Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Dick RIVERS - II

 

On avait laissé Dick Rivers fin 65, vissé à la 5ème place des chanteurs devant les "inévitables" Johnny, CloClo, Eddy Mitchell et Richard Anthony, 9ème interprète. 1966 allait apporter une nouvelle vague de chanteurs et chanteuses, ceux qui d'abord avaient commencé dès 65 à savoir Adamo, Christophe, Ronnie Bird, Noël Deschamps, Christophe, Hervé Vilard, Annie Philippe, Nino Ferrer, Joe Dassin, Pascal Danel, Antoine, mais également Stone, Eric Charden, Michel Delpech, Jacques Dutronc, les Charlots, etc etc.
Résistera-t'il ? Réponse à la fin du paragraphe !

Il avait donc sorti un disque en décembre, et avec lui il fera un doublé : Demain sera n°10 en janvier, Tout se passe dans les yeux 8ème en février.

Il est une chanson de Dick que j'ai cherchée pendant....presque 3 ans ! Quand un homme plein d'argent est sorti, moi je n'en avais pas assez (d'argent) pour me le payer. Et je comptais faire comme d'habitude, c'est à dire attendre un an avant d'aller dans une boutique spécialisée en disque d'occasion rue de l'Odéon (Disc-Inter) pour l'avoir avec 60% de réduction. Mais là, macache ! Et quand j'aurai assez de fric pour pouvoir enfin me le payer, il sera devenu introuvable :(

Pendant des années et des années je le chercherai. En 1989 je le vis coté à Juke-Box magazine pour 100 francs (23 euros actuels). J'ai alors lancé une petite annonce, qui stipulait que j'étais prêt à payer ce prix pour l'obtenir. Pas de réponse...
Et c'est pendant ma grosse dépression que... Nathalie (!) en 1996 viendra me dire que dans le petit magasin de disques mendois s'y vendaient des occasions. Je quittai péniblement mon lit pour aller voir, et là.... mon Dick Rivers !!! Pour 1 franc de l'époque (0.20 euro actuel) !!!!
Une affaire, car actuellement il se négocie pour 8.50 euros...

Bref, côté hit-parade, ce disque fera un carton. Un homme plein d'argent se classera 7ème en mai, Mister Pitiful 10ème et c'est là qu'on est le mieux 21ème ! Un triplé...

Le disque suivant, son 15ème 45 tours, en revanche décevra. Mon ami lointain (hommage à son idole Elvis Presley) ne sera que 20ème en juin et l'autre face Donne-moi la main 23ème en juillet.
Un air me parle, chanson de son 33 tours, arrivera quand à elle 13ème en juillet.

Il attendra novembre pour sortir Via Lucifer qui se classera 10ème en février 67. Mais plus de doublé et encore moins de triplé...

Cependant, Dick Rivers va se hisser sur le podium des interprètes pour cette année 66, seulement devancé par Johnny et Claude François. C'est le sommet de sa carrière.

Qui dit sommet dit hélas redescente...

Son disque de mars 67, l'histoire d'un homme, plafonnera à la 19ème place.

Celui de l'été, Jéricho, ne sera que 23ème en août.

Je suis triste, sorti en novembre, atteindra heureusement le "top ten".

Mais pour cette année 67, il dégringole à la 16ème place des interprètes, 12ème chanteur...
Ca sent la traversée du désert...

Elle se confirme en 1968, avec seulement l'enfant à la guitare qui sera classé, 18ème en mai. Ma chanson préférée de Dick, le charlatan, ne sera que dans l'antichambre...

Pas de classement dans les 25 pour un coeur blessé (juillet) et Même (novembre).

La traversée du désert commence. Elle va durer 7 ans, avec quand même une petite oasis en 1973 (on en reparlera).

Son seul disque sorti en 1969, les couleurs de l'amour, adaptation de Barry Ryan, ne sera pas classé.

1970, première année sabbatique pour lui, pas de 45 tours.

En 1971 il tente avec l'homme qui se rappelle. Retour aux sources, car c'est l'adaptation de Melancholy man des Moody Blues, ces mêmes Moody Blues grâce auxquels il avait eu, 6 ans plus tôt, un numéro 1... Mais rien ne se passe.

Pas plus qu'en 1972 avec Brother Jack.
Dick est en panne....

Mais il va très vite remonter à la surface. Ca on le verra la semaine prochaine ;)

Je vous embrasse.

22/11/2011

A jeudi 1er !

Je pars demain pour Lisbonne. Séjour d'une semaine dans une des villes les plus magnifiques d'Europe (pour moi Rome est très pâle à côté...).

Peut-être aurai-je l'occasion de venir vous faire un petit coucou dans un cyber, j'en connais quelques-uns là-bas.

Portez-vous bien en attendant.

Je vous embrasse.

20/11/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Dick RIVERS - I

1962 / 1965 : Dick le "découvreur"

J'ai le plaisir de traiter aujourd'hui de Dick Rivers. Hasard du calendrier, l'ordre alphabétique m'amène à ce chanteur alors qu'il fête ses 50 ans de carrière.
Dick est d'ailleurs le seul avec Johnny à avoir su garder sa voix intacte depuis le tout début des années 60 jusqu'à aujourd'hui. Quand on écoute Sardou ou Christophe, on sent hélas que le poids des années est passé.

Tout comme pour Eddy Mitchell, je passerai sur la période "Chats Sauvages" qui s'étend de mai 1961 à juin 1962. J'insisterai simplement sur le fait que Dick Rivers s'est retrouvé leader d'un groupe vedette à.... 15 ans et demie ! Pour mémoire, Johnny avait déjà 17 ans quand il a enregistré son premier disque. Et tordons le cou à une idée reçue : Twist à St tropez n'a été vraiment connue qu'à partir des années 80...

En revanche le premier de Dick en solo Baby John (juillet 62) sera tout de suite un succès.
Idem pour son second A Séville (décembre 1962).

Venons-en donc à la période "Salut les Copains".
La fille qu'on a tant aimée sort en février 1963 et se classera 11ème dès le mois de mars.

Pathé, on le voit, lui fait sortir ses disques en rafales, tous les deux mois à peu près.
Mais petite déception pour le suivant, l'effet que tu me fais, qui sortira en avril, ne sera que 22ème en juillet, tandis que je ne peux pas t'oublier piétinera dans l'antichambre.

Pour juin, sortie de Mais oui Baby, qui attendra octobre pour se classer seulement 19ème (juste derrière Michel Berger, 18ème...). Antichambre pour Laisse parler ton coeur et ça ne s'oublie pas. Pas mal quand même, 3 disques dans les 50, vu la concurrence effrénée de l'époque (les "grands", plus les Michel - Laurent, Berger, Paje - Jacky Moulière, Billy Bridge, Larry Gréco, Alice Dona, Evy, Les Aiglons, Lucky Blondo, Vic Laurens, les Gam's, Jean-Jacques Debout, les Surfs, Nancy Holloway, Tiny Yong, Les Champions, etc).

Début de la notoriété avec le disque d'octobre 63 qui va comporter un doublé, la face A Tu n'es plus là va rester 10 semaines dans les 10 premiers, avec une belle 4ème place. J'en suis fou, pour sa part, adaptation du Love me Do des Beatles - groupe encore inconnu du hit de SLC à l'époque ! - sera classé 22ème en décembre.

Et pour l'année 63, Dick sera consacré 7ème interprète de l'année, 5ème chanteur masculin derrière fort logiquement Johnny, Cloclo, Richard Anthony et Eddy Mitchell. Ce "club des cinq" va durer pas mal d'années, jusqu'en 1978 avec la mort de Cloclo et le déclin sérieux de Richard Anthony.

1964.

En février sort rien que toi, qui arrivera sur le podium début avril. Premier disque où il remplace "Dick Rivers" par "Dick", et cela durera jusqu'à l'été 67.

Petite baisse de forme pous on disque de l'été : Bientôt à moi ne dépassera pas la 24ème place et Juliet la 30ème...

Mais doublé pour le disque qui suit, sorti en octobre.
Il avait adapté les Beatles, ce sera chose faite pour les Rolling Stones avec Entre nous c'est fini, présent 4 mois dans le hit, 11ème en décembre.
Je ne suis plus rien sans toi sera 23ème en décembre et janvier.
La seule qui me tient et la merveilleuse chanson - que je repasse en boucle depuis 9 ans - ces mots qu'on oublie un jour seront dans l'antichambre.
Et un autre disque extrait de son 33 tours, Tobacco Road, va se hisser dans les 20 premières !

Joli automne pour Dick Rivers. Jolie année aussi, où il gardera sa 5ème place de chanteur. Il ne lui manque plus qu'un numéro 1 pour achever son bonheur...

1965

Dick Rivers est un découvreur de talents. Après les Beatles en octobre 63, il va, en mars, adapter un groupe totalement inconnu, les Moody Blues. Bye bye bird, qui sortira 8 mois plus tard, ne sera connu que des "copains" de mon âge, tandis qu'il faudra attendre... 4 ans pour que le grand public ne écouvre ce groupe avec la première chanson symphonique pop Nights in white satin.
Personne, en dehors de quelques initiés ne connaît alors Go now. Dick l'adapte et là c'est le jackpot !!
Va-t'en, va-t'en va se classer rapidement au sommet, numéro 1 du hit de SLC pendant 4 semaines à partir de début mai !!!

Mais il ne s'endort pas sur ses lauriers, et alors que Va-t'en, va-t'en est encore sur le podium, il enregistre une chanson sur le crime passionnel, Frappe de toutes tes forces. A l'époque, les Travaux Forcés existaient encore en France....:(
Cette chanson sera 5ème en juillet. Doublé pour le disque, car long long long arrivera 21ème.

En septembre, il adapte encore un quasi-inconnu, Donovan, Colours deviendra Couleurs, et se hissera à la 7ème place en novembre. La face A, je l'ai aimée avant toi, ne sera que 13ème le même mois. 2 chansons dans les 13 premières, ce n'est quand même pas mal....

Il va encore enregistrer un disque en décembre, mais il ne se classera que l'année suivante.

Pour 1965, Dick Rivers s'accroche à sa 5ème place de chanteur français. Mais attention, 66 arrive, avec la seconde vague, celle dont j'ai parlé la semaine passée. Comment va t-il la négocier ???

On verra ça la semaine prochaine !

Je vous embrasse.

 

19/11/2011

La Justice en train de dérailler ?

D'abord, il y a eu cette affaire :

www.pacte2012.fr/video.html

OK, ça pouvait être un cas isolé.

Mais aujourd'hui, on apprend que l'assassin d'Agnès (13 ans) laquelle a été violée, puis sauvagement assassinée avant que son corps soit entièrement brûlé, avait déjà violé une autre jeune fille en août 2010, avait été mis pendant 4 mois en détention provisoire, puis.... relâché avant d'être jugé !!!

J'ai vu le témoignage de la mère de la jeune fille en question, ça vous prend aux tripes.

 

Mais ce n'est hélas pas fini...

Un truc qui, le 29 octobre, est passé en catimini :

La cour d’appel de Douai (Nord - Pas-de-Calais) a décidé de revoir à la baisse l’indemnisation des personnes exposées à l’amiante. Après de nombreux rebondissements judiciaires, il apparaît que 300 personnes de la région vont certainement devoir rembourser des sommes allant de 5.000 à 15.000 €. Pour rendre sa décision, la cour d’appel s’est appuyée sur un arrêt de la Cour de cassation, daté d’automne 2009. Saisie par le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva), la juridiction avait décidé de diminuer de moitié le barème des indemnisations. Un jugement qui oblige donc les personnes exposées à l’amiante, et compensées avant cette date, à rembourser une partie de l’argent qu’elles ont reçu. L’ordonnance est cette fois irrévocable.

 

Difficile à digérer. Notamment pour Pierre Pluta, président de l’Association régionale de défense des victimes de l’amiante. « C’est dramatique pour de nombreuses victimes qui ont attendu des années pour une indemnisation juste. Elles vont se retrouver devant de grandes difficultés financières en plus de leurs problèmes de santé », affirme-t-il sous la colère. Pour Martine Lecerf, du Comité amiante prévenir et réparer, la déception est immense. « C’est ahurissant ! Comment fait-on pour annoncer cela aux victimes ? On ne sait pas encore dans combien de temps le Fiva va leur demander de rembourser. Tout ce que l’on sait, c’est qu’on divise leurs indemnisations par deux, je bous de colère et de haine », déclare-t-elle aux bords des larmes. Pour faire part de leur incompréhension et exprimer leur mécontentement, les victimes devraient prochainement organiser diverses manifestations. Pas sûr que cela ne change grand-chose pour autant.

(source "France-Soir")

La morale fout le camp. Que vont retenir nos enfants ? Nos politiques ne sont plus crédibles, vu qu'ils sont tous sous la coupe de la grande Finance via les agences de notation.

Notre Justice tend à ne plus l'être. Outreau ne leur a pas servi de leçon, ça continue, encore et encore...

Je sais qu'en guise de commentaires je vais avoir une roue de bicyclette, car j'ose "critiquer des décisions de justice" et peu prendront le risque de se mouiller là-dedans en me commentant.

Pas grave, je sais que cette note sera lue, et c'est bien là le principal.

Je vous embrasse.

18/11/2011

Monty chef du gouvernement en Italie !


(c'est du vécu ;-)..... !)

Je vous embrasse

17/11/2011

Mes notes redécouvertes ce mois-ci

Je me suis amusé à voir, grâce aux stats de Hautetfort, quelles étaient mes vieilles notes qui continuaient à être lues.
Ce mois-ci j'ai eu pas mal de surprises.

Sur les quelques 381 lecteurs quotidiens de mes notes, où ceux-là vont-ils ?

On remonte le temps, début du blog.

• le 28 août 2010, une note qui a été redécouverte en février, cica-chansons.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/08/28/cica-c...

J'y explique mon projet de traiter toutes les semaines un interprète français en fonction des classements de ses chansons dans le hit-parade de Salut les Copains, que j'ai - au bout de 40 ans - réussi à reconstituer du début (1962) à la fin (1976).  Ce mois-ci, 4 lectures par jour.

• Vous êtes très sentimentaux ! le 2 octobre 2010, vers les étoiles - 8
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/10/02/vers-l...

Après pas mal de mois d'oubli, j'ignore pourquoi vous avez redécouvert cette note en avril. Et depuis, c'est régulier, entre 2 et 3 lectures par jour. Je dois dire que j'en suis fort satisfait, ayant créé ce blog avant toute chose pour vous raconter ma vie de 0 à 60 ans, et spécialement de 41 à 52 ans, la formidable histoire d'amour que j'ai eue avec la femme de ma vie, Nathalie. Natou pour les intimes.
Que raconte cette note-là ? Tout simplement comment est arrivé notre premier baiser ! Je vous le redis, vous êtes très romantiques...

• Un chanteur, que je traite le 14 novembre 2010, Christophe.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/11/14/les-50...

Complètement dans l'oubli depuis janvier, vous êtes au moins 1 par jour à lire ses exploits dans SLC. Bizarre ???

• Un autre chanteur, traité le 2 janvier, Michel Delpech.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/01/01/les-50...

Là je sais pourquoi, après pas mal de mois sans lecture ou presque, vous vous êtes intéressés à ce chanteur : c'est l'effet "discographie" l'émission de France 3. Depuis cette émission, vous avez été 3 par jour à lire le premier volet de sa carrière. Etrangement, pas le second, que je trouve pourtant le plus intéressant.

• une note du 27 janvier, la dernière crise de démence de mon épouse.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/01/27/la-der...

J'y raconte une anecdote horrible : Mon épouse a de temps en temps des crises d'hystérie (qui sont je pense des crises d'épilepsie avortées). Et lors d'une de ces crises, elle a jeté notre chat Bob par la fenêtre ! Du premier étage, donc.  Cette note a été pas mal lue dès sa sortie en janvier (13 fois par jour) puis un peu moins en février, est revenue un peu en avril (1 lecture par jour) puis après quelques mois d'oubli est revenue en septembre (1 lecture/jour), en octobre (2/jour) et là on en est à 3 depuis le début du mois ! Pourquoi ? Mystère...

• le 2 avril, "THE note". Celle qui a eu un succès foudroyant depuis sa parution. Note qui a déjà été lue...2300 fois !! C'est Mais quel âge ont nos chanteurs ?
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/03/28/mais-q...

Je le dois sans conteste à Google, qui m'a placé à la deuxième place à la question "âge des chanteurs".  Je suis devenu une référence en la matière, et mon blog, après des allures Nathaliques prend de plus en plus le virage de la musique. Ce sera plus politique dans les mois à venir, je vous le promets :)

• le 19 mai, une de mes nombreuses notes-consommation, je vous mettais en garde contre l'arnaque programme TV ce soir http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/05/19/attent...

Note qui évoque le fait que - à l'époque - si vous tapiez sur Google "programmes télé ce soir", vous tombiez en premier sur un site qui... vous facturait en douce ses prestations via le minitel de votre PC !!!
S'il est logique que cette note ait été lue sur le moment, logique aussi qu'elle ait été rapidement oubliée après, je ne comprends pas pourquoi vous l'avez redécouverte ce mois-ci ? 2 lectures par jour depuis le début du mois !

• le même jour, une note-cri et tripale Les Ricains ont suspendu leur grave délire, ouf
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/05/19/les-ri...

J'y célébrais le fait que DSK - dont à l'époque on ignorait sa pathlogie sexuelle avérée et avouée - avait enfin été sorti de prison. J'ignore l'engouement soudain, après 5 mois d'oubli, pour cette note-là, vraiment caduque et que j'ai failli effacer ! Vous êtes 4 par jour à la lire !

• le 22 juin, le second "poids lourd" de mon blog, I love your attitude de Facebook ou le miroir aux alouettes.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/06/14/i-love...

Encore une arnaque, un jeu Facebookien qui vous propose de savoir si vous plaisez aux internautes du sexe opposé. Juste avec votre photo de présentation. Bref, vous lirez la note, mais il s'agit en fait d'une vaste fumisterie destinée à vous pomper du fric.
Cette note a été lue près de 1500 fois depuis sa sortie, et de façon régulière, ce qui prouve que je n'ai pas été le seul "gogo" dans cette affaire, et je me félicite d'avoir arrêté à temps.
10 lectures par jour ce mois-ci.

• le 22 juillet, la première note de ma série "photovoltaïque" : photovoltaïque ou le parcours du combattant.
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/07/22/photov...

Je n'en étais qu'à mes débuts et j'ignorais alors - heureusement - que 4 mois plus tard, j'en serais toujours au même point ! Pas de surprise, cette note est régulièrement lue depuis sa parution, et ses "grandes soeurs" aussi ! ce mois-ci 2 lectures par jour.

Voilà, les notes plus récentes n'entrent pas en ligne de compte, car en général une note est lue durant les deux mois qui suivent sa parution.

Ca vous a plu ?

Je vous embrasse.


 

11:50 Publié dans Blog, moi | Lien permanent | Commentaires (0)

16/11/2011

Je commence à y voir plus clair

J'avais, depuis quelques mois déjà de gros problèmes de vue.

Visiblement mes lunettes n'étaient plus adaptées à ma vue. Et, de plus en plus, en dehors de la conduite, je les enlevais. La dernière : en septembre dernier, j'ai participé, chez ma fille, à un jeu sur internet - branché sur sa télé -, et bien j'avais carrément enlevé mes lunettes, j'y voyais mieux !

Quand je conduisais, je n'arrivais pas à lire l'heure ! C'était ou de près ou de loin.
Du reste j'avais de plus en plus de mal à conduire...
Quand je parlais à quelqu'un, si celui-ci était à moins d'un mètre, je faisais des grimaces pas possibles !

Bien entendu, depuis que je suis en retraire (mars) j'ai pris rendez-vous chez l'ophtalmo. Je ne suis pas inconscient. C'est prévu pour.... février 2012 !!!

 

Et voilà-t'y pas que, vendredi dernier, je cherche mes lunettes.

Ce n'est pas du tout la première fois que ça m'arrive, c'est environ tous les deux jours. Parfois c'est dans les WC, parfois sur ma table de nuit, souvent près de mon ordinateur, parfois sur le buffet du salon, parfois même... dehors !
A Biarritz il m'est arrivé par exemple de les chercher en sortant du boulot pendant une bonne demie-heure !

Mais là c'était plus sérieux. J'ai cherché minutieusement pendant toute la journée, mon épouse aussi. Il fallait se rendre à l'évidence, elles avaient disparu. Je n'accuserai cette fois pas ici mon épouse, comme je l'avais fait pour Internet, mais enfin, il n'y a pas 36 solutions possibles !

Direction alors les lunettes "de secours" dans la voiture.

Lunettes "ray-ban", datant quand même de 1993. Pas évident de les mettre d'ailleurs car c'est elles que j'avais quand j'étais avec Nathalie...

Bref, une fois chaussées, surprise ! J'y voyais nettement mieux....

J'arrivais à parler aux gens sans tordre le nez. J'arrivais à conduire en lisant l'heure !!! Bref, ces lunettes de 1993 étaient tout à fait adaptées à ma vue 2011.

Le samedi, je fonce chez l'opticien et lui commande une nouvelle paire de lunettes avec les mêmes verres que mes Ray-Ban. L'opticienne était sceptique, mais quand je lui ai récité son tableau de lettres dès la première ligne, elle a capitulé.

Bref, je n'ai plus du tout besoin de visite chez l'ophtalmo (je garde quand même le rendez-vous, on se les repasse entre voisins ! Si, si, je n'invente rien !) et il a fallu "ce coup du sort" pour que finalement je commence à y voir nettement plus clair !

Je vous embrasse

 

15/11/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Michel POLNAREFF - II

Polnareff n'a pas de chance, il n'a pas eu droit aux dimanches. mais mieux vaut tard..., n'est-ce pas ?
D'autant que 69 d'entre vous ont lu le Tome I, alors je m'en voudrais de les décevoir.

On l'avait laissé fin 1971, alors qu'il collectionnait les numéros un.

En février 72, il va faire de nouveau un carton. 24 semaines de présence dans le hit, avec un numéro 1 à la clé (le dernier avant plus de 5 ans) en mai, j'ai nommé Holidays.

Le disque de septembre (sa production s'espace de plus en plus) on ira tous au paradis manquera de peu la 1ère place en novembre.

Et en 1972, avec l'arrivée d'une nouvelle vague de chanteurs et de groupes  (Ringo Willy-Cat, Séverine, Véronique Sanson, Vicky Léandros, Patrick Juvet, Frédéric François, Richard Cocciante, Christian Delagrange, Pierre Groscolas, Michel Jonasz, Michel Berger, Art Sullivan, Pierre charby, Crazy Horse, Yves Duteil, Serge Fouchet, Il était une fois, etc) Polnareff rétrograde à la 13ème place.

Juin 1973, sortie de I love you because, qui n'arrivera qu'à la 11ème place à l'été.

Eté où il découvre que son homme de confiance l'a trompé, qu'il est non seulement sans le sou mais devant une somme énorme au fisc, Polnareff pensant être en règle de ce côté-là. Sa mère meurt à ce moment-là, Michel fait alors une grave dépression, et part aux USA après une cure de sommeil.
Pas n'importe comment : avec le paquebot France, dont ce sera l'un des derniers voyages.

Pas de disque en 1974.

Sur la période 1963/1974, Polnareff est à la 10ème place, 7ème chanteur français.

Et ensuite ?

Sa carrière sera loin d'être finie.
D'abord, en janvier 1975, il sort sous label américain Tibili, aussitôt classé, mais ne dépassant pas la 7ème place en février.

So long beauty fera mieux, 3ème en décembre.

Pour 1976, un disque que j'estime raté, fame à la mode. Il ne sera que 21ème en février.

Les français le boudent, ignorant les vraies raison de son exil fiscal.
Alors, en 1977, il va leur écrire une lettre. En chanson. Lettre à France, sorti en mai, il arrive 11ème vente de disques en juillet, 3ème en août, 4ème en septembre. 


Pour lui, c'est un signe : il est encore aimé par les siens, et revient au pays en 1978. En leur expliquant encore pourquoi, toujours en chansons, dans j'ai tellement de choses à dire. Disque qui ne marchera pas, boudé par les radios. Du coup il arrête tout.

Jusqu'en 1981 où il enregistre l'album bulles. Succès triomphal. Le 45 tours Tam tam arrive 7ème des ventes en août. Notons parmi cet album je t'aime, radio, bulles...

Trois ans encore se passent avant l'album Incognito d'où est extrait le single viens te faire chahuter, sorti à l'été 1984.
Puis la belle veut sa revanche, non classé.

En 1985 c'est dans ma rue, toujours dans le même style, toujours non classé.

En 1986 sur un seul mot de toi, encore non classé.

Nouvelle pause de trois ans, et là, ça remarche ! Une chanson que les internautes devraient écouter, qui date pourtant de 22 ans, Goodbye Marilou :

Quand l'écran s'allume je tape sur mon clavier
Tous les mots sans voix qu'on se dit avec les doigts
Et j'envoie dans la nuit / Un message pour celle qui
Me répondra OK pour un rendez-vous

Quand j'ai caressé son nom sur mon écran
Je tape Marylou sur mon clavier
Quand elle se déshabille / Je luis mets avec les doigts
Message reçu OK code Marylou

Quand la nuit se lève et couche avec le jour
La lumière vient du clavier de Marylou
Je m'envoie son pseudo / Mais c'est elle qui me reçoit
Jusqu'au petit jour on se dit tout de nous...

Non, Mr Gates, vous n'avez rien inventé !
Cette chanson sera 8ème au top 50 le 20 octobre 1989.

Le single suivant, toi et moi, sera également classé. 21 ème le 25 février 1990.

Idem pour Kama sutra, 21ème également, le 28 octobre.

Encore une longue traversée du désert pour le chanteur, qui va durer plus de 8 ans.

Interrompue en 1999 par Je rêve d'un monde, entrée directement n°7 le 30 mai ! Non, Polnareff n'est pas mort. Même s'il se classe tous les 7 à 8 ans...

Car ce ne sera qu'en 2006 qu'on reverra Polnareff dans le top avec Ophélie flagrants délits, 20ème le 22 décembre.

Belle carrière quand on y pense, même si on ne peut s'empêcher de penser que vers la fin, Pascal Obispo - qu'il déteste cordialement - l'a pas mal aidé....

A la semaine prochaine (si Orange est d'accord) pour un autre de mes grands chouchous : Dick Rivers.

Je vous embrasse.

photos !!

D'abord  Epinal, une maison de 1600 que j'adore, mise en valeur par les éclairages :

DSCN0409.JPG

Puis le lendemain au ballon d'Alsace. Superbe vue, avec le Jura droit devant, et une chaîne de montagnes derrière :

DSCN0412.JPG

Dessous, les nuages avaient 500 m d'épaisseur. Ils commençaient à 400 m d'altitude et leur sommet était à 900. Mais la chaîne de montagnes derrière ? Zoomons et contrastons :

DSCN0414a.jpg

300 km d'Alpes de la frontière Italo/Autrichienne jusqu'au Mont Blanc. Voire plus ? J'ai un petit doute au sujet de la Vanoise mais sans preuve. Bref, à plus de 200 km de distance, grâce à la limpidité de l'air et à la réfraction (et à Orange, aussi..), j'ai pu saisir ce panorama que j'ai cherché environ 50 fois dans ma vie depuis les années 80 ! On m'avait dit qu'on voyait bien les Alpes depuis les Vosges, j'avais effectivement vu des photos éblouissantes, mais là j'en étais le témoin !!!!

Pour finir, une photo-carte postale :

DSCN0425.JPG

Sous le soleil, la "côte" que vous voyez est la chaîne du Ballon d'Alsace.

Quand à ce qu'il y a au loin, sur la gauche, je vous laisse le soin de deviner, sachant qu'à cette époque le soleil se couche au sud-ouest !

Mais oui, c'est bien ça... :)))

Allez, on termine par une petite dernière :

DSCN0424.JPG

 

Je vous embrasse

14/11/2011

Me revoilà...

D'abord, mes excuses plates à mon épouse.

Il est vrai que le moment où ma livebox a fait "tilt" et le moment où mon épouse a fait sortir les fils du téléphone ont coïncidé.

J'ai tenté, via mon portable ORANGE (le seul qui passe chez moi) d'appeler la hotline.  En ce 11 novembre, c'était "votre temps d'attente est estimé à plus de 10 minutes". Ce qui ma foi ne veut rien dire...

Enfin, vers 21h, j'ai pu avoir un conseiller. Il paraît qu'ils s'appellent comme ça.

Il m'a fait faire un tas de manips, en a fait lui-même (m'a-t'il dit) pour, au bout de 25 mn, que "pour lui tout était OK, que ça venait de mon installation téléphonique".

Ce qui me confortait dans mon idée.

Il m'a programmé une "intervention de technicien" pour demain, "entre 13 et 18h", pour la modique somme de 149 euros.

Samedi 12, mon épouse me demande si on ne pourrait pas s'échapper un peu, pour un ou deux jours ? Elle me connaît par coeur, et sait que la Toile est un peu pour moi un fil à la patte. Mais là, plus de fil !

Alors bingo ! Le temps était superbe, on a confié le chat à des voisins, et direction Besançon. Là, arrêt dans un cybercafé pour prévenir "tout le monde" de mon silence, puis direction plein nord.

J'avais prévu de coucher à Luxeuil, superbe ville, dans un petit hôtel que je connaissais, sympa et pas cher. Mais apparement je n'étais pas le seul à connaître l'adresse, c'était complet.

Je pense alors à Plombières les Bains. Oui, j'ai toujours adoré les stations thermales... De là, le lendemain on passerait le col de Bussang et on reviendrait par l'Alsace.

Mais à Plombières, tout était fermé :(.

ll était 16h, le jour commençait à décliner et comme je ne conduis pas la nuit, je commençais à paniquer sec. D'autant que mon hernie discale recommençait à faire parler d'elle...
C'est un panneau EPINAL 38 qui me donna la solution : Dormir là-bas, au "Quick Palace", où j'avais passé la moitié de mon été voici deux ans.

Et là je fonce, regardant le soleil qui tombait, tombait.... Et c'est au moment où il se couchait que j'arrivais dans la Cité de l'Image.

Hôtel ouvert, bingo ! Mais il fallait attendre 17h...

Au passage, je remarquais que le Restaumarché juste à côté avait disparu, remplacé par une autre enseigne des mousquetaires. Même salle, mêmes menus. Juste le prix du menu de base qui était passé de 10.50 à 12.90 !!!

Bref, tant qu'on était dans les restaurants, j'avais avec moi un petit guide miracle (Passeport gourmand) qui permettait de prendre un repas à moitié prix en Alsace. Je réservai pour le lendemain midi à Colmar.

17h, arrivée de la réceptionniste, prise de possession de la chambre (toujours extra) et direction "en bas", la ville d'Epinal que je connaissais presque par coeur. DSCN10233.jpgEpinal était encore plus belle en cette période que pendant l'été. 

Les décors de Noël étaient déjà en place, et j'eus même la surprise de voir... un sapin illuminé !! Un 12 novembre, fallait le faire... Mais cela allait très bien avec l'atmosphère, cette atmosphère particulière de décembre.

Nous n'eûmes aucun mal à trouver un resto, cette ville en regorge.

Je dois le confesser : mon dos me faisait de plus en plus mal, et c'est très péniblement que je parcourus (en voiture quand même) les 3 km qui me menaient à l'hôtel.

Le lendemain je me réveillai à 10h, juste le temps d'aller à Colmar. Le crachin avait remplacé le soleil de la veille, et c'était pareil en Alsace. Entre les deux, soleil et monde fou. Les bords du lac de Gérardmer étaient aussi fréquentés qu'en plein été.

Après le repas Colmarien à demi-tarif, direction les crêtes Vosgiennes, car je savais que le paysage y serait fabuleux. Je ne m'étais pas trompé (demain photos), et on s'y attarda tellement que nous passâmes la nuit en route. Dans un Formule 1 de Belfort. Mon dos me faisait toujours mal, mais ça passait après.

Ce matin, direction la maison, où nous retrouvons notre chat, où je retrouve mon PC. Que j'allume, en même temps que la Livebox.

Et celle-ci se met à fonctionner !!!!

Je saurai dans l'heure qui suit que vendredi et samedi, personne n'avait d'Internet autour de moi... Problème Orange. Orange que j'ai appelé illico pour annuler leur dépanneur à 149 euros, et dont la pauvre "conseillère" que j'ai eu en a pris plein la tronche.

Puis j'appelai le CONSUEL EDF pour savoir quand il viendrait, quand l'électricité que mon toit produit depuis 5 mois finirait enfin par aller dans le réseau, lequel m'a répondu que des pièces manquaient à mon dossier.... Voir note précédente !

La séance de kiné prévue à 16h30 m'a remis le dos en place, et me voilà face à mon clavier.

Jusqu'à la prochaine panne...

Je vous embrasse.