Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2011

La dette française, c'est du pipeau....

Hier les deux protagonistes des primaires socialistes nous ont encore bassinés avec leur fichue dette.

Une dette bien pratique pour certains gouvernants et certains opposants, mais qui, j'ai le regret de vous le dire, n'existe pas, du moins en France.

La dette, c'est en fait des billets de Monopoly !

Je pourrais bien essayer de vous l'expliquer, mais je ne suis pas trop doué pour ça. Je préfère vous montrer une vidéo qui le fera mieux que moi, si du moins vous voulez bien consacrer 13 minutes à regarder ce petit documentaire très instructif.

http://www.youtube.com/watch?v=fIyPMzaK_Cc&feature=sh...

Je vous embrasse.

10/10/2011

Primaires : le triomphe du PS

L'important, pour une fois, n'est pas le nom et le score de chaque participant, mais la participation.

2.500.000 personnes se sont déplacées.

Alors, bien sûr, certains esprits obtus (l'UMP n'en manque pas) souligneront que ça ne fait que 6% des inscrits, et que 94% seraient "contre".

Il faut savoir quatre choses :

1) le peu de bureaux de vote. Un par canton, le mien était situé à Gilley, soit à 21 km de chez moi. 42 aller-retour. Très dissuasif.

2) la participation financière. Désolé, mais pour certaines familles dans la dèche, 1 euro par personne,  ça compte...

3) le "fichage". Désormais, tous ceux qui ont participé à ce vote sont dans un fichier, et ils le savent. Ils sont dès lors "estampillés PS".

4) le mode opératoire. Ceux qui n'ont pas internet n'ont pas pu savoir quel était le bureau où ils devaient voter. Et le site qui le précisait a été HS dès hier matin...

Pour connaître le nombre de gens qui se seraient déplacés pour voter si tous les bureaux de vote étaient ouverts, s'il n'y avait rien à payer et si cela se serait fait dans la plus grande transparence, il faut appliquer un coefficient multiplicateur.

Je prends l'exemple de mon village. Je connais 7 sympathisants PS.
Aucun ne s'est déplacé, rebutés par les 42 bornes à se taper.
Mais ce coefficient est bien supérieur à 7 !!!

La seule façon de savoir la valeur de ces 2.500.000 personnes, c'est d'organiser la même chose dans l'autre camp. Ce qui se fera certainement en 2017, quand la droite sera (à n'en pas douter une seconde) revenue dans l'opposition. Plus de "leader naturel", et vont alors s'écharper les Copé, NKM, Fillon, Morin, Borloo etc. Des primaires seront alors nécessaires, et on jugera sur pièces.

Je vous embrasse.

11:50 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : ps

07/10/2011

Agression contrôleur SNCF : des pistes

Ce Corail Lyon-Strasbourg, je le connais bien. Je l'ai souvent emprunté pour me rendre de Lons le Saunier à la capitale alsacienne.

Certes, l'homme était un "déséquilibré".  Excuse facile qui satisfera tout le monde, sauf la famille du contrôleur.

Mais il faut savoir que, grâce à notre Cher Président et sa RGPP (démantèlement des services publics), à la SNCF, il y a de moins en moins de moyens. Le TGV lui-même est mis en cause, car finalement pas si rentable que ça sur certaines lignes.

Le Corail où s'est passée la chose fait partie de ces trains qu'on cherche à éliminer depuis 20 ans. D'abord affublés du nom de T I R (trains d'intérêts interrégionaux) puis de T E T (trains d'équilibre du territoire) ils coûtent énormément d'argent par rapport à la plupart des TGV et des TER que les contribuables financent par le biais et de leur billet et de leurs impôts locaux.

Or, depuis 2007, la SNCF a glissé du "service public" à une entreprise devant dégager des bénéfices.

Avec la fameuse RGPP, tout ce qui est fonctionnaire et ne rapporte pas d'argent (et encore.... mon entreprise dégage des bénéfices indirects énormes pour la société et a fait partie de la charrette) doit être réduit à sa plus simple expression, de manière à tuer la bête. C'est pour ça qu'on a créé des "paliers" :

Entreprise d'état --- > Etablissement Public administratif ---> Etablissement public à caractère industriel et commercial ----> Entreprise privatisée.

Mon ex-boîte se situe en 2) et la SNCF en 3).

Bref, pour ces lignes non rentables et pour ces trains, le moins de personnel possible, des lignes qu'on laisse se dégrader et des billets de plus en plus chers.

Sont donc mécontents les contrôleurs, qui ont de plus en plus de travail sur ces trains-là étant de moins en mins nombreux, et les usagers, qui en ont marre des retards à répétition et de la non-information en cas de panne.

Mon voyage à Paris, par exemple : A l'aller, 20 mn de retard au début du trajet, qui se sont transformées en 32 pour laisser passer un train "prestigieux" à l'arrivée sur la ligne nouvelle.
Or à 30 minutes de retard on a droit à une compensation de 30%.
Notre conducteur a fait le service minimum : au lieu de rouler à 220 comme c'est prévu pour les trains Suisses, il a fait du 240, le train "prestigieux" qui le suivait étant assez loin. Si bien qu'on est arrivé à la gare de Lyon avec avec 29 mn de retard. S'il avait roulé à la vitesse maxi, le retard aurait été moindre.
Résultat des courses : tous ceux qui avaizent une correspondance en une heure l'ont ratée, sans la moindre indemnisation.

Au retour, je suis monté dans un train et j'ai fini.... dans un taxi, avec 1h05 de retard à l'arrivée ! Sans aucune information, me demandant si je devais descendre ou non à la gare précédent Pontarlier.

Y a t'il eu conjonction hier entre un usager excédé (on peut être à la fois déséquilibré et excédé) et un contrôleur fatigué, pas trop disposé à discuter ? Je n'en sais rien, mais à force de tirer sur la corde on arrivera de plus en plus à de pareils errements.

A force de rendre exsangues les services publics, on va vers le mur. Il reste encore 7 mois de cette politique-là. Les successeurs parviendront-ils à réparer tout ce qui a été cassé ? Devrai-je toujours faire 27 km pour voir un conseiller financier de la Poste, les enfants de certains villages continueront-ils de se taper 45 mn de car pour aller à l'école ?

Je crois que le vrai problème est là. Et je pense que la grève actuelle "de solidarité" des cheminots est en fait une "vraie" grève, sans préavis obligatoire et service minimum, qui est loin d'être finie.
Et que je soutiens.

Je vous embrasse.

10:29 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

04/10/2011

La Bataille de l'Atarax

D'abord, résolution : Vu les gaffes que je commets - ici ou là - à cause de cette satanée maladie, j'arrête mes écrits, que ce soit ici ou sur Facebook, tant que celle-ci n'est pas finie.
Mes (riches) aventures parisiennes attendront.

Mais en revanche, je m'autorise à publier un graphique, qui j'espère parlera tout seul : j'ai réussi, en 8 mois, depuis le début de ma retraite,  à passer de 200 mg d'Atarax à 0. Le reste suivra.
Voilà, je vous embrasse.

graph médocs.jpg

18:47 Publié dans actualité, moi, psy | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : volonté

28/09/2011

Re-départ

Les retraités sont de nouveau sur le départ, prévu de longue date celui-là, puisque c'est pour aller voir la Nuit Blanche à Paris.

En même temps, j'essaierai de faire la "passe de 3", après mon copain de 46 ans, mon frère-cousin de 49 ans, un couple qui s'est formé devant moi en fac et dont j'ai réussi à avoir le contact par face de Bouc.

Trois fois déjà que je vais à Paris, trois fois déjà que je me dis qu'il me faut sonner à leur porte, mais le "hasard", alors qu'il était prévu Versailles, a voulu que mon logis se trouve à ....550 m de chez eux, je vais tenter le coup.

Je vous embrasse.

16:04 Publié dans actualité, moi | Lien permanent | Commentaires (4)

25/09/2011

Je suis malade comme un chien je vous donnerai des nouvelles demain.

Je rentre de Bretagne où j'ai chopé un virus tropical là-bas. Voyage de retour en 3 fois !

Je vous embrasse.

18:50 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

17/09/2011

de chez ma fille

bien arrivé en Bretagne. Notre fille va bien et la Bretagne est toujours aussi jolie.

Merci pour vos coms, età ce sujet je voudrais direà ceux qui me connaissent "en vrai" qu'ils évitent de venir me critiquer sur mon blog, de façon anonyme, et en pensant que je ne pourrais pas revenir sur un PC pendant plusieurs jours. Que ceux-là ne s'étonnent pas que j'efface leur com, s'ils veulent me dire des trucs, qu'ils viennent me le dire en face.

Sinon côté temps, agréable surprise hier, avec 24 degrés à l' arrivée. Mais je viens de voir mon site météo préféré et je vois qu'une vague de froid va s'abattre sur l'est de la France. Pas plus de 8 degrés en journée chez moi, neige sur les sommets du Doubs !

Voilà, je vous embrasse

13:37 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

14/09/2011

Prénoms préférés des français : les Nath en tête

 

nathan.jpg

 

J'en vois qui sourient...

Pourquoi ? Vous vous attendiez à autre chose ?

Je vous embrasse

13/09/2011

La hausse du Franc Suisse aboutirait à la xénophobie ?

Certes, avec leur franc Suisse à 0.85 euro, si cela fait la joie des Frontaliers y travaillant (les Suisses ne percevant pas de différence ) cela ne fait pas du tout la joie des exportateurs.

Depuis 4 ans, il faut payer 40 à 45% plus cher (la hausse a même atteint 63% le 10 août) les produits venant de Suisse qu'en 2007.

Le gouvernement a décidé que (visez mon regard) désormais les travailleurs frontaliers verraient leur salaire diminuer. Vous savez, ceux qui roulent l'après-midi à 120 sur les routes du haut-Doubs, reconnaissables à ça sur leur pare-brise :rien_a_declarer.gif

 Quand vous en voyez un, un conseil, garez-vous le plus vite possible !

Ce qui ne me peine pas, vu qu'ici dans le Haut-Doubs, 95% des belles maisons et des beaux chalets qui ornent le paysage ont été payés par les Suisses.

041-Chalets_Malbuisson.jpg

Moi je ne me sens pas visé, mon chalet a été bâti avec de l'argent exclusivement français.

On pourra logiquement me demander : d'où sort cette histoire de Xénophobie ?

D'abord certaines "votations" récentes ont certainement plus réjoui Marine Le Pen que Jean-Luc Mélenchon !

Ensuite certaines "petites nouvelles", lues dans la presse régionale, comme celle-là :

______________________________________________________________________________________

Jeudi 25.08 - 05:57 
Suisse / Vignette autoroutière: l'amende sera doublée

Circuler sans vignette sur les autoroutes suisses coûtera plus cher dès décembre. Le montant de l'amende passera de 100 à 200 francs. Par ailleurs, le prix de l'autocollant reste quant à lui fixé à 40 francs par an.

Enfin, pour financer les coûts d'aménagement, d'exploitation et d'entretien des routes nationales, le Conseil fédéral souhaite faire passer le prix de la vignette annuelle de 40 à 100 francs, dans quatre ans probablement.

______________________________________________________________________________________

Il faut savoir que la voirie Suisse est différente de la voirie Française. Pour citer un exemple, on peut aller de Pontarlier à Besançon (60km) sans traverser un seul village, grâce à des nationales adaptées. Trop adaptées même, car ça les transforme en machines à tuer (voir la note qu'y s'y rapporte).
Certaines (comme en Bretagne, dans les Landes ou en Alsace) sont carrément à deux fois deux voies.

En Suisse, en dehors de l'autoroute subsistent quelques rares "voies adaptées" (limitées à 80 quand même) qui ne traversent aucun village, comme La Route Fédérale 1 de Lausanne à Mutten.

Mais 99% de leur réseau routier ressemblent à nos bonnes vieilles départementales, avec vilages tous les 3 km et limitation à 50 1 km de part et d'autre de ces villages.

Je vais vous donner un exemple. Un trajet que je fais souvent.

Vallorbe/Lausanne. 42 km par l'autoroute, moins de 25 minutes.

Vallorbe/Lausanne. 40 km par la route, 1 heure de trajet.

En mai j'ai été en vacances à Chamonix. Grâce à l'autoroute, j'ai mis grosso-modo 2h15.
Si j'étais passé par les nationales, outre la multitude de villages, j'aurais dû traverser : Lausanne (30 mn). Vevey (10mn). Montreux (15 mn) et Martigny (10mn).  En tout j'aurais mis près de 4 heures...

La vignette Suisse, instaurée en 1985, coûtait 30 francs suisses. Puis, hausse de 33% en 1995.

Pour ceux qui bordent la Suisse (Allemagne, Autriche, Italie et France) la vignette est passée de 24 euros en 2007 à 34 euros en 2011.

Je conçois que c'est encore très bon marché par rapport à la France, en 2007 vous pouviez faire 340 km sur les autoroutes françaises, en 2011 380. Un Paris-Lyon.

Mais 100 francs suisses, ça change la donne ! Qui, en dehors des travailleurs frontaliers, pourra se permettre de sortir 85 euros pour prendre l'autoroute ? Pas moi en tout cas, et si c'est cela que veulent nos voisins Helvètes, empêcher les automobilistes étrangers de venir chez eux (et consommer !) cela ne relèverait-il pas du "chacun chez soi" et de là, à une certaine xénophobie ?

On peut bien sûr y aller en train.

Pontarlier-Berne, 99km, c'est 34 FS soit 29 euros.

Pontarlier - Dole, 92 km, c'est 13 euros...

J'espère que 1) le franc Suisse reviendra à son niveau "normal" (0.65 euro) ce qui apparemment satisfera tout le monde (sauf les travailleurs frontaliers) et que 2) cette histoire de vignette à 100 euros promise pour 2015 ne se fera pas.

Je vous embrasse

 

11:36 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : suisse

08/09/2011

N 57 : la machine à tuer

Taper sur la SNCF ça défoule, mais on oublie qu'elle sauve pas mal de vies....

La Nationale 57 par exemple, qui passe dans ma commune. Elle relie Metz à la Suisse, et par de là le nord de l'Europe à l'Italie, voire plus à l'est.

Elle est doublée par une autoroute dans sa traversée de la Moselle, est en 2 x 2 voies sur 92 km dans les Vosges (sur 98), 18 km dans la Haute-Saône sur 90) et 31 km (sur 83) dans le Doubs.

Depuis 8 mois, elle a tué 3 fois à moins de 10 km de chez moi. Et 8 fois à moins de 30 km :

- Hier, à 7 km, voiture contre tracteur : 1 mort.

- le 27 juillet, à 9 km, un camion belge se déporte vers la gauche : 1 conductrice décédée.

- le 13 juillet, un conducteur de camion est tué à Jougne.

- le 17 juin, un motard est tué, également à Jougne.

- le 6 juin, accident entre chez moi et Pontarlier : une femme décédée.

- le 22 mai, un mort à Nods, à 12 km de chez moi.

- le 30 mars, un mort à 8 km de chez moi.

Et même jusque dans ma commune, que traverse la N 57 sur 4 km :

accident.jpg

C'était en février. Et la route était exceptionnellement sèche.

Si je compte bien, ça fait 1 mort par mois, sur une portion de route de 48 km.

Ou, si l'on préfère, 1 mort par an tous les 4 km de cette foutue route, qui n'est doublée annuellement que par portions d'un kilomètre ou deux...

C'était mon coup de gueule du soir.

19:59 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : nationale 57