Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2012

Arnaques-SNCF.com

Hier j'ai acheté un billet de train sur le net.

TGV de chez moi à la gare X : 68 euros.
TGV de chez moi à la gare intermédiaire : 11.20 euros.
TER de la gare intermédiaire à X : 21.40 euros.

Je récapitule : dans le premier cas, je paye 68 euros et je vais vite, dans le second cas je paye 32 euros 40 et je perds deux heures...

Certes le temps c'est de l'argent mais moi j'ai tout mon temps !

Alors j'achète, sur le même dossier, mon billet par TGV + TER.

A retirer au guichet.

Aujourd'hui c'est la journée de la gentillesse, paraît-il. C'est donc détendu que je me pointe au guichet de la gare de Pontarlier.

- Normalement c'est pas nous, c'est par la borne...
- mais j'ai choisi l'option "retrait au guichet". Les bornes peuvent être en panne, pas vous, fais-je avec un large sourire.
- Moouais, enfin bon ça vous fait 21 euros 40...
- Comment ça 21 euros 40 ?
- Oui, TER de X à Y, 21 euros 40.

Je ressors de ma poche le récépissé du net, et je vois bien qu'il est inscrit 2 voyages, celui en TER qu'on m'a donné, plus le TGV à 11.20.

La dame ne veut rien savoir, me montre son écran :

- Moi j'ai rien, voyez ça avec internet...

Malgré la journée de la gentillesse, je commence à m'exciter...

- Je vois quoi sur Internet ? J'ai commandé deux trajets, dont je dois retirer les billets ici, et vous me dites que vous n'en avez qu'un ???
- Ben oui, moi j'ai rien. Voyez avec Internet, puisqu'apparemment vous préférez acheter vos billets là-bas...

Je pense très fort à Laspallès/Chevallier...

- Vous fermez à quelle heure ?
- 18h30.
- Internet ne ferme pas, Madame. Et en plus j'évite 40 km de voiture, plus éventuellement 30 mn de queue.
- En tout cas j'ai pas votre billet...
- Bon, alors je vais l'acheter ici le billet !
- D'accord... Ca vous fera 14 euros 20.
- Comment ça 14 euros 20 ? moi j'ai commandé pour 11 euros 20.
- Oui mais ça c'était les prix d'hier, aujourd'hui c'est plus cher...

Là je n'ai plus rien dit, et tout de suite j'ai pigé la combine. 3 euros par ci, 3 euros par là...
Bien sûr ce n'est que 3 euros. Mais 3 euros ça fait aussi un repas pour les restos du coeur...

Je pourrais essayer de me plaindre par un mail au site, mais c'est une telle usine à gaz que j'y renonce par avance. Il y a quelques mois, je voulais faire le contraire, signaler le geste d'une jeune employée de gare qui a permis à ma fille de ne pas rater le TGV, mais ça n'a jamais abouti...

Donc sachez-le, si vous commandez par le net, vous avez intérêt à retirer votre billet en gare le jour même !!!

Je vous embrasse.

16:10 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (6)

09/11/2012

TVA

tva restauration.jpg

 

Je vous embrasse.

10:51 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (2)

08/11/2012

ATTENTION AVANT D'APPELER LE SAMU !!!

Je viens d'apprendre une chose, via les douloureuses d'un ambulancier et d'un taxi.

• Si l'urgence est vitale, et nécessite des soins urgents.
• Si l'hôpital le plus proche de votre domicile n'est pas trop éloigné.

Alors, vous pouvez le faire sans crainte.

Mais dans les autres cas, il faut savoir :

• Que si les médecins de l'hôpital où on vous emmène estiment qu'il n'est pas nécessaire de vous hospitaliser, alors :

1) Vous devrez rentrer chez vous "par vos propres moyens" (le pire cas de figure, je l'ai eu, lâché dans la nature après une grave hémorragie où j'ai perdu - analyses à l'appui - un litre et demie de sang à 1 h30 du matin à 20 km de chez moi....) c'est à dire le plus souvent en taxi. S'il y en a.

2) L'ambulance qui vous a emmené vous facturera alors 35% du prix du transport.

Et même si vous êtes hospitalisé, il faut savoir que vous devrez régler également 35% au taxi ou à l'ambulance qui vous ramènera chez vous. Le mieux (je ne le savais pas) est alors de vous faire chercher par un proche.


Je prends le cas de figure de quelqu'un habitant dans un "désert médical" (ce fut mon cas entre 1980 et 1987, l'hôpital le plus proche étant à 40 km).

Si l'hôpital où il est emmené estime qu'il n'est pas nécessaire de l'hospitaliser, il devra payer (pour 40 km) dans les 60 euros d'ambulance aller, et dans les 80 euros de taxi retour. Voire plus si ça se passe en soirée.

Alors, mon conseil :

• Vérifiez si votre mutuelle prend en charge ces déplacements.
• Et si ce n'est pas le cas, réfléchissez bien avant de composer le 15...

Surtout si vous habitez loin d'un hôpital... Un habitant de Figeac (Lot) par exemple, en aura pour 200 euros de sa poche.
S'il (ou elle) s'en sort vivant(e)....

Je vous embrasse.


16:31 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2012

Le jeu de la SNCF

Ce jeu ne se pratique qu'une fois par an.

Il s'agit d'attribuer les places les moins chères pour les trains partant à partir du 9 décembre.

Ca se passe le 11 octobre, "au cours de la matinée".

• Déjà, c'est vague "au cours de la matinée"..
J'avais tenté l'expérience l'an passé à 8h, pour aller à Rennes, plus de trains à partir de Pontarlier !
Pour aller à Rennes, j'étais donc parti de la petite gare du Valdahon à 9h15, pour arriver à Rennes à 0h28 en passant par la nouvelle gare de Besançon-TGV que j'avais le temps d'admirer car j'avais 3 h d'attente !!! Soit quand même 13h13 pour effectuer 812 km, moyenne horaire 61 km/h, avec deux TGV atteignant 350 et 320 km/h mais 3 h d'attente à Besançon, 8 à Paris !

Donc je me suis renseigné, et les différents forums que j'ai consultés me donnaient le plus souvent 6h du mat, certains minuit.

Donc réveil à 5h55.

Pas moyen de dormir ! C'est un des problèmes de la retraite, ça, on ne supporte plus le réveil ! On tourne et on retourne....
Moi j'ai fini par me lever à 3h30 !! Attendant donc fébrilement que le jeu commence.

J'avais mis des "alertes résa", c'est à dire que je serais prévenu par mail du commencement du jeu, macache ! Je n'ai jamais rien reçu...
Tous les 1/4 d'heure, je regardais si le jeu avait commencé.

4h, 4h15, 30, 45, 5h, 5h15, 30, 45....

6h. Pas d'alerte "résa" mais quand j'arrive sur ma page voyages-sncf.com, hourra, on me propose des trains !

• Le jeu peut commencer.

Très vite je vois que le départ le samedi matin est impossible : trains complets (déjà ???), les autres à plus de 100 euros.
Alors je me rabats sur un Frasne (la gare est à 27 km, contre 20 pour celle de Pontarlier, mais deux fois plus de TGV...) - Paris à 56 euros les deux voyages. C'est le moins cher que je puiss avoir sur cette relation. Les Suisses ne font pas de cadeau !

Mais le site a mis un petit stratagème en place pour éviter que tu ailles trop vite : si tu cliques sur "autre billet", on te colle alors une assurance dont tu n'as que faire et qui coûte 6 euros.
Si tu enlèves la fameuse assurance, alors tu peux acheter ton billet, mais du coup, tu dois recommencer le truc à chaque fois. Et le temps passe, et les billets les moins chers partent !

6h05, j'avais acheté mon premier billet pour Paris.

Restait le Paris-Lamballe.
Non ouvert !!!

Quimper-Paris.
Non ouvert !!!

Il est 6h09, je réserve alors mon 4ème billet, le Paris-Frasne pour le 2 janvier.
Le moins cher est déjà à 120 euros !
Alors je feinte : Paris-Dijon, 44 euros. Je réserve en sachant bien qu'ensuite je peux regagner Frasne en TER grâce à une carte commerciale Franche-Comté à 12 euros.
mais je tape quand même Dijon-Frasne, et là je vois du TGV à 25 euros !

Donc Paris-Frasne par Dijon 120 euros, Paris-Dijon puis Dijon-Frasne toujours en TGV 69 euros !!
attente de 3h37 à Dijon quand même. Mais encore 51 euros d'économie.

Je paye (j'ai toujours droit au truc de l'assurance) et à 6h15, j'ai déjà mon aller-retour en poche.

Mais toujours rien côté Bretagne !!!

C'est finalement à 6h30 que les "guichets" ouvriront.

Pour le 23, le Paris-Lamballe de 14h est déjà à 114 euros ! On oublie.
Celui d'après, 19h08 est encore à 65. Je me précipite dessus. 8 h d'attente à paris, mais 49 euros d'économie.

Reste le dernier morceau : Quimper-Paris du 30.
Des prix de fous....
Je dois donc partir la veille, ce qui me fera 4 nuits à Paris.
Celui de 11h42, qui m'aurait bien convenu, est déjà à 110 euros.
Reste celui de 14h30, au prix plancher (60 euros).

Voilà.

Pas trop le temps de gamberger, il fallait agir vite !

Là, j'ai mes 4 trains à horaires à peu près corrects pour 250 euros.

Petit exercice direct live.

A 13h15, à combien je pourrais m'en tirer ??

- Frasne- Paris du 23 : 77 euros. J'ai gagné 21 euros.
- Paris-Lamballe du 23 : 104 euros. Gain 49 euros.
- Quimper-Paris du 29 : 144 euros !!! Jackpot, 80 euros d'économisés !
- Paris-Dijon du 2 : 59 euros, gain 15 euros.
- Dijon - Frasne du 2 : Toujours 25 euros.

Au total, 7 heures après, mais quand même 2 mois et demie avant les voyages, je suis passé de 250 à 409 euros pour les mêmes trains....  Soit une économie de 159 euros en échange d'une nuit blanche !

Cela vaut le coup !

13:27 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (6)

11/09/2012

Swisslife again

Ce matin je vois sur mon relevé de comptes : Prélèvement HD assurances : 3.80 euros.

Je téléphone tout de suite à Swisslife, qui me répond par une voix venue d'une plateforme située dans ces pays paradisiaques où l'on aimerait venir en vacances.

La jeune femme me répond :

"Il s'agit de la toute nouvelle option "garantie guérison" que vous avez acceptée.
- ???
- Si... Au mois de juin nous vous avons envoyé une lettre où nous vous proposions cette garantie. Vous indiquant qu'il vous suffisait de nous préciser par simple lettre si vous n'en vouliez pas, et de ne rien faire si vous étiez d'accord. Ce que vous avez fait, ce qui pour nous valait pour acceptation.
- Mais ce genre de procédé est illégal !
- Si monsieur, parfaitement légal...."

A ce stade, j'avais le choix entre raccrocher et fouiller dans google pour voir si c'était vrai, ou lui demander gentiment de m'enlever cette option. Mais j'ai trouvé mieux. Je réponds alors :

"Si vous le dites.... A propos, mes mensualités seront bien réduites de moitié à partir du mois prochain?
(long silence)
- Comment ça monsieur ?
- Et bien oui, je vous ai envoyé le mois passé une lettre où je vous demandais de baisser de moitié ma cotisation.. Et qu'en cas de refus de votre part, il vous suffisait de me le signifier par courrier ou par mail (je suis sympa, je leur accordais même le mail !), une non-réponse de votre part signifiant que vous étiez d'accord ?
- Heu.... je ne sais pas.... je vais voir avec mon collègue..."

Puis raccrochage au nez.

J'étais content de mon coup, d'autant que j'imagine leur tête quand ils ont dû recevoir le "ticket modérateur" de mon hospitalisation : 1588 euros !!!
Et ça, ça n'était pas une blague !!

Je vous embrasse.



 

17:08 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (5)

04/09/2012

Les petites arnaques d'EDF

Retour du Bajura.
Très bas, car je me trouvais presque au niveau de Genève !
Du coup on a pu rayonner, faire pas mal d'excursions dans l'Ain et la Haute-Savoie très voisins. Je vous montrerai des photos la prochaine fois.

Pour l'instant, j'ai été accueilli en rentrant par.... la facture d'électricité !

Et là j'ai vu qu'ayant pourtant nettement moins consommé, j'ai quand même plus payé !

Je sais le "succès" qu'a eue ma note sur le vrai prix du carburant (sans doute une des moins lues...) mais quand même je vais essayer de vous montrer l'augmentation réelle de l'électricité sur un tarif heures creuses/heures pleines.

1) L'abonnement.

Il passe de 7.71 euros HT à 7.87. Effectivement, les 2% annoncés sont bien là.

2) Prix du KW

• heures creuses :

En juillet 2011 il était de 0.0567 euros hors tva.
S'ajoutaient la "taxe sur la consommation finale d'électricité" : 0.003 euros (je vais parler en "hors TVA" pour simplifier)
Plus la "contribution au service public d'électricité" : 0.00684 euros
Total 0.06384 euros

En juillet 2012 il passe à 0.0578 euros
S'ajoute la "taxe sur la consommation finale d'électricité"  : 0.0003 euros
Plus la "contribution au service public d'électricité" : 0.0105 euros (soit une augmentation de 55% pour ladite taxe....).
Total 0.06860 euros

Soit une hausse non pas de 2% mais de 7.4% ....

• Heures pleines

Juillet 2011 0.0916 euro
+ "taxe sur la consommation finale d'électricité" 0.003 euros
+ "contribution au service public d'électricité" 0.00684 euros
Total 0.09874 euros.

Juillet 2012 0.0935 euro
+ "taxe sur la consommation finale d'électricité" 0.003 euros
+ "contribution au service public d'électricité"0.0105 euros
Total 0.1043 euro

Soit une hausse de ...5.6 % !

Et ce n'est pas fini.... Il faut savoir lire les petites lignes.

• La "contribution tarifaire d'acheminement" passe de 11.75 euros à 14.52 euros.
Soit une augmentation de....24 % !!!

Résultat des courses : La hausse n'est pas de 2% mais de bien plus.

De combien ?

Prenons l'exemple d'une personne seule consommant 2000 kwh d'heures creuses et 4000 kwh d'heures pleines.

En 2011 :

Abonnement 92.52
Heures creuses : 0.6384 x 2000 = 1276.80
Heures pleines : 0.9874 x 4000 = 3949.60
Contribution tarifaire d'acheminement 11.75 euros
TOTAL pour notre personne seule 5330.67 euros (hors taxe)

En 2012 :

Abonnement 94.44
Heures creuses 0.6860 X 2000 = 1372
Heures pleines : 0.1043 x 4000 = 4172
Contribution tarifaire d'acheminement 14.52 euros
TOTAL pour notre personne seule en 2012 : 5558.52 euros
soit 227.85 euros d'augmentation soit 4.27 %

Prenons d'autre part l'exemple d'un couple avec deux enfants, tout électrique, consommant 6000 kWh d'heures creuses et 12.000 Kwh en heures pleines.

En 2011 :

Abonnement 92.52
Heures creuses : 0.6384 x 6000 = 3830 euros (je passe sur les centimes)
Heures pleines : 0.9874 x 12.000 =11849 euros
Contribution tarifaire d'acheminement  11.75 euros
TOTAL 15.690

En 2012 :

Abonnement 94.44
Heures creuses 0.6860 x 6000 = 4116 euros
Heures pleines 0.1043 x 12.000 = 12.516 euros
Contribution tarifaire d'acheminement 14.52 euros.
TOTAL 16740.
Soit 1050 euros d'augmentation soit 6.7 %

On est encore plus loin des 2%...
En gros on peut parler d'une augmentation de de 4 à 7% suivant la consommation.

Petits bémols :

• D'abord, avec ces prix, nous avons encore l'électricité la moins chère d'Europe.

• Ensuite, pour les "fanas du fuel", si en deux ans - depuis que j'habite ma maison - le prix réel de l'électricité a varié de + 8 à +13 %, le fuel, lui, est passé de 0.55 à 0.94 euros/litre ce qui représente une augmentation de 70% !!!

Moralité : Certes j'ai eu du nez en choisissant l'option "tout électrique" pour ma maison, mais il ne faudrait pas qu'EDF se fiche de notre tronche avec ses 2% !!!

Je vous embrasse.

18:27 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (4)

22/07/2012

Une première : un anglais gagne le tour de France !

Un long aboutissement...

Souvenez-vous :

• 1903 : un Français gagne pour la première fois le tour de France. (un peu normal..)

• 1909 : c'est au tour d'un luxembourgeois.

• 1912 : Cette fois, la Belgique arrive.

• 1924 : avec Bottechia, l'Italie a son premier vainqueur

• 1950 : Ferdi Kubler, un Suisse, l'emporte à son tour. Si j'ose dire :)

• 1968 : Profitant d'un intervalle entre la période Anquetil et la période Merckx, c'est un Hollandais, Jan Janssen, qui remporte la grande boucle.

• 1973 : On lui avait "volé" son tour en 1971 (j'y étais), cette fois, l'Espagnol Luis Ocana prend sa revanche.

1985 : Arrivée du câble et du satellite.

• 1986 : Greg Le Mond, un Américain, remporte la boucle pour la première fois.

• 1987 : C'est au tour d'un Irlandais, Stephen Roche.

• 1996 : Un Danois, Bjarne Riis, l'emporte pour le première fois.

• 2011 : C'est cette fois le tour d'un Australien, Cadel Evans.

• 2012 : Et là, c'est un Anglais. Enfin, deux Anglais, l'"adjoint" ayant dû s'arrêter en montagne pour attendre "le chef" !!

RESUMONS :

En 83 ans de Tour, 7 nationalités.

Puis arrivée de la télé, du câble, du satellite.

En 27 ans, 5 nationalités, dont deux différentes les derniers Tours.

En 2013 je vois très bien un Kazakh (Janez Brajkovic a fini 9ème), ou un Russe (Denis Menchov a fini 15ème, Eduard Vorganov 19ème) ?


Hein ? Comment ? Un Français ??? Pour sa première participation Thibaut Pinot a fini dans les 10 premiers et c'est Voeckler qui a le maillot à pois ?

 

Pfff... Vous n'y pensez pas !!!! En cette période de crise, pas bon pour l'international, Coco !

Je vous embrasse.

 


08/07/2012

Tour de France 2012 : Woeckler "out", que sera notre "lot de consolation" cette année ?

Depuis 1998, le Tour de France fait moins rêver.
1998, année où l'on a su que si l'on voulait figurer dans la Grande Boucle, il fallait obligatoirement passer par la case" pharmacie".
Contador, dopé.
Armstrong, dopé.
Sans parler des autres....

Pour moi, et pour beaucoup, le Tour se résume à une visite de notre Pays, sous des angles inédits, et accessoirement de vibrer pour un champion tricolore.

Depuis le retrait de Jalabert, je n'ai plus la foi.

Et, avec ma parano légendaire, j'en viens à penser que depuis, tous les ans, on nous laisse un "lot de consolation"...

Voici trois ans, j'avais été très déçu de ne voir aucun Français succèder au grand "Jaja", que j'avais été soutenir sur la route de sa victoire, qui passait à 300 m de chez moi !

En 2010, "on" décida donc qu'il fallait faire gagner quelque chose aux Frenchies.
Ce fut sur le maillot du meilleur grimpeur que cela se joua.
Et on assista alors à un duel de titans entre Christophe Moreau et Anthony Charteau.
Moreau finira à 33 minutes de Schleck, Charteau à 1h23...

Pour ceux de ma génération, qui savaient qu'un maillot blanc à pois rouges au final signifiait obligatoirement une place dans les 10, voire les 5 premiers, voilà qui peut laisser penser à une course faussée...

Alors on a mis le grand braquet pour 2011.
L'occasion se présentera le 10 juillet, après une "étape-hécatombe" où le peloton sera éliminé par une chute dans le Cantal. A l'arrivée, nouvelle catastrophe avec une voiture suiveuse qui provoque la chute de deux favoris pour l'arrivée, finalement Thomas Voeckler se retrouve, à l'insu de son plein gré, avec le maillot jaune.

Le travail sera de le lui faire porter le plus longtemps possible, sans toute fois qu'il bouscule la Hiérarchie aux Champs Elysées.

Voeckler s'arrachera pour garder le maillot après les Pyrénées.

Dans les Alpes il va résister une étape, puis deux, notamment l'étape-Reine qui mène au Galibier.
Il y gardera 15 secondes d'avance...

Mais il le perdra le lendemain à l'Alpe d'Huez, étape gagnée par... un jeune français, Pierre Rolland.

Le "chrono" final ne laissera même pas un podium au pauvre Voeckler, "on a assez joué", et pour ma part, je pense que le dévolu des organisateurs va se porter cette années sur Pierre Rolland.

On parie ???

Je vous embrasse.

02/07/2012

L'Autriche, le pays où l'on arnaque les touristes

D'abord je voudrais une fois de plus tordre le cou à une idée reçue concernant mon blog, même si elle se vérifiait voici effectivement quelques années : je n'écrirais qu'en fonction des commentaires.

Depuis mon retour:
• ma longue note sur notre périple : roue de bicyclette en guise de commentaires
• ma note sur celles les plus lues en juin : La même roue.
• ma note sur les tubes de l'été 1972 : idem.
Juste avant :
• ma note de lundi dernier qui indique la formule magique qui permet de savoir si le prix du carburant à la pompe que vous payez est bien celui que voud devriez payer. Note pourtant utile, zéro commentaire.
• ma note sur la fête de la musique : idem. Bon, ça parle de Nathalie, ça peut expliquer la chose !

Tout cela pour vous dire que cette période est terminée. Que j'écris d'abord pour me faire plaisir, et aussi pour faire plaisir aux éventuels lecteurs. Qui sont en nombre, même s'ils sont silencieux.

S'il est vrai que - de plus en plus rarement  - je me sers de mon blog pour y hurler ma détresse (comme ce maudit 5 juin, qui a failli voir deux bloggueurs célèbres disparaître en même temps) à présent, ma règle est simple : J'écris, comme je le ferais sur un journal intime (tenu avant d'avoir Internet de 1999 à 2003), si ça plaît aux gens, tant mieux, si ça ne leur plaît pas, tant pis.
Je n'ai rien à vendre, je n'ai pas de notoriété à me faire, je n'ai plus tellement de besoin de reconnaissance (sauf en cas de crise), je suis libre.
Libre aussi de virer de mon blog les notes sans intêrêt, afin de l' "aérer"....

Voilà la mise au point que je voulais faire.

 

Sinon, l'Autriche, pays à arnaques...

Je n'ai pas l'intention de faire de mon cas une généralité, mais voici quand même ce qui nous est arrivé pendant ces 48 heures là-bas.

1) Pour emprunter les autoroutes, il faut payer une vignette. 8 euros pour 10 jours, c'est donné, je vous l'accorde. D'autant qu'une forte amende vous attend si vous ne la payez pas.
Le problème c'est que, pour trouver ladite vignette, c'est mission impossible ! J'ai dû faire TOUTES les stations-service de la ville frontière de Feldkirch pour en trouver une....
Le touriste pressé, surtout s'il ne fait que traverser l'Autriche, il se dit "bon, y en a pas y en pas, j'y vais quand même". Et il se fait aligner...

2) Pour passer du Voralberg au Tyrol, vous avez le choix entre le tunnel de 14 km à péage ou la montée par le col.
Quand vous arrivez au pied du col, si vous n'avez jamais pris la route, on vous dirige illico vers le tunnel ! J'ai dû stopper à la bifurcation coincé entre les deux routes, et attendre que le trafic se libère !
Sinon, j'étais lancé et impossible de faire demi-tour...
Pour faire 25 km, nous mettrons plus d'une heure ! Avec des circulations alternées à tout bout de champ, mises là... on ne sait pas pourquoi ! (enfin, moi si, je commence à avoir une petite idée).

3) Il est des villages traversés qui méritent une halte. Tel St Anton. Mais pas de places de stationnement à l'air libre. Je reconnais que la présence de voitures gâcherait le paysage (mais les fourgons et autres voitures de fonction, en foule,  n'ont pas l'air concernés). Les parkings souterrains sont donc obligatoires. Pourquoi, comme dans la plupart des parkings souterrains hexagonaux dans les sites touristiques, ne pas déclarer "gratuite" la première demie-heure ? Si l'endroit vous plaît - comme ce fut le cas pour moi à St paul de Vence - on reste plus longtemps et on paie le supplément.
Là, d'entrée, tarif "journée", à 3.50 euro !!! Comme à Riquewir en Alsace où il suffit d'aller se garer quelques 500m plus loin pour ne rien raquer.

4) Les supermarchés. J'en ai essayé 4 différents, à 3 endroits éloignés l'un de l'autre. SYSTEMATIQUEMENT les promotions sont passées à l'as. Même si vous avez écrit dessus en grosses lettres "HALF-PRICE" (c'est la nouvelle langue Autrichienne !) . Là quand vous montrerez la chose à la caissière, elle rectifiera tout en parlant de vous à la cantonade, en termes qui ne doivent pas être très flatteurs. Sinon, la plupart des prix affichés  ne correspondent pas à leur code-barre.

5 ) Innsbruck. Déjà, se garer.
Quand vous avez la chance de trouver une place, ça se situe comme ça :

DSCN7812a.jpg

Vous voyez les bandes bleues, vous vous dites "c'est zone bleue". Vous faites quand même quelques dizaines de mètres pour voir s'il n'y aurait pas un horodateur, mais non.
En fait, si ! Car des tickets sont bien apposés sur les pare-brises ! Alors il faut essayer de demander à l'autochtone, si celui ci baragouine l'anglais, ce qu'il en est. Et là il vous indiquera un parcmètre, sans doute le seul et unique à 500 m à la ronde !

5) Donc vous laissez votre bagnole moyennant quand même 2 euros (à l'heure de midi !) et vous essayez les transports en commun.
Je sais, j'aurais dû aller à l'office du Tourisme, essayer (avec effort) de trouver quelqu'un qui baragouine votre langue et demander si la tarification horaire qui s'applique désormais à l'ensemble des réseaux continentaux (France, Belgique, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Espagne, Portugal, Italie - le pionnier en la matière, dès 1970) s'applique également à Innsbruck.
Comme il s'appliquait.... en 2007 (!) où j'ai pu faire sans souci une boucle dans la ville avec deux trams différents.
Nous prenons donc le tram 3 vers le centre-ville, où vu la chaleur nous ne flânons pas, et revenons par un autre tram, le ticket étant oblitéré depuis 40 minutes.
Vous passez votre ticket dans le composteur, qui fait un "ding" réconfortant (chez nous, ça fait REUHHH quand ça ne marche pas) et vous vous asseyez.

Vient un con-trôleur. Qui arbore un parfait sourire quand il voit nos tickets. Miracle, il baragouine un peu l'anglais. Il me dit qu'on est en infraction car on a utilisé deux fois le même ticket. Je lui dis qu'on n'a pas dépassé l'heure de temps, il me répond que cela n'a rien à voir, qu'1 ticket = 1 course.
Un couple de personnes âgées (15 ans de plus que nous) ont vu que nous avions composté, que nous ne cherchions pas à frauder, et se sont mis à le lui expliquer.
Mais le mec tenait des proies, il n'allait pas s'en déssaisir !!!
Voyant que le couple âgé prenait fait et cause pour nous, il nous a fait descendre.

"Papiere..."
Ce doux mot doit évoquer pas mal de choses aux quinquas et au-delà...
"Non", répond mon épouse, en me retirant des mains la carte d'identité que connement j'étais en train de lui donner. Ouf, merci à elle.
Là il rugit : "No papiere, alors Police".
Puis il me dit que "normalement l'amende est à 110 euros par personne (!!!) mais qu'il veut bien la faire descendre à 55...!!"
Là, je lui dis tout net :"call the Police".
Je veux bien me faire pigeonner, mais qu'au moins il y ait des traces....
Furax il prend sa tablette et hurle des trucs.
Et puis, au bout de 2 minutes, il nous tend les tickets. Visiblement il s'était fait rembarrer par une police qui, contrairement à lui, n'était pas corrompue.

6) Pas question de rester dans cette ville. Et même, dans ce pays d'arnaqueurs. L'autoroute toute proche indique BRENNER 31 . L'Italie ....
Car c'est comme chez nous les panneaux autoroutiers sont en bleu ! Histoire peut-être de tromper les Italiens, Suisses et Allemands ????

On y fonce, et quelques 20 minutes plus tard, à 1330 m d'altitude, nous y sommes.
On sort, et .... on voit une cabine de péage !!!
12 euros. Donc pour certaines autoroutes autrichiennes il faut raquer deux fois....D'abord la vignette et le péage (MAUT) proprement dit !

Après une petite heure passée en territoire italien, nous redescendons par la Nationale. Une heure et demie pour faire 40 km sur une route qu'aucune commune française ne voudrait pour faire passer ses tracteurs !
Quoique... chez nous c'est aussi vrai : les nationales longeant les autoroutes, même si elles sont très roulantes, sont bourrées de rond-points tous les 500m, qui le plus souvent, débouchent sur... l'herbe ! Comme Pau-Bayonne, par exemple.

7) le soir nous décidons de visiter les cascades de Stuibenfall. Juste à côté de chez nous.
Mais, alors que nous nous garons sur l'herbe, un panneau TICKETS est posé à côté d'un parcmètre.
Même topo, comme aux Cascades du Hérisson (Jura), c'est 3.50 euro la place de stationnement.

Là je dis "stop" et nous montons dans notre village haut perché.

8) Le lendemain, départ. Je me souvenais des tunnels et du passage du col de l'Arlberg, aussi décidé-je de passer par la route touristique de la Silvretta.
Après 35 km de route alpine, que voit-on au détour d'un chemin ?

Si.... une barrière de péage !
14 euros !!!
Le type nous tend une brochure :

Image (71).jpg


Cette fois la coupe est pleine, pas question de déjeuner dans un des restos du col, je n'ai qu'une hâte, de quitter ce pays à arnaques !!

Bien entendu, pas la moindre table de pique-nique sur le bord de la route, il faudra attendre une aire de repos sur l'autoroute pour en trouver une.

Et encore, je me demanderai un temps, traumatisé, s'il ne faut pas payer pour manger sur cette table !


Bien entendu nous reviendrons là-bas. Mais en touristes "avertis".  En nous renseignant le plus possible dans les offices de Tourisme, ou sur Internet - quand c'est possible, par exemple aucun plan n'est disponible sur le site des transports publics d'Innsbruck.

L'Autriche est un très beau pays à visiter, mais alors quelle bande de voleurs !!!

Je vous embrasse.

15:00 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (10)

25/06/2012

Le juste prix des carburants (en France)

Certes, il faut quelques calculs de base (niveau CE2) mais cela en vaut la peine.

• D'abord, savoir le prix du baril de pétrole.

Ce lien vous le dira :

http://bourse.capital.fr/matieres-premieres?bi_tracked=1&...

• Puis la valeur de l'euro par rapport au dollar.

Ce lien vous le dira :

http://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/?amt=1&...

Vous avez donc le prix du baril de pétrole exprimés en euros, en multipliant le premier par le second.

Jusque-là, ce n'est pas trop difficile.

Vous me direz, le baril c'est bien joli, mais moi ce qui m'intéresse, c'est le prix du litre ! Et vous aurez raison...

Et bien un baril contient 159 litres. Et pour savoir quel est le prix du litre, il faut donc diviser le prix du baril par 159....
Vous avez donc le prix d'achat d'un litre de pétrole.

Pour avoir le prix de vente hors taxe, il faut ajouter au prix d'achat :

• les frais de raffinage
• le transport
• la marge du distributeur
et surtout
• la fameuse TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers)
• la taxe régionale.

Allez, je vous passe les calculs, mais le VRAI prix que vous devriez payer est celui-ci :

* le prix d'achat + 56 centimes + la taxe régionale pour le gazole

* le prix d'achat + 72 centimes + la taxe régionale pour le SP95.

Mais ce n'est pas fini !
Car l'Etat a le privilège d'appliquer la TVA.... aux taxes elles-mêmes ! Epluchez votre facture EDF vous verrez tout de suite de quoi je parle !

Bref, à ces prix hors taxe, il faut ajouter la TVA, donc les multiplier, en gros, par 1.2.

Je vous donne l'exemple d'aujourd'hui, lundi 25 juin.

• le baril vaut 90 dollars.
• le dollar vaut 80 cts d'euro ==> le baril vaut donc 90 x 0.8 soit 72 euros.
• le litre de pétrole vaut donc 72 : 159 (litres) soit 45 centimes.

Pour avoir le prix "coûtant" hors taxes du gazole, il faut ajouter 56 centimes plus la taxe régionale.
Aujourd'hui, c'est donc 1.01 euro HT plus la taxe régionale.
Soit 1.21 TTC plus la taxe régionale.

Tout ce que vous payez en plus est pris par le raffineur et/ou le transporteur et/ou le distributeur et/ou la Région.

C'est là que ça devient amusant.

Car sur ce site http://www.carbeo.com/best_price.php vous avez toute la gamme des prix proposés à la pompe dans l'Hexagone.

Le prix le plus bas est de 1.22 euros au Centre Leclerc de Royan (17).
Prix vraiment "coûtant" et apparemment la Région Poitou-Charentes n'applique aucune taxe (ou Leclerc Royan vend à perte).

Quand je pense que je me suis rué hier sur du gazole à 1.31 !!! Et je vous dis pas la queue, malgré le fait que ce soit un dimanche...

Passons au SP95.

Il faut ajouter aux 45 centimes que vaut le litre de pétrole 72 centimes + la taxe régionale.
Soit 1.17 euros HT soit 1.40 + taxe régionale.

Le plus le plus bas observé en France est de 1.41 euro près de.... Saint Tropez !!!
Je n'invente rien, c'est très exactement au super Casino de La Londe des Maures (83)...
Idem pour la Région PACA qui n'a pas pris un sou de taxe.

Le plus bas dans mon secteur, c'est.... 1.46 là où j'ai fait le plein de gazole hier, au Leclerc Valdahon !!


Bref, de tout cela on retiendra l'immoralité de l'Etat  avec l'application de la TVA sur les carburants....

- avec un baril à 0 euro, la TVA serait de 11 centimes pour le gazole et de 14 centimes pour le SP95.
- avec un baril à 200 euros (ça peut arriver) la TVA passe alors à 34 centimes pour le gazole et 37 centimes pour le sans plomb !!

C'est pour ça qu'un jour un cacique UMP avait dit "il faut que le prix du baril soit élevé car il traduit le dynamisme de l'économie".

Ben voyons !!

Je vous embrasse.

19:37 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (0)