c'est un des plus grands tubes de la décennie ! Laisse-moi t'aimer, sorti en décembre 1969, se vendra à 600.000 exemplaires, et sera présent dans le hit-parade de ventes pendant 9 mois, de février à octobre, avec bien sûr la première place à la clé au printemps.

Il faudra attendre la sortie de son deuxième disque, un grand bonheur, en avril 1970 pour que les "copains" se décident à le mettre dans leur hit. 23 ème place française mensuelle en juin. Côté ventes, en revanche 5 semaines de classement et seulement la 19ème place le 14 juin, alors que laisse-moi t'aimer est encore sur le podium !

A l'automne, SLC montera encore d'un cran dans la reconnaissance de Mike Brant. Mais dans la lumière sera 9ème en décembre 1970. 5ème vente française fin novembre, présent dans le top durant 4 mois.

Mike Brant feu de paille ? Après ces trois succès, 1971 sera une année morose pour lui. Nous irons à Sligo, sorti en mars, ne se vendra que très peu, SLC le classant à la 22ème place. 
A corps perdu sorti en juin ne sera pas classé par le journal, atteignant la 14ème place des ventes fin août. 
La fille à aimer, sortie en octobre, sera peu vendue et classée 22ème par SLC.

Du coup sa maison de disques espace les 45 tours, et attend février 1972 pour sortir qui saura. 
Bingo ! Ca sera sa meilleure vente, avec plus de 900.000 exemplaires vendus. 6 mois dans le top des ventes avec la première place en mai. SLC cette fois ne sera pas en reste puisque là aussi il sera classé 6 mois, numéro un en juin. 
Le suivant, c'est ma prière, sorti en octobre, sera également un tube. Il entre directement numéro 2 dans le classement des ventes le 15 octobre au grand dam de Dalida qui du coup reste 3ème ! 900.000 exemplaires de vendus, autant que qui saura. SLC suit le mouvement, 5 mois de présence et numéro un en novembre 72.

73 sera aussi époustouflant. En février sort rien qu'une larme qui sera vendu à 800.000, numéro un des ventes en avril et mai, également numéro un à SLC.

Sorti en août tout donné tout repris sera lui aussi numéro 1, tant à SLC qu'au niveau ventes, 500.000 exemplaires vendus.

SLC ne classera pas la suivante, viens ce soir, qui pourtant tirera à 400.000 et qui sera aussi numéro un des ventes (de chansons !) en mars 1974. 

Petit aparté : Si je considère que le hit de SLC reflètait bien le goût des gens à peu près jusqu'en 1972/1973, il ne signifie plus grand-chose ensuite. Parallèlement le disque se démocratisera et le chiffre des ventes (du moins des chansons françaises - je n'oublie pas Money) sera un très bon indicateur de 1973 à 1992.

C'est comme ça que je t'aime sortira en mai, ne vendant "que" 200.000 exemplaires et "seulement" numéro 5 des ventes. 
Certes, 900/900/800/500/400/200, c'est decrescendo, mais qui - en dehors de Sardou - peut se vanter d'avoir vendu 3.700.000 exemplaires en seulement 6 disques ? Et de suite !

Première tentative de suicide en novembre, à Genève. Rien à voir avec sa carrière car on se retrouve par hasard est numéro 4 des ventes françaises cette semaine-là.
Wikipédia parle d'une autre piste mais rien n'est vraiment sûr. (1)

Juste avant sa tentative, CBS a sorti qui pourra te dire, un autre extrait du fantastique album toutes les couleurs, qui arrivera dans le top 10 des ventes.

Le 24 avril 1975, seconde tentative de suicide (de la même façon) et cette fois-ci il ne se rate pas. Juste avant, il a tenu à enregistrer un 45 tours, dis-lui, qui sera évidemment numéro un des ventes et se vendra à 600.000 exemplaires.
A souligner qu'il sera vite contesté par le créateur de la soi-disant chanson originale, Morris Albert, dont la chanson feelings n'aurait en France trouvé aucun écho sans la mort de Mike Brant et sa chanson-testament.
En fait, Morris Albert n'avait rien inventé, ayant carrément pillé une chanson française de Loulou Gasté destinée à sa femme Line Renaud, pour toi (1956)

Mike Brant, un chanteur qui est vraiment mort en pleine gloire.

Je vous embrasse.

(1) C'est pour cela que, depuis 8 ans à peu près, Wikipédia ouvre systématiquement le parapluie (cet article ne cite pas suffisamment ses sources) !! Vu les erreurs qu'on y trouve, ils n'ont peut-être pas tort...

22/08/2019

TOP MENSUEL DES VENTES AVRIL 1973

    TOP 30 FRANCAIS    
         
1 22 RIEN QU'UNE LARME Mike Brant 312 K
2 1 LES GONDOLES A VENISE Sheila & Ringo 223
3 e MADE IN NORMANDIE Stone & Charden 221
4 2 VIENS VIENS Marie Laforêt 175
5 e CELUI QUI RESTE Claude François 142
6 3 QUAND VIENT LE SOIR ON SE RETROUVE Frédéric François 115
7 e REVIENS MON AMOUR REVIENS Christian Delagrange 109
8 e ET SURTOUT NE M'OUBLIE PAS Crazy Horse 97
9 4 PETITE FILLE AUX YEUX BLEUS Art Sullivan 95
10 13 UN ENFANT Michel Sardou 94
11 e TU TE RECONNAITRAS Anne-Marie David 93
12 6 JE VEUX T'AIMER Michel Chevalier 85
13 20 SALUT LES AMOUREUX Joe Dassin 84
14 5 COMME UN CORBEAU BLANC Johnny Hallyday 80
15 27 J'AI RENCONTRE L'HOMME DE MA VIE Diane Dufresne 77
16 8 FAUT PAS PLEURER COMME CA Daniel Guichard 68
17 7 SIGNE DE VIE SIGNE D'AMOUR Alain Chamfort 65
18 e FIO MARAVILLA Nicoletta 63
19 e LES AVEUX Michel Delpech 57
20 14 C'EST MA TOURNEE Joe Dassin 33
21 e JE VAIS ME MARIER MARIE Patrick Juvet 33
22 16 LA VIE C'EST UNE HISTOIRE D'AMOUR Christophe 32
23 10 PAROLES PAROLES PAROLES Dalida & Alain Delon 31
24 12 LES FILLES DU MERCREDI Il était une fois 30
25 e POUR TOI CE N'ETAIT RIEN Hervé Vilard 30
26 e UNE FILLE EN FRANCE Mathias 26
27 e NOUS IRONS A VERONE Charles Aznavour 25
28 e AU REVOIR Pierre Groscolas 24
29 15 LES VOLETS CLOS Nicoletta 23
30 e UN TRAIN QUI PART Marie 23
         
    TOP 15 ETRANGER    
         
1 1 FOREVER AND EVER Demis Roussos 157 K
2 e GET DOWN Gilbert O Sullivan 61
3 13 WHY CAN'T WE LIVE TOGETHER Timmy Thomas 39
4 e POWER TO ALL YOUR FRIENDS Cliff Richard 30
5 3 I'D WANT YOU TO LOVE ME Lobo 27
6 e MY LOVE Paul Mc Cartney 23
7 e AN AMERICAN TRILOGY Poppys 21
8 12 COME ON FEEL THE NOISE Slade 20
9 e CHI SARA Massimo Ranieri 20
10 2 CRAZY HORSES Osmonds 16
11 5 PUPPY LOVE Donny Osmond 15
12 9 LONG LOVER HAIRED FROM LIVERPOOL Jimmy Osmond 15
13 e MONEY Pink Floyd 11
14 8 DO YOU WANNA TOUCH ME Gary Glitter 11
15 e THIS WORLD TO DAY IS A MESS Donna Hightower 7

Cette note va faire plaisir à Jean, qui n'aime pas le Cica d'origine !!!
Plusieurs "paliers" dans le top français.
D'abord la chanson à 300.000 (sur le mois) rien qu'une larme de Mike Brant, largement numéro un.
Puis deux vers 220.000, les deux couples, dont la fracassante entrée de Stone & Charden en 3ème position qui ne vont pas en rester là.
Puis avec 175.000 ventes on trouve Marie Laforêt en 4) qui perd 2 places.
Belle entrée de Cloclo en 5) avec 142.000, qui devrait faire un podium. 
Autour de 110.000 Frédéric François en baisse et Christian Delagrange qui entre en 7) lequel devrait faire un top 5.
Après c'est plus régulier jusqu'à la 19ème place. Entrée 8ème du nouveau groupe Crazy Horse qui ira très haut. A suivre ...
Sardou aura dû se contenter de la 10ème place après un surveillant général qui aura été 7ème. Attention les yeux pour les deux disques qui suivront ! Belle entrée de Anne-Marie David à la 11) qui devrait faire un podium et qui surtout va remporter l'Eurovision ! Joe Dassin a mal programmé la sortie de ses singles, salut les amoureux ne dépassera pas la 13ème place, gêné par c'est ma tournée sorti juste avant. Dommage... Diane Dufresne 15ème, première québécoise a être classée dans un hit en solo. D'autres suivront, surtout en 1978. Comme Joe Dassin, Nicoletta a mal programmé la sortie de ses singles. Fio Maravilla vient "fusiller" les volets clos qui du coup n'aura pas dépassé la 15ème place, alors qu'on l'entendait pas mal en radio. Fio Maravilla fera à peu près la même chose, dommage pour ces deux chansons qui auraient mieux marché à 3 mois d'intervalle.
Delpech arrive 19ème avec les aveux, chanson qui fera un top 15.
La marche est grande entre les aveux 19ème (57.000 ventes) et c'est ma tournée 20ème (33.000). Autant entre la 20) et la 19) qu'entre la 19) et la 14) !
Ensuite les chansons se tiennent très près entre elles, 10.000 ventes séparant la 20) et la 30). Parmi ces chansons on note le nouveau Juvet, qui fera un top 10, le nouveau Vilard, qui fera tout juste un top 20, et qui sera le dernier succès de sa première carrière, commencée en 1965. Rendez-vous dans 5 ans pour sa seconde, qui le verra enchaîner les tubes !
Entrée aussi du nouvel Aznavour, qui fera un top 5, de Pierre Groscolas qui fait une piètre saison 1973 avant de renouer avec les succès, et de Marie, qui elle aussi concourt pour l'Eurovision, qu'elle terminera 8ème.

Après la 30ème place on note les entrées de Sacha Distel et de Dick Rivers (vers les 40èmes). Dick Rivers qui avec Marilou achève sa traversée du désert et qui entame sa seconde carrière, laquelle ne s'arrêtera qu'à sa mort en 2019. Pour Monty (45ème) en revanche c'est fini, des lendemains qui chantent restera dans "l'antichambre".
La 45ème est en revanche un "standard", toujours diffusée de nos jours. C'est le plombier de Pierre Perret qui fera un top 10 après le bide de fleur de petit pois. Jean-François Michael arrive avec comme elle (39ème) et Chouans en avant (46ème) et se télescoperont, je ne pense pas qu'il entre dans les 30.
Voilà pour les 50 français.
Parmi les "frissonnants" (qui sont entrés dans les 50 en hebdo) se trouvent Roméo, C.Jérôme, Patricia Lavila, Gilbert Bécaud et Gérard Palaprat. Du beau monde avec un numéro un, un podium, un top 10, et deux tops 20 !

Côté étrangers, toujours la bérézina.... Je devais être un des rares à acheter autant d'étrangers que de français à cette époque ! Si l'on enlève Demis Roussos "l'extra-terrestre", le total des ventes des n°2 à 15 est égal au nombre de ventes du seul Mike Brant ! Et inférieur à celui des 2) et 3)...
Ce hit étranger est pauvre, très pauvre, mais la prédominance de la couleur rouge incite à penser qu'il va bouger.
Déjà la famille Osmond va dégager, respectivement 10) 11) et 12) du classement.
7 entrées donc : Gilbert O Sullivan direct 2ème, Cliff Richard (qui représente l'Eurovision pour son pays) direct 4ème. Mais avec 30.000 unités, soit l'équivalent du numéro 25 français. Paul Mc Cartney fera un bide, tout comme les Poppys. S'ils avaient chanté en français, on ne les aurait pas vu dans les 30... Massimo Ranieri représente aussi l'Eurovision.
Suivent deux chansons très connues : Money des Pink Floyd que les radios mettront numéro un des semaines entières, alors que niveau ventes, le groupe ne dépassera pas la 16ème place générale en hebdo !! Cela montre les limites d'un classement des ventes pour les chansons étrangères. Souvenons-nous que Imagine ne sera jamais présent dans le top 40 des ventes...
L'autre, this world to day is a mess, de Donna Hightower, sera en revanche numéro un toutes catégories confondues.

Voilà pour ce top, très difficile à faire, mais qui a le mérite de ne pas être approximatif.

Je vous embrasse.

19/08/2019

LES NUMEROS UN ANGLAIS (BBC) DE 1969 A 1972

1969

- OBLADI OBLADA - Marmalade (janvier)
- ALBATROSS - Fleetwood Mac (janvier/février)
- BLACKBERRY WAY - Move (février)
- HALF AS NICE - Amen Corner (février)
- WERE DO YOU GO - Peter Starstedt (4 semaines - février/mars)
- I HEARD IT THROUGH THE GRAPEVINE - Marvin Gaye (avril)
- ISRAELITES - Desmond Dekker (avril)
- GET BACK - Beatles (6 semaines - avril/juin)
- DIZZY - Tommy Roe (juin)
- THE BALLAD OF JOHN AND YOKO - Beatles (juin/juillet)
- SOMETHING IN THE AIR - Thunderclap Newman (juillet)
- HONKY TONK WOMEN - Rolling Stones (5 semaines - juillet/août)
- IN THE YEAR 2525 - Zager & Evans (août/septembre)
- BAD MOON RISING - Creedence Clearwater Revival (septembre/octobre)
- JE T'AIME MOI NON PLUS - Gainsbourg & Birkin (octobre)
- I'LL NEVER FALL IN LOVE AGAIN - Bobbie Gentry (octobre)
- SUGAR SUGAR - Archies (octobre)
- TWO LITTLE BOYS - Rolf Harris (6 semaines - novembre/décembre)
- LOVE GROWS - Edison Lighthouse (5 semaines - décembre/janvier)

1970

- WANDERING STAR - Lee Marvin (février)
- BRIDGE OVER TROUBLED WATER - Simon & Garfunkel (février/mars)

vacances de Pâques en Lozère : pas de BBC

- ALL KINDS OF EVERYTHING - Dana (avril)
- SPIRIT IN THE SKY - Norman Greenbaum (avril/mai)
- BACK HOME - England World Cup Squad (mai)
- YELLOW RIVER - Christie (juin)
A noter que sa version française l'Amérique est entrée au hit de SLC le 15 mai, Christie le lendemain seulement dans le hit anglais !

- IN THE SUMMERTIME - Mungo Jerry (7 semaines - juin/juillet)
- THE WONDER OF YOU - Elvis Presley (août)

vacances dans le Doubs ensuite

- TEARS OF A CLOWN - Smokey Robinson & Miracles (septembre)
- BAND OF GOLD - Freda Payne (6 semaines - septembre/octobre 8 et 15 novembre)
- WOODSTOCK - Mathews Southern Comfort (octobre)
- WOODOO CHILE - Jimi Hendrix (novembre)
- I HEAR YOU KNOCKING - Dave Edmunds (6 semaines - novembre/décembre)

1971

- GRANDAD - Clive Dunn (janvier)
- MY SWEET LORD - George Harrison (5 semaines - janvier/février)
- BABY JUMP - Mungo Jerry (mars)
- HOT LOVE - T. Rex (6 semaines - mars/avril. Présent quand je suis parti en vacances en Lozère, présent à mon retour)
- DOUBLE BARREL - Dave Collins (mai)
- KNOCK THREE TIMES - Dawn (5 semaines - mai/juin)
- CHIRPY CHIRPY TCHIP TCHIP - Middle of the road (juin/... ?)

Vacances deux mois en Savoie

- I'M STILL WAITING - Diana Ross (..../septembre)
- HEY GIRL DON'T BOTHER ME - Tams (septembre/octobre)
- MAGGIE MAY - Rod Stewart (5 semaines - octobre/novembre)
- COZ IL LUV YOU - Slade (4 semaines - novembre/décembre)
- ERNIE - Benny Hill (4 semaines - décembre/janvier)

1972

- I'D LIKE TO TEACH THE WORLD TO SING - New Seekers (4 semaines - janvier)
Traduite en français par soif d'aujourdhui, Coca-Cola !!!
- TELEGRAM SAM - T.Rex (février)
- SON OF MY FATHER - Chicory Tips (février/mars)
- WITHOUT YOU - Nillson (5 semaines - mars/avril)
- AMAZING GRACE - Pipes and ??? (5 semaines - avril/mai)
- METAL GURU - T. Rex (4 semaines - mai/juin)
- VINCENT - Don Mc Lean (juin)
- TAKE ME BACK HOME - Slade (juillet)

Juillet 1972 : je quitte Paris (et la BBC)

Je vous embrasse

16/08/2019

15 août 1958 : l'enchantement

Ah mes 15 août ! 

Je peux citer celui de 2012, sanglant pour moi, et qui m'a ouvert les yeux, que je m'obstinais à garder bandés. Je ne pouvais plus vivre comme je vivais.

Celui de 1997 (le plus douloureux) qui fut le jour où je verrai ma mère pour la dernière fois. Et je le savais...

Celui de 1984 où je me suis retrouvé à l'hôpital pour une fièvre inexpliquée et tenace, qui se révèlera être une mononucléose infectieuse.

Celui de 1970 qui verra mon premier baiser. Le plus beau.

Mais comment oublier celui, magique, de 1958 !!!
La mémoire des personnes d'un certain âge est mystérieuse. Surtout celle des Parkinsoniens. Elle enfouit certains souvenirs pourtant récents et fait de temps en temps resurgir des images qu'on croyait à jamais oubliées.


J'étais en vacances dans le Gers, à Gimont comme l'année d'avant. Mes journées étaient réglées comme du papier à musique : En fin de matinée ma mère et moi quittions le petit pavillon que nous louions pour une bouchée de pain à de très braves gens. Puis sous le cagnard nous montions "à l'assaut" de cette petite ville qui nous surplombait de 60 mètres, direction chez des cousins assez éloignés généalogiquement mais très proches par le coeur.
Déjeuner chez eux, une "tablée" d'au moins sept personnes, parfois 15, qui débordait alors jusque dans leur garage.
L'après-midi partie de cartes, de monopoly ou sieste pour les parents, jeu pour les enfants. J'avais deux cousins un peu plus âgés que moi, Bernard et Gilles, qui ne rechignaient pas à jouer avec le gamin de sept ans que j'étais.
Puis quand le cagnard devenait un peu moins rude (ça cogne là-bas l'été) descente vers le pavillon où ma mère et moi prenions un dîner plutôt frugal.
Parfois il y avait des orages, qui finissaient "rock n roll", je le raconte ici.

Le matin du 15 août 1958 ma mère me réveilla un peu plus tôt que d'habitude, vers les 7h. Elle était toute émoustillée, habillée comme si c'était un dimanche. Dehors attendait une énorme voiture, qui comptait quatre rangées de passagers. Un taxi. Notre logeuse et leur fils Francis y prirent place avec nous. 
"où c'est qu'on va ? demandai-je un peu affolé.
- On va à Lourdes mon chéri, me répondit ma mère, tu verras c'est très beau.
- C'est loin ?
- Un peu."

En fait 120 km. Excité d'aller voir ce Lourdes dont j'avais tellement entendu parler. La grotte miraculeuse, Bernadette Soubirous, la Sainte Vierge qui était apparue, comme je l'avais appris au "caté".
Au bout d'un moment (qui me parut très long), on s'arrêta.

"On est arrivés ? demandai-je
- Non, c'est "Les Puntous" !

On descendit, on monta sur une espèce de butte, et arrivés au sommet, le choc !
300 km de Pyrénées s'étalaient devant nous ! Je n'avais encore jamais vu de montagne, et j'étais émerveillé.

On remonte dans le taxi, et là je vois peu à peu les montagnes s'approcher. C'est au pied que l'on s'arrêta.
Au bord d'un torrent impétueux. 
Notre petite troupe descendit, et on franchit le pont. 

Un autre monde. Une rue uniquement bordée par des magasins d'articles religieux. Ma mère acheta dans l'un d'eux cinq ou six gourdes plastique en forme de statues de la Vierge. La grande rue aboutissait à un parc, dans lequel nous entrâmes. Ce parc était dominé par une immense basilique, plus grande à mes yeux que le Sacré-Coeur, au pied de laquelle montaient deux escaliers immenses. Nous la contournâmes par la droite et là je La vis.

La Grotte Miraculeuse dont j’avais tant entendu parler.
A dire vrai je fus un peu déçu car je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus grand. Mais je fus vite saisi par l’ambiance particulière de ce lieu. La statue de la Vierge était au fond, entourée de béquilles et de cannes. sur les parois était inscrit ces mots :  SOY-ERA-IMMACULATA COUNCEPTIOU.
On fit une bonne demi-heure de queue avant de pouvoir pénétrer dedans et pouvoir toucher le rocher, ce geste qui avait fait jaillir la source miraculeuse.
Puis on alla remplir nos gourdes avec de l'eau jaillissant de petites fontaines, semblables à celles de Paris dans les squares et jardins.

Il était déjà plus de midi, et on alla pique-niquer au bord de la rivière, près d'un restaurant qui me faisait très envie. On me le dira longtemps, j'ai trépigné et même hurlé car je voulais manger dedans ! 

Puis on reprit le taxi pour sortir de la ville, et s'arrêter à une gare de funiculaire. J'avais déjà pris celui de Montmartre qui vous hisse de 62 mètres en 30 secondes. Celui-ci avait le même aspect, sauf que.... je n'en voyais pas le bout !

Il montait au Pic du Jer, un petit sommet culminant à 951 mètres, mais qui pour moi représentait le Mont-Blanc.
Et en avant pour la montée.
Rien à voir avec Montmartre ! C'était 10 fois plus haut (540 m de dénivelé) et 10 fois plus long.
10 fois plus beau aussi pour le petit Parigot que j'étais, déjà blasé par le spectacle Montmartrois, que des gens font pourtant dix mille kilomètres pour aller admirer.
D'en haut, panorama époustouflant. D'un côté, la plaine, à perte de vue. De l'autre, les montagnes toutes proches, dont certaines étaient encore enneigées. Je le rappelle on était en 1958, époque où il y avait encore "les neiges éternelles". Epoque où 35 degrés à Paris était exceptionnel... On était loin d'imaginer huit degrés de plus !

Le plus beau restait à venir : La retraite aux flambeaux. Nous devions être des dizaines de milliers ce soir-là, centenaire de l'apparition. Chacun un flambeau à la main, qui représentait la Sainte Vierge et Bernadette. A la nuit tombée le spectacle devint franchement féerique: une ceinture lumineuse de plusieurs kilomètres autour de la Basilique, une ceinture dont nous faisions partie, une ceinture humaine qui chantait Ave Ave Ave Maria, Ave Ave Ave Mari-i-a. C’était si beau que j’ai pleuré tout le long. Toutes ces voix dans la nuit, féérique.

Hélas tout a une fin, et c’est vers onze heures du soir que nous reprîmes notre taxi. Je m’endormis instantanément et je ne me réveillai que le lendemain matin dans notre petit pavillon.
Un instant je me demandai si je n’avais pas rêvé.
Mais, posé sur la cheminée, le flambeau à moitié consumé me certifia que tout était bien arrivé.

Quatre ans et demie plus tard, à l'âge de douze ans, je me porterai volontaire pour y faire un pélerinage organisé par le lycée.

Je vous embrasse.