Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2012

Une première : un anglais gagne le tour de France !

Un long aboutissement...

Souvenez-vous :

• 1903 : un Français gagne pour la première fois le tour de France. (un peu normal..)

• 1909 : c'est au tour d'un luxembourgeois.

• 1912 : Cette fois, la Belgique arrive.

• 1924 : avec Bottechia, l'Italie a son premier vainqueur

• 1950 : Ferdi Kubler, un Suisse, l'emporte à son tour. Si j'ose dire :)

• 1968 : Profitant d'un intervalle entre la période Anquetil et la période Merckx, c'est un Hollandais, Jan Janssen, qui remporte la grande boucle.

• 1973 : On lui avait "volé" son tour en 1971 (j'y étais), cette fois, l'Espagnol Luis Ocana prend sa revanche.

1985 : Arrivée du câble et du satellite.

• 1986 : Greg Le Mond, un Américain, remporte la boucle pour la première fois.

• 1987 : C'est au tour d'un Irlandais, Stephen Roche.

• 1996 : Un Danois, Bjarne Riis, l'emporte pour le première fois.

• 2011 : C'est cette fois le tour d'un Australien, Cadel Evans.

• 2012 : Et là, c'est un Anglais. Enfin, deux Anglais, l'"adjoint" ayant dû s'arrêter en montagne pour attendre "le chef" !!

RESUMONS :

En 83 ans de Tour, 7 nationalités.

Puis arrivée de la télé, du câble, du satellite.

En 27 ans, 5 nationalités, dont deux différentes les derniers Tours.

En 2013 je vois très bien un Kazakh (Janez Brajkovic a fini 9ème), ou un Russe (Denis Menchov a fini 15ème, Eduard Vorganov 19ème) ?


Hein ? Comment ? Un Français ??? Pour sa première participation Thibaut Pinot a fini dans les 10 premiers et c'est Voeckler qui a le maillot à pois ?

 

Pfff... Vous n'y pensez pas !!!! En cette période de crise, pas bon pour l'international, Coco !

Je vous embrasse.

 


08/07/2012

Tour de France 2012 : Woeckler "out", que sera notre "lot de consolation" cette année ?

Depuis 1998, le Tour de France fait moins rêver.
1998, année où l'on a su que si l'on voulait figurer dans la Grande Boucle, il fallait obligatoirement passer par la case" pharmacie".
Contador, dopé.
Armstrong, dopé.
Sans parler des autres....

Pour moi, et pour beaucoup, le Tour se résume à une visite de notre Pays, sous des angles inédits, et accessoirement de vibrer pour un champion tricolore.

Depuis le retrait de Jalabert, je n'ai plus la foi.

Et, avec ma parano légendaire, j'en viens à penser que depuis, tous les ans, on nous laisse un "lot de consolation"...

Voici trois ans, j'avais été très déçu de ne voir aucun Français succèder au grand "Jaja", que j'avais été soutenir sur la route de sa victoire, qui passait à 300 m de chez moi !

En 2010, "on" décida donc qu'il fallait faire gagner quelque chose aux Frenchies.
Ce fut sur le maillot du meilleur grimpeur que cela se joua.
Et on assista alors à un duel de titans entre Christophe Moreau et Anthony Charteau.
Moreau finira à 33 minutes de Schleck, Charteau à 1h23...

Pour ceux de ma génération, qui savaient qu'un maillot blanc à pois rouges au final signifiait obligatoirement une place dans les 10, voire les 5 premiers, voilà qui peut laisser penser à une course faussée...

Alors on a mis le grand braquet pour 2011.
L'occasion se présentera le 10 juillet, après une "étape-hécatombe" où le peloton sera éliminé par une chute dans le Cantal. A l'arrivée, nouvelle catastrophe avec une voiture suiveuse qui provoque la chute de deux favoris pour l'arrivée, finalement Thomas Voeckler se retrouve, à l'insu de son plein gré, avec le maillot jaune.

Le travail sera de le lui faire porter le plus longtemps possible, sans toute fois qu'il bouscule la Hiérarchie aux Champs Elysées.

Voeckler s'arrachera pour garder le maillot après les Pyrénées.

Dans les Alpes il va résister une étape, puis deux, notamment l'étape-Reine qui mène au Galibier.
Il y gardera 15 secondes d'avance...

Mais il le perdra le lendemain à l'Alpe d'Huez, étape gagnée par... un jeune français, Pierre Rolland.

Le "chrono" final ne laissera même pas un podium au pauvre Voeckler, "on a assez joué", et pour ma part, je pense que le dévolu des organisateurs va se porter cette années sur Pierre Rolland.

On parie ???

Je vous embrasse.

02/07/2012

L'Autriche, le pays où l'on arnaque les touristes

D'abord je voudrais une fois de plus tordre le cou à une idée reçue concernant mon blog, même si elle se vérifiait voici effectivement quelques années : je n'écrirais qu'en fonction des commentaires.

Depuis mon retour:
• ma longue note sur notre périple : roue de bicyclette en guise de commentaires
• ma note sur celles les plus lues en juin : La même roue.
• ma note sur les tubes de l'été 1972 : idem.
Juste avant :
• ma note de lundi dernier qui indique la formule magique qui permet de savoir si le prix du carburant à la pompe que vous payez est bien celui que voud devriez payer. Note pourtant utile, zéro commentaire.
• ma note sur la fête de la musique : idem. Bon, ça parle de Nathalie, ça peut expliquer la chose !

Tout cela pour vous dire que cette période est terminée. Que j'écris d'abord pour me faire plaisir, et aussi pour faire plaisir aux éventuels lecteurs. Qui sont en nombre, même s'ils sont silencieux.

S'il est vrai que - de plus en plus rarement  - je me sers de mon blog pour y hurler ma détresse (comme ce maudit 5 juin, qui a failli voir deux bloggueurs célèbres disparaître en même temps) à présent, ma règle est simple : J'écris, comme je le ferais sur un journal intime (tenu avant d'avoir Internet de 1999 à 2003), si ça plaît aux gens, tant mieux, si ça ne leur plaît pas, tant pis.
Je n'ai rien à vendre, je n'ai pas de notoriété à me faire, je n'ai plus tellement de besoin de reconnaissance (sauf en cas de crise), je suis libre.
Libre aussi de virer de mon blog les notes sans intêrêt, afin de l' "aérer"....

Voilà la mise au point que je voulais faire.

 

Sinon, l'Autriche, pays à arnaques...

Je n'ai pas l'intention de faire de mon cas une généralité, mais voici quand même ce qui nous est arrivé pendant ces 48 heures là-bas.

1) Pour emprunter les autoroutes, il faut payer une vignette. 8 euros pour 10 jours, c'est donné, je vous l'accorde. D'autant qu'une forte amende vous attend si vous ne la payez pas.
Le problème c'est que, pour trouver ladite vignette, c'est mission impossible ! J'ai dû faire TOUTES les stations-service de la ville frontière de Feldkirch pour en trouver une....
Le touriste pressé, surtout s'il ne fait que traverser l'Autriche, il se dit "bon, y en a pas y en pas, j'y vais quand même". Et il se fait aligner...

2) Pour passer du Voralberg au Tyrol, vous avez le choix entre le tunnel de 14 km à péage ou la montée par le col.
Quand vous arrivez au pied du col, si vous n'avez jamais pris la route, on vous dirige illico vers le tunnel ! J'ai dû stopper à la bifurcation coincé entre les deux routes, et attendre que le trafic se libère !
Sinon, j'étais lancé et impossible de faire demi-tour...
Pour faire 25 km, nous mettrons plus d'une heure ! Avec des circulations alternées à tout bout de champ, mises là... on ne sait pas pourquoi ! (enfin, moi si, je commence à avoir une petite idée).

3) Il est des villages traversés qui méritent une halte. Tel St Anton. Mais pas de places de stationnement à l'air libre. Je reconnais que la présence de voitures gâcherait le paysage (mais les fourgons et autres voitures de fonction, en foule,  n'ont pas l'air concernés). Les parkings souterrains sont donc obligatoires. Pourquoi, comme dans la plupart des parkings souterrains hexagonaux dans les sites touristiques, ne pas déclarer "gratuite" la première demie-heure ? Si l'endroit vous plaît - comme ce fut le cas pour moi à St paul de Vence - on reste plus longtemps et on paie le supplément.
Là, d'entrée, tarif "journée", à 3.50 euro !!! Comme à Riquewir en Alsace où il suffit d'aller se garer quelques 500m plus loin pour ne rien raquer.

4) Les supermarchés. J'en ai essayé 4 différents, à 3 endroits éloignés l'un de l'autre. SYSTEMATIQUEMENT les promotions sont passées à l'as. Même si vous avez écrit dessus en grosses lettres "HALF-PRICE" (c'est la nouvelle langue Autrichienne !) . Là quand vous montrerez la chose à la caissière, elle rectifiera tout en parlant de vous à la cantonade, en termes qui ne doivent pas être très flatteurs. Sinon, la plupart des prix affichés  ne correspondent pas à leur code-barre.

5 ) Innsbruck. Déjà, se garer.
Quand vous avez la chance de trouver une place, ça se situe comme ça :

DSCN7812a.jpg

Vous voyez les bandes bleues, vous vous dites "c'est zone bleue". Vous faites quand même quelques dizaines de mètres pour voir s'il n'y aurait pas un horodateur, mais non.
En fait, si ! Car des tickets sont bien apposés sur les pare-brises ! Alors il faut essayer de demander à l'autochtone, si celui ci baragouine l'anglais, ce qu'il en est. Et là il vous indiquera un parcmètre, sans doute le seul et unique à 500 m à la ronde !

5) Donc vous laissez votre bagnole moyennant quand même 2 euros (à l'heure de midi !) et vous essayez les transports en commun.
Je sais, j'aurais dû aller à l'office du Tourisme, essayer (avec effort) de trouver quelqu'un qui baragouine votre langue et demander si la tarification horaire qui s'applique désormais à l'ensemble des réseaux continentaux (France, Belgique, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Espagne, Portugal, Italie - le pionnier en la matière, dès 1970) s'applique également à Innsbruck.
Comme il s'appliquait.... en 2007 (!) où j'ai pu faire sans souci une boucle dans la ville avec deux trams différents.
Nous prenons donc le tram 3 vers le centre-ville, où vu la chaleur nous ne flânons pas, et revenons par un autre tram, le ticket étant oblitéré depuis 40 minutes.
Vous passez votre ticket dans le composteur, qui fait un "ding" réconfortant (chez nous, ça fait REUHHH quand ça ne marche pas) et vous vous asseyez.

Vient un con-trôleur. Qui arbore un parfait sourire quand il voit nos tickets. Miracle, il baragouine un peu l'anglais. Il me dit qu'on est en infraction car on a utilisé deux fois le même ticket. Je lui dis qu'on n'a pas dépassé l'heure de temps, il me répond que cela n'a rien à voir, qu'1 ticket = 1 course.
Un couple de personnes âgées (15 ans de plus que nous) ont vu que nous avions composté, que nous ne cherchions pas à frauder, et se sont mis à le lui expliquer.
Mais le mec tenait des proies, il n'allait pas s'en déssaisir !!!
Voyant que le couple âgé prenait fait et cause pour nous, il nous a fait descendre.

"Papiere..."
Ce doux mot doit évoquer pas mal de choses aux quinquas et au-delà...
"Non", répond mon épouse, en me retirant des mains la carte d'identité que connement j'étais en train de lui donner. Ouf, merci à elle.
Là il rugit : "No papiere, alors Police".
Puis il me dit que "normalement l'amende est à 110 euros par personne (!!!) mais qu'il veut bien la faire descendre à 55...!!"
Là, je lui dis tout net :"call the Police".
Je veux bien me faire pigeonner, mais qu'au moins il y ait des traces....
Furax il prend sa tablette et hurle des trucs.
Et puis, au bout de 2 minutes, il nous tend les tickets. Visiblement il s'était fait rembarrer par une police qui, contrairement à lui, n'était pas corrompue.

6) Pas question de rester dans cette ville. Et même, dans ce pays d'arnaqueurs. L'autoroute toute proche indique BRENNER 31 . L'Italie ....
Car c'est comme chez nous les panneaux autoroutiers sont en bleu ! Histoire peut-être de tromper les Italiens, Suisses et Allemands ????

On y fonce, et quelques 20 minutes plus tard, à 1330 m d'altitude, nous y sommes.
On sort, et .... on voit une cabine de péage !!!
12 euros. Donc pour certaines autoroutes autrichiennes il faut raquer deux fois....D'abord la vignette et le péage (MAUT) proprement dit !

Après une petite heure passée en territoire italien, nous redescendons par la Nationale. Une heure et demie pour faire 40 km sur une route qu'aucune commune française ne voudrait pour faire passer ses tracteurs !
Quoique... chez nous c'est aussi vrai : les nationales longeant les autoroutes, même si elles sont très roulantes, sont bourrées de rond-points tous les 500m, qui le plus souvent, débouchent sur... l'herbe ! Comme Pau-Bayonne, par exemple.

7) le soir nous décidons de visiter les cascades de Stuibenfall. Juste à côté de chez nous.
Mais, alors que nous nous garons sur l'herbe, un panneau TICKETS est posé à côté d'un parcmètre.
Même topo, comme aux Cascades du Hérisson (Jura), c'est 3.50 euro la place de stationnement.

Là je dis "stop" et nous montons dans notre village haut perché.

8) Le lendemain, départ. Je me souvenais des tunnels et du passage du col de l'Arlberg, aussi décidé-je de passer par la route touristique de la Silvretta.
Après 35 km de route alpine, que voit-on au détour d'un chemin ?

Si.... une barrière de péage !
14 euros !!!
Le type nous tend une brochure :

Image (71).jpg


Cette fois la coupe est pleine, pas question de déjeuner dans un des restos du col, je n'ai qu'une hâte, de quitter ce pays à arnaques !!

Bien entendu, pas la moindre table de pique-nique sur le bord de la route, il faudra attendre une aire de repos sur l'autoroute pour en trouver une.

Et encore, je me demanderai un temps, traumatisé, s'il ne faut pas payer pour manger sur cette table !


Bien entendu nous reviendrons là-bas. Mais en touristes "avertis".  En nous renseignant le plus possible dans les offices de Tourisme, ou sur Internet - quand c'est possible, par exemple aucun plan n'est disponible sur le site des transports publics d'Innsbruck.

L'Autriche est un très beau pays à visiter, mais alors quelle bande de voleurs !!!

Je vous embrasse.

15:00 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (10)

25/06/2012

Le juste prix des carburants (en France)

Certes, il faut quelques calculs de base (niveau CE2) mais cela en vaut la peine.

• D'abord, savoir le prix du baril de pétrole.

Ce lien vous le dira :

http://bourse.capital.fr/matieres-premieres?bi_tracked=1&...

• Puis la valeur de l'euro par rapport au dollar.

Ce lien vous le dira :

http://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/?amt=1&...

Vous avez donc le prix du baril de pétrole exprimés en euros, en multipliant le premier par le second.

Jusque-là, ce n'est pas trop difficile.

Vous me direz, le baril c'est bien joli, mais moi ce qui m'intéresse, c'est le prix du litre ! Et vous aurez raison...

Et bien un baril contient 159 litres. Et pour savoir quel est le prix du litre, il faut donc diviser le prix du baril par 159....
Vous avez donc le prix d'achat d'un litre de pétrole.

Pour avoir le prix de vente hors taxe, il faut ajouter au prix d'achat :

• les frais de raffinage
• le transport
• la marge du distributeur
et surtout
• la fameuse TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers)
• la taxe régionale.

Allez, je vous passe les calculs, mais le VRAI prix que vous devriez payer est celui-ci :

* le prix d'achat + 56 centimes + la taxe régionale pour le gazole

* le prix d'achat + 72 centimes + la taxe régionale pour le SP95.

Mais ce n'est pas fini !
Car l'Etat a le privilège d'appliquer la TVA.... aux taxes elles-mêmes ! Epluchez votre facture EDF vous verrez tout de suite de quoi je parle !

Bref, à ces prix hors taxe, il faut ajouter la TVA, donc les multiplier, en gros, par 1.2.

Je vous donne l'exemple d'aujourd'hui, lundi 25 juin.

• le baril vaut 90 dollars.
• le dollar vaut 80 cts d'euro ==> le baril vaut donc 90 x 0.8 soit 72 euros.
• le litre de pétrole vaut donc 72 : 159 (litres) soit 45 centimes.

Pour avoir le prix "coûtant" hors taxes du gazole, il faut ajouter 56 centimes plus la taxe régionale.
Aujourd'hui, c'est donc 1.01 euro HT plus la taxe régionale.
Soit 1.21 TTC plus la taxe régionale.

Tout ce que vous payez en plus est pris par le raffineur et/ou le transporteur et/ou le distributeur et/ou la Région.

C'est là que ça devient amusant.

Car sur ce site http://www.carbeo.com/best_price.php vous avez toute la gamme des prix proposés à la pompe dans l'Hexagone.

Le prix le plus bas est de 1.22 euros au Centre Leclerc de Royan (17).
Prix vraiment "coûtant" et apparemment la Région Poitou-Charentes n'applique aucune taxe (ou Leclerc Royan vend à perte).

Quand je pense que je me suis rué hier sur du gazole à 1.31 !!! Et je vous dis pas la queue, malgré le fait que ce soit un dimanche...

Passons au SP95.

Il faut ajouter aux 45 centimes que vaut le litre de pétrole 72 centimes + la taxe régionale.
Soit 1.17 euros HT soit 1.40 + taxe régionale.

Le plus le plus bas observé en France est de 1.41 euro près de.... Saint Tropez !!!
Je n'invente rien, c'est très exactement au super Casino de La Londe des Maures (83)...
Idem pour la Région PACA qui n'a pas pris un sou de taxe.

Le plus bas dans mon secteur, c'est.... 1.46 là où j'ai fait le plein de gazole hier, au Leclerc Valdahon !!


Bref, de tout cela on retiendra l'immoralité de l'Etat  avec l'application de la TVA sur les carburants....

- avec un baril à 0 euro, la TVA serait de 11 centimes pour le gazole et de 14 centimes pour le SP95.
- avec un baril à 200 euros (ça peut arriver) la TVA passe alors à 34 centimes pour le gazole et 37 centimes pour le sans plomb !!

C'est pour ça qu'un jour un cacique UMP avait dit "il faut que le prix du baril soit élevé car il traduit le dynamisme de l'économie".

Ben voyons !!

Je vous embrasse.

19:37 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2012

Le "trou de la Sécu": une vaste fumisterie...

Il vient d'où le "trou de la Sécu" ?

A droite on dira "de la CMU, très coûteuse".
A gauche et ailleurs on dira : du vieillissement de la population.

Que nenni !! Le trou de la Sécu, il vient... de la politique du parapluie !

Ma femme est épileptique depuis 1985.

Au début, dans les années 80, dès qu'elle avait une crise, on appelait le médecin, qui lui faisait une piqüre de Rivotril et le lendemain, tout allait bien.

A présent, c'est tout autre chose...

16h cet après-midi.

"Quelque chose" me dit qu'il faut que j'aille voir mon épouse.
Effectivement, je la trouve sortant de la douche, tenant un sous-vêtement à la main, qu'elle essayait en vain d'enfiler.

Vu que la nuit dernière elle n'avait pas fermé l'oeil, tout de suite j'ai été sur mes gardes.

Je l'allonge aussitôt sur le canapé, attendant que le malaise se passe, mais à 16h20, je vois son bras gauche se lever, ses yeux se révulser : elle commençait une crise.

Là, tout de suite, j'ai appelé le docteur, à 4 km de là.

"Venez vite Docteur, ma femme fait une crise...
- Mais je ne peux pas, faites le 15...
- Ecoutez, je sais qu'avec une piqûre de Rivotril ça passera, vu qu'elle commence tout juste son malaise.
- Non, ce n'est pas dans la procédure (sic), Epilepsie, dorénavant, c'est le 15..."

J'appelle donc le 15.

Qui ne répond pas.

Il finira par répondre à 16h30.
"appelez les pompiers, me dit-on, et s'ils n'arrivent pas à enrayer les symptômes, rappelez-nous..."

Les pompiers arrivent à 16h40, constatent qu'ils ne peuvent rien faire, et à 16h50 rappellent le 15.
Qui dépêchent un véhicule de secours.

Qui arrive à 17h10 (19 km quand même).

Là, ils.... font la fameuse piqüre à mon épouse, mais à présent c'est trop tard. 50 minutes - et surtout 8 crises - se sont passées, alors boum ! Comme en août dernier (sauf que là il n'y a pas urgence) coma artificiel !
Pratique. Comme ça ils seront "couverts" jusqu'à l'arrivée au CHU.

La suite, je ne la connais que trop.
Pendant trois jours elle sera intubée, incapable de dire un seul mot.
Rien que pour sortir du fameux coma, il faudra bien compter 4 à 5 jours, date à laquelle elle sera "transportable" et pourra intégrer une unité de neurologie au CHU.

Puis (je l'espère) d'ici 8 jours, on pourra envisager un transfert à Pontarlier, d'où elle pourra peut-être sortir avant le le premier tour des législatives.

Bilan pour la collectivité (mon petit cas perso, devant rester tout seul pendant 15 jours n'est pas à prendre en ligne de compte) : 5 jours de soins intensifs (2200 euros la journée) plus 10 jours d'hospitalisation "normale" (850 euros la journée) plus le transport en ambulance, soit environ 20.000 euros !

Prix d'une visite à domicile du médecin : 33 euros.
Coût d'une piqûre de Rivotril : 4.71 euros.
Total : 38 euros.

A rapporter aux 20.000 dépensés selon le fameux "principe de précaution".

En d'autres termes : le parapluie.

Qu'on ne me parle plus du trou de la Sécu !!!!

FACEBOOK en bourse : je suis puni, y a t'il une raison ??

Le fait est que ma note "I love your attitude de Facebook, ou le miroir aux alouettes " est la seconde la plus lue de mon blog depuis sa sortie voici un an.

J'y mettais en garde les personnes ayant un grand besoin de reconnaissance d'éviter cette application; plus d'infos ici http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/06/14/i-love...

Peut-être (comme dirait Carla qui en voit partout !!) n'est-ce qu'une coïncidence, mais dès le jour de l'entrée en bourse je recevais une interdiction de demande d'amitié.... alors que je n'avais fait aucune demande !

Ce matin, je vois une vieille connaissance, Sylvie M.C., une de mes plus grandes suiveuses de mon blog psychologies, et je lui demande d'être son ami.

Le résultat ne s'est pas fait attendre :

facebook.JPG

En clair, un langage de prof a un élève (en classe d'anglais bien sûr, à présent , forts d'un potentiel de 104 milliards de dollars, ils ne vont pas s'amuser à s'exprimer dans la langue de chaque pays !) qui signifie en gros :
Vous avez déjà reçu un avertissement comme quoi vous invitiez des personnes que vous ne connaissiez pas, vous avez donc été interdit de demandes pendant 14 jours.

Puisque vous avez "enfreint la loi", vous serez bloqué 13 jours et 6 heures de plus.

Soit 4 semaines.

 

Question à la con : Quand vous demandez à quelqu'un à être votre ami, par définition, sur Facebook vous ne le connaissez pas !! Comment faire alors ????

J'espère que cette note aura autant de succès que "i love your attitude", peut-être que ma "punition" sera levée ?
En tout cas, dès ce jour, je promets de ne pas être tendre avec Facebook.

Je vous embrasse.

12:46 Publié dans arnaques, Web | Lien permanent | Commentaires (3)

06/05/2012

Avant d'aller voter : les MENSONGES des uns et des autres au débat

1) FRANCOIS HOLLANDE

1. Le chômage a fortement augmenté sous la présidence de Sarkozy bien que ce dernier promettait 5 % de chômeurs à la fin de son quinquennat.
La vérité : Jusqu’à la crise l’engagement est tenu il passe de 8,8 % à 8 % de la population en 2007, puis descend à 7,4 % en 2008. Durant la crise c’est autre chose. Le bilan global est donc assez négatif. Un million de demandeurs d’emploi en plus sur cinq ans. C’est donc une demi-vérité : 0,5 point de démagogie.

2. Le prix du gaz a augmenté de 60 % depuis 2000 : c’est presque de 70 %.
La vérité: Il s’est donc trompé de chiffre bien que le vrai aille dans le sens de son discours ! 0,5 point d’incompétence.

3. Hollande conteste l’affirmation de Sarkozy que le bouclier fiscal a été inventé par le socialiste Michel Rocard.
La vérité : vrai. 1 point de démagogie.

4. Hollande dit que seulement 10 % des enfants sont encore scolarisés en maternelle, contre 30 % au début du quinquennat.
La vérité : selon les chiffres du ministère, le taux est passé de 34,5 % en 2000 à 13,6 % en 2010. 0,5 point d’incompétence.

5. Les iPad distribués aux collégiens de Corrèze sont pour Nicolas Sarkozy la démonstration de l’incapacité de son adversaire à maitriser les dépenses.
La vérité : vrai bien que relativement négligeable. L’opération coute 1,5 million d’euros par an, dans un département avec une dette supérieure à 345 millions d’euros ! 1 point d’incompétence.

TOTAL : 2 mensonges et 1/2 , moitié démagogie, moitié incompétence.

2) NICOLAS SARKOZY :

1. Il « n’y a jamais eu de violence » pendant son quinquennat : « Il n’y a pas eu de division, il n’y a pas eu d’émeute. »
La vérité : En novembre 2007, des émeutes éclataient pourtant à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), après la mort accidentelle de deux jeunes. Et en juillet 2010, des violences éclataient à Grenoble. Soyons juste c’est un demi-mensonge : 0,5 point de démagogie.

2. « Quel est le seul pays qui n'a pas eu un trimestre de récession depuis 2009? La France. »
La vérité: aux, la France a été peu en récession, mais elle a été en récession de -2,73 % en 2009 (données de la Banque mondiale). 1 point de démagogie.

3. L’Allemagne et les États-Unis ont été plus touchés par la récession.
La vérité : c’est globalement vrai, mais le président oublie que la reprise de la croissance a été plus rapide dans ces deux pays et surtout que la bonne tenue de la France est aussi due a son paquet social plus protecteur, paquet que Sarkozy n’a cessé de vouloir diminuer et attaquer. C’est une demi-vérité : 0,5 point de démagogie.

4. Il « ne viendrait jamais à l’esprit à un syndicat en Allemagne de soutenir un candidat ».
La vérité : C’est faux, les syndicats Allemands sont globalement proche d’un parti : le SPD, le parti social-démocrate. 1 point d’incompétence.

5. La défiscalisation des heures supplémentaires a permis une augmentation du pouvoir d’achat.
La vérité : difficile a établir, mais ce que l’on sait c’est qu’une étude de la Dares publiée le 7 juillet 2011 indique que 16 % des salariés estiment que les mesures d’allongement du temps de travail ont permis d’augmenter leur revenu et 14 % déclarent avoir effectué des heures supplémentaires sans compensation. 0,5 point de démagogie.

6. La France a la fiscalité la plus lourde d’Europe.
La vérité : faux, le rapport 2011 de la Commission Européenne sur la fiscalité en 2011 indiquait que la France était en septième place européenne pour son taux de fiscalité rapporté au PIB. 1 point de démagogie.
  
7. Sarkozy contestait que la France ait « Plus de pauvres et des riches de plus en plus riches ».
La vérité : Hollande dit vrai, évidemment : plus de onze-millions de personnes se trouvent aujourd’hui en situation de pauvreté, selon le dernier rapport de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion de mars 2012. 1 point de démagogie.

8. Sarkozy contestait que via le bouclier fiscal, le Trésor Public avait fait des chèques aux grandes fortunes de France.
La vérité : Hollande a évidemment raison, l’exemple qui avait fait scandale : Liliane Bettencourt a touché un chèque de 30 millions d’euros. 1 point de démagogie.

9. Sarkozy réfutait avoir participé à la soirée des donateurs de l’UMP à l’hôtel Bristol.
La vérité : C’est pourtant vrai, un article du Parisien en avait fait le récit et il existe même une photo. 1 point de démagogie.

10. Hollande conteste le fait que Sarkozy a inventé la taxe sur les transactions financières: « Vous avez rétabli l’impôt de Bourse ».
La vérité : vrai. La taxe de 0,3 % sur les opérations de Bourse existait en France, supprimée en 2008 par Sarkozy, puis réactivée. Rien à voir avec une taxe sur les transactions financières, car elle ne concerne pas toutes ces transactions. 1 point de démagogie.

11. Augmenter les impôts ferait fuir les entreprises de France.
La vérité : Partiellement faux, la fiscalité est un des points que les investisseurs regardent. Le patron de Microsoft France indiquait récemment que la décision d’investissement dans un pays comprenait 35 points chez Microsoft. Ce qui n’a pas empêché son entreprise de baser un important centre Européen près de Paris. Dans l’industrie, un salarié sur trois travaille dans une entreprise détenue par des capitaux étrangers. 0,5 point d’incompétence.

12. « La France a le taux d’encadrement le plus élevé de l’OCDE ».
La vérité : Faux, c’est en fait le plus faible à 6,1, contre 9 dans d’autres pays européens comme la Suède. 1 point d’incompétence.

13. Sarkozy réfute une augmentation de la dette publique de 600 milliards d’euros.
La vérité : de la fin 2006 à la fin 2011, on est passé de 1 152,2 milliards d’euros à plus de 1 713 milliards. Soit une augmentation de 560 milliards, plus proche de 600 milliards que le chiffre de Sarkozy de 500. 0,5 point d’incompétence.

14. Sarkozy affirme que candidat socialiste veut fermer les centres de rétention.
La vérité : Plutôt faux, Hollande promet de lutter, lui aussi, contre l’immigration illégale et la lettre citée par Sarkozy de Hollande à l’association France Terre d’Asile ne prévoit de fermer les centres de rétention, mais d’y trouver des alternatives. Hollande veut y mettre fin pour la rétention pour les enfants et leurs familles. 0,5 point de démagogie.

15. Sarkozy indique que l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a audité les centrales après Fukushima.
La vérité : vrai, mais les résultats de cet audit sont parfois inquiétants : pas sensibilisés au risque sismique, pas de procédures pour une gestion de crise dans la durée, protection des inondations à être améliorée, nécessité de réévaluer les risques induits par les autres activités industrielles… 0,5 point de démagogie.

16. Le problème de Fukushima, c’est le tsunami, pas le nucléaire.
La vérité : faux, lors de l’accident les spécialistes du nucléaire ont été surpris par la possibilité de perdre en même temps l’électricité et la source de refroidissement. Toutes les centrales du monde ne seraient pas résistantes à cette double défaillance. 0,5 point de démagogie.

17. « Fermer Fessenheim, c’est 8 000 éoliennes ».
La vérité : difficile à évaluer, mais les experts estiment une équivalence entre 1200 et 6000. 1 point d’incompétence.

18. Sarkozy s’estime irréprochable sur les nominations, il a réformé le mode de nominations des hauts fonctionnaires et patrons des grandes entreprises publiques.
La vérité : vrai, mais le pouvoir de blocage des parlementaires est très limité : les nominations ne sont rejetées que si les voix « contre » réunissent une majorité des 3/5e. La liste des postes attribués par simple décision du président est sans contrôle et longue. 1 point de démagogie.

19. Sarkozy rappelle que Martine Aubry était surnommée « la Zapatera », contesté par Hollande « Les spécialistes corrigeront ».
La vérité : Hollande la connait bien : ce fut Ségolène Royal qui fut surnommée « la Zapatera ». 0,5 point d’incompétence politique.
 
20. Hollande sur la renégociation du Pacte budgétaire européen est tournée en dérision par le camp présidentiel.
La vérité : Hollande est plutôt dans le sens du vent, son discours sur la nécessité de ne pas enfermer les économies européennes dans le tout-austérité est devenu crédible, ne serait-ce que par les contre-exemples espagnol, néerlandais, grec... 0,5 point d’incompétence.  

21. « M. Berlusconi n'est pas dans mon parti ».
La vérité : faux, la formation politique de l'ancien président du Conseil italien est bien membre du PPE, le Parti populaire européen, prolongation de l'UMP. 1 point de démagogie.
 
TOTAL : 16 mensonges et demie, donc 12 par démagogie, et 4.5 par incompétence.
SOIT 6 FOIS PLUS QUE HOLLANDE !!!

Merci au site Marianne2 de sa collaboration.

Je vous embrasse.

18/04/2012

La dernière ARNAQUE de la Banque Postale

Fin mars, je reçoins un courrier de cet établissement, concernant le compte de mon épouse, qui ne sert plus depuis longtemps :

Nous avons constaté que le compte n° xxxxx était inactif. Aussi vous conseillerai-je de clore ce compte dans un délai de 30 jours, car désormais à la Banque Postale, les comptes inactifs sont taxés de 35 euros par an.

???? Ah booon ??? Les comptes dont la Banque Postale n'a pas à s'occuper sont taxés à 35 euros par an ?

Immédiatement, je téléphone à mon centre financier pour leur dire que je clôturais le compte en question.

"Désolé, mais il nous faut une demande écrite...."

Là mon petit côté parano me dit que cette demande, si ça se trouve, ils feront ceux qui ne l'ont pas reçue, et un mois après, boum ! 35 euros !

Mais, une fois de plus, je choisis de "faire confiance". Il ne faut pas voir le mal partout !

Hélas....

Ce matin, en regardant mes comptes sur Internet, je vois que le compte de mon épouse a subi une ponction de 0.85 euros. Bizarre pour un compte vidé par mes soins dès le 30 mars et qui est censé être clôturé !

Je rappelle mon centre financier, et au bout de 14 minutes de "musique postale", je tombe sur un conseiller qui me dit que non, ils n'ont rien reçu de ma part...
Je lui précise que j'avais mis mon adresse au dos, et que si la lettre s'était égarée, elle me serait revenue.
Peine perdue, il me faut refaire un autre courrier...

Qui risque fort de subir le même sort que le précédent, ce que je dis au conseiller, qui me raccroche au nez !

C'est que les courriers non reçus, je commence à en avoir ma dose ! L'an passé, entre la société qui m'a posé des panneaux photovoltaïques, ERDF et son bras armé le consuel, c'est environ une dizaine de lettres qui s'était perdues...

Bref, il n'y a pas 36 solutions : le recommandé.
Tout bénef pour la Poste...!

Mais j'ai oublié qu'on est mercredi :(

Et que le mercredi, dans la France profonde en général et mon village en particulier, c'est "jour sinistré" !! Pas de poste, pas de médecin, pas de pharmacien...

Donc, du coup il va me falloir poster mon recommandé à Paris, demain entre mes deux trains !

Bougez avec La Poste !!!!

Avec un frisson rétrospectif, je me dis que si leur système informatique n'avait pas vendu la mèche en me ponctionnant de 0.85 euros pour "frais de tenue de compte", et que donc par là ils ne m'avaient pas signalé que le compte en question n'avait pas été clôturé, les 35 euros m'auraient été extorqués !
Vu qu'ils n'avaient rien reçu..

"Faire confiance" à une entreprise, est-ce vraiment encore possible de nos jours où tous les (bons) coups sont permis ???

Je vous embrasse.

15:42 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (19)

14/04/2012

Comme un lapin de six semaines...

C'était l'expression favorite de "la terreur des forums" de Psychologies, entre 2003 et 2004 (il fut "viré" après) un certain Loubou, qui à mon avis faisait partie de l'équipe de modération, en poussant les gens dans leur retranchements. Après tout, le site était particulier, et ceux qui y allaient étaient soit des voyeurs, soit des malades. Rares sont ceux qui ont passé plus de quelques semaines chez Psycho en ne faisant pas partie de ces catégories-là.

Bon.

Mais je m'égare totalement, ce préambule n'a rien à voir avec la note que je suis en train d'écrire, qui traite de
...belote !

Je joue à la belote sur Internet (déjà 480 parties) avec de "vraies" gens, et ma foi, je me débrouille de mieux en mieux.
J'étais une brêle quand une amie du Jura m'a inscrit, à présent je me défends honorablement.

Il y a trois façons de former une table :

• Soi-même contre des robots. C'est là qu'on mesure sa véritable valeur. Mais aucun dialogue, la partie est fade même si c'est dans ce contexte que je m'en sors le mieux.

• Jouer contre de parfaits inconnus entre eux. Là aussi je m'en sors pas trop mal, disons à "niveau" équivalent (le niveau va de 0 pour la brêle à 2000 pour le bon joueur. Et au-delà pour les surdoués de la belote. Moi j'ai 1300. Pas mal, après être tombé à 450 vers le mois de novembre !

• Jouer contre des gens qui se connaissent.
Et là, si en règle générale je me débrouille également pas trop mal, parfois il arrive que je me prenne des branlées monumentales ! 

C'est seulement hier qu'un de mes adversaires - qui jouait avec sa femme - et qui était dans un certain état d'ébriété, a éclairé ma lanterne, après deux capotes successives : Lui et sa femme trichaient !!

Et c'est là que je me suis retrouvé comme un lapin de six semaines ! Pour moi on ne pouvait pas tricher à la belote...
Et bien si, par Internet on peut !

Il suffit que les deux partenaires soient reliés par téléphone (ou pas msn) et que chacun dise à l'autre les cartes qu'il a en mains... Ainsi ils "prennent" ou pas, sans aucun risque. Et jouent en fonction de ce qu'ils ont à eux deux.

Bien entendu j'en ai tiré la leçon, et désormais j'éviterai de m'inviter dans les "tables" où les gens se connaissent. Sachant que je peux faire de même avec mon ami Bernard !!!

Mais je ne pense pas qu'il soit d'accord pour ça !

Je vous embrasse.

09:38 Publié dans arnaques, Web | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : belote

10/04/2012

LA DETTE FRANCAISE expliquée aux nuls

Comme je l'écrivais ce matin à une amie, pas trop envie d'écrire sur mon blog aujourd'hui...

Mais ayant entendu ressasser une nouvelle fois à la télé des énormités sur la dette des Français, ces êtres irresponsables qui dépensent nettement plus qu'ils ne gagnent, et cela pas n'mporte où, pas sur TF1 (télé-RPR/UMP depuis 1987) pas sur France 2 contrôlée par Sarkozy, pas sur BFM TV, dont le patron est des grands intimes du candidat sortant.
Non, sur Canal +, pourtant la seule chaîne non inféodée à la Finance (enfin je pensais...) par un pseudo-économiste dont par charité je tairai le nom.

Alors, qu'en est-il de cette dette ?

Supposons un jeune couple vivant à Paris. Ils travaillent tous les deux et ont besoin d'emprunter 300.000 euros pour faire l'achat d'un appartement.

Là, deux cas de figure :

Il existe une banque d'état (qu'on appellera "la banque centrale") qui prête de l'argent à des taux vraiment très bas. Disons 1%
Mais pas aux jeunes couples qui veulent s'installer. Non. Au banques privées... La droite l'a décidé ainsi voilà 40 ans.

Si ce jeune couple avait pu obtenir un emprunt auprès de cette "banque centrale" (du reste pourquoi les guillemets, c'est son nom !) à 1%  sur 25 ans, cela leur aurait fait des mensualités de 1130 euros.

Ils sont aisés, gagnent à eux deux dans les 4000 euros, pas de souci.

Mais ne rêvons pas, ils n'ont pas le droit.

Alors ils se tournent vers une banque privée qui a la charité, alors qu'elle-même emprunte donc à 1%, de leur faire obtenir du 5%.
Ca leur fait des mensualités de 1754 euros (hors assurances). Limite mais tenable.

Mais au bout de 10 ans, l'un des deux est au chômage. Ils ne peuvent plus faire face à leurs mensualités.

Ils ont  à ce stade, certes, déboursé 210.000 euros, mais surtout des intérêts, leur remboursement n'est que de 9690 euros.
Il leur reste donc 221.770 euros à rembourser. Avec la banque centrale il ne leur restait que 177.179.

(source : http://www.cyberpret.com/calculettesimple.php3)

La banque leur consent alors un nouvel emprunt de cette somme sur de nouveau 25 ans.

Mais comme ils sont "mauvais payeurs", le taux monte à 7%.
Les mensualités "descendent" à 1567 euros, qu'ils parviennent à payer en faisant des sacrifices.
S'ils avaient eu le même problème avec les mensualités de la banque Centrale, elle, leur aurait, toujours avec du 1%, obtenu des mensualités de 667 euros...
Qu'ils auraient remboursé sans difficulté !

Mais ne rêvons pas, ils ne sont pas des banquiers !! Et au bout de 10 ans, rebelote ! Cette fois c'est les études des enfants qu'il faut financer.
Il leur reste 174.386 euros à rembourser.

La banque veut bien rééchelonner leur dette, mais ce sera désormais du 9%. A prendre ou à laisser !

Cela donne, toujours sur 25 ans, des mensualités de 1463 euros.

Au bout de 10 ans, pour une raison que je vous laisse le soin d'inventer, ils jettent encore l'éponge.

Reste 144.285 euros ------> Banque accepte le rééchelonnement mais cette fois à 12% ----> Mensualités de 1519 euros!

STOP !!!!

Je pense que vous avez compris le principe. A partir de là, ils ne rembourseront plus - s'ils y arrivent ! - que les intérêts...

Alors qu'ils ont déjà sorti... 574.800 euros, soit le double de leur emprunt initial, ce qu'ils devront sortir tous les mois ne fera, désormais, pas pour autant baisser leur dette.
Avec la Banque Centrale, ils auraient déjà remboursé leur prêt !!

C'est l'illustration du proverbe "on ne prête qu'aux riches". Si tu as les moyens, alors le taux d'intérêt est bas. Et plus tu as du mal à faire face, le taux monte. Et au final, tu n'arrives plus à suivre.

C'est exactement ce qui se passe.

Avec ce système à la con, jamais la situation ne pourra se dénouer.

Je ne suis pas économiste, je le répète mais je crois que, à l'instar de n'importe quel élève de 5ème, il est facile à comprendre que si on avait appliqué dès le début aux pays (dont la France) un taux raisonnable et non variable - tenant compte de l'inflation, comme les livrets A - la dette serait, du moins pour nous, inexistante ou presque.
Mais la Grande Finance Mondiale se veut maîtresse de la Vieille Europe, et à l'aide de ses agences de notations mène allègrement la danse.

Il faut que cette grande finance arrête de jouer au monopoly grandeur nature, sinon, la planète risque d'imploser, et eux seront coulés avec...

Je vous embrasse.

PS : inutile de chercher sur Google d'où vient cette note, elle ne provient que du cerveau (en surchauffe) de votre humble serviteur !