Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2010

Nuit virtuelle

On s'aperçoit de l'importance de l'électricité quand on a une panne.

On s'aperçoit de l'importance d'un amour quand il vous a quitté.

Là, c'est pareil, depuis mon installation à Ouhans, je suis coupé virtuellement du monde, je suis coupé de mon blog, de vous qui me lisez et me commentez.

Là-bas que du bas débit, mais qui nécessite 1) que déjà ça marche - merci SFR... - 2) que le téléphone soit coupé dans la maison. De toutes façons je n'ai pas encore réussi à me connecter.

Par "chance", à Lons se trouve un cyber qui peut m'accueillir jusqu'à 18h30.  Ce qui veut dire que, 1 ou 2 fois par semaine, je pourrai poster une note.

Heureusement, au boulot j'ai le droit de regarder mes mails, ce qui fait que je peux accéder à vos commentaires. Et y répondre par ce même biais.

Sinon, le déménagement/aménagement a été horrible. A tel point que je considère mes jours de boulot ici comme "reposants"...

Si chère et tendre est épouvantable, la maison, elle, est conforme à mes attentes. Mieux même, dirai-je, et ce fut une belle surprise de la voir avec tous nos meubles.

Bon...
J'ai encore 14 minutes avant la fermeture !


Bien évidemment, vous comprendrez - Sylvie surtout - que ma saga sur les interprètes est momentanément interrompue..

Pour cela, j'ai un truc ! Je taperai mes notes du boulot, mais sur ma boîte mail, puis arrivé ici, copier/coller ! Bah, faut bien se débrouiller, non ?

Donc, à demain, et ensuite à mardi prochain.

Je vous embrasse.

18:20 Publié dans Blog, ceux que j'aime, Web | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : internet

25/09/2010

10.115

Il ne faut pas se voiler la face, quand on ouvre un blog, c'est dans le but de se faire doublement plaisir.

- D'abord plaisir d'écrire, se raconter, de faire partager des moments de vie.
- Et aussi d'être lu !

Quand j'étais animateur de radio, je me sentais nettement plus "engagé" quand le nombre d'auditeurs en direct était proche de dix mille que de... dix tout court ! Même si dans tous les cas je mettais du coeur à l'ouvrage.

Pour les blogs c'est pareil.
Quand je suis arrivé ici, après avoir un peu claqué la porte de mon ancien site, je n'en menais pas bien large. Et encore je ne savais pas que, peu à peu, je serais si facilement oublié. Mais bon, comme dirait Brigitte, on ne va pas faire une polémique là-dessus. Pour eux j'ai tort, forcément tort, pour moi ce sont eux.

Bref, ne plus songer au passé, ni à l'avenir (un concept qui n'existe pas) mais au présent.

Et là je me dois à nouveau de vous dire un grand merci.
Car 10.115, c'est tout simplement le nombre de pages que vous avez lues dans mon blog depuis son ouverture mi-juillet. (3274 selon la police).

On ne peut même pas faire l'opération : 24 septembre/18 juillet ça fait 67 jours, donc 10.115/67 soit 150 pages par jour.

Non, les débuts ont vraiment été très difficiles.
Je peux vous dire par exemple (c'est bien les stat dans Hautetfort) que mes toutes premières notes vous ont laissées de marbre ! 13 pages lues par jour pendant cette période.

Puis peu à peu, j'ai progressé parmi vous.
Pour les 13 jours de juillet, le chiffre est monté à 95.

Pour le mois d'août, mois pourtant peu propice à la lecture des blogs, malgré mes absences pour cause de boulot, c'est 131 pages de mon blog par jour que vous avez lues.

Et enfin, depuis début septembre, on en est à 188.

merci-anime.gifà vous (mais il tourne pas mon merci, ah zut alors, pourtant c'est un point gif !) d'être intéressés par mes humbles écrits, et j'espère que l'avenir, qui ne s'annonce pas rose virtuellement parlant (il me reste 11 jours d'ADSL....avant l'inconnu) ne fera pas trop baisser ces chiffres, vraiment encourageants.

Je vous embrasse.

 

16:24 Publié dans Blog, Merci, moi | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : audience

22/07/2010

Le plus dur, c'est de commencer !

J'aurais pu la jouer Balavoine

Je m'présente, je m'appelle Patrick
J'voudrais bien réussir ce blog, être aimé
Pas besoin de gagner de l'argent
ni surtout d'être intelligent
Mais pour tout ça il faudrait que j'le tienne à plein temps
J'suis blogueur, je blogue pour mes copains

J'veux faire des notes et que ça tourne bien...

Mais je trouve ça un peu facile.

Je vous dirai simplement que j'ai eu une vie plutôt bien remplie, avec tout ce qui faut pour ça : un métier qui a été une vocation, une fille que j'estime tout à fait réussie, des histoires d'amour telles qu'on ne le rencontre que dans les films américains à gros budget.

Là je vais la jouer Gilbert Bécaud :

Moi qui ai des souvenirs
à ne plus savoir qu'en faire,
Vous pouvez les lire comme ça
Sur ce blog qui m'est cher

Bonnes bonnes bonnes bonnes gens, approchez donc !

Approchez, serrez le rond !
Ça va commencer, oui.

Monsieur Pointu, s'il vous plaît.

Premier lot, premier lot.
Mais c'est là, le numéro un !
La grande, la grande - oui- aventure !
Oui, j'aime ça, un coup de pied au cul,
Mon père n'avait pas tort.
Grâce à lui j'ai pris mon essor
Je saute dans un wagon qui file vers le sud
Ce coup de pied au cul m'a rapporté de l'or.
Oui là j'avoue que la rime n'est pas riche...mais bon !
Monsieur Pointu, s'il vous plaît.

Deuxième lot, deuxième lot.
Un grand, un grand chagrin, oui, d'amour.
C'est triste, c'est triste,
Un grand chagrin d'amour,
Un grand, un vrai de vrai.
Elle est partie sans moi.
Là, là j'ai failli crever.
Tenez, vous pouvez constater,
C'est pas cicatrisé.
La cicatrice, la cicatrice....


Volà pourquoi j'avais pris ce pseudo.

Mais la vie vous réserve parfois de telles surprises...
Et c'est pour ça que, assez rapidement, le Cicatrice s'est transformé en Cica !

 

A bientôt.

 

18:24 Publié dans Blog, moi | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : blog

Bonjour

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je me présente :

Patrick, 60 ans en janvier prochain (ouf j'ai réussi à éviter la réforme) ex-bloggeur depuis 5 ans sur un autre site, lequel s'est hélas beaucoup rabougri, la faute aux tenants de ce blog, un magazine féminin, qui est en train de le laisser couler comme il a laissé couler son forum.

Ne voulant pas couler avec lui, après une longue période d"hésitation, je me suis décidé à "migrer".

 

J'ai choisi Hautefort, car je pense que c'est un des meilleurs sites gratuits.


J'ai pas mal de choses à raconter, vous le verrez au fil des notes.


A bientôt.

17:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : cicatrice