Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2013

Si j'avais un ordi portable ....

.... et que je puisse taper mes notes au fur et à mesure de mon inspiration !!

Souvent ça me vient le soir, alors que la lumière est éteinte. Là je me dis "bon sang mais c'est bien sûr ! il faudrait que j'écrive une note sur ce truc ! Demain je m'y attelle..."

Et le lendemain, j'ai beau scruter tous les replis de ma mémoire, rien. Nada. Le trou !!!

C'est sûr, j'aurais pu à ce moment-là (vers les 1h du mat) sauter de mon lit, puis descendre les deux étages qui me séparent de mon ordi, et, avec le sentiment du travail bien fait, me recoucher ensuite.

Là j'imagine Chère et Tendre me demandant ce qui m'a pris, et moi lui disant la vérité. Elle me répondrait à tout coup "elle est blonde ou elle est brune ta note ? "
Je pourrais certes lui répondre "brune avec des mèches rousses", je ne sais pas si elle réagirait avec totale zénitude !

Aussi, dans le train. Il me vient des idées, dans le train, comme il arriva à Sardou un soir de 1973, qui imagina des projets de vacances méridionales à l'hôtel avec Bobonne. Il ne devait pas avoir la même que la mienne lol !

Mais, pareil, pas de portable ! Alors là aussi je me dis que c'est sûr, dès que je serai devant mon PC, là je me souviendrais de tout...

Macache !

Je pourrais faire ça façon journaliste, écrire ces idées sur un post-it. Mais si ça peut marcher dans le train, je ne vois toujours pas comment régler le problème à 1 h du matin dans le lit dit "con-jugal"...

Ou alors un bloc-notes dans les WC, sur lequel je pourrais vite jeter mon idée lumineuse tout en satisfaisant mon besoin naturel ??
A étudier...

Je vous embrasse.

13/05/2013

déclarer ses revenus en ligne, c'est facile.... (lol)

J'ai essayé pour vous la "télédéclaration".

Je vais sur le site "impôts.gouv.fr", jusque là pas de souci.
On m'annonce :

ACCES A VOTRE TELEDECLARATION.

Je clique.
Aye ! Là ça se complique...

1) Accéder avec vos indentifiants.

• Numéro fiscal :  Saisissez votre numéro fiscal à 13 chiffres figurant en haut de la première page de votre dernière déclaration de revenus.

Bon, faut donc avoir la dernière déclaration de revenus ! Mais comme j'avais télédéclaré l'année passée, bonjour pour trouver le numéro en question...

• Numéro de télédéclarant : Saisissez votre numéro de télédéclarant à 7 chiffres figurant en haut de la première page de votre dernière déclaration de revenus.

On ne s'en sort pas !!!

• Revenu fiscal de référence : Saisissez le montant figurant sur votre dernier avis d'impôts sur le revenu.
Je pense qu'ils veulent parler d' "avis d'imposition"...

Chance ! Là je l'ai... Mais sans les deux autres je ne peux rien faire.

 

On m'offre quand même une "session de rattrapage" !

2) Accéder avec votre mot de passe.

• Numéro fiscal : Saisissez votre numéro fiscal à 13 chiffres

PFFFFFF !!!!!

• Mot de passe : Saisissez votre mot de passe.

Houlala ! des mots de passe, j'en ai plein !!! Marrant quand même avec la technologie du XXIème siècle, on en soit toujours aux fameux "mots de passe" qui fleurent bon le Mousquetaire au Service du Roy voilà quatre siècles..

Donc, je récapitule :

Il faut avoir sa dernière déclaration papier. Donc ne pas avoir télédéclaré avant.

Il faut avoir son dernier avis d'imposition.

Et éventuellement un mot de passe "spécial impôts".

 

Bon, j'attendrai la feuille à remplir, et comme ils ont déjà marqué tout ce que j'avais perçu, je signe, un timbre, et zou...

Avec un peu de chance, je pourrai peut-être Télédéclarer l'année prochaine ?

Je vous embrasse.

08/05/2013

Le permis à points vu par Philippe Bouvard dans les années 70..

Balzac doit se retourner dans sa tombe chaque fois qu'on parle du "permis de conduire peau de chagrin..."!
Cette idée d'allouer à chaque citoyen un crédit d'imprudences ou si l'on préfère, de lui permettre de tirer des chèques jusqu'à épuisement d'un dépôt de délits et de turpidtudes est assez monstrueuse pour peu qu'on y réfléchisse le temps d'un feu rouge.
Le ticket blanc pourrait donner droit à deux piétons, le bleu à quatre carambolages, le vert à six tête-à queue et le violet à cinq sens interdits ! Et pourquoi pas, pendant qu'on y est, une bourse d'échanges : mon ticket d'homicide involontaire contre vos trois bons pour un dépassement en haut d'une côte ?
Moi je veux bien ! Mais alors il faut aller plus loin encore et étendre le système en délivrant de véritables carnets de conduite. A sa naissance, chaque Français pourrait commetttre (au choix ou globalement) un viol, deux hold-up, douze adultères, un outrage à magistrat, une prise d'otages et vingt-trois pieds de nez à la maréchaussée. Avec la faculté, pour les malfaiteurs chevronnés, de racheter leurs tickets inutilisés aux honnêtes gens.
Peut-être la vertu rapporterait-elle enfin autre chose que des regrets ou des boutons...

Philippe Bouvard, in en pièces détachées (Presses de la cité 1977)

20 ans avant le fameux permis à points, ce bilet de Bouvard garde encore tout son sel. En dehors de quelques remarques qui "datent" (comme assimiler l'adultère à un hold-up...) le reste est juste, et l'on comprend la bronca qui a suivi l'instauration (par la gauche) du dit pemis en 1992 !

Je vous embrasse.

06/05/2013

Anniversaire

Il y a un an était élu François Hollande.

Je ne veux pas parler ici de politique, d'autres le font mieux que moi, mais des combinaisons que cela peut donner..

Donc en 2012 Nicolas (le perdant) François (le gagnant)

En 2007 notre homme aurait été une femme : Ségolène Nicolas.

En 2002, Jean-Marie Jacques (j'aurais préféré Jacques Lionel)

En 1995, Lionel Jacques

En 1988, Jacques François (rien à voir avec le comédien)

En 1981 Valéry François

En 1974 François Valéry.

Nom de scène qu'a pris immédiatement un jeune artiste, Jean-Louis Mougeot (rien à voir avec le Papy de Coluche) et qui a cartonné dès le début, avec des titres comme Une chanson d'amour, le prince d'amour, qu'est-ce qu'on a dansé sur cette chanson...

Des chansons d'amour, légères donc au début mais qui peu à peu sont devenues plus "consistantes".

Comme la loi d'amour (1978) Elle danse Marie elle danse (1983), aimons-nous vivants (1989).

Son dernier 45 tours est pour moi la plus belle de ses chansons, chanson d'amour, chanson d'espoir...
Changer de vie.
Hélas pas connue mais je vais réparer cette lacune :


Ecoutez-là, elle en vaut la peine !

Je vous embrasse.

24/04/2013

Prédiction....

C'était en août 1972.

Je venais tout juste de déclarer ma flamme à une jeune fille prénommée Mireille.

A l'époque, pas question de la voir au-delà de 18h, et je mangeais parfois au restaurant, seul.

Ce soir-là, Michel Sardou, qui ne dédaignait pas encore les petites salles, passait dans la petite sous-préfecture près de laquelle j'habitais.

Dans la salle, je m'attendais à y voir la vedette, mais autour de moi, seulement son équipe et aussi les "premières parties".

Dont une voyante, qui n'hésita pas à se mettre à ma table, en face de moi.

Et me déclara tout de go :

"Vous, vous habitez Voiron !"

Médusé, je répondis à cette dame que déjà j'ignorais où se situait cette ville, et que pour l'instant mon avenir proche c'était hélas plutôt Paris....

Vexée, elle me fixa en me disant :

"C'est une question d'espace-temps... Vous n'habitez peut-être pas Voiron, mais vous y habiterez d'ici peu de temps..."

Puis elle continua :

" Je peux même vous dire que vous ferez trois mariages.
Et que le prénom de vos trois épouses commencera par la même lettre, la lettre M...."


Quand je rapportai ces propos à ma jeune conquête, celle-ci sauta de joie ! La voyante avait vu notre mariage !!!
Mais je la tempérai un peu avec ce Voiron dont je ne situais même pas l'emplacement....

 

Une année passa. Je m'étais fiancé avec Mireille. Et à la demande de mon chef, j'avais rempli une demande de mutation pour rester au Mont-Aigoual, bien qu'affectation provisoire, afin déviter Paris-Nord, le grand aéroport parisien en construction qu'on allait appeler Roissy.

Je couchai sur le papier environ 25 noms. Mon critère était délimité par un cercle d'environ 400 km autour de la ville de ma fiancée. Au sud d'une ligne Biarritz - Bordeaux - Limoges - Vichy - Besançon.

6 mois après, j'eus la réponse : Grenoble.
Mais Grenoble-aéroport, dans un petit village de 1100 habitants à 48 km de la ville Olympique.

Mieux que Paris, où je dus encore faire 18 mois...

Marié avec Mireille, je rejoignis cette affectation le coeur léger. Mais l'endroit était isolé de tout, il fallait faire 18 km pour joindre la ville la plus proche disposant de toutes les commodités (grande surface alimentaire, gare, banque...).  Et ce sera dans cette ville que j'apprendrai à conduire, et que j'obtiendrai mon permis en 1975.

Quelle ville ?

Voiron....!


Certes la voyante s'était trompée de 18 km, n'empêche que j'habitais tout près et que j'étais marié avec une jeune femme dont le prénom commençait par M !!!

Et là je pensais fortement à la suite de la prédiction...

Selon la voyante, je n'étais pas marié à Mireille "pour la vie" et je devais divorcer deux fois.

Effectivement, les années 80 virent mon divorce, puis mon remariage-express avec une dénommée Mauricette !!!

Pour les années 90, la prédiction ne m'arrangeait pas ! Je me disais que si la voyante avait fait une erreur de 18 km, elle pouvait également avoir fait l'erreur d'une lettre....

Mais non, les années 2000 confirmèrent les propos de la voyante.


Statistiquement il me reste encore 20 bonnes années à vivre, on verra si la voyante avait vu juste !!!

Je vous embrasse.

03/04/2013

Mesdames, avez-vous l'âge de votre prénom ? (réactualisé)

Petit test statistique, élaboré à partir du livre "la cote des prénoms" voici deux ans.

Réactualisé depuis, avec les commentaires de l'époque !!!

Vous me direz si j'ai (s'ils ont !) bon :

ATTENTION : Ne figurent pas la totalité des quelques 3000 prénoms féminins, mais seulement ceux qui, à un moment ou à un autre, ont été "conformistes" c'est à dire attribués à plus d'une fille sur 100. Plus quelques-uns qui me sont chers.

Ne figurent pas les prénoms dits "classiques", c'est à dire indémodables, même s'ils n'ont jamais atteint le seuil du conformisme. Par exemple Anne, Claire, Geneviève...

D'autre part, pour les Messieurs s'étonnant que je ne pense pas à eux, il est beaucoup plus difficile d'accomplir cette démarche avec les prénoms masculins, à cause des effets de mode. Ex : le nombre de bébés qu'on prénomme Jules, Lucien ou Adrien... Des prénoms qui ont deux siécles !
Pour les filles, la tendance est moindre.

ALEXANDRA : 31 à 35 ans
AMANDINE : 21 à 27
AMELIE : 22 à 31
ANAÏS : 19 à 20
ANGELIQUE : 30 à 36
ANNE-MARIE : 65 à 72
ANNICK : 61 à 70
ANNIE : 63 à 68
AUDREY : 38 à 43
AURELIE : 29 à 34
AURORE : 26 à 28
BEATRICE : 45 à 52
BRIGITTE : 52 à 57
CAROLE : 41 à 46
CAROLINE : 29 à 34
CATHERINE : 46 à 53
CELINE : 32 à 37
CHANTAL : 58 à 63
CHRISTEL(LE) : 39 à 42
CHRISTIANE : 66 à 74
CHRISTINE : 48 à 54
CINDY : 20 à 26
CLAUDINE : 60 à 68
COLETTE : 72 à 78
CORINNE : 44 à 51
DANIELLE : 66 à 70
DELPHINE : 34 à 39
DOMINIQUE : 55 à 61
ELIANE : 68 à 74
ELISABETH : 52 à 63
ELODIE : 22 à 27
EMILIE : 27 à 32
EVELYNE : 57 à 61
FABIENNE : 45 à 49
FLORENCE : 42 à 49
FRANCOISE : 58 à 67
ISABELLE : 43 à 50
JENNIFER : 28 à 30
JESSICA : 28 à 30
JOCELYNE : 57 à 67
JOELLE : 58 à 61
JOSETTE : 69 à 77
JOSIANE : 62 à 68
JULIE : 23 à 28
JUSTINE : 19 à 21
KARINE : 38 à 40
LAETITIA : 29 à 35
LAURENCE : 42 à 47
LILIANE : 68 à 75
MAGALI : 32 à 37
MANON : 13 à 19
MARGAUX : 13 à 17
MARIE : 17 à 19
MARIE-CECILE : 38 à 50
MARIE-CLAUDE : 62 à 68
MARIE-FRANCE : 63 à 68
MARIE-JOSE : 58 à 67
MARIE-PIERRE : 45 à 53
MARINE : 20 à 22
MARION : 21 à 24
MARTINE :  55 à 62
MARYSE : 56 à 63
MATHILDE : 13 à 18
MEGANE : 18 à 20
MELANIE : 19 à 27
MELISSA : 15 à 23
MICHELE :  64 à 71
MIREILLE : 62 à 71
MONIQUE : 68 à 78
MORGANE : 15 à 21
MURIEL(LE) : 40 à 46
NADINE : 50 à 54
NATHALIE : 40 à 49
NICOLE :  65 à 72
PASCALE : 50 à 53
PATRICIA : 49 à 54
PAULINE : 16 à 23
SABRINA : 32 à 35
SANDRA : 37 à 41
SANDRINE :  38 à 43
SEVERINE : 36 à 39
SOPHIE : 37 à 44
STEPHANIE : 36 à 39
SYLVIE : 45 à 54
VALERIE :  42 à 47
VANESSA : 25 à 31
VERONIQUE : 46 à 52
VIRGINIE : 32 à 38

22/12/2012

Les barrières contre les couples qui se forment

Ayant étudié durant ma - longue - vie, le problème, je pense qu'il y a plusieurs niveaux, de façon dégressive, en commençant par la pire situation :

1) les deux amoureux sont en couple chacun de leur côté, pensent tenir à leur conjoint et ont des enfants mineurs

2) ils sont en couple chacun de leur côté, ont des enfants mineurs et l'un pense tenir à son conjoint

3) ils sont en couple chacun de leur côté, ne tiennent plus à leur conjoint mais ont des enfants mineurs

4) Ils sont en couple chacun de leur côté, l'un pense tenir à son conjoint et l'un a des enfants mineurs

5) L'un des deux est en couple de son côté, pense tenir à son conjoint et a des enfants mineurs

6) L'un deux deux est en couple de son côté, ne tient plus à son conjoint mais a des enfants mineurs

7) Ils sont en couple chacun de leur côté, pensent tenir à leur conjoint mais n'ont pas d'enfants mineurs

8) Ils sont en couple chacun de leur côté, l'un pensant pensent tenir à leur conjoint mais n'ont pas d'enfants mineurs

9) Ils sont en couple chacun de leur côté, ne tenant plus à leur conjoint et n'ont pas d'enfants mineurs

10) L'un est en couple de son côté, pense tenir à son conjoint mais n'a pas d'enfants mineurs.

11) L'un est en couple de son côté, ne tient plus à son conjoint et n'a pas d'enfants mineurs.

12) Les deux sont libres, mais ont des enfants mineurs

13 Les deux sont libres mais l'un a des enfants mineurs

14) les deux sont libres mais l'un est mineur

15) les deux sont libres mais mineurs

16) les deux sont libres, sans enfants mineurs

17) les deux sont libres, sans enfant tout court.

Mon expérience, jusqu'alors :

• 1970 : cas n° 15. Echec, venant des deux parents

• 1972 : cas n° 14. Semi-échec, au début ça a abouti à un mariage mais l'ascendant des parents a abouti à un divorce

• 1982 : Cas n° 5. Echec, bien sûr

• 1983 : Cas n° 17, Réussite (au départ)

• 1992 : Cas n° 6, ECHEC.

Je ne compte que mes histoires importantes.

 

En résumé, je pense que :

- Toute relation comprise entre 1) et 6) est dores et déjà vouée à l'échec

- Pour les relations 7) à 13) tout dépend de l'amour du couple

- Pour les relations 14) à 17) , foncez !!!!!!

Je vous embrasse

13/10/2012

le "disque" est en crise...

50 % de "disques" vendus en moins durant les 5 dernières années.

C'est que ce que je viens d'apprendre au 20h.

Double cause :

1) Internet, dont les moins mélomanes préfèrent acheter voire pirater du Mp3, que pour ma part j'ai vraiment du mal à écouter. Voire même à entendre.

2) Les fermetures de magasins, dont la Fnac (dont j'ai connu le premier jour d'ouverture près du Châtelet en 1968).

Alors, la solution ?

Pour moi, enfant des années 50 elle est simple : Elle permettrait à la fois de revenir à un son irréprochable, et de ne pas pouvoir être copiée :

Le vinyle !!!

Il faut savoir reconnaître ses erreurs. Dans les années 70, on nous présentait l'Aérotrain et le Concorde comme les moyens de transport du futur. L'un est mort-né (on s'est rendu compte à temps de son absurdité) et l'autre, hyper-gourmand en énergie et surtout très fragile (cf la catastrophe de 2000) a vécu.

Le disque vinyle ne revient pas beaucoup plus cher à la fabrication que le support CD.
Pour le lire, la technique existe depuis près d'un siècle, alors qu'un lecteur CD aura une durée de vie très brève (j'ai usé 6 platines CD de 1990 à aujourd'hui...)

Je suis sincèrement convaincu qu'il y aurait une place pour les deux modes. Mais c'est vrai, ça fait "ringard"... !

Je vous embrasse.

11/08/2012

Le captcha en folie !

Vous connaissez tous, ce fameux "captcha", un assemblage de chiffres et de lettres que l'on doit recopier afin de bien faire la preuve que l'on n'est pas un robot.

La plupart des sites en ont.

Mais Hautetfort est dans ce sens le plus fort !

Voilà ce que je viens d'avoir, et devais donc recopier :

capcha fou.jpg

J'ai essayé, mais même en retournant l'ordinateur, je n'y suis pas arrivé !

Je vous embrasse.

23/07/2012

Comment passer une frontière

Delpech chantait voici 33 ans qu'il y a "30 manières de quitter une fille", moi je dirai qu'il y a au moins 17 manières de franchir une frontière.

• à pied. 1963, la première fois de ma vie, entre la France et l'Espagne, alors que j'étais en colonie de vacances. Quelques mètres dans la neige en territoire étranger, territoire ennemi puisque dirigé par le dictateur Franco qui fermait alors ses frontières.

• en autocar. 1970, entre Les Fourgs (25) et l'Auberson (Suisse), avec le "car des frontaliers", dont le chauffeur passait sans arrêt Darladirladada de Dalida.

• en cyclomoteur. 1970, toujours sur le même parcours. Puis en 1971 de France en Italie. Ne me parlez surtout, mais surtout pas du retour !

• en avion. 1972 entre Paris et Malte.

• en train. 1974, d'abord France/Italie puis Italie/Autriche, lors de mon premier voyage de noces.

• en voiture. 1975, entre Annemasse et Genève, tout fier d'arborer mon nouveau permis.

• en poussette. Ma fille l'a fait en 1985 entre Montgenèvre (05) et Claviere (Italie).

• en ski. 1985, toujours entre Montgenèvre et Claviere. Les douaniers faisaient ch.... tout le monde sur la route, en ski, on pouvait ramener ce qu'on voulait. Et on l'a fait !

• en camion. 1989, entre les USA qui nous avaient refoulés et le Canada !

• en bus. 2007 entre St Louis (68) et Bâle (Suisse). Puis 2008 entre Strasbourg et Kehl (Allemagne).

• en tram. 2009 entre Bâle et Veil am Rhein (Allemagne)

• à vélo. Pas fait. La honte !!!!

• en métro. Pas fait. Pas encore.

• A cheval. Pas fait. Et pas près de le faire.

• En parapente. Idem.

• En hélico. J'espère ne jamais avoir à le faire si c'est un hélico jaune et rouge...

• Sur un fil, surplombant les chutes du Niagara entre les USA et le Canada. Pas fait non plus.

Mais.... en télésiège, fait voici quelques jours !!!

Je vous embrasse.