Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Mes commentaires ne passent plus !

Et sans doute est-ce aussi le cas pour les autres, ce qui expliquerait partiellement que le nombre de mes commentaires correspondent de moins en moins au nombre de mes visiteurs (121 hier).

Cela fait 4 fois que j'envoie une réponse au com de Christel, je clique, "votre commentaire a été enregistré", et... que dalle !

J'espère que cette panne ne va pas durer, j'ai déjà donné "ailleurs" avec les pannes !!

Je vous embrasse.

10:49 Publié dans Blog, Web | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : hautetfort

28/11/2010

les 50 interprètes de la période 63/74 selon SLC : Pétula CLARK


Le premier disque de Pétula Clark remonte... aux années 40 !
Anglaise, elle mènera une carrière exclusivement dans sa langue pendant les années 50. Il faudra attendre janvier 59 pour la voir adapter Guitare et tambourin, un tube des Compagnons de la Chanson.
Première chanson classée dans le hit-parade : prends mon coeur, sortie fin 1959, et qui se retrouve dans les 10 premières en 1960.

Les compagnons de la chanson lui réussissent, car Marin, sortie en mai 61 se retrouve parmi les meilleures ventes. D'après certains spécialistes, seconde en septembre derrière Daniela des Chaussettes Noires.
1961, très bonne année pour Petula car son Romeo se retrouve également en décembre dans les meilleures ventes. Personnellement, c'est à partir de ce disque que j'apprécie la dame.

Classée aussi en 1962 avec Ya ya twist, A London, Dans le train de nuit, et surtout Chariot à l'automne.
Mais hélas, pas de hit pour Les beaux jours, l'enfant Do, Vilaine fille mauvais garçon, et Tu perds ton temps, adaptation de la chanson du nouveau groupe The Beatles Please Please me.

Arrive Salut les copains, et donc un classement qui tient debout pour 1963.
J'ai tout oublié est dans l'antichambre des meilleurs, 43ème en juillet, mais mon bonheur danse se classera dans le hit, 24ème en août. Doublé donc pour ce disque.
TRIPLE (3 sur 4) pour celui de septembre : Entre nous il est fou 13ème en novembre, Est-ce l'amour qui veut ça 45ème en décembre la nuit ne finit pas 47ème en février 64. Reste la chanson qu'on a à l'époque le plus entendu sur les ondes : le train des neiges, pourtant oublié du hit SLC.

Pour le 45 tours qui débute 1964, deux chansons sont restées longtemps dans l'antichambre mais dans le top 50, 4 mois pour prends garde à toi, qui arrivera 27ème en avril, alors que Ceux qui ont un coeur va débouler 24ème directement, mais faiblir ensuite.
En juin elle sort Hello Dolly dans les deux langues, la version française se hissera 22ème en août.
En septembre, nouveau doublé. O O sheriff qui restera 10 semaines dans le hit, avec une belle 15ème place en février. L'autre face, les james dean, ne seront classées que tardivement, 20 èmes en janvier 65, alors que Dans le temps était sorti deux mois auparavant !
Enfin Bref, côté français, Pétula se classe 15ème sur l'année, 5ème chanteuse derrière Sylvie, Sheila, Françoise Hardy et France Gall. Pour l'anecdote, première chanteuse étrangère.

1965 sera un bon cru, d'abord avec Dans le temps, sorti en janvier, version obligée de son Downtown qui se classera première côté anglais.
Puis en avril, viens avec moi qui restera 14 semaines dans les meilleures, 7ème en mai et juin. Que fais-tu là Petula, la face B, sera tout juste 50ème.

En septembre, encore un beau doublé avec d'une part Un jeune homme bien qui sera 8ème en novembre, et Las Vegas qui sera 20 ème en décembre.
Décembre, Triplé avec un mal pour un bien, 6ème en février 66, les incorruptibles classés 24èmes en janvier, et la gadoue, tout juste 25ème qu'on repasse sans arrêt depuis la mort de Serge Gainsbourg...
1965 sera la meilleure année pour Pétula, se classant 8ème interprète et 4ème chanteuse derrière les inévitables Sylvie, Sheila et Françoise Hardy.
Et ce sera même à l'époque la chanteuse mondiale la plus connue, l'équivalent de Céline Dion dans les années 90, numéro 1 chez elle en Angleterre et également aux States !

Désormais, à chaque succès anglais fera pendant la traduction française. My love deviendra Mon amour, 12 ème en avril. Dans ce 45 tours, deux chansons que j'adore L'amour avec un grand A et si tu prenais le temps, qui n'auront pas la faveur du hit de SLC.
Pas le cas outre-manche où la version anglaise de cette dernière Sign of the times sera en tête des charts !
Outre-manche d'ailleurs, une superbe chanson pour l'été I couln't live without your love, et pour la France l'agent secret 20ème en septembre (on était en pleine James Bond-mania..). Notons la présence de Pauvre chérie dans les 50. A l'origine c'était la mer est comme toi qui était censée être la locomotive du disque...
En octobre Hello Mister Brown fera un numéro 13.

Mais tout cela ne suffira pas pour que Pétula garde en 1966 sa 8ème place, et elle dévisse à la 14ème place. Mais rejoint le podium côté chanteuses, derrière Sylvie Vartan et France Gall.

Pétula va de plus en plus déserter sa patrie d'adoption, la France, et du coup sa carrière va tout simplement s'arrêter là. Pendant 11 ans elle va traverser le désert chez nous.

Et donc en 1967 C'est ma chanson, pourquoi dis-tu pourquoi, la dernière danse (Mireille Mathieu aura plus de succès avec cette chanson) ne seront pas classées.
Idem pour 1968 avec L'amour viendra (thème de Roméo et Juliette) et surtout une de mes préférées dis-moi au-revoir. Ceux qui lisent mon blog en dehors des chansons doivent savoir pourquoi...
Itou en 1969 avec Chante et c'est mon coeur qui chante clair.

70 va la voir poindre dans le hit. Pas avec il faut trouver le temps d'aimer mais avec c'est le refrain de ma vie qui sera à la surprise générale 11ème en novembre.

Désert donc en 1971 malgré le grand amour, le train du retour et surtout la chanson de Marie-Madeleine en décembre, en pleine "Jésus-mania"...
Désert aussi en 1972 malgré Marie-désir, comme je t'aime mon amour et bleu blanc rouge, cette dernière pourtant souvent passée en radio.
Comme le seront en 1973 une carte d'amitié et coup de tête coup de foudre.

Pas de chanson en 1974.

Entre 1963 et 1974, elle sera quand même, avec 17 chansons dans le hit, 17ème et 5ème chanteuse derrière les indéboulonnables Sylvie, Sheila, France Gall et Françoise Hardy.

Et ensuite ?
Bide pour je voudrais qu'il soit malheureux en 1975.

Pas de disque pour 76.

C'est, en 1977, la comédie musicale Evita qui va la faire renouer avec le hit parade. Julie Covington va tenir 6 mois avec Dont'cry for me Argentina, Pétula tiendra 4 mois et rentrera dans les 10 premiers avec la chanson d'Evita.
Sauve-moi, sortie juste après, n'aura pas hélas cette chance, ni son hommage à Elvis il ne chantera plus jamais. Idem pour la fin, une touchante chanson (ma préférée)


Pour 1979 ce fut Lève-toi Pétula.

En 1984 Glamoureuse

Et en 2003 la chanson de Gainsbourg, sans doute une de ses plus belles. A 71 ans, sa voix est toujours restée la même. Je vous en offre le clip.

http://www.youtube.com/watch?v=YVu8Up7eTLU

J'espère qu'il marchera, car avec mon bas débit il m'est bien sûr impossible de le vérifier ! Vous me direz..

Rendez-vous dimanche prochain pour traiter de Julien Clerc, un des Grands Chanteurs Français.
Je vous embrasse.


27/11/2010

En direct de chez moi

Pris de la fenêtre des WC !!!

DSCN7099a.jpg

Je vous embrasse.

18:54 Publié dans moi | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : neige

25/11/2010

Racolage par mail

J'en suis encore sur le cul !

Voici quelques jours, une certaine Sarah m'envoyait un mail, me disant texto "je viens de lire votre annonce. Pourquoi ne pas faire connaissance ?"

Je lui réponds aussitôt ceci :

"Bonjour
Je suis désolé, mais en dehors d'achat de disques, je n'ai déposé d'annonce nulle part.

Cordialement."

Hier, même topo, cette fois la fille s'appelait Christine.
Même mail, même réponse.

Et aujourd'hui, nouveau mail de la fameuse Christine que je vous livre in extenso :

 

raco.jpg

Que dire ?

je ne vais pas jouer les pères la Pudeur. Et dire  que ce genre d'annonce est immonde, inexcusable, inacceptable, indamissible.

Non, et je dirai même plus : ce genre d'annonce est bénéfique pour celui qui est un peu trop porté sur la chose, ou qui est en manque total et qui hésitera longuement avant de faire le premier pas pour aller trouver une prostituée (ça se dit "escorte" apparemment).

Là il suffit d'aller sur le site de la dame, et pour 45 euros le gars a sa petite heure de bonheur.

 

Non, là où je ne suis absolument pas d'accord, c'est l'entrée en matière.

Les mails de la dame qui prétendaient répondre à une annonce. Non seulement c'est archifaux, mais imaginez un couple qui ait une adresse mail en commun ? C'est le cas de la moitié des couples, et vraiment, j'imagine la tronche de Monsieur en train d'expliquer à Madame qu'il n'a jamais passé d'annonce auprès d'une agence de prostituées !!
Même si la dame dit "je ne suis pas très loin de vous", je doute que dans mes montagnes Jurassiennes ce genre d'agence puisse exister.

Mesdames qui êtes dans ce cas, vous pouvez croire votre jules sur parole :)

Je vous embrasse.


21:05 Publié dans arnaques, Web | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : internet

21/11/2010

les 50 interprètes de la période 63/74 selon SLC : C. JEROME

C. Jérôme. Longtemps on s'est demandé ce qui se cachait derrière ce "C". Finalement c'était Claude.

Comme tous les chanteurs ou presque, son premier 45 tours Les fiancés fera un bide. C'était en 1967.

Deuxième disque, en novembre : Le petit chaperon rouge est mort. Il tardera à percer, en se trouvant d'abord dans les 50 en janvier 68, puis enfin dans le top 25 en mars. Il sera finalement 15ème.

Même chose que pour Christophe, Barclay le vire après. Même chose que pour Christophe, le dit Barclay s'en mordra les doigts....

Et c'est en 1969 qu'il va revenir sous le label AZ.
Mai 69, quand la mer se retire, 21 semaines dans le hit !!! Il n'a cessé de monter pour arriver finalement 3ème en novembre. Pas mal pour un disque d'été.

Les lilas sortent en octobre, mais ne seront classés qu'en 1970, 17èmes en janvier.

Mélancolie sort en mai. Ah que j'aime cette chanson ! Mélancolie, tous nos espoirs sont partis pour toujours, Mélancolie, c'est un prénom qui finit toujours mal...
17ème en juillet.

Un disque par an, c'est le rythme qu'il semble adopter. Problème : il a dans ce cas peu de chances d'être classé dans le top annuel...
Pour 71, Il va faire des efforts : d'abord la poupée désarticulée en janvier, 24ème en mars.
Puis Les vagues mortes en mai, 25ème.

Alors, devant ces mini-bides, il essaie la soupe. Des chansons pour noces et banquets.
Et ça marche !

Le premier de ces nanars, Kiss me, sort en février 72, et au bout de...17 semaines, il se classe numéro 1, en juillet. Encore numéro 1 en août, c'est le tube de l'été côté français d'après SLC ! En tout 27 semaines de présence...

Il a compris la leçon, et continue avec Himalaya en septembre, qui lui aussi se classera number one. Au bout de 10 semaines de présences dans le hit, en février 73. Hit où il restera 23 semaines.
En présence continue dans le hit durant cette année 72, il vient se classer tout naturellement - comme dirait J C - 12ème sur l'année.

1973, toujours la même recette, Hey Manhattan, sorti en mars, se classe 4ème en juin.
La petite fille 73, sortie en septembre sera 9ème en décembre.

Pour cette année 73, C. Jérôme rétrograde à la 20ème place.

En 74 il continue ses rengaines pour minettes attardées et sort en janvier Bay bay 26 38, qui sera un bon numéro 5 en avril.

Mais que lui prend-il ? Il va cesser les chansonnettes et s'attaquer à la vraie chanson d'amour avec C'est moi qu'il sort en mai.
Succès immédiat : 3ème en juin, 2ème en juillet, 1er en août, 2ème en septembre, encore le tube de l'été !!! sacré C.... !
C'est du reste la chanson qui vient tout de suite à l'esprit quand on parle de C.Jérôme.

Mais hélas il reprend ses tristes scies et sort Baby boy en septembre, qui sera 3ème en décembre.
Sur l'année 74 il est 7ème, son meilleur score.

Et pour la période 63/74, il se classe 24 ème (19ème masculin) avec 13 chansons dont trois n°1.



Et après ?
En 75 ce sera Hop là dites-moi, 8 ème en mai, OK pour Miami, 13 ème en juillet et août.

En 76 Cindy - de nouveau une chanson honorable - est 7ème en mai. It's so long 8ème en août.

Pas de succès pour Le charme Français, Caroline et moi, Rétro c'est trop en 77.

Ni pour souvenirs 78 en 1978.

Ni pour les mamans et C. L'amérique en 1979.

Ni pour le monde à l'envers en 80.

Ni pour j't'aime en 1981 et Julie à la folie en 1982 (il inspirera avec cette chanson un certain Thierry Hazard....)

Ni pour Un ticket pour une blonde et Eve et moi en 1983.

C. Jérôme ne désarme pas... Il se contente de ses 10 ou 20.000 galettes par chanson, et poursuit tranquillement sa route, attendant son heure.

Route stérile en 1984 avec D'J et Petit bonhomme.

Stop.

Il fait, en 1985, un méga come-back avec Et tu danses avec lui, sortie hélas trop tard pour faire un tube de l'été, mais qui sera dans le hit pendant 20 semaines, d'octobre 85 à février 86, avec une première place à la clé en décembre.

En 86, Comme si, jugé trop proche de son tube, sera tout juste dans le hit. Mais derniers baisers sera dans les 20 en décembre.

Ses autres disques n'auront en revanche pas grand succès, comme Les larmes aux yeux et c'est la nuit (pourtant une bonne chanson) en 1987, Emoi en 1989, L'encre de chine et Danielle s'en va en 1990, Pardonne-moi et qu'est-ce que tu veux que je te dise en 1991, (un disque très rare, que je possède) les manons de la nuit en 1992 et nuits blanches en 1994.

Là il devient animateur sur RMC où il présente les années tubes. Puis rejoint Michel Drucker dans Vivement dimanche, avant qu'il ne soit foudroyé par un cancer le 14 mars 2000 à l'âge de 53 ans.

Dimanche prochain, un gros morceau. La chanteuse à la plus longue carrière de tous les temps (55 ans) : Pétula Clark.

Je vous embrasse.

19/11/2010

Connexion améliorée :)

Ce n'est pas pour critiquer Pontarlier, mais essayez de trouver dans cette ville de 30.000 habitants, un modem bas débit qui marche sur les ordinateurs les plus récents.

Pour les pros : un modem bas débit compatible avec Windows 7.

J'ai fait tous les hypers, magasins spécialisés, boutiques France-Télécom, Emmaüs, rien !

C'est alors que je me suis souvenu qu'à Biarritz, entre mon ADSL free de Vannes et mon ADSL Club Internet de Bayonne, j'avais eu une période de bas débit avec AOL. 500 heures gratuites pour essayer le fournisseur d'accès américain.

Et que par conséquent, j'avais dû faire l'emplette d'un modem.

Je fouille et farfouillle les cartons estampillés"informatique" et je trouve ce petit truc.
Tout de suite, je l'essaie, par je ne sais quel miracle, il trouve illico ses "pilotes" (Drivers en français), bref ses trucs pour le faire marcher,  et c'est parti mon kiki.

Mais le problème (j'en avais même fait une note) c'est que déjà pour se connecter, bonjour !

 

633.jpg

651.jpg

692.jpg

 

720.jpg

756.jpg

777.jpg

 

Mais le pire c'est que la ligne était susceptible, et à la moindre contrariété tout se coupait. Comme par exemple le convecteur qui se remettait en marche, un interrupteur éteint ou allumé... Et il ne s'agissait surtout pas de toucher au fil du téléphone !


Et hier après-midi, dans mon cyber de Lons, qui en même temps était une boîte d'informatique, je me suis risqué à demander si, par hasard, des fois, il n'y aurait pas l'éventualité d'une possibilité qu'ils aient un modem bas débit compatible windows 7 ?

- mais bien sûr monsieur...

Et je trouve enfin la perle tant recherchée !

Comme quoi, Michel Fugain l'avait dit voilà 39 ans, on cherche à tour de bras ce que l'on a sous ses pas !

J'ai donc branché cette petite merveille, et depuis, Youpi, ça marche. Certes, je vais toujours 30 fois moins vite qu'à Lons, je mets toujours 1h 30 pour écrire une note, mais au moins ça reste stable... !

Je vous embrasse.

 

21:27 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : internet

16/11/2010

L'amour donne des ailes (janvier 2001)

Cette nouvelle année commencera mal.

Notre fille, qui avait eu l'autorisation de sortir pour la soirée du réveillon, ne reviendra quà 6h du matin. Du coup mon épouse est affolée, et pètera les plombs le 3. Plus de crises d'épilepsie depuis presque 7 ans, mais à la place, des "crises avortées", où elle sera en pleine démence. Et dans ces cas-là, on ne peut qu'attendre que ça passe, parfois au bout de pusieurs jours.

Mais notre fille s'et barrée ! Et je fais le tour de ses copines du quartier pour savoir où elle se trouve. C'est chez une autre copine qu'elle a trouvé refuge, et ne veut plus retourner à la maison !

Alors je me débrouille pour que ces maudits jours d'hystérie de sa mère, elle les passe dans la famille. Cette fois ce sera près de Lorient qu'elle sera accueillie.

A noter que cela se reproduira pile deux ans après, et c'est... Nathalie elle-même qui la récupèrera à Paris!
Hé oui, je vais revoir Nathalie. Mais vous verrez que pour y arriver cela n'a pas été des plus faciles.

Mais on n'en est pas encore là...

Le soir même de la "fugue", je l'emmène dans une cafet, pour avoir une bonne discussion.Et, éventuellement, lui dire ce qui me taraude.

Je commence tout doux, par cette question :

" Tu m'as parlé d'un réseau de copines à Mende qui te disaient tout sur mon compte, ça veut dire quoi au juste ?
- Un jour V...
( copine de primaire, qui a dû probablement se faire dépuceler à 12 ans.. ) t' a vu dans la rue donnant la main à Natou " Et elle ajoute aussi sec:
" Je ne veux rien savoir de plus ".

Elle ne saura donc rien, jugeant - et c'était le cas - qu'elle n'était pas assez mûre pour comprendre certaines choses.  Mais ce n'est que partie remise....

 

Le lendemain soir on doit faire un "repas de collègues". C'est le nouveau chef qui a organisé ça pour "mieux nous connaître ". Mais c'est à 300 m de chez mon harceleur numéro 1, lequel a choisi le restaurant...
Moi j'ai horreur de ces repas fabriqués. Si les gens veulent se connaître, pas la peine d'avoir un chef d'orchestre ! Néanmoins je suis obligé d'accepter. Il y a donc tout le centre et les épouses, la secrétaire et son mari, le chef de Lorient et sa dame.

Le repas se passe bien, je suis en face d'un mec qui m'aime bien. Mon épouse est en face de la femme du chef, qui se plaint de ne voir son mari que très peu... (si elle savait ! car je vais découvrir pas mal de choses cette année-là !)
Harceleur I fait l’intéressant comme d'habitude. Et il propose à la fin du repas de faire une partie de bowling.
Normal, le bowling je pense que c'est son violon d'Ingres, je suppose qu'il va sans arrêt au Masters de Vannes, étant donné qu’il en parle souvent. Et je sais donc qu'il nous donnera une bonne leçon. Il va épater tout son joli monde.

Moi, je n'ai quasiment pas touché une boule depuis trente ans  !

A partir de là j'avertis le lecteur. Que encore une fois ce que j'écris, même si on n'oserait pas le mettre dans un roman de gare à 6 euros, s'est vraiment déroulé. La vie parfois est le meilleur des scénarios.

Alors on y va.

On est sept à jouer nos dix manches.

Première manche. je vois très vite que les deux chefs ne sont pas très doués. Moi je prends la boule, houlala qu'elle est lourde ! Et je mets bien sûr....à côté.
Harceleur I avec son style académique fait neuf points et Harceleur II aux doubles initiales, qui se débrouille bien en fait 8. 

Deuxième manche, je me pète un ongle. Alors là pour moi c'est l'horreur, je ne peux rien faire quand j'ai un ongle cassé. Hou la chochotte ! Et donc ça ne m'arrange pas. Au fil des manches je vois nettement que deux clans se détachent : les "pros" (mes deux Harceleurs en chef) dont l'un fera même tomber les quilles en deux fois (un "spare") puis loin derrière les autres glandus, à la queue desquels se tiennent lamentablement les deux chefs... Même Mon épouse fait mieux qu'eux !

A mi-partie (je l'ai noté) les scores sont: 1 Harceleur I 78 points 2 Doubles initiales 69 points, 3 un gars sympa mais partant bientôt à la retraite loin derrière avec 35 points, puis moi avec 32, mon épouse 28, et les deux chefs avec 22 et 21 points. Qui se demandent (avec moi) ce qu'ils sont venus faire dans cette galère. On attend que ça finisse pour aller se coucher !

Soudain à côté de moi, je vois un couple (je l'avais remarqué depuis une ou deux parties) qui visiblement a l'air de ne pas trop faire attention aux boules. Lui, 45/50 ans, elle 30/35 ans.

Bon. Déjà vu, ça....

Ils ont l'air de s'aimer énormément, et un moment donné je vois la femme pleurer. Je suis juste  à côté, ça ne peut pas m'échapper. Les autres sont un peu plus loin, en train de boire leur pression. Et le type qui dit "ne t'en fais pas ma Natou on y arivera ".

Et la Natou qui lui répond " non , ils sont trop forts.. "

 

"Patrick, c'est à toi...! "

Ah oui c'est vrai... Je sors de mon rêve et prends la boule distraitement. Doubles initiales m'avait bien dit qu'elle ne pèsent pas toutes le même poids mais celle-là a l'air vraiment plus légère.

Je vise droit le centre. Comme les autres fois.....

Strike.

Les 10 à la fois.

Le premier de la partie, les dix quilles d'un coup. Les autres me regardent en rigolant " alors Patrick on apprend ?"

Patrick ne fera plus ensuite que des spares et des strikes. Mon compteur s’emballe inéxorablement !

Résultat final: je devancerai mes deux harceleurs-champions de 12 et 11 points !

L'un me demandera " Tu joues souvent à ça ? ".
" Non, pas depuis la fac. "

Fierté de mon épouse.

Si elle savait...

Merci au couple malheureux, et cramponne-toi Natou inconnue, ne fais surtout pas comme nous.

 

(à suivre)

18:25 Publié dans moi | Lien permanent | Commentaires (1)

15/11/2010

là où je vis....

chez moi.jpg

Voici une photo de mon lotissement.
La flèche indique ma maison.

Ah, si je pouvais, après toutes ces années, avoir une vieillesse heureuse....!
Côté cadre de vie, en attendant j'aurai fait ce qu'il faut !

Je vous embrasse.

 

14:13 Publié dans moi | Lien permanent | Commentaires (15)

14/11/2010

Remaniement : cap à gauche !

Non, je ne veux pas dire par là que Sarkozy a encore plus élargi son "ouverture"...

Mais au contraire ce gouvernement-là a au moins le mérite de montrer la vraie nature du président.

 

Dehors Borloo ! Il avait osé prétendre remplacer Fillon... Dans un premier temps !
Etait-ce bien raisonnable ?

Dehors Woerth ! Il a fait sans sourciller le sale boulot, celui de démanteler réformer les retraites, mission accomplie, à présent je n'ai plus besoin de toi, ouste, dehors !

Dehors Kouchner ! Certes un peu traître au départ (mais le PS n'avait tqu'à, le premier, lui proposer le poste de ministre des affaires étrangères dont il avait toujours rêvé), il commençait à craquer vers la fin. c'est à dire de critiquer certaines positions de Sa Majesté qui relevaient de son domaine. Dégage...

Dehors la femme de couleur ! plus besoin de "minorité visible" au gouvernement, à présent il faut passer aux choses sérieuses. Rama Yade était pourtant la ministre la plus populaire...

Dehors la Beur ! Idem que la précédente, et Fadela a eu en plus le malheur de dire du bien de Borloo.... Rien que ça, ça vaut l'éjection.
Certes elles n'avait pas brillé dans son ministère, mais je vous pose la question : QUI avait vraiment brillé en tant que ministre ?

Dehors Morin ! Etre traître, ça ne s'improvise pas, il faut être né avec....

 

En revanche...

Coucou Juppé ! Celui qui, en 1995 avait réussi à mettre la France entière dans la rue, et "grâce à qui" la gauche avait pu triompher en 1997.

Coucou Mercier ! En tant qu'ex-adhérent au Modem, je ne peux qu'applaudir cette nomination, qui au moins aura pour effet de faire comprendre au menu peuple - dont je fais partie - qu'avec cette Vème République du tout blanc et du tout noir, le Centre ne peut décidément hélas pas exister.

 

Et bravo à notre Président qui décidément, aura tout fait pour aider le PS à se remettre en selle !

Et Marine Le Pen aussi !!

Je vous embrasse.

 

 

 

21:01 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

Ma fille et mon père perdent pied

Ma fille a ses lentilles depuis septembre, et je constate que le film "le miroir à deux faces " est toujours d'actualité. Car de deux choses l'une: soit il y a eu une génération spontanée de jeunes garçons dans le lotissement, soit la disparition des fameuses bésicles a attiré les mecs comme des mouches.
Des copains, tous...bien sûr ! (ben voyons...) Y compris le jeune voisin dont elle aimerait voir ses parties intimes.

L'année précédente, j'ai décidé de rattraper le temps perdu, et de consacrer les vacances de la Toussaint pour un "tête à tête" annuel. Je concède que 7 jours pour rattraper 7 ans, c'est un peu court...

Le premier (1999) alors que j'étais encore bien à l'aise dans mes baskets ne s'était pourtant pas trop bien déroulé, et je compte que celui-là rattrape le coup.

Dans un autre ordre d'idées, désormais il ne m'est plus possible de regarder un film où passe ne serait-ce qu'un soupçon d'émotion. J'en fais l'expérience la veille des fameuses vacances avec un épisode poignant de l'"Instit", où il est question de renvoyer des sans-papiers chez eux. La je ne peux même pas dire que je fonds en larmes, j'explose littéralement ! Et là, pour la première fois, me voyant dans cet état, mes deux nanas vont enfin réaliser que je ne tiens à la vie que par un fil.

10 ans après, je suis toujours incapable de regarder de spectacle où passent des émotions sans y aller de ma larme. Et c'est là que je me dis que la Cicatrice ne s'est pas encore refermée.

Ces vacances-là se passeront mieux que les précédentes. A tel point que je suis à deux doigts de lui "avouer" la vérité en ce qui concerne Nathalie. Mais je juge qu'à 16 ans elle est encore trop jeune pour comprendre. Même si à son âge j'avais compris ce que ressentait mon père.

La grande surprise sera quand, dans le TGV, je la verrai fumer ! Mais je pense qu'elle en a besoin, entre son corps - et son rapport aux autres - qui se transforme, et un père de plus en plus "en vrille", suivant sa propre expression.

Elle devient de plus en plus taciturne, agressive. Elle est exactement comme moi à son âge. Elle s'enferme des heures dans sa chambre et fait hurler ses disques. Elle ne consent à être avec nous que quelques dizaines de minutes, pour manger.
Sa mère ne s'arrange pas, lui gueulant dessus sans arrêt.

Cercle vicieux: Ma fille ne reste pas trop avec nous parce que sa mère l'agresse, du coup sa mère gueule encore plus ("on ne te voit jamais..") et du coup ma fille reste encore moins !

Côté collège ce n'est pas terrible non plus, la réunion parents / profs nous indique clairement que là-bas aussi elle est agressive. Et le fait qu'elle soit la 4ème élève plus vieille du collège n'arrange pas les choses. Elle joue au caïd avec les autres, répond aux profs, qui eux se posent des questions à son sujet.
De plus elle fréquente une nana dont le " look " n'aurait pas dépareillé à Pigalle !

Au conseil de classe, cette dernière essuie un tir de barrage ! Les profs s'en donnent à coeur joie. Et dans l'ordre alphabétique ma fille vient juste après.

Qui n'a après tout que 0.8 point de plus...

Je commence à prendre la position du foetus. Effectivement un prof ouvre le bal: " très faible, surtout pour une redoublante ". Je glisse timidement que ma fille ne redouble pas. Le prof accuse le coup et alors le prof de maths que ma fille m'avait décrit comme son " ennemi intime " prend la parole.

Je m'attends au pire.

Il dit ces quelques mots  : " Cette jeune fille est sauvable "...

Puis c'est le tour de la principale, qui jusqu'à présent ne m'avait semblé être qu'une sorte de comptable sans humanité doublée d'une surveillante générale ayant raté sa vocation, me dit " Je ne comprends plus ma .... " 

Le  " ma " me sidère. Ainsi cette femme que je pensais froide et dure a aussi un coeur, et considère ses élèves, du moins certains, comme presque ses enfants. C'est vrai que le fait d'avoir très récemment perdu son mari doit lui faire très mal. Et je verrai par la suite qu'elle reportera son amour mort sur ses 604 collégiens (à part quelques exceptions). Comme je le ferai quelques années plus tard, sur mon ordinateur.

Bilan du conseil: si Ma fille continue comme ça, c'est l'exclusion (eux aussi disent comme pour moi en 66 "orientation ... c'est bizarre l'Ed Nat a peu évolué sur ce point en 35 ans ! )

Mais elle est à la dérive, à tous les niveaux,  je le vois bien. Il faut donc maintenir la barre coûte que coûte...
Ce n'est pas le moment de m'écouter, oui je souffre de plus en plus mais elle a encore besoin de moi, sa mère se montrant hélas de moins en moins fiable.

Mon père également. Ses "chers voisins" sont en train de le dépouiller, et je ne peux rien faire. Je le vois aux vacances de Noël (où c'est moi cette fois qui conduit) durant lesquelles j'ai appris bien des choses et vu disparaître pas mal d'objets. J'apprends par exemple que toutes les semaines il fait un chèque en blanc à son "cher voisin" (il ne voit plus clair) lequel lui ramène 3 billets de 100 francs pour son "argent de poche" (ses repas sont apportés par l'hôpital )  alors que sur ses relevés bancaires, qu'il laisse traîner, c'est 3000 francs qui ont été retirés.

Donc là aussi, danger, je ne peux me permettre quoi que ce soit avant de savoir en sécurité, c'est à dire en maison de retraite. D'autant que là-bas, son toubib lui a préparé une place...

Mais combien de temps ça va durer tout ça, entre ma fille et mon père ?

Le moins de temps possible j'espère car, de plus en plus, en ce début de troisième millénaire, entre le silence de Nathalie, la dérive de ma fille, la folie de sa mère, l'incapacité de mon père et la méchanceté des collègues, j'aspire à quitter ce monde le plus rapidement possible.

Pour enfin "me reposer"

(à suivre)